Article Alliance Royale Metz : Chaque jour, le fondement même de la violence légitime s’effondre devant nous : c’est une bonne nouvelle !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Article Alliance Royale Metz : Chaque jour, le fondement même de la violence légitime s’effondre devant nous : c’est une bonne nouvelle !

Message par Chasseur le Jeu 8 Aoû - 20:01

Chaque jour, le fondement même de la violence légitime s’effondre devant nous : c’est une bonne nouvelle !

Si la pression policière augmente et se renforce, c'est que le pouvoir socialiste a peur ; il devient chaque jour plus fébrile ("il ne faut pas que ma peur révèle ma véritable nature : la dictature". Et plus on le pense, plus l'autre le voit et plus la fébrilité augmente en intensité). Mais attention, le pouvoir sera de plus en plus violent à mesure qu'il s'approchera de sa fin. Sa fin étant dans sa perte définitive de légitimité.

En effet, comprenant que les victimes politiques désignées afin d’asseoir son idéologie de mort résistent, le pouvoir pour se maintenir n'aura d'autres recours que la violence arbitraire. C'est là que la situation deviendra de plus en plus tendue. Nous sommes dans cette phase : la machine à fabriquer des boucs émissaires politiques ne fonctionne plus. C’est pourquoi, chaque jour, le fondement même de la violence légitime s’effondre devant nous : c’est une bonne nouvelle !

Plus le pouvoir socialiste cherchera à conserver la légitimité de la violence, plus dans le même temps il perdra cette même légitimité. C'est dans ce processus de délitement et d’indétermination qu'il ne faudra surtout rien lâcher ! Car c’est dans et par cette dynamique que nous avons une chance unique, sans violence en retour, de les délégitimer pour l’éternité : de mettre le système et son idéologie de mort dans la poubelle de l’histoire, poubelle d’où il n’aurait jamais dû sortir.

Ne rien lâcher, jamais !

Vincent pour la Section Alliance Royale metz


Dernière édition par Vincent le Mar 7 Jan - 20:14, édité 3 fois
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les mois à venir seront mouvementés pour la dissidence.

Message par Chasseur le Sam 24 Aoû - 20:02

Attention, plus l'échec du socialisme dans tous les secteurs sera manifeste, plus la vérité du socialisme se manifestera au grand jour : la dictature.

Pour les républicains la politique consiste essentiellement à désigner un bon bouc émissaire. En république, la stratégie consistera à mettre en place toutes les techniques de communication et de stigmatisation susceptibles de bien désigner une victime (le plus souvent un groupe social, des opposants, etc.). Bouc émissaire sur lequel le parti au pouvoir pourra reporter tous les maux de la société. Ici, pour les socialistes, il s'agit de l’extrême droite. Cette valise est suffisamment vague et large pour y mettre tout ce qui n'est pas à gauche : tout ce qui ne représente pas le progrès ; la marche en avant du socialisme !

Or, au point culminant d’un discours, afin de galvaniser les troupes, il faut toujours désigner une ou des victimes de manière précise, pour que la petite catharsis sacrificielle (la purge) fonctionne. Ainsi, l'orateur en arrive forcément à l'accusation "ad hominem" : c'est là seulement que la salle se lève comme un seul homme dans un tonnerre d'applaudissements.
Vous allez voir ce que vous allez voir ! La France, toute la France ne veut pas être socialiste et bien elle le sera par la seule volonté du socialisme ! Et tous les Français qui résistent seront désignés comme opposants à la marche du progrès socialiste et seront, en bonne magie sacrificielle, responsables de tous nos maux. Souvenez-vous, c’est par le sang de victimes sacrifiées sur l'autel de la « liberté » que s’est imposée la république : La république est fondée sur le mensonge est le meurtre, ne l'oublions jamais. La république est donc structurellement très proche de la dictature, étant donné qu'elles fonctionnent toutes les deux sur le même mécanisme victimaire*

Ainsi, Manuel Valls manipule la plus vieille recette du monde. Or, il ne voit pas que celle-ci est aujourd’hui complètement dégonflée ; la sauce victimaire ne prend plus. Car, désormais, "bouc émissaire" n'est plus jamais entendu au sens de victime coupable (au sens mythologique**), mais toujours au sens Chrétien de victime innocente, de victime injustement condamnée. Par conséquent, Manuel Valls, comme d'autres muses du mythe républicain***, ne déclenchera jamais que davantage de rupture, de ressentiment, de résistance et finalement de violence. Chaque fois qu’il utilise cette vieille ficelle, il s’enfonce vers sa propre perte, et la république avec lui. La dissidence, elle, chaque jour se renforce.

Les mois à venir seront mouvementés pour la dissidence.

On ne lâche rien !

Vincent pour la Section Alliance Royale Metz

* voir : http://royalisme.forumactif.org/t20-crimes-politiques-republique-et-massacres-de-masse
** En grec, mythe se dit muthos, dont la racine mu signifie "fermer" ou "maintenir secret".
*** Muse dérive de la même racine que le mot mythe, les muses sont les intermédiaires qui permettent de garder les yeux fermés.


La muse du socialisme dans ses œuvres :



Dernière édition par Vincent le Mar 7 Jan - 20:15, édité 1 fois
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Article Alliance Royale Metz : Chaque jour, le fondement même de la violence légitime s’effondre devant nous : c’est une bonne nouvelle !

Message par Chasseur le Mer 25 Sep - 18:28

La dictature socialiste se renforce :

Le gouvernement vire les religieux du Comité d’éthique !


Le Monde l’avait annoncé, la publication de sa nouvelle composition dans le Journal officiel du 22 septembre l’a confirmé : l’Élysée s’est offert un Comité consultatif national d’éthique (CCNE) à sa main. De quoi sans doute éviter les heurts lorsqu’on abordera les questions qui fâchent : débat sur l’euthanasie et PMA pour les couples d’homosexuelles et les femmes célibataires.

Le CCNE est une instance à qui est confiée la mission « d’éclairer les progrès de la science, soulever des enjeux de société nouveaux et poser un regard éthique sur ces évolutions ». Il comporte un président nommé par le président de la République, et 39 membres élus pour quatre ans : 5 appartiennent aux « principales familles philosophiques et spirituelles » (c’étaient jusqu’ici des religieux), 19 sont choisies pour « leur compétence et leur intérêt pour les problèmes éthiques », les 15 autres appartenant au « secteur de la recherche » (INSERM, CNRS, Institut Pasteur, etc.).

Qu’on renouvelle les membres n’est pas en soi chose étonnante, mais on peut s’interroger lorsque tous les religieux sont remplacés par des laïcs. Et bienvenue, semble-t-il, aux proches du pouvoir comme Jean-Pierre Mignard (ami intime de François Hollande) ou la sénatrice Michelle Meunier. On sait, certes, combien ce gouvernement veut faire de la laïcité sa nouvelle religion, mais le CCNE n’est pas une salle de classe, c’est au contraire un lieu où les différentes composantes spirituelles doivent s’exprimer.

Écarté – il a appris son éviction par voie de presse ! –, le pasteur Louis Schweitzer ne mâche pas ses mots : « On veut faire payer aux représentants religieux leurs positions plutôt hostiles au mariage pour tous. En les écartant de la réflexion sur des questions de société, le gouvernement impose une vision de la laïcité fermée au risque d’appauvrir le débat », dit-il au Figaro. Pour lui, l’objectif est clair : « Le gouvernement veut s’entourer de personnalités qui prendront des positions dans le sens souhaité. » Ça y ressemble, en effet. Il faudra donc suivre attentivement les positions du Comité consultatif national d’éthique lorsque vont revenir dans le débat les questions polémiques sur « la fin de vie, le don du sang par les homosexuels, ou l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes ».

Ratatiné dans l’opinion et bientôt sans doute dans les urnes, le gouvernement veut imposer aux Français non pas des réformes mais des changements sociaux en profondeur. Et pas question pour lui que le Comité consultatif national d’éthique vienne se mettre en travers.

Source : http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/gouvernement-vire-les-religieux-du-comite-dethique,36427
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Article Alliance Royale Metz : Chaque jour, le fondement même de la violence légitime s’effondre devant nous : c’est une bonne nouvelle !

Message par Chasseur le Mer 25 Sep - 19:10

À l’occasion des « Journées parlementaires » du parti socialiste, une vingtaine de personnes ont été empêchées de circuler par la police aux abords du palais des congrès de Bordeaux, puis auraient été interpellées :



Franc Maçons en prison !
Les choses commencent, on va bientôt pouvoir tout remettre sur la pierre d'achoppement de la république : le voile se déchire. tic tac tic tac ..

Source : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Repression-policiere-aux-Journees-parlementaires-du-PS-20383.html
avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le peuple ignore son vrai pouvoir

Message par Chasseur le Lun 30 Sep - 18:00

avatar
Chasseur

Messages : 3013
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Article Alliance Royale Metz : Chaque jour, le fondement même de la violence légitime s’effondre devant nous : c’est une bonne nouvelle !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum