Débat sur l'identité française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Mar 4 Sep 2018 - 14:44

@Chevalier du Temple a écrit:Vous savez que bien que n'étant pas moi-même royaliste, je n'en ai pas moins beaucoup d'intérêt d'amitié envers eux.
La France est née avec les rois. Le peuple des francs devenu progressivement les "fran-çais", c'est un peuple royaliste d'origine. Donc par conséquent un français ne peut être QUE royaliste.

français = royaliste (dans notre ADN, ces mots veulent dire la même chose). Voyons à présent si nous remplaçons votre message précédent par "français". (Simplement dans le but de vous faire réfléchir.)
@Chevalier du Temple a écrit:Vous savez que bien que n'étant pas moi-même français, je n'en ai pas moins beaucoup d'intérêt d'amitié envers eux.
Alors si vous n'êtes pas français, vous êtes quoi Chevalier du Temple ? Ne le prenez pas mal, mais ce que je veux dire par là, c'est que être "militant d'un parti" ne correspond en rien à l'appartenance réelle à un peuple.


Dernière édition par Mavendorf le Mer 5 Sep 2018 - 10:12, édité 1 fois

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

A la recherche de l'identité française.

Message par Chevalier du Temple le Mar 4 Sep 2018 - 17:53

Mavendorf, je ne suis pa du tout offusqué par vos propos car j'apprécie l'honnêteté et le franc-parler.

Vous êtes un royaliste convaincu et je comprends tout à fait votre point de vue. Cependant, contrairement à ce que vous pensez, la majorité des français ne pensent pas qu' << un français ne peut être QUE royaliste. >> Aujourd'hui, dans notre monde moderne, ce sont les Français eux-mêmes qui décident s'ils sont en faveur des royalistes ou pas. Certes, la France est née avec les rois, mais le destin a voulu que je sois né au sein d'une République régit par des lois. Pour moi, le royalisme appartient à notre histoire fabuleuse, rien de plus. Ce qui ne veut pas dire que je sois hostile au royalisme, bien au contraire. Je ne suis ni de droite ni de gauche mais un Francais libre et patriote, qui est concerné par le futur de son pays.

Je pense que ce dont nous avons besoin avant toute chose, c'est du Roi du Ciel, Notre Seigneur Jésus-Christ qui est la solution pour la France. Il me semble plus important de développer le catholicisme dans NOTRE pays que le royalisme. Il ne fait aucun doute que la France a perdu beaucoup de grâce en tuant son Roi et sa Reine. Mais aujourd'hui, les pires ennemis de la Sainte Eglise, les francs-maçons, sont dans nos murs et agissent en plein jour. La défense de l'Eglise de Jésus-Christ devrait être notre priorité.

Voila plusieurs mois que je participe à votre excellent forum et souvent, je fais l'objet d'attaques hostiles virulentes, rien que pour faire partie du mouvement patriote de Marine Le Pen, qui lui, reçoit les royalistes à bras ouverts. Comment ne pouvez-vous pas concevoir que l'on puisse être royaliste de coeur, sans pour autant adhérer à une association royaliste ? Être Français, ce n'est pas particulièrement adhérer à des principes ni à des valeurs, mais reconnaître une appartenance qui s'inscrit ou est appelée à s'inscrire dans l'Histoire.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Mar 4 Sep 2018 - 18:55

@Chevalier du Temple a écrit:Cependant, contrairement à ce que vous pensez, la majorité des français ne pensent pas qu' << un français ne peut être QUE royaliste. >>

Alors ils se trompent. Pensez vous qu'il est de notre devoir d'entretenir cette erreur ou plutôt de rétablir la vérité, même si peu de personnes sont prêtes à l'entendre ? Si demain les 24 élèves d'une classe sur 25 affirment que 2+2= 5, est-ce que vous pensez que le maître d'école devra renoncer à enseigner la Vérité ?

@Chevalier du Temple a écrit:Aujourd'hui, dans notre monde moderne, ce sont les Français eux-mêmes qui décident s'ils sont en faveur des royalistes ou pas.

La vérité ne se décide pas, elle s'impose à tous. Ce n'est pas le libre choix de Luther qui fait autorité.  

@Chevalier du Temple a écrit:Certes, la France est née avec les rois, mais le destin a voulu que je sois né au sein d'une République régit par des lois. Pour moi, le royalisme appartient à notre histoire fabuleuse, rien de plus.

Suspect Vous avez donc signé définitivement l'acte de décès de notre France ? Parce qu'elle ne peut pas être autre chose que royaliste.

@Chevalier du Temple a écrit:Je ne suis ni de droite ni de gauche mais un Francais libre et patriote, qui est concerné par le futur de son pays.

Vous êtes dans le piège des républicains, parce que Mélenchon en partant des mêmes principes que vous dira lui aussi qu'il est français et patriote. La vérité, est que si l'on se coupe des racines de la royauté, on ne peut plus être français, on devient républicain, nationaliste, citoyen du monde tout ce que vous voulez. Mais dans ce système le contact avec l'identité française est rompu. Vous n'êtes plus dans la cité traditionnelle..  

@Chevalier du Temple a écrit:Je pense que ce dont nous avons besoin avant toute chose, c'est du Roi du Ciel, Notre Seigneur Jésus-Christ qui est la solution pour la France. Il me semble plus important de développer le catholicisme dans NOTRE pays que le royalisme. Il ne fait aucun doute que la France a perdu beaucoup de grâce en tuant son Roi et sa Reine. Mais aujourd'hui, les pires ennemis de la Sainte Eglise, les francs-maçons,  sont dans nos murs et agissent en plein jour. La défense de l'Eglise de Jésus-Christ devrait être notre priorité.

Vous savez ce que disait Saint Alphonse de Liguori ?

Si je parviens à gagner un roi, j'aurai fait plus fait, pour la cause de Dieu, que si j'avais prêché des centaines et des milliers de missions. Ce qu'un souverain touché par la grâce de Dieu peut faire, dans l'intérêt de l'Eglise et des âmes, mille missions ne le feront jamais.

Prions pour Louis XX, combattons pour lui, aidons-le à accomplir la mission dont il est investi de par sa naissance.

@Chevalier du Temple a écrit:Voila plusieurs mois que je participe à votre excellent forum et souvent, je fais l'objet d'attaques hostiles virulentes, rien que pour faire partie du mouvement patriote de Marine Le Pen, qui lui, reçoit les royalistes à bras ouverts.

C'est normal qu'il y ait désaccord, puisque nous ne défendons pas la même chose dans l'ordre politique. Vous dites que notre forum est excellent. Qu'est ce qui vous plait, et qu'est-ce qui fait que vous restez parmi nous malgré les accrochages ? Est-ce que vous avez appris quelque chose avec nous ? Ici l'identité française est défendue sans concession, ce qui n'est pas le cas dans les partis politiques de la république et les mouvements nationalistes.

@Chevalier du Temple a écrit:Comment ne pouvez-vous pas concevoir que l'on puisse être royaliste de coeur, sans pour autant adhérer à une association royaliste ? Être Français, ce n'est pas particulièrement adhérer à des principes ni à des valeurs, mais reconnaître une appartenance qui s'inscrit ou est appelée à s'inscrire dans l'Histoire.

Royaliste de coeur ?  Very Happy Mais qu'est ce que ça veut dire ? On ne peut pas distinguer le coeur de la pratique et de nos agissements. Que voulez vous donc faire en dehors du cadre monarchique ? Faire encore un bout de chemin avec la république ? Dans l'espoir peut être de baptiser la démocratie ?  Suspect Malheureusement ce sont autant de secours apportés à la Révolution. Tergiverser, agir en dehors du cadre monarchique, c'est abandonner le Prince à nos pires adversaires, aux pires ennemis de la France.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Chevalier du Temple le Mer 5 Sep 2018 - 3:14

Mavendorf, il se peut comme vous le pensez, que les Français se trompent, mais pour l'instant, que ce soit à tord ou à raison, ils pensent que c'est le peuple qui est souverain. Il va vous être très difficile de changer cet état d'esprit. Quant à convaincre nos compatriotes que la vérité ne se décide pas mais qu'elle s'impose à tous, je vous souhaite bonne chance.

Mavendorf : << Vous avez donc signé définitivement l'acte de décès de notre France >>. C'est une chose "terrible" que vous dites-là, à un patriote qui a passé sa vie entière à aimer et défendre la Patrie. Pensez-vous vraiment que Mélenchon le rouge soit véritablement français et patriote ? Cet énergumène peut bien dire ce qu'il veut, la vérité c'est qu'il n'est rien d'autre qu'une vermine gauchiste trotskiste, atteint d'une pathologie mentale qui nécessite un traitement psychiatrique lourd. C'est un communiste franc-maçon pur et dur, qui a rassemblé dans son parti, la plupart des tarés de la France. Il est protégé par les médias collabos, comme une alternative au petit mondialiste Macron. Attention royalistes, Mélenchon, c'est le nouveau Robespierre, un gus qui n'hésitera pas, si nécessaire, à vous envoyer tous à la guillotine. Que Dieu nous protège !

Qu'est-ce qui me plait sur ce forum ? C'est d'abord l'ordre, la correction et la sérénité malgré quelques rares accrochages. Les sujets proposés sont intéressants et les échanges enrichissants, au contact de forumeurs intelligents. L'identité française et le désir que la France retrouve son âme, sont des sujets qui nous réunissent sur une même plateforme. Il y a une chose que j'ai découvert parmi vous, c'est que les royalistes ont beaucoup de choses à dire. Mais aussi que le royalisme est un principe et non une idéologie.

Vous avez raison de dire qu'il est normal qu'il y ait désaccord entre nous, étant donné que nous avons des idées divergeantes. Mais voyez-vous Mavendorf, dans mes conversations sur divers forums, je mets toujours un point d'honneur dans la compréhension et le respect mutuel qui s'impose aux gens d'honneur.

Vous semblez étonné de mon expression "royaliste de coeur". Il s'agit à mon avis, d'une certaine nostalgie que beaucoup de Français ressentent lors d'une visite de la Reine d'Angleterre, comme ce fut le cas en 1956. On se proclame de la Révolution française mais dès qu'une tête couronnée fait son apparition dans la vie publique, alors on se met à rêver aux valeurs et grandeurs de la vieille France. C'est un phénomène typiquement français que vous devez connaître. Une attirance indescriptible pour les valeurs véhiculées par le royalisme à travers les siècles. Ce fameux idéal de Chevalerie et d'Honneur qu'il a proposé. Et certains évènements de notre Histoire qui ont fait la gandeur de NOTRE pays.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Mer 5 Sep 2018 - 8:12

J'ai déplacé les quelques messages ci-dessus, afin de poursuivre cette conversation sans perturber votre sujet sur Robespierre. Wink

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Mer 5 Sep 2018 - 10:03

@Chevalier du Temple a écrit:Mavendorf, il se peut comme vous le pensez, que les Français se trompent, mais pour l'instant, que ce soit à tord ou à raison, ils pensent que c'est le peuple qui est souverain. Il va vous être très difficile de changer cet état d'esprit. Quant à convaincre nos compatriotes que la vérité ne se décide pas mais qu'elle s'impose à tous, je vous souhaite bonne chance.

Si nous ne commençons pas par nous même, il est bien certain qu'il ne sera pas possible de « changer » les autres. Ce n'est pas en épousant l'erreur de la majorité, que l'on revient à la Vérité.

@Chevalier du Temple a écrit:C'est une chose "terrible" que vous dites-là, à un patriote qui a passé sa vie entière à aimer et défendre la Patrie. Pensez-vous vraiment que Mélenchon le rouge soit véritablement français et patriote ?

Un Mélenchon préférera toujours affronter un « opposant » politique comme vous, plutôt que comme moi. Pour lui c'est facile, vous avez déjà accepté le préambule révolutionnaire. Vous êtes donc piégé par la sémantique de la Révolution, son vocabulaire et ses principes de base. Pourquoi pensez-vous que c'est toujours la gauche qui remporte la victoire et les combats idéologiques ? C'est tout simplement parce que la révolution est de gauche, et elle commence déjà à l'extrême droite qui n'en est qu'une variante.

@Chevalier du Temple a écrit:C'est un communiste franc-maçon pur et dur, qui a rassemblé dans son parti, la plupart des tarés de la France. Il est protégé par les médias collabos, comme une alternative au petit mondialiste Macron. Attention royalistes, Mélenchon, c'est le nouveau Robespierre, un gus qui n'hésitera pas, si nécessaire, à vous envoyer tous à la guillotine. Que Dieu nous protège !

Mais au Front National, vous avez aussi des franc-maçons. Vous dites que l'urgence est de défendre la religion et le règne de Notre Seigneur Jésus-Christ. Pensez vous que le Front National (ou autre variante MNR, MPF, parti de la France etc...) soit adapté à cet effet ?

Vous savez très que non... La religion ne peut pas être défendue comme nous la défendons ici. Tout simplement parce que le principe de base d'un parti républicain, c'est la laïcité maçonnique qui est la règle pour tous.

@Chevalier du Temple a écrit:Qu'est-ce qui me plait sur ce forum ? C'est d'abord l'ordre, la correction et la sérénité malgré quelques rares accrochages. Les sujets proposés sont intéressants et les échanges enrichissants, au contact de forumeurs intelligents. L'identité française et le désir que la France retrouve son âme, sont des sujets qui nous réunissent sur une même plateforme. Il y a une chose que j'ai découvert parmi vous, c'est que les royalistes ont beaucoup de choses à dire. Mais aussi que le royalisme est un principe et non une idéologie.

Merci pour ce passage et pour votre franchise.  Very Happy Comprenez que le royalisme ne peut être fort que dans son cadre naturel. A l'intérieur d'un parti politique, il perd automatiquement toute sa substance. Comment voulez vous critiquer la « marseillaise », le drapeau bleu blanc rouge, la laïcité maçonnique à l'intérieur d'une structure qui place l'ensemble de ce symbolisme comme des valeurs fondamentales à défendre ? C'est impossible...

Un royaliste qui s'abandonne à ce genre d'aventure, c'est un royaliste qui meurt très vite. Parce qu'il est soumis à la « loi du nombre », et non plus défenseur de la Vérité. Oui le royalisme ici sur notre forum est bien vivant. Et c'est parce qu'il existe encore de vrais défenseurs de la tradition politique de notre pays, que vous pouvez en apprécier les développements et en tirer un enrichissement personnel.

Je l'ai déjà dit à plusieurs reprises, et le je répète encore : c'est dans la société traditionnelle que l'homme se perfectionne, c'est dans la société traditionnelle que l'homme trouve son bien propre et qu'il participe lui même au bien commun. Le bien commun catholique, chrétien, c'est ici que vous le trouverez et pas dans un parti de la république.

@Chevalier du Temple a écrit:Vous semblez étonné de mon expression "royaliste de coeur". Il s'agit à mon avis, d'une certaine nostalgie que beaucoup de Français ressentent lors d'une visite de la Reine d'Angleterre, comme ce fut le cas en 1956. On se proclame de la Révolution française mais dès qu'une tête couronnée fait son apparition dans la vie publique, alors on se met à rêver aux valeurs et grandeurs de la vieille France. C'est un phénomène typiquement français que vous devez connaître. Une attirance indescriptible pour les valeurs véhiculées par le royalisme à travers les siècles. Ce fameux idéal de Chevalerie et d'Honneur qu'il a proposé. Et certains évènements de notre Histoire qui ont fait la gandeur de NOTRE pays.

Cette nostalgie ce sont nos racines. On ne peut se couper d'elles sans mourir. Les Français sont envieux, ils regardent avec émerveillement ce qui se passe en Angleterre ? Mais nom d'une pipe nous avons nous aussi un Prince héritier et une tradition politique bien plus solide que celle des anglais !

Pourquoi parlez vous d'une « vieille France » ? C'est la vraie France, celle d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Il nous appartient simplement de la faire vivre, et pas simplement dans notre cœur, mais aussi dans notre langage, dans notre vocabulaire et dans nos actions.


Dernière édition par Mavendorf le Mer 5 Sep 2018 - 10:28, édité 1 fois

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Française le Mer 5 Sep 2018 - 10:06

Il n'y a pas si longtemps , j'étais un double de Chevalier du temple la science en moins mais pour le ressenti oui .
Toute fois dans un coin obscur de mon être je sentais bien que je n'étais pas tout à fait en accord avec moi même .Ce désaccord a grandi pour finalement arriver à une conclusion que si je rejetais la laïcité de toutes mes forces sans parvenir à rejeter le vote , il fallait que je mette de l'ordre dans mes idées. Que une idéologie de secours qui plus est ne semble nous mener nulle part n'était pas la solution . Certes je mesure le long chemin qui reste à faire .J'ai eu souvent des doutes aussi en tant que chrétienne étant plus proche de libre penseur étant plus jeune , et je dois dire que ce n'est pas le pape actuel qui me réconcilie beaucoup avec l'église . Mais qu'importe son action n'est pas la mienne et lui seul en rendra compte le moment venu comme le mortel qu'il est .
Je sais que nous sommes raillés , pris pour des hurluberlus qu'importe aussi en tout cas en ce qui me concerne , personne ne peut présager de l'avenir , si le combat des légitimistes doit aboutir il aboutira , aides toi et le ciel t'aidera j'espère que ce dicton se réalisera .

Bonne journée à tous

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« tocos-y sé gaousos »
avatar

Française
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 287
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Mer 5 Sep 2018 - 13:33

@Française a écrit:Il n'y a pas si longtemps , j'étais un double de Chevalier du temple la science en moins mais pour le ressenti oui .

Merci pour votre message et pour votre témoignage chère Française. Very Happy Il est vrai que nous avons eu des échanges vous et moi, parfois assez âpres sur l'ancien forum. Vous nous avez découvert un peu de la même manière que Chevalier du Temple actuellement. Et vos convictions de l'époque avoisinaient celles de notre ami aujourd'hui.

@Française a écrit:Toute fois dans un coin obscur de mon être je sentais bien que je n'étais pas tout à fait en accord avec moi même .Ce désaccord a grandi pour finalement arriver à une conclusion que si je rejetais la laïcité de toutes mes forces sans parvenir à rejeter le vote , il fallait que je mette de l'ordre dans mes idées.

Je suis certain que notre ami, après ses confidences sur ce fil, est tiraillé de la même façon. Ce n'est pas facile, car la position royaliste implique une grosse remise en question. Toutes les choses auxquelles nous avons cru les uns et les autres s'effondrent, ce n'est pas facile de l'accepter.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Prince de Talmont le Mer 5 Sep 2018 - 18:24

@Chevalier du Temple a écrit:Mavendorf, il se peut comme vous le pensez, que les Français se trompent, mais pour l'instant, que ce soit à tord ou à raison, ils pensent que c'est le peuple qui est souverain. Il va vous être très difficile de changer cet état d'esprit. Quant à convaincre nos compatriotes que la vérité ne se décide pas mais qu'elle s'impose à tous, je vous souhaite bonne chance.

Quelle chimère que la démocratie, que le souverainisme...

C'est tellement grotesque cette tarte à la crème mille fois usés par mille politiciens : "les Français pensent que..."

Je vous assure que les Français ne pensent rien, n'ont aucune prise sur le pouvoir.
Il y a des individus qui pensent mille choses différentes chacun dans son coin et cela ne représente en rien une pensée commune et cohérente, cela ne représente pas la moindre force, c'est un argument digne d'un bateleur, d'un VRP vendeur d'assurances ou d'encyclopédie qui par cet artifice usé jusqu'à la corde ne fait qu'avancer son idée et son objectif à lui.

Depuis deux siècles on sait parfaitement conditionner les masses, on sait agiter comme on veut ce hochet de "l'opinion publique" dans tous les sens souhaités.

Les Français n'ont jamais rien fait.
Les rois ont fait, les réseaux maçonniques ont défaits (Révolution), les Français suivent.

Seule la structuration sous une Autorité qui est la tête peut aboutir à un résultat, avec une hiérarchie, une doctrine, un plan, des objectifs.

Dieu est la vérité et la vérité s'impose à tous. Même si tous pensaient le contraire, tous en seraient pour leurs frais.
La loi du nombre c'est la loi d'une ombre.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Chevalier du Temple le Mer 5 Sep 2018 - 22:12

Prince de Talmont, ce que vous affirmez sur les Français est scandaleux ! Vous avez une bien piètre idée de notre peuple qui, lorsqu'on lui en donne la possibilité, peut faire des choses extraordinaires. Comment pouvez-vous oublier que ce peuple que vous semblez tant mépriser, est le peuple qui a construit les Cathédrales ? Ce peuple béni de Dieu a donné tant d'exemple de courage, de travail, de génie à travers les âges. Le peuple de France fait partie intégrante de la grandeur française. Que de sacrifices ils ont fait, et que de sang versé pour arriver à faire la belle nation qui est la nôtre. De part sa tâche quotidienne, notre peuple a largement contribué à la richesse commune. C'est par leurs efforts que NOTRE pays s'est agrandit matériellement par les conquêtes qu'ils ont faites, et moralement par leurs vertus, leurs travaux et les efforts de leur vie.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par REQUETE CARLISTE le Mer 5 Sep 2018 - 22:31

@Chevalier du Temple a écrit:Prince de Talmont, ce que vous affirmez sur les Français est scandaleux ! Vous avez une bien piètre idée de notre peuple qui, lorsqu'on lui en donne la possibilité, peut faire des choses extraordinaires. Comment pouvez-vous oublier que ce peuple que vous semblez tant mépriser, est le peuple qui a construit les Cathédrales ? Ce peuple béni de Dieu a donné tant d'exemple de courage, de travail, de génie à travers les âges. Le peuple de France fait partie intégrante de la grandeur française. Que de sacrifices ils ont fait, et que de sang versé pour arriver à faire la belle nation qui est la nôtre. De part sa tâche quotidienne, notre peuple a largement contribué à la richesse commune. C'est par leurs efforts que NOTRE pays s'est agrandit matériellement par les conquêtes qu'ils ont faites, et moralement par leurs vertus, leurs travaux et les efforts de leur vie.

 A qui devons nous cette citation,  "Ce sont des veaux. Ils sont bons pour le massacre. Ils n'ont que ce qu'ils méritent" . 

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI
avatar

REQUETE CARLISTE
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 726
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 51
Localisation : Rade du Port du Levant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Prince de Talmont le Mer 5 Sep 2018 - 22:45

@Chevalier du Temple a écrit:Prince de Talmont, ce que vous affirmez sur les Français est scandaleux ! Vous avez une bien piètre idée de notre peuple qui, lorsqu'on lui en donne la possibilité, peut faire des choses extraordinaires. Comment pouvez-vous oublier que ce peuple que vous semblez tant mépriser, est le peuple qui a construit les Cathédrales ? Ce peuple béni de Dieu a donné tant d'exemple de courage, de travail, de génie à travers les âges. Le peuple de France fait partie intégrante de la grandeur française. Que de sacrifices ils ont fait, et que de sang versé pour arriver à faire la belle nation qui est la nôtre. De part sa tâche quotidienne, notre peuple a largement contribué à la richesse commune. C'est par leurs efforts que NOTRE pays s'est agrandit matériellement par les conquêtes qu'ils ont faites, et moralement par leurs vertus, leurs travaux et les efforts de leur vie.


Vous ne me comprenez pas, ou peut-être que je m'explique mal.

La formule "les Français pensent que" et tout aussi absurde que "les Allemands pensent que" ou "les Chinois pensent que".
Dans un peuple vous avez des gens qui pensent certaines choses, d'autres le contraire.
Prétendre faire la moyenne de l'ensemble des opinions pour en forger une qui les synthétiserait toutes est profondément ridicule. Décréter que cette soi-disant opinion moyenne est la bonne opinion est encore plus stupide.

Voilà pourtant le fondement de l'idée démocratique.

Un individu peut être intelligent, des individus qui s'accordent sur une idée partagée peuvent agir de manière intelligente (toutes les grandes réalisations que vous citez sont l'oeuvre du Royaume de France et de la Sainte Eglise Catholique).

Mais une foule est stupide, fut-elle composée d'individus intelligents. Une foule est déraisonnable, elle peut lyncher dans un accès de fureur juste après avoir porté aux nues dans un accès d'hystérie.

Ce qu'on appelle démocratie c'est la manipulation de la foule par un système politique et médiatique au service de la finance internationale et de ses réseaux occultes.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Chevalier du Temple le Mer 5 Sep 2018 - 23:55

Prince de Talmont, j'ai très bien compris ce que vous avez affirmé concernant " les Français pensent que...". Mais ce que je conteste, c'est ce que vous avez dit sur les Français "les Français n'ont jamais rien fait. Les rois ont fait..." Certes, en grande partie, les rois financèrent la construction des cathédrales tandis que l'Eglise en fut l'inspiratrice, mais c'est le peuple de France qui les a construites de ses mains. C'est tout un peuple qui participait de ses bras, de ses jambes, de ses peines à leur construction.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Française le Jeu 6 Sep 2018 - 9:47

J'ai peu être mal compris ,mais quand il dit les rois ont faits c'était sous entendu avec l'aide du  peuple , j'espère en tout cas .
Ensuite il a voulu faire la distinction entre le peuple merveilleux des cathédrales et le peuple qui depuis la révolution  a fini par se coucher aux nouveaux maitres d'aujourd'hui  .
Et même si il y a des exceptions dans les deux ,je dirai pour ma part qu'il ya un peuple de France pour une partie encore chrétien catholique descendant direct de ce peuple des cathédrales  et un peuple Français avec des origines cosmopolites , que ce peuple est en grand nombre ,en train de supplanter l'autre et c'est une des grandes difficultés que nous aurons à surmonter, qu'il en a rien à faire de l'histoire de France et de ses rois .Bientôt nous allons atteindre le point de non retour du fait de notre faible taux de nativité.
avatar

Française
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 287
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Prince de Talmont le Jeu 6 Sep 2018 - 11:29

Le roi est la tête.
Le corps sans la tête ne peut rien faire, mais évidemment la tête a besoin du corps.
Ce que je dénonce c'est l'apologie du corps sans tête que fait la Révolution et qui est est à la base de la démocratie et du nationalisme.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Jeu 6 Sep 2018 - 17:47

@Chevalier du Temple a écrit:Prince de Talmont, ce que vous affirmez sur les Français est scandaleux ! Vous avez une bien piètre idée de notre peuple qui, lorsqu'on lui en donne la possibilité, peut faire des choses extraordinaires. Comment pouvez-vous oublier que ce peuple que vous semblez tant mépriser, est le peuple qui a construit les Cathédrales ?
@Prince de Talmont a écrit:Vous ne me comprenez pas, ou peut-être que je m'explique mal.

La formule "les Français pensent que" et tout aussi absurde que "les Allemands pensent que" ou "les Chinois pensent que".
Dans un peuple vous avez des gens qui pensent certaines choses, d'autres le contraire.
Prétendre faire la moyenne de l'ensemble des opinions pour en forger une qui les synthétiserait toutes est profondément ridicule. Décréter que cette soi-disant opinion moyenne est la bonne opinion est encore plus stupide.

Voilà pourtant le fondement de l'idée démocratique.
@Chevalier du Temple a écrit:'ai très bien compris ce que vous avez affirmé concernant " les Français pensent que...". Mais ce que je conteste, c'est ce que vous avez dit sur les Français "les Français n'ont jamais rien fait. Les rois ont fait..."
Ce qu'il faut bien retenir, c'est que c'est l'autorité d'abord qui façonne et qui ordonne la multitude. La grandeur de la France, nous la devons à l'intelligence et à la patience de nos rois, mais aussi avec le concours du peuple et son obéissance.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Filip-Bo le Dim 9 Sep 2018 - 13:29

@Mavendorf a écrit:
Ce qu'il faut bien retenir, c'est que c'est l'autorité d'abord qui façonne et qui ordonne la multitude. La grandeur de la France, nous la devons à l'intelligence et à la patience de nos rois, mais aussi avec le concours du peuple et son obéissance.

Obéissance?!!! N'est-ce pas le propre d'une dictature?
Monsieur, je suis né libre comme vous et je refuse que vous veniez m'imposer votre foi, votre point de vue et votre opinion. Et vivre selon vos  règles et vos  paradigmes sera simplement insupportable pour moi.
Dites moi! Et pourquoi ce serait- vous qui détenez la vérité?  Et pourquoi voulez-vous m'imposer votre roi?

La grandeur de la France, on ne la doit qu'au peuple qui a travaillé, trimé, pleuré, inventé, cherché et trouvé. Notre grandeur, on la doit au menuisier, au maçon, au laboureur,  à l'agriculteur, au père qui s'est sacrifié pour ses enfants, et à la maman qui se réveillait durant les nuits pour allaiter ses enfants, malgré la misère. On la doit à tout ses gens qui avaient le sens de la besogne et du sacrifice. Les rois n'étaient là que pour guider le pauvre peuple aux croisades, aux impots, aux guerres pour amasser des fortunes, vivre dans des palais, s'asseoir sur le trône doré, vivre le prestige et se rendre maître d'un jeu, qu'on nomme l'échiquier en grandeur nature.

C'est le peuple que j'aime. C'est le peuple qui a tout donné. Il est venu le temps de lui rendre ses sacrifices et remercier sa sueur et son sang. Le peuple choisit.
Les faux nobles et les faux rois, à leur tour de pleurer en regardant passer le train du peuple sans s'arrêter.
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Dim 9 Sep 2018 - 14:02

@Filip-Bo a écrit:Monsieur, je suis né libre comme vous et je refuse que vous veniez m'imposer votre foi, votre point de vue et votre opinion. Et vivre selon vos  règles et vos  paradigmes sera simplement insupportable pour moi.

L'autorité est naturelle, et elle est nécessaire à la vie en communauté de l'homme. Vous n'avez jamais obéi à vos parents ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Lambda le Dim 9 Sep 2018 - 14:10

@Filip-Bo a écrit:
@Mavendorf a écrit:
Ce qu'il faut bien retenir, c'est que c'est l'autorité d'abord qui façonne et qui ordonne la multitude. La grandeur de la France, nous la devons à l'intelligence et à la patience de nos rois, mais aussi avec le concours du peuple et son obéissance.

Obéissance?!!! N'est-ce pas le propre d'une dictature?

Non, il y a eu des tas de civilisations avec obéissance mature des sujets, avant le monde moderne et ses fascismes matérialistes de pacotille.

@Filip-Bo a écrit:
Monsieur, je suis né libre comme vous et je refuse que vous veniez m'imposer votre foi, votre point de vue et votre opinion. Et vivre selon vos  règles et vos  paradigmes sera simplement insupportable pour moi.
Dites moi! Et pourquoi ce serait- vous qui détenez la vérité?  Et pourquoi voulez-vous m'imposer votre roi?

Je suis né libre aussi et je refuse que des voyous athées destructeurs de civilisation viennent casser mon pays sous le prétexte hautement stupide qu'ils seraient "libres". Seule la religion permet de construire une civilisation, C'EST PHILOSOPHIQUE ET DÉMONTRÉ, même l'athée Michel Onfray le reconnait, ainsi, la tragédie des civilisations est bien qu'on donne la parole à des gens qui n'ont aucune conscience de ce qui a créé une civlisation.

Celui qui détient la vérité, c'est celui qui a construit la civilisation et le pays.
Remettons les compteurs à zéro, la France à l'état de Gaule, et on va voir si l'homme moderne sera capable de construire la France : Que nenni ! L'homme moderne est un beau parleur, un lâche, un ladre, un débile immature obsédé sexuel avorteur qui ne sait que tromper sa femme, jouer à la gameboy, hurler dans des stades comme un demeuré, et courir après l'argent. L'homme moderne est un malade mental lourd, un casseur de civilisation, un voyou, voilà le résultat de se proclamer libre d'être athée et voilà le résultat de la démoncrassie.

@Filip-Bo a écrit:
La grandeur de la France, on ne la doit qu'au peuple qui a travaillé, trimé, pleuré, inventé, cherché et trouvé. Notre grandeur, on la doit au menuisier, au maçon, au laboureur,  à l'agriculteur, au père qui s'est sacrifié pour ses enfants, et à la maman qui se réveillait durant les nuits pour allaiter ses enfants, malgré la misère. On la doit à tout ses gens qui avaient le sens de la besogne et du sacrifice. Les rois n'étaient là que pour guider le pauvre peuple aux croisades, aux impots, aux guerres pour amasser des fortunes, vivre dans des palais, s'asseoir sur le trône doré, vivre le prestige et se rendre maître d'un jeu, qu'on nomme l'échiquier en grandeur nature.

C'est faux, c'est de l'ignorance pure, et encore une fois, la tragédie du monde moderne est qu'on donne le pouvoir et la parole à n'importe qui, qui donne son avis, sans analyse profonde, et sans conscience ni connaissance, ni réflexion réelle.

Le peuple a bien toutes les qualités que vous décrivez, mais cela ne suffit pas du tout à bâtir un pays tel que la France (la preuve : le courage, d'autres peuples l'ont aussi, et voyez le foutoir et la misère qu'il y a là-bas) :

- les qualités décrites, savoir organiser le travail, la société, les bonnes moeurs, les hôpitaux, les universités, l'école, l'humanisme (dans ce qu'il a de positif), TOUT  a été créé par le catholicisme, TOUT.
Avant la religion, il n'y avait que barbaries et guerres incessantes, et aucune frontière stable de créée, rien. Que du chaos !

- le génie français a été dirigé, choisi, inspiré, favorisé par les Rois, il ne s'est pas créé au p'tit bonheur la chance, les rois et le catholicisme ont érigé la cohérence de l'âme du pays, et le pays lui-même.

- évidemment, tout n'étant pas parfait en ce monde, il y a eu des ratés : croisades, impôts, guerres inutiles, mais les guerres existaient déjà AVANT les rois, à tel point que la France n'existait pas et n'avait aucune frontière stable, c'était le foutoir et la bagarre permanente, monsieur, ce sont les Rois qui ont stabilisé des frontières, et permis donc que la paix puisse émerger peu à peu, au fil des siècles. (exiger une paix immédiate est stupide, ce n'est pas possible, on ne passe pas de la barbarie à la paix d'un seul coup, c'est psychologique et philosophique, monsieur, un peu de lucidité).

@Filip-Bo a écrit:
C'est le peuple que j'aime. C'est le peuple qui a tout donné. Il est venu le temps de lui rendre ses sacrifices et remercier sa sueur et son sang. Le peuple choisit.
Les faux nobles et les faux rois, à leur tour de pleurer en regardant passer le train du peuple sans s'arrêter.

Moi aussi, j'aime le peuple, mais aimer le peuple ne veut pas dire aimer les voyous casseurs de civilisation du monde moderne !
Donc, aimons l'ancien peuple qui a bâti ce pays, et aimons les dirigeants qui ont fait la France et sans qui vous ne seriez même pas là. Autre chose est de l'ingratitude pure, et de la haute trahison.

Bref, développez un peu de lucidité au lieu de réciter les leçons de l'athéisme scolaire de façon mécanique.

Je parle crûment, c'est tout à fait maitrisé et volontaire. (principe de l'électro-choc..)

Bonne journée.


Dernière édition par Lambda le Dim 9 Sep 2018 - 14:19, édité 3 fois
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Suger le Dim 9 Sep 2018 - 14:11


@Filip-Bo a écrit:Obéissance?!!! N'est-ce pas le propre d'une dictature?
Monsieur, je suis né libre comme vous et je refuse que vous veniez m'imposer votre foi, votre point de vue et votre opinion. Et vivre selon vos règles et vos paradigmes sera simplement insupportable pour moi.
Dites moi! Et pourquoi ce serait- vous qui détenez la vérité? Et pourquoi voulez-vous m'imposer votre roi?

La grandeur de la France, on ne la doit qu'au peuple qui a travaillé, trimé, pleuré, inventé, cherché et trouvé. Notre grandeur, on la doit au menuisier, au maçon, au laboureur, à l'agriculteur, au père qui s'est sacrifié pour ses enfants, et à la maman qui se réveillait durant les nuits pour allaiter ses enfants, malgré la misère. On la doit à tout ses gens qui avaient le sens de la besogne et du sacrifice. Les rois n'étaient là que pour guider le pauvre peuple aux croisades, aux impots, aux guerres pour amasser des fortunes, vivre dans des palais, s'asseoir sur le trône doré, vivre le prestige et se rendre maître d'un jeu, qu'on nomme l'échiquier en grandeur nature.

C'est le peuple que j'aime. C'est le peuple qui a tout donné. Il est venu le temps de lui rendre ses sacrifices et remercier sa sueur et son sang. Le peuple choisit.
Les faux nobles et les faux rois, à leur tour de pleurer en regardant passer le train du peuple sans s'arrêter.

Un corps n'a besoin que d'une seule tête pour fonctionner.

Vous êtes un anarchiste ?

Si vous payez vos impôts vous obéissez.

Quelle est cette manie de tout réduire à la dictature ?

Vous savez vous donner des ordres à votre corps et il obéit, votre main ne va pas contester votre pouvoir, car vous êtes la tête.

Vous êtes un dictateur dans votre propre corps, vos cellules n'ont pas leur mot à dire, vos pieds non plus.

Il va falloir, vite revoir la définition d'une dictature, monsieur, la dictature est une dérive du républicanisme ( César et Sylla qui prolongent leur mandat de dictateur) pas de la monarchie.

Si vous voulez parler d'une dérive monarchique on parle de tyrannie pas de dictature.

Aller lire les politiques d'Aristote, la monarchie est cité comme un bon mode de gouvernement.

D'ailleurs pour Aristote, la démocratie est une dérive de la république, comme la tyrannie l'est de la monarchie.

Le peuple est très souvent un tyran.
Il tyrannise qui me diriez-vous ? Eh bien les minorités anticonformistes, dont les royalistes font partie.

Eh puisque vous êtes attaché à l'avis du peuple, sachez que le peuple était en majorité royaliste durant la révolution. La minorité révolutionnaire a imposé ses idées dans le sang, grâce à la domination nationale que leur offrait une ville comme Paris, dont la puissance démesurée est le fruit de la centralisation opéré par nos rois autour de leur domaine historique.

La révolution est parisienne, pas du tout nationale, un referendum aurait sauvé le roi et la monarchie à ce moment-là.

Le peuple va rester pendant très longtemps monarchiste, jusqu'en 1878, environs, quand le parlement qui était en majorité monarchiste a été renouvelé par l'arrivé massif de parlementaire républicain. Léon Gambetta le " commis voyageur de la république " n'est pas étranger à ce revirement, il a dû user de beaucoup de rhétorique et de démagogie devant les provinciaux pour inverser la tendance.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
À force de murmurer le nom du Roi, naîtront l'espoir du Roi, puis la nécessité du Roi, enfin la Royauté renaîtra.
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord.
avatar

Suger
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 155
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Orléanais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Filip-Bo le Dim 9 Sep 2018 - 20:11

@Mavendorf a écrit:
@Filip-Bo a écrit:Monsieur, je suis né libre comme vous et je refuse que vous veniez m'imposer votre foi, votre point de vue et votre opinion. Et vivre selon vos  règles et vos  paradigmes sera simplement insupportable pour moi.

L'autorité est naturelle, et elle est nécessaire à la vie en communauté de l'homme. Vous n'avez jamais obéi à vos parents ?

Insinuez-vous que vous êtes mon vrai père?
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par OCB le Lun 10 Sep 2018 - 11:21

Tant qu'on n'aura pas rompu franchement avec l' Illusion du "peuple souverain", il restera impossible de retrouver l'identité française perdue.
Je pense que l'identité française est morte, et qu'humainement c'est complètement foutu.








avatar

OCB
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 29
Date d'inscription : 09/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Lun 10 Sep 2018 - 19:35

@Filip-Bo a écrit:
@Mavendorf a écrit:L'autorité est naturelle, et elle est nécessaire à la vie en communauté de l'homme. Vous n'avez jamais obéi à vos parents ?

Insinuez-vous que vous êtes mon vrai père?

Bien sûr que non. En revanche en vous inscrivant sur ce forum, et en étant une partie de notre communauté, vous êtes dans l'obligation de vous plier aux règles qui sont ici définies. Cela vous a peut être échappé, mais je suis ici Administrateur de ce site, et vous êtes un simple utilisateur. En ce sens et comme dans n'importe quelle société, il y a une autorité qui s'exerce et qui a pour objectif de dire ce qui est conforme ou non, et qui est chargée d'élever la multitude. De récompenser aussi ceux qui agissent dans l'intérêt du bien commun, mais aussi de sanctionner (ou simplement corriger) ceux qui font mal.

Voyez vous ceci fonctionne exactement comme dans une famille, avec un père qui exerce l'autorité. Very Happy Je repose donc à présent ma question :

Vous n'avez jamais obéi à vos parents ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Prince de Talmont le Lun 10 Sep 2018 - 19:39

@OCB a écrit:Tant qu'on n'aura pas rompu franchement avec l' Illusion du "peuple souverain", il restera impossible de retrouver l'identité française perdue.
Je pense que l'identité française est morte, et qu'humainement c'est complètement foutu.

Quelque soit l'étendue du désastre, la joie et l'honneur de notre existence c'est de ne rien lui céder, pas de baisser les bras.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Filip-Bo le Lun 10 Sep 2018 - 20:26

@Mavendorf a écrit:
@Filip-Bo a écrit:
@Mavendorf a écrit:L'autorité est naturelle, et elle est nécessaire à la vie en communauté de l'homme. Vous n'avez jamais obéi à vos parents ?

Insinuez-vous que vous êtes mon vrai père?

Bien sûr que non. En revanche en vous inscrivant sur ce forum, et en étant une partie de notre communauté, vous êtes dans l'obligation de vous plier aux règles qui sont ici définies. Cela vous a peut être échappé, mais je suis ici Administrateur de ce site, et vous êtes un simple utilisateur. En ce sens et comme dans n'importe quelle société, il y a une autorité qui s'exerce et qui a pour objectif de dire ce qui est conforme ou non, et qui est chargée d'élever la multitude. De récompenser aussi ceux qui agissent dans l'intérêt du bien commun, mais aussi de sanctionner (ou simplement corriger) ceux qui font mal.

Voyez vous ceci fonctionne exactement comme dans une famille, avec un père qui exerce l'autorité.  Very Happy Je repose donc à présent ma question :

Vous n'avez jamais obéi à vos parents ?

Ma réponse était pour vous faire sourire Very Happy . vous êtes acerbe!

Les parents,
L'obéissance aux parents est une chose naturelle. Les parents aiment leur enfants et ne sont pas là pour les nuire. L'enfant grandit en regardant directement  les actes des parents et en  expérimentant leur amour.

Une mère et un père se jettrait dans la bouche d'un lion pour sauver leur enfant. Ils ont un puissant instinct naturel qu'on retrouve chez toutes les espèces.

Le roi qui est nommé par hérédité n'a pas un instinct d'amour naturel envers le peuple qui le distingue clairement des autres personnes. Sinon ça se saurait. On a entendu parler de l'instinct maternel mais jamais de l'instinct royal.
Le roi n'hérite pas des attributs de Jésus d'amour et d'indulgence. Les rois régissent par le glaive, et le sentiment étrange de cette légitimité naturelle qu'ils ont me fait entrevoir la misère future du peuple.
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Lun 10 Sep 2018 - 22:28

@Filip-Bo a écrit:Ma réponse était pour vous faire sourire  Very Happy . vous êtes acerbe!

Votre réponse n'en était pas une, puisque vous avez répliqué par une question.

@Filip-Bo a écrit:Les parents,
L'obéissance aux parents est une chose naturelle. Les parents aiment leur enfants et ne sont pas là pour les nuire. L'enfant grandit en regardant directement  les actes des parents et en  expérimentant leur amour.

Une mère et un père se jettrait dans la bouche d'un lion pour sauver leur enfant. Ils ont un puissant instinct naturel qu'on retrouve chez toutes les espèces.

C'est déjà pas mal de prendre acte du rôle de l'autorité, et de sa nécessité pour la vie en communauté. Voilà qui vous ramène à un peu de réalité, loin de vos excès de liberté absolue et trompeuse que vous inculque la république et ses "droit de l'homme".

@Filip-Bo a écrit:Le roi qui est nommé par hérédité n'a pas un instinct d'amour naturel envers le peuple qui le distingue clairement des autres personnes. Sinon ça se saurait. On a entendu parler de l'instinct maternel mais jamais de l'instinct royal.
Le roi n'hérite pas des attributs de Jésus d'amour et d'indulgence. Les rois régissent par le glaive, et le sentiment étrange de cette légitimité naturelle qu'ils ont me fait entrevoir la misère future du peuple.

Le roi est lui aussi père de famille, et il a la charge de transmettre le royaume à son fils dans les conditions les meilleures. Chose qu'un président n'est pas obligé de faire, puisque lui n'est pas tenu par la loi naturelle que vous évoquez dans votre message.

Quelques références pour comprendre la rôle de l'autorité dans la société traditionnelle :

La mission du souverain chez Confucius (500 av. J.C)
la mission du souverain consiste à procurer la paix et la bonne harmonie. Pour cela, son devoir politique est d’étudier la morale, puis d’essayer d’y conformer sa vie personnelle et celle de ses sujets.
La mission du souverain chez Aristote (384-322 av. J.C.)
La politique est une science à laquelle le souverain doit s’adonner pour mener les hommes à leur fin : le bonheur.
La mission naturelle du souverain chez saint Thomas (1224-1274)
De même que le médecin, dans une opération recherche la santé, ainsi le chef de la cité, par son action recherche la paix qui consiste dans l’harmonie bien réglée des citoyens. [18]
Le roi est celui qui gouverne la multitude d’une cité ou d’une province, et ceci en vue du bien commun.


Pour saint Thomas, comme pour Confucius et Aristote :

1. La politique est une science, la science de l’agir de l’homme : non seulement elle s’applique à déterminer le bien à atteindre, mais aussi la façon de réaliser ce bien.
2.Le gouvernement est un bien car il permet aux hommes d’accomplir leur fin : le bonheur. Il y parvient en réalisant le bien commun, ce qui consiste à :

- rendre les citoyens vertueux grâce aux lois,
- établir les conditions matérielles requises à la pratique de la vertu,
- principalement, à établir l’unité de la paix grâce à la justice.

Quelques références pour comprendre la rôle de l'autorité dans la société moderne :

Machiavel : la politique est un art, l’art de dissimuler
Avec son opuscule Le Prince, Machiavel (1469-1527) marque un changement majeur dans la conception occidentale de la politique sur laquelle s’aligneront ensuite tous les dirigeants modernes — que ceux-ci soient autocrates comme un Napoléon, ou démocrates.

Quelques citations :
[…] ce qui est absolument nécessaire, c’est de savoir bien déguiser cette nature de renard, et posséder parfaitement l’art et de simuler et de dissimuler.
Les hommes sont si aveuglés, si entraînés par le besoin du moment, qu’un trompeur trouve toujours quelqu’un qui se laisse tromper.
Un prince bien avisé ne doit point accomplir sa promesse lorsque cet accomplissement lui serait nuisible, et que les raisons qui l’ont déterminé à promettre n’existent plus : tel est le précepte à donner.
Il ne serait pas bon sans doute, si les hommes étaient tous gens de bien ; mais comme ils sont méchants, et qu’assurément ils ne vous tiendraient point leur parole, pourquoi devriez-vous leur tenir la vôtre ? Et d’ailleurs, un prince peut-il manquer de raisons légitimes pour colorer l’inexécution de ce qu’il a promis ?

Avec Machiavel, la politique n’est plus une science, elle devient un art, l’art de la dissimulation pour accéder au pouvoir et y rester. Il suffit de lire vos contributions pour se rendre compte que vous êtes complètement imprégné de la pensée des modernes, à la manière de Machiavel ou d'un Max Weber.

Une société qui affirme l’autonomie de l’homme à l’encontre de toute force supérieure à lui, de toute loi n’émanant pas expressément d’une volonté humaine, est appelée société autonome. Vous rejoignez un Jules Ferry (1832-1893), ministre franc-maçon de l’éducation sous la IIIe République lorsque celui-ci déclare :
Mon but, c’est d’organiser l’humanité sans Dieu et sans roi.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Filip-Bo le Mar 11 Sep 2018 - 0:11

@Mavendorf a écrit:
@Filip-Bo a écrit:Ma réponse était pour vous faire sourire  Very Happy . vous êtes acerbe!

Votre réponse n'en était pas une, puisque vous avez répliqué par une question.

@Filip-Bo a écrit:Les parents,
L'obéissance aux parents est une chose naturelle. Les parents aiment leur enfants et ne sont pas là pour les nuire. L'enfant grandit en regardant directement  les actes des parents et en  expérimentant leur amour.

Une mère et un père se jettrait dans la bouche d'un lion pour sauver leur enfant. Ils ont un puissant instinct naturel qu'on retrouve chez toutes les espèces.

C'est déjà pas mal de prendre acte du rôle de l'autorité, et de sa nécessité pour la vie en communauté. Voilà qui vous ramène à un peu de réalité, loin de vos excès de liberté absolue et trompeuse que vous inculque la république et ses "droit de l'homme".

@Filip-Bo a écrit:Le roi qui est nommé par hérédité n'a pas un instinct d'amour naturel envers le peuple qui le distingue clairement des autres personnes. Sinon ça se saurait. On a entendu parler de l'instinct maternel mais jamais de l'instinct royal.
Le roi n'hérite pas des attributs de Jésus d'amour et d'indulgence. Les rois régissent par le glaive, et le sentiment étrange de cette légitimité naturelle qu'ils ont me fait entrevoir la misère future du peuple.

Le roi est lui aussi père de famille, et il a la charge de transmettre le royaume à son fils dans les conditions les meilleures. Chose qu'un président n'est pas obligé de faire, puisque lui n'est pas tenu par la loi naturelle que vous évoquez dans votre message.

Quelques références pour comprendre la rôle de l'autorité dans la société traditionnelle :

La mission du souverain chez Confucius (500 av. J.C)
la mission du souverain consiste à procurer la paix et la bonne harmonie. Pour cela, son devoir politique est d’étudier la morale, puis d’essayer d’y conformer sa vie personnelle et celle de ses sujets.
La mission du souverain chez Aristote (384-322 av. J.C.)
La politique est une science à laquelle le souverain doit s’adonner pour mener les hommes à leur fin : le bonheur.
La mission naturelle du souverain chez saint Thomas (1224-1274)
De même que le médecin, dans une opération recherche la santé, ainsi le chef de la cité, par son action recherche la paix qui consiste dans l’harmonie bien réglée des citoyens. [18]
Le roi est celui qui gouverne la multitude d’une cité ou d’une province, et ceci en vue du bien commun.


Pour saint Thomas, comme pour Confucius et Aristote :

1. La politique est une science, la science de l’agir de l’homme : non seulement elle s’applique à déterminer le bien à atteindre, mais aussi la façon de réaliser ce bien.
2.Le gouvernement est un bien car il permet aux hommes d’accomplir leur fin : le bonheur. Il y parvient en réalisant le bien commun, ce qui consiste à :

- rendre les citoyens vertueux grâce aux lois,
- établir les conditions matérielles requises à la pratique de la vertu,
- principalement, à établir l’unité de la paix grâce à la justice.

Quelques références pour comprendre la rôle de l'autorité dans la société moderne :

Machiavel : la politique est un art, l’art de dissimuler
Avec son opuscule Le Prince, Machiavel (1469-1527) marque un changement majeur dans la conception occidentale de la politique sur laquelle s’aligneront ensuite tous les dirigeants modernes — que ceux-ci soient autocrates comme un Napoléon, ou démocrates.

Quelques citations :
[…] ce qui est absolument nécessaire, c’est de savoir bien déguiser cette nature de renard, et posséder parfaitement l’art et de simuler et de dissimuler.
Les hommes sont si aveuglés, si entraînés par le besoin du moment, qu’un trompeur trouve toujours quelqu’un qui se laisse tromper.
Un prince bien avisé ne doit point accomplir sa promesse lorsque cet accomplissement lui serait nuisible, et que les raisons qui l’ont déterminé à promettre n’existent plus : tel est le précepte à donner.
Il ne serait pas bon sans doute, si les hommes étaient tous gens de bien ; mais comme ils sont méchants, et qu’assurément ils ne vous tiendraient point leur parole, pourquoi devriez-vous leur tenir la vôtre ? Et d’ailleurs, un prince peut-il manquer de raisons légitimes pour colorer l’inexécution de ce qu’il a promis ?

Avec Machiavel, la politique n’est plus une science, elle devient un art, l’art de la dissimulation pour accéder au pouvoir et y rester. Il suffit de lire vos contributions pour se rendre compte que vous êtes complètement imprégné de la pensée des modernes, à la manière de Machiavel ou d'un Max Weber.

Une société qui affirme l’autonomie de l’homme à l’encontre de toute force supérieure à lui, de toute loi n’émanant pas expressément d’une volonté humaine, est appelée société autonome. Vous rejoignez un Jules Ferry (1832-1893), ministre franc-maçon de l’éducation sous la IIIe République lorsque celui-ci déclare :
Mon but, c’est d’organiser l’humanité sans Dieu et sans roi.

Quelle liberté absolue?
Est-ce que j'ai dit que j'étais anarchiste? Non!  Est ce qu'un démocrate est anarchiste? Absolument pas. Le démocrate vote pour quelqu'un qui va le diriger. Donc, il accepte bel et bien l'autorité. Il vote pour un souverain qui va le guider. Il vote pour un gouvernement et pour la même autorité que celle citée par  saint Thomas,  Confucius et Aristote.

Je suis juste entièrement contre le royalisme héréditaire. Je trouve cela d'une absurdité presque trivial. Je ne pourrai jamais supporter qu'un roi puisse décider  de léguer le royaume d'un peuple entier à son fils. C'est une  arnaque faite au peuple.
C'est le pauvre peuple qui est noble. Ce peuple transformé souvent en chair à canon qu'on mène à l'abattoire en le tirant de foi ou de force. C'est le boulanger, l'agriculteur, l'éboueur qui sont nobles. L'homme noble est celui qui se lève le matin, qui va chercher de quoi nourir sa famille, la peur au ventre, les mains meurtries et ulcérées. Qui se réveille le matin, laissant femme et enfants derrière lui,  sort sans savoir si le soir,  il reviendra ou pas.

Au nom de quoi, le fils du roi vient acquérir le royaume pour se pavaner dans son palais et s'amuser à la chasse à courre, et le peuple trime? Si il veut régner qu'il fasse ses preuves comme tout le monde et je vote pour lui et restera le temps d'un mandat.


Dernière édition par Filip-Bo le Mar 11 Sep 2018 - 13:45, édité 1 fois
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par OCB le Mar 11 Sep 2018 - 5:43

Question identité française, les jeunes sont privés de leurs racines au collège, en histoire:
Le Figaro
avatar

OCB
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 29
Date d'inscription : 09/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Filip-Bo le Mar 11 Sep 2018 - 7:56

@OCB a écrit:Question identité française, les jeunes sont privés de leurs racines au collège, en histoire:
Le Figaro

Le Figaro, celui qui appartient à Dassault (patronyme), de la famille Bloch bien connu, et qui a poussé vers la porte 268 journalistes ? Merveilleuses lectures! Effectivement!
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par OCB le Mar 11 Sep 2018 - 8:32

@Prince de Talmont a écrit:
@OCB a écrit:Tant qu'on n'aura pas rompu franchement avec l' Illusion du "peuple souverain", il restera impossible de retrouver l'identité française perdue.
Je pense que l'identité française est morte, et qu'humainement c'est complètement foutu.

Quelque soit l'étendue du désastre, la joie et l'honneur de notre existence c'est de ne rien lui céder, pas de baisser les bras.

Vous avez raison, il ne faut pas se laisser abattre. Pour ce qui est de ne "rien céder", c'est pas évident du fait des trahisons innombrables à tous les niveaux.
Mais on finit toujours par payer les conséquences de ses actes, donc la note va être très salée, in fine.
C'est pour cela, qu'en attendant que le désastre soit total, il est sans doute préférable de préparer "l'Après".
avatar

OCB
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 29
Date d'inscription : 09/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Mar 11 Sep 2018 - 18:55

@Filip-Bo a écrit:Quelle liberté absolue ?
Est-ce que j'ai dit que j'étais anarchiste? Non!  Est ce qu'un démocrate est anarchiste? Absolument pas.

On sent très bien dans vos interventions que vous placez votre conception de la « liberté absolue » au dessus de l'autorité naturelle à l'homme. Ce n'est qu'après quelques échanges que vous commencez lentement à revoir votre copie. Je constate que vous ne vous êtes jamais posé la question de « l'origine de l'autorité », et de son utilité au service du « bien commun ».

La base sur laquelle vous fondez votre pensée, est celle de la révolution de 1789 et de ses « droits de l'homme ». En ce sens, vous savez il n'y a pas une grande différence entre un anarchiste et un démocrate. Les deux puisent leur eau dans le même puits, avec quelques additifs différents.  

@Filip-Bo a écrit:Le démocrate vote pour quelqu'un qui va le diriger. Donc, il accepte bel et bien l'autorité. Il vote pour un souverain qui va le guider. Il vote pour un gouvernement et pour la même autorité que celle citée par  saint Thomas,  Confucius et Aristote.

Il y a juste un petit problème dans votre développement. C'est que le candidat que l'on vous propose, et déjà sélectionné par d'autres groupes qui se font concurrence (en apparence seulement), et tous adhérent au même système. On vous fait croire à la possibilité d'un changement par les urnes, alors que l'autorité qui mène la danse tient avec fermeté les rênes du pouvoir, et ne compte pas les lâcher.

@Filip-Bo a écrit:Je suis juste entièrement contre le royalisme héréditaire. Je trouve cela d'une absurdité presque trivial. Je ne pourrai jamais supporter qu'un roi puisse décider  de léguer le royaume d'un peuple entier à son fils. C'est une  arnaque faite au peuple.

La France est née, et elle s'est développée avec les rois. Rien à voir avec la théorie du contrat social de Jean-Jacques Rousseau. Il est juste de dire, que c'est depuis que les gens croient à ce contrat social par le jeu des sociétés de pensée que la France se meurt.

@Filip-Bo a écrit:C'est le pauvre peuple qui est noble. Ce peuple transformé souvent en chair à canon qu'on mène à l'abattoire en le tirant de foi ou de force. C'est le boulanger, l'agriculteur, l'éboueur qui sont nobles. L'homme noble est celui qui se lève le matin, qui va chercher de quoi nourir sa famille, la peur au ventre, les mains meurtries et ulcérées. Qui se réveille le matin, laissant femme et enfants derrière lui,  sort sans savoir si le soir,  il reviendra ou pas.

Le peuple a beaucoup souffert de la dictature des temps modernes, et des guerres instituées par la république. 1914 et 1945, ce sont des boucheries...

La conscription, est une loi qui vient de la révolution :  

La Loi Jourdan-Delbrel adoptée le 5 septembre 1798 institue la « conscription universelle et obligatoire » pour tous les hommes français âgés de 20 à 25 ans, c'est-à-dire le service militaire obligatoire. Cette loi était destinée à faire face à la grande démobilisation consécutive à la Chute de Robespierre en 1794. C'est le texte fondateur du service national en France, qui permettra à Napoléon Bonaparte d'alimenter les armées jusqu'en 1815.

Ce sont vos maîtres maçons, adeptes de la démocratie qui ont utilisé le peuple comme de la chair à canon. Nous sommes loin très loin de l'amour du roi et de « ses peuples »...  Wink

@Filip-Bo a écrit:Au nom de quoi, le fils du roi vient acquérir le royaume pour se pavaner dans son palais et s'amuser à la chasse à courre, et le peuple trime? Si il veut régner qu'il fasse ses preuves comme tout le monde et je vote pour lui et restera le temps d'un mandat.

Au nom de ce que je viens de vous dire. Au nom droit, de la légitimité, de la tradition, et au service du peuple Français. Vous évoquiez la noblesse, sachez que c'est elle qui versait son sang en première ligne pour protéger le peuple. L'histoire nous montre que les rois étaient des hommes, des vrais. Relisez l'histoire de Saint Louis ou de Henri IV, vous découvrirez qu'ils n'avaient pas peur de mouiller la chemise, et de prendre la tête des troupes si nécessaire. Ce courage là, vous ne le trouverez jamais dans vos présidents de la république...

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Filip-Bo le Mer 12 Sep 2018 - 6:45

@Mavendorf a écrit:
@Filip-Bo a écrit:Quelle liberté absolue ?
Est-ce que j'ai dit que j'étais anarchiste? Non!  Est ce qu'un démocrate est anarchiste? Absolument pas.

On sent très bien dans vos interventions que vous placez votre conception de la « liberté absolue » au dessus de l'autorité naturelle à l'homme. Ce n'est qu'après quelques échanges que vous commencez lentement à revoir votre copie. Je constate que vous ne vous êtes jamais posé la question de « l'origine de l'autorité », et de son utilité au service du « bien commun ».

La base sur laquelle vous fondez votre pensée, est celle de la révolution de 1789 et de ses « droits de l'homme ». En ce sens, vous savez il n'y a pas une grande différence entre un anarchiste et un démocrate. Les deux puisent leur eau dans le même puits, avec quelques additifs différents.  

@Filip-Bo a écrit:Le démocrate vote pour quelqu'un qui va le diriger. Donc, il accepte bel et bien l'autorité. Il vote pour un souverain qui va le guider. Il vote pour un gouvernement et pour la même autorité que celle citée par  saint Thomas,  Confucius et Aristote.

Il y a juste un petit problème dans votre développement. C'est que le candidat que l'on vous propose, et déjà sélectionné par d'autres groupes qui se font concurrence (en apparence seulement), et tous adhérent au même système. On vous fait croire à la possibilité d'un changement par les urnes, alors que l'autorité qui mène la danse tient avec fermeté les rênes du pouvoir, et ne compte pas les lâcher.

@Filip-Bo a écrit:Je suis juste entièrement contre le royalisme héréditaire. Je trouve cela d'une absurdité presque trivial. Je ne pourrai jamais supporter qu'un roi puisse décider  de léguer le royaume d'un peuple entier à son fils. C'est une  arnaque faite au peuple.

La France est née, et elle s'est développée avec les rois. Rien à voir avec la théorie du contrat social de Jean-Jacques Rousseau. Il est juste de dire, que c'est depuis que les gens croient à ce contrat social par le jeu des sociétés de pensée que la France se meurt.

@Filip-Bo a écrit:C'est le pauvre peuple qui est noble. Ce peuple transformé souvent en chair à canon qu'on mène à l'abattoire en le tirant de foi ou de force. C'est le boulanger, l'agriculteur, l'éboueur qui sont nobles. L'homme noble est celui qui se lève le matin, qui va chercher de quoi nourir sa famille, la peur au ventre, les mains meurtries et ulcérées. Qui se réveille le matin, laissant femme et enfants derrière lui,  sort sans savoir si le soir,  il reviendra ou pas.

Le peuple a beaucoup souffert de la dictature des temps modernes, et des guerres instituées par la république. 1914 et 1945, ce sont des boucheries...

La conscription, est une loi qui vient de la révolution :  

La Loi Jourdan-Delbrel adoptée le 5 septembre 1798 institue la « conscription universelle et obligatoire » pour tous les hommes français âgés de 20 à 25 ans, c'est-à-dire le service militaire obligatoire. Cette loi était destinée à faire face à la grande démobilisation consécutive à la Chute de Robespierre en 1794. C'est le texte fondateur du service national en France, qui permettra à Napoléon Bonaparte d'alimenter les armées jusqu'en 1815.

Ce sont vos maîtres maçons, adeptes de la démocratie qui ont utilisé le peuple comme de la chair à canon. Nous sommes loin très loin de l'amour du roi et de « ses peuples »...  Wink

@Filip-Bo a écrit:Au nom de quoi, le fils du roi vient acquérir le royaume pour se pavaner dans son palais et s'amuser à la chasse à courre, et le peuple trime? Si il veut régner qu'il fasse ses preuves comme tout le monde et je vote pour lui et restera le temps d'un mandat.

Au nom de ce que je viens de vous dire. Au nom droit, de la légitimité, de la tradition, et au service du peuple Français. Vous évoquiez la noblesse, sachez que c'est elle qui versait son sang en première ligne pour protéger le peuple. L'histoire nous montre que les rois étaient des hommes, des vrais. Relisez l'histoire de Saint Louis ou de Henri IV, vous découvrirez qu'ils n'avaient pas peur de mouiller la chemise, et de prendre la tête des troupes si nécessaire. Ce courage là, vous ne le trouverez jamais dans vos présidents de la république...

Les francs maçons sont vos maîtres mais vous ne le savez pas. La démocratie n'a rien à voir avec eux. Eux, ils la combattent. La démocratie est une idée. Je vous avais déjà expliqué ce principe. Le pouvoir au peuple et non pas à des individus.
Les francs maçons sont vos maîtres parce qu'ils vous manipulent facilement et tellement bien.
Ils ont ramené les musulmans, ici. Vous font détester la démocratie et le peuple, et maintenant, vous préparent à une guerre contre les ennemis de toujours et vous êtes au garde à vous!
Réveillez-vous!
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Minervalis le Mer 12 Sep 2018 - 7:15

On mesure l'avilissement d'un peuple au nombre et au degré d'obstination de ceux qui refusent l'évidence des lois naturelles et pensent que cela les rend libres. Ces gens sont dans l'illusion confortable qui soutient les régimes absurdes actuels et sont tout à fait incapables de réaliser que la liberté se trouve dans l'acceptation de l'ordre naturel et non dans la vaine agitation de la proclamation des diverses errances de la pensée.
avatar

Minervalis
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 35
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 57
Localisation : île de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par OCB le Mer 12 Sep 2018 - 7:42

Cela fait variment de la peine de voir des esclaves pontifier sur la démocratie et la soi-disante liberté qu'on leur vend si grossièrement.
C'est comme si reproduire et répéter des concepts les confortait dans leur illusion.
Un peuple coupé de son identité accepte beaucoup plus la servitude contemporaine, car ça reste la facilité.
avatar

OCB
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 29
Date d'inscription : 09/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Chevalier du Temple le Mer 12 Sep 2018 - 13:38

OCB, << Un peuple coupé de son identité >> c'est précisément ce que veut le mondialisme apatride. Nous mouler dans une mixture sans passé, sans culture définie, sans sagesse et sans réflexion.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Mer 12 Sep 2018 - 13:53

@Filip-Bo a écrit:Les francs maçons sont vos maîtres mais vous ne le savez pas. La démocratie n'a rien à voir avec eux. Eux, ils la combattent.

Comment se contredire soi même, en deux phrases...  Laughing Vous savez qui est à l'origine du système actuel que l'on nomme "démocratie" ?    

@Filip-Bo a écrit:La démocratie est une idée. Je vous avais déjà expliqué ce principe. Le pouvoir au peuple et non pas à des individus.

Vous reproduisez ici une fois encore l'hérésie de Rousseau et son "contrat social". C'est le roi qui donne vie à la France, et pas l'inverse. Vous inversez créateur et créature.  

@Filip-Bo a écrit:Les francs maçons sont vos maîtres parce qu'ils vous manipulent facilement et tellement bien.
Ils ont ramené les musulmans, ici. Vous font détester la démocratie et le peuple, et maintenant, vous préparent à une guerre contre les ennemis de toujours et vous êtes au garde à vous!
Réveillez-vous!

Vous faites avancer le système maçonnique en participant aux élections et à la vie des partis politiques, qui sont des sociétés artificielles. Réveillez-vous oui... Laughing

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par OCB le Mer 12 Sep 2018 - 14:06

@Chevalier du Temple a écrit:OCB, << Un peuple coupé de son identité >> c'est précisément ce que veut le mondialisme apatride. Nous mouler dans une mixture sans passé, sans culture définie, sans sagesse et sans réflexion.


Le mondialisme, je ne sais pas qui c'est, ni ce que c'est réellement... Mais je vois ce que vous voulez dire.
Pour prendre un exemple réel, ce que je vois de mes yeux, et ce que mes oreilles entendent, c'est "un frère" de sang cracher sur la France et son identité, et puis une soeur qui frémit de plaisir à écouter la marseillaise aux matchs de foots.
C'est ça qui m'indigne, plus que des commentaires sur le mondialisme que la "droite républicaine" nous vend et que je n'achèterai jamais non plus.
avatar

OCB
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 29
Date d'inscription : 09/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Gabriel O'Nyme le Mer 12 Sep 2018 - 16:24

Je reprendrais la définition de l'identité française traditionnelle ainsi:"Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne." (De Gaulle).
Or, les minorités sont devenues nombreuses, la culture gréco-latine n'est plus vraiment enseignée (qui parle encore le latin de nos jours?) et la religion chrétienne n'est plus réellement pratiquée.
Dès lors, j'affirme que l'identité française est en crise, et il va falloir être énergique pour la restaurer.
avatar

Gabriel O'Nyme
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 17
Date d'inscription : 23/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Gabriel O'Nyme le Mer 12 Sep 2018 - 16:49

@Mavendorf a écrit:Donc par conséquent un français ne peut être QUE royaliste.

français = royaliste (dans notre ADN, ces mots veulent dire la même chose). Voyons à présent si nous remplaçons votre message précédent par "français". (Simplement dans le but de vous faire réfléchir.)
@Chevalier du Temple a écrit:Vous savez que bien que n'étant pas moi-même français, je n'en ai pas moins beaucoup d'intérêt d'amitié envers eux.
Alors si vous n'êtes pas français, vous êtes quoi Chevalier du Temple ? Ne le prenez pas mal, mais ce que je veux dire par là, c'est que être "militant d'un parti" ne correspond en rien à l'appartenance réelle à un peuple.

La définition du royaliste selon le Larousse:"Partisan du roi, de la royauté dans un régime républicain ; se dit de ce qui soutient la cause du roi".
Aujourd'hui, il reste peu de royalistes.
Si je suis votre logique, il reste peu de français (puisque la majorité des républicains d'origine française ne sont pas royalistes). Je suis en désaccord.
avatar

Gabriel O'Nyme
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 17
Date d'inscription : 23/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Mer 12 Sep 2018 - 17:19

@Gabriel O'Nyme a écrit:Si je suis votre logique, il reste peu de français (puisque la majorité des républicains d'origine française ne sont pas royalistes). Je suis en désaccord.

Ce que vous dites est intéressant, puisque vous donnez vous même la solution du problème dans votre message sans même peut être le vouloir. Vous dites :

puisque la majorité des républicains d'origine française ne sont pas royalistes

Les républicains sont donc "d'origine française", ce qui montre que inconsciemment vous acceptez de reconnaître le fait que les français se sont coupés de leur origine, pour devenir "des républicains"... Et cette origine, elle se trouve bien dans la royauté et pas ailleurs. Very Happy Je sais que c'est difficile de l'admettre, en raison que nous brisons des habitudes intellectuelles fondées sur du sable par l'intermédiaire des sociétés de pensée. Nous dynamitons une idéologie nationale-catholique et un conservatisme républicain solidement implantée dans les têtes depuis un siècle et pieusement cultivés… Ce n’est jamais agréable de sortir de sa zone de confort, et pourtant aucun français soucieux de sortir sa patrie de l'ornière, ne pourra faire l'économie d'une bonne formation politique pour retrouver le bon combat et porter les coups les plus rudes à l'adversaire.

Je viens de publier justement un post dans la rubrique formation. Voir ICI - J'invite les membres et lecteurs de notre forum à télécharger ces quelques pages et à commencer à les étudier, dans le but de bien se réapproprier une pensée politique et philosophique conforme à celle de nos ancêtres et donc à nos origines. Wink

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Gabriel O'Nyme le Mer 12 Sep 2018 - 20:23

@Mavendorf a écrit:
@Gabriel O'Nyme a écrit:Si je suis votre logique, il reste peu de français (puisque la majorité des républicains d'origine française ne sont pas royalistes). Je suis en désaccord.

Ce que vous dites est intéressant, puisque vous donnez vous même la solution du problème dans votre message sans même peut être le vouloir. Vous dites :

puisque la majorité des républicains d'origine française ne sont pas royalistes

Les républicains sont donc "d'origine française", ce qui montre que inconsciemment vous acceptez de reconnaître le fait que les français se sont coupés de leur origine, pour devenir "des républicains"... Et cette origine, elle se trouve bien dans la royauté et pas ailleurs. Very Happy Je sais que c'est difficile de l'admettre, en raison que nous brisons des habitudes intellectuelles fondées sur du sable par l'intermédiaire des sociétés de pensée. Nous dynamitons une idéologie nationale-catholique et un conservatisme républicain solidement implantée dans les têtes depuis un siècle et pieusement cultivés… Ce n’est jamais agréable de sortir de sa zone de confort, et pourtant aucun français soucieux de sortir sa patrie de l'ornière, ne pourra faire l'économie d'une bonne formation politique pour retrouver le bon combat et porter les coups les plus rudes à l'adversaire.

C'est plutôt que je suivais votre logique en la reformulant Very Happy, en effet affirmer "les français non royalistes ne sont pas français" n'a aucun sens selon moi, c'est même l'application du sophisme du vrai écossais.
Pour moi, la monarchie française avait des avantages: nous avions des vertus, l'identité était protégée, nous étions puissants... sauf que les nobles et les bourgeois, une grande partie des élites du moment et d'aujourd'hui donc, étaient devenus des admirateurs des Lumières. Comment voulez-vous faire fonctionner un royaume sans élites? D'ailleurs, on le voit en ce moment, que les élites ont un grand rôle. Dès lors, comment pourrez-vous mettre un roi sur le trône si les élites de ce pays ne sont pas d'accord?

Par contre, je n'ai pas l'idéologie de Charles Maurras et mon républicanisme est très modéré Very Happy.
avatar

Gabriel O'Nyme
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 17
Date d'inscription : 23/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Filip-Bo le Mer 12 Sep 2018 - 20:25

@Mavendorf a écrit:
@Filip-Bo a écrit:Les francs maçons sont vos maîtres mais vous ne le savez pas. La démocratie n'a rien à voir avec eux. Eux, ils la combattent.

Comment se contredire soi même, en deux phrases...  Laughing Vous savez qui est à l'origine du système actuel que l'on nomme "démocratie" ?    

@Filip-Bo a écrit:La démocratie est une idée. Je vous avais déjà expliqué ce principe. Le pouvoir au peuple et non pas à des individus.

Vous reproduisez ici une fois encore l'hérésie de Rousseau et son "contrat social". C'est le roi qui donne vie à la France, et pas l'inverse. Vous inversez créateur et créature.  

@Filip-Bo a écrit:Les francs maçons sont vos maîtres parce qu'ils vous manipulent facilement et tellement bien.
Ils ont ramené les musulmans, ici. Vous font détester la démocratie et le peuple, et maintenant, vous préparent à une guerre contre les ennemis de toujours et vous êtes au garde à vous!
Réveillez-vous!

Vous faites avancer le système maçonnique en participant aux élections et à la vie des partis politiques, qui sont des sociétés artificielles. Réveillez-vous oui... Laughing

Qui est à l'origine de la démocratie? Les francs maçons? Vous sous estimez ce système. La démocrtaie est apparu depuis l'aube de l'humanité. Elle existait en inde, au pakistan, et dans la civilisation sumérienne.

Comprenez bien ce que je dis. Je me bat pour la démocratie et aujourd'hui, il y'a une guerre contre ce système.
Certes, les francs maçons ont utilisé ce beau concept pour tuer le royalisme. Ils sont les premiers à avoir utilisé ce concept en France. Mais si ils ont réussi à tuer le royalisme aussi facilement, c'est parce que la démocratie est l'avenir de l'humanité.
Ils ont utilisé un beau système et je me bat  pour ce système que je considère être le système de demain.
Le peuple rêve de la démocratie. Il sent ce concept, et vous les royalistes croyez moi, vous n'êtes pas mieux que les francs maçons. Vous imposez vos idées et vous ferez même pire . On connaît l'histoire absurde du royalisme.

Le peuple monsieur vaincra avec des gens intelligents et qui éduquent à l'intelligence.

Jésus a t-il appellé au royalisme et à la mort des autres?

Lisez la bible et JEAN 6, le secret de ce monde est dans ses versets!
Lisez le mais surtout, comprenez le en prenant le temps de  comprendre son sens profond:


1Après cela, Jésus s'en alla de l'autre côté de la mer de Galilée, de Tibériade. 2Une grande foule le suivait, parce qu'elle voyait les miracles qu'il opérait sur les malades. 3Jésus monta sur la montagne, et là il s'assit avec ses disciples. 4Or, la Pâque était proche, la fête des Juifs. 5Ayant levé les yeux, et voyant qu'une grande foule venait à lui, Jésus dit à Philippe: Où achèterons-nous des pains, pour que ces gens aient à manger? 6Il disait cela pour l'éprouver, car il savait ce qu'il allait faire. 7Philippe lui répondit: Les pains qu'on aurait pour deux cents deniers ne suffiraient pas pour que chacun en reçût un peu. 8Un de ses disciples, André, frère de Simon Pierre, lui dit: 9Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons; mais qu'est-ce que cela pour tant de gens? 10Jésus dit: Faites-les asseoir. Il y avait dans ce lieu beaucoup d'herbe. Ils s'assirent donc, au nombre d'environ cinq mille hommes. 11Jésus prit les pains, rendit grâces, et les distribua à ceux qui étaient assis; il leur donna de même des poissons, autant qu'ils en voulurent. 12Lorsqu'ils furent rassasiés, il dit à ses disciples: Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne se perde. 13Ils les ramassèrent donc, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restèrent des cinq pains d'orge, après que tous eurent mangé. 14Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde.

15Et Jésus, sachant qu'ils allaient venir l'enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul.

16Quand le soir fut venu, ses disciples descendirent au bord de la mer. 17Etant montés dans une barque, ils traversaient la mer pour se rendre à Capernaüm. Il faisait déjà nuit, et Jésus ne les avait pas encore rejoints. 18Il soufflait un grand vent, et la mer était agitée. 19Après avoir ramé environ vingt-cinq ou trente stades, ils virent Jésus marchant sur la mer et s'approchant de la barque. Et ils eurent peur. 20Mais Jésus leur dit: C'est moi; n'ayez pas peur! 21Ils voulaient donc le prendre dans la barque, et aussitôt la barque aborda au lieu où ils allaient.

22La foule qui était restée de l'autre côté de la mer avait remarqué qu'il ne se trouvait là qu'une seule barque, et que Jésus n'était pas monté dans cette barque avec ses disciples, mais qu'ils étaient partis seuls. 23Le lendemain, comme d'autres barques étaient arrivées de Tibériade près du lieu où ils avaient mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâces, 24les gens de la foule, ayant vu que ni Jésus ni ses disciples n'étaient là, montèrent eux-mêmes dans ces barques et allèrent à Capernaüm à la recherche de Jésus. 25Et l'ayant trouvé au delà de la mer, ils lui dirent: Rabbi, quand es-tu venu ici?

26Jésus leur répondit: En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. 27Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau. 28Ils lui dirent: Que devons-nous faire, pour faire les oeuvres de Dieu? 29Jésus leur répondit: L'oeuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé. 30Quel miracle fais-tu donc, lui dirent-ils, afin que nous le voyions, et que nous croyions en toi? Que fais-tu? 31Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit: Il leur donna le pain du ciel à manger. 32Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; 33car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. 34Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain.

35Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. 36Mais, je vous l'ai dit, vous m'avez vu, et vous ne croyez point. 37Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; 38car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. 39Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, c'est que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. 40La volonté de mon Père, c'est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.

41Les Juifs murmuraient à son sujet, parce qu'il avait dit: Je suis le pain qui est descendu du ciel. 42Et ils disaient: N'est-ce pas là Jésus, le fils de Joseph, celui dont nous connaissons le père et la mère? Comment donc dit-il: Je suis descendu du ciel? 43Jésus leur répondit: Ne murmurez pas entre vous. 44Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire; et je le ressusciterai au dernier jour. 45Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi. 46C'est que nul n'a vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu; celui-là a vu le Père. 47En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. 48Je suis le pain de vie. 49Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. 50C'est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. 51Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.

52Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: Comment peut-il nous donner sa chair à manger? 53Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. 54Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. 55Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. 56Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. 57Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. 58C'est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n'en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement.

59Jésus dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm.

60Plusieurs de ses disciples, après l'avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l'écouter? 61Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit: Cela vous scandalise-t-il? 62Et si vous voyez le Fils de l'homme monter où il était auparavant?... 63C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. 64Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point. Car Jésus savait dès le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient point, et qui était celui qui le livrerait. 65Et il ajouta: C'est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père.

66Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui. 67Jésus donc dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? 68Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. 69Et nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Saint de Dieu. 70Jésus leur répondit: N'est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze? Et l'un de vous est un démon! 71Il parlait de Judas Iscariot, fils de Simon; car c'était lui qui devait le livrer, lui, l'un des douze.
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par La Houssaye le Mer 12 Sep 2018 - 21:26

@Filip-Bo a écrit:
@Mavendorf a écrit:
@Filip-Bo a écrit:Les francs maçons sont vos maîtres mais vous ne le savez pas. La démocratie n'a rien à voir avec eux. Eux, ils la combattent.

Comment se contredire soi même, en deux phrases...  Laughing Vous savez qui est à l'origine du système actuel que l'on nomme "démocratie" ?    

@Filip-Bo a écrit:La démocratie est une idée. Je vous avais déjà expliqué ce principe. Le pouvoir au peuple et non pas à des individus.

Vous reproduisez ici une fois encore l'hérésie de Rousseau et son "contrat social". C'est le roi qui donne vie à la France, et pas l'inverse. Vous inversez créateur et créature.  

@Filip-Bo a écrit:Les francs maçons sont vos maîtres parce qu'ils vous manipulent facilement et tellement bien.
Ils ont ramené les musulmans, ici. Vous font détester la démocratie et le peuple, et maintenant, vous préparent à une guerre contre les ennemis de toujours et vous êtes au garde à vous!
Réveillez-vous!

Vous faites avancer le système maçonnique en participant aux élections et à la vie des partis politiques, qui sont des sociétés artificielles. Réveillez-vous oui... Laughing

Qui est à l'origine de la démocratie? Les francs maçons? Vous sous estimez ce système. La démocrtaie est apparu depuis l'aube de l'humanité. Elle existait en inde, au pakistan, et dans la civilisation sumérienne.

Comprenez bien ce que je dis. Je me bat pour la démocratie et aujourd'hui, il y'a une guerre contre ce système.
Certes, les francs maçons ont utilisé ce beau concept pour tuer le royalisme. Ils sont les premiers à avoir utilisé ce concept en France. Mais si ils ont réussi à tuer le royalisme aussi facilement, c'est parce que la démocratie est l'avenir de l'humanité.
Ils ont utilisé un beau système et je me bat  pour ce système que je considère être le système de demain.
Le peuple rêve de la démocratie. Il sent ce concept, et vous les royalistes croyez moi, vous n'êtes pas mieux que les francs maçons. Vous imposez vos idées et vous ferez même pire . On connaît l'histoire absurde du royalisme.

Le peuple monsieur vaincra avec des gens intelligents et qui éduquent à l'intelligence.

Jésus a t-il appellé au royalisme et à la mort des autres?

Lisez la bible et JEAN 6, le secret de ce monde est dans ses versets!
Lisez le mais surtout, comprenez le en prenant le temps de  comprendre son sens profond:


1Après cela, Jésus s'en alla de l'autre côté de la mer de Galilée, de Tibériade. 2Une grande foule le suivait, parce qu'elle voyait les miracles qu'il opérait sur les malades. 3Jésus monta sur la montagne, et là il s'assit avec ses disciples. 4Or, la Pâque était proche, la fête des Juifs. 5Ayant levé les yeux, et voyant qu'une grande foule venait à lui, Jésus dit à Philippe: Où achèterons-nous des pains, pour que ces gens aient à manger? 6Il disait cela pour l'éprouver, car il savait ce qu'il allait faire. 7Philippe lui répondit: Les pains qu'on aurait pour deux cents deniers ne suffiraient pas pour que chacun en reçût un peu. 8Un de ses disciples, André, frère de Simon Pierre, lui dit: 9Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons; mais qu'est-ce que cela pour tant de gens? 10Jésus dit: Faites-les asseoir. Il y avait dans ce lieu beaucoup d'herbe. Ils s'assirent donc, au nombre d'environ cinq mille hommes. 11Jésus prit les pains, rendit grâces, et les distribua à ceux qui étaient assis; il leur donna de même des poissons, autant qu'ils en voulurent. 12Lorsqu'ils furent rassasiés, il dit à ses disciples: Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne se perde. 13Ils les ramassèrent donc, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restèrent des cinq pains d'orge, après que tous eurent mangé. 14Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde.

15Et Jésus, sachant qu'ils allaient venir l'enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul.

16Quand le soir fut venu, ses disciples descendirent au bord de la mer. 17Etant montés dans une barque, ils traversaient la mer pour se rendre à Capernaüm. Il faisait déjà nuit, et Jésus ne les avait pas encore rejoints. 18Il soufflait un grand vent, et la mer était agitée. 19Après avoir ramé environ vingt-cinq ou trente stades, ils virent Jésus marchant sur la mer et s'approchant de la barque. Et ils eurent peur. 20Mais Jésus leur dit: C'est moi; n'ayez pas peur! 21Ils voulaient donc le prendre dans la barque, et aussitôt la barque aborda au lieu où ils allaient.

22La foule qui était restée de l'autre côté de la mer avait remarqué qu'il ne se trouvait là qu'une seule barque, et que Jésus n'était pas monté dans cette barque avec ses disciples, mais qu'ils étaient partis seuls. 23Le lendemain, comme d'autres barques étaient arrivées de Tibériade près du lieu où ils avaient mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâces, 24les gens de la foule, ayant vu que ni Jésus ni ses disciples n'étaient là, montèrent eux-mêmes dans ces barques et allèrent à Capernaüm à la recherche de Jésus. 25Et l'ayant trouvé au delà de la mer, ils lui dirent: Rabbi, quand es-tu venu ici?

26Jésus leur répondit: En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. 27Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau. 28Ils lui dirent: Que devons-nous faire, pour faire les oeuvres de Dieu? 29Jésus leur répondit: L'oeuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé. 30Quel miracle fais-tu donc, lui dirent-ils, afin que nous le voyions, et que nous croyions en toi? Que fais-tu? 31Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit: Il leur donna le pain du ciel à manger. 32Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; 33car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. 34Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain.

35Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. 36Mais, je vous l'ai dit, vous m'avez vu, et vous ne croyez point. 37Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; 38car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. 39Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, c'est que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. 40La volonté de mon Père, c'est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.

41Les Juifs murmuraient à son sujet, parce qu'il avait dit: Je suis le pain qui est descendu du ciel. 42Et ils disaient: N'est-ce pas là Jésus, le fils de Joseph, celui dont nous connaissons le père et la mère? Comment donc dit-il: Je suis descendu du ciel? 43Jésus leur répondit: Ne murmurez pas entre vous. 44Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire; et je le ressusciterai au dernier jour. 45Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi. 46C'est que nul n'a vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu; celui-là a vu le Père. 47En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. 48Je suis le pain de vie. 49Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. 50C'est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. 51Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.

52Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: Comment peut-il nous donner sa chair à manger? 53Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. 54Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. 55Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. 56Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. 57Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. 58C'est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n'en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement.

59Jésus dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm.

60Plusieurs de ses disciples, après l'avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l'écouter? 61Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit: Cela vous scandalise-t-il? 62Et si vous voyez le Fils de l'homme monter où il était auparavant?... 63C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. 64Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point. Car Jésus savait dès le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient point, et qui était celui qui le livrerait. 65Et il ajouta: C'est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père.

66Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui. 67Jésus donc dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? 68Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. 69Et nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Saint de Dieu. 70Jésus leur répondit: N'est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze? Et l'un de vous est un démon! 71Il parlait de Judas Iscariot, fils de Simon; car c'était lui qui devait le livrer, lui, l'un des douze.
Utilisez-vous une bible protestante ?
avatar

La Houssaye
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 61
Date d'inscription : 25/01/2018
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Jeu 13 Sep 2018 - 17:59

@Filip-Bo a écrit:Certes, les francs maçons ont utilisé ce beau concept pour tuer le royalisme. Ils sont les premiers à avoir utilisé ce concept en France. Mais si ils ont réussi à tuer le royalisme aussi facilement, c'est parce que la démocratie est l'avenir de l'humanité.
Ils ont utilisé un beau système et je me bat  pour ce système que je considère être le système de demain.
Le peuple rêve de la démocratie. Il sent ce concept, et vous les royalistes croyez moi, vous n'êtes pas mieux que les francs maçons. Vous imposez vos idées et vous ferez même pire . On connaît l'histoire absurde du royalisme.

Le peuple monsieur vaincra avec des gens intelligents et qui éduquent à l'intelligence.

Il est faux de penser les Français (ou le peuple) comme un seul homme. C'est une hérésie que je pense vous avoir démontré. Cela ne tient tout simplement pas devant les faits, la Révolution est le résultat d'une infime minorité d'oligarques qui dicte sa loi en fonction des ses intérêts, et enveloppe cela dans l'escroquerie de la volonté générale à laquelle vous adhérez. Le Roi de France n'est pas un dictateur, sa seule volonté est celle de la loi juste au service du bien commun.

La force de la monarchie traditionnelle repose précisément dans la reconnaissance d'une loi extérieure à toute volonté humaine, dont les dépositaires de l'autorité sont les serviteurs. Ainsi le souverain est-il d’autant plus légitime qu’il exerce le pouvoir selon la loi du Créateur :

1) la loi naturelle — accessible par les seules lumières de la raison.
2) la loi révélée — ou loi divine.

En France, le roi est le lieu-tenant de Dieu sur terre ; pour ses sujets il est la figure de Jésus-Christ, du Christ-Roi. Il est une image de la Source de l’autorité, de l’Auteur de la Création. Loin d’être arbitraire, l’autorité du roi est circonscrite par la loi naturelle, la loi divine et par les lois de l’institution monarchique auxquelles tous doivent se soumettre — le roi comme ses sujets.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Filip-Bo le Jeu 13 Sep 2018 - 20:38


Vous dites que le roi de France n'est pas un dictateur. A t-il organisé un vote ou des referendums pour sa succession? Non! Donc c'est un dictateur!

Vous dites: "Une loi extérieur à toute volonté humaine". Le roi n'avait pas de volonté?!!! Comment expliquez-vous leur penchant pour la perversité (défois homo)? L'ont-ils voulu ou pas?

La loi naturelle est contre le royalisme héréditaire. La loi naturelle est la loi de la compétence et non pas de l'hérédité.

Vous dites en France, le roi est le lieutenant de Dieu.
Jésus n'a t'il pas encouragé d'aimer son ennemi et de tendre sa joue?
le roi fait tout le contraire des paroles de Jésus!!!
Dieu n'a pas de lieutenant. Qui a donné ce titre au roi? Dieu ou lui même. Jésus a t-il dit que les rois sont ses lieutenant sur terre?!!! Ah bon?!!!
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Mavendorf le Jeu 13 Sep 2018 - 20:56

@Filip-Bo a écrit:
Vous dites que le roi de France n'est pas un dictateur. A t-il organisé un vote ou des referendums pour sa succession? Non! Donc c'est un dictateur!

Avez vous voté pour avoir les parents qui sont les vôtres ? Laughing Vous ne savez pas visiblement ce qu'est la "loi naturelle". Tous les hommes sont soumis à des mêmes lois qu’ils n’ont pas choisies ; des lois physiques et physiologiques bien sûr, mais aussi des lois de bon comportement, ou lois morales.

Ecoutons Cicéron (106-43 av. J.C.) à ce sujet :

Il est, en effet, une loi véritable, la droite raison conforme à la nature, immuable et éternelle qui appelle l’homme au devoir par ses commandements et le détourne du mal par ses défenses et dont les commandements ni les défenses ne restent jamais sans effet sur les bons, ni sans action sur les méchants.
On ne peut
- ni l’infirmer par d’autres lois,
- ni déroger à quelques-uns de ses préceptes,
- ni l’abroger tout entière.

Ni le sénat, ni le peuple ne peuvent nous soustraire à son empire ; elle n’a pas besoin d’interprète qui l’explique.

Il n’y en aura pas une à Rome, une autre à Athènes, une aujourd’hui, une autre demain, mais une seule et même loi éternelle, inaltérable qui dans tous les temps régit à la fois tous les peuples.

Et l’univers entier est soumis à un seul maître, à un seul roi suprême, au Dieu tout-puissant qui a conçu et médité cette loi.

La méconnaître, pour un homme, c’est se fuir soi-même, renier sa nature et par là même subir les plus cruels châtiments, lors même qu’on échapperait à tout ce qu’on regarde comme des supplices.

À l’instar d’un Confucius ou d’un Aristote, Cicéron reconnaît lui aussi le droit divin ; la loi naturelle ne saurait provenir que du Dieu auteur de la nature humaine. Cette loi naturelle, elle est contraire aux artificiels Droits de l’Homme, que l’Occident décadent essaie d’imposer au reste du monde, et dont vous faites ici le relais en brave petit soldat de la république maçonnique. Laughing

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Filip-Bo le Ven 14 Sep 2018 - 8:00

@Mavendorf a écrit:
@Filip-Bo a écrit:
Vous dites que le roi de France n'est pas un dictateur. A t-il organisé un vote ou des referendums pour sa succession? Non! Donc c'est un dictateur!

Avez vous voté pour avoir les parents qui sont les vôtres ? Laughing Vous ne savez pas visiblement ce qu'est la "loi naturelle". Tous les hommes sont soumis à des mêmes lois qu’ils n’ont pas choisies ; des lois physiques et physiologiques bien sûr, mais aussi des lois de bon comportement, ou lois morales.

Ecoutons Cicéron (106-43 av. J.C.) à ce sujet :

Il est, en effet, une loi véritable, la droite raison conforme à la nature, immuable et éternelle qui appelle l’homme au devoir par ses commandements et le détourne du mal par ses défenses et dont les commandements ni les défenses ne restent jamais sans effet sur les bons, ni sans action sur les méchants.
On ne peut
- ni l’infirmer par d’autres lois,
- ni déroger à quelques-uns de ses préceptes,
- ni l’abroger tout entière.

Ni le sénat, ni le peuple ne peuvent nous soustraire à son empire ; elle n’a pas besoin d’interprète qui l’explique.

Il n’y en aura pas une à Rome, une autre à Athènes, une aujourd’hui, une autre demain, mais une seule et même loi éternelle, inaltérable qui dans tous les temps régit à la fois tous les peuples.

Et l’univers entier est soumis à un seul maître, à un seul roi suprême, au Dieu tout-puissant qui a conçu et médité cette loi.

La méconnaître, pour un homme, c’est se fuir soi-même, renier sa nature et par là même subir les plus cruels châtiments, lors même qu’on échapperait à tout ce qu’on regarde comme des supplices.

À l’instar d’un Confucius ou d’un Aristote, Cicéron reconnaît lui aussi le droit divin ; la loi naturelle ne saurait provenir que du Dieu auteur de la nature humaine. Cette loi naturelle, elle est contraire aux artificiels Droits de l’Homme, que l’Occident décadent essaie d’imposer au reste du monde, et dont vous faites ici le relais en brave petit soldat de la république maçonnique. Laughing

Il y'a deux sortes de lois dans ce monde. Il y'a les lois de la matière et les lois de l'esprit.
Les lois de la matière ( Les lois biologiques, les lois de la physiques, les lois de l'astrophysiques) sont figées. L'homme ne peut modifier ses lois.
L'enfantement débute par les lois de la matière.
Quand vous dites qu'on ne choisit pas ses parents, vous parlez de la loi de la matière qui est non modifiable.
Nous ne pouvons user de libre arbitre dans le choix de la parenté et dans les règles de la matière.

Les lois spirituelles, elles, même si elle sont d'ordre divin et donc non modifiable, subissent l'interprétation humaîne et subissent le libre arbitre humain.
Vous vous parlez qu'on n'a pas d'autres choix que de suivre le roi. Le royalisme ne débute pas par des lois de la matière. Vous mélangez les lois de la matière et les lois de l'esprit.

Dieu nous jugera sur nos interprétation des lois spirituelles et non sur les interprétations des lois de la matière.
Et même un prophète peut être méprisé par un roi. Le roi n'est issu ni d'un ordre de la matière ni d'un ordre de l'esprit. Il est issu d'un ordre humain qui subit le libre arbitre.

Marc 6
…3-N'est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon? et ses soeurs ne sont-elles pas ici parmi nous? Et il était pour eux une occasion de chute.
4-Mais Jésus leur dit: Un prophète n'est méprisé que dans sa patrie, parmi ses parents, et dans sa maison.
5-Il ne put faire là aucun miracle, si ce n'est qu'il imposa les mains à quelques malades et les guérit.…
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat sur l'identité française

Message par Henryk le Ven 14 Sep 2018 - 9:15

On ne vous de mande pas de répondre à côté avec de la science qui est une sous-matière. Avez vous choisi vos parents? Donc vous déduisez que la loi naturelle est une loi dictatoriale, si je suis votre raisonnement.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1607
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum