Les Tontons flingueurs : allégorie légitimiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Tontons flingueurs : allégorie légitimiste

Message par Mabblavet le Sam 10 Nov 2018 - 22:34

Paru sur viveleroy.fr



Cet article signé Étienne de Montety se propose de tirer des leçons politiques du film culte Les Tontons flingueurs. Le tout est éclairé par le de Regno de saint Thomas d’Aquin.

« Le Mexicain est mort, vive le Mexicain ! »
Ainsi commence les Tontons flingueurs, le célèbre film du trio Simonin-Audiard-Lautner. Pour beaucoup, un chef d’œuvre du policier décalé, un festival de mots, un numéro d’acteurs nommés Ventura, Blier, Blanche, Dalban…
Rien de plus exact. Pourtant, comment ne pas voir dans ce scénario — écrit à l’hôtel Trianon à quelques centaines de mètres du château de Versailles — une inimitable fable sur la restauration du politique inspirée de la philosophie classique — le de Regno de Saint Thomas d’Aquin — et de l’actualité de l’époque ?
« Quand le lion est mort les chacals se disputent l’Empire »

Nous sommes en 1963. Après l’élection du président de la République au suffrage universel, le général De Gaulle vient de réinstaller l’autorité dans ses prérogatives. Sur son lit de mort, Louis (sic), le roi du pavé parisien, fait appel à son vieil ami Fernand Naudin (Lino Ventura) pour lui confier sa fille Patricia — littéralement la fille du patricien, l’héritière du domaine.
Pour l’épauler, Fernand peut compter sur les légitimistes :
- Maître Folace (Francis Blanche), le grand argentier ;
- Pascal (Venantino Venantini), un Corse faisant fonction de gendarme :
— L’esprit fantassin n’existe plus. C’est un tort.
- et Jean (Robert Dalban), le majordome.

La SUITE sur : viveleroy.fr
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 868
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tontons flingueurs : allégorie légitimiste

Message par Camisard le Ven 7 Déc 2018 - 10:26

Tres bon article!

l'auteur a juste oublié un point: en plus de toutes ces bonnes valeurs l'auteur omet de préciser que dans ce film, l'hétérosexualité est LA seule norme sociale acceptée:

"chez moi, quand les hommes parlent, les gonzesses se taillent" dit le Mexicain  à l' Allemand à propos de son copain homo


Et  Ventura,  qui s'étonne ensuite : "de mon temps, le mexicain  il ne recrutait pas chez tonton"

On n'est pas gay friendly chez "messieurs les hommes" Cool
avatar

Camisard
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 65
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tontons flingueurs : allégorie légitimiste

Message par Mabblavet le Sam 8 Déc 2018 - 12:17

@Camisard a écrit:Tres bon article! L'auteur a juste oublié un point: en plus de toutes ces bonnes valeurs l'auteur omet de préciser que dans ce film, l'hétérosexualité est LA seule norme sociale acceptée:
"chez moi, quand les hommes parlent, les gonzesses se taillent" dit le Mexicain  à l' Allemand à propos de son copain homo"
Et  Ventura,  qui s'étonne ensuite : "de mon temps, le mexicain  il ne recrutait pas chez tonton"
On n'est pas gay friendly chez "messieurs les hommes" Cool

Bien vu Very Happy Effectivement ce film ne pourrait plus sortir aujourd'hui. J'imagine que si l'auteur n'en parle pas, c'est qu'au moment où l'article a été écrit (1999), cela allait de soi -- le lobby LGBT n'était qu'embryonnaire. C'est là qu'on mesure tout le chemin parcouru par la subversion en l'espace de 20 ans Rolling Eyes
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 868
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum