L'école anti-France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'école anti-France

Message par Tanzor le Sam 20 Oct 2018 - 11:14

Lors de la mise en place du nouveau gouvernement par Edouard Philippe, il a semblé à beaucoup de nos compatriotes que le nouveau ministre de l’Education Nationale, Michel Blanquer, était enfin l’homme du retour aux enseignements fondamentaux, tout particulièrement l’apprentissage de la lecture en primaire par la méthode syllabique et la maîtrise du calcul élémentaire.
Curieusement, il annonça sa volonté d’établir des classes d’un maximum de 12 élèves en CP et en CE1, ce qui pouvait réjouir bien des parents d’élèves. Que nenni ! Son objectif concernait avant tout les pauvres enfants d’immigrés qu’il fallait absolument chouchouter pour qu’ils puissent un jour surpasser dans les études les enfants d’autochtones. Ainsi, le 28 août dernier, notre ministre s’est rendu à Mayotte, une île complètement envahie par une immigration massive, pour annoncer à ses habitants l’affectation d’un budget de 500 millions d’euros pour moderniser les classes et les cantines.
Autre annonce tout aussi inquiétante : Jean-Michel Blanquer marque sa volonté d’enseigner les langues étrangères dès l’âge du primaire, notamment l’arabe, et de rendre obligatoire l’apprentissage de l’anglais. Que de bonnes idées, dira-t-on, voilà un ministre qui se préoccupe d’adapter nos enfants au monde moderne, c’est-à-dire multiculturel ! Malheureusement, tout ceci se fait au détriment de la maîtrise de la langue française, puisque, déjà bien avant lui, d’autres ministres « géniaux » de l’Education Nationale ont progressivement supprimé 700 heures d’enseignement du français dans le cycle secondaire. Le résultat pratique est que nombre de jeunes ingénieurs rédigent des rapports complètement incompréhensibles, simplement parce qu’ils ne savent pas construire des phrases.
Et la « cerise sur le gâteau », c’est que notre nouveau ministre envisage de faire appel à des locuteurs natifs grâce à un système de type ERASMUS pour enseigner les mathématiques et l’histoire-géographie en anglais.
C’est un plan de disparition progressive de la langue française
Quand on sait que Jean-Michel Blanquer est franc-maçon, on comprend tout. Toute la politique de l’Education Nationale depuis des décennies est pilotée par la franc-maçonnerie, qui œuvre pour la mise en place, à terme, d’un gouvernement mondial. Et pour cela il faut détruire toutes les identités nationales.
Que faire, quand on sait à quel point il est difficile de chasser du pouvoir une secte qui tient entre ses mains le pouvoir médiatique ? Réponse : il faut abolir le monopole de l’Etat sur l’Education nationale, qui devrait d’ailleurs s’appeler « instruction nationale » car c’est encore un abus de pouvoir de voler aux parents leur rôle d’éducation de leurs enfants. Depuis Jules Ferry, on nous explique que ce monopole a pour but d’assurer l’égalité de l’enseignement pour toutes les couches sociales. Mais en fait, ce monopole est utilisé dans un but idéologique : modeler les esprits des enfants de manière à les formater dans le sens voulu par la secte mondialiste.
La seule solution est « l’école libre », ce pour quoi se sont déjà battu un million de parents d’élèves en défilant dans la rue en 1984. Malheureusement, à cette époque, les évêques catholiques ont dénaturé le mouvement et ont enfermé le système scolaire confessionnel, dit « sous contrat », dans le carcan de l’Education Nationale puisque les chefs d’établissements se voient imposer les enseignants nommés par le rectorat et non ceux qu’ils voudraient choisir.
Pour mettre en place « l’école libre », il faut que le budget de l’Education Nationale soit redistribué aux parents d’élèves sous forme d’un « chèque scolaire » dont le montant est proportionnel au nombre d’enfants de la famille concernée. Ensuite les parents reversent ce chèque scolaire à l’école de leur choix. La différence entre école publique et école privée est ainsi gommée.
Bien entendu, cela ne change rien à la rémunération des enseignants payés par l’Etat : simplement leur fiche de paie est établie par l’établissement scolaire dans lequel ils travaillent. De plus, tout enseignant participe à l’élaboration de la pédagogie de l’établissement qui l’accueille plutôt que de se voir imposer la pédagogie enseignée dans les structures de l’Education Nationale. C’est, pour lui, beaucoup plus valorisant.
Ajoutons qu’ainsi les établissements auront en particulier la liberté d’intégrer un enseignement religieux dans les écoles, ce qui se fait depuis longtemps en Belgique, où les enfants bénéficient d’un tel enseignement, à raison de deux heures par semaine, depuis les premières classes du primaire jusqu’au baccalauréat.
En avant pour l’école libre !
avatar

Tanzor
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 162
Date d'inscription : 16/02/2018
Age : 78
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'école anti-France

Message par Mabblavet le Sam 20 Oct 2018 - 13:02

Excellente analyse Tanzor Very Happy
Cependant, d'où tenez-vous que Blanquer est FM ? Dans l'hebdomadaire franc-maçon L'Express, il se présente comme sympathisant... (ICI)
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 868
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'école anti-France

Message par Henryk le Sam 20 Oct 2018 - 16:53

C'est un fils spirituel de Steeg, et frêre de Vincent Peillon.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1721
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

L'école anti-France

Message par Tanzor le Sam 20 Oct 2018 - 23:14

@Mabblavet a écrit:Excellente analyse Tanzor Very Happy
Cependant, d'où tenez-vous que Blanquer est FM ? Dans l'hebdomadaire franc-maçon L'Express, il se présente comme sympathisant...
Je l'ai lu dans la presse de la droite nationale. Mais qu'il soit FM ou sympathisant, c'est la même orientation politique qui prédomine.
avatar

Tanzor
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 162
Date d'inscription : 16/02/2018
Age : 78
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'école anti-France

Message par FLF_BZH le Mer 24 Oct 2018 - 23:57

@Tanzor a écrit: Son objectif concernait avant tout les pauvres enfants d’immigrés qu’il fallait absolument chouchouter pour qu’ils puissent un jour surpasser dans les études les enfants d’autochtones

Mouais...

@Tanzor a écrit:Autre annonce tout aussi inquiétante : Jean-Michel Blanquer marque sa volonté d’enseigner les langues étrangères dès l’âge du primaire, notamment l’arabe, et de rendre obligatoire l’apprentissage de l’anglais. Que de bonnes idées, dira-t-on, voilà un ministre qui se préoccupe d’adapter nos enfants au monde moderne, c’est-à-dire multiculturel !

Mais si l'intention peut être contestable, c'est très bien d'enseigner les langues étrangères en primaire. C'est là où on les apprend le plus facilement. Par contre, l'anglais, qui n'est pas une langue si complexe à apprendre, n'est peu-être pas prioritaire à ce moment-là, des langues plus complexes peuvent être plus intéressantes.

@Tanzor a écrit: Malheureusement, tout ceci se fait au détriment de la maîtrise de la langue française, puisque, déjà bien avant lui, d’autres ministres « géniaux » de l’Education Nationale ont progressivement supprimé 700 heures d’enseignement du français dans le cycle secondaire. Le résultat pratique est que nombre de jeunes ingénieurs rédigent des rapports complètement incompréhensibles, simplement parce qu’ils ne savent pas construire des phrases.

C'est pas la quantité d'heures de français qui pose problème absolument. On peut faire beaucoup mieux en moins de temps, encore que ça dépend des élèves, l'école ayant tendance à trop uniformiser pour des niveaux qui ne le sont pas. Et il n'y a pas à opposer français et langues étrangères.

@Tanzor a écrit: sur le gâteau », c’est que notre nouveau ministre envisage de faire appel à des locuteurs natifs grâce à un système de type ERASMUS pour enseigner les mathématiques et l’histoire-géographie en anglais.

C'est pas si mal ça. Et ça existe déjà un peu, c'est le cas de l'assistanat de langue étrangère, et c'est bien comme formule.

@Tanzor a écrit:il faut abolir le monopole de l’Etat sur l’Education nationale

Oui, tout à fait. Et veiller à ce qu'il n'y ait pas d'autres monopoles en la matière. Les parents doivent être libres dans ce domaine. Et de plus, supprimer tout ministère ou administration du genre, ça sert à que dalle.

@Tanzor a écrit:les établissements auront en particulier la liberté d’intégrer un enseignement religieux dans les écoles, ce qui se fait depuis longtemps en Belgique, où les enfants bénéficient d’un tel enseignement

Pas partout, seulement certains réseaux.
avatar

FLF_BZH
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 976
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

L'école anti-France

Message par Tanzor le Jeu 25 Oct 2018 - 19:04

@FLF_BZH a écrit:
@Tanzor a écrit:Autre annonce tout aussi inquiétante : Jean-Michel Blanquer marque sa volonté d’enseigner les langues étrangères dès l’âge du primaire, notamment l’arabe, et de rendre obligatoire l’apprentissage de l’anglais. Que de bonnes idées, dira-t-on, voilà un ministre qui se préoccupe d’adapter nos enfants au monde moderne, c’est-à-dire multiculturel !

Mais si l'intention peut être contestable, c'est très bien d'enseigner les langues étrangères en primaire. C'est là où on les apprend le plus facilement. Par contre, l'anglais, qui n'est pas une langue si complexe à apprendre, n'est peu-être pas prioritaire à ce moment-là, des langues plus complexes peuvent être plus intéressantes.

@Tanzor a écrit: Malheureusement, tout ceci se fait au détriment de la maîtrise de la langue française, puisque, déjà bien avant lui, d’autres ministres « géniaux » de l’Education Nationale ont progressivement supprimé 700 heures d’enseignement du français dans le cycle secondaire. Le résultat pratique est que nombre de jeunes ingénieurs rédigent des rapports complètement incompréhensibles, simplement parce qu’ils ne savent pas construire des phrases.

C'est pas la quantité d'heures de français qui pose problème absolument. On peut faire beaucoup mieux en moins de temps, encore que ça dépend des élèves, l'école ayant tendance à trop uniformiser pour des niveaux qui ne le sont pas. Et il n'y a pas à opposer français et langues étrangères.
.
Bien sûr, il y a des familles dont les parents, pratiquant eux-mêmes plusieurs langues, les enseignent à leurs enfants qui, très jeunes, sont déjà polyglottes. Mais pour la majorité des enfants, il faudrait déjà prendre les mesures scolaires appropriées pour qu'ils maîtrisent la langue française avant de voir comment ajouter une formation linguistique. Autrefois, l'Education Nationale avait défini un nombre d'heures de français bien supérieur à ce qu'il est aujourd'hui, et les petits Français ne faisaient quasiment pas de fautes d'orthographe. Sans compter le fait que la découverte de la littérature française conduisait à un niveau culturel qui, même pour les élèves moyens, était bien supérieur à ce qu'il est aujourd'hui. En d'autres termes, l'école fabriquait des esprits autonomes alors que, maintenant, elle fabrique des têtes "bien pleines" mais pas des têtes "bien faites".
avatar

Tanzor
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 162
Date d'inscription : 16/02/2018
Age : 78
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'école anti-France

Message par Prince de Talmont le Ven 26 Oct 2018 - 10:41

@Tanzor a écrit:la cerise sur le gâteau », c’est que notre nouveau ministre envisage de faire appel à des locuteurs natifs grâce à un système de type ERASMUS pour enseigner les mathématiques et l’histoire-géographie en anglais.

"Locuteurs natifs", c'est-à-dire des professeurs anglophones de naissance qui viendraient enseigner des matières scolaires en anglais à des élèves français ? C'est de la pure trahison de notre pays et de notre culture.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1914
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum