Famille et filiation : la grande débâcle orchestrée s'accélère avant liquidation totale

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Famille et filiation : la grande débâcle orchestrée s'accélère avant liquidation totale

Message par WilfriedLeRoyaliste le Dim 6 Avr - 14:38

Toute ses associations lgbt n'ont qu'un seul but détruire la Famille et Le Mariage en imposant leurs théorie du genre pour nous annihiler, il faut le dire franchement, chaque chose doit être a sa place. La Racaille en Taule, Les etrangers dehors, la femme au foyer, l'homme chef de famille, les parents éducateurs de leurs enfants, les parents dirigent, l'enfant obéi, les profs ont autorité sur l'élève, l'homme a la guerre et jouant au foot, la femme infirmière et fesant de la danse, interdire le foot pour les filles et interdire la danse pour les garçons, revenir a des écoles non mixtes avec le retour de l'uniforme, ect.
avatar
WilfriedLeRoyaliste

Messages : 65
Date d'inscription : 02/04/2014
Age : 25
Localisation : esperaza

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le 1er "marié" LGBT de l'Oise en prison pour pédophilie

Message par Chasseur le Jeu 1 Mai - 15:52

Le 1er "marié" LGBT de l'Oise en prison pour pédophilie

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Suppression de la Fête des mères : La Manif Pour Tous avait raison

Message par Chasseur le Mar 13 Mai - 17:37

[b]Suppression de la Fête des mères : La Manif Pour Tous avait raison[/b



source : le salon beige
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les tristes lendemains du mariage gay

Message par Chasseur le Mar 3 Juin - 20:36

Les tristes lendemains du mariage gay
Un documentaire de Matthias Barbier


avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sénat : Philippe Darniche dénonce la culture de mort

Message par Chasseur le Ven 6 Juin - 11:00

Sénat : Philippe Darniche dénonce la culture de mort

Le sénateur Philippe Darniche a déclaré aujourd'hui (version vidéo) :

http://videos.senat.fr/video/videos/2014/video23122.html

"En septembre, je ne briguerai pas un nouveau mandat de sénateur. Une question me taraude : quel monde sommes-nous en train de transmettre à nos enfants ? Au fil des décennies, je vois s'écrouler les repères qui ont façonné ma vie. Où est la fidélité qui soudait le mariage ? Où est la protection des faibles ? Que deviennent les liens familiaux ?

Aujourd'hui, le Gouvernement remet en cause la nature, rien de moins, avec les ABCD de l'égalité par exemple en refusant la complémentarité entre hommes et femmes.

Pas moins de 96 % des foetus porteurs d'une trisomie 21 sont euthanasiés. Pourquoi dissocier avortement et détresse ? Pourquoi avoir rendu la pilule gratuite dès 15 ans ? C'est faire croire que la liberté, c'est assouvir tous les désirs, alors qu'ils peuvent vous rendre esclaves.

Votre loi a bousculé les codes multiséculaires. Le bateau France part à la dérive ! Face à la hausse du chômage, vous faites diversion avec votre réforme territoriale. Face à l'explosion de l'insécurité, vous répondez par le laxisme pénal. Que diront les générations futures ? Quand le Gouvernement cessera-t-il d'abimer la France ?"

Réponse débile Mme Laurence Rossignol, secrétaire d'État auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée de la famille, des personnes âgées et de l'autonomie :

"Je tiens à vous rassurer. Non, les androgynes ne reviendront pas sur terre, déchaînant la colère de Zeus. Non, l'indifférenciation des sexes ne menace pas la perpétuation de l'espèce humaine. L'humanisme moderne, c'est de penser que la nature est tout sauf une norme morale. Notre modèle autorise chacun à vivre selon ses convictions. Ce que la loi permet n'est pas une obligation. Quelle société voulons-nous transmettre à nos enfants ? Une société construite sur les valeurs qui sont les nôtres, celles de cette maison, celles de la République, de la liberté, de l'égalité et de la fraternité. Ce sont celles qui ont permis aux femmes de conquérir des libertés nouvelles que la nature ne nous avait pas données : les droits procréatifs, la contraception, le droit à l'IVG."

Source : http://videos.senat.fr/video/videos/2014/video23122.html
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant, " Le Meilleur des Mondes "

Message par Chasseur le Sam 28 Juin - 14:48

Et maintenant, " Le Meilleur des Mondes "



Voici un article essentiel à la compréhension de la scandaleuse et intolérable décision de la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) condamnant la France pour refus de transcrire à l’été civil la filiation des enfants nés d’une "gestation pour autrui" à l’étranger. Il a été publié par Muriel Fabre-Magnan* dans le Figaro du 26 juin 2014.

" La Cour européenne des droits de l’homme vient de condamner la France pour son refus de transcrire à l’état civil français la filiation des enfants nés de gestation pour autrui (GPA) pratiquées à l’étranger, c’est-à-dire pour son refus de reconnaître que, au regard du droit français, ces enfants sont les enfants des parents commanditaires, ceux que l’on appelle couramment les «parents d’intention».

La décision est grave de conséquences. On peut dire que cela en est fini à terme de la prohibition de la gestation pour autrui mais aussi, par un effet collatéral majeur, de la prohibition de l’établissement des filiations incestueuses. Maintenir la prohibition de la GPA en France alors qu’on serait obligé de reconnaître la filiation lorsque ces GPA se sont pratiquées à l’étranger conduirait à un encouragement inadmissible à la fraude… Cela en est fini à terme de la prohibition de la GPA en France. Car maintenir la prohibition de la GPA en France alors qu’on serait obligé de reconnaître la filiation lorsque ces GPA se sont pratiquées à l’étranger conduirait à un encouragement inadmissible à la fraude (le signal serait clair: allez faire à l’étranger ce qui est interdit en France et on vous régularisera la situation lorsque vous serez revenus), et aussi une préférence obscène faite à ceux qui ont ainsi les moyens de se payer dans un même «package» la filiation faite à l’étranger et sa validation en France.

En outre, à terme, si le droit français doit désormais valider les filiations issues de gestations pour autrui pratiquées à l’étranger sans pouvoir contrôler les conditions dans lesquelles celles-ci ont été pratiquées (les juges français ne vont évidemment pas se déplacer dans toutes les cliniques indiennes ou ukrainiennes pour voir comment les femmes y ont été (mal)traitées), la pression va se faire forte pour admettre en France des gestations pour autrui «éthiques» (nous avons expliqué ailleurs pourquoi la formule de «GPA éthique» était un oxymore, une contradiction dans les termes mêmes).

Plus grave, et nous pesons nos mots, la décision de la Cour européenne des droits de l’homme nous oblige, à terme, à lever la prohibition de l’inceste, plus précisément à supprimer l’interdiction d’établir une filiation incestueuse. En effet, l’article 310-2 du Code civil énonce que si le père et la mère biologiques de l’enfant ne peuvent se marier entre eux car ils sont trop proches parents, il n’est pas possible d’établir la filiation de l’enfant vis-à-vis de ses deux parents en même temps: si par exemple un père a des relations sexuelles avec sa fille dont il naît un enfant, celui-ci sera reconnu enfant de son père OU de sa mère (la fille de son père) mais pas des deux en même temps, car cela ferait apparaître qu’il est un enfant incestueux. Or si on suit les propos de la Cour européenne des droits de l’homme (elle les avait au demeurant déjà tenus dans un précédent arrêt), à savoir qu’«au regard de l’importance de la filiation biologique en tant qu’élément de l’identité de chacun, on ne saurait prétendre qu’il est conforme à l’intérêt d’un enfant de le priver d’un lien juridique de cette nature alors que la réalité biologique de ce lien est établie», et donc s’il est contraire aux droits de l’homme de ne pas reconnaître la filiation d’un enfant avec ses parents biologiques (en l’occurrence avec le père dont les gamètes ont le plus souvent servi à inséminer la mère porteuse), la conséquence est claire: il faudra nécessairement reconnaître le lien de filiation de l’enfant vis-à-vis de son père ET de sa mère (la fille de son père) puisque ceux-ci sont tous deux ses parents biologiques.On admettra donc désormais que l’inceste soit reconnu et donc légitimé par le droit.

L’anonymat du don de gamètes devra aussi être supprimé, et le lien de filiation établi avec le donneur de sperme ou la donneuse d’ovocyte.

Il n’est pas contestable que le refus de transcription par la France de ces filiations issues de gestations pour autrui cause aux parents commanditaires des gênes dans la vie quotidienne : sont-elles vraiment de nature à justifier de reconnaître des effets juridiques à la gestation pour autrui qui conduit non seulement à mettre à disposition d’autrui le corps des femmes dans des conditions inédites, mais encore à légaliser et à généraliser l’abandon d’enfants préalablement commandés et fabriqués.

Une solution mesurée était et est concevable entre le tout (accorder la transcription à l’état civil français comme si la GPA était parfaitement légale) et le rien (que l’enfant n’ait aucun statut juridique): plusieurs instances étaient en train de travailler la question. La voie raisonnable consisterait à sanctionner les parents plus que les enfants, sur le plan pénal en créant des sanctions symboliques (car mettre en prison les parents d’intention n’aurait pas de sens, et les condamner à une amende pourrait être interprété comme un prix supplémentaire à payer pour obtenir ces enfants) et surtout précisément sur le plan civil. Il existe en droit des statuts juridiques qui permettent d’établir un lien entre un couple et un enfant qui ne soit pas la filiation (tutorat, mandat d’administration légal ou judiciaire, etc.): le couple commanditaire pourrait ainsi être tenu de toutes les obligations des parents (éduquer l’enfant, l’entretenir, etc.) si bien que l’enfant serait juridiquement protégé ; en revanche le couple demandeur serait privé de certains des droits découlant de la parenté (par exemple en matière successorale).

La Cour européenne des droits de l’homme nous oblige en revanche à des choix radicaux. Il reste un espoir. L’arrêt n’est pas définitif. Un recours pourrait être formé par la France devant la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme. Il faudrait pour cela prendre la mesure de la gravité de la décision de ce jour."

Sans commentaire.

* Muriel Fabre-Magnan est Professeur de droit à l’Université de Paris 1 (Panthéon-Sorbonne). Elle est l’auteur de La gestation pour autrui. Fictions et réalité (Fayard, 2013).

Source : http://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/06/28/bulletin-climatique-du-week-end-2829-juin-2014-de-la-republique-francaise/
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Appareil génital féminin à louer : prostitution ou altruisme ?

Message par Chasseur le Lun 7 Juil - 9:53

Appareil génital féminin à louer : prostitution ou altruisme ?

Le site d’informations médicales « Egora.fr » nous apprenait, fin juin, que des hôpitaux belges lançaient un site Internet, où les donneurs de sperme et d’ovocytes pourraient laisser des messages anonymes aux enfants issus de leurs gamètes, afin d’améliorer leur image de marque, et ainsi lutter contre la pénurie des dons.

L’initiateur du site, lui-même issu d’un don de sperme d’après cet article, justifie son action par le fait qu’au Danemark et en Espagne, où la publicité est autorisée, il n’y a pas de manque de donneurs. Il oublie de préciser qu’en Espagne, (40% des dons d’ovules de l’union européenne), la « donation » est rémunérée, et les jeunes femmes qui participent à ce marché, de manière épisodique ou régulière, le font pour améliorer leurs fins de mois, comme l’affirme un article paru dans la presse espagnole en mai 2013 (MIA n° 1389)

On a de plus en plus tendance à vouloir considérer le corps comme un simple assemblage de pièces dont on peut éventuellement disposer à sa guise, en voulant tout ignorer des conséquences d’un tel acte.

Mais un don d’organe n’est pas anodin. On peut estimer altruiste le don d’un rein ou d’une partie de son foie pour sauver la vie d’un autre être humain. Cependant le don d’ovocyte ou de sperme, ne sauvera la vie de personne et s’inscrit dans une autre logique.

Lire la suite de l'article sur : http://www.bvoltaire.fr/jacquesmichellacroix/appareil-genital-feminin-louer-prostitution-altruisme,92688
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Critique de la proposition de loi-cadre Egalité Femmes-Hommes

Message par Chasseur le Mar 29 Juil - 22:40

Les Antigones

Critique de la proposition de loi-cadre Egalité Femmes-Hommes


http://antigones.fr/blog/critique-de-la-proposition-de-loi-cadre-egalite-femmes-hommes/
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les “acheteurs” de Gammy auraient préféré qu’il soit avorté

Message par Chasseur le Mar 12 Aoû - 20:42

Les “acheteurs” de Gammy auraient préféré qu’il soit avorté

"Le couple d’Australiens accusés d’avoir abandonné Gammy, leur fils trisomique, porté à terme par une Thaïlandaise dans le cadre d’une « gestation pour autrui », a avoué ce week-end qu’il aurait mieux valu selon lui que l’enfant soit avorté.

David Farnell a déclaré au cours de la première interview publique donnée par le couple au journal australien 60 Minutes : « S’il avait été possible de faire “terminer” l’embryon en toute sécurité, nous l’aurions probablement “terminé”. » Je choisis délibérément le terme anglais, violent mais juste, de « terminer » au lieu d’écrire avorter, même si ce dernier mot est plus exact. Car il s’agit bien d’une fin violente. Non d’une « interruption ».
« Je ne crois pas qu’il y ait de parent qui désire un fils ayant un handicap », a-t-il poursuivi, flanqué de son épouse Wendy. « Les parents veulent que leurs enfants soient heureux et en bonne santé et qu’ils puissent faire tout ce que font les autres enfants. »
Mieux : le couple a révélé qu’ils ont demandé à l’agence de gestation pour autrui opérant à Bangkok de leur faire une ristourne parce que l’un des deux enfants portés s’est révélé atteint de trisomie 21. « Je leur ai dit : “Rendez-nous notre argent. Tout cela est de votre faute. » Le couple accuse l’agence d’avoir mal fait son travail parce que le diagnostic de trisomie 21 n’a été fait qu’à un stade avancé de la grossesse, et ils ont donc été avertis très tard. « Nous étions très désemparés et nous leur avons dit : “C’est de votre faute. Vous devez maintenant assumer au moins une part de la responsabilité. »[...]

[...]Le tollé international autour de l’affaire Gammy a quelque chose de surréaliste. Tout le monde sait que la GPA, c’est de la location de ventre : même Pierre Bergé. 96 % des enfants à naître diagnostiqués porteurs (ou plutôt probables porteurs) de trisomie 21 sont avortés en France ; la proportion est semblable dans d’autres pays dits civilisés. La « réduction embryonnaire » – l’élimination d’un bébé malformé ou juste de trop au cours d’une grossesse multiple – est elle aussi monnaie courante. L’existence de contrats relevant de l’esclavage dans le cadre de la GPA est elle aussi connue de tous, ou peut l’être avec un minimum de curiosité.

On sait déjà quelle sera la retombée de cette tragédie pour la France : on réclamera l’encadrement légal de la pratique de la GPA afin que les femmes et les couples n’aillent pas l’organiser à l’étranger dans des conditions épouvantables…"
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Marchandisation des enfants : les pédophiles se frottent les mains

Message par Chasseur le Mer 20 Aoû - 10:42

Marchandisation des enfants : les pédophiles se frottent les mains



Abandonner un enfant que vous avez adopté, mais dont vous ne voulez plus, et le revendre à de nouveaux parents,  c’est déjà une réalité sordide aux États-Unis

Internet regorge de forums spécialisés en commerce d’enfants. Un marché à deux vitesses. Une adoption internationale se négocie 20.000 dollars en moyenne. Un enfant que les parents adoptifs mettent à la revente se négocie au rabais environ 3.500 dollars, plus frais d’agence, déductible d’impôts si vous êtes citoyen américain.  Aux Etats-Unis, on appelle cela le « rehoming« . Des centaines d’agences privées en ont fait leur activité très lucrative. On y vend des enfants, mais en seconde main, comme une simple voiture d’occasion.

Les parents adoptifs qui veulent se débarrasser d’un enfant postent une annonce en ligne avec une description de l’enfant (âge, physique, caractère, …). Une simple procuration chez le notaire suffit à transférer l’enfant d’un couple de parents à un autre.



Yahoo et Facebook n’ont aucun problème de conscience à se faire les complices de ce marché en hébergeant les annonces de ces parents indignes.

Ce marché existe déjà depuis cinq ans. On estime qu’un enfant y est vendu chaque semaine. Certains enfants sont revendus plusieurs fois. Généralement, les parents adoptifs revendeurs se mettent aussitôt en quête d’un autre enfant comme s’il s’agissait d’un simple jouet qui n’a qu’un temps.

Le scandale atteint les sommets de l’abject lorsqu’on constate les exemples nombreux de pédophiles qui rôdent sur ce commerce et choisissent en toute facilité la proie qu’ils vont légalement acheter. Les cas de parents adoptifs ayant des penchants violents ou de lourds problèmes psychiatriques sont également fréquents.

Il serait facile d’en conclure qu’il s’agit d’une preuve de plus de la décadence américaine. Mais la France n’a-t-elle pas déjà commencé à emprunter le chemin de la marchandisation de l’enfant ?

Le 26 juin dernier, la Cour européenne des droits de l’homme, saisie contre l’Etat français, a imposé de reconnaître le lien de filiation entre les parents français et les enfants acquis dans d’autres pays par l’entremise d’une gestation pour autrui (GPA). A ce stade, la gestation pour autrui reste interdite en France mais la filiation issue de la GPA est donc reconnue. Une incohérence qui ne tiendra pas longtemps. D’autant que, contrairement au discours officiel du parti, ils sont nombreux parmi les ténors socialistes à être partisans de la légalisation de la PMA et de la GPA.

Source : http://medias-presse.info/marchandisation-des-enfants-les-pedophiles-se-frottent-les-mains/14315
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande : le business très lucratif des mères porteuses

Message par Chasseur le Ven 19 Sep - 12:57

Thaïlande : le business très lucratif des mères porteuses

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Des extraits de l’ouvrage « à ne pas montrer aux parents »

Message par Chasseur le Lun 22 Sep - 14:52

Des extraits de l’ouvrage « à ne pas montrer aux parents »


« Il est impératif que la phase de découverte ait lieu en classe et que les albums ne soient pas empruntés pour être emmenés (sic) à la maison. Les réactions très négatives de certains adultes à l’égard du livre pourraient compromettre son exploitation. »

Il s’agit là d’une recommandation de l’académie de Nantes, récemment dénichée par le Salon Beige, à propos d’un livre pour enfant, Que font les petits garçons. L’académie s’était alors empressée de faire disparaître le document. Dans un récent article, le blog relève que le livre est toujours conseillé sur les sites d’autres académies, par exemple à Rouen, à Besançon, ou encore à Toulouse. Un commentaire de FdeSouche indique que le livre figure aussi sur le site d’écoles primaires. Dans un récent article sur le livre en question, le blog Fawkes News relève :


« À noter que ce bouquin date de 2000 donc tout ça est dans l’air du temps depuis un bon moment déjà. L’ABCD de l’égalité (aujourd’hui plan pour l’égalité filles-garçons) n’est que la partie visible de l’iceberg.

D’ailleurs, le fait que l’académie de Nantes recommande de ne pas le prêter pour ne pas inquiéter les parents est certes problématique mais ce n’est pas l’unique souci. Ce livre est officiellement conseillé dans le centre régional de documentation pédagogique de l’éducation nationale.

(…) On retrouve également ce lien sur le site de l’ABCD section littérature et jeunesse, donc c’est une ressource plébiscitée qui peut être utilisée sans problème en classe partout en France.

Il serait temps que l’on s’intéresse à ce que l’on enseigne à nos enfants… »


Lire l'article : http://www.ndf.fr/nos-breves/18-09-2014/des-extraits-de-louvrage-a-ne-pas-montrer-aux-parents?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29%23.VB1-IRwv1vi#.VCApizgcTcs
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Adoption par des couples homosexuels : double peine pour les enfants !

Message par Chasseur le Mar 23 Sep - 20:50

Adoption par des couples homosexuels : double peine pour les enfants !



Loi Taubira, suite. Le Figaro nous l’apprend : à Paris et dans les Bouches-du-Rhône, les premiers agréments en vue d’une adoption viennent d’être obtenus par de « jeunes mariés » homosexuels.

Mais selon l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL), dans d’autres départements, « la procédure coince et les demandes s’enlisent ». Les adhérents auraient « signalé des réticences », certains psychologues essayant de les « coincer avec des questions insidieuses » et émettant « des réserves dans leurs avis ».

Par ailleurs, nombre de pays étrangers leur opposant une fin de non-recevoir, ces « adoptants » doivent puiser dans le vivier français des pupilles de l’État… dont l’adoption est soumise à l’approbation des « conseils de famille ». Or l’association APGL soupçonne ces conseils d’être truffés « de représentants d’associations familiales conservateurs qui sont à la manœuvre et bloquent les dossiers des candidats homosexuels ».

Évidemment, si l’APGL faisait preuve d’un peu d’honnêteté, elle conviendrait – car ce n’est un secret pour personne – que les adoptions en France ne sont pas un parcours du combattant pour les homosexuels, elles sont un parcours du combattant tout court. Alors quoi ? Il faudrait faire de la discrimination positive, donner aux adhérents d’APGL une carte Platine coupe-file afin d’éviter la procédure qui coince et les demandes qui s’enlisent ?

Évidemment, si l’AGPL faisait preuve d’un peu d’honnêteté, elle conviendrait que les conseils de famille ne font pas du militantisme idéologique mais simplement le boulot qu’on leur a assigné : qui consiste, non pas à donner un enfant à des parents, mais des parents à un enfant. En d’autres termes, à réparer (et réparer au mieux) l’injustice de la vie qui a privé un enfant de parents. Tout cela relève, comme l’explique Aude Mirkovic, porte-parole de l’association Juristes pour l’enfant, du simple bon sens : donner à un ado de 12 ans des parents de 22 ans ne serait pas « réparer au mieux », non plus que confier un nourrisson à des quinquagénaires. L’inverse, en revanche…

Et force est de constater que, quelles que soient les qualités de cœur de ceux-ci, deux hommes, pas plus que deux femmes ne sauraient rendre à un enfant, de façon aussi optimale qu’un « couple hétérosexuel », ce qu’il a perdu : un père et une mère.

Du côté de l’association Les Adoptés, dans la mouvance Manif pour tous, on s’inquiète : en 2012, l’idée aurait été évoquée, au ministère de la Famille, de revoir de fond en comble ces conseils. Vaste entreprise qui est peut-être déjà entamée, les huit membres composant chaque conseil étant nommés par les préfets… eux-mêmes nommés par le gouvernement. Y aura-t-il bientôt des « quotas » comme le redoute l’association Les Adoptés ? Et comment choisira-t-on les enfants soumis à la double peine ? (Une fois déjà, petit, la vie t’a privé d’une mère ? Eh bien, vois-tu, rebelote, elle t’en prive une deuxième fois.) Au pifomètre, à la courte-paille, à la tête du client ? Prétendre résoudre une discrimination par une autre discrimination procède d’une curieuse logique. Le 5 octobre, ce ne sera rien d’autre que cette voix du bon sens que porteront les manifestants.

Source : http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/adoption-couples-homosexuels-double-peine-les-enfants,105589
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

"Famille je vous hais !"

Message par Chasseur le Mar 30 Sep - 22:11

"Famille je vous hais !"

La Cour des comptes vient de sonner l’alerte: la réduction des déficits de la Sécurité sociale s’est poursuivie en 2013 mais elle a eu tendance à "marquer le pas", en raison notamment de la conjoncture économique.

Le déficit des régimes de base et du fonds de solidarité vieillesse (FSV, qui finance les cotisations retraite des chômeurs), s’est ainsi établi en 2013 à 16 milliards d’euros soit 3,1 milliards de moins qu’en 2012. Cette baisse avait été plus importante en 2012 (-3,5 milliards) et en 2011 (-7 milliards), a fait valoir la Cour, pour qui le scénario d’un retour à l’équilibre en 2017 prévu par le gouvernement "est des plus incertains".

Cet objectif de 2017 sera "à l’évidence retardé d’un ou deux ans", admet une source proche du dossier, et donc reporté à 2018 ou 2019.

C’est en s’appuyant sur ces éléments que les ministres de la Santé et du Budget, Marisol Touraine et Christian Eckert, ont présenté hier 29 septembre, les grandes lignes du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015 et les économies qui seront réalisées.

En résumé, ce sont les familles qui paieront le plus lourd tribut. Jugez-en :

- Prime à la naissance: cette prime versée sous conditions de ressources, en fin de grossesse pour préparer l’arrivée de l’enfant, est actuellement de 923,08 euros pour chaque enfant. Elle va être divisée par trois à partir du 2e enfant, à 308 euros pour les enfants nés à compter du 1er janvier 2015. Cela doit permettre 250 millions d’euros d’économies en 2015.

- Diminution des aides à la garde d’enfant pour les ménages les plus aisés (complément de libre choix du mode de garde): le montant des aides versées par les Caisses d’allocations familiales (CAF) aux parents d’enfants de moins de six ans employant une assistante maternelle ou une garde à domicile dépend de leurs revenus, du nombre d’enfants et de leur âge.

Il y a aujourd’hui trois tranches de revenus. Par exemple, les familles avec un enfant ayant des revenus mensuels supérieurs à 4.000 euros perçoivent toutes le même montant. Une quatrième tranche va être ajoutée pour rendre la prestation plus progressive, les familles les plus aisées (mais qui ont aussi, souvent, le plus grand nombre d’enfants) percevant un montant "divisé par deux par rapport à la troisième tranche".

- Nouvelle réforme du congé parental: la loi "égalité hommes/femmes" promulguée en août, et qui doit entrer en vigueur au 1er octobre, avait prévu de réformer le congé parental pour inciter davantage d’hommes à le prendre, puisqu’il est actuellement pris à 97% par des femmes. En réalité, la plupart des hommes ne pouvant pas prendre ce congé parental, le bénéficiaire de la réduction de la durée de celui des femmes sera…l’Etat !

- Majoration des prestations familiales décalée à 16 ans: aujourd’hui lorsqu’un enfant atteint l’âge de 14 ans, ses parents reçoivent pour lui, en plus du montant de base des allocations familiales, une majoration mensuelle de 64,67 euros à partir du mois qui suit son anniversaire. Cette majoration va être décalée à 16 ans. Cette réforme s’appliquera aux enfants nés à compter du 1er janvier 2001.

- Décalage du premier versement de l’allocation de base de la Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje): l’allocation mensuelle versée aux parents de jeunes enfants, attribuée sous conditions de ressources à compter de leur date de naissance jusqu’à leur 3e anniversaire, est actuellement versée dès le mois de naissance (le premier versement étant calculé au prorata du nombre de jours restant à courir dans le mois). Elle sera désormais versée au début du mois suivant la naissance de l’enfant, comme la majorité des prestations familiales.

Mais la branche maladie fera aussi l’objet d’économies sévères (à concurrence de 3,2 milliards d’euros):

- Accélérer le "virage ambulatoire" en développant les retours à domicile le jour même des interventions chirurgicales (100 millions d’euros d’économies). Des moyens seront donnés aux hôpitaux pour réorganiser les plateaux techniques. Le gouvernement veut aussi diminuer les séjours hospitaliers en accélérant les programmes de retour à domicile déjà existants, comme pour les sorties de maternité. Au total, ce volet doit rapporter 370 millions d’euros.

- Meilleure efficacité de la dépense hospitalière (entendez "nouvelles restrictions budgétaires"). Les hôpitaux devront mettre en commun certaines pratiques (achat, blanchisserie, etc.) pour dégager des économies. Les Agences régionales de santé pourront superviser les pratiques des hôpitaux en matière de prescription et rappeler à l’ordre, voire sanctionner, les établissements (entendez "vos médecins") qui prescrivent trop ou mal.

- Effort sur le développement des génériques et sur le prix du médicaments (un milliard d’économies). Le PLFSS veut créer un mécanisme de régulation des prix de traitements contre l’hépatite C (maladie contagieuse du foie qui toucherait 200.000 personnes en France), dont de nouveaux arrivent sur le marché à des prix exorbitants. L’idée est donc de faire participer les laboratoires pour soulager l’Assurance maladie.

- Prévention et accès aux soins:
L’action des centres de santé sera renforcée en matière de vaccination. Aujourd’hui, ces centres financent intégralement l’acquisition des vaccins qu’ils dispensent. L’acquisition de vaccins par les centres de vaccination sera prise en charge, à partir de 2016, par l’assurance maladie dans les mêmes conditions que les vaccins réalisés en ville, soit à 65%.

Hélas, dans tout cet arsenal répressif nous ne voyons pas la remise en cause drastique de motifs essentiels du déficit de la Sécurité sociale que sont :

1/ les fraudes sur les cotisations sociales opérées par les esclavagistes des temps modernes qui emploient clandestinement un nombre considérable de migrants de toutes origines (Lire "La vache n’a plus de lait": https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/09/17/bulletin-climatique-quotidien-17-septembre-2014de-la-republique-francaise/),

2/ les fraudes sur les prestations sociales (y compris l’usage de fausses cartes Vitale) pratiquées par de nombreux immigrés polygames  et aux familles pléthoriques,

3/ le développement exponentiel de l’attribution de l’Aide médicale d’Etat (AME) aux entrants illégaux sur le sol de notre pays (lire "La santé est désormais un luxe": https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/06/30/bulletin-climatique-quotidien-30-juin-2014-de-la-republique-francaise/).

Mais il est vrai que l’objectif du "Grand Remplacement" a ses contraintes…
Source : http://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/09/30/bulletin-climatique-quotidien-30-septembre-2014de-la-republique-francaise/
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Loi Taubira : Julie Graziani fait violence à Alain Juppé

Message par Chasseur le Dim 5 Oct - 19:30

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les DINK

Message par Chasseur le Lun 6 Oct - 19:04

Les DINK

Une affaire de famille
Le survivalisme durable, c'est une affaire de famille.

On ne peut concevoir de durer dans le temps et de vivre jusqu'à sa mort naturelle sans une famille, donc des enfants qui seront plus tard aussi un soutien pour les parents.

C'est tout à fait normal par ailleurs. Mais le monde moderne a dévoyé la normalité naturelle...



Qu'est-ce que les DINK? C'est l'acronyme de « Double Income, No Kid », en français « Double revenu, aucun enfant ».

Ce sont des couples ou des paires qui n'ont pas et n'auront jamais d'enfants, qui accumulent de l'argent et s'enrichissent du fait de leurs revenus élevés, de leurs carrières et de l'absence de charges économique que génèrent des enfants.


La société occidentale actuelle a valorisé l'enrichissement personnel depuis plusieurs décennies, promettant à toute une génération de Baby Boomers un avenir radieux et à l'abri du besoin s'ils accumulaient de l'argent (fiat donc garanti par des dettes) au lieu de le dépenser en donnant naissance à des enfants et les éduquant.

Le résultat, on le connait tous: chute de la natalité, donc indirectement de la croissance économique, déséquilibre démographique et nécessité (alléguée) de faire venir massivement des immigrants pour combler les besoins de main d’œuvre, en fait surtout maintenir les salaires bas.

L'argent accumulé avec les années par les DINK — et ça peut atteindre quelques millions pour les couples et les paires de professionnels habiles et favorisés — garantira dans leurs vieux jours l'achat de soins par ces gens fortunés, leur vie dans des appartements de luxe avec toute une équipe de gens chargés de leur organiser des divertissements et de leur dispenser des soins.

D'une société où on prenait soin de ses vieux parents jusqu'à leur mort sans considération autre que le respect dû à nos aînés, la décence et la morale, on en est arrivé à une société où des gens qui ont choisi de ne pas avoir d'enfants se sont immensément enrichis de leur choix souvent égoïste. Qui plus est, ce sont les enfants qu'ils n'ont pas eus et que leurs contemporains ont choisis d'avoir qui assument financièrement leurs choix par le biais des mutuelles ou des régimes collectifs d'assurance-santé et d'assurance-médicaments.
Lire la suite sur :http://preparationquebec.blogspot.fr/2014/10/une-affaire-de-famille.html
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PMA, GPA, marchandisation de l’enfant

Message par Chasseur le Lun 6 Oct - 22:02

PMA, GPA, marchandisation de l’enfant


avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Famille et filiation : la grande débâcle orchestrée s'accélère avant liquidation totale

Message par Chasseur le Mer 8 Oct - 21:34

Théorie du genre : Florilège de citations



« Ce qui est cause, c’est l’hétérosexualité en tant que norme. Il nous faut essayer de penser un monde où l’hétérosexualité ne serait pas normale»
Eric Fassin, sociologue, promoteur de la théorie du genre en France, professeur à l’Ecole Normale Supérieure.

« Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents. »
Laurence Rossignol, sénatrice PS, 5 avril 2013, en direct sur France 2, émission Ce soir ou jamais.

« Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper… Il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes : familial, ethnique, social, intellectuel. »
Vincent Peillon, Le Figaro, 2/9/2012

« Toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l’Eglise. »
Vincent Peillon, Une religion pour la République, p. 277, édition du Seuil, 2010

« Il faut donc à la fois déraciner l’empreinte catholique qui ne s’accomode pas de la République et trouver, en dehors des formes religieuses traditionnelles, une religion de substitution qui arrive à inscrire jusque dans les moeurs, les coeurs, la chair, les valeurs et l’esprit républicain sans lesquels les institutions républicaines sont des corps sans âme qui se préparent à tous les dévoiements. »
Vincent Peillon, ibid, p. 34

« La laïcité française, son ancrage premier dans l’école, est l’effet d’un mouvement entamé en 1789, celui de la recherche permanente, incessante, obstinée de la religion qui pourra réaliser la Révolution comme promesse politique, morale, sociale, spirituelle. Il faut pour cela une religion universelle : ce sera la laïcité. Il lui faut aussi son temple ou son église : ce sera l’école. Enfin, il lui faut son nouveau clergé : ce seront les hussards noirs de la république. »
Vincent Peillon, ibid, p. 48

« Il faut toucher un maximum de gens avec des messages subversifs et politiques. »
La réalisatrice du film Tomboy a propos de son film projeté en classes de primaire.

« Je suis pour la GPA accessible à tous les couples. »
Jean Pierre Michel, sénateur PS, rapporteur du texte de loi sur le mariage pour tous au sénat.

« Des parents, un géniteur, une gestatrice peuvent permettre ensemble la venue au monde d’un enfant. »
Najat Vallaud Belkacem, porte parole du gouvernement.

« Il faut en finir avec la filiation biologique. »
Erwan Binet, député PS et rapporteur de la loi Taubira

« Une femme doit pouvoir avoir accès à la PMA parce qu’elle ne souhaite pas avoir de relations avec un homme. »
Francois Hollande

« Il s’agit de substituer a des concepts tels que "le sexe" ou "la différence sexuelle" le concept de "genre" qui montre que les différences entre le différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature mais socialement construites. [...] [La théorie du genre] se borne à dire que les hommes et les femmes ne se retrouvent pas dans leur état biologique et se construisent autrement. »
Julie Sommaruga, député PS

« Je ne vois aucun inconvénient ni pour les unions à plusieurs, ni pour les unions polygames, ni pour l’inceste. »
idem

« Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence? C’est faire un distinguo qui est choquant »
Pierre Bergé au Figaro

« Admettre la différence des sexes c’est admettre la complémentarité des sexes, donc la domination patriarcale, donc l’oppression et l’aliénation de la femme»
Judith Butler, philosophe féministe du genre

« Le droit à l’adoption pour les couples homosexuels repose sur une filiation fondée sur la volonté individuelle, et la volonté n’a pas de sexe… »
Daniel Borillo, Sénat

« La famille est une construction sociale créée par les hommes pour dominer les femmes. »
Roselyne Bachelot, janv 2013

« Revendiquer l’égalité de tous les individus quels que soient leur sexe et leur orientation sexuelle c’est déconstruire la complémentarité des sexes et donc reconstruire de nouveaux fondements républicains »
« Il s’agit donc de déconstruire la complémentarité des sexes pour transformer en profondeur la société. »
Réjane Sénac, chercheure au CNRS affectée au Centre de Recherches Politiques de Sciences Po (CEVIPOF), enseignante à Sciences-Po Paris et à l’université Sorbonne Nouvelle –Paris 3, source rapport du SNUipp, page 24-25

« Je pense qu’en matière du lien de filiation, le mariage est devenu tout à fait secondaire. [...] Il me paraît évident que le groupe que je préside préconisera d’ouvrir la possibilité d’adoption aux couples non mariés, parce que, tout simplement, ça va de soi. »
Irène Théry, sociologue, directrice d’étude à l’EHESS et nommée présidente d’un groupe de travail par Dominique Bertinotti dans le cadre de la Loi Famille

« Pour pouvoir abolir le mariage, il faut d’abord que tout le monde puisse en bénéficier. Ce que vous évoquez est tout à fait envisageable [l’abolition du mariage] […] c’est l’étape suivante ».
Caroline Mécary, Avocate au barreau de Paris, festival « Mode d’emploi » à Lyon, nov 2013

« Une proposition que je vous soumets, ce serait de disjoindre la parentalité et la conjugalité – pourquoi ne pas proposer dès la naissance des enfants, disons juste après le sevrage, une disjonction des maisons, c’est-à-dire une résidence alternée dès la naissance. Au moins, les femmes anticiperaient une carrière maternelle comme les hommes anticiperaient une carrière paternelle [...]. Les hommes pourraient envisager des métiers où ils seraient bien obligés une semaine sur deux de s’occuper des enfants. Ce qui veut dire qu’au moment de la séparation, les choses seraient beaucoup plus simples : il n’y aurait plus de séparation puisqu’on serait déjà séparés. »
Caroline Mécary, avocate au barreau de Paris, spécialiste des droits des homosexuels, Festival mode d’emploi à Lyon, novembre 2013

Source : http://la-dissidence.org/2014/02/12/theorie-du-genre-florilege-de-citations/
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

LA GPA, C’EST QUOI ?

Message par Chasseur le Dim 12 Oct - 15:27

LA GPA, C’EST QUOI ?

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

GPA : un couple australien rejette un jumeau "du mauvais sexe"

Message par Chasseur le Mer 29 Oct - 19:52

GPA : un couple australien rejette un jumeau "du mauvais sexe"



Après Gammy, le bébé trisomique abandonné par ses parents adoptifs, nouvelle affaire en Australie : un couple refuse d’adopter l’un des deux jumeaux de la mère porteuse en raison de son sexe.
Les scandales liés au recours aux mères porteuses se suivent et hélas se ressemblent... Le Daily Mail révèle que des parents souhaitant adopter ont fait appel à une mère porteuse indienne. Celle-ci a donné naissance à des jumeaux, mais le couple est reparti en Australie avec un seul des deux enfants.

Pour le moment, les informations sur ce cas sont peu nombreuses. On sait que l’enfant aurait été abandonné en raison de son sexe, les parents ayant déjà un enfant du même sexe. Mais on ne sait pas encore s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille. L’enfant "de trop" a été donné à un autre couple... Mais les autorités australiennes craignent qu’il y ait eu à cette occasion un transfert d’argent, ce qui pourrait déboucher sur une accusation de trafic d’enfants. Cette nouvelle affaire intervient après celle de Gammy, le bébé trisomique né d’une mère thaïlandaise, abandonné à la naissance par un couple d’Australiens.

Lire la suite sur : http://www.aleteia.org/fr/societe/article/gpa-encore-un-rate-en-australie-5854932276084736
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

LA GPA BIENTÔT EN FRANCE ET EN EUROPE… PAR ANNE-MARIE LE POURHIET

Message par Chasseur le Mar 17 Mar - 21:10



Source : http://juristespourlenfance.com/2015/03/17/la-gpa-bientot-en-france-et-en-europe-par-anne-marie-le-pourhiet/
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PMA : deux lesbiennes n’aiment pas la couleur de leur fille. Elles portent plainte

Message par Chasseur le Mar 28 Avr - 13:25

PMA : deux lesbiennes n’aiment pas la couleur de leur fille. Elles portent plainte



C'est la dernière histoire gaie. Elle se passe aux États-Unis, notre modèle de toujours. Jennifer et Amanda, deux lesbiennes qui ont acquis à la Midwest Sperm Bank une petite giclée du donneur 380, soit « un homme blanc aux yeux bleus », se sont retrouvées mère et mère d’une jolie petite Payton café au lait et cheveux crépus.
Argh ! Damned !
Certes, elles ont beau vivre à Uniontown, dans l’Ohio, elles ne souhaitent pas frayer avec n’importe qui. Bien sûr, elles aiment leur petite Payton, mais comme dit Jennifer : « Il est difficile d’élever une enfant noire dans une communauté blanche et conservatrice. »
Alors elles poursuivent en justice la Midwest Sperm Bank.
L’affaire est complexe. Au cinquième mois de grossesse, Jennifer veut acheter un petit frère pour Payton. Elle appelle la banque et passe commande : ce sera du 380, 100 % blanc, 100 % blond, et qui « ressemble à sa compagne ». Et là, horreur et putréfaction, on découvre la méprise : Jennifer a été inséminée avec du 330. Un Afro-Américain.

Lire la suite sur : http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/pma-deux-lesbiennes-naiment-pas-la-couleur-de-leur-fille-elles-portent-plainte,173462
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

GPA : de 60.000€ à 150.000€ le prix du bébé à Bruxelles

Message par Chasseur le Lun 11 Mai - 19:37

GPA : de 60.000€ à 150.000€ le prix du bébé à Bruxelles

Le 3 mai à Bruxelles, dans un bâtiment de la région bruxelloise une société américaine Men Having Baby, MHB a réuni 200 personnes venant de Belgique, de France et d'Allemagne, pour leur proposer les services d'une vingtaine d'agences et de cliniques spécialisées dans la pratique de la Gestation Pour Autrui (GPA) aux USA, Canada et Inde. Curieux de savoir comment le business de la GPA s'organise, je participe à la journée.



Lire l'article : http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/05/11/31002-20150511ARTFIG00137-gpa-de-600008364-a-1500008364-le-prix-du-bebe-a-bruxelles.php
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La destruction du mariage et le suicide de l’Occident

Message par Chasseur le Lun 25 Mai - 15:41

La destruction du mariage et le suicide de l’Occident



« Ce qui arrive aujourd’hui est pire que l’atteinte aux droits de l’homme : c’est la disparition même de l’homme dans ce qui fait son essence et assure sa dignité. C’est la vocation de l’homme de devenir pleinement homme, beau et bon (kaloskagathos en grec ancien) qui est remise en cause au profit d’une vie ludique de divertissement. »

Lire l'article sur : http://www.polemia.com/la-destruction-du-mariage-et-le-suicide-de-loccident/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&utm_campaign=7c6496f0fa-lettre_de_polemia&utm_medium=email&utm_term=0_e536e3990e-7c6496f0fa-57555045
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Famille et filiation : la grande débâcle orchestrée s'accélère avant liquidation totale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum