En 2020, trois mosquées vont poindre à l’horizon de Genève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En 2020, trois mosquées vont poindre à l’horizon de Genève

Message par Excalibur le Jeu 4 Oct 2018 - 21:52



 En 2020, trois mosquées vont poindre à l’horizon de Genève  


 

Trois villes de Haute-Savoie ont accepté de vendre des terrains communaux afin que des lieux de culte y soient érigés. Un moyen de vider les salles de prière clandestines et marginaliser les intégristes, soutiennent élus et religieux.

Trente ans qu’ils attendaient cela. Les musulmans d’Annemasse auront dans quatre ans un lieu de prière digne de ce nom, assez vaste pour accueillir le vendredi, jour de la grande prière, 800 fidèles. […]

Refus des donations étrangères

[…] Le CCMA insiste sur le fait que sont mis à contribution les fidèles et qu’il refuse les donations des pays étrangers «parce que ceux-ci attendent toujours quelque chose en retour, comme un contrôle sur le lieu de culte via un imam imposé». […]

Autre commune frontalière, Saint-Julien-en-Genevois vient aussi de céder au prix de 510 000 euros une parcelle de terrain acquise par l’Association des musulmans du Genevois. Ceux-ci se rassemblaient dans un local d’une capacité de 60 places (pour près de 400 pratiquants). […]

«Ce sera une première en France dans la mesure où toutes les associations, qu’elles soient d’origine maghrébine, turque ou des Balkans, ont décidé de partager ce lieu » […]

À Bonneville, le projet est plus avancé puisque la mosquée devrait ouvrir dès 2018 […] avec une coupole, une école pour apprendre la langue arabe et le Coran. Le terrain a été cédé à un prix symbolique […].

À Cluses (18 000 habitants dont 20% d’origine étrangère), au cœur de la très industrielle Vallée de l’Arve, le dossier est au point mort du fait, entre autres, des pressions d’un Front National très implanté (43% lors du dernier scrutin). «Si on parle ici de future grande mosquée la ville va basculer vers l’extrême droite», confiait récemment au Temps un conseiller municipal.

Non loin de là, à Marnaz, le sénateur-maire centriste Loïc Hervé s’est opposé à la sortie de terre d’un lieu de culte «car contrairement à Annemasse et Saint-Julien l’Association demandeuse, l’Asli, n’est pas reconnue pas le Conseil français du culte musulman car elle professe un islam radical non compatible avec les valeurs de la République».


Plus d'info: ICI

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Les mensonges et les erreurs d’hier nourrissent la vérité et la réalité de demain
avatar

Excalibur
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 1297
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum