Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Dim 6 Jan 2019 - 16:37

Bertrand du Guesclin est né vers 1320 au château de la Motte-Broons, près de Dinan. Il était le fils aîné de Robert II du Guesclin, seigneur de la Motte-Brooms et de Jeanne de Malesmains, dame de Sens-de-Bretagne. Issu de la petite noblesse bretonne, il a été élevé parmi les paysans jusqu'à l'âge de cinq ans. Dès son enfance il se fait remarquer par sa force naturelle et son habileté. C'est un garçon qui est très batailleur avec ses compagnons de jeunesse, pour la plupart des paysans roturiers. Malgré l'interdiction de son père, il allait se battre avec les enfants des environs. Un jour, son père le mit en prison. Il trouva le moyen de s'échapper dans les champs. Il repéra un domestique qui était en train de labourer, détacha un des chevaux attelés à la charrue, sauta dessus et galopa jusqu'à Rennes où il avait un oncle et une tante qui voulurent bien le recevoir.

En 1337, bien qu'interdit de participer, le jeune Bertrand du Guesclin va remporter anonymement dans un tournoi à Rennes, plusieurs combats. Un cousin vaincu lui ayant prêté son équipement. Il va se distinguer en faisant manger la poussière à une douzaine de chevaliers aguerris mais lorsqu'il voit que son père entre en lice, il refuse de le combattre et ouvre la visière de son heaume. Son père qui est ému et fier à la fois, s'engage à l'armer. Dans quelques années, le jeune Bertrand sera le meilleur général du roi Charles et remportera beaucoup de victoires sur les anglais. Pour le récompenser, le roi Charles le nommera Connétable de France, c'est-à-dire le chef de l'armée. Malgré son milieu modeste, Bertrand du Guesclin commandera à tout le monde, même aux princes de la famille royale. Lorsque Bertrand dit au roi << Seigneur, je ne suis qu'un bien petit personnage, je n'oserai jamais commander à vos frères, à vos neveux, à vos cousins qui sont dans l'armée. >> Le roi lui répondit << Bertrand, mes frères, mes neveux et mes cousins vous obéiront ; s'ils ne vous obéissent pas, ils auront affaire à moi. >> C'est ainsi que le fils d'un petit seigneur breton va devenir par son mérite, le chef des plus grands seigneurs de France. Il sera admiré et aimé dans tout le royaume, parce qu'il servait bien son seigneur le roi Charles et la France.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Dim 6 Jan 2019 - 18:08

Bertrand du Guesclin est donc né au début de la guerre de Cent ans, et pour en comprendre l'histoire il faut essayer de s'en représenter le caractère exact plutôt que d'en décrire les innombrables faits.

En 1329, le roi d'Angleterre Edouard III, petit-fils par sa mère, Isabelle de France,  de Philippe le Bel, protesta contre l'élévation au trône de son cousin, Philippe de Valois et en vertu des droits qu'il prétendait avoir à la cpouronne de France, prit le titre de roi de France et d'Angleterre. Ce sont donc les prétentions d'Edouard III, roi d'Angleterre, à la couronne de France qui ont entraîné l'interminable guerre de cent ans, qui en réalité dura plus d'un siècle (1328-1453).

C'est une guerre essentiellement féodale, c'est-à-dire déclarée et conduite par deux maisons rivales depuis es siècles : les Capétiens, rois de France et les Plantagenets, rois d'Angleterre.

Edouard III, roi d'Angleterre, allié au duc de Bretagne, à l'Ouest de la France et aux Flamands, au Nord jaloux contre la France, de leur indépendance territoriale et industrielle, débarque en Normandie, ancien territoire des rois Plantagenets repris par le Capétien Philippe-Auguste. L'armée anglaise d'Edouard formée de troupes légères, compagnies d'archers et d'autres fantassins, traversa la riche Normandie, pillant pour se ravitailler, et remonta la seine jusqu'à Poissy. Poursuivie par Philippe VI, qui avait réuni une nombreuse armée de chevaliers bardés de fer, les Anglais, à marches rapides, battirent en retraite vers la Picardie. Avec leurs couteaux pointus et leurs flêches, archers et fantassins anglais achevaient aisément les lourds chevaliers désarçonnés par leurs chevaux qu'effrayaient les premiers coups de bombardes d'une artillerie nouvelle, arme de guerre encore inconnue des chevaliers et des coursiers qu'elle terrifiait et mettait en déroute. Tel fut le désastre de Crécy en 1346 qui livrait toute la Picardie aux Anglais et entraînait la perte de Calais, malgré l'héroïque résistance de ses habitants en 1347.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Dim 6 Jan 2019 - 20:11

En choisissant le métier des armes du Guesclin va connaître une ascension remarquable. Tout d'abord, alors qu'il n'est qu'un chef de bande semblable par ses méthodes aux Compagnies de routiers, il se met au service de Charles de Blois duc de Bretagne et s'engage dans la guerre de Succession de Bretagne.

Il se fait bien vite remarquer par sa bravoure dans les guerres que se livrent Charles de Blois et les comtes de Montfort, Jean II et son fils Jean III en 1350, pour l'héritage du duchy de Bretagne. Pendant plusieurs années du Guesclin va guerroyer dans la forêt de Paimpont et ses alentours, et va devenir celui que les Anglais vont craindre. En 1354, il attire l'attention après sa prise du château de Fougeray par la ruse. En 1356, il participe à la défense de Rennes qui est assiégée par Henry de Grosmont, duc de Lancaster. Il ravitaille la ville et effectue plusieurs coups de main contre les anglais.

Du Guesclin ayant gagné le respect et l'admiration de la noblesse à la pointe de son épée, le chevalier Alacres de Marès qui dépend du baillage de Caux, l'adoube chevalier au château de Montmuran. Le roi l'a remarqué également au siège de Rennes et le prend à son service. Il est nommé capitaine de Pontorson et du Mont-Saint-Michel.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Henryk le Dim 6 Jan 2019 - 20:55

En tous cas nous voyageons autant autant en géographie, qu'en Histoire, dans vos posts. Merci pour ce double voyage, dans le temps et les lieux.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Henryk

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2032
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Dim 6 Jan 2019 - 21:42

@Henryk a écrit:En tous cas nous voyageons autant autant en géographie, qu'en Histoire, dans vos posts. Merci pour ce double voyage, dans le temps et les lieux.

Henryk, vous avez vu juste. En effet, il m'arrive fréquemment d'incorporer la géographie dans mes développements historiques. Depuis ma jeunesse, j'ai été très influencé par les oeuvres de Balzac. Des oeuvres qui se signalent souvent par l'usage que fait l'auteur de l'histoire et de la géographie. Merci pour votre appréciation, cela fait toujours plaisir dans l'accomplissement d'un projet comme celui-ci.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Lun 7 Jan 2019 - 12:45

Le fils de Philippe VI, Jean le Bon, et celui d'Edouard III, le Pince Noir, reprirent, en  1355, la rivalité de leurs deux familles.

A l'automne 1355, le Prince Noir qui commande une force d'environ huit mille hommes, chevauche en Languedoc jusqu'à Carcassonne. Le fils du défunt Philippe de Valois, le roi Jean, fit appel à la chevalerie française qui répondit loyalement. Le prince Noir remonte vers Poitiers à la tête de sa petite armée, et le 19 septembre 1356, il rencontre l'armée royale forte de d'environ cinquante mille hommes, sur une colline près de Poitiers.

Les chances semblaient inégales et largement favorables à l'armée royale, qui aurait pu tenir la petite armée anglaise dans un blocus serré, et attendre que la famine s'installe pour se rendre. Mais malheureusement, le roi jean et ses conseillers ne se contentèrent pas d'une telle victoire assurée à l'avance. Il s'agissait d'effacer la honte de Crécy dans une bataille juste, il y eut donc bataille mais elle n'effaça pas Crécy.

La chevalerie française eut la folie indescriptible de s'élancer sur un terrain, dont les haies de chaque côté étaient bordées d'archers anglais qui les abattèrent à l'aise. Lorsque ce qu'il restait de notre cavalerie recula dans la confusion, c'est alors que le Prince Noir passa à la contre-attaque, décimant les divisions du roi Jean. Ce  fut un plus grand désastre qu'à Crécy. Comme à Crécy, en 1346, la chevalerie française qui composait la totalité de l'armée, fut écrasée par l'archerie anglaise.

Le roi Jean le Bon fut fait prisonnier avec son fils cadet Philippe, treize comtes, soixante dix barons et plusieurs milliers de ses soldats. Le roi de France étant prisonnier en Angleterre, la France ne fut pas seulement vaincue mais privée de sa tête.

Cette défaite aura des conséquences considérables pour NOTRE pays. Elle suscita, tout d'abord dans le royaume de France, un profond discrédit de la noblesse, qui se manifeste, en 1358, par un soulèvement paysan en Picardie et en Île-de-France, appelé la << Jacquerie >>. La guerre civile s'étendit sur tout le royaume. Les paysans, attribuant la prison du roi à la noblesse, se formèrent en bandes, pillèrent les châteaux, assassinèrent les nobles, leurs femmes et leurs enfants. On vit alors une chose extraordinaire ; malgré la guerre, les Anglais et les Navarrais, se réunirent aux nobles français pour poursuite et éliminer les assassins.

Elle entraîne également une grave crise politique qui voit le dauphin Charles, le futur Charles V, menacé par la volonté des états généraux de contrôler l'impôt et l'administration royale. A noter que cette défaite aura d'importantes conséquences militaires car une fois devenu roi, Charles V renoncera à l'armée féodale et à la bataille rangée, au profit d'une guerre de sièges et d'escarmouches menée par une petite armée permanente composée de compagnies d'armes.

Le roi de France prisonnier des Anglais, promit pour sa rançon, trois millions d'écus d'or et par le traité de Brétigny, en 1360, consentit à rayer de la carte de France toutes les régions occidentales, de Calais à Bayonne. Ainsi par ses succès, le vassal Plantagenet, roi d'Angleterre, maître des trois quarts de la France, conquérait la plus grande partie des territoires de son suzerain, le Capétien, roi de France. Le traité de Brétigny réduisait donc le domaine royal à l'état précaire d'où l'avait tiré Philippe-Auguste.

Le roi Jean le Bon fut libéré après le traité de Brétigny, en 1360.


Dernière édition par Chevalier du Temple le Ven 11 Jan 2019 - 22:55, édité 5 fois
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Mar 8 Jan 2019 - 14:53

Du Guesclin est le prototype pratiquement parfait du guerrier du Moyen Age. Il fut non seulement un homme d'arme efficace et redouté pendant les combats corps à corps, il fut en outre et surtout un très bon capitaine. Ses nombreuses victoires sont le résultat de sa parfaite maîtrise de l'art de la guerre au XIVe siècle. Lors de ses campagnes, il a su se révéler rusé, tacticien habile, bon stratège et même technicien en maniement d'armes et en protections corporelles.

Sa haine des Anglais et des Navarrais ne connurent pas d'éclipses. En 1359, il défend Dinan, avec succès, assiégée par les troupes anglaises, ses faits d'armes attirent l'attention. Lors du siège de Melun, il fait la rencontre avec le dauphin Charles qui succédera au roi Jean, sous le nom de Charles V le Sage. Le dauphin est impressionné par sa bravoure. En 1360, Bertrand du Guesclin est lieutenant de Normandie, d'Anjou et de Maine. Il devient gouverneur de Pontorson.

L'Anglais Robert felton est à Pontorson avec sa troupe qui assiège le château, dont la défense est assurée par Julienne, la soeur de Bertrand. Robert Felton décide de quitter la région mais du Guesclin se lance à sa poursuite et l'attaque dans les landes de Meillac le faisant prisonnier. La même année il s'empare de Sablé dans la Sarthe et prend la forteresse de Coussac-Bonneval en Haute-Vienne. Partout il se bat contre les anglais, dans le comté d'Alencon, le Perche, le Maine, l'Anjou, la Normandie.

Bertrand du Guesclin devient conseiller du roi et porte le titre de chevalier banneret.


Dernière édition par Chevalier du Temple le Ven 11 Jan 2019 - 2:10, édité 2 fois
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Mer 9 Jan 2019 - 13:09

Du Guesclin ne fut pas toujours chanceux et deux fois en France, il sera fait prisonnier. En effet, en janvier 1361, Guillaume de Craon, seigneur de Sablé dans la Sarthe, avertit du Guesclin qu'une troupe anglaise se dirigeait vers Juigné-sur-Sarthe. Malheureusement, isolé, du Guesclin sera fait prisonnier par Hugues de Calveley. Il sera éventuellement libéré après le paiement d'une rançon. A nouveau, en septembre 1364, après tant de victoires, alors qu'il vole au secours de Charles de Blois en Bretagne, il sera fait prisonnier à la bataille d'Auray par l'Anglais john Chandos. Sa rançon sera fixée à 100 000 livres dont le roi de France paiera une partie et Guy XII de Laval le reste.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Ven 11 Jan 2019 - 2:56

Les désastres de Crécy, la captivité du roi Jean et surtout le désastreux traité de Brétigny, avaient livré la France, en plein  désarroi, à la misère. Les grandes compagnies qui étaient composées de troupes démobilisées par manque de guerre, des soudards de tous pays, dévastaient les routes et désolaient les campagnes, sous les noms de << routiers >> de << brigands >> ou de << Jacques >>. Les papes d'Avignon tentèrent bien d'en débarrasser la France, en les expédiant, pour des guerres lointaines, en Hongrie ou en Espagne contre les musulmans, mais en vain. Au mois d'avril 1362, ces grandes compagnies iront jusqu'à battre l'armée royale à Brignais dans le Rhône.

Bertrand du Guesclin est nommé capitaine souverain pour le duc de Normandie, Charles le dauphin régent, pour les baillages de Caen et du Cotentin.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Ven 11 Jan 2019 - 12:44

Bertrand du Guesclin par sa vaillance surmonta en prouesse tous autres, en son vivant. L'année 1363 fut une année chargée en combats pour Bertrand, qui quitta Pontorson pour aller à Nantes dont le commandement lui fut donné.

De Saint-Pol-de-Léon, dans le Finistère, il attaqua des villes et des bateaux anglais. Il prit Aunay-sur-Odon dans le Calvados. A la demande de Jean de Pontorson et des habitants de Guimgamp, il prit le château tenu par le chevalier anglais David Hollegriefve. Au Sud-ouest de Tréguier dans la paroisse de Plouégat-Moysan, se trouvait un formidable château-fort qui en 1356, était tenu par le seigneur Pierre de Trogoff. Mais celui-ci s'étant déclaré pour Charles de Blois, Jean de Montfort, non seulement prit le château mais l'engagea au roi d'Angleterre qui y mit garnison et en confia la défense à un certain capitaine Thomelin. Un homme qui, pendant des années ravageait le pays breton. Les habitants implorèrent du Guesclin de son secours et notre héros mit le siège du château, le prit d'assaut, et le démantela. Puis il mena un siège de six semaines devant Carhaix dans le Finistère avant de se frayer un chemin à l'intérieur de l'enceinte par une poterne. Bertrand était à la tête de troupes redoutables appelées les << Compagnies blanches >>. C'étaient des guerriers et des bandits mixtes, qui étaient capables de tenir tête à l'armée anglaise et de lui en faire découdre.



Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Sam 12 Jan 2019 - 12:07

Alors qu'au début du mois d'avril 1364 du Guesclin prend Mantes, Rolleboise, Meulan, Vernon, Vétheuil et Rosny, le 8 avril, le roi Jean II le Bon qui avait montré tant de valeur et de courage héroïque à la tête des armées, meurt. Le dauphin Charles son fils aîné, lui succède et entre dans l'histoire sous le nom de Charles V le Sage. Le nouveau roi de France va profiter de la pause qu'offrait le traité de Brétigny, pour remettre le royaume en état de reprendre la guerre.

De son côté, Bertrand du Guesclin continue à s'illustrer en reprenant certaines places tombées aux mains des troupes anglo-navarraises, qu'il arrive à vaincre lors de la bataille de Cocherel. La même année, il participe à la bataille d'Auray, véritable désastre pour la cause des Pentièvre, où Charles de Blois est tué. C'est la fin de la guerre de succession de Bretagne. Jean de Montfort devient duc Jean IV de Bretagne. Du Guesclin entre au service unique du roi de France.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Sam 12 Jan 2019 - 17:36

Du Guesclin a livré de nombeuses batailles au cours de sa vie, ses qualités guerrières lui permirent de remporter de grandes victoires. La chevalerie Française qui combat avec lui, va combattre avec des méthodes modernes et intelligentes, qui sont principalement les siennes.

Le système de combat le plus couramment utilisé par du Guesclin est le suivant : Lors de certains revers, les chevaliers Français combattaient essentiellement à cheval. Lorsque les flêches des archers Anglais tuaient les chevaux, souvent, les chevaliers Français se blessaient dans leur chute de cheval, assez sérieusement pour qu'ils ne puissent plus se relever. Il arrivait aussi qu'ils se retrouvaient coincés sous leurs chevaux morts. C'est une raison pour laquelle avec du Guesclin, la chevalerie Française combattra principalement à pied. Au cours des batailles, les armures des chevaliers avaient démontré quelques failles pour les flêches anglaises. Du Guesclin fera en sorte que nos chevaliers bénéficient de protections corporelles supplémentaires, légères et adéquates. Le tir des archers Anglais deviendra inefficace, les flêches rebondissant sur les nouveaux casques et les boucliers des Français.

Pour les combats au corps à corps, les chevaliers de du Guesclin seront équipés plus légèrement qu'auparavant, permettant ainsi des mouvements plus rapides et sûrement un équilibre amélioré. Lors des premiers revers Francais de la guerre de Cent ans, la chevalerie combattait frontalement et sans tactiques. Du Guesclin va utiliser des chevaliers combattants à cheval mais les utilisera non pas pour réaliser des attaques frontales mais pour aborder l'ennemi de flanc ou par les arrières. Par l'effet de surprise, cette cavalerie de du Guesclin sera sa masse de manoeuvre. Afin d'éviter que les chevaux de la masse de manoeuvre ne soient blessés par les archers Anglais, les chevaliers à cheval seront souvent établis en réserve derrière les chevaliers combattants à pied.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Dim 13 Jan 2019 - 3:25

Charles II roi de Navarre dit << Charles le Mauvais >>, était l'arrière petit-fils de Philippe II et de Jeanne de Flandre. Il avait des droits sur la couronne de France en cas d'extinction des Valois.

Ce grand seigneur ne cessa de fomenter des troubles en France, dans l'espoir d'arriver au trône. Il s'allia dans ce but avec le roi d'Angleterre et éleva ses prétentions sur plusieurs provinces. Il souleva également la ville de Paris, de concert avec Etienne Marcel, le prévôt des marchands de la ville, l'homme qui voulait limiter l'autorité royale dans les Etats généraux de 1356 à 1357. Etienne Marcel lutta contre le dauphin Charles, futur Charles V et fut tué par Jean Maillard, un bourgeois de Paris, en 1358, alors qu'il était sur le point de livrer Paris à Charles le Mauvais.

En guerre contre le royaume de France depuis son échec à obtenir le duché de Bourgogne, Charles le Mauvais profita de la mort de Jean le Bon pour relancer les hostilités, en coupant la route de Reims de façon à empêcher le couronnement du nouveau roi Charles V. A partir de ses possessions normandes, le roi de Navarre initia un blocus de la Seine qui empêchait la circulation des bateaux. Charles V demanda à Bertrand du Guesclin de dégager la Seine.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Dim 13 Jan 2019 - 12:33

L'enjeu de la bataille qui va s'en suivre, était donc le dégagement du blocus de Paris par le cours moyen de la Seine à l'ouest, lequel était tenu par les routiers navarrais de Charles le Mauvais.

Pour prévenir de toute tentative française de dégager cette région, Edouard III d'Angleterre a fait acheminer une armée de gascons pro-Anglais commandée par son feal Jehan de Grailly Captal de Buch, en Gironde. Il sera secondé par Jean Le Bascon de Soult dit << le Bâtard de Mareuil >> ainsi que par les Anglais Jean Jouel et Guillaume Blanchourg.

Charles V qui doit être sacré et ceindre la couronne de France à Reims, sait qu'il a absolument besoin d'une victoire pour reconquérir les esprits de ses sujets après le règne catastrophique de son père Jean II le Bon.

Du Guesclin qui a pour charge de dégager la Seine, commande une troupe moins nombreuse et moins homogène, formée par des Bourguignons, des Picards, des gens du Parisi et des Bretons. Il a pour lieutenants Jehan III de Chaslon Comte d'Auxerre, Beaudouin de Lens Sire d'Annequin, le Vicomte de Beaumont, Jehan de Vienne Sire de Beaujeu.

Le 14 mai 1364 à Évreux, Jehan de Grailly réunit toutes les garnisons navarraises à sa disposition afin de marcher contre notre héros Breton. Il arrive le 15 mai à Cocherel dans l'Eure et dispose ses troupes suivant la stratégie anglaise, sur une colline voisine qu'il fait fortifier. Les Anglo-Navarrais qui occupent une hauteur ont donc l'avantage du terrain.

Du Guesclin a scindé ses forces en trois et pallie son infériorité numérique en adaptant ses techniques de combat. Il ordonne à ses Gascons de raccourcir la hampe de leur arme de hast (lance, épieu, hallebarde, guisarme, vouge) pour obtenir l'avantage du contact. Pendant deux jours, rangé en bataille, le corps français ne bouge pas. Les hommes commencent à souffrir privés de ravitaillement, mais du Guesclin ordonne la patience.


Dernière édition par Chevalier du Temple le Dim 13 Jan 2019 - 18:35, édité 1 fois
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Henryk le Dim 13 Jan 2019 - 13:14

Charles le Mauvais et Buch étaient déjà là???? Ils sont immortels!!! Bon je sors...

Il faut aussi faire intervenir Lecoq dans cette révolte bourgeoise parisienne. Pour la petite histoire les anglais ne parviendront pas à prendre l'éperon rocheux de la forteresse de Polignac à cause des sources du château... proche du Puy en Velay.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Henryk

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2032
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Dim 13 Jan 2019 - 15:01

Note : le << captal >> est un titre qui désigne les seigneurs qui régnaient sur un << captalat >> lequel se résume à une partie d'un pays couvrant un certain territoire.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Lun 14 Jan 2019 - 9:28

Du Guesclin dispose d'une armée composée de toute la meilleure chevalerie française du royaume. Il commence par placer sa masse de manoeuvre représentée par des chevaliers Bretons, dans le bois de Cocherel, à l'abris du regard des redoutables archers anglais. Les Anglais et les Navarrais sont positionnés dans des retranchements difficiles d'accès pour les troupes françaises, ces retranchements sont garnis de plusieurs centaines d'archers anglais. Ce serait un suicide de les attaquer frontalement. Du Guesclin se refuse donc à toute idée d'offensive.

De son côté Jehan de Grailly veut forcer une charge française contre ses rangs d'archers, en feintant de retirer une partie de ses troupes du champ. Mais notre héros n'est pas dupe, il reste sur place car son plan est beaucoup plus judicieux. Tout d'abord, il va ordonner une fausse retraite générale qui aura pour but de faire sortir l'ennemi de son retranchement et de se lancer à sa poursuite. Si les ennemis tombent dans son piège, alors il fera faire volte face à ses troupes et les fera attaquer au corps à corps. Ainsi par l'intermédiaire de cette simulation de fuite, du Guesclin veut faire d'une pierre deux coups : rendre les archers anglais inefficace et annuler l'avantage tactique de l'ennemi.

Le plan de notre héros va marcher à merveille. Voyant les Francais semblant s'enfuir sans livrer bataille, les chevaliers Anglais de Jean Jouel qui eux aussi combattent à pied, vont commettre l'erreur fatale de sortir de leurs retranchements tandis que les archers anglais commencent à dévaler des hauteurs. A peine les Anglo-Navarrais sont-ils dans la vallée que du Guesclin ordonne à ses chevaliers de faire volte face et charge les Anglais. C'est la terrible mêlée habituelle où l'on se bat à coups d'épées et de haches. Les archers anglais dont l'arme est devenue inutile ne sachant sur qui tirer dans cette mêlée, commencent à se débander dans la panique. On se bat avec une énergie redoutable de chaque côté et le corps à corps est indécis. On peut se demander qui va l'emporter. Du Guesclin abat de son épée le bâtard de Mareuil qui l'injuriait tandis que Jean Jouel est tué dans la bataille. Bertrand decide alors d'écraser le contingent anglais en l'attaquant de flanc avec ses Bretons qu'il gardait en réserve.

Les Bretons jettent la panique chez les Navarrais et cette surprise va permettre à notre héros d'emporter la décision. Les Anglais se découragent et perdent confiance tandis que chez les Français, une ultime charge permet à nos chevaliers de défaire entièrement les Anglais démoralisés. Puis, une fois les Anglais défaits, il reste à vaincre ceux des Navarrais du captal de Buch qui étaient restés dans les retranchements. Les chevaliers Bretons attaquent les Navarrais par le flanc et les arrières et les défont entièrement. Le captal de Buch, blessé, rend son épée à du Guesclin pendant que ce qui reste des Navarrais prend la fuite. La victoire de la chevalerie française est totale.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Lun 14 Jan 2019 - 23:30

La victoire de Cocherel est très importante pour le Royaume de France car c'est la première fois qu'une armée française bat très nettement un parti anglais. Le Royaume de France qui était sérieusement menacé avant la bataille de Cocherel, est maintenant promptement dégagé. Plusieurs barons français hésitants, viendront peu à peu mettre leur épée sous la banniêre fleur-de-lysée du Roi de France, et se joindre à l'entreprise de reconquête initiée par Charles V le Sage.

Cette grande victoire française va permettre à Charles V d'atteindre Reims pour son couronnement dans la cathédrale le 19 mai 1364, et à Bertrand du Guesclin de devenir l'homme lige du nouveau roi. Le 27 mai, Charles V récompense du Guesclin qui reçoit le château et le comté de Longueville dans la Seine-Maritime, lequel a été confisqué à Charles le Mauvais. Notre héros devient Comte de Longueville, lieutenant général de Normandie et Chambellan de France.

Le nouveau roi de France va prendre une décision qui marque clairement sa volonté politique : les prisonniers français pris à Cocherel sont décapités, et non mis à rançon comme il était d'usage dans la guerre féodale. Par cette drastique décision inhabituelle, Charles V veut signifier que la guerre privée contre le roi est à présent considérée comme de la trahison.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Mar 15 Jan 2019 - 15:38

En 1365, la France est menacée par les << Grandes compagnies >> qui sont composées de soldats professionnels qui deviennent de véritables pillards en temps de paix et qui ruinent nos campagnes. Les terres d'Avignon sont menacées par les désordres des << Routiers >> et le pape Urbain V traite avec du Guesclin pour se débarrasser d'eux. C'est alors que que le roi Charles V demande à du Guesclin de délivrer le royaume des Grandes compagnies qui dévastaient nos provinces.

Du Guesclin avec l'aide de son fidèle lieutenant le chevalier Guillaune Boitel qui est un grand négociateur, va persuader ces groupes de mercenaires et de routiers sans emploi, de le suivre en Espagne afin de participer à la première guerre civile de Castille aux côtés d'Henri de Trastamare qui dispute à son frère Pierre le Cruel le trône de Castille. Le Prince Noir soutient Pierre le Cruel. Au mois de décembre du Guesclin franchit les Pyrénées au col du Perthus et se dirige vers Barcelone.


Dernière édition par Chevalier du Temple le Mer 16 Jan 2019 - 18:46, édité 1 fois
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Mer 16 Jan 2019 - 18:41

En Espagne, Bertrand du Guesclin et Guillaume Boitel le << chevalier de grand honneur et de haute vaillance >>  lequel dirige son avant-garde, vont se couvrir de gloire.

Les troupes françaises arrivent à Saragosse et entre en Navarre. Guillaume Boitel s'empare de Magallon et de Borgues où il est rejoint par du Guesclin. Il pénètre en Castille et marche contre Pierre le Cruel qui se trouve à Burgos. Il entre à Burgos puis à Tolède au côté du roi Henri II.

Déjà, du Guesclin a pratiquement anéanti le parti de Pierre le Cruel, lorsque celui-ci fait appelle à son secours le Prince Noir, gouverneur de Guyenne. Malheureusement, il participe à la bataille de Najera, livrée contre son avis le 3 avril 1367 où il est fait prisonnier par le Prince Noir, emmené en captivité a Bordeaux et libéré sur parole. Il paie sa rançon et la rançon de ses officers, puis reconstitue son armée.

Cette expédition fut d'abord un succès, mais Pierre le Cruel, aidé par les troupes anglaises du Prince Noir, reprend sa couronne en 1367.


Dernière édition par Chevalier du Temple le Ven 18 Jan 2019 - 23:02, édité 1 fois
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Jeu 17 Jan 2019 - 14:02

Au printemps 1968, du Guesclin assiège Tarascon puis assiège Arles sur demande du duc d'Anjou, frère du roi de France. En décembre, Charles V l'envoie à nouveau en Espagne pour aider Henri de Trastamare, pour reprendre la couronne de Castille à son demi-frère Pierre le Cruel.

Pierre le Cruel s'est allié avec les Anglais et les Juifs. De plus, il s'est convertit à l'islam et bénéficie d'une alliance militaire avec le roi Maure de Belmarin, qui a mis à sa disposition une armée de Sarrazins venus du Maroc.

Du Guesclin prépare scrupuleusement l'attaque décisive qui va mettre fin à la guerre civile de Castille. La bataille de Montiel va se dérouler le 14 mars 1369 sous les remparts du château de l'Etoile. Son fidèle lieutenant, le chevalier Guillaume de Boitel dirige un corps d'armée. Les forces de Pierre le Cruel sont nettement supérieures en nombre et du Guesclin ne peut pas se permettre de faire dans la dentelle, il ordonne donc qu'aucun quartier ne soit fait. Les troupes de Pierre le Cruel vont se faire littéralement massacrer. La bataille de Montiel sera la victoire la plus sanglante, la plus meurtrière de la carrière de du Guesclin.

Peu de temps après la bataille, Pierre le Cruel fut tué dans une rixe à mort avec Henri de Trastamare lequel devient roi de Castille. En récompense de ses actions en Espagne, Bertrand du Guesclin est fait duc de Molina, Seigneur de Soria, Atienza et Almazan, Constable de Castille.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Ven 18 Jan 2019 - 7:42

Charles V fait traîner le transfert des territoires cédés aux Anglais par le traité de Brétigny, puis remet la question de la Guyenne sur la table à l'appel du Comte d'Armagnac, dont les sujets d'Aquitaine sont accablés d'impôts par l'Angleterre. Charles V prononce la confiscation de l'Aquitaine et la guerre reprend.

Rappelé d'Espagne per le roi, Bertrand du Guesclin va commencer alors la reconquête du royaume sur les Anglais. Il va diviser ses troupes en petits groupes bien structurés, reprendre les uns après les autres les châteaux perdus aux Anglais, par la ruse et des opérations du style commando. Il ne procède pas par batailles rangées classiques mais par un harcèlement sans trêve des troupes anglaises en garnison ou en déplacement. Son type de guerre qu'on peut qualifier de guérilla, était très adapté à la situation. Avec ses petits groupes mobiles, il frappe à l'improviste de manière éclair, insaisissables pour des forces armées classiques. Il libère Montreuil-Bonnin dans la Vienne, occupée par les Anglais depuis 1346 tandis que le Prince Noir ravage Limoges. Notre héros combat aussi bien en Normandie qu'en Guyenne, Saintonge et Poitou.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Ven 18 Jan 2019 - 14:20

Le 2 octobre 1370, Charles V Roi de France, environné de sa cour, attend Bertrand du Guesclin à l'hôtel Saint Paul afin de lui remettre l'épée d'or de Connétable de France. C'est un honneur immense pour un chevalier d'obscure naissance d'être nommé chef des armées françaises. Car ce prestigieux titre de Connétable est habituellement réservé aux princes de sang.

Dès que du Guesclin est en présence du roi, il fléchit le genou devant son souverain mais celui-ci le relève aussitôt. D'abord, il refuse ce grand honneur, disant qu'il était un pauvre homme de basse venue, qu'il n'oserait pas commander aux frères, neveux et cousins du roi. Mais Charles V insiste avec fermeté, en lui disant qu'il avait besoin de sa tête et de son épée pour repousser les Anglais, qui font des ravages dans tout le royaume. Bertrand ne peut résister plus longtemps et en présence des plus illustres seigneurs de France, le roi lui présente l'épée de Connétable.

Il reçut donc avec respect cette distinction, la plus éminente que pût conférer la royauté, puis partit afin de la mériter, mieux encore qu'il ne l'avait fait.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Sam 19 Jan 2019 - 3:02

Un grand seigneur Breton, Olivier de Clisson comte de Porhoët, rompt avec son suzerain duc de Bretagne, allié des Anglais et se met au service du roi de France Charles V. Le 23 octobre 1370, à Pontorson, il signe une alliance avec Bertrand du Guesclin, et par serment, ils deviennent fréres d'armes.

Ce riche et puissant seigneur est un chevalier exceptionnel dont la cruauté au combat lui vaut le surnom de << Boucher de Clisson >>. Aprés la mort de Bertrand du Guesclin et du roi Charles V, en 1380, le nouveau roi Charles VI le nommera Connétable de France, la plus haute dignité des royaumes médiévaux.

Le royaume de France pouvait maintenant compter sur deux grands chevaliers exceptionnels, qui, en campagne contre les Anglais, allaient guerroyer et remporter de nombreuses batailles décisives pour la France.

Le 1er décembre 1370, Bertrand du Guesclin quitte la ville de Caen et se dirige vers les troupes anglaises de Robert Knowles et Thomas Granson, qui sont positionnées entre Vendôme et Château-du-Loir sur le Loir. Arrivé vers Pontvallain dans la Sarthe, il est sur le point de s'assurer une éclatante victoire sur les Anglais.

Désirant reprendre la guerre en France, Robert Knowles mobilise une armée anglaise en vidant principalement les prisons anglaises. Il débarque avec ses troupes en France et finit par s'installer dans l'Ouest de la France. Bertrand du Guesclin qui connait la localisation de l'armée anglaise, va nous sortir une petite panoplie de la guerre éclair, sa stratégie et sa tactique seront toutes deux basées sur l'effet de surprise.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Sam 19 Jan 2019 - 11:04

Du Guesclin qui a réuni toute la fine fleur de la chevalerie française, lui fait parcourir 300 kms en deux jours et la fait reposer une fois qu'il est tout proche des Anglais. Ne se doutant pas de l'arrivée aussi rapide des Français et n'étant pas sur leurs gardes, les soldats Anglais de Thomas Granson sont éparpillés dans la plaine de Pontvallain et sont donc dans une situation délicate. Du Guesclin qui a tout de suite remarqué la maladresse des Anglais, décide de leur livrer bataille sans attendre, en passant d'une stratégie de surprise à une tactique de surprise. Son intention est de les attaquer par surprise en utilisant la chevalerie qui combattra à pied. Mal organisés, les Anglais n'auront aucune chance de résister à l'assaut.

Afin de se préserver de toutes mauvaises surprises au cour de la bataille, il va former sous les ordres d'Olivier de Clisson, une nouvelle masse de manoeuvre comprenant 1400 chevaliers Français combattant à cheval. Cette masse sera établie à l'arrière, dans les bois voisins, afin de préserver les chevaux des tirs d'archerie anglaise. A l'aube, en rangs parfaits, les chevaliers Bretons, Normands, Manceaux et Poitevins avancent en silence et, une fois arrivés dans la plaine, chargent les Anglais. La surprise est totale, trop dispersés pour se défendre efficacement, les troupes anglaises sont soit passés au fil de l'épée par les chevaliers Français ou s'enfuient en désordre.

Thomas Granson réussit à rallier un corps de mille soldats pour faire face mais du Guesclin se met à la tête de la chevalerie et charge ces nouvelles troupes anglaises. L'assaut est si impétueux que les chevaliers Français enfoncent encore les Anglais qui perdent cinq cents soldats. A nouveau c'est la déroute. C'est alors que ce qui reste des troupes anglaises sont ralliés par de puissants renforts. Deux contingents anglais, l'un fort de 500 soldats à pied, commandé par David Hollegrave, et l'autre fort de 800 combattants à cheval, commandé par Geoffroy Ourfelay entrent en scène.

Le contingent de David Hollegrave vient immédiatement renforcer les troupes qui combattent celles de du Guesclin tandis que Thomas Granson ordonne à Geoffroy Ourfelay de se porter sur les arrières de du Guesclin et de l'attaquer quand bon lui semblera. La mêlée recommence dans la plaine de Pontvallain. Bien renforcés, les Anglais résistent mieux et le combat devient indécis. Geoffroy Ourfelay pense que le moment est venu pour attaquer les arrières de du Guesclin, mais le Connétable de France dispose en réserve du puissant corps d'Olivier de Clisson qui est positionné dans les bois. Olivier de Clisson observe les mouvements effectués par les chevaliers anglais de Geoffroy Ourfelay et comprend tout le danger qui guette le corps de du Guesclin. Il prend sans attendre la tête de ses 1400 chevaliers et fond par surprise sur les 800 chevaliers anglais et les met en déroute. Le << Boucher de Clisson >> poursuit sans relâche les Anglais et en tue un grand nombre.

Pendant ce temps, le combat est toujours indécis entre les chevaliers Français de du Guesclin et les Anglais de Thomas Granson et de David Hollegrave. Olivier de Clisson s'aperçevant qu'il pouvait jouer un rôle décisif, décide alors de se servir de ses 1400 chevaliers Français pour aborder les Anglais de Granson et d'Hollegrave par le flanc et de les écraser pour de bon. Sa charge est décisive car abordés une fois de plus par surprise, les dernières troupes anglaises sont littéralement écrasées sur place par la masse des chevaliers Français. Quelques troupes de chevaliers Anglais débarquent alors dans la plaine pour porter secours à ce qui pouvait être encore secourus, mais ils ne tardent pas à être à leur tour défaits par la chevalerie française d'Olivier de Clisson.

Nous sommes le 4 décembre 1370, la chevalerie française vient de remporter une victoire totale sur l'armée anglaise dont il ne reste plus grand chose. Les dernières petites bandes anglaises fuient à perte de vue à travers nos campagnes, poursuivies impitoyablement par nos deux grands chevaliers.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Dim 20 Jan 2019 - 2:31

Après sa victoire de Pontvallain, du Guesclin continue à pourchasser les Anglais impitoyablement, et le 8 décembre il massacre les troupes anglaises sous les murs de Bressuire dans les Deux-Sèvres, dont le seigneur soutient l'Angleterre. Il mène un combat incessant contre les Anglais qui mettent nos villes et nos campagnes à feu et à sang et va de succès en victoire. Notre Connétable continue sa poussée et fait tomber Saumur, il prend Reuilly dans l'Indre et Mennetou-sur-Cher en Loir-et-Cher. Avec un tel Chevalier, la France se reprend face à ses ennemis, lesquels sont poursuivis, traqués par cet adversaire invisible, impossible à surprendre, mais qui révèle sa présence par autant de victoires, en Bretagne, en Anjou, en Poitou et en Saintonge. Sa troupe mobile et souple avec un noyau d'élite Breton bien soudé, frappe vite et fort à l'improviste, tout en restant insaisissable. Ils entretiennent l'insécurité permanente chez les Anglais qui font l'objet de continuelles défaites comme jamais auparavant.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple le Dim 20 Jan 2019 - 13:32

Le 15 janvier 1371, le Prince Noir qui est malade décide de retourner en Angleterre. Il délégue ses pouvoirs en Aquitaine à son frère Jean de Gand, duc de Lancastre qui, dans le domaine militaire, n'est pas à la hauteur de du Guesclin.

Depuis son arrivée en Aquitaine en 1355 et jusqu'à son retour en Angleterre, le Prince Noir organise des chevauchées brutales et implacables qui rappellent quelque peu celles des colonnes infernales. Il adopte une stratégie basée sur les chevauchées afin d'inspirer la crainte parmi les populations.

Mandaté par son père Edouard III pour protéger les possessions anglaises d'Aquitaine contre les Francais, en pleine guerre de Cent Ans, le Prince Noir va mener une campagne de maraudage à travers le Sud-Ouest. Ce prince anglais sera responsable de nombreux actes de terreur sur les populations, et nombre de villes et de villages seront la proie de ses soldats.

Mais partout il rencontrera des villes aux portes barrées, sans aucune chance de combat ouvert, car Charles V a ordonné aux campagnards la pratique de la terre déserte : se réfugier dans les villes fortifiées avec toutes leurs réserves. Ainsi plus les Anglais avancent, plus leur ravitaillement devient ardu. Harcelés par la nouvelle tactique d'embuscades des troupes de du Guesclin, de nombreux chefs anglais sont souvent contraints au repli. A l'issu de ce redressement, les Anglais vont perdre une grande partie de leurs possesssions d'Aquitaine.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple Hier à 4:39

En février 1371, le Connétable, épaulé par le duc de Berry, frère du roi, chasse les Anglais de la vicomté de Ségur. Puis en compagnie d'Olivier de Clisson, il assiège Bécherel en Ille-et-Vilaine et s'empare du château de Conches-en-Ouche dans l'Eure. Au cours de l'année 1372 il se couvre de gloire en prenant Conches, Niort, Montmorillon, Chauvigny, Lussac, Moncontour, Sainte-Sévère, Bourg-Archambault. Il entre dans Thouars qui repasse française, puis chasse les Anglais de La Roque-Valsergue dans l'Aveyron. Il entre avec ses troupes dans la ville de La Rochelle puis de Poitiers.

Les places fortes cédées par le traité de Brétigny, tombent les unes après les autres. Bertrand du Guesclin et ses hommes sont tantôt vêtus en soldats anglais ou en vêtements de pauvres bûcherons chargés de bois. Ils se présentent ainsi déguisés sur le pont-levis des châteaux où ils s'engouffrent en chargeant la garnison anglaise. C'est ainsi qu'ils reprirent le château de Soubise en Charente-Maritime, le château de Mareuil-sur-Lay en Vendée, le château de Broue en Charente-Maritime, le château de Benet en Vendée, le château de l'Angles-sur-L'Anglin dans la Vienne, le château de Chitré dans la Vienne ainsi que quelques autres. Angoulème et Fontenay-le-Comte tombent entre ses mains.

Grâce à la tactique, à l'efficacité et à la mobilité de du Guesclin, le 1er décembre 1372, le Poitou revient dans le giron du Roi Charles V de France. Le 11 décembre, Jean de Berry, Philippe le Hardi, Louis de Bourbon et Bertrand du Guesclin font une entrée triomphale dans Paris tandis qu'en Bretagne, le duc Jean IV fait appel aux troupes anglaises.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple Hier à 18:28

En mars 1373, du Guesclin va se faire un point d'honneur de prendre la ville de Chizé dans les Deux-Sévres. Cette ville avait été livrée au Prince Noir en 1363, en application du traité de Brétigny. Notre héros va donc reprendre la ville et la forteresse aux anglais, après une grande bataille et de rudes combats.

Les Anglais assiégés ne profitèrent guère des renforts partis de Niort, lesquels leur parvinrent titubants et à moitié inconscients. En effet, les soldats anglais envoyés en renfort étaient tombés dans le piège de du Guesclin. Au cours de leur marche en forêt, ils rencontrèrent deux charrettes paysannes chargées de fûts de vin de Montreuil-Bellay, destiné, prétendirent les conducteurs, à soutenir les troupes françaises. Les Anglais, sans attendre, défoncèrent les barriques et burent le vin jusqu'à plus soif. Ils en burent tant qu'ils ne furent d'aucun secours aux assiégés.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple Aujourd'hui à 2:40

Chizé est l'un des derniers bastions anglais en Poitou, la victoire française va achever de ruiner les affaires des Anglais. La bataille va se dérouler autour du château tenu par Martin Scott et Robert Milton.

Le Connétable qui est à la tête de 1500 Bretons et Poitevins, commence le siège du château. A cette nouvelle, Jean d'Evreux fait appel aux garnisons anglaises de Lusignan et de Gensay afin de surprendre notre héros qui, prévenu de l'approche de l'ennemi, se tenait sur ses gardes. Il commença par diviser son armée en trois corps de bataille : il prit la tête du corps de bataille central tandis que Geoffroy de Kerimel et Alain de Beaumont eurent la charge de l'aile droite et Maurice du parc de l'aile gauche. Les trois divisions devaient se battre à pied, celle de du Guesclin au centre, devait supporter le premier choc de l'ennemi, de front. Les deux autres ne s'engageraient que plus tard.

Les troupes anglaises apparaissent en un seul corps de bataille, en rangs serrés. Leurs archers sont devant, les gens d'armes les suivent tandis que du Guesclin se porte à leur rencontre. Martin Scott et Robert Milton font baisser le pont-levis de la forteresse et se lancent sur les Français mais les troupes de Jean de Beaumont les repoussent vigoureusement en leur infligeant de lourdes pertes. Ceux qui tentent de regagner la forteresse sont massacrés avant d'arriver à destination. Milton est fait prisonnier.

Du Guesclin et ses troupes sont engagés dans la bataille alors qu'un nuage de flêchent anglaises s'écrase sur eux. Cependant, le Connétable avait pris soin d'équiper ses troupes de nouveaux casques et surtout d'un bouclier efficace. Le tir des archers Anglais fut d'une totale inefficacité. Les chevaliers Anglais prennent alors le relais et, confiant dans leur supériorité numérique, viennent attaquer les Français au corps-à- corps. Ils commencent par attaquer avec leurs lances mais décident de les abandonner, pour ne se servir que de leurs épées et de leurs haches. Les Anglais ont l'avantage et font reculer les Français.

La situation est critique et nous sommes sur le point de perdre la bataille. Mais en grand tacticien, du Guesclin a tout de suite vu l'erreur commise par les Anglais d'abandonner leurs lances. Il sait qu'avec les armes qu'ils leur restent, non seulement ils ne pourront plus combattre en rangs, mais ils ne pourront pas soutenir en hérisson la terrible attaque qu'il leur réserve. Il remarque également qu'en pleine mêlée, ses troupes ont le désavantage au corps-à-corps à cause de leur manie à vouloir toujours frapper l'ennemi au ventre. Il va donc leur ordonner de frapper sur les points corporels oû les Anglais sont mal protégés : aux articulations des bras, des jambes et au cou. Cette nouvelle technique de combat va tout renverser.

Ensuite, il va ordonner à ses troupes de serrer les rangs, épaule contre épaule, et de bien tenir leurs lances en main. Puis il donne l'ordre de marcher en avant, en poussant de toutes leurs forces les anglais avec leurs lances. Les Anglais sont refoulés. Les Anglais réalisent leur erreur et courent vers les lances qu'ils avaient jetés à distance. Mais trop tard car les deux ailes françaises conversent maintenant vers eux et c'est le choc effroyable. Les trois corps de bataille français les pressent, les étouffent et les écrasent. Les Bretons attaquent au corps-à-corps ce qui reste d'Anglais et frappent sur les points faibles définis, réussissant à reprendre l'avantage. Les Anglais se battent dans un cercle qui se rétrécit et ne peuvent plus ni fuir ni se défendre efficacement. Finalement, ils mettent bas les armes. La ville est prise après la bataille.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chevalier Bertrand du Guesclin, Connétable de France

Message par Chevalier du Temple Aujourd'hui à 15:12

Quelques jours après la victoire de Chizé, Bertrand du Guesclin reprend aux Anglais Lusignan, la Roche-sur-Yon, Cognac et Mortimer.

Puis, c'est le débarquement anglais de Saint-Malo et sans attendre, le roi de France donne l'ordre de les attaquer. Une bonne partie de la noblesse s'enrôle sous la bannière du Connétable, qui se dirige à la tête de son armée vers la Bretagne. Après deux mois de combats les Anglais sont balayés. Comble de disgrâce, Jean IV de Bretagne qui avait fait appel aux troupes anglaises, se voit interdire l'accès de son château par ses propres sujets. Prudent, il décide de se réfugier en Angleterre tandis que le duché de Bretagne est confié à Louis d'Anjou, frère du roi de France.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1781
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum