Un gouvernement pris « les doigts dans la prise »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un gouvernement pris « les doigts dans la prise »

Message par Excalibur le Jeu 1 Nov 2018 - 5:37


 Un gouvernement pris « les doigts dans la prise »  


 
Je viens de faire le premier de mes deux pleins hebdomadaires à la station de mon village : 1,64 euro le litre de gazole. Et ça n’en finit pas de monter, comme le lait quand il commence à bouillir. Mais comme je suis un bon Français bien patriote, je me suis dit : « Après tout, ton attitude est lamentable : accepte donc un sacrifice pour financer la transition énergétique. Puisque tous les membres du gouvernement te disent que cela sert à ça, exclusivement à ça, ils ont sûrement raison. »

Alors, comme ma voiture diesel, pourtant relativement haut de gamme, ne vaut quasiment plus rien, je me suis dit dans ma petite tête que j’allais étudier le problème de l’électrique très sérieusement.

Il y a, en France, environ 39 millions de voitures particulières et 637.000 véhicules utilitaires (poids lourds, cars et bus).

Un député LREM se glorifiait du succès de la prime de 1.000 euros, portée à 2.500 pour les personnes non imposables. Il affirmait que le succès de cette prime dépassait toutes les espérances : 250.000 demandes à ce jour. Notons, au passage, qu’à raison de tranches de 250.000 par an, il faudrait un peu plus de 150 ans pour renouveler tout le parc, sans parler des véhicules utilitaires, et qu’il en coûterait au minimum 39 milliards, soit environ une année de recettes de TICPE. Mais là n’est pas le fond du problème.

Procédant à un recensement de ce qui est disponible sur le marché au niveau des voitures électriques, je me suis rendu compte que, pour le moment, on en est clairement aux gadgets de luxe pour citadin ! Jugez plutôt, à la lumière de ces quelques exemples extraits du site Auto-Moto :

– Nissan Leaf 2 : autonomie 378 km, prix (hors bonus) 35.700 euros ;
– BMW i3 : autonomie 231 km, prix (hors bonus) 38.400 euros ;
– Citroën E-Berlingo : autonomie 170 km, prix 30.100 euros ;

Et le pompon du gadget pour bobo :

– Citroën E-Mehari : autonomie 195 km, prix 25.500 euros et pas de possibilité de recharge rapide.

Quelle offre alléchante et réaliste ! Quand on pense qu’un Peugeot 308 coûte un peu plus de 26.000 euros !

Et puis, l’argument de la culpabilisation écologique est totalement fallacieux : les diesels modernes émettent peu de CO2 (gaz carbonique) et une étude du Service de la donnée et des études statistiques (SDES) d’avril 2017 indique que « le transport est le plus gros contributeur (29 %) des émissions de gaz à effet de serre (GES) ». C’est donc Macron et ses autocars qui sont responsables… Non, je plaisante.

Enfin, un dernier élément de réflexion, mais un élément crucial : la question des batteries.

La production des batteries lithium-ion, c’est un quasi-monopole chinois, l’exploitation des « terres rares », l’incapacité de les recycler et des coûts de transport et de production qui font que, de l’aveu même du PDG de Peugeot, un véhicule électrique a un « bilan carbone » bien pire que celui d’un véhicule classique.

Le seul point positif, c’est qu’avec tous ces besoins en électricité, on voit mal comment se passer du nucléaire dans l’avenir ! À moins de pédaler dans son garage pour alimenter la dynamo qui rechargera son beau véhicule électrique pour aller bosser le lendemain.…

Sur ce sujet, on nous prend vraiment pour des imbéciles, pour rester poli.



Plus d'info: ICI

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Les mensonges et les erreurs d’hier nourrissent la vérité et la réalité de demain
Excalibur

Excalibur
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 1363
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum