Les historiens et l'apport de l'islam...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Musulman le Jeu 30 Aoû 2018 - 6:49

George Sarton (l'un des plus grand historien) disait :
« Le miracle de la science arabe… J’utilise le mot miracle comme un symbole de notre incapacité à expliquer des exploits presque incroyables… est sans aucun parallèle dans l’histoire de l’humanité. »

Howard R. Turner, historien médiéviste, a écrit :
"Les artistes et scientifiques musulmans, les princes et les travailleurs ont fabriqué ensemble une culture unique qui a directement et indirectement influencé les sociétés sur les autres continents."

, les meilleures citations sont celles de John William Draper :
"On ne saurait trop déplorer que la littérature européenne ait systématiquement cherché à nous faire oublier nos obligations scientifiques envers les mahométans.
Il est certainement temps que nous les reconnaissions.
Une injustice, fondée uniquement sur la haine religieuse et sur l'orgueil national, ne peut durer éternellement.""Les Arabes ont laissé sur l’Europe une empreinte intellectuelle que la chrétienté ne pourra bientôt plus ignorer ; ils l’ont inscrite de façon indélébile dans les cieux comme peut le constater toute personne lisant le nom des étoiles sur un globe céleste."

Jean Jacques Baude
Ces hommes [les Maures des villes d'Algérie], que nous méprisons trop, sont les fils de ceux qui couvrirent l'Espagne de monuments qu'elle n'est plus en état d'entretenir, qui allumèrent le flambeau des sciences sur l'Europe barbare, qui nous révélèrent, avant Constantinople et Rome, les écrits des Grecs et des Latins, et nous donnèrent les premières notions de chimie, de médecine et d'astronomie

Jean Sylvain Bailly
Les nations de l'Europe divisées, occupées pendant des siècles à se déchirer, après avoir vieilli dans la barbarie, n'ont été éclairées que par l'invasion des Maures, et par l'arrivée des Grecs échappés à la prise de Constantinople.

Napoléon Bonaparte
Les Arabes ont été pendant cinq cents ans la nation la plus éclairée du monde. C'est à eux que nous devons notre système de numération, les orgues, les cadrans solaires, les pendules et les montres. Rien de plus élégant, de plus ingénieux, de plus morale que la littérature persanne, et en général, tout ce qui est sorti de la plume des littérateurs de Bagdad et Bassora

Jacques Boucher de Perthes
L'Afrique française sort de la barbarie, l'Espagne y retourne ; nous rendons aux Maures d'Afrique ce qu'ils nous avaient donné : la civilisation

Michel Chasles
Depuis le VIIIe siècle jusqu'au XIIe siècle, l'Europe demeura plongée dans une ignorance profonde. L'amour et la culture des sciences furent concentrées pendant ce long intervalle chez un seul peuple, les Arabes de Bagdad et de Cordoue. C'est à eux que nous avons dû la connaissance des ouvrages grecs qu'ils avaient traduits pour leur usage, et qu'ils nous ont transmis, longtemps avant qu'ils nous parvinssent dans leur langue originale. Jusqu'à ces derniers temps, on a pensé que c'était là la seule obligation que nous eussions aux Arabes ; et l'on a négligé de rechercher et d'étudier leurs propres ouvrages, pensant que l'on n'y devait trouver rien d'original, ni d'étranger aux doctrines et à l'érudition grecques. C'est une erreur sur laquelle on revient aujourd'hui, surtout depuis qu'on connaît les ouvrages hindous, et que l'on sait que les Arabes y ont puisé les principes du calcul algébrique qui les distingue essentiellement des ouvrages grecs

Michel Chasles
Nous devons payer un juste tribut de reconnaissance aux Arabes, qui, après le déclin de l'école d'Alexandrie, et quand l'Occident était plongé pour longtemps encore dans la barbarie et l'ignorance, ont recueilli avec ardeur et intelligence les débris des sciences grecques et les connaissances orientales, qu'ils nous ont transmises vers le XIIe siècle. Leurs ouvrages ont été le modèle de tous les ouvrages européens, depuis cette époque, et longtemps encore après le XVe siècle, qui marque la renaissance des lettres et de la civilisation en Europe.

Adolphe ChéruelOn s'occupa peu de mathématiques au moyen âge. Les Arabes, qui étaient alors supérieurs aux Européens par la culture intellectuelle, avaient enseigné à la France tout ce qu'elle savait des sciences

Auguste Comte
Par une honorable transmission de la science grecque, la civilisation arabe figurera toujours parmi les éléments essentiels de notre grande préparation au moyen âge

Georges Cuvier
Au onzième siècle l'Europe ne recevait guère de lumières que des Arabes d'Espagne. La plupart des chrétiens qui cherchaient à s'instruire, surtout en médecine, se rendaient dans leurs écoles. Gerbert, archevêque de Reims, l'un des grands hommes du siècle, et qui devint pape sous le nom de Sylvestre II, avait fait ses études à Cordoue. C'est par lui que fut introduit chez les chrétiens l'usage des chiffres arabes, si commodes pour les calculs. Mais nous devons faire remarquer que les Arabes ne sont point les inventeurs de ces chiffres, comme l'indique le nom qu'on leur donne généralement. [...] Les écoles des Arabes avaient une supériorité trop remarquable, pour qu'elles ne devinssent pas le modèle de celles qui furent établies plus tard en France et ailleurs.

John William Draper
On ne saurait trop déplorer que la littérature européenne ait systématiquement cherché à nous faire oublier nos obligations scientifiques envers les mahométans. Il est certainement temps que nous les reconnaissions. Une injustice, fondée uniquement sur la haine religieuse et sur l'orgueil national, ne peut durer éternellement.

John William Draper
Les Arabes ont laissé sur l’Europe une empreinte intellectuelle que la chrétienté ne pourra bientôt plus ignorer ; ils l’ont inscrite de façon indélébile dans les cieux comme peut le constater toute personne lisant le nom des étoiles sur un globe céleste.

Victor Duruy
Tandis que l'Europe était plongée dans des ténèbres de barbarie que perçaient à peine quelques faibles lueurs, une vive lumière de littérature, de philosophie, de science, d'arts, d'industrie inondait toutes les capitales de l'islamisme.

Claude Fauriel
A considérer les choses d'une manière générale, il est évident, par l'histoire, que les Arabes andalousiens durent avoir une certaine influence sur la civilisation du midi de la France. Ils eurent, comme tout le monde sait, sous leur domination la Septimanie [...]; et c'est, selon toute apparence, à leur séjour de plus d'un demi-siècle dans cette contrée, qu'il faut attribuer l'introduction dans le Midi de diverses industries, de certains procédés d'agriculture, de certaines machines d'un usage universel, comme, par exemple, de celle qui sert à tirer l'eau des puits, pour l'irrigation des jardins et des champs, qui toutes sont d'invention arabe. C'est à la même époque et à la même cause qu'il faut rapporter l'habitude, longtemps et même encore aujourd'hui populaire dans le midi de la France, d'attribuer aux Sarrasins tout ouvrage qui offrait quelque chose de merveilleux, de grandiose, et supposait une puissance d'industrie supérieure à celle du pays, comme les châteaux fortifiés, les remparts et les tours des villes, et autres grands monuments d'architecture ; comme aussi les armes, les ouvrages de ciselure et d'orfèvrerie, les étoffes précieuses par le travail ou la matière. Toutes ces choses étaient qualifiées d'œuvre arabine, d'œuvre sarrasinesque, d'œuvre de gent sarrasine. Enfin, ce fut aussi par suite de la domination andalousienne dans la Septimanie que s'introduisit, dans le latin barbare du pays, devenu déjà ou prêt à devenir le roman, une certaine quantité de mots arabes qui devait s'accroître encore par la suite

Coran:
"C'est Lui qui fait descendre sur Son serviteur des versets clairs, afin qu'il vous fasse sortir des ténèbres à la lumière; et assurément Allah est Compatissant envers vous, et Très Miséricordieux.
هُوَ ٱلَّذِى يُنَزِّلُ عَلَىٰ عَبْدِهِۦٓ ءَايَٰتٍۭ بَيِّنَٰتٍۢ لِّيُخْرِجَكُم مِّنَ ٱلظُّلُمَٰتِ إِلَى ٱلنُّورِ وَإِنَّ ٱللَّهَ بِكُمْ لَرَءُوفٌۭ رَّحِيمٌۭ " (verset 9 dans la sourate 57 LE FER / AL-HADID)
avatar

Musulman
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 120
Date d'inscription : 08/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Chevalier du Temple le Jeu 30 Aoû 2018 - 8:55

<< L'islam! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l'empire de Satan dans tout l'univers. >>
(Bossuet /1627-1704)

<< C'est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l'a fondée. >>
(Montesquieu / 1689-1755)

<< Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque. >>
(Voltaire / 1694-1778)

<< Mahomet, simple courtier d'Arabie, sans lettres, sans éducation, et dupe lui-même en partie du fanatisme qu'il inspirait, avait été forcé, pour composer le médiocre et ridicule ouvrage nommé al-koran, d'avoir recours à quelques moines grecs. Or, comment, dans un tel homme, ne pas reconnaître l'ouvrage du hasard qui le place dans le temps et les circonstances où devait s'opérer la révolution à laquelle cet homme hardi ne fit guère que prêter son nom ? >>
(Claude Adrien Helvétius - (1715-1771)

<< La religion de Mahomet, la plus simple dans ses dogmes, (.) semble condamner à un esclavage éternel, à une incurable stupidité, toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire. >>
(Condorcet / 1743-1794)

<< Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. >>
(Chateaubriand / 1768-1848)

<< Là est la guerre éternelle, la guerre qui ne cessera que quand le dernier fils d'Ismaël sera mort de misère ou aura été relégué par la terreur au fond du désert. L'Islam est la plus complète négation de l'Europe; l'Islam est le fanatisme. >>
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

<< Si l'on préfère la vie à la mort on doit préférer la civilisation à la barbarie. L'islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent s'ils ne changent de culte.>>
(Alfred de Vigny / 1797-1863)

<< J'ai beaucoup étudié le Coran (...) Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu'il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd'hui si visible du monde musulman (.) je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès. >>
(Alexis de Tocqueville / 1805-1859)

<< L'islam, c'est la polygamie, la séquestration des femmes, l'absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cour du côté de l'intérieur de la famille. >>
(Alexis de Tocqueville / 1805-1859)

<< Celui qui prétend être le prophète d'Allah devrait avoir des lettres de créances, c'est-à-dire la prophétie, les miracles et l'intégrité de l'ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu. >>
(Monseigneur Louis Pavy - Évêque d'Alger / 1805-1866)

<< Je demande, au nom de l'humanité, à ce qu'on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu'on détruise la Mecque, et que l'on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. >>
(Gustave Flaubert / 1821-1880)

<< L'islam est contraire à l'esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu'il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l'esprit. >>
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

<< L'Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile; c'est l'épouvantable simplicité de l'esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à toute recherche rationnelle. >>
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

<< Des musulmans peuvent-ils être vraiment Français ? (.) d'une manière générale, non (.) Dans cette foi le musulman regarde l'islam comme sa vraie patrie et les peuples non-musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s'il est soumis à une nation non-musulmane, c'est une épreuve passagère ; sa foi l'assure qu'il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l'engage à subir avec calme son épreuve. >>
(Charles de Foucauld / 1858-1916)

<< Le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l'islam, tout ce que nous pouvons faire c'est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d'en retarder l'évolution. >>
(André Malraux / 1901-1976)


avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1515
Date d'inscription : 06/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Excalibur le Jeu 30 Aoû 2018 - 9:39

@Chevalier du Temple a écrit:<< L'islam! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l'empire de Satan dans tout l'univers. >>
(Bossuet /1627-1704)

<< C'est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l'a fondée. >>
(Montesquieu / 1689-1755)

<< Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque. >>
(Voltaire / 1694-1778)

<< Mahomet, simple courtier d'Arabie, sans lettres, sans éducation, et dupe lui-même en partie du fanatisme qu'il inspirait, avait été forcé, pour composer le médiocre et ridicule ouvrage nommé al-koran, d'avoir recours à quelques moines grecs. Or, comment, dans un tel homme, ne pas reconnaître l'ouvrage du hasard qui le place dans le temps et les circonstances où devait s'opérer la révolution à laquelle cet homme hardi ne fit guère que prêter son nom ? >>
(Claude Adrien Helvétius - (1715-1771)

<< La religion de Mahomet, la plus simple dans ses dogmes, (.) semble condamner à un esclavage éternel, à une incurable stupidité, toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire. >>
(Condorcet / 1743-1794)

<< Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. >>
(Chateaubriand / 1768-1848)

<< Là est la guerre éternelle, la guerre qui ne cessera que quand le dernier fils d'Ismaël sera mort de misère ou aura été relégué par la terreur au fond du désert. L'Islam est la plus complète négation de l'Europe; l'Islam est le fanatisme. >>
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

<< Si l'on préfère la vie à la mort on doit préférer la civilisation à la barbarie. L'islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent s'ils ne changent de culte.>>
(Alfred de Vigny / 1797-1863)

<< J'ai beaucoup étudié le Coran (...) Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu'il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd'hui si visible du monde musulman (.) je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès. >>
(Alexis de Tocqueville / 1805-1859)

<< L'islam, c'est la polygamie, la séquestration des femmes, l'absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cour du côté de l'intérieur de la famille. >>
(Alexis de Tocqueville / 1805-1859)

<< Celui qui prétend être le prophète d'Allah devrait avoir des lettres de créances, c'est-à-dire la prophétie, les miracles et l'intégrité de l'ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu. >>
(Monseigneur Louis Pavy - Évêque d'Alger / 1805-1866)

<< Je demande, au nom de l'humanité, à ce qu'on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu'on détruise la Mecque, et que l'on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. >>
(Gustave Flaubert / 1821-1880)

<< L'islam est contraire à l'esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu'il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l'esprit. >>
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

<< L'Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile; c'est l'épouvantable simplicité de l'esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à toute recherche rationnelle. >>
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

<< Des musulmans peuvent-ils être vraiment Français ? (.) d'une manière générale, non (.) Dans cette foi le musulman regarde l'islam comme sa vraie patrie et les peuples non-musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s'il est soumis à une nation non-musulmane, c'est une épreuve passagère ; sa foi l'assure qu'il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l'engage à subir avec calme son épreuve. >>
(Charles de Foucauld / 1858-1916)

<< Le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l'islam, tout ce que nous pouvons faire c'est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d'en retarder l'évolution. >>
(André Malraux / 1901-1976)

Voila qui est bien parlé.

@Musulman a écrit:« Le miracle de la science arabe… J’utilise le mot miracle comme un symbole de notre incapacité à expliquer des exploits presque incroyables… est sans aucun parallèle dans l’histoire de l’humanité. »


Même les chiffres arabes sont indien.
La civilisation arabe c'est développé grâce aux invasions qu'ils ont fait en Europe et à la colonisation.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Les mensonges et les erreurs d’hier nourrissent la vérité et la réalité de demain
avatar

Excalibur
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 1264
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Musulman le Jeu 30 Aoû 2018 - 11:01

Mr chevalier,

Je vous donne comme référence des spécialistes de l'histoire. Vous me donnez comme référence des littéraires, des dramaturges,des auteurs de pièces de théatres, des politiques, des francs maçons et des personnages des lumières, républicains et francs maçons.
Mr chevalier, l'histoire...c'est un travail qui demande du sérieux.
avatar

Musulman
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 120
Date d'inscription : 08/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Mavendorf le Jeu 30 Aoû 2018 - 14:17

@Musulman a écrit:George Sarton (l'un des plus grand historien) disait :
« Le miracle de la science arabe… J’utilise le mot miracle comme un symbole de notre incapacité à expliquer des exploits presque incroyables… est sans aucun parallèle dans l’histoire de l’humanité. »

Howard R. Turner, historien médiéviste, a écrit :
"Les artistes et scientifiques musulmans, les princes et les travailleurs ont fabriqué ensemble une culture unique qui a directement et indirectement influencé les sociétés sur les autres continents."

, les meilleures citations sont celles de John William Draper :
"On ne saurait trop déplorer que la littérature européenne ait systématiquement cherché à nous faire oublier nos obligations scientifiques envers les mahométans.
Il est certainement temps que nous les reconnaissions.
Une injustice, fondée uniquement sur la haine religieuse et sur l'orgueil national, ne peut durer éternellement.""Les Arabes ont laissé sur l’Europe une empreinte intellectuelle que la chrétienté ne pourra bientôt plus ignorer ; ils l’ont inscrite de façon indélébile dans les cieux comme peut le constater toute personne lisant le nom des étoiles sur un globe céleste."

Jean Jacques Baude
Ces hommes [les Maures des villes d'Algérie], que nous méprisons trop, sont les fils de ceux qui couvrirent l'Espagne de monuments qu'elle n'est plus en état d'entretenir, qui allumèrent le flambeau des sciences sur l'Europe barbare, qui nous révélèrent, avant Constantinople et Rome, les écrits des Grecs et des Latins, et nous donnèrent les premières notions de chimie, de médecine et d'astronomie

Jean Sylvain Bailly
Les nations de l'Europe divisées, occupées pendant des siècles à se déchirer, après avoir vieilli dans la barbarie, n'ont été éclairées que par l'invasion des Maures, et par l'arrivée des Grecs échappés à la prise de Constantinople.

Napoléon Bonaparte
Les Arabes ont été pendant cinq cents ans la nation la plus éclairée du monde. C'est à eux que nous devons notre système de numération, les orgues, les cadrans solaires, les pendules et les montres. Rien de plus élégant, de plus ingénieux, de plus morale que la littérature persanne, et en général, tout ce qui est sorti de la plume des littérateurs de Bagdad et Bassora

Jacques Boucher de Perthes
L'Afrique française sort de la barbarie, l'Espagne y retourne ; nous rendons aux Maures d'Afrique ce qu'ils nous avaient donné : la civilisation

Michel Chasles
Depuis le VIIIe siècle jusqu'au XIIe siècle, l'Europe demeura plongée dans une ignorance profonde. L'amour et la culture des sciences furent concentrées pendant ce long intervalle chez un seul peuple, les Arabes de Bagdad et de Cordoue. C'est à eux que nous avons dû la connaissance des ouvrages grecs qu'ils avaient traduits pour leur usage, et qu'ils nous ont transmis, longtemps avant qu'ils nous parvinssent dans leur langue originale. Jusqu'à ces derniers temps, on a pensé que c'était là la seule obligation que nous eussions aux Arabes ; et l'on a négligé de rechercher et d'étudier leurs propres ouvrages, pensant que l'on n'y devait trouver rien d'original, ni d'étranger aux doctrines et à l'érudition grecques. C'est une erreur sur laquelle on revient aujourd'hui, surtout depuis qu'on connaît les ouvrages hindous, et que l'on sait que les Arabes y ont puisé les principes du calcul algébrique qui les distingue essentiellement des ouvrages grecs

Michel Chasles
Nous devons payer un juste tribut de reconnaissance aux Arabes, qui, après le déclin de l'école d'Alexandrie, et quand l'Occident était plongé pour longtemps encore dans la barbarie et l'ignorance, ont recueilli avec ardeur et intelligence les débris des sciences grecques et les connaissances orientales, qu'ils nous ont transmises vers le XIIe siècle. Leurs ouvrages ont été le modèle de tous les ouvrages européens, depuis cette époque, et longtemps encore après le XVe siècle, qui marque la renaissance des lettres et de la civilisation en Europe.

Adolphe ChéruelOn s'occupa peu de mathématiques au moyen âge. Les Arabes, qui étaient alors supérieurs aux Européens par la culture intellectuelle, avaient enseigné à la France tout ce qu'elle savait des sciences

Auguste Comte
Par une honorable transmission de la science grecque, la civilisation arabe figurera toujours parmi les éléments essentiels de notre grande préparation au moyen âge

Georges Cuvier
Au onzième siècle l'Europe ne recevait guère de lumières que des Arabes d'Espagne. La plupart des chrétiens qui cherchaient à s'instruire, surtout en médecine, se rendaient dans leurs écoles. Gerbert, archevêque de Reims, l'un des grands hommes du siècle, et qui devint pape sous le nom de Sylvestre II, avait fait ses études à Cordoue. C'est par lui que fut introduit chez les chrétiens l'usage des chiffres arabes, si commodes pour les calculs. Mais nous devons faire remarquer que les Arabes ne sont point les inventeurs de ces chiffres, comme l'indique le nom qu'on leur donne généralement. [...] Les écoles des Arabes avaient une supériorité trop remarquable, pour qu'elles ne devinssent pas le modèle de celles qui furent établies plus tard en France et ailleurs.

John William Draper
On ne saurait trop déplorer que la littérature européenne ait systématiquement cherché à nous faire oublier nos obligations scientifiques envers les mahométans. Il est certainement temps que nous les reconnaissions. Une injustice, fondée uniquement sur la haine religieuse et sur l'orgueil national, ne peut durer éternellement.

John William Draper
Les Arabes ont laissé sur l’Europe une empreinte intellectuelle que la chrétienté ne pourra bientôt plus ignorer ; ils l’ont inscrite de façon indélébile dans les cieux comme peut le constater toute personne lisant le nom des étoiles sur un globe céleste.

Victor Duruy
Tandis que l'Europe était plongée dans des ténèbres de barbarie que perçaient à peine quelques faibles lueurs, une vive lumière de littérature, de philosophie, de science, d'arts, d'industrie inondait toutes les capitales de l'islamisme.

Claude Fauriel
A considérer les choses d'une manière générale, il est évident, par l'histoire, que les Arabes andalousiens durent avoir une certaine influence sur la civilisation du midi de la France. Ils eurent, comme tout le monde sait, sous leur domination la Septimanie [...]; et c'est, selon toute apparence, à leur séjour de plus d'un demi-siècle dans cette contrée, qu'il faut attribuer l'introduction dans le Midi de diverses industries, de certains procédés d'agriculture, de certaines machines d'un usage universel, comme, par exemple, de celle qui sert à tirer l'eau des puits, pour l'irrigation des jardins et des champs, qui toutes sont d'invention arabe. C'est à la même époque et à la même cause qu'il faut rapporter l'habitude, longtemps et même encore aujourd'hui populaire dans le midi de la France, d'attribuer aux Sarrasins tout ouvrage qui offrait quelque chose de merveilleux, de grandiose, et supposait une puissance d'industrie supérieure à celle du pays, comme les châteaux fortifiés, les remparts et les tours des villes, et autres grands monuments d'architecture ; comme aussi les armes, les ouvrages de ciselure et d'orfèvrerie, les étoffes précieuses par le travail ou la matière. Toutes ces choses étaient qualifiées d'œuvre arabine, d'œuvre sarrasinesque, d'œuvre de gent sarrasine. Enfin, ce fut aussi par suite de la domination andalousienne dans la Septimanie que s'introduisit, dans le latin barbare du pays, devenu déjà ou prêt à devenir le roman, une certaine quantité de mots arabes qui devait s'accroître encore par la suite

Coran:
"C'est Lui qui fait descendre sur Son serviteur des versets clairs, afin qu'il vous fasse sortir des ténèbres à la lumière; et assurément Allah est Compatissant envers vous, et Très Miséricordieux.
هُوَ ٱلَّذِى يُنَزِّلُ عَلَىٰ عَبْدِهِۦٓ ءَايَٰتٍۭ بَيِّنَٰتٍۢ لِّيُخْرِجَكُم مِّنَ ٱلظُّلُمَٰتِ إِلَى ٱلنُّورِ وَإِنَّ ٱللَّهَ بِكُمْ لَرَءُوفٌۭ رَّحِيمٌۭ " (verset 9 dans la sourate 57 LE FER / AL-HADID)

Vous avez oublié de citer Hitler, qui lui aussi comme tous les révolutionnaires, était un grand admirateur de l'Islam. Quelques citations du führer :

Les peuples régis par l’Islam seront toujours plus proches de nous que la France, par exemple, en dépit de la parenté du sang qui coule dans nos veines.
Je conçois que l’on puisse s’enthousiasmer pour le paradis de Mahomet, mais le fade paradis des chrétiens !
Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, la face du monde eût changé. Puisque le monde était déjà voué à l’influence judaïque (et son produit, le christianisme, est une chose si fade!) il eût beaucoup mieux valu que le mahométisme triomphât. Cette religion récompense l’héroïsme, elle promet aux guerriers les joies du septième ciel… Animés par un tel esprit, les Germains eussent conquis le monde. C’est le christianisme qui les en a empéchés.
Nous avons la malchance de ne pas posséder la bonne religion. Pourquoi n’avons nous pas la religion des Japonais, pour qui se sacrifier à sa patrie est le bien suprême ? La religion musulmane aussi serait bien plus appropriée que ce christianisme, avec sa tolérance amollissante.


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Musulman le Ven 31 Aoû 2018 - 14:41

Hitler n'était pas historien mais politique. En plus, il était chrétien ou au moins de culture chrétienne même si j'ai lu qu'il ne croyait pas en la divinité de Jésus!!! Bref, restons dans le domaine de l'histoire. Ceux que j'ai cité sont historiens professionnels, ni politicien, ni dramaturge, ni romancier. Comme j'ai dit l'histoire c'est sérieux.
avatar

Musulman
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 120
Date d'inscription : 08/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Mavendorf le Ven 31 Aoû 2018 - 16:30

@Musulman a écrit:Hitler n'était pas historien mais politique. En plus, il était chrétien ou au moins de culture chrétienne même si j'ai lu qu'il ne croyait pas en la divinité de Jésus!!! Bref, restons dans le domaine de l'histoire. Ceux que j'ai cité sont historiens professionnels, ni politicien, ni dramaturge, ni romancier. Comme j'ai dit l'histoire c'est sérieux.

Relisez votre message vous avez cité Napoléon Bonaparte (Il n'était pas historien), c'est pour cette raison que je me suis permis de citer Hitler, puisque les deux hommes sont de la même veine : des fils de Révolution et par conséquent des amis de l'Islam.

La Révolution c'est la révolte contre Dieu. Et en rejetant le Christ vous êtes dedans, avec eux...

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Chevalier du Temple le Ven 31 Aoû 2018 - 17:31

@Musulman a écrit:Hitler n'était pas historien mais politique. En plus, il était chrétien ou au moins de culture chrétienne même si j'ai lu qu'il ne croyait pas en la divinité de Jésus!!! Bref, restons dans le domaine de l'histoire. Ceux que j'ai cité sont historiens professionnels, ni politicien, ni dramaturge, ni romancier. Comme j'ai dit l'histoire c'est sérieux.

Monsieur le Musulman, vous avez raison l'histoire c'est sérieux. Il ne s'agit donc pas de dire n'importe quoi, surtout une énormité comme "Hitler était chrétien". Hitler était un fils de Satan qui considérait l'Eglise comme une menace. Il a ordonné aux prédicateurs de ne pas prêcher et il en a emprisonné des centaines. Il a fermé les écoles religieuses, dissous les organisations chrétiennes, confisqué les biens ecclésiastiques et censuré les journaux religieux. Pensez-vous que Hitler avait le comportement d'un chrétien ?

<< Il n'est pas opportun de nous lancer maintenant dans une lutte avec les Eglises. La meilleure chose à faire est de laisser le christianisme mourir d'une mort naturelle. Une mort lente a quelque chose de réconfortant. Le dogme du christianisme s'use devant les progrès de la science. La religion devra faire de plus en plus de concessions. Peu à peu les mythes s'effondrent, la doctrine chrétienne sera condamnée pour absurdité. >>

Adolf Hitler, le 14 octobre 1941.


avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1515
Date d'inscription : 06/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Chevalier du Temple le Mer 5 Sep 2018 - 22:41

Parlons-en de l'apport de l'islam, société obscurantiste et décadente.

Quand j'entends un soi-disant histo-rien comme Mélenchon nous déblater que l'islam aurait la paternité du progrès civilisationnel, je me demande s'il faut en rire ou en pleurer.

Non, les Arabes n'ont pas inventé le zéro, il a été inventé par les Babyloniens au IIIe siècle avant notre ère. Mais c'est en Inde au Ve siècle qu'est apparu l'usage moderne du zéro, comme chiffre et comme nombre. Et c'est IXe siècle que le zéro indien a été "emprunté" par les Arabes. En effet, les chiffres arabes sont des chiffres hindous copiés et ramenés en islam par les marchands arabes. On a pas attendu 632 pour s'appeler Pythagore.

Au IXe siècle, le calife Al Ma'moun a réunit à Baghdad les savants de nombreux pays et de toutes les religions. Il fit traduire toutes les connaissances grecques, inclus les traités de philosophie d'Aristote ainsi que les connaissances mathématiques et astronomiques des indiens Sanskris avec les chiffres, les bases de l'algèbre et de la trigonométrie.

Les véritables sciences Arabes on les trouvent dans le Coran satanique : le soleil se déplace comme la lune (Sourate 39), la terre est plate (Sourate 88), les étoiles sont des boucliers qui empêchent les démons d'accéder au paradis (Sourates 37 et 67). Un hadith va même jusqu'à dire que le sperme est produit entre les côtes et la colonne vertébrale. Quant au tonnerre, ce n'est que la manifestation de la colère d'Allah (Sourate 13, versets 12 et 13).

Les Arabes ont tendance à vouloir nous faire croire qu'ils ont inventé les sciences. La réalité, c'est que tout ce qu'ils sont censés avoir créé ou inventé fut volé ou emprunté par eux, soit de l'Inde, de la Chine ou des Perses. Ils se sont appropriés toutes les innovations et tous les savoirs qui transitaient sur la route de la soie, en faisant croire que c'était leurs créations. Ce qu'ils ont vraiment inventé, c'est le djihad et la guerre d'épuration !


avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1515
Date d'inscription : 06/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Chouan-XXI le Sam 15 Sep 2018 - 0:50

Bien des pseudo-intellectuels, des professeurs indignes d'enseigner, confondent "Arabe" et "musulman" ; en effet, un Al-Kashi, un Al Khwarizmi, étaient des savants mathématiciens persans, vieille est savante civilisation conquise par l'islam et islamisée de force, tout comme d'autres peuples et nations, ainsi l'Afrique du Nord, partie intégrante de l'Empire romain (à laquelle nous devons Saint Augustin).
Pour se faire bien voir, je vois encore des "professeurs de mathématiques" et des auteurs de manuels du secondaire dire que le "théorème d'Al Kashi" (que l'on appelle aussi le théorème de Pythagore généralisé) et autres algorithmes (vocable issu du nom du grand Al Khwarizmi) étaient des "mathématiques arabes"... et un intervenant du Forum a raison de dire que le zéro était une découverte des savants de l'Inde...
Et les miracles scientifiques islamiques, où les voit-on dans toutes les sociétés dominées par l'islam ?
Quels sont les pays qui ont développé à leur plus haut niveau les sciences, la philosophie, et tous les domaines de la pensée et de la création artistique ? Les "croyants" selon Muhammad auraient-ils atterri sur la Lune sans que nous le sachions, avant juillet 1969 ?
avatar

Chouan-XXI
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Filip-Bo le Sam 15 Sep 2018 - 4:25

@Chevalier du Temple a écrit:
Les véritables sciences Arabes on les trouvent dans le Coran satanique : le soleil se déplace comme la lune (Sourate 39), la terre est plate (Sourate 88), les étoiles sont des boucliers qui empêchent les démons d'accéder au paradis (Sourates 37 et 67). Un hadith va même jusqu'à dire que le sperme est produit entre les côtes et la colonne vertébrale. Quant au tonnerre, ce n'est que la manifestation de la colère d'Allah (Sourate 13, versets 12 et 13).


Salutation,

Ne savez-vous pas  que le soleil se déplace comme la lune? Son orbite possède deux maximums "levants" et deux minimums "couchants".

En 1783, Herschel découvre que le Soleil possède un mouvement propre et qu'il entraîne tout son cortège de planètes en direction d'un point situé dans la constellation d'Hercule : l'Apex1.
Ce déplacement, mis en évidence par application de l'effet dit Doppler-Fizeau, se ferait à une vitesse apparente d'environ 19,4 km.s−1

les équations de mouvement sont ceux là (trois dimensions):

X ( t ) = X ( 0 ) + U ( 0 )  κ   sin ⁡ ( κ t ) + V ( 0 )  2 B    ( 1 − cos ⁡ ( κ t ) )   {\displaystyle X(t)=X(0)+{\frac {U(0)}{\kappa }}\sin(\kappa t)+{\frac {V(0)}{2B}}(1-\cos(\kappa t))}  {\displaystyle X(t)=X(0)+{\frac {U(0)}{\kappa }}\sin(\kappa t)+{\frac {V(0)}{2B}}(1-\cos(\kappa t))}

Y ( t ) = Y ( 0 ) + 2 A ( X ( 0 ) + V ( 0 )  2 B     )  t − Ω 0   B κ    V ( 0 ) sin ⁡ ( κ t ) + 2 Ω 0    κ 2     U ( 0 ) ( 1 − cos ⁡ ( κ t ) )   {\displaystyle Y(t)=Y(0)+2A\left(X(0)+{\frac {V(0)}{2B}}\right)t-{\frac {\Omega _{0}}{B\kappa }}V(0)\sin(\kappa t)+{\frac {2\Omega _{0}}{\kappa ^{2}}}U(0)(1-\cos(\kappa t))}  {\displaystyle Y(t)=Y(0)+2A\left(X(0)+{\frac {V(0)}{2B}}\right)t-{\frac {\Omega _{0}}{B\kappa }}V(0)\sin(\kappa t)+{\frac {2\Omega _{0}}{\kappa ^{2}}}U(0)(1-\cos(\kappa t))}

Z ( t ) = W ( 0 )  ν   sin ⁡ ( ν t ) + Z ( 0 ) cos ⁡ ( ν t )   {\displaystyle Z(t)={\frac {W(0)}{\nu }}\sin(\nu t)+Z(0)\cos(\nu t)}  {\displaystyle Z(t)={\frac {W(0)}{\nu }}\sin(\nu t)+Z(0)\cos(\nu t)}

Si vous êtes un peu matheux, vous pouvez comprendre déjà que ce mouvement est pérodique.

Si vous, qui vivez dans le siècle des sciences vous ne savez pas cela, je trouve quand même étonnant que le Coran le mentionne depuis 1400 ans, à l'âge de l'ignorance.
Vous êtes sûrs qu'il le mentionne? Connaissez-vous l'arabe? Comprenez vous son sens? les mots ont plusieurs sens, vous le savez.

Peut être que vous vous trompez et qu'il ne le mentionne pas.
Il serait miraculeux qu'il puisse le mentionner.
Vous vous trompez surement.



Ah oui! Effectivement, vous avez raison le coran dit bien cela:

“et le soleil court vers un gîte qui lui est assigné; telle est la détermination du Tout Puissant, de l’Omniscient.” (sourate Yâsin verset 38)“

Surement une coincidence et rien de plus!
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiens et l'apport de l'islam...

Message par Chouan-XXI le Mer 3 Oct 2018 - 14:47

Le soleil ne court vers aucun "gîte" particulier, parce que :

1. Si l'on s'en tient à la mécanique classique, non relativiste, tous les référentiels galiléens sont équivalents. N'importe quel observateur peut se considérer comme immobile, et considérer les autres comme en mouvement par rapport à lui-même. Le mouvement absolu n'existe pas, le mouvement absolu non plus ! Je peux aller "quelque part" sur la Terre, par rapport au référentiel et aux objets de la surface terrestre, mais c'est tout.

2. Si l'on se place en mécanique relativiste, tous les référentiels galiléens sont encore équivalents, de manière qu'aucun référentiel ne peut être observé depuis un autre comme se mouvant plus vite que la lumière. Ici également, le mouvement absolu n'existe tout simplement pas. La relativité, d'ailleurs, vient de l'analyse de l'expérience de Michelson et Morley, qui est (entre autres) une preuve de la non-existence du mouvement absolu - et non de la lecture du Coran.

La sourate Yâsin, verset 38, est donc totalement fausse !
S'il y a tant de miracles scientifiques, au lieu de la découverte du boson de Higgs ou d'un modeste débarquement sur la Lune, les éclairés Abd Allah (esclaves d'Allah), ou mieux : Abd el Nour (esclaves de la Lumière... scientifique ?) auraient dû établir de puissantes bases dans le système stellaire d'Alpha du Centaure ou même, pourquoi pas, dans la galaxie d'Andromède... Au lieu de cela, nous savons ce qu'il en est...

L'islam et son Coran sont si avancés en sciences qu'un seul musulman a été récompensé du Prix Nobel de physique (Abdus Salam, pakistanais, 1979), mais que les autorités de son pays ont effacé le mot "musulman" sur sa tombe ("Premier Prix Nobel musulman") parce qu'il appartenait à la minorité pourtant musulmane des ahmadistes ! Salam a passé quasiment toute sa vie scientifique en Angleterre (il a quitté le Pakistan en 1974 suite à des persécutions contre sa communauté ahmadiste) et à Trieste, en Italie, où il a fondé un institut de recherche auquel on a donné ensuite son nom.
L'islam semble rejeter le peu qu'elle a gagné grâce à cet excellent scientifique, homme éclairé et admiré pour sa profonde humanité, préférant créer un "Nobel bis", le "Prix mondial du Grand Prophète" (2012), créé par un l'Iran, stigmatisant la mise à l'écart des génies scientifiques de l'Islam par le comité de Stockholm !
avatar

Chouan-XXI
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum