Le ras le bol des policiers après les manifestations des “gilets jaunes”.