Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Lun 5 Nov 2018 - 22:32

Que ce soit par souci d’originalité, snobisme plus ou moins inconscient, désir de vivre dans une société bien ordonnée (maurrassiens) ou tout simplement par ignorance, il y a toute une flopée d’individus qui tout en étant athées et n’ayant que faire du fait religieux, se prétendent royalistes. Sans le savoir, ces personnes nuisent énormément à la crédibilité du régime monarchique. Il convient donc de rappeler qu’en toute dernière analyse, la seule légitimité de la monarchie repose sur « l’élection » du roi par Dieu. Cette élection étant confirmée avec le sacre du monarque par le Pape ou par un évêque de la Sainte Église Catholique. Une monarchie où le roi n’est pas « l’oint » du Seigneur n’a, au fond, guère plus de légitimité qu’une simple mafia. Cela est essentiel, il ne faut jamais l’oublier.

De cette évidence, en découle une autre. En effet, le roi étant l’élu de Dieu, pour que son élection ait un sens, et à moins d’être un imposteur, il se doit nécessairement d’appartenir à la seule vraie religion ; c’est à dire le catholicisme. C’est pourquoi, les monarchies reposant sur des spiritualités viciées, comme les monarchies protestantes d’Europe du nord (Royaume-Uni compris, où l’Eglise Anglicane, après avoir cédé sur les infâmes recherches concernant les cellules souches embryonnaires, avance maintenant à grands pas vers la légalisation du mariage « de mort » https://www.lesdokimos.org/fr/news/2017-02-21-leglise-anglicane-dangleterre-fait-un-pas-vers-le-mariage-homosexuel/), n’ont rien à envier, en matière d’abomination, aux pires républiques et « démon-craties », infestées par le politiquement correct (République Française, Allemagne, États-Unis, etc.). En effet, nous trouvons dans ces sinistres « royaumes » (plus du diable que de Dieu) les habituelles infamies de la culture de mort : meurtre des enfants à naître, mariage contre nature, théorie du genre, PMA « pour toutes » etc…

À l’instar des tièdes et des faux chrétiens qui tout en se réclamant du Christ, sont trop lâches pour condamner clairement l’assassinat des enfants non nés ou le mariage d’infamie, et ainsi nuisent gravement à l’Eglise, les royalistes de pacotilles qui, in fine ne croient ni en Dieu ni en diable, nuisent profondément à la crédibilité de la monarchie catholique française. Non, être royaliste n’est pas un jeu ; ce n’est pas être membre d’un énième « Lions club » du coin ; ce n'est pas faire partie d'un énième "petit gratin" de province, mais c’est croire que « l’oint du Seigneur », si telle est la volonté de Dieu, peut réussir, là où la république ne peut nécessairement qu’échouer.


avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Lun 5 Nov 2018 - 22:46

Voici le bon lien concernant la satanisation de "l'Église" Angicane et donc du Royaume-Uni
https://www.lesdokimos.org/fr/news/2017-02-21-leglise-anglicane-dangleterre-fait-un-pas-vers-le-mariage-homosexuel/
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Pascal du Forez le Lun 5 Nov 2018 - 23:04

Bonjour Monsieur , vous parlez des pays monarchistes dits chretiens du nord de l Europe et je souscris totalement à ce que vous dites . Pour notre France , d après vous , qu'elle devra être l attitude du roi face aux serviles de l islam , du judaïsme et autre bouddhisme ou pensée apparentée venue d Asie car il y a un réel danger ( gnose, fm ) . A la limite , peut-on même etre athée dans une France royaliste sans altérer l esprit du royaume chretien ? S il y a une plus-value dans un retour à la foî véritable du catholicisme dans une telle gouvernance , il restera toujours un pourcentage, peut-être limité de l hérésie d où qu elle vienne , qui œuvrera plus ou moins consciemment, plutot plus que moins contre notre France . C est un danger et pourtant , paraît-il de ce que l on m'a enseigné sur la royauté, c est que l on doit tolérer toutes ces personnes hérétiques du moment qu elles respectent la Monarchie . Personnellement, j ai du mal à adhérer à ce concept . Qu en pensez vous ? Si çe n est un retour déjà annoncé d un second 1789 apres la nécessaire restauration de la Monarchie catholique, personnifiée par Louis XX oû ses dignes successeurs.
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 236
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Mar 6 Nov 2018 - 21:53

@Pascal du Forez a écrit:Bonjour Monsieur , vous parlez des pays monarchistes dits chretiens du nord de l Europe et je souscris totalement à ce que vous dites . Pour notre France , d après vous , qu'elle devra être l attitude du roi face aux serviles  de l islam , du judaïsme et autre bouddhisme ou  pensée apparentée venue d Asie car il y a un réel danger ( gnose, fm  )  . A la limite , peut-on même etre athée dans une France royaliste sans altérer l esprit du royaume chretien ? S il y a une plus-value dans un retour à la foî véritable du catholicisme dans une telle gouvernance , il restera toujours un pourcentage, peut-être limité de l hérésie  d où qu elle vienne , qui œuvrera plus ou moins consciemment, plutot plus que moins contre notre France . C est un danger et pourtant , paraît-il de ce que l on m'a enseigné sur la royauté, c est que l on doit tolérer toutes ces personnes hérétiques du moment qu elles respectent la Monarchie  . Personnellement, j ai du mal à adhérer à ce concept . Qu en pensez vous ? Si çe n est un retour déjà annoncé d un second 1789 apres la nécessaire restauration de la Monarchie catholique, personnifiée par Louis XX oû ses dignes successeurs.
Cher Monsieur, vous posez bien sûr une question fondamentale. Je m’en tiendrai quant à moi à la tradition monarchique française qui fondamentalement, et à quelques exceptions près qui confirment la règle, a toujours toléré une certaine erreur. En outre, une monarchie qui n’accepterait aucun écart, contiendrait en son principe même le danger du millénarisme ; ce qui serait contraire à l’enseignement de l’Église. En effet,  il ne s’agit pas d’imposer le Royaume de Dieu sur terre. Le Royaume de Dieu est essentiellement eschatologique ; La Jérusalem Céleste est le seul lieu de perfection. « Mon Royaume n’est pas de ce monde » a dit le Seigneur. Vouloir éradiquer toute imperfection, reviendrait à enlever « le libre arbitre » (même si ce  « libre arbitre » n’a de sens que si on l’utilise pour choisir la Vérité) que le Tout-Puissant a accordé à sa créature.

Pour autant, tolérer l’erreur ne signifie pas non plus  tolérer toutes les erreurs et dans toutes les proportions. L’angélisme de notre bon Roi et martyre Louis XVI, hélas, le prouve. Je reste persuadé qu’il aurait suffi de pendre « haut et court » en place publique une cinquantaine de personnes au commencement des évènements, pour écraser dans l’œuf, le coup d’état jacobin. Cela, par extension,  nous aurait aussi épargné le génocide vendéen ainsi que la culture de mort qui règne actuellement sur terre. Le bon monarque, inspiré par Dieu, devra donc, tout en évitant le piège de vouloir imposer la perfection, rester ferme sur les principes fondamentaux de l’éthique catholique et savoir, le cas échéant (comme Saint Louis) punir sévèrement.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par FLF_BZH le Mar 6 Nov 2018 - 22:16

Il y a quand même une distinction entre être catholique (dimension spirituelle) et être royaliste (dimension temporelle). L'idéal est d'être les deux, certes, mais on peut parfaitement adhérer à la légitimité de la monarchie capétienne sans être catholique. Les légitimistes comptent dans leurs rangs des orthodoxes, des protestants ou même des non-croyants, et ça ne les empêchent pas de se reconnaître sujets du roi de France légitime. Personnellement, d'ailleurs, ce n'est pas la religion qui m'a amené au légitimisme (c'est en fait l'inverse, et je suis loin d'être le seul), mais d'autres arguments très complémentaires.
avatar

FLF_BZH
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1067
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Mar 6 Nov 2018 - 23:14

Au fond, il n’est pas faux de dire que la vraie origine de la Révolution Française se situe sans doute en amont du protestantisme et de la Franc maçonnerie. Elle trouve sa source essentielle dans une tentative d’émancipation lente mais réelle de certains rois de France à l’endroit de leur mission divine. C’est que la détérioration du lien divin entre le monarque et Dieu contient déjà « en soi » le processus révolutionnaire (puisque ici, c’est au fond le roi lui-même qui commence à se révolter en oubliant que son autorité ne vient pas de sa propre personne mais de Dieu) . À l’instant même où le roi oublie qu’il détient son autorité essentiellement du Seigneur, il déclenche ipso facto un processus de contestation de son autorité (à ce moment-là d’ailleurs compréhensible) qui, finira par entrainer-quand bien même des siècles plus tard- la chute du Royaume. En clair, si tous les rois étaient restés pleinement fidèles à Dieu et avaient été comme Saint Louis, il n’y aurait pas eu de processus protestanto-maçonnique aboutissant au coup d’état jacobin.
C’est pourquoi, in fine, l’authenticité de la foi catholique du souverain qui est l’oint du Seigneur, est la condition « sine qua non » à la  légitimité et donc à la survie de la monarchie française. La pourriture qui règne dans les monarchies plus ou moins athées qui reposent sur les enseignements viciés des sectes protestantes, le prouve amplement (mariage de mort, assassinat des enfants à naître, théorie du genre, PMA « pour toutes » etc.). Quant aux monarchies musulmanes où les convertis au christianisme sont punis de mort, ou encore les micros royaumes « bouddhisto-dingos » d’Asie dans lesquels les serviteurs servent le thé du maître « à quatre pattes », nous nous épargnerons le ridicule d’en parler…
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Pascal du Forez le Mer 7 Nov 2018 - 8:11

Il est vrai que là où le protestantisme essaime , la fm n est pas loin derrière ; delà à les désigner comme chretien est une hérésie dont les fruits sont des ombres destructrices du christianisme mais ça fait masse et nombre aux yeux des " chretiens noachisés " . Lorsqu un roi montera sur le trône , Louis XX ou celui que Dieu aura désigné ( son successeur ou toute autre personne selon Son bon vouloir ) , il faudra que parallèlement la sainte Église , redevenue chretienne , fasse le choix de la conversion des pauvres âmes perdues , non par la violence mais par son comportement alliant la recherche de la sainteté et la Parole du Christ libérée , mais aussi par l accés à la demande de chacun apres , bien entendu , un temps au catechumenat . Non, comme aujourd hui où elle se refuse à le faire et ce depuis Vatican 2 ou alors il faut vraiment que la personne se mette à genoux pour qu elle se sente obliger ; c est d ailleurs un reproche que firent des algériens à notre endroit , car certains voulaient se convertir , la reponse de l Église fut que n importe quelle religion pouvait mener à Dieu et ce , depuis les années 60 . Pour résumer , le Prince , évêque du dehors , doit marcher de paire avec une Église restaurée dans son Catholicisme pour le bien du Royaume et rendre grâce à Dieu.
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 236
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Mabblavet le Mer 7 Nov 2018 - 14:53

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Au fond, il n’est pas faux de dire que la vraie origine de la Révolution Française se situe sans doute en amont du protestantisme et de la Franc maçonnerie. Elle trouve sa source essentielle dans une tentative d’émancipation lente mais réelle de certains rois de France à l’endroit de leur mission divine.
Pouvez-vous développer et donner des références SVP ?
A priori, pas du tout d'accord du tout avec vous  Smile car vous reprenez le discours ultramontain et mennaisien du XIXe siècle Rolling Eyes  (Cependant je développerai plus tard, car en ce moment je ne peux être trop présent sur le forum faute de connexion chez moi.)
De même, fréquentant le milieu légitimiste depuis plus de 30 ans, je ne peux vous laisser dire qu'il n'existe de légitimiste que catholique.
Une des chevilles ouvrière du légitimisme, durant la période noire d'après le concile Vatican II, a été M. Josshaume, athée, et... collaborateur de Gérard Saclier de la Bâtie, celui-là même qui fonda avec Mgr Lefebvre -- et avant l'UCLF -- les comités Saint-Pie V. Ces comités étaient des fondations laïques, à partir desquelles purent s'établir ensuite les prieurés de la Fraternité Saint-Pie X -- fraternité qui, comme chacun sait, est profondément œcuménique  Wink
En réalité, le fondateur de l'UCLF -- si militant catholique traditionaliste qu'il fut -- faisait bien la différence entre temporel et spirituel. L'ayant fréquenté durant des années pendant nos universités d'été, il ne cessait de nous répéter que les seuls pays d'alors (années 90) avec lesquels on pouvait nouer des accords et des relations -- si une monarchie était rétablie en France --, étaient la Jordanie du roi Hussein et le Maroc d'Assan II, donc des pays musulmans  Shocked Ces relations étant fondées sur les bases de la loi naturelle.
De Même le grand saint-Louis faisait bien la différence entre temporel et spirituel ( dans ce sens actuel "légitimiste"/catholique) : les juifs, par exemple, dépendaient exclusivement de sa juridiction, et en appelaient fréquemment au roi quand ils étaient victimes d'injustice-- y compris de la part des clercs. Ils étaient ses sujets et il les protégeait farouchement (de même la reine Blanche de Castille durant la régence de la croisade) Ceci n’empêchait nullement le débat contradictoire (voir l'excellent ouvrage de Juliette Sibon, Les juifs au temps de sait Louis)

L'histoire est plus complexe que la simplification que vous en faite, et il a de la place pour tous les hommes de bonne volonté dans la légitimité. Les 3 degrés de légitimité leur donnent un chemin vers le Christ et le Salut, mais il faut ménager à chacun la possibilité d'avancer à son rythme, à partir de la situation d'où il démarre.
Pour mieux comprendre notre position, je vous invite à lire l'article paru en septembre sur VLR : De l'universalisme de la légitimité  Smile

Vive le roy
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 816
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Mer 7 Nov 2018 - 16:29

Bonjour, ou bien vous m’avez lu peut-être trop rapidement ou bien, en effet, nous sommes radicalement opposés. L’idée que je développe ici est de rappeler que ce qui fait (au-delà des personnes et au-delà de la question de la légitimité du monarque) la légitimité « en soi » du système monarchique, est l’authenticité du lien entre le Roi et Dieu. Mon intervention est d’ordre philosophique et non pas d’ordre légaliste. Une monarchie dont le roi serait athée ou issu d’une fausse religion (C'est-à-dire toutes à l’exception du catholicisme), en toute dernière analyse n’aurait pas plus de valeur qu’une, mafia ou qu’une dictature. Le fondement de la crédibilité de la monarchie réside dans le lien indéfectible entre le roi catholique et Dieu. En outre (comme je le remarque dans mon propos précédent), il suffit d’observer les monarchies protestantes d’Europe du nord, pour se rendre compte qu’en matière de culture de mort, elles n’ont rien à envier aux républiques. Ceux qui ne comprennent pas cela sont dans l’erreur et je suis en opposition avec leur vision des choses. Le fait que dans le passé des personnes se soient trompées (tout en croyant avoir raison), ne transforme pas une erreur en vérité. Je rappelle, en outre, que notre bon Roi Louis XX, attache une importance essentielle à la religion catholique et que Dieu merci, il ne lui viendrait pas à l’idée de tenir des propos insinuant le contraire. C’est aussi pour cette raison que Louis XX est notre Roi. Il serait une erreur fatale, comme le voudraient certains, et afin de « ratisser large » comme si nous étions un énième partie politique, de commencer à édulcorer l'esprit de la monarchie afin de la rendre « fréquentable » à tous. N’oublions pas cela: Quand le Roi n’est pas l’élu consentant de Dieu, alors il n’est au fond qu’un imposteur de plus. La monarchie française ne peut être que catholique. Ceux qui prétendent le contraire se comportent, in fine, comme des politiciens essayant désespérément de « s’adapter » à l’air du temps, afin de « gagner » des voix. Non, la monarchie catholique n’est pas négociable.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par FLF_BZH le Mer 7 Nov 2018 - 16:56

@Jean-Pierre Aussant a écrit:L’idée que je développe ici est de rappeler que ce qui fait (au-delà des personnes et au-delà de la question de la légitimité du monarque) la légitimité « en soi » du système monarchique, est l’authenticité du lien entre le Roi et Dieu.

En France, c'est évident, même si effectivement, il n'y a pas que cet aspect. Mais c'est fondamental quoi qu'il en soit.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Une monarchie dont le roi serait athée ou issu d’une fausse religion (C'est-à-dire toutes à l’exception du catholicisme), en toute dernière analyse n’aurait pas plus de valeur qu’une, mafia ou qu’une dictature.

C'est quand même différent.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:il suffit d’observer les monarchies protestantes d’Europe du nord, pour se rendre compte qu’en matière de culture de mort, elles n’ont rien à envier aux républiques.

Parce qu'elles ne sont pas réellement des monarchies. Le roi de Suède par exemple n'a absolument aucun rôle politique, même pas indirectement.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Il serait une erreur fatale, comme le voudraient certains, et afin de « ratisser large » comme si nous étions un énième partie politique, de commencer à édulcorer l'esprit de la monarchie afin de la rendre « fréquentable » à tous.

Mais la monarchie doit profiter à tous et tout le monde doit voir son intérêt. Y compris tous les non-catholiques. Le roi de France est pour tout le monde qui veut bien s'en reconnaître sujet. C'était le cas avant, ça doit être le cas toujours. Et ceci n'est pas édulcorer l'esprit de la monarchie capétienne. Au contraire.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:La monarchie française ne peut être que catholique.

Oui, mais il faut bien comprendre que les sujets ne le sont pas forcément. On peut le déplorer, mais il faut faire avec.
avatar

FLF_BZH
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1067
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Prince de Talmont le Mer 7 Nov 2018 - 18:17

Certes la monarchie se doit d'être catholique.

La catholicité du roi est une des conditions sine qua none de sa légitimité, dixit les lois fondamentales du Royaume.
Henri IV a du se convertir pour pouvoir devenir roi de France.

Il n'en va pas de même pour les sujets du roi, pour l'unique raison que la foi ne s'impose pas.
Le roi doit certes tout faire pour la diffuser et la maintenir mais il ne peut contraindre personne en ce domaine, de la même façon que Dieu ne s'impose à personne.

On peut donc être royaliste sans forcément être catholique.

Bien sûr nous souhaitons à toutes les âmes de rejoindre l'Eglise, mais on ne va pas fermer la porte à une personne qui aurait compris le sens politique de la monarchie, dont même un athée peut constater la vertu, sous prétexte qu'elle ne serait pas catholique.

On voit beaucoup de fervents catholiques passer de républicain à royaliste, mais aussi beaucoup de royalistes athées ou d'autre religion finir par devenir catholique.
Les deux voies d'accès sont possibles.

Il est donc contre-productif de fermer les deux portes à qui ne souhaite n'en ouvrir qu'une.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1910
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Mabblavet le Mer 7 Nov 2018 - 19:18

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Une monarchie dont le roi serait athée ou issu d’une fausse religion (C'est-à-dire toutes à l’exception du catholicisme), en toute dernière analyse n’aurait pas plus de valeur qu’une, mafia ou qu’une  dictature.
Alors pourquoi le Christ obéit-il à César dont Pilate est le représentant ?
C'est précisément parce que le Christ obéit à l'autorité politique légitime naturellement (une autorité qui pourtant persécute) qu'il fait la volonté du Père. Saint Paul tient le même discours dans son Épître aux Romains :
Que chacun se soumette aux autorités en charge. Car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et celles qui existent sont constituées par Dieu. Si bien que celui qui résiste à l’autorité se rebelle contre l’ordre établi par Dieu. Et les rebelles se feront eux-mêmes condamner. En effet, les magistrats ne sont pas à craindre quand on fait le bien, mais quand on fait le mal. Veux-tu n’avoir pas à craindre l’autorité ? Fais le bien et tu en recevras des éloges ; car elle est un instrument de Dieu pour te conduire au bien. (Romains 13 : 1)
La monarchie païenne de César et celle du Sultan ont une légitimité naturelle, car le souverain y est institutionnellement le représentant de Dieu, ou de la divinité, il est donc soumis à une loi qui n'est pas la sienne : cette loi naturelle présupposée par saint Paul et qui justifie qu'on obéisse au monarque païen.

Dans la modernité, cette loi naturelle hétéronomique n'est plus reconnue, aussi les monarchies du Nord (ou monarchies constitutionnelles, dont vous parlez et que vous critiquez à juste titre) ne sont pas de véritables monarchies : le roi n'y commande pas au nom de Dieu, il n'est pas le représentant de Dieu, mais le roi est le représentant de la Nation souveraine, de l'homme-dieu Shocked Le droit divin du roi y est depuis longtemps abdiqué et oublié. Ces régimes ne sont pas donc légitimes naturellement, car ils ne reconnaissent pas l'hétéronomie.
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 816
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Mavendorf le Mer 7 Nov 2018 - 20:58

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Au fond, il n’est pas faux de dire que la vraie origine de la Révolution Française se situe sans doute en amont du protestantisme et de la Franc maçonnerie.

C'est vrai et pour remonter un peu plus haut que le protestantisme, on peut dire aussi que l'occultisme maçonnique puise sa source dans la kabbale juive. Quelques témoignages qui vont dans ce sens :

Rabin Elie Benamozegh a écrit:Ce qu'il y a de certain, c'est que la théorie franc-maçonnique correspond assez bien à celle de la Kabbale.
Source : Rabin E.Benamozegh Israël et l'Humanité ; cité par Léon de Poncins : Christianisme et franc-maçonnerie.
Rabin H.Geffen a écrit:On ne peut acquérir (une pleine compréhension des symboles maçonniques) que par l'étude du mysticisme occidental : kabbalistique, pythagoricien et autres formes analogues.
Source : New Age 1940 p.290 - article du Rabbin H.Geffen
Bernard Lazare a écrit:Il est certain cependant qu'il  y eut des juifs au berceau même de la franc-maçonnerie, des Juifs Kabbalistiques, ainsi que le prouvent certains rites conservés.
Bernard Lazare : l'antisémitisme, son histoire, ses causes, son histoire. Edition : la vielle Taupe page 167.
Rabin Isaac Wise a écrit:La maçonnerie est une institution juive dont l'histoire, les degrés, les charges, les mots de passe sont juifs du commencement jusqu'à la fin.
Rabin Isaac Wise : The Israelite of America, 3 août 1866 ; cité par Jean Ousset "Pour qu'Il règne" page 250.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Pascal du Forez le Mer 7 Nov 2018 - 22:04

FLF BZH , vous semblez relativiser le besoin d être catholique alors qu un Français ,pour l être , sans toutefois detenir un bout de papier de la préfecture rep comme aujourd hui sans aucune valeur , doit être royaliste concomitamment avec la seule foi catholique , sinon il ne l est pas complètement et sans lui faire injure d être un Français de seconde zone, notamment en sa personne physique , il devra être un reflet , certes amoindri , de son roi sinon il ne pourra être à l unisson avec son souverain , il y aura toujours un lien cassé entre les deux, çe qui peut être préjudiciable pour l individu qu il est , comme pour son roi car son attachement ne sera jamais totalement complet . Et c est dommageable . Cela n empêche en rien de proteger sa personne physique , au moins par charité chrétienne car qu il le veuille ou non, il est une créature du vrai Dieu .
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 236
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par FLF_BZH le Mer 7 Nov 2018 - 22:08

@Pascal du Forez a écrit:FLF BZH , vous semblez relativiser le besoin d être catholique alors qu un Français ,pour l être , sans toutefois detenir  un bout de papier de la préfecture rep comme aujourd hui sans aucune valeur , doit être royaliste concomitamment avec la seule foi catholique , sinon il ne l est pas complètement et sans lui faire injure d être un Français de seconde zone, notamment en sa personne physique , il devra être un reflet , certes amoindri , de son roi sinon il ne pourra être à l unisson avec son souverain , il y aura toujours un lien cassé entre les deux, çe qui peut être préjudiciable pour l individu qu il est , comme pour son roi car son attachement ne sera jamais totalement complet . Et c est dommageable . Cela n empêche en rien de proteger sa personne physique , au moins par charité chrétienne car qu il le veuille ou non, il est une créature du vrai Dieu .

La qualité de français, ou pour être vraiment précis de sujet du roi de France, ne dépend pas de la religion. Je ne répèterai pas les commentaires précédents, mais cette distinction a toujours eu lieu.
avatar

FLF_BZH
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1067
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Jeu 8 Nov 2018 - 11:19

@Mabblavet a écrit:
@Jean-Pierre Aussant a écrit:Une monarchie dont le roi serait athée ou issu d’une fausse religion (C'est-à-dire toutes à l’exception du catholicisme), en toute dernière analyse n’aurait pas plus de valeur qu’une, mafia ou qu’une  dictature.
Alors pourquoi le Christ obéit-il à César dont Pilate est le représentant ?
C'est précisément parce que le Christ obéit à l'autorité politique légitime naturellement (une autorité qui pourtant persécute) qu'il fait la volonté du Père. Saint Paul tient le même discours dans son Épître aux Romains :
Que chacun se soumette aux autorités en charge. Car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et celles qui existent sont constituées par Dieu. Si bien que celui qui résiste à l’autorité se rebelle contre l’ordre établi par Dieu. Et les rebelles se feront eux-mêmes condamner. En effet, les magistrats ne sont pas à craindre quand on fait le bien, mais quand on fait le mal. Veux-tu n’avoir pas à craindre l’autorité ? Fais le bien et tu en recevras des éloges ; car elle est un instrument de Dieu pour te conduire au bien. (Romains 13 : 1)
La monarchie païenne de César et celle du Sultan ont une légitimité naturelle, car le souverain y est institutionnellement le représentant de Dieu, ou de la divinité, il est donc soumis à une loi qui n'est pas la sienne : cette loi naturelle présupposée par saint Paul et qui justifie qu'on obéisse au monarque païen.

Dans la modernité, cette loi naturelle hétéronomique n'est plus reconnue, aussi les monarchies du Nord (ou monarchies constitutionnelles, dont vous parlez et que vous critiquez à juste titre) ne sont pas de véritables monarchies : le roi n'y commande pas au nom de Dieu, il n'est pas le représentant de Dieu, mais le roi est le représentant de la Nation souveraine, de l'homme-dieu Shocked Le droit divin du roi y est depuis longtemps abdiqué et oublié. Ces régimes ne sont pas donc légitimes naturellement, car ils ne reconnaissent pas l'hétéronomie.
Le « Rendez à César ce qui appartient à César » ne signifie pas qu’il faille approuver les faits de César ou accepter aveuglément son autorité. Cette parole du Seigneur marque en réalité la différence de nature entre le Royaume de Dieu et la terre et nous met en garde contre les tentations millénaristes. De même que l’affirmation de Saint Paul sur l’obéissance à l’autorité doit être bien interprétée et placée dans son contexte. Autrement, et quand bien même  sans le savoir, c’est comme si vous disiez que puisque les Francs-maçons ont maintenant l’autorité, cette autorité ne peut donc venir que de Dieu. Ce qui signifierait que la contestation de notre régime républicain serait elle-même illégitime. Du coup, cela rendrait l’aspiration même à la monarchie illégale.
En outre, je n’ai jamais dit que la monarchie ne devait pas tolérer l’erreur. Un absolutisme chrétien qui voudrait imposer la vérité à tous, serait théologiquement irrecevable car comme je l’ai déjà écrit dans ce forum (vous êtes sans doute passé à côté de ma réponse) cela remettrait en cause le libre arbitre voulu par Dieu. Si le monarque, à moins d’être un imposteur, doit reconnaître que sa seule vraie légitimité vient de son lien avec Dieu, cela ne signifie pas que les sujets doivent être parfaits.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Jeu 8 Nov 2018 - 11:41

@FLF_BZH a écrit:
@Jean-Pierre Aussant a écrit:L’idée que je développe ici est de rappeler que ce qui fait (au-delà des personnes et au-delà de la question de la légitimité du monarque) la légitimité « en soi » du système monarchique, est l’authenticité du lien entre le Roi et Dieu.

En France, c'est évident, même si effectivement, il n'y a pas que cet aspect. Mais c'est fondamental quoi qu'il en soit.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Une monarchie dont le roi serait athée ou issu d’une fausse religion (C'est-à-dire toutes à l’exception du catholicisme), en toute dernière analyse n’aurait pas plus de valeur qu’une, mafia ou qu’une dictature.

C'est quand même différent.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:il suffit d’observer les monarchies protestantes d’Europe du nord, pour se rendre compte qu’en matière de culture de mort, elles n’ont rien à envier aux républiques.

Parce qu'elles ne sont pas réellement des monarchies. Le roi de Suède par exemple n'a absolument aucun rôle politique, même pas indirectement.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Il serait une erreur fatale, comme le voudraient certains, et afin de « ratisser large » comme si nous étions un énième partie politique, de commencer à édulcorer l'esprit de la monarchie afin de la rendre « fréquentable » à tous.

Mais la monarchie doit profiter à tous et tout le monde doit voir son intérêt. Y compris tous les non-catholiques. Le roi de France est pour tout le monde qui veut bien s'en reconnaître sujet. C'était le cas avant, ça doit être le cas toujours. Et ceci n'est pas édulcorer l'esprit de la monarchie capétienne. Au contraire.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:La monarchie française ne peut être que catholique.

Oui, mais il faut bien comprendre que les sujets ne le sont pas forcément. On peut le déplorer, mais il faut faire avec.
Considérant que la Franc-maçonnerie qui est au pouvoir actuellement est en grande partie un fruit du protestantisme, nous pouvons quasiment assimiler les républiques actuelles à des monarchies protestantes. La dictature mondiale du politiquement correct, et sa culture de mort, n’est rien d’autre que l’application de l’erreur du protestantisme poussé en ses dernières extrémités. Au risque de vous enlever vos illusions sur les sectes protestantes (car vous insinuez que si elles étaient vraiment au pouvoir, les choses seraient mieux), voici un lien représentatif sur le mariage protestant d’abomination en Suède. (Vous noterez que « l’ église » officielle luthérienne soutient le gouvernement suédois)
https://www.lemonde.fr/europe/article/2009/04/01/la-suede-autorise-le-mariage-homosexuel-a-l-eglise_1175514_3214.html

En outre, je me dois de vous rappeler à vous aussi que  je n’ai jamais dit que la monarchie ne devait pas tolérer l’erreur. Un absolutisme chrétien qui voudrait imposer la vérité à tous, serait théologiquement irrecevable car comme je l’ai déjà écrit dans ce forum (vous êtes sans doute passé à côté de ma réponse) cela remettrait en cause le libre arbitre voulu par Dieu. Si le monarque, à moins d’être un imposteur, doit reconnaître que sa seule vraie légitimité vient de son lien avec Dieu (dans le cadre de la seule vraie religion qui est le catholicisme), cela ne signifie pas que les sujets doivent être parfaits.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Pascal du Forez le Jeu 8 Nov 2018 - 12:04

fHF BZH , elle a toujours eu lieu ? Qui l a décidé ? Voulez vous que le royaume français éleve son âme à travers son souverain et son peuple ou voulez vous du communautarisme qui mettrait à mal tout un pays comme actuellement ?
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 236
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Prince de Talmont le Jeu 8 Nov 2018 - 14:10

@Pascal du Forez a écrit:
@FLF_BZH a écrit:La qualité de français, ou pour être vraiment précis de sujet du roi de France, ne dépend pas de la religion. Je ne répèterai pas les commentaires précédents, mais cette distinction a toujours eu lieu.
elle a toujours eu lieu ? Qui l a décidé ? Voulez vous que le royaume français éleve son âme à travers son souverain et son peuple ou voulez vous du communautarisme qui mettrait à mal tout un pays comme actuellement ?

Historiquement il y a toujours eu des sujets du roi de France qui n'étaient pas forcément catholiques.

Le roi lors de son sacre fait certes serment de bannir l'hérésie mais le moyen d'y parvenir n'est pas forcément de faire montre d'une intransigeance absolue. L'accent était mis sur la conversion. Le culte privé (mais non extérieur) des fausses religions était lui toléré.
Les rois se sont montrés pragmatiques pour aboutir au meilleur résultat possible, dans une France qui était auparavant, ne l'oublions pas, à 95% catholique (grâce justement au Trône et à son union à l'Autel).
Aujourd'hui nous sommes dans une France à 5% catholique, soit une situation entièrement différente.
Les moyens de rechristianiser la France doivent-ils être les mêmes ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1910
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Prince de Talmont le Jeu 8 Nov 2018 - 14:19

@Jean-Pierre Aussant a écrit:
Considérant que la Franc-maçonnerie qui est au pouvoir actuellement est en grande partie un fruit du protestantisme, nous pouvons quasiment assimiler les républiques actuelles à des monarchies protestantes. La dictature mondiale du politiquement correct, et sa culture de mort, n’est rien d’autre que l’application de l’erreur du protestantisme poussé en ses dernières extrémités.

Vous avez bien compris l'une des origines importantes de la FM, il convient sans doute de s'intéresser également aux origines du protestantisme qui n'est lui-même qu'une étape intermédiaire (le protestantisme est la première marche vers l'athéisme dans un monde où ce dernier était encore inconcevable).
Mavendorf vous a fourni des pistes intéressantes plus haut.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1910
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Prince de Talmont le Jeu 8 Nov 2018 - 14:31

@Jean-Pierre Aussant a écrit:
Autrement, et quand bien même  sans le savoir, c’est comme si vous disiez que puisque les Francs-maçons ont maintenant l’autorité, cette autorité ne peut donc venir que de Dieu. Ce qui signifierait que la contestation de notre régime républicain serait elle-même illégitime. Du coup, cela rendrait l’aspiration même à la monarchie illégale.

La véritable autorité va du haut vers le bas, le principe révolutionnaire est inverse puisqu'il se fonde sur la souveraineté du peuple et de l'individu.
La république dans son essence n'incarne pas l'autorité mais sa contestation. L'homme n'a plus de devoirs mais des droits qu'il est sans cesse appelé à revendiquer (et qui figurent d'ailleurs sur des tables analogues à celles des commandements divins). La république propose la fausse promesse du Serpent "vous serez comme des Dieux".
"Il est interdit d'interdire" proclame l'esprit soixante-huitard dans un spécieux oxymoron.
En tant que royalistes, nous combattons la République dans son fondement philosophique, c'est-à-dire que nous rejetons ses fausses lois qui violent la loi naturelle donc celle de Dieu (avortement, mariage homo, PMA/GPA,...). En revanche nous respectons le port de la ceinture de sécurité en voiture et nous traversons dans les passages piétons.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1910
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Pascal du Forez le Jeu 8 Nov 2018 - 20:54

Historiquement ? Nous ne sommes plus à cette époque où l hérésie était ultra minoritaire . Maintenant , elles forment des communautés qui nous emmènent bientôt à la partition du royaume . A une certaine époque , quand les cathares , puis les protestants ont pris de l ampleur et les cathos se sont battus pour survivre . Je vous laisse conclure . Évitons l angélisme et le sentimentalisme , il y va de notre survie !


avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 236
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Ven 9 Nov 2018 - 11:50

Une chose est sûre. La république maçonnique qui a pris le pouvoir illégitimement et dans la terreur, ne le rendra pas "aimablement" au Roi. Ceux et celles qui pensent que de concessions en concessions, l’idée de la monarchie sera devenue tellement sympathique, que les Français y adhéreront alors naturellement, se trompent. Un retour à la monarchie salvatrice ne se fera pas sans douleur. En outre, cette technique ne fonctionne de toute façon pas. Nous avons l’exemple du comte de Paris qui s’était tellement  adapté à l’air du temps au point se faire « copain » avec le sinistre François Mitterrand -père du socialisme caviar, pro avortement et anticatholique (sauf à la dernière seconde où juste avant de mourir, il a paniqué et s’est quelque peu rapproché de la religion). Les Français ont-ils pour autant voulu un retour à la monarchie ? Non, bien sûr que non. Comment un peuple abruti par 230 ans de fausse historiographie pourrait-il spontanément « redevenir » sain d’esprit ?
Il est incohérent, comme le voudraient certains (d’une façon plus ou moins inavouée) de penser que le retour à la monarchie puisse se faire au fond par le truchement d’un vote démocratique. Et si cela, par miracle devait se réaliser, ça voudrait dire, en creux, que la monarchie s’est elle-même tellement prostituée à la pensée unique, qu’elle n’aurait en soi alors pas plus de légitimité que la république qu'elle désirerait remplacer.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Mabblavet le Ven 9 Nov 2018 - 14:50

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Une chose est sûre. La république maçonnique qui a pris le pouvoir illégitimement et dans la terreur, ne le rendra pas "aimablement" au Roi. Ceux et celles qui pensent que de concessions en concessions, l’idée de la monarchie sera devenue tellement sympathique, que les Français y adhéreront alors naturellement, se trompent. Un retour à la monarchie salvatrice ne se fera pas sans douleur.
L'UCLF a pour vocation de promouvoir la monarchie traditionnelle, de la faire connaître, de la faire aimer d'abord sur des bases naturelles et ensuite religieuses. En effet la religion du Christ ne remplace pas la nature et le Christ lui-même déclare qu'il n'est pas venu abolir la nature (la Loi) mais l'accomplir. Il ne peut y avoir d'authentique religiosité sans la nature et nous entendons, avec la Monarchie, rétablir la société sur des bases naturelles, pour qu'ensuite la Grâce puisse féconder la nature.
Ce sont précisément ces fondements naturels -- que peu connaissent -- qui nous valent la sympathie de membres d'autres religions.
Si l'UCLF accueille dans ses rangs des membres non catholiques, à aucun moment elle n'édulcore ou fait la moindre concession sur la doctrine du Christ-Roi qu'elle continue de proclamer, mais elle propose différents degrés d'adhésion à la monarchie traditionnelle.
Si, comme vous le laissez entendre, vous estimez que seuls les catholiques peuvent être monarchistes, et que ceux-ci doivent se regrouper et se préparer à la guerre-civile, vous vous trompez d'endroit, car :
- cela n'a jamais été la vocation de l'UCLF (voir plus haut) de réaliser un tel mouvement. On a déjà du mal à mobiliser pour faire connaître la monarchie traditionnelle.
- l'UCLF n'a que peu d'échos dans les rangs catholiques. En effet ceux-ci -- imbus des doctrines issues du Ralliement -- ignorent la notion capitale d'institution politique (ils méprisent la nature), et estiment naïvement qu'il suffit de placer un bon catholique au sommet de l’État pour baptiser n'importe quel régime. Aussi s'échinent-il depuis près de 140 ans à essayer de constituer un «parti catholique» (on a vu avec quel succès)
- si une guerre civile éclatait maintenant, les troupes catholiques seraient extrêmement maigres, car nous sommes ultra-minoritaires.

Dans ces conditions, que faire ? Raisonnablement on ne fait bien que ce qu'on sait faire. L'urgence est donc pour nous :
- la diffusion de la légitimité (car il ne faut surtout pas perdre ce modèle extraordinaire)
- l'identification des forces subversives et hostiles à la Monarchie chrétienne
- la constitution de réseaux de renseignement (réseau UCLF)

En espérant vous avoir renseigné sur nos ambitions.
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 816
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Ven 9 Nov 2018 - 21:18

Voici la phrase, très surprenante, que je retiens de votre intervention  
« Vous vous trompez d’endroit »
Sachez cher Monsieur que si je tiens cette chronique, c’est à partir de l’aimable proposition de Mavendorf et du Prince de Talmont (avec qui je suis d’ailleurs en accord sur l’essentiel). Je ne me suis en aucun cas imposé ; cela n’est pas mon style. En outre, d’autres intervenants penchent dans le sens de mes idées. Je trouve donc un peu étrange qu’une personne comme vous qui prône l’ouverture et la tolérance dont devrait faire preuve une monarchie moderne à l’endroit des autres religions (donc de l’islam pour qui le Christ n’a pas été crucifié et des juifs pour qui le Seigneur n’est pas le Messie mais un charlatan délirant; sans parler des athées and Co…), me demande déjà au premier désaccord ou bien de me « plier » à sa vision de la monarchie (qui n’est pas d’ailleurs nécessairement la vision des autres personnes du forum) ou bien de quitter les lieux.
Je me permets au passage de souligner, afin que tout soit clair et afin de dissiper d’avance d’inutiles malentendus, que je n’ai pas l’habitude d’écrire pour faire plaisir aux uns ou aux autres ; j’écris pour développer mes convictions dans le cadre de la lutte contre la déchristianisation et la culture de mort que je mène depuis toujours. Le but ultime n’est pas la monarchie « en soi » mais la défense de la parole du Christ.  Cela n’est pas négociable, ni pour facebook qui m’a bloqué le mois dernier et qui s’apprête d’ailleurs à me bloquer de nouveau, ni pour les forums royalistes (si proche de ma pensée fussent-ils). Je prends mes responsabilités devant Dieu. En outre, je n’ai jamais dit qu’une monarchie ne devait pas tolérer l’erreur et j’en ai même donné les raisons théologiques. Vous avez donc, au moins en partie, déformé mon propos.
En espérant vous avoir renseigné sur mes motivations non négociables
Il importe, en effet, à chacun de prendre ses responsabilités.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Prince de Talmont le Ven 9 Nov 2018 - 22:38

Il est si difficile de s'unir pour construire et tellement facile de tout faire voler en éclats.
Il ne s'agit pas de passer des compromis mais quel dommage de se désaccorder pour des questions de sur-interprétations des propos, car j'ai le sentiment que c'est de cela qu'il s'agit.

Je me permet de vous livrer mes intuitions.
Sur le plan de la guerre et de la violence, je pense que nous n'en sommes malheureusement plus à l’ère de la Chrétienté, formidable forteresse spirituelle qui justifiait bien qu'on la défendit, y compris par des manœuvres guerrières. Hélas la Chrétienté n'est plus et nous en sommes revenus à l'aube du christianisme, celle des martyrs qui ont pu propager la Foi uniquement par le versement de leur propre sang.

Lorsque la Chrétienté triomphait, le protestantisme, et pire l'islam n'étaient que des marches descendantes vers l'enfer.
Aujourd'hui, nous sommes au fond de l'enfer athée et ces marches ne se voient plus dans le même sens.

Je ne veux en rien justifier de fausses religions, mais je pense qu'effectivement nous aurons des ralliements inattendus, venus de milieux qu'on pouvait à raison penser hostiles (et qui en fait sont avant tout victimes de leur erreur), et que nos pires bourreaux seront de grands pharisiens "catholiques" et bien-pensants.

Voilà pourquoi il me semble que nous ne devons pas adopter de discours va-t-en-guerre et que nous devons nous adresser au plus grand nombre, pour la plus grande gloire de Dieu.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1910
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Mabblavet le Ven 9 Nov 2018 - 23:31

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Voici la phrase, très surprenante, que je retiens de votre intervention  
« Vous vous trompez d’endroit »
Sachez cher Monsieur que si je tiens cette chronique, c’est à partir de l’aimable proposition de Mavendorf et du Prince de Talmont (avec qui je suis d’ailleurs en accord sur l’essentiel).
Sur tout l'argumentaire de mon message, vous n'avez donc retenu que cet élément d'une phrase conditionnelle Shocked

Effectivement, vous êtes invité et disposez gracieusement d'une tribune, car nous avons reconnu en vous une personne disposant de véritables connaissances dans un domaine que nous connaissons moins bien (le mouvement féministe).
Cependant, le titre même de votre fil « Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique » est mal venu et dépréciatif pour vos hôtes :
Il existe bel et bien des royalistes d'autres religions, dont plusieurs ont collaboré ou collaborent avec nous (voir cet article)

Vous connaissez notre position sur ce sujet (elle est résumée ICI). Je le répète : en aucun cas, il y a abdication des principes de la monarchie traditionnelle ou de la doctrine catholique.
La finalité de notre action est bien le règne du Christ et nous l'énonçons, non comme une thèse inaccessible à la manière d'un Blondel moderniste, mais comme la réalité concrète à atteindre et que le sacre de la monarchie traditionnelle permet de réaliser.
Comme l'a rappelé FLF-BZH, en France seul le roi est obligé institutionnellement d'être catholique, et je vous ai rappelé aussi que saint Louis protégeait les juifs qui étaient ses sujets.
Comment expliquer ces relations sinon par l'application de la loi naturelle ?

Les 3 degrés de légitimité sont un témoignage permanent qui ne ferme pas la porte a priori, mais laisse tout un chacun progresser à son rythme dans la compréhension de la légitimité.
Il est évident que tous les juifs et musulmans ne vont pas y adhérer, et s'il faut un jour se battre, nous serons là. Mais actuellement nous sommes en paix et des personnes nous rejoignent par cette porte de la loi naturelle, alors nous n'avons pas l'intention de la fermer et de les traiter de « royalistes de pacotille ».

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Le but ultime n’est pas la monarchie « en soi » mais la défense de la parole du Christ.
Il n'y a pas de contradiction entre la Parole révélée et la loi naturelle, car elles expriment toutes les deux la Volonté divine et la première transcende la seconde, l'accomplit. Évidemment que le but ultime étant la fruition de Dieu, la monarchie catholique est la plus aboutie pour offrir une société dans laquelle chacun peut le plus sûrement réaliser son salut. C'est bien pour cela que nous travaillons à en restaurer une.
Cependant, la monarchie, en tant que telle, présente une dignité naturelle reconnue par le Christ lui-même lors de sa confrontation avec Pilate. Notons que le Christ reconnaît la royauté de César, et ne reconnaît pas celle de pacotille d'Hérode devant qui il comparait mais à qui il n'adresse pas la parole.
En effet, toutes les monarchies (pas les tyrannies) sont fondées sur la transcendance de la loi naturelle. Elles en sont plus ou moins éloignées mais la reconnaissent toutes. Les missionnaires le savent bien qui essaient de toucher en priorité le roi de pays.
Une monarchie présente donc une valeur intrinsèque à laquelle ne peut prétendre une république moderne fondée sur la volonté générale et le principe d'autonomie de l'homme à l'égard de toute loi dont il n'est pas l'auteur.

Des non-catholiques comprennent cela, et sont plus proches de nous que des républicains modernes imbus d'autonomie. : les premiers respectent une partie de la volonté de Dieu sous sa forme naturelle quand les seconds la rejettent entièrement. On ne peut donc pas décemment les qualifier de « royalistes de pacotille » et on ne peut pas dire non plus « être royaliste, c’est avant tout, être catholiqueSmile
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 816
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Ven 9 Nov 2018 - 23:54

@Prince de Talmont a écrit:
@Pascal du Forez a écrit:
@FLF_BZH a écrit:La qualité de français, ou pour être vraiment précis de sujet du roi de France, ne dépend pas de la religion. Je ne répèterai pas les commentaires précédents, mais cette distinction a toujours eu lieu.
elle a toujours eu lieu ? Qui l a décidé ? Voulez vous que le royaume français éleve son âme à travers son souverain et son peuple ou voulez vous du communautarisme qui mettrait à mal tout un pays comme actuellement ?

Historiquement il y a toujours eu des sujets du roi de France qui n'étaient pas forcément catholiques.

Le roi lors de son sacre fait certes serment de bannir l'hérésie mais le moyen d'y parvenir n'est pas forcément de faire montre d'une intransigeance absolue. L'accent était mis sur la conversion. Le culte privé (mais non extérieur) des fausses religions était lui toléré.
Les rois se sont montrés pragmatiques pour aboutir au meilleur résultat possible, dans une France qui était auparavant, ne l'oublions pas, à 95% catholique (grâce justement au Trône et à son union à l'Autel).
Aujourd'hui nous sommes dans une France à 5% catholique, soit une situation entièrement différente.
Les moyens de rechristianiser la France doivent-ils être les mêmes ?
Je crois dans le principe de « pureté des objectifs » qui eux ne peuvent pas être négociables. Notamment l’affirmation qu’en toute dernière analyse la légitimité du principe monarchique vient essentiellement du lien établi entre le monarque et Dieu ; et cela dans le cadre de la seule vraie religion qui est le catholicisme. (Ce fut la grande erreur de Charles Maurras de ne pas l’avoir compris tout de suite).  En revanche, et c’est ce que j’ai dit à plusieurs reprises, il est évident que la monarchie doit tolérer l’erreur (plus d’ailleurs pour des raisons théologiques que pour des raisons de «  tolérance » ; concept qui, dans des sociétés où on assassine l’innocent absolu qui est l’enfant à naître, ne veut strictement plus rien dire du tout). Vous avez raison, le temps des guerres classique sans être fini, a changé de visage ; nous entrons dans le temps des guerres, à la fois civiles et transnationales. C’est cela la vraie nouveauté. La guerre du futur ce ne sera plus un peuple contre un autre mais les partisans du respect du réel créé par Dieu contre les partisans d’une éthique non transcendantale. C’est d’ailleurs pour cette raison que certaines personnes issues d’autres horizons religieux ont moins d’aversion pour une monarchie catholique que pour la république.  Nous trouvons dans cette catégorie des gens comme Farida Belghoul. Il y a un espace « d’union sacré éthique » qui en ces temps de « sauve qui peut » peut être, en effet, envisageable. Pour autant la monarchie doit rester pure dans ses objectifs ; et ce, sous peine de se fondre dans le vomi du politiquement correct et son cortège d’abomination.  La monarchie Francaise ne doit pas tomber dans le même piège où se trouve la droite populaire européenne qui de concessions en concessions, finit aujourd’hui par approuver l’avortement…Ainsi, aux Pays Bas, le parti d’extrême droite de Geert Wilders est même financé par les lobbys gays européens…
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Mabblavet le Sam 10 Nov 2018 - 9:48

@Jean-Pierre Aussant a écrit:
Je crois dans le principe de « pureté des objectifs » qui eux ne peuvent pas être négociables. Notamment l’affirmation qu’en toute dernière analyse la légitimité du principe monarchique vient essentiellement du lien établi entre le monarque et Dieu ; et cela dans le cadre de la seule vraie religion qui est le catholicisme.
C'est vrai qu'une relation intime entre le monarque et Dieu est souhaitable, et tous les rois l'ont pratiquée, mais c'est bien la forme institutionnelle qui va rendre cette nécessité présente à l'esprit du roi tout au long de sa vie. En effet, le sacre est aussi -- et peut-être même surtout -- une éducation du roi un peu comme la solennité du mariage est aussi une éducation des époux destinée à leur rappeler leurs devoirs.
Comme nul ne peut sonder les reins et les cœurs, les légitimistes insistent d'abord sur la bonne institution, sur la sainteté de sa forme, et la suite est confiée la grâce de Dieu...

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Ce fut la grande erreur de Charles Maurras de ne pas l’avoir compris tout de suite.
 Effectivement, car à la manière des modernes, Maurras se revendique disciple de Machiavel et pour lui le critère de bonté se confond avec le seul critère d'efficacité : la monarchie est bonne, car expérimentalement, elle a permis à la « substance » France de s'épanouir. Aussi ne faut-il pas s'étonner que le maître de l'Action Française soit si peu attaché, non seulement à ce lien entre le Roi et Dieu (on connaît son acharnement contre le "droit divin"), mais aussi à la forme institutionnelle qui permet de favoriser ce lien (Voir l'article Charles MAURRAS entre Positivisme, Empirisme organisateur et Nationalisme)

@Jean-Pierre Aussant a écrit:le temps des guerres classique sans être fini, a changé de visage ; nous entrons dans le temps des guerres, à la fois civiles et transnationales. C’est cela la vraie nouveauté. La guerre du futur ce ne sera plus un peuple contre un autre mais les partisans du respect du réel créé par Dieu contre les partisans d’une éthique non transcendantale. C’est d’ailleurs pour cette raison que certaines personnes issues d’autres horizons religieux ont moins d’aversion pour une monarchie catholique que pour la république.  Nous trouvons dans cette catégorie des gens comme Farida Belghoul. Il y a un espace « d’union sacré éthique » qui en ces temps de « sauve qui peut » peut être, en effet, envisageable. Pour autant la monarchie doit rester pure dans ses objectifs ; et ce, sous peine de se fondre dans le vomi du politiquement correct et son cortège d’abomination.  La monarchie Francaise ne doit pas tomber dans le même piège où se trouve la droite populaire européenne qui de concessions en concessions, finit aujourd’hui par approuver l’avortement…Ainsi, aux Pays Bas, le parti d’extrême droite de Geert Wilders est même financé par les lobbys gays européens…
C'est bien ainsi que nous l'entendons : vous résumez parfaitement nos objectifs et les pièges à éviter  Very Happy
Vive le roy
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 816
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Solognot le Dim 11 Nov 2018 - 22:54

Vous dites: « Être royaliste c’est avant tout, être catholique »

Heureusement que non ... surtout quand on voit avec quelle démesure la papauté s'est écartée de la foi apostolique.


Dernière édition par Solognot le Dim 11 Nov 2018 - 23:46, édité 1 fois
avatar

Solognot
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 61
Localisation : Au bord du Leman

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Jean-Pierre Aussant le Dim 11 Nov 2018 - 23:38

Le sedevacantisme est déjà une forme de protestantisme comme nous le rappelle ici, à juste titre, Mgr Lefebvre https://youtu.be/_LheVqwfYGc
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Solognot le Lun 12 Nov 2018 - 0:50

Je suis royaliste et orthodoxe.
avatar

Solognot
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 61
Localisation : Au bord du Leman

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Pascal du Forez le Lun 12 Nov 2018 - 11:47

Solognot, autant dire que depuis Jean 23 , le Vatican est de moins en moins catholique , c est un fait . Aujourd hui , il n y a plus de christianisme , en esprit, au Vatican , seuls est conservé une hiérarchie , des documents qui traverseront le temps et surtout l Église , c est le Christ qui est la Tête , Marie en est le Cou et tant pis si le reste est malade . Mais le principal reste sain et saint . Pour autant , catholiques tradits , nous respectons les commandements jusqu à Pie XII , dernier Pontif , gardien de la vraie foî .
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 236
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Pascal du Forez le Lun 12 Nov 2018 - 12:01

Sur le sedevacantisme , il est certain que des gens comme Louis Hubert Rémy ont oublié une chose prépondérante c est qu il y a la tête du Vatican , NSJC et la TSV Marie et qu on ne peut pas se couper de Dieu et de Sa Mere sans devenir hérétiques . Apres les hommes sont de moins chretiens car infiltrés par les loges dont on connait l origine talmudique, qui hait le Christ et si on peut concevoir les critiques formulées par cette personne et ceux qui le suivent sur la hiérarchie humaine , se couper du poncif entraine aussi de se couper de Dieu et de Marie , çe qui est inacceptable pour un catholique .
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 236
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Prince de Talmont le Lun 12 Nov 2018 - 12:38

Oui on ne peut pas en vouloir à Solognot de demeurer orthodoxe vu l'état de l'Eglise aujourd’hui, mais probablement sa restauration verra-t-elle la fin du schisme entre l'Orient et l'Occident Vive le roy

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1910
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit rappel aux royalistes de pacotilles : être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Message par Solognot le Mer 14 Nov 2018 - 13:40

@Prince de Talmont a écrit:Oui on ne peut pas en vouloir à Solognot de demeurer orthodoxe vu l'état de l'Eglise aujourd’hui, mais probablement sa restauration verra-t-elle la fin du schisme entre l'Orient et l'Occident Vive le roy

Que Dieu vous entende.
avatar

Solognot
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 61
Localisation : Au bord du Leman

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum