Présidentielle 2017 : votez « Moi, roi »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présidentielle 2017 : votez « Moi, roi »

Message par Chasseur le Dim 5 Oct - 20:43

Présidentielle 2017 : votez « Moi, roi »



TRIBUNE | La course à la présidentielle de 2017 est lancée. Vous ne savez pas pour qui voter ? Choisissez un prince philosophe, sire Hegel Maristin de Carnac, dont voici les dix propositions de son futur programme.



1/ MOI ROI, j'abolirai la démocratie (devenue médiacratie) et je rétablirai la royauté (cela me permettra de gouverner pour le bien de mon peuple jusqu'à la fin de mes jours, sans avoir à me préoccuper de ma cote de popularité dans les sondages et d'avoir à caresser le peuple – qui change de toute façon tout le temps au gré des vents du moment... – dans le sens du poil).

2/ MOI ROI, je réaliserai, enfin, le souhait de Platon : « Il faut que les philosophes deviennent rois ou que les rois deviennent philosophes » in République, V, 473, c. (Platon pourrait alors désormais reposer en paix dans sa tombe... Il le mérite bien !).

Mais ma monarchie sera constitutionnelle, comme dans les Principes de la philosophie du droit, car j'en serai le Prince (hégélien, of course!), ce qui signifie que je serai une autorité morale jouissant seulement d'un « droit de veto », même si ce pouvoir purement « décisionnel » est bien le moment « suprême » de la rationalité politique.

Un prince marié avec une reine

3/ MOI ROI, j'abolirai le « mariage pour tous » et je constitutionnaliserai le « mariage homme-femme ». (Eh oui, j'ai toujours pensé, comme Alain Delon qui était plutôt connaisseur en la matière et qui a le courage de rappeler certaines évidences quand tout le monde marche la tête en bas, « qu'un homme était fait pour aller avec une femme et une femme avec un homme », n'en déplaise à certains : c'est la nature. On n'y peut rien et je suis favorable à l'écologie (écologie humaine comprise, car dame nature mérite encore d'être parfois un « doux guide »).

Deux hommes ensemble et deux femmes ensemble auront beau essayer toutes les positions possibles, cela ne fera jamais un bébé...

En outre la « maxime de l'homo » n'est pas universalisable sans contradiction – Kant n'aurait donc pas trop apprécié ! Si tous les hommes étaient homosexuels, en effet, l'humanité n'aurait pas franchi le stade au-delà d'Adam et d'Eve, et elle aurait disparu assez rapidement – ce qui nous aurait peut-être évité quelques désagréments... j'en conviens volontiers également !

4/ MOI ROI, je n'aurai pas trente-six concubines, comme Salomon (qui était pourtant sage dans ses décisions) ou notre président régnant (qui l'est beaucoup moins dans les siennes...), mais je couronnerai ma reine, qui sera mon « unique » et la « princesse » de mon coeur.

5/ MOI ROI, je remplacerai les cours de perversion sexuelle mis en place par le gouvernement actuel pour la jeunesse (j'ai sous les yeux la littérature enfantine que l'on va désormais proposer aux enfants : aïe, aïe, aïe...), par des cours d'éducation à la chasteté jusqu'au mariage.

(Bon, ok, ok, ça fait un peu « rétro » aujourd'hui. Mais quoi de plus beau que de se (p)réserver pour son futur conjoint ? Avez-vous pensé à lui ou elle, et à ce qu'il ou elle pensera quand vous lui direz : ouais, t'es un coup assez « moyen » en comparaison des 99 coups que j'ai déjà testés avant toi... Il paraît que beaucoup de jeunes ne s'en remettent pas et se suicident pour ces raisons. À qui la faute, hein ?)

Un royaume libre

6/ MOI ROI, je me débarrasserai de tous ceux qui sont responsables de la pagaille dans mon royaume et l'ont rendu ingouvernable.

Les syndicats (qui paralysent toutes les mesures qui pourraient faire avancer les choses).

Les francs-maçons (qui ont rétabli les privilèges que la Révolution française avait abolis en écartant de tous les postes à haute responsabilité les gens qui ne pensent pas comme eux, pour mettre à la place des « idéologues » très souvent incompétents).

Les médias qui manipulent l'opinion publique en la désinformant complètement, en jouant constamment sur les émotions et l'affectif par une logique souvent binaire et castratrice (« si vous n'êtes pas... c'est que vous êtes... ») pour empêcher l'émergence d'un « semblant de réflexion », tels ces professeurs de rhétorique appelés « sophistes » que Platon fustigeait déjà en son temps...).

7/ MOI ROI, je réformerai de fond en comble l'Éducation nationale.

Fini les « pédagogues-démagogues » qui, en voulant conduire au moins 115 % (!) d'une classe d'âge au baccalauréat, ont réussi ce tour de force de faire qu'il est aujourd'hui nettement plus difficile de rater le bac que de l'avoir (car il faut vraiment le « faire exprès », pour le coup !).

Fini l'instrumentalisation de l'école à des fins idéologiques, comme si la vocation de l'école était de « réaliser l'égalité » et de lutter contre l'homophobie, alors que sa finalité est plutôt d'instruire et de cultiver les gens : mieux vaut l'inégalité dans la civilisation que l'égalité dans l'inculture !

Fini les « expériences » sur les jeunes, qui les déstabiliseront complètement puisqu'ils ne sauront même plus s'ils sont des filles ou des garçons !

J'en profite pour vous donner un bon conseil : si vous voulez un métier d'avenir, faites « psycho » : votre cabinet sera plein à ras bord dans quelques années...

Un maître exigeant

8/ MOI ROI, je ne créerai pas des « salles de shoot » à titre expérimental, pour flatter les jeunes en les poussant d'autant plus à la défonce que cette pratique sera désormais légalisée, et donc légitimée à leurs propres yeux (c'est vraiment beau comme projet d'avenir pour la jeunesse !

N'est-ce pas notre Président actuel qui prétendait « aimer les jeunes » ? Quelle belle manière de les aimer !), mais je serai terriblement exigeant avec eux.

Je les éduquerai beaucoup plus en les invitant à maîtriser leurs pulsions et à devenir responsables, en vue de les aider à construire un bonheur durable, plutôt qu'en les poussant à donner libre cours à leurs pulsions, à se contenter de plaisirs éphémères et faciles qui leur donneront surtout, sur le long terme, le dégoût d'eux-mêmes...

Un prince religieusement ouvert

9/ MOI ROI, j'instituerai dans toutes les écoles des COURS DE SPIRITUALITE OBLI-GATOIRES, n'en déplaise aux laïcards de tous bords. D'abord parce sans un minimum de culture religieuse, c'est tout un pan de la culture européenne qui devient totalement incompréhensible, l'école ne pouvant alors plus remplir la tâche civilisatrice qui devrait être la sienne.

Ensuite parce qu'une société sans Dieu est une société définitivement sans avenir, où régnera seulement un « hédonisme » et un « matérialisme » désenchantés, incapables de combler le cœur de l'homme en le poussant à se dévouer à une cause qui puisse transcender celle de ses petits intérêts privés.

Bien sûr, il y aura toujours des exceptions (comme il y a des athées admirables de dévouement et de générosité) mais force est de reconnaître qu'une fois qu'on va un peu au-delà des clichés réducteurs et éculés sur la religion (source de guerre, de conflits, etc.), la religion n'a pas sa pareille pour mobiliser ce qu'il y a de meilleur en l'homme, en termes d'amour du prochain, de générosité, etc. Relisez Bergson, Les deux sources de la morale et de la religion, à ce sujet...

Enfin parce que j'ai presque toujours constaté (c'est pas ma faute, c'est un constat !) que les jeunes qui s'ouvrent à la dimension spirituelle et théologique (même s'ils ne sont pas croyants...) deviennent plus intelligents, alors que ceux qui se « crispent » dans leur fermeture sont souvent définitivement bornés.

Un roi juste

10/ MOI ROI, j'éviterai que des juges démagogues rendent des « verdicts iniques » comme celui consistant à pénaliser les gardiens ayant exclu les Femen de Notre-Dame de Paris alors que celles-ci « éructaient » dans le choeur de la cathédrale, en string et seins nus comme des femelles en chaleur, aux cris de « À mort le pape ! », « j'enc... Dieu ! ».

Autrefois, sous saint Louis, on rendait la justice sous un chêne. Précipitant le naufrage actuel de notre pays, nos juges modernes la rendent comme des glands... On aurait aimé que nos juges osent rendre un tel verdict si les exactions avait été commis dans une mosquée (ce qui, malgré leur obscène vulgarité, n'eût pas été sans un certain « panache » de la part des donzelles, qui y auraient probablement laissé leur peau...).

J'éviterai aussi de présenter cette régression à des formes de tribalisme primitif comme le « sommet » de l'émancipation féminine, en instituant leur chef de bande comme notre « nouvelle Marianne ».

Enfin, MOI ROI, je ne reconnaîtrai pas d'autorité supérieure à la mienne et ne laisserai personne me dicter ma propre volonté (à part l'autorité de Jésus-Christ, bien sûr, car je me soumettrai en tout à sa volonté telle qu'elle est exprimée dans sa Parole, vu qu'« il est le Roi des Rois et le Seigneur des Seigneurs ! » (Apocalypse, 19, 16). Amen


Sire Hegel Maristin de Carnac,
anagramme de l’auteur

Source  : http://www.libertepolitique.com/Actualite/Tribunes-et-documents/Presidentielle-2017-votez-Moi-roi
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum