La tyrannie de l’alternance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La tyrannie de l’alternance

Message par Chasseur le Mer 9 Avr - 21:30

La tyrannie de l’alternance

Passons sur les lieux communs au sujet du « tsunami bleu » révélant la ridicule emphase des gratte-papier du Figaro [1], de la percée évidente du Front National et de son acquisition d’au moins dix municipalités [2] ou encore de la claque prise par Hollande et son gouvernement de bras cassés pour étudier ce que révèlent ces résultats.



Ces municipales ne veulent rien dire sans mention de l’abstention massive, 38,5 % au second tour [3]. Dans cette optique, il paraît risible d’évoquer le mot même de démocratie. Plus encore, ces élections interrogent ce que Christopher Lasch avait bien noté dans La révolte des élites, à savoir l’absence de différences structurelles entre les deux partis majoritaires.

Ralliés tous les deux au capitalisme financier, soumis à la politique étrangère atlantiste depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, aux diverses coteries industrielles ou militaires (groupes de pression agricoles, pharmaceutiques, armement etc.), aux dogmes de l’Union européenne (harmonisation des législations, libertés de circulation des personnes, des marchandises et des capitaux), aux exigences des minorités visibles et invisibles (homosexuels, antiracistes et francs-maçons) et convertis aux vertus de l’immigration de masse, l’UMP et le PS offrent à l’occasion de chaque élection le spectacle de leurs pseudo différences par le biais de la communication de masse et de l’abrutissement généralisé. Même sur les sujets sociétaux, les deux partis tendent à converger. Il aura fallu la Manif pour tous pour que certains cadres de l’UMP s’aperçoivent du potentiel électoral. Le mouvement est d’ailleurs en passe d’être récupéré.

Si la combine semble avoir plus de mal à passer puisque le Front National a fait un bon résultat, bravant ainsi les amalgames douteux tentant de faire passer Marine Le Pen pour la réincarnation féminine de Benito Mussolini quand ce n’est pas de son pendant germain, il n’en demeure pas moins que la majorité croit encore à l’escroquerie de l’alternance politique. Sur la ligne de départ, lorsque les chevaux de course appartiennent au même propriétaire, il est évident que la victoire est nettement plus simple.

Lire la suite sur : http://www.actionfrancaise.net/craf/?La-tyrannie-de-l-alternance
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La réforme ou la révolution, commençons par nous-mêmes…

Message par Chasseur le Sam 12 Avr - 9:23

La réforme ou la révolution, commençons par nous-mêmes…

Lorsque nous reprendrons les mairies aux partis politiques et déciderons directement les élites par compétence réelle. Lorsque nous gérerons nos métiers et l’organisation de ceux-ci dans toute leur amplitude autonome : horaires, retraites, congés, police, caisses sociales, fêtes et avantages… Lorsque nous aurons nos représentants qui monteront jusqu’aux Conseils de l’Etat, libéré de la mafia des partis. Alors nous redeviendrons libres. « Le rappel des fautes du passé ne doit qu’être un moyen d’illuminer le présent afin de ne pas retomber dans l’erreur. » (Marie Madeleine Martin). Finalement, c’est peut être utopique mais cela voudra dire que l’homme est perdu, que sa destinée sera celle d’un robot soumit à une république aux ordres du libéralisme affairiste mondial. Que l’humanisme sera perdu, que la finance aura triomphé, soumettant les peuples au pire esclavage que le monde ait jamais connu. Mais je ne peux croire à une telle fin, car comme disait Bernanos, ce sont les hommes qui font l’histoire et c’est le sens de notre combat, notre jour viendra !  

           
F.Winkler

Source : http://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2014/04/11/la-reforme-ou-la-revolution-commencons-par-nous-memes/
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum