De quelques mensonges de la République concernant le poids de la fiscalité de l’Ancien Régime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De quelques mensonges de la République concernant le poids de la fiscalité de l’Ancien Régime

Message par Chasseur le Ven 13 Juin - 13:02

De quelques mensonges de la République concernant le poids de la fiscalité de l’Ancien Régime

Comparaisons fiscales 1675-2013

Un mensonge national bicentenaire enseigné toute honte bue par l’école publique républicaine est levé par le « Lien légitimiste » de novembre-décembre 2013 : que sous la Monarchie, les Français payaient plus d’impôts que sous la république !!! Et cela ne date pas d’aujourd’hui vu que le « Livre noir de la Révolution française » nous apprend que les impôts ont été triplés tout de suite tant le génocide franco-français a ruiné les caisses de la république.

« Au fond, dirons-nous pour conclure, la fiscalité de l’Ancien Régime n’était pas si atroce qu’on le croit, et, à tout prendre, si nous le croyons, des comparaisons avec notre époque devraient nous faire frémir. Mais voyons plutôt les mots de François Hincker, qui nous aide à faire cette comparaison dans son livre sur l’impôt sous l’Ancien Régime : « Utilisons un étalon artificiel mais qui a l’avantage d’être parlant. Les 25 millions d’habitants que compte probablement la France ont donc à payer 18 ou 19 livres. À ce moment le salaire journalier d’un compagnon maçon à Paris se situe à un peu moins d’une livre. Ainsi, un salarié moyen travaillerait un peu plus de sept jours pour payer tailles, capitation et vingtièmes, un peu plus de deux pour payer la gabelle, et un peu plus de neuf pour payer les autres impôts indirects. Dix-huit jours de travail : c’était la contribution que la fiscalité française de l’Ancien Régime réclamait au travailleur. »

Qu’en est-il aujourd’hui ? Avec un taux moyen d’imposition de 56,9 %¨(chiffre 2013), il faut pas moins de 208 jours de travailpour payer en moyenne ses impôts de l’année. De quoi se demander si la Révolution a servi à améliorer notre condition, et s’il ne serait pas temps d’en produire une nouvelle.

Benoît Malbranque

(Extrait de « Arbitraire fiscal » L’impôt sous l’Ancien Régime et en 2013)

Source : http://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/06/13/de-quelques-mensonges-de-la-republique-concernant-le-poids-de-la-fiscalite-de-lancien-regime/
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum