Licence de lettres classiques : fermeture définitive ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Licence de lettres classiques : fermeture définitive ?

Message par Chasseur le Dim 1 Juin - 22:01

Licence de lettres classiques : fermeture définitive ?

«C’est bien ce que veut le système : faire table rase du passé.»

Le saviez-vous ? A partir de la rentrée universitaire 2015, la licence de « lettres classiques » est supprimée, remplacée par une licence en « humanités » : un pan de l’Université qui tombe et qui ne sera pas le seul, car toute l’Université publique est en voie d’écroulement sous le dernier coup de boutoir de la « refondation » de l’école pour nos enfants à l’exception de celle pour les enfants des banlieues pour lesquels un système éducatif parallèle et performant fait une inexorable montée en puissance depuis plusieurs années.

Par ailleurs, la licence en « humanités » ne va devenir au fil des ans qu’une bouillie de pédago-gogisme instillée par les IUFM, alias ESPE (Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation), qui sont appelées à devenir, à court terme, maîtres de l’Université.

Deux questions de posent :

- Pourquoi cette suppression ?
- Pourquoi la métamorphose en « humanités » ?

1. Pourquoi cette suppression ?

Quid ? La raison invoquée par les autorités administratives est le manque d’étudiants dans cette discipline. Certes, il y en a peu, mais à qui la faute ? Pourquoi les étudiants optent-ils peu pour les études littéraires alors que jusqu’au début des années 1970 il y avait pléthore de jeunes licenciés en littérature et postulants à la fonction de professeurs ?

La source empoisonnée

Depuis plusieurs années, la désaffectation des étudiants pour les études littéraires a son origine dans la difficulté qu’éprouvent des élèves à comprendre la langue et un texte de lecture courante du fait de la généralisation de l’usage des méthodes de nature globale de lecture qui s’est faite dès les années 1950, usage pérennisé envers et contre tout, aujourd’hui encore, malgré les avatars dénoncés.

Telle est bien la source empoisonnée ! Rappelons à cet égard que le concepteur de la méthode globale de lecture, Nicolas Adam, précepteur dans les familles aristocratiques, a conçu cette méthode en 1787 (un hasard, sûrement !) faisant cette déclaration : « Eloignez d’eux [les enfants] les textes latins et grecs, et amusez-les avec des mots entiers ». Nous sommes donc bien au cœur du problème et, s’il est possible de faire un lien avec le « Ah ! Ça ira ! Ça ira ! Ça ira ! Les aristocrates, on les pendra ! », nous pouvons penser qu’il aurait pu ajouter « et pour qu’ils ne se reproduisent pas, abrutissons leurs enfants ! » Autrement dit, ce « pédagogue » savait ce qu’il faisait et cette déclaration fut en même temps l’aveu de l’aptitude des méthodes traditionnelles d’apprentissage de la lecture alors en usage à faciliter la lecture des textes littéraires et à former une élite intellectuelle.

Tout cela explique que nos « pédagogues » continuent de faire de « l’acharnement pédagogique » avec ces méthodes pour « achever la révolution » (sic), comme l’a dit sans complexes Vincent Peillon, tout en prétendant qu’elles ne sont plus utilisées alors que les textes les plus officiels les préconisent et que 95% des écoles publiques et privées sous contrat les pratiquent pour la bonne et simple raison que les manuels en usage sont des livres de méthodes de nature globale et que les enseignants – du public et du privé sous contrat – sont initiés à ces méthodes dans les IUFM (alias ESPE) et font du « global » sans le savoir, le mot n’étant jamais prononcé !

Or, si ces méthodes permettent aux enfants de lire les mots, elles ne permettent pas pour autant de comprendre le sens des phrases. Pourquoi ? Parce que l’apprentissage de la lecture est basé sur la mémoire des mots et non sur la logique de leur agencement, contrairement à la méthode alphabétique. Le sens étant difficilement acquis, il est loisible de remarquer que les enfants qui ont appris à lire de cette façon n’ont pas une propension à lire des textes car ils ont de la difficulté à les comprendre.

Lire la suite sur : http://www.polemia.com/licence-de-lettres-classiques-fermeture-definitive/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&utm_campaign=87c9b4bb2a-lettre_de_polemia&utm_medium=email&utm_term=0_e536e3990e-87c9b4bb2a-57555045
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum