Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Jeu 8 Nov 2018 - 9:58

Ceux de ma génération se souviennent de ce magnifique et imposant tableau du Cardinal de Richelieu, par Henri-Paul Motte, le représentant en armure devant le siège de la Rochelle en 1628. Devant une mer déchaînée, dans le tumulte de la bataille, le grand ministre de Louis XIII est là impassible, d’une hauteur qui intimide et d’un charme qui séduit. La digue qu’il a fait construire comme les fortifications marines qu’il a fait édifier pour empêcher les renforts d’une puissance étrangère marquent sa résolution et au-delà de sa personne, la détermination du pouvoir qu’il incarne. On y voit l’intelligence qui sait unir la décision et l’action pour servir une vue d’ensemble. A ses pieds, un boulet enfoncé dans le sol témoigne d’un danger que la raison d’Etat, une rectitude de pensée et les sens du devoir lui font ignorer.

Celui qui, dans l’exercice de ses fonctions d’Etat, n’avait en réalité, pour religion que de servir l’intérêt français, cette âme qui n’était remplie que de la seule passion de la grandeur de la France fait triompher à La Rochelle le principe de l’unité face aux factions religieuses. C’est là qu’il soumet le parti protestant qui aspirait à se constituer en force politique. Parallèlement, il élimine du haut clergé catholique l’esprit mondain qui légitimait la réforme et le dépouille d’antiques franchises et anachroniques privilèges. Plus tard, il s’opposera aux féodalités héritées des temps anciens et, inflexible avec Montmorency, il mettra au pas une noblesse infatuée et séditieuse. Louis XIV continuera son œuvre et finira de la domestiquer à la cour de Versailles.

Cet homme de santé si fragile porta une pensée de flamme dans un corps consumé par la maladie ; esprit synthétique et constructeur, il dirigea son génie au triomphe d’une idée : soumettre les forces éparses à l’impulsion d’une pensée fondatrice. Symbole de la volonté politique, il se professe que << la politique consiste à rendre possible ce qui est nécessaire >> ; sa vision du service de l’Etat préfigure ce que sera notre fonction publique et, dans le métier des armes, le devoir patriotique de l’armée. Son attachement indéfectible au Roi et en réalité à l’incarnation de la souveraineté du pouvoir, marque son rejet pour l’individualisme et le morcèlement des situations juridiques qui dominent dans le système féodal ; il inspire ainsi l’apparition du sentiment national pilier affectif de notre nation française. Il se montre fidèle à son adage célèbre : << les plus nobles conquêtes sont celles du cœur et des affections >>. Avec la création de l’Académie française, il affirme sa volonté d’unité linguistique du pays et s’attache, par une politique maritime audacieuse, au rayonnement de la France sur tous les continents.

Sans lui, sans sa conception de l’unité fondamentale de la France et sans sa vision de l’Etat au service de la Nation, il n’y aurait pas eu le Grand siècle, il n’y aurait peut-être pas la France moderne.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Jeu 8 Nov 2018 - 20:30

Armand Jean du Plessis est né à Paris en 1585. Il est le fils d'un fidèle d'Henri III, Francois du Plessis, seigneur de Richelieu, issu de la noblesse poitevine devenu grand prévôt de France. Il assurait le service d'ordre de la Maison du roi. Par sa mère, Susanne de La Porte, il descend d'un avocat célèbre, donc de la riche bourgeoisie. Il était le quatrième de cinq enfants et le dernier de trois fils. Dès son enfance il était de santé délicate et souffra de problèmes de santé tout au long de sa vie. A l'âge de cinq ans, son père mourut en combattant dans les guerres de religion, laissant la famille endettée. A l'âge de neuf ans, le jeune Richelieu est envoyé au Collège de Navarre à Paris pour y étudier la philosophie. Puis il commence une carrière militaire, dont on nous dit que la vie privée semble avoir été typique d'un jeune officier de l'époque. En 1605, il a vingt ans. L'évêché de Luçon étant traditionnellement dans la famille, et son frère y ayant renoncé pour être moine, Armand Jean devint docteur en Sorbonne et fut sacré évêque en 1607. Il s'occupe avec sérieux et soin de son diocèse.

En 1614, les états généraux donnèrent une orientation nouvelle à sa vie. Alors qu'il prononçait la harangue de clôture en 1615, au nom du clergé, Marie de Médicis, qui dirigeait le gouvernement du royaume, le remarqua. En 1616, on confia au jeune évêque la direction des Affaires étrangères. Les débuts d'Armand Jean furent plutôt délicats, car il hésitait entre la politique pro-espagnole et catholique menée par la reine mère et les choix internationaux favorables aux princes protestants qui étaient ceux de la France depuis le XVIe siècle. L'assassinat de Concini, le premier ministre de la régente Marie de Médicis, ordonné par le jeune roi Louis XIII, le 24 avril 1617, lui fit perdre ses fonctions. Il demeura le grand aumonier et le plus proche conseiller de la reine mère, qui fut exilée à Blois. Quelques années plus tard, Marie de Médicis se réconcilia avec son fils et obtint comme gage de cette réconciliation le chapeau de cardinal pour Richelieu en 1622.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Pascal du Forez le Jeu 8 Nov 2018 - 21:21

C est toujours avec plaisir que l on vous lit ; c est passionnant l Histoire . J aime aussi les romans datant à peu près de cette époque comme ceux de Jean d Aillon.
Pascal du Forez

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Blasbr10
Masculin Messages : 227
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Jeu 8 Nov 2018 - 22:27

@Pascal du Forez a écrit:C est toujours avec plaisir que l on vous lit ; c est passionnant l Histoire . J aime aussi les romans datant à peu près de cette époque comme ceux de Jean  d Aillon.

MERCI pour l'intérêt que vous portez à mes exposés historiques. Je suis également un lecteur des romans de Jean d'Aillon, qui produit des ouvrages historiques bien écrits et captivants. Ses romans sont un véritable régal avec des intrigues toujours prenantes. J'ai particulièrement aimé son livre intitulé << Le dernier secret de Richelieu >>.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Ven 9 Nov 2018 - 14:27

La guerre de Trente Ans qui avait commencé en 1618, menaçait de s'étendre à l'Europe tout entière. Face à cette crise majeure, Louis XIII manquait de collaborateurs capables de comprendre les évènements. Marie de Médicis obtint, malgré les réticences du roi, que Richelieu fut appelé au Conseil en 1624, et peu à peu le Cardinal prit la direction du gouvernement. Il fallut néanmoins attendre 1629 pour qu'il fut déclaré principal ministre de l'Etat.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Pascal du Forez le Ven 9 Nov 2018 - 15:11

Mon dernier s intitule " les collèges fantômes " . Et nos élèves de l époque savaient déclamaient dès poésie , faire des disputatio en latin; mes respects . On n en serait bien incapable , maintenant .
Pascal du Forez

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Blasbr10
Masculin Messages : 227
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Pascal du Forez le Ven 9 Nov 2018 - 15:13

avez vous un corpus d exposés sur ces sujets , car c est vraiment captivant . Si oui , je suis preneur ! Quelle connaissance et qu'elle passion !
Pascal du Forez

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Blasbr10
Masculin Messages : 227
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Sam 10 Nov 2018 - 1:40

@Pascal du Forez a écrit:avez vous un corpus d exposés sur ces sujets , car c est vraiment captivant . Si oui , je suis preneur ! Quelle connaissance et qu'elle passion !

Very Happy A l'exemple de l'ancien directeur du FBI Edgar Hoover, depuis des années, j'ai pour habitude d'établir des fiches sur les grands personnages de l'histoire et les évènements historiques. Je possède également une bibliothèque personnelle et de nombreuses notes sur des sujets variés. Nos enseignants des années "50" ont su nous inculquer l'amour de l'Histoire et la fierté d'être Français. Aujourd'hui, l'enseignement de l'Histoire est un désastre, on ne suit plus la chronologie et des pans entiers ont été pratiquement éradiqués des cours, pour ne pas choquer les enfants des envahisseurs.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Dim 11 Nov 2018 - 12:56

De 1624 à 1642, la collaboration fut étroite entre Louis XIII et Richelieu, dont la puissante intelligence dut en permanence trouver des arguments pour convaincre le roi de la justesse de ses idées et de ses choix. Le Cardinal sut proposer au souverain une politique cohérente. A l'intérieur, l'affirmation de l'Etat royal signifia l'obéissance des sujets, la soumission de la noblesse rebelle, la fin de l'indépendance protestante. A l'extérieur, Il s'agissait de résister à la puissance des Hasbourg en Europe, de trouver des alliés pour le roi de France, de préparer des interventions en Italie et en Allemagne.

En tant que principal ministre de Louis XIII et chef de la politique française, le cardinal de Richelieu sut habilement profiter des différends religieux de l'Allemagne pour faire de la France l'arbitre de l'Europe et, selon son expression, << relever le nom français dans les nations étrangères >>. Cette idée directrice du relèvement de la France l'amena à s'allier d'abord contre l'Empereur, aux Suédois luthériens, et aux princes protestants allemands. C'est la continuation de la politique réaliste des temps modernes, inaugurée, en France, par François 1er, en vue du maintien de l'équilibre européen.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Lun 12 Nov 2018 - 22:33

On peut à juste titre dire que Louis XIII régnait, mais que Richelieu gouvernait la France. Le cardinal qui était entièrement dévoué au bien de la France, révéla au cours des années, être d'une volonté de fer, n'hésitant pas à punir et à châtier quand il le fallait. Il était déterminé à éliminer toute opposition au pouvoir royal et à faire avancer les frontières du royaume. Richelieu était convaincu que le meilleur gouvernement était une autocratie intelligente. Il fut un premier ministre drastique et sans scrupules dans ses méthodes, mais sans jamais descendre à la cruauté gratuite. Certains des opposants qu'il a écrasés, méritaient leur sort. Il a mis au service de Louis XIII une exceptionnelle capacité de travail, favorisée par un choix judicieux de secrétaires et de collaborateurs talenteux. Ses performances peuvent se résumer en trois phrases : Il a volé aux protestants une importance politique... Il a réduit la noblesse à une véritable dépendance à l'égard de la couronne... Il a créé une formidable armée et l'a lancée dans une guerre victorieuse contre l'Autriche.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Mer 14 Nov 2018 - 1:43

La querelle entre Richelieu et les protestants était politique et non religieuse. Il ne cherchait pas à tempérer avec leur conscience ou leur droit de tenir des rassemblements religieux, mais depuis l'Edit de Nantes, il était devenu assez clair que le privilège qui leur était accordé de garnir diverses villes fortifiées et de tenir des réunions à des fins politiques, était autant d'occasions pour les nobles de s'en servir pour miner l'autorité royale et pour alimenter la guerre civile. Deux fois Richelieu, au nom du roi, tira l'épée contre les nobles protestants.

La deuxième fois, la guerre a été à grande échelle et sanglante. La Rochelle, qui était la forteresse huguenote au bord de la mer, s'est engagée dans une défense désespérée de 1627 à 1628. Les protestants résistèrent au blocus de Richelieu jusqu'à ce que leurs enfants meurent de famine dans les rues. Les protestants espéraient du secours en provenance des protestants d'Angleterre, mais l'incapable Charler 1er ne pu trouver d'amiraux assez vaillants pour forcer leurs navires à travers les formidables digues de Richelieu. Finalement, les navires anglais se retirèrent, la Rochelle se rendit au cardinal, ayant résisté jusqu'à ce que les survivants ressemblent à des morts-vivants.

C'est ainsi que les hughenots cessèrent d'être un parti politique. Cependant, Richelieu leur laissa leurs privilèges religieux, et cinquante ans plus tard, les protestants français vivaient avec les catholiques dans une paix et une harmonie rares ailleurs en Europe.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Jeu 15 Nov 2018 - 20:53

Un jour, Richelieu déclara : << Les quatre coins du cabinet du roi sont pour moi plus difficiles à conquérir que toutes les batailles menées en Europe. >>

Il faut dire que le Cardinal ne devait pas seulement lutter contre les intrigues subtiles et les conspirations ordinaires, mais contre l'anarchie totale de la part de toute la noblesse de cette époque. Pour Richelieu, il fallait absolument que les dissidents aristocratiques apprennent leur place si la France devait être la grande France, et le Premier ministre ne s'est pas dérobé à cette épreuve, bien au contraire. Cette nouvelle épreuve va s'avérer encore plus essentielle et beaucoup plus difficile.

La pratique des duels au sein de l'aristocratie était une tradition de la noblesse. Elle atteint un tel point qu'elle devint un mal national et un acte de défiance envers la monarchie. Plus de gentilhommes périssaient dans ces duels que dans toutes les guerres de religion. Le moindre prétexte, la plus insignifiante provocation pouvaient mener à des affrontements sanglants ou cinq ou six personnes pouvaient y laisser la vie. Pourtant, il y avait des ordonnances royales contre tout cela, mais l'aristocratie était habituée à rire de telles promulgations du roi. Ces duels étaient devenus plus destructeurs que les anciens tournois médiévaux et les célèbres épreuves de la bataille.

Richelieu s'opposa obstinément à ces duels, parce qu'ils impliquaient un défi outrancier à l'autorité royale. En 1626, il appliqua un édit anti-duel qui visait à punir sévèrement ceux qui s'y livraient.

En 1627, le comte de Boutéville descendant de la Maison de Montmorency, lequel avait été exilé à Bruxelles pour avoir participé à vingt-deux duels, eut l'audace de revenir à Paris, malgré un refus de pardon. Ce grand insouciant ne trouva pas mieux de se battre en duel, à midi, sur la place Royale. La main d'acier du Cardinal fut instantanément sur lui. Le comte de Boutéville et son second, le comte de Chapelle, furent rapidement arrêtés, jugés sans tarder et condamnés à mort. Mlagré les protestations de la noblesse et les invocations invoquées pour inciter Louis XIII à gracier les coupables, le roi se montra inexorable. Il n'a pas osé discréditer son Premier ministre par un acte de pardon. Les condamnés furent exécutés. Richelieu déclara : << Rien ne sert mieux pour maintenir la loi en vigueur, que la punition des personnes dont le grand rang est égal à leur crime. >> Ce qui est certain, c'est que Richelieu donna un sérieux avertissement, et une leçon vigoureuse aux contrevenants.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Sam 17 Nov 2018 - 17:10

A peu près à la même époque, Richelieu porta un autre coup plus efficace aux esprits audacieux qui pourraient être tentés de défier le roi.

En effet, il y avait en France beaucoup de châteaux-forts, assez forts pour défier un siège des armées du roi. Richelieu qui pensait que leur simple existence était une suggestion à des plans d'insurrection, ordonna leur démantèlement ou leur destruction totale. Comme au temps des Cathédrales, des milliers de mains volontaires aidèrent les officiers royaux à abattre des remparts ou abolir des donjons entiers. Un grand nombre de châteaux sombrèrent dans des ruines recouvertes de lierre, le reste étant transformé en châteaux ouverts, certes élégant mais indéfendables. Il destruction de telles reliques majestueuses du féodalisme est à regretter, mais il faut considérer que la paix a été infiniment gagnante.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Dim 18 Nov 2018 - 18:12

Tant que Richelieu ne traitait qu'avec les seigneurs de grade mineur ou moyen, son poste était suffisamment assuré. C'était différent quand sa politique est entrée en collision avec la famille du roi. En vérité, le Cardinal était un souverain si magistral, qu'aucun dignitaire ne pouvait être très à l'aise en sa présence. Même le roi, lui-même, le redoutait, au moment même où il se disait que son serviteur redoutable était indispensable.

In 1626 plusieurs personnages très redoutables se sont alliés contre Richelieu. Gaston d'Orléans, le frère du roi et héritier du trône, était nominalement le centre de la conspiration, mais c'était un homme stupide. Le cerveau de l'entreprise était le Maréchal d'Ornano, que Richelieu avait auparavant favorisé et promu. Leur but était de déposer le cardinal par la force, le Roi ayant refusé de le démettre de ses fonctions, et de le remplacer par un ministre plus souple et plus obséquieux.

Ces messieurs de haut rang apprirent rapidement, ce qu'était le danger de comploter contre un homme de grande intelligence, qui était une combinaison de renard et de lion. Richelieu eut vent de leurs stratagèmes : il les laissa opérer pendant un certain temps, puis soudainement, il fit arrêter les dirigeants du complot. Le maréchal d'Ornano fut donc arrêtè ainsi que ses demi-frères, puis enfermé dans la forteresse de Vincennes où il mourut après quelques mois de détention. Le comte de Chalais qui était un esprit dirigeant, devait mourir sur l'échafaud.

Les princes de sang s'est tirèrent à bon compte, la plupart du temps avec un terme d'exil. Gaston d'Orléans, après un accès de rage impuissant, passa par les formes de réconciliation avec le roi et son ministre.

Le Cardinal s'était sagement abstenu de toucher le sang royal, et pendant un certain temps, son crédit fut plus grand que jamais. Louis XIII lui accorda une guarde du corps d'une centaine d'hommes, comme s'il était lui aussi un personnage royal, tandis que les grands postes de Constable et d'Amiral de France, lesquels avaient donné un contrôle considérable de l'armée et de la marine à deux grands nobles, furent supprimés. Dorénavant, c'est le Roi qui aurait l'autorité complète des forces armées royales.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Henryk le Dim 18 Nov 2018 - 20:08

1)Au moins Richelieu gagnait toujours ses duels, sous couvert de la Justice Royale puisque même les prêtres comme Urbain Grandier ont fini l'étole autour du cou... par les simulacres de procès sa police politique. Au moins, son habit rouge n'avait pas le temps de déteindre, avec le sang de ses victimes dontes frères Marillac, l'un condamné pour péculat à Verdun,  Henri d'Effiat le marquis de Thou, desquels il assistera à leur exécution.

2)Combien dans les milliers de châteaux qu'il a fait raser ou démanteler, les familles descendaient des Templiers?

3)Le siège de la Rochelle ne devait tenir que quelques semaines, si les soldats avait écouté "Ezekiely"
L'évêque le plus crotté, est devenu le plus courtisé, surtout par les républicains, plus collectionneur avec les objets de collections des châteaux démantelés, objets qui ont fini sur sa magnifique demeure sur la route droite de Loudun.

Dans quel état sont l'Alsace et Lorraine en 1627? Dans quel état est la France quand il meurt? On reconnaît un arbre à ses fruits, surtout dans ma région.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Ste_je13
Henryk

Henryk
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Admini10
Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Blasve10
Masculin Messages : 1937
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Lun 19 Nov 2018 - 1:05

Henryk, il ne fait aucun doute que le gouvernement de Richelieu fut autoritaire et que dans certains cas il se montra impitoyable, car il fallait parfois faire exemple. Le Maréchal de Marillac fut en effet traité sévèrement, pour des motifs qui ne justifiaient peut-être pas l'exécution. Marillac était un adversaire de la politique du Cardinal, mais je crois me rappeler que son exécution ne fut pas ordonné par lui, mais par Louis XIII.

Bien sûr, on peut crier sur les toits que Richelieu fut un homme cruel et machiavélique mais la vérité, c'est qu'il fut le plus grand ministre qu'ait jamais eu la France. Il n'a jamais cessé d'être soucieux de servir l'Eglise et le Roi de France. Quel ministre en France a servi un roi aussi longtemps que lui ? Louis XIII a accordé sa confiance à Richelieu pendant dix huit ans. Il l'a laissé agir et soutenu jusqu'à sa mort. Le Cardinal était un homme extrêmement puissant, mais sans la volonté, la confiance et l'appui du Roi, il n'était rien. Son souci était de faire de Louis XIII, le Monarque le plus puissant du monde. Et pour atteindre cet objectif, il fallait qu'il fasse respecter le Roi aussi bien au-dedans qu'au-dehors du royaume. Ministre d'une intelligence et d'une qualité exceptionnelles, il a atteint ses objectifs.

En effet Henryk, on reconnaît un arbre à ses fruits, voyons ce que furent les fruits produits par ce grand homme :

Richelieu a brisé la réaction féodale toujours redoutable, il a dompté les frondes et les ligues qui se soulevèrent, il a laissé un pays plus riche qu'il ne l'avait reçu, il a su se faire obéir des provinces disloquées, et écrasé la rebellion. Il a réprimé les soulèvements et les violences criminelles, mais jamais au mépris des formes judiciaires. Il a créé une immense armée et une marine, répandu le prestige du nom et du langage français. Mené des campagnes épuisantes, soutenu les arts et fondé l'Académie française, fondé l'unité et élargi les frontières.

Sa politique étrangère a contribué à limiter l'influence des Habsbourg en Europe. Ses succès furent de la plus haute importance pour le successeur de Louis XIII. Ses politiques furent le prélude nécessaire pour que Louis XIV devienne le Roi le plus puissant de l'Europe. Certains historiens n'hésitent pas à le qualifier de père de l'Etat-nation moderne et du pouvoir centralisé moderne. N'oublions pas que ses idées d'un Etat-nation fort et d'une politique étrangère agressive ont actuellement, contribué à créer le système moderne de la politique internationale.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Mer 21 Nov 2018 - 1:44

Richelieu s'attira l'hostilité de deux reines : la Reine-Mère Marie de Médicis qui le qualifiait d'ingrat et Anne d'Autriche, l'épouse de Louis XIII, qui l'avait elle aussi en aversion.

En septembre 1630, alors que le roi gisait très malade à Lyon, la reine profita de l'occasion pour lui faire promettre de congédier le Cardinal. Le roi lui déclara que rien ne pouvait être fait tant que la paix ne serait pas rétablie avec l'Espagne. Lorsque la nouvelle de la trêve de Ratisbonne parvint à la cour, Marie s'empressa de rappeler sa promesse au roi. Seulement, si elle avait été plus discrète et moins violente dans ses propos, elle aurait peut-être obtenue gain de cause. Cependant, en novembre 1630, alors que la cour était de retour au palais du Luxembourg à Paris, le roi étant rétabli, la Reine-Mère fit une scène terrible devant lui, dénonçant Richelieu. Dans un language qui aurait déshonoré une poissonnière, elle chassa le Cardinal de la chambre. Le roi qui n'était pas du genre querelleur, écouta sa mère en silence. Malgré sa promesse, il répugnait à renvoyer un aussi bon ministre dont le principal défaut, consistait à être plus dévoué aux intérêts du roi qu'à ceux de la reine. Une fois que Marie eut quitté la chambre, le roi ne fit rien car il n'avait pas l'intention de mettre en péril le bien de la France, en succombant à des crises féminines.

Entre-temps, les courtisans s'entassaient autour de la Reine-Mère en la félicitant. Une rumeur se répandait que le Cardinal emballait ses objets de valeur en prévision de son départ. C'est avec impatience que l'on attendait le nom du nouveau Premier ministre. C'est alors que le messager du roi annonça que son maître n'avait aucune intention de se débarrasser de son grand Ministre.

Le roi Louis XIII dit à Richelieu : << Continuez à me servir comme vous l'avez fait et je vous soutiendrai contre tous ceux qui ont juré de vous détruire. >>

La plupart des nobles qui avaient montré leur joie au prétendu triomphe de la Reine-Mère, furent aussitôt dépouillés de leur dignité. Quant à Marie de Médicis, elle tenta vainement de se réconcilier avec le Cardinal, mais l'humiliation était trop grande. Elle s'exila à Bruxelles et n'entra plus jamais en France.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Mer 21 Nov 2018 - 19:47

Après que la Reine-Mère se fit l'interprète de toutes les ooppositions en demandant le renvoi de Richelieu, pour finalement finir sa vie ne exile ; que les principaux adversaires du Cardinal furent écartés et emprisonnés, le Cardinal eut à faire face à d'autres complots et des révoltes populaires.

En 1632, le duc Henri de Montmorency se dressa contre l'autorité de Louis XIII et de Richelieu. Estimant que son lignage, le premier de France, avait été persécuté et humilié par le Cardinal, il se révolta ouvertement dans le Languedoc. Cette gaffe allait lui coûter sa vie. En effet, le duc fut vaincu, fait prisonnier, jugé et exécuté le 30 octobre 1632.

En 1636, les << croquants >> qui étaient considérés comme des hommes de rien sans valeur, se soulevèrent dans les villes de Guyenne. En 1639, se fut le tour des << nu-pieds >> de se révolter autour d'Avranches. Richelieu ne badinait pas avec les désordres, la repression fut terrible. En 1641, il dut affronter le comte de Soissons, un prince de sang qui, à la tête d'une armée entra dans le royaume. Le comte trouva la mort sur le champ de bataille. Finalement, en 1642, l'année de sa mort, Richelieu fut à nouveau la cible d'une conjuration menée par Cinq-Mars, un favori du roi. Ce jeune courtisan vain et futile, s'adonna à la trahison. Il envisageait de faire un coup d'Etat contre le ministre du roi, avec le soutien de l'Espagne. Il alla jusqu'à signer un traité dont Richelieu obtint une copie qui lui permit de convaincre le roi de sa trahison. Cinq-Mars périt sur l'échafaud. Si les opposants de l'intérieur trouvèrent de l'aide chez les ennemis de la France, Richelieu parvint à les neutraliser et leur appliquer le châtiment qu'ils méritaient.



Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Ven 23 Nov 2018 - 0:37

Les principales révoltes au XVIIe siècle furent d'ordre fiscal. Pour Richelieu, la fiscalité n'était que le moyen de lever d'énormes armées, sans tenir compte de la misère du contribuable paysan qui était extrême. La population rurale qui était déjà dépossédée par les rapines et les brigandages, vit la "Taille" qui était la principale taxe sur la paysannerie, doublée pour faire face au coût des guerres avec l'Espagne. Des historiens nous expliquent que la détresse des campagnes était telle, que souvent ces pauvres gens préfèraient la mort à de continuelles souffrances.

Comme il fallait s'y attendre, en 1636 dans le pays du Sud et en 1639 en Normandie, il y eut de graves insurrections. L'insoutenable pression fiscale qu'exigeait la poursuite des campagnes contre les armées espagnoles qui envahissaient nos provinces du Nord, déclencha une première révolte, connue sous le nom de << révolte des croquants >>. A l'origine, le nom de croquants fut donné par le peuple aux nobles, qui selon eux croquaient le peuple. Les nobles utilisèrent ce sobriquet en retour pour désigner les révoltés.

Donc, cette grande insurrection éclata en Guyenne, proche des petites villes. Des soulèvements prirent formes dans les campagnes en Angoumois et au Perigord. A la tête de la révolte, un gentilhomme appelé Mothe de la Foret. Ce sera le début de l'une des plus grandes guerres civiles déclenchées par des paysans. Le 1er juin 1637, le duc de La Valette, envoyé par Louis XIII avec une armée en Pays Basque, mettra un terme à la révolte à la bataille de Sauvetat-du-Dropt.

En 1639, la population rurale et citadine de Normandie, se souleva contre la décision royale d'installer la "Gabelle" dans le Cotentin. Cette révolte sera connue sous le non de révolte des << Va-Nu-Pieds >>. Le budget royal était déficitaire et pour se financer, le royaume décida de faire appel à une contribution de la Normandie, qui était une des provinces les plus riches du royaume. La pression fiscale causa des problèmes. Dans l'Avranchin le bruit se répandait contre le gouvernement et les troubles commençèrent à éclater. L'agitation gagna toute la basse Normandie et une véritable armée se leva dans les campagnes, encadrée par des prêtres et des gentilshommes. Le peuple de Rouen se souleva et se jeta dans la révolte ainsi que Caen et Bayeux.

Richelieu qui était bien décidé à écraser les rebelles, ne voulait pas détourner une armée des frontières pour rétablir l'ordre en Normandie. Il donc fit appel à un certain colonel Gassion qui était à la tête de troupes étrangères. La répression fut terrible et toute la Normandie fut terrorisée, jusqu'à dispersion des Va-Nu-Pieds.

Sous le gouvernement de Richelieu, les << Va-Nu-Pieds >> normands rappelaient, par leurs excès, les plus sombres jours de la Jacquerie, durant la guerre de Cent Ans. Le Cardinal se montra impitoyable envers eux, et réprima avec la plus grande sévérité, toutes les révoltes antifiscales. Ses réformes le rendirent impopulaire et lorsqu'on annonça sa mort, le peuple alluma des feux de joie pour fêter l'évènement.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Sam 24 Nov 2018 - 15:56

Richelieu proposa à Louis XIII une politique étrangère active, en engageant le royaume dans une guerre couverte contre les Hasbourg. Le but de sa politique étrangère était d'humilier la Maison des Hasbourg et faire reconnaître la France comme la première puissance en Europe.

Les Hasbourg étaient une dynastie divisée : une branche règnait en Autriche, une autre en Espagne, mais l'alliance familiale était assez bien maintenue. L'Espagne était encore théoriquement une grande monarchie, avec de vastes dominions et une armée redoutable, mais il y avait déjà beaucoup de signes de la pourriture dans son tissu qui devait l'abaisser.

En 1618, l'empereur d'Autriche s'était engagé dans une guerre de vie ou de mort, sur des questions religieuses, avec les Etats protestants allemands. Grâce à l'or et aux piquiers espagnols, les protestants furent progressivement vaincus. Richelieu prévoyait qu'une immense domination des Hasbourg s'étendrait de l'Est vers la France, avec un territoire s'étendant de la Baltique à l'Adriatique. Face à un tel désastre pour la France, le cardinal lutta de toutes ses forces.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Henryk le Dim 25 Nov 2018 - 14:33

Chevalier du Temple écrit: Sous le gouvernement de Richelieu, les << Va-Nu-Pieds >> normands rappelaient, par leurs excès, les plus sombres jours de la Jacquerie, durant la guerre de Cent Ans. Le Cardinal se montra impitoyable envers eux, et réprima avec la plus grande sévérité, toutes les révoltes antifiscales. Ses réformes le rendirent impopulaire et lorsqu'on annonça sa mort, le peuple alluma des feux de joie pour fêter l'évènement.F.C.

Ils avaient des vestons jaunes, les va nu pieds (ou les sans dents actuels) crottés, qui allumaient des feux à la croisées de chemins de Normandie?

Je m'en remets à la maxime du Pape Urbain VIII sur le "cas" de ce "D..." Je ne vais pas aller contre la cause et la flatterie commune post-révolutionnaire et admirative de celui-ci. Je n'ai rien contre vous chevalier du Temple, seulement contre quelques personnes qui fantasmaient sur ses ennemis, pas sa police politique, dirigé par le duc de Monfort, mais les fruits pourris de ces hommes là sentent encore de nos jours, surtout par son testament et son dernier aveu sur "son combat", qui ont passé à la postérité quand ont entend citer actuellement "la France" par les politiques de tous partis.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Ste_je13
Henryk

Henryk
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Admini10
Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Blasve10
Masculin Messages : 1937
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Henryk le Dim 25 Nov 2018 - 14:42

Pourquoi ne parler-vous pas en opposition du "complot des saints"?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Ste_je13
Henryk

Henryk
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Admini10
Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Blasve10
Masculin Messages : 1937
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Dim 25 Nov 2018 - 17:36

[quote="Henryk"]Pourquoi ne parler-vous pas en opposition du "complot des saints"?[/quote

Henryk, je dois vous avouer que je n'ai pas connaissance de ce << complot des saints >>. Peut-être pourriez-vous nous enrichir de vos connaissances, en nous faisant un exposé éduqué à ce sujet ? Votre version de l'Histoire est toujours intéressante et enrichissante, même si parfois nous sommes en désaccord.
Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Dim 25 Nov 2018 - 22:23

Pendant des années, le Cardinal était trop occupé à écraser les rebelles Huguenots et les nobles mécontents, pour tirer l'épée contre le Rhin. Cependant,ce même Cardinal qui avait fait le siège de La Rochelle contre les Protestants français, envoyait maintenant de l'argent aux Protestants allemands ennemis de l'Autriche, qu'il haïssait. Malgré l'apparente incohérence de cette politique, le Cardinal n'était pas du tout troublé, même si ses ennemis le dénonçaient comme étant le Pape des Huguenots et le Patriarche des athées.

En 1631, Richelieu conclut un traité avec Gustave Adolphe, le roi Luthérien de Suède. Il paya à ce grand capitaine, une importante subvention pour envahir l'Allemagne et humilier l'Autriche. Soutenu financièrement par la France, le roi de Suède remplit sa part du marché dans une offensive qui brisa le pouvoir des Hasbourg sur les Protestants d'Allemagne du Nord, par sa célèbre victoire à Breitenfeld en 1631. La France intervint contre le duc de Lorraine et conclut des alliances avec le duc de Bavière et les Hollandais. Il ne faut pas croire que Richelieu s'intéressait à la sécurité de l'hérésie teutonique, tout ce qu'il avait en tête, c'était le prestige de la monarchie française.

Ses mains étaient libres maintenant, il pouvait donc consacrer ses principales énergies à l'organisation de la France, pour la guerre à l'étranger.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Mar 27 Nov 2018 - 2:51

En 1624, au moment où Richelieu devient le premier ministre de Louis XIII, le souverain ne possédait qu'une petite armée permanente de douze mille hommes. Bon nombre de régiments d'infanterie étaient composés de mercenaires, qui trouvaient dans le roi un trésorier stable. Certes, on pouvait compter sur les hommes de la campagne pour former une milice, à condition que la durée du service soit courte et que la discipline soit laxiste. Les généraux avaient souvent été courtisans et favoris, mais ils n'étaient en aucun cas des hommes de talent militaire ou de formation décente. Dans l'ensemble, les armées françaises jusqu'en 1630, étaient loin d'être aussi efficaces et organisées que les armées espagnoles.

Richelieu mérite l'honneur d'être le premier véritable bâtisseur de la machine de guerre française moderne. En une dizaine d'années, il va créer une gande armée de cent cinquante mille hommes, qui va s'avérer terrible et redoutable pour les ennemis de la France. Au début, il a fait des erreurs et connu des défaites, parfois il choisissait des généraux incompétents. Mais il a profité de ses propres bévues pour apprendre et réparer ses défaites, et pour plus tard, récolter des récompenses. Richelieu eut le bon sens de favoriser la formation de deux jeunes généraux, Condé et Turenne qui étaient de véritables maîtres de guerre, et qui devaient permettre à la France de dominer.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Mar 27 Nov 2018 - 11:56

Selon Richelieu, il s'agissait de ne pas permettre que ceux de la Maison d'Autriche soient maîtres absolus de la Germanie et d'acquérir une entrée en Allemagne en s'installant en Lorraine ou en Alsace.

Donc, après un soutien diplomatique et financier aux protestants allemands et à la Suède, la guerre devint ouverte en 1635. En effet, le 19 mai 1635 le Roi de France déclara la guerre aux autorités espagnoles. Désormais, la conduite du conflit, le financement des armées, les choix stratégiques et les négociations diplomatiques occuperont le Cardinal qui va s'entourer de collaborateurs talentueux.

A partir de 1635, la France va donc intervenir activement dans la guerre, contre l'Espagne et l'Autriche. Cependant, le début de la guerre fut marqué par des campagnes qui échouèrent. La formidable armée espagnole profita du manque d'expérience et d'entraînement de la nouvelle armée organisée par Richelieu, pour envahir la France par les provinces belges et prendre la ville de Corbie dans la Somme, située à seulement 120 kilomètres de Paris. Malgré les échecs initiaux, les armées du Cardinal étaient partout en offensive. Elles frappaient les Habsbourg et leurs alliés à travers les Pyrénées, en Italie, en Flandre et sur le Rhin. Finalement, un an après la mort de Richelieu en 1642, cette grande armée royale stimulée et organisée par Richelieu, va l'emporter sur la redoutable infanterie de l'armée d'Espagne, à Rocroi en Champagne. Les espagnols s'écroulèrent sous les charges de la cavalerie française.

Richelieu n'a pas vécu jusqu'au jour glorieux de Rocroi qui fut son plus grand triomphe. Une victoire qui fut gagnée par l'intelligence supérieure des chefs et des soldats qu'il avait mis en place. La victoire de Rocroi en 1643, marque la fin de la prépondérance militaire de l'Espagne, et le début de la prépondérance militaire de la France.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Empty Re: Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

Message par Chevalier du Temple le Jeu 29 Nov 2018 - 23:24

Le Cardinal de Richelieu continue de susciter une indéniable admiration parmi un grand nombre de Français. En particulier, pour les grandes qualités qui ont fait de lui un modèle de l'homme d'Etat. Son action englobe aussi bien des dimensions culturelles et religieuses, qu'administratives, coloniales, politiques et diplomatiques. Cet homme d'exception possèdait une telle puissance des idées et connaissance des faits, ainsi qu'une capacité de travail considérable. Il s'est surpassé comme grand maître diplomate et organisateur de guerres et de coalitions. Son aptitude à la décision et lorsque celle-ci fut prise, sa capacité à en choisir l'instant d'exécution furent absolument extraordinaires.

Richelieu était un homme rusé et intransigeant à l'égard de tout ennemi. Il savait se faire craindre pour le bien de la France. Soucieux d'être bien informé, il a fait un usage incomparable d'espions. Si sa vie personnelle fut largement consacrée au travail, son état de santé le conduisait à travailler surtout la nuit. Il n'a jamais dévié de ce qu'il considérait comme son devoir envers la France et le Roi. Ce grand homme d'Etat incarne le parfait serviteur de la monarchie, qu'il a contribué à renforcer en luttant contre toutes les oppositions au pouvoir royal. C'est cette lutte qui fit de lui un homme dur et implacable. Cette sévérité extrême fut pratiquée au nom de l'autorité de l'Etat et de la raison d'Etat, qui ne reconnaît pas les raisons ordinaires des hommes.

Richelieu fut un être complexe mais extrêmement bénéfique pour la France. Louis XIII qui était un roi discret, eut l'intelligence et le mérite de le garder pendant dix-huit ans au pouvoir. Des années qui furent décisives dans l'Histoire de NOTRE pays. Lorsque le grand Louis XIV prit le pouvoir en 1661, il hérita d'une France en position de force, face à des Habsbourg affaiblis et privés d'autorité en Allemagne, et d'une Espagne épuisée.

Chevalier du Temple

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang

Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu Noblee10
Messages : 1633
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum