Un catholique, peut-il encore être républicain?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Jean-Pierre Aussant le Ven 26 Oct 2018 - 1:09

Jusque dans les années 80 du siècle dernier, chaque parti politique, bien qu’étant déjà atteint par la pensée unique, avait néanmoins son catholique « de service » dont le but était de rassurer, ceux qui, tout en croyant en Dieu, voulaient être républicain. Ainsi, pour ne citer qu'un exemple, il y avait à l'UDF Jean Lecanuet qui s’opposait à l’avortement. Les partis politiques avaient donc les moyens de faire des tours de « passe-passe » et de déculpabiliser les catholiques qui se réclamaient de la "démocratie". C’est seulement avec la monté en puissance du « politiquement-correct » (et sa fixation sur la promotion de l’avortement et de l’homosexualité, pierres angulaires de la déchristianisation éthique) qu’il est apparu que désormais être « citoyen et républicain », c’était aussi devoir approuver le « package sémantique global » de la bien-pensance. Or ce « package », était bien évidemment en opposition frontale avec l’éthique chrétienne de toujours dont le fondement est le respect des lois naturelles étant à la base du développement de la vie créée par Dieu.

Paradoxalement, cette grossière et fulgurante évolution antichrétienne de la république (enfin mise au grand jour même pour les plus naïfs) aura au moins eu le mérite d’empêcher « l’honnête homme » catholique de tourner en rond et de faire des « grands-écarts » intellectuels et spirituels pour concilier l’inconciliable. Cette incompatibilité essentielle entre le système démocratique et la foi catholique est désormais visible pour tous. Nul, en effet, n’est obligé d’être chrétien, mais pour celui qui prétend l’être, il y a (et c’est la moindre des choses) le devoir de reconnaître l’existence d’une vérité transcendantale, non négociable, qui nous a été révélée par Dieu. Cela est essentiellement en opposition avec les idéaux démocratiques qui affirment (par définition) que la « vérité » et le « normatif » sont définis par la volonté majoritaire d’un peuple. La vérité devenant ainsi intrinsèquement « relative »; inutile de rappeler que le principe « en soi » de la démocratie, est à la base des pires crimes de l’histoire récente. Souvenons-nous, entre autres, que si il y avait eu un referendum en 1939 en Allemagne, l’immense majorité des Allemands auraient voté pour Adolf Hitler.

À toute chose, cependant, malheur est bon. En effet, face à l’évolution satanique des idéaux républicains désormais à la solde de la culture de mort féministo-maçonnique-LGBT planétaire, de plus en plus de catholiques semblent enfin comprendre que le système démocratique contient « en soi » les racines de l’immonde et osent enfin dire qu’il faut changer de régime et revenir à la monarchie.
En 2018, prétendre pouvoir être à la fois catholique et républicain, relève en gros du discours sur la quadrature du cercle. Cela équivaut, in fine, à ne respecter ni le principe de causalité, ni le principe de non contradiction.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Henryk le Ven 26 Oct 2018 - 9:37


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1609
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Prince de Talmont le Ven 26 Oct 2018 - 10:34

@Jean-Pierre Aussant a écrit:
À toute chose, cependant, malheur est bon. En effet, face à l’évolution satanique des idéaux républicains désormais à la solde de la culture de mort féministo-maçonnique-LGBT planétaire, de plus en plus de catholiques semblent enfin comprendre que le système démocratique contient « en soi » les racines de l’immonde et osent enfin dire qu’il faut changer de régime et revenir à la monarchie.

Belle analyse mais je ne suis pas si optimiste que vous.
Je pense que la culture de mort progresse sur la lente et inexorable anesthésie des consciences chrétiennes. Tout est bien dosé et progressif afin qu'un jour la synagogue de Satan soit entièrement dévoilée aux yeux de tous sans que la grande majorité ne bronche. Certes des gens finissent par se réveiller, mais les progressions dans le mal se font en s'assurant que l'équilibre est maintenu entre la majorité qui acceptera et la minorité qui refusera et qui pourra sans trop de risques être toujours désignée à l'opprobre générale.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1910
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Jean-Pierre Aussant le Ven 26 Oct 2018 - 10:51

@Prince de Talmont a écrit:
@Jean-Pierre Aussant a écrit:
À toute chose, cependant, malheur est bon. En effet, face à l’évolution satanique des idéaux républicains désormais à la solde de la culture de mort féministo-maçonnique-LGBT planétaire, de plus en plus de catholiques semblent enfin comprendre que le système démocratique contient « en soi » les racines de l’immonde et osent enfin dire qu’il faut changer de régime et revenir à la monarchie.

Belle analyse mais je ne suis pas si optimiste que vous.
Je pense que la culture de mort progresse sur la lente et inexorable anesthésie des consciences chrétiennes. Tout est bien dosé et progressif afin qu'un jour la synagogue de Satan soit entièrement dévoilée aux yeux de tous sans que la grande majorité ne bronche. Certes des gens finissent par se réveiller, mais les progressions dans le mal se font en s'assurant que l'équilibre est maintenu entre la majorité qui acceptera et la minorité qui refusera et qui pourra sans trop de risques être toujours désignée à l'opprobre générale.
Certes, la glissade finale de fin des temps a déjà commencé (« il faut que cela arrive ») et aucune force ne pourra l’arrêter. Cette dégringolade vers les ténèbres ne se terminera qu’avec l’intervention directe de Dieu (alors que même les élus seraient perdus-si c’était possible) dont parle le CEC chap. 677. Ma note d’optimisme concerne davantage une prise de conscience de certains catholiques qui commencent à se réveiller. Mais cela, bien évidemment ne changera pas le cours des choses. Pour autant, et c’est un peu le paradoxe  chrétien, bien que nous savons qu’il n’y aura pas de victoire historique et linéaire de l’Église sur cette terre « qui passe » (là encore CEC 677), nous devons œuvrer pour changer le cours des choses comme si cela était possible. En outre si nous ne pouvons pas alterner l’histoire du Salut telle que Dieu lui-même au fond l’a établie, nous pouvons changer grâce à notre libre arbitre voulu aussi par Dieu, l’orientation de nos âmes pour notre propre salut et le salut des autres.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 79
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Prince de Talmont le Ven 26 Oct 2018 - 11:11

Entièrement d'accord avec vous, je ne voulais certes pas dire qu'il fallait baisser les bras. Je pense que chacun de nous à un rôle très important à jouer pour l'accomplissement des plans de Dieu.
Ce que je ressens aujourd'hui c'est que l'étau se resserre et que le nombre de chrétiens qui s'en aperçoivent vraiment et bien inférieur à ce qu'il devrait être si la foi était cultivée comme il se doit.
Nous autres royalistes ne croyions pas à un réveil des masses, à la démocratie, c'est-à-dire au pouvoir prétendu du peuple.
Nous pensons que c'est le régime politique et les idéologies qu'il instille qui façonne le peuple comme il l'entend. C'est pour cela que pour nous la rechristianisation de la France doit d'abord passer par la restauration d'un pouvoir politique chrétien.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1910
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Mavendorf le Ven 26 Oct 2018 - 18:21

Ce qui est bien certain, c'est que Notre Seigneur Jésus-Christ est pour la royauté. Un catholique cohérent ne peut que le suivre. Very Happy


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Pascal du Forez le Mer 7 Nov 2018 - 22:08

Certes un Français est catholique et royaliste ; un republicain ne peut se dire chretien car par trop libéral , çe qui ne sied pas à
Un catholique . Ainsî le Sillon de Marc Sangnier n avait pas lieu d être ; il était illégitime .
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 236
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Henryk le Jeu 8 Nov 2018 - 10:05

Il est évident que le terme républicain, n'a plus de valeur linguistique. La res publica, grecque ou romaine, est aux antipodes, de cette monstrueuse hydre de 1793, puis 1830, et 1965 pour l’Église, qui nous sert de pressoir à peuples...

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1609
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Solognot le Lun 12 Nov 2018 - 0:40

Je connais deux républiques très chretiennes: la Hongrie et la Slovaquie. Dans cette dernière, que je connais très bien, et où si Dieu le veut, je me retirerai bientôt, l’islam y est même interdit.
avatar

Solognot
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 61
Localisation : Au bord du Leman

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum