Le patriarche de Moscou fustige les « nombreux États européens qui ont abandonné leur identité chrétienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le patriarche de Moscou fustige les « nombreux États européens qui ont abandonné leur identité chrétienne

Message par Chasseur le Lun 24 Nov - 23:06

Le patriarche de Moscou fustige les « nombreux États européens qui ont abandonné leur identité chrétienne



(20/11/2014) « D’un bastion du christianisme, l’Europe est devenue une locomotive détruisant la foi », a déclaré le patriarche Cyrille, à son arrivée vendredi dernier à Belgrade. Recevant un doctorat honoris causa à l’Université de Belgrade, le patriarche Cyrille a tiré la sonnette d’alarme au sujet de la rapide déchristianisation de la société européenne qui « a renoncé aux valeurs chrétiennes fondamentales dans sa vie et ses activités ».

Il a cité le célèbre saint serbe du XXème siècle Nicolas Velimirović qui a dit que « Le Christ abandonne l’Europe ». « Aujourd’hui, lorsque le processus de sécularisation, le rejet de la vérité absolue, l’élimination du concept de péché de la conscience publique atteint des dimensions sans précédent, apocalyptiques, nous regrettons de constater que de nombreux États européens ont vraiment abandonné leur identité chrétienne » a déclaré le primat de l’Église orthodoxe russe. « La reconnaissance du mariage homosexuel, de l’euthanasie à un niveau législatif et le nombre croissant d’avortements indiquent que l’Europe, qui était une forteresse du christianisme, « est devenue une locomotive de processus destructifs », a dit le patriarche Cyrille.

Au cours de son entretien avec le président serbe Tomislav Nikolić, le primat de l’Église orthodoxe russe a mis en garde contre les tentatives de manipuler l’histoire. « L’histoire ne peut être réécrite, bien que certains en Serbie, dans l’ancienne Yougoslavie et l’ancienne Union soviétique essayent de le faire. Et parfois, ils enseignent aux enfants selon ces manuels « ajustés », espérant qu’il y aura une nouvelle génération qui oubliera les pages de l’histoire qui sont défavorables en regard des défis politiques actuels » a-t-il ajouté. Un telle ligne de conduite est « une faute grave » a encore dit le patriarche, soulignant que « les faits historiques ne peuvent être éradiqués de la mémoire du peuple, quoi que l’on fasse pour les réécrire ».

Le patriarche Cyrille a également exprimé sa préoccupation au sujet des violations des droits de la population serbe du Kosovo. « Les Serbes doivent vivre libres au Kosovo et Métochie. Personne ne doit les menacer, personne n’a le droit de détruire leurs monuments, leurs églises et leurs monastères. Personne ne peut entraver leurs mouvements et leur possibilité de rester en contact permanent avec leurs familles », a-t-il encore souligné. L’Église orthodoxe russe « soutient le peuple serbe en ce qui concerne son concept du problème du Kosovo » a-t-il conclu, appelant le Kosovo « centre spirituel du peuple serbe et de son Église ». (Source: Breiz atao)
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum