Article Alliance Royale Metz : LA CIVILISATION A LA CROISÉE DES CHEMINS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Article Alliance Royale Metz : LA CIVILISATION A LA CROISÉE DES CHEMINS

Message par Chasseur le Jeu 24 Avr - 20:40

 




LA CIVILISATION A LA CROISÉE DES CHEMINS

ou

Républicains, "encore un effort si vous voulez "que la civilisation disparaisse définitivement !

J'entendais dernièrement sur une radio subventionnée le témoignage d'une victime de l'affaire de pédophilie de "l'école en bateau". Cette victime expliquait très clairement le processus de manipulation mis en œuvre par l'éducateur pédophile : "sur le bateau, nous étions toujours considérés comme des adultes libres et responsables de nos actes." Ainsi les adolescents (12/13 ans) étaient considérés comme responsables de leurs actes puisque considérés comme adultes.

Mais voilà, que faut-il faire pour que les victimes revendiquent un statut d’adulte responsable ? Car, en effet, entre considérer une victime potentielle comme responsable de ses actes et l’affirmation par la victime de sa responsabilité, il y a une marge immense.

Un travail intense de suggestion, d'isolement, de formatage et de déracinement devra être entrepris.


Par ce témoignage, nous devinons en creux la stratégie perverse mise œuvre par les lobbys qui militent pour la légalisation de la pédophilie, comme ils militent déjà pour la légalisation de la PMA et de la GPA en utilisant les amorçages que sont le mariage pour tous et la théorie du genre. Car, tout se jouera en effet sur la notion de responsabilité : lorsque l'adolescent se revendiquera comme libre et responsable, alors la responsabilité du prédateur ne sera plus complète. C'est l'objectif à atteindre.

Or, pour l'instant le verrou est encore fermé à double tour : spontanément, naturellement, culturellement, moralement, il est monstrueux d'abuser sexuellement d'un mineur. Tout s'oppose en nous à voir en l'enfant un être responsable qui choisirait de s'adonner en toute conscience à de telles déviances. Les personnes saines d'esprit se révoltent contre un tel mensonge : ils savent que l'enfant et/ou le jeune adolescent ne sont pas en pleine capacité de choisir en toute connaissance de cause.

Aussi, quelle stratégie adopter devant la résistance de ces idiots de réactionnaires sains d'esprit !? Comment faire devant toute cette masse idiote qui ne veut toujours pas se plier à l'idéologie du libéralisme libertaire !? Comment faire pour que les partenaires sexuels mineurs potentiels puissent être considérés comme responsables ou, dans un premier temps, en partie responsables de leurs actes ? Comment faire pour passer de 18 ans à 16 ans, de 16 ans à 14 à 12 ans … ?

Pour cela, il convient de détruire la notion du bien et du mal. Il convient d’aplanir et de faire disparaître la différence entre le bien et le mal. Comme pour tout combat contre l'esprit, tous ceux qui espèrent un jour s'adonner légalement à ce genres de pratiques immondes, devront mettre en œuvre une stratégie par étapes progressives et successives : faire sauter les verrous mentaux, moraux et sociaux les uns après les autres. La stratégie à suivre pour les libéraux au service du marché et les libertaires au service de la révolution libidinale se trouve dans la destruction du fonctionnement normal du cerveau. Ces deux protagonistes, au service de cette idéologie de mort, trouveront en la république une alliée de premier ordre.  

Le cerveau humain fonctionne essentiellement par imitation.

L’imitation est négative lorsqu’elle porte sur le geste d’appropriation (j’y reviendrai plus loin). Cette imitation est source, en effet, de conflits et donc de violence. En revanche, l'imitation est positive lorsqu’elle porte sur des modèles, des objets, des comportements qui ne déclencheront pas la rivalité mimétique. Les imitations positives permettent à chacun de s'inscrire et de vivre en société (la famille étant la première société organique qui civilise les enfants). En effet, toutes les sociétés ont mis en place des barrières, des interdits, des règles, afin d’empêcher ou de canaliser les rivalités résultant de l'imitation du geste d'appropriation.
De ce long processus sont issues les différentes cultures. Le rôle de la société est de transmettre et de faire respecter l'ensemble de ses règles qui permettent précisément la vie en société.

On peut donc dire que la société doit s'efforcer de faire porter l’imitation vers des stéréotypes hiérarchisés qui constituent l'ordre social et permettent à la société de se maintenir et à la civilisation de se transmettre de génération en génération.

Comment détruire cette organisation vitale pour tout groupe humain ?

- Les libéraux doivent forcément détruire les multiples prohibitions et interdits portant sur les objets, les comportements et les relations entre les membres d’un groupe social. Ils doivent également détruire toutes les formes de solidarité et de charité au sein des groupes sociaux. Et ce pour une raison simple et évidente : il s'agit pour eux de gagner de l'argent et de conquérir des marchés afin de gagner toujours plus d'argent. Aussi, toutes les formes de protection, de solidarité, d’interdit et de prohibition seront des obstacles à abattre.

- Les gauchistes libertaires, quant à eux, veulent lever toutes les inhibitions, les interdits liés à la sexualité, aux mœurs, aux comportements sociaux, à l’expression artistique, à la religion, … : il faut, partout et en tout domaine, faire des expériences. En bons post-marxistes, l’Homme doit se libérer de toutes les formes d'aliénation.

Si les libéraux veulent être les maîtres des matières, des échanges et de l'argent, les libertaires veulent être les maîtres des sens : l'Homme doit s’émanciper de toutes les règles et de toutes les formes de déterminisme.  

Les libéraux et les gauchistes libertaires possèdent donc objectivement des intérêts idéologiques communs. Par conséquent, pour ces deux protagonistes, tout ce qui pourra détruire l'ordre social et moral sera positif pour l'avancée de leur idéologie de mort commune. La république sera ici un terreau fertile étant donné que son projet révolutionnaire est également le déracinement, l'arrachement, l'autodétermination et la réduction de la personne au citoyen, c'est-à-dire à l'individu seul en face de l'Etat tout puissant.

Il conviendra donc de libérer l'imitation négative, celle qui porte sur l'imitation d'appropriation source de rivalité : celle qui va permettre simultanément la destruction de l'ordre social et qui permettra de détruire les inhibitions morales. Ce travail de sape prend beaucoup de temps mais, pour ces ogres, la liberté est à ce prix.

Le désir est de nature mimétique.

Lorsque je désire ce téléphone portable dernier cri, cette voiture rutilante, cette belle maison avec piscine, cette promotion dans ma carrière professionnelle, cette femme, cet homme, je suis persuadé que mon désir résulte exclusivement d’un choix libre et autonome. Il y a moi et l’objet de mon désir : le désir est parfaitement linéaire entre moi et l’objet, je sors ma carte bleue et je l’achète.
Cependant, si le désir n’était qu’exclusivement linéaire, les sentiments d’envie, de convoitise, de jalousie et de haine réciproque et les mots pour dire ces sentiments et ressentiments ne devraient pas exister ? Par ailleurs, dans la publicité, il ne devrait y avoir qu’une simple présentation des propriétés objectives des objets ? Or, à y regarder d’un peu plus près, mes sentiments d’envie autant que les stratégies publicitaires désignent la présence d’un autre ou des autres qui se montrent toujours totalement comblés par la possession de ces objets.
Enfin, n’avez-vous jamais ressenti cette perte d’intérêt pour l’objet une fois qu’il est en votre possession. Une sorte d’obsolescence non pas technique mais presque libidinale se dégage d’eux. Ainsi, si rapidement l’objet n’est plus le centre de mon désir, c’est peut-être que l’objet n’en est pas exclusivement le centre ?

L’architecture du désir n’est pas linéaire mais triangulaire. L’autre joue toujours un rôle déterminant dans ce triangle. Les objets possédés par l’autre semblent toujours plus désirables : « l’herbe est toujours plus verte dans le jardin du voisin. »
Mais, avant que le mimétisme devienne ontologique, il y a en amont un mimétisme portant sur le geste d’appropriation. Et l’imitation du geste d’appropriation ne se fera pas sans violence. Cette imitation du geste d’appropriation que René Girard nomme « mimésis d’appropriation » se rencontre chez l’Homme comme dans le monde animal.
René Girard dans « Des choses cachées depuis la fondation du monde » donne deux exemples frappants de l’imitation du geste d’appropriation :

a : « Si un individu (il s’agit ici d’un singe) voit un de ses congénères tendre la main vers un objet, il est aussitôt tenté d’imiter son geste. Il arrive aussi que l’animal, visiblement, résiste à cette tentation, et si le geste ébauché nous fait sourire parce qu’il nous rappelle l’humanité, le refus de l’achever, c’est-à-dire la répression de ce qui peut déjà se définir comme un désir, nous amuse encore plus. »

b : « Mettez un certain nombre de jouets, tous identiques, dans une pièce vide, en compagnie du même nombre d’enfants ; il y a de fortes chances que la distribution ne se fasse sans querelles. »
(René Girard, « Des choses cachées depuis la fondation du monde », Éditions Grasset 1978, pages 16 et 17.)

On le voit, dès qu’un individu du groupe porte la main vers un objet, ce geste d’appropriation entraîne une imitation immédiate d’appropriation de ce même objet. Ainsi, si le geste d’appropriation porte bien initialement sur des objets qui assouvissent des besoins ou appétits de la vie animale (nourriture, femelle, etc.), il va surtout faire converger des mains avides vers un même objet et cela entraînera forcément le groupe dans des conflits qui ne seront pas sans violence.
Les objets ne provoquent donc pas en eux-mêmes les conflits, mais en revanche c’est bien l’imitation du geste d’appropriation qui les déclenche : si tous nous nous portons avidement  vers le même objet, « il y a de fortes chances que la distribution ne se fasse sans querelles. » : une situation de concurrence et de rivalité est alors inéluctable.
Si les animaux sont dotés de barrières instinctuelles qui les empêchent de s’entre-tuer, il n’en va de même chez l’homme. La rivalité mimétique ne sera pas arrêtée dans sa progression vers toujours plus de violence. Le mimétisme d’appropriation deviendra désir mimétique : désir selon le désir de l’autre.

La nature du désir est mimétique et d’architecture triangulaire. Le système libéral libertaire le sait parfaitement, mais vous ne devez surtout pas en prendre pleinement conscience. Ce système veut que vous affirmiez une liberté sans faille, une autosuffisance à toute épreuve. Il veut que vous affirmiez la ligne droite alors que c’est toujours déjà le triangle qui travaille et qu’il s’efforce de faire travailler à plein régime : c’est le rôle de la publicité, de tous les médias de masse et de la sous-culture mercantile anglo-saxonne.

En somme, la nature mimétique du désir doit demeurer cachée à l’individu, le système ne fait qu’appuyer sur la pédale d’accélérateur afin d’augmenter le régime du moteur. Il appuie donc sur la mimésis d’appropriation pour faire jouer à plein régime l'orchestre du "désir selon le désir de l’autre".

Nous observons donc une double pression simultanée : sociale et interindividuelle :

1 - Par une propagande de masse via l'ensemble les médias, il s'agit de détruire les cadres sociaux et culturels.

Il s’agit d'empêcher systématiquement l’imitation de modèles et de repères familiaux et sociaux, d'interdire la formation de cadres stabilisateurs. Ainsi, en bonne logique perverse, le libéralisme libertaire fera partout et par tous les moyens la promotion de l’autosuffisance et de l'individualisme : la personne belle, libre et riche qui ne doit rien aux autres et surtout pas aux anciens, à ses parents, à sa famille, à la tradition et encore moins aux perdants.

En effet, la stratégie dans ces médias de masse aux ordres sera de ringardiser de manière systématique tout ce qui relève des valeurs traditionnelles, des repères familiaux, historiques, des frontières, des catégories esthétiques, etc. Il s’agira également de culpabiliser, par le procédé de la victimisation, tous ceux qui osent encore faire des différences culturelles, territoriales, religieuses, etc.  Bref, toutes les formes de hiérarchisation seront considérées comme discriminatoires et immédiatement condamnées par la pensée dominante : c’est contraire au principe d’égalité. C’est ce que l’on nomme aujourd’hui le politiquement correct. Ce procédé va tellement loin aujourd’hui que des mots de la langue Française sont tout simplement supprimés : race, mademoiselle, par exemples (voir également toute la novlangue). Je n’ai guère besoin d’insister d’avantage sur ce point que vous avez tous observé et dont parfois vous souffrez dans votre vie quotidienne et/ou professionnelle.

Retenons que ce premier procédé a pour but principal de vous culpabiliser : de vous faire douter de vos repères. L’objectif est de vous isoler, de faire de vous une monade vide et pour ainsi dire abstraite. C’est-à-dire, le sujet parfait au service du libéralisme libertaire. Et ce à tel point que vous finissez par vous dire : « je suis dépassé, ringard. Je ne suis pas dans le vent. Il faut vraiment que je change.»  A ce stade les libéraux libertaires marquent un point décisif : vous êtes disposé à rentrer dans le jeu, car vous êtes désormais sur la pente du déracinement. Le premier virus mental est de provoquer le doute par le mécanisme de la culpabilisation. Pour les autres, ceux qui résistent, une stratégie d’isolement sera mise en œuvre.  

Il s'agit donc d'empêcher la socialisation normale de l'individu en l'arrachant à toutes les règles qui permettent l’accès au langage et au savoir (le savoir étant constitué de différences et de hiérarchies). Pousser l’individu, ainsi formaté, à s’autodéterminer, à choisir seul ses propres règles et ses propres comportements et ce dès le plus jeune âge. Pousser chacun à l’individualisme. Faire fonctionner à plein régime le mythe de la liberté et de l’égalité de toutes les choses, de tous les individus et de tous les comportements. Bref, rendre la société parfaitement horizontale.

2 – Conjointement à cette destruction de l’ordre social, une intense attaque sur les rapports interindividuels sera menée.

Les médias de masse et toute la sous-culture mercantile (la publicité, le cinéma, la pornographie, la musique commerciale, l’art contemporain, les jeux vidéo, …), voir même l’organisation du travail : s'efforceront à faire tourner à plein régime le mécanisme de la rivalité mimétique. Il s'agira d'encourager l’individu à prendre systématiquement la pente de l'imitation des modèles proposés par la propagande : désirer selon le désir de l’autre et suggérer l’être de l’autre comme modèle à suivre. Il s'agira ici de favoriser les rivalités mimétiques ontologiques. Favoriser le déclenchement des luttes pour le prestige avec toutes les formes de structures d'autorités et encourager de la sorte le dépassement des inhibitions et des interdits moraux.

Progressivement les libéraux libertaires peuvent espérer obtenir un Homme Nouveau : une sorte de monstre hyper consommateur de tout, livré aux débordements libidinaux. Une sorte de mutant bientôt totalement désinhibé. Un mutant répondant aux exigences de leur idéologie de mort. Un monstre qui refuse l’autorité, jamais rassasié de posséder. Un monstre incapable de se contrôler ou de reporter ses désirs. Une sorte de mutant qui n’est plus ni homme ni femme, qui n’a plus de genre. Un mutant qui veut tout et tout de suite. Un mutant revendiquant très tôt son indépendance, sa liberté et la libre utilisation de son corps : "mon corps est ma propriété !"En bon produit du libéralisme libertaire, ce mutant fera de son corps son capital, capital qu’il souhaitera faire fructifier et utiliser comme il l’entendra.

Cet Homme Nouveau ainsi fabriqué exigera bientôt un cadre normatif : "je veux une norme qui me dise ce que je peux faire, c’est tout ! Et celui qui ne veut pas me donner ce cadre au nom de principes supérieurs, me fait l’offense d’une ignoble discrimination ! Mes désirs ont valeur de droit ! Car si je veux, j'ai le droit ! "Il voudra même faire faire des enfants par des femmes pauvres et acheter les bébés au meilleur prix !

Nous pouvons déjà observer ce type d’individus hyperactifs, incapables de se concentrer, ne supportant plus la contradiction, ne respectant aucune contrainte et refusant toute forme de hiérarchie. Ils sont de plus en plus nombreux et souvent de plus en plus jeunes.



Nos gouvernements républicains, qui depuis longtemps ont abandonné tout cadre moral supérieur, qui ne reconnaissent aucune loi morale au-dessus de celles édictées par l’Homme et pour l’Homme (l’Homme étant le début et la fin de toute chose, principe fondamental de la Franc-maçonnerie), se plieront forcément à la pression de ces mutants. C’est pourquoi, comme la république le fait à chaque fois, par démissions successives et faiblesse morale, elle écrira un texte de loi. Certes, ce texte sera initialement noir de contraintes, mais un texte malgré tout. A ce stade, nous imaginons facilement la suite : comme toujours les contraintes de papier sauteront les unes après les autres…

Et bientôt nous y serons : le règne de l’indifférenciation totale. Le rêve d’Orwell sera réalisé.

"Mes désirs ont valeur de droit." Il sera là ce mutant armé de son attirail législatif et dépourvu enfin de toute empathie. C’est-à-dire ne vivant plus la joie et la souffrance de tout autre comme si elle était la sienne : un mutant définitivement fermé à l’esprit saint, à la grâce et à l’amour.

Anticipation :

Nous ne pouvons pas encore imaginer comment sera le monde habité par ces mutants, mais nous pouvons déjà observer les premiers spécimens.

Le plus souvent nous pouvons les observer dans les milieux les plus propices à leur gestation artificielle rapide : les milieux cosmopolites, les médias, la sous-culture mercantile de masse, la finance, la publicité … C’est-à-dire l’ensemble des activités où l’on ne produit rien, où l’on n’est que rarement confronté au réel. Où l’oisiveté, le paraître, le pouvoir et l’argent sont au cœur du système. Ces zombies sont toujours proposés comme modèles par la propagande de masse. Nous les observons également dans les classes les plus basses de la société. Où les victimes du système ne pouvant devenir mannequin, acteur, journaliste, présentateur télé, …, deviennent racaille. Mais eux, ils vont en prison … Pour combien de temps encore ?

"Que faire si Dieu n'existe pas, si Rakitine a raison de prétendre que c'est une idée forgée par l'humanité ? Dans ce cas l'homme serait le roi de la terre, de l'univers. Très bien ! Seulement, comment sera-t-il vertueux sans Dieu ? Je me le demande. [...] En effet, qu'est-ce que la vertu ? Réponds-moi Alexéi. Je ne me représente pas la vertu comme un chinois, c'est donc une chose relative ? L'est-elle, oui ou non ? Ou bien elle n'est pas une chose relative ? Question insidieuse. [...] Alors tout est permis ?" (Paroles de Mitia (Dimitri) dans Les frères Karamazov de Dostoïevski, 4e partie, Livre XI, chapitre 4).
Républicains, "encore un effort si vous voulez" que la civilisation disparaisse définitivement !*
* Allusion au "Français, encore un effort si vous voulez être républicains" du Marquis de Sade dans La Philosophie dans le boudoir.



Alliance Royale Metz


Dernière édition par V le Mar 28 Juil - 14:24, édité 8 fois
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'école en bateau : l'enfance sabordée

Message par Chasseur le Jeu 8 Mai - 18:51

L'école en bateau : l'enfance sabordée

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Zombie de la société libidinale

Message par Chasseur le Lun 26 Mai - 9:42

Elliot Rodger, étudiant de 22 ans, a posté un dernier message avant de tuer six personnes lors d’une fusillade, vendredi soir, à Santa Barbara. Trois autres corps ont retrouvés dans son appartement.

source, regarder la vidéo : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Societe-du-desir-25584.html
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L’amoralité bienfaisante ?

Message par Chasseur le Ven 6 Juin - 11:03

L’amoralité bienfaisante ?

La lente, et apparemment inexorable, décrépitude morale de notre Patrie paraît quotidiennement sous une nouvelle forme, s’attelant à démolir davantage les valeurs fondamentales de notre société. Avant hier, l’infanticide se trouvait légalisé ; hier, l’institution maritale était bafouée en acceptant, aux forceps, les « couples » invertis ; aujourd’hui, la relativisation de l’infidélité et même, la mise en avant de pseudo-bienfaits de l’adultère ouvre les voies à la probable future normalisation de la polygamie.
Certains s’offusqueront de tels propos, n’y voyant qu’une nouvelle prophétie de Cassandre : ils demeureront toujours ces irréductibles crétins que l’actualité surprendra quotidiennement. Car nombre d’articles, témoignages et sondages médiatiques abondent en ce sens… Dans son article au titre éloquent Quand l’adultère renforce le couple, le journal Le Figaro Madame faisait la part belle aux derniers propos d’une psychothérapeute belgo-américaine, Esther Perel, et sa constante mise en avant des « bienfaits » de l’adultère : « On n’est généralement pas infidèles parce qu’on est malheureux mais plutôt parce que nous pourrions être plus heureux. [...] L’adultère est souvent un puissant système d’alarme pour une structure qui a besoin de changer.«

Cette amoralité bienfaisante trouve écho dans nombre de supports médiatiques, à commencer par les séries télévisuelles (House of Cards reste emblématique de cette décrépitude morale), par la littérature et les oeuvres cinématographiques. Ce qui, de fait, déteint inéxorablement sur les mentalités français : selon Helen Fisher, anthropologue et chercheur à l’Université de Rutgers, « 56% des hommes et 34% des femmes mariés qui ont fait face à l’infidélité de leur conjoint estiment néanmoins être heureux dans leur union. »

C’est parce qu’elle évite toute confrontation à l’intelligence qu’une telle ineptie peut se répandre. La dualité bien/mal s’en trouve modifiée : le mensonge serait il devenu salvateur ? L’égoïsme serait il devenu vertu, et l’orgueil source de bonheur ? Mais la plus grande question reste celle de la responsabilité, de l’honneur de la parole donnée : que dire d’une personne qui promet fidélité un jour, puis s’en dédit dès la première occasion ? Plus grave : comment bâtir une société unie sur des valeurs comme le mensonge, l’individualisme irresponsable, l’hédonisme consumériste, la défiance généralisée ? La famille, cette unité insécable de la Nation, doit préserver en son sein toutes les vertus nécessaires à la Patrie comme la confiance, la franchise et le dévouement. Il en va de l’avenir de la France.
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sexualisation des enfants : malaise suite à des photos publiées dans Vogue Kids

Message par Chasseur le Lun 15 Sep - 18:54

Sexualisation des enfants : malaise suite à des photos publiées dans Vogue Kids

Vogue Kids a créé un malaise autour du monde en publiant des photos de très jeunes filles dans des poses jugées lascives pour son édition brésilienne du mois de septembre.

« Le paradoxe est qu’on montre de telles images et qu’en même temps on montre du doigt les personnes qui ont du désir pour ces jeunes femmes », commente la psychothérapeute et sexologue Astrid Abelé. Elle explique que l’intention du magazine n’est pas mauvaise et qu’il s’agit avant tout d’une logique mercantile.

Cependant, elle ajoute qu’il est normal de désirer ce que l’on voit le plus souvent et que, par conséquent, il ne faut pas s’étonner que les femmes veuillent de plus en plus avoir l’air jeune.

Depuis hier, les commentaires fusent sur les réseaux sociaux pour dénoncer ce que certains qualifient de pornographie juvénile, relançant le débat de l’hypersexualisation des enfants dans les magazines.

Le reportage photo intitulé « Ombre et eau fraîche » met en scène des fillettes en sous-vêtements dans des postures pouvant être suggestives.

« Les rédacteurs du Vogue Kids ont un sérieux manque de jugement » a tweeté @Mon_Commentaire.

« Malaise, ce sont des enfants, pas des proies », a ajouté @remyetco.

« Grand malaise dans notre équipe en voyant passer ces photos de Vogue Kids. Qu’en pensez-vous ? » a lancé la publication Châtelaine.

Le magazine Vogue Paris avait aussi créé la polémique en 2011 en réalisant une série de photos de fillettes habillées en dames avec bijoux et talons hauts.

Critiques

Le journal brésilien CartaCapital a publié hier les photos litigieuses et a rapporté les propos de l’auteure Renata Corrêa, une des premières personnes à avoir critiqué publiquement le magazine.

Selon elle, « la pédophilie ne se limite pas à un gars caché derrière un ordinateur ».

Mme Corrêa ajoute que « la pédophilie n’est pas un problème individuel d’un “pervers” hypothétique mais un problème collectif, une entreprise qui vend sans vergogne le corps de nos filles et de nos garçons ».

Sources :
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Sexualisation-des-enfants-malaise-suite-a-des-photos-publiees-dans-Vogue-Kids-27854.html
http://www.journaldemontreal.com/2014/09/11/des-photos-de-vogue-kids-creent-un-malaise-mondial
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'effet domino : et maintenant, l'inceste

Message par Chasseur le Mer 24 Sep - 19:48

L'effet domino : et maintenant, l'inceste

Si l'on peut épouser qui l'on aime, y compris une personne de même sexe, pourquoi ne pas autoriser la polygamie, l'inceste, la pédophilie et la zoophilie ? Ce raisonnement avait fait pousser des cris d'orfraie aux partisans du "mariage" pour tous, Najat Vallaud-Belkacem en tête, il y a de cela seulement deux ans, alors que la loi Taubira n'avait pas encore été votée. Pourtant la logique, implacable, produit déjà ses effets. En Allemagne (où un "contrat de communauté de vie" permet aux homosexuels de bénéficier d'à peu près tous les avantages du mariage, sans en porter le nom), le conseil d'éthique, qui porte bien mal son nom, propose à présent de dépénaliser l'inceste entre frère et soeur :

""Selon toutes les données disponibles, l'inceste entre frère et sœur est très rare dans les sociétés occidentales" et le risque de sanctions contraint les couples concernés "au secret et à la négation de leur amour", ce que le Conseil d'éthique juge contraire au droit à "l'autodétermination sexuelle"."

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/10/03/l-inceste-et-la-pedophilie-seraient-embusques-derriere-le-mariage-gay-selon-un-maire-ump-parisien_1769361_823448.html
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant, l’inceste pour tous ?

Message par Chasseur le Dim 28 Sep - 20:33

Et maintenant, l’inceste pour tous ?



La prohibition de l’inceste fait partie des règles morales inscrites au plus profond de l’humanité, parce qu’il viole radicalement un des piliers de notre nature humaine : la distinction des générations et la transmission de la vie de l’une à l’autre. Les relations sexuelles incestueuses, qui aboutissent à l’engendrement d’enfants, brouillent irrémédiablement toute filiation.

L’Allemagne légalisera-t-elle l’inceste ? C’est sans doute la voie dans laquelle s’engage notre puissant voisin, si l’on en croit l’avis du Conseil national d’éthique qui préconise sa dépénalisation entre frères et sœurs. Il estime, en effet, que « protéger un tabou social » et « fixer des barrières morales » ne relève pas du droit pénal. À quoi sert donc le droit pénal ?

À vrai dire, cette « proposition » n’a rien de surprenant dans la lignée des politiques libérales-libertaires menées en Occident depuis plusieurs décennies. Et elle est rendue possible par l’effacement progressif de tout repère moral, au profit d’un relativisme éthique qui devient la seule norme. N’ayons pas peur des mots : c’est bien de morale qu’il s’agit, qui impose à l’homme un comportement conforme à la vérité de sa nature. Or, la morale naturelle pose des limites à l’action humaine, encadre sa liberté et l’empêche de faire tout ce qui lui plaît. L’exact contraire de ce que veulent ceux dont le profit repose sur l’assouvissement immédiat des envies du consommateur, envies qu’on suscite en permanence grâce à la publicité et au marketing.
lire la suite sur : http://www.bvoltaire.fr/francoisteutsch/maintenant-linceste,106354
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Belgique envisage d'abaisser la majorité sexuelle à 14 ans

Message par Chasseur le Dim 19 Oct - 19:08

La Belgique envisage d'abaisser la majorité sexuelle à 14 ans

Le prétexte :

"A ce jour, différentes limites d'âges s'appliquent à différents aspects de la majorité sexuelle. Cela crée de la confusion. C'est pourquoi l'accord de gouvernement prévoit une harmonisation des limites d'âge."

Mais pourquoi fixer des limites ? Allez plus loin, optez pour la notion, plus flexible, de "capacité de discernement", comme vous l'avez fait pour l'euthanasie des enfants ! Les pédophiles auront de beaux jours devant eux...

Source : le salon beige
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Modernité : la sexualisation de la société

Message par Chasseur le Lun 27 Oct - 20:42

Modernité : la sexualisation de la société



Source : le libre penseur : http://www.lelibrepenseur.org/
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Verts face aux pages les plus sombres de leur passé : la pédophilie

Message par Chasseur le Ven 12 Déc - 14:28

Les Verts face aux pages les plus sombres de leur passé : la pédophilie
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La fonction d’Alfred Kinsey

Message par Chasseur le Dim 1 Mar - 21:43

A l’origine de la sexualisation précoce, et du gender, un individu ténébreux, cependant reconnu des institutions mondiales et financé par la banque Rockfeller : Alfred Kinsey. Effrayant. Redoutable réalité.



Source : http://jre2014.fr/la-fonction-dalfred-kinsey/
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Esclavage des femmes, encore aujourd'hui

Message par Chasseur le Lun 9 Mar - 11:35

Esclavage des femmes, encore aujourd'hui

Diffusion d'un documentaire sur la GPA à l'étranger : reportage glaçant d'une usine à bébés diffusé au forum pour l'abolition de la GPA :

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L’effondrement de la civilisation occidentale et le déni permanent

Message par Chasseur le Mer 15 Avr - 19:44

L’effondrement de la civilisation occidentale et le déni permanent

15 AVRIL 2015 par LES4V dans CULTURE, POLITIQUE

La civilisation occidentale est en voie d’effondrement, écrit le philosophe Michel Onfray. C’est une évidence. Aucun des éléments constitutifs de cette civilisation millénaire n’est désormais épargné.

La famille, fondement de toute société organisée, est remise en question par le pouvoir socialiste et la mentalité ambiante. Le mariage est revendiqué contre vents et marées pour les homosexuels, mais il est déconsidéré pour les hétérosexuels, le plus grand nombre. Il est très pratiqué pour permettre l’acquisition de la nationalité française (19 725 mariages frauduleux en 2014, à 15 000 € par mariage pour celui ou celle qui se prête à la fraude). Sans parler des fausses reconnaissances de filiation : certains pères reconnaissent jusqu’à 40 enfants !
S’agissant des citoyens dits « normaux », les divorces se multiplient. Les enfants traumatisés à vie en sont les victimes. Les mœurs sont dissolues, comme à Rome au Bas-Empire, et la drogue arrive en France par tonnes, venant d’Amérique latine et des Antilles – d’où vient aussi l’actuel ministre de la Justice…
Or, la justice est l’autre pilier de la société. Le Garde des Sceaux est le plus important des ministres. On ne peut alors que se demander pourquoi cette mission essentiellement régalienne a été confiée successivement à des militants politiques d’origine exotique, en fonction de calculs électoralistes. Je m’abstiendrai de décrire le comportement de ces personnes – la vie privée doit être respectée, même si elle est publique !

D’autres constats s’imposent, qui sont stupéfiants et alarmants. La victime est coupable. Elle est en tort. L’agresseur, lui, est la vraie victime d’une société injuste créée par le « grand capital ». Il doit, non pas être puni, mais « rééduqué » dans un esprit démocratique imprégné de valeurs républicaines. S’il a commis un crime, et non pas seulement un délit, le juge d’application des peines aménagera sa peine, surtout si c’est un juge de gauche. « Nous, juges de gauche, nous rendons une justice sociale », a déclaré l’un d’eux. En d’autres termes, la justice en France est maintenant politisée. On ne peut plus lui faire confiance.

À ce grave malaise, s’ajoute le fractionnement de la société française en communautés, de plus en plus apparentes et opposées. Nous avons ainsi la communauté musulmane que les pouvoirs publics cherchent à franciser sans succès, la communauté juive dont les représentants prennent des positions politiques au nom de leur communauté religieuse. La communauté chrétienne, très discrète, paraît, elle, s’excuser d’exister. Tout au plus s’efforce-t-elle de plaider pour les chrétiens d’Orient torturés, massacrés, condamnés à l’exil par la barbarie triomphante de l’islam.

Ce dévoiement de la société française s’aggrave chaque jour par une immigration massive qui, elle-même, alimente la progression démographique de nouvelles populations africaines et en majorité musulmanes. Il devrait arriver cette année en Europe de l’Ouest un million de nouveaux immigrés. Le régime d’extrême-gauche actuellement au pouvoir en Grèce se prépare à les laisser entrer librement.

Le Figaro du 3 avril titre : « 250 %, c’est l’augmentation des franchissements clandestins aux frontières de l’Union européenne par rapport à la même période en 2014 » !
À ce rythme-là, dans un avenir proche à l’échelle de l’histoire, la France sera une entité maghrébine, l’Allemagne un prolongement de la Turquie et l’Angleterre du Pakistan. Ce sera alors en Europe l’anarchie et la corruption, comme en Afrique et en Orient, une guerre civile permanente jusqu’à l’anéantissement des chrétiens et de leur civilisation. Ce sera l’aboutissement d’une décolonisation aux conséquences criminelles et tragiques voulue notamment par le démocrate franc-maçon Roosevelt, apôtre de cette idéologie totalement irréaliste qui fait considérer un Malien analphabète comme aussi savant qu’un membre éminent de l’Académie française. Cette idéologie a maintenant force de loi.
L’art lui-même connaît une évolution qui est une véritable affiche de la décadence. Les tags souvent orduriers maculent les murs des immeubles. Mais un progressiste à l’esprit ouvert dira sans doute que ces graffitis sont à l’égal de Michel-Ange ou de Vélasquez.

Qu’y a-t-il de plus beau que l’art du peuple de la rue exprimé dans les chansons de rap : « J’enc… la France et ses faces de craie. Les p… chrétiennes, on les enc… et on les égorge… »
Quant au travail, c’est une des horreurs du temps présent. D’ailleurs, pratiquement, les 35 heures inventées par Strauss-Kahn et la dame Aubry sont en passe de passer à 25, sans compter l’absentéisme moyen (26 jours par an), et les horaires coupés de pauses (pause relaxe, pause café…) et les grèves.
Le philosophe Luc Ferry écrit que l’on constate en France « une véritable haine du travail ». L’idéal sacré, ce sont les vacances, organisées souvent six mois à l’avance à la minute près. Le travail n’est-il pas une sécrétion du « grand capital » ? Et, pourtant, la moitié des Français travaillent dur. Les agriculteurs, les éleveurs, les boulangers, sont debout à quatre heures du matin pour permettre aux autres de dormir tranquillement en étant largement « allocatés » pour suivre à la télévision l’épopée vespasienne de notre président socialiste chevauchant sa vespa rue du cirque à Paris. C’est la télé-réalité !

Ceci constaté, faites attention. Si vous en dites trop, les grands prêtres socialistes de la liberté d’expression vous frapperont d’excommunication. « Ce que vous avez dit et écrit est faux. C’est de la supercherie. Le chômage, la dette, l’insécurité, c’est une invention du “grand capital”. La France socialiste est un pays harmonieux au système social que le monde entier nous envie. Dire le contraire, c’est être fasciste, nazi, du gibier de potence à livrer aux inspecteurs des impôts… » Persister à dire la vérité, c’est prendre le risque d’être interpellé, perquisitionné sous un prétexte ou un autre, et condamné à une forte amende qui va compléter les millions d’euros réservés au droit d’asile reconnu aux immigrés qui envahissent la France. Vous, honnêtes gens, n’avez qu’un droit, celui de vous taire.

Eh bien, malgré la menace, je répéterai qu’il n’y a rien à espérer de la classe politicienne, fausse droite et vraie gauche réunies et subventionnées par l’impôt. L’intérêt national serait de mettre en vacances tous ces gens-là, comme les syndicats politiques qui ruinent la nation. Il serait souhaitable qu’ils soient remplacés par des personnalités de la société civile ayant fait la preuve de leur compétence et de leur intégrité, dont le premier devoir serait de baisser tous les prélèvements obligatoires de 30 %. On laisserait la démocratie électorale aux communes et aux vrais Français, que certains immigrés assistés traitent allègrement de « sous chiens »…
Source : http://www.les4verites.com/culture-4v/leffondrement-de-la-civilisation-occidentale-et-le-deni-permanent
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Il défend l’inceste en direct sur France 2

Message par Chasseur le Mar 28 Avr - 21:07

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Royaume-Uni: 1.400 pédophiles suspectés

Message par Chasseur le Jeu 21 Mai - 10:23

Royaume-Uni: 1.400 pédophiles suspectés

Le Guardian a révélé ce mercredi un rapport qui met en cause les autorités de la ville de Rotherham. Selon l'auteur, le professeur Alexis Jay, "environ 1.400 enfants ont été abusés sexuellement de 1997 à 2013".

Sur les 1.400 pédophiles, 86 politiques auraient été identifiés, 43 personnalités du monde de la musique, 135 issues du monde du cinéma ou de la télévision et sept du monde du sport.


Ces révélations surviennent après le scandale concernant Jimmy Saville,  un an après la mort de l'animateur star de la BBC en 2011. Une enquête journalistique avait révélé qu'il avait été l'auteur de violences sexuelles et de viols sur des enfants dans les locaux de la BBC, des hôpitaux ou des écoles.

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/05/20/97001-20150520FILWWW00394-royaume-uni-1400-pedophiles-suspectes.php
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bientôt des bébés en vente légale en France ?

Message par Chasseur le Jeu 21 Mai - 10:29

Bientôt des bébés en vente légale en France ?



Lire l'article : http://www.bvoltaire.fr/christiandemoliner/bientot-bebes-vente-legale-france,175550
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

"La pornographie est le passage obligé pour détruire les structures sociales"

Message par Chasseur le Ven 29 Mai - 23:04

"La pornographie est le passage obligé pour détruire les structures sociales"

TV Libertés a reçu André Bonnet, ancien président de tribunal administratif et avocat de l’association « Promouvoir » qui œuvre pour la protection des mineurs dans la classification des films. Il a obtenu plusieurs victoires juridiques dans ce domaine :

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pédocriminalité : Chronique d’un mal français

Message par Chasseur le Mar 28 Juil - 14:02

Pédocriminalité : Chronique d’un mal français

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Toute la monstruosité froide de la gauche.

Message par Chasseur le Mar 28 Juil - 15:19

Toute la monstruosité froide de la gauche.

Il est remarquable de noter ici l'indifférence absolue de ces "intellectuels" de gauche à la question de la violence faite à autrui. L'indifférence à la question de la victime innocente. Je pense que c'est cela le nazisme : c'est cette capacité de froideur, voir d'indifférence totale face à la question de la violence et notamment la violence faite aux plus faibles et aux innocents.

Amis Royalistes, avec tous les souverainistes, c'est bien l'ensemble des messianismes révolutionnaires (république, communisme, nazisme, islamisme, ...) que nous devons combattre et que nous devons abattre les uns après les autres.  Mr Marcel Gauchet, il n'y a certes pas de grand soir à attendre, car le grand soir : nous y sommes. Mais il y aura un grand crépuscule du matin.


Marcel Gauchet : "Je suis sensible à cette imprévisibilité dont vous parlez, mais je pense qu’on peut se donner les moyens de l’accueillir. Pour avoir suivi de près les évolutions de la famille et la libération homosexuelle depuis Mai 68, par exemple, il me semble qu’on pouvait anticiper une demande de redéfinition juridique des rapports dont la nature avait complètement changé sur un plan privé. Nous ne sommes probablement pas au bout de ce mouvement. Ce que l’on tenait pour des invariants anthropologiques pourrait ne pas résister. On peut envisager que l’inceste soit remis en question dans nos sociétés comme tabou absolu. A partir du moment où vous défendez une pure philosophie des individus de droit, la reconnaissance mutuelle sous le signe de l’amour échappe à toute régulation sociale. Je ne dis pas que cela se produira, je dis que c’est dans la logique du mouvement actuel.

Je ne m’indigne pas contre l’indignation. J’en constate les limites et je ne crois pas au surgissement spontané des solutions. Nous devons nous donner les moyens intellectuels de comprendre le mouvement de nos sociétés. Sans quoi nous sommes condamnés à le subir. Nous avons au moins appris qu’il n’y a pas de grand soir à attendre."


Lire l'entretien : http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/07/28/l-heritage-de-la-pensee-de-68-est-il-epuise_4702049_3232.html#RZhThiOkEDXbvcvr.99
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Viols entre mineurs : la police accuse le porno

Message par Chasseur le Mar 18 Aoû - 18:24

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allemagne : Le Uber du sexe débarque outre-Rhin €ric | 18/09/2015

Message par Chasseur le Ven 18 Sep - 10:05

Allemagne : Le Uber du sexe débarque outre-Rhin




Source : http://www.fdesouche.com/648015-allemagne-le-uber-du-sexe-debarque-outre-rhin
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

En Hollande, les instructeurs d'auto-école peuvent désormais offrir des leçons de conduite en échange d'une relation sexuelle

Message par Chasseur le Mar 22 Déc - 16:05

En Hollande, les instructeurs d'auto-école peuvent désormais offrir des leçons de conduite en échange d'une relation sexuelle


En Hollande, où la prostitution est légale, une loi du gouvernement vient d’autoriser les instructeurs à offrir des leçons de conduite en échange d’une passe.

Pour autant que les étudiant(e)s soient consentants et âgés de plus de 18 ans.

La législation insolite, récemment passée, a bénéficié du soutien de la ministre des Transports, Melanie Schultz van Haegen, et du ministre de la Justice, Ard van der Steur.

ans une lettre au Parlement néerlandais, ceux-ci ont expliqué le sens de la démarche.

Selon eux «il ne s’agit pas d’offrir des activités sexuelles pour une rémunération, mais d’offrir une leçon de conduite».

Les ministres ajoutent que «lorsqu’un acte sexuel est proposé à la place d’un paiement financier, c’est de la prostitution», pratique autorisée dans le pays.


Lire l'article : http://www.jeanmarcmorandini.com/article-347061-en-hollande-les-instructeurs-d-auto-ecole-peuvent-desormais-offrir-des-lecons-de-conduite-en-echange-d-une-relation-sexuelle.html
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Article Alliance Royale Metz : LA CIVILISATION A LA CROISÉE DES CHEMINS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum