Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Henryk le Jeu 6 Sep 2018 - 21:23

Vous venez me parlez de paranoïa, et ensuite vous me parlez de champs de mines??? Qu'est ce que c'est que cette menace gratuite, ou ce tacle?


Vous vous moquez des français en tenant de tels propos. D'une main, vous détestez les conventionnels, et de l'autre, vous nous exhibez les mêmes révolutionnaires qui ont tués massacrés, violés sous la dernière guerre et l'épuration.Mêmes hommes mêmes combats!!! Voila votre dilemme que vous nous forcez à assimiler.

Soit vous faites partie de l'UPR, soit vous faites partie d'une autre entité de droite. Il me semble que l'on est sur un forum royaliste, et jamais je n'ai lu un seul mot en ce sens, de vous, sur 1185 messages...

Votre obsession, pour ne pas dire votre obstination, pour nous prendre pour des écoliers de CP en catéchisme moderne, montre que vous ne discutez pas avec les personnes du Forum, et que vous n'avez aucune considération des sujets importants.


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1607
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Jeu 6 Sep 2018 - 22:37

Henryk, connaissez-vous la définition du mot ABSURDE ?

<< Qui est contre la raison ou le sens commun sans justification >>

C'est ce que je pense de votre message qui n'est rien d'autre qu'une grossière provocation. J'étais sur le point d'y répondre point par point, mais je réalise qu'il serait une erreur de ma part de m'abaisser devant de tels propos.

Henryk, je suis un homme LIBRE et je n'ai pas besoin que l'on me fasse la morale. Si vous n'aimez pas ce que j'écris alors que voulez-vous que je vous dise, peut-être devriez-vous faire un autre choix ?

Ce sujet sur Robespierre est important car il fut le massacreur en masse des royalistes. Au lieu de me critiquer inconsidérément, vous devriez me remercier de passer tant de temps à exposer ce monstre pour ce qu'il fut. Vraiment je ne comprends pas votre attitude belliqueuse et déplacée à mon égard. Vous avez tendance à spéculer et cela m'est intolérable. Vous avez une drôle de manière de traiter les invités Henryk, c'est navrant et indigne de l'honneur royaliste. Pour la bonne marche et la paix de ce forum, restons-en là, voulez-vous ?

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Ven 7 Sep 2018 - 2:17

Les expéditions sanglantes des Commissaires de Robespierre, massacrant tout sur leur passage, aussi bien à Lyon qu'en Alsace et en Vendée, sont restés légendaires dans les annales de notre Histoire. Beaucoup de sang francais a coulé dans presque toutes les grandes villes de France.

Par exemple à Lyon, Collot-d'Herbois se vengea de la foule qui l'avait sifflé au théâtre, en faisant plus tard tirer à la mitraille sur ces pauvres gens. Il a envoyé au supplice des familles entières, sans interrogatoire et sans jugements, avec une férocité à peine imaginable. Il faisait massacrer au sabre et à la baïonnette pour économiser les cartouches. Cet immonde personnage a fait guillotiner aussi bien des femmes que des enfants sans pitié aucune. Il aimait qu'on l'informe de l'exécution des meurtres qu'il avait ordonnés. Il écrivait à la Convention :...<< Hier j'ai fait fusiller soixante-quatre conspirateurs, aujourd'hui deux cents-trente. Tous les jours nous expédions autant, pour le moins >>. Et ce soi-disant "grand Français"" que les gauchistes voudraient réhabiliter, lui répondait :...<< A Lyon, il ne faut laisser que des cendres ! Démolissons à coup de canons et avec la mine, il faut que Lyon ne soit plus. Il t'appartient de la rendre ce qu'il doit être >>. L'ignoble Collot-d'Herbois était en telle réputation que le Président des Jacobins de l'Allier lui envoya en cadeau, soixante-cinq prisonniers, avec cette petite note d'envoi :...<< Fais-les admettre à l'honneur de cette grande fusillade >>. Ce monstre eut la cruauté suprême de faire tuer à coup de pelles et de pioches, ceux qui n'avaient été que blessés au cours de ses massacres. Il a fait aussi jeter dans le Rhône, six mille personnes qui ont péri.

En Alsace, le Commissaire Schneider parcourait les villes et les villages avec une guillotine ambulante, dépeuplant cette province de milliers de ses habitants. Dans le Vaucluse, la conduite du Commissaire Maignet fut atroce, au point que son collègue Rovere prit le risque de faire un rapport au Comité de Salut public sur ses activités effroyables dans ce département. Robespierre pour toute réponse, déclara qu'il était content de lui car il faisait beaucoup guillotiner.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Prince de Talmont le Ven 7 Sep 2018 - 16:43

Veuillez bien m'excuser de m'immiscer dans votre discussion, mais je n'ai pas saisi l'objet de votre opposition. Nous sommes-tous révulsés par Robespierre je pense.
Un malentendu ne serait-il pas à l'origine de votre querelle ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Ven 7 Sep 2018 - 17:27

@Prince de Talmont a écrit:Veuillez bien m'excuser de m'immiscer dans votre discussion, mais je n'ai pas saisi l'objet de votre opposition. Nous sommes-tous révulsés par Robespierre je pense.
Un malentendu ne serait-il pas à l'origine de votre querelle ?

Prince de Talmont, je suis aussi surpris que vous et je préfère tourner la page, au lieu de m'attarder sur ce que je considère comme pure absurdité. J'ai mieux à faire sur cet excellent forum que d'entrer dans des joutes verbales, ayant de nombeux projets en tête. Je vous le dit très amicalement.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Ven 7 Sep 2018 - 20:15

La Vendée qui a offert le spectacle le plus lamentable encore, a été maltraitée pendant des décennies par les historiens au nom de l'intérêt de la République. Il fallait laver la Révolution de toute souillure quitte à mentir.

En Vendée, c'était la froide organisation de l'extermination totale. L'idée d'exterminer la Vendée est pour la première fois énoncée le 1 avril 1793 par plusieurs généraux de la République. Barrère propose un plan de destruction totale en juillet 1793 et le 1 août 1793, la Convention vote la destruction de la Vendée. Tout est mis en oeuvre pour exterminer la population. Turreau, le général en chef de l'armée de l'ouest et des colonnes infernales appelées << queues de Robespierre >> s'exclama :...<< La vendée doit être un cimetière national >>.

Ce qui va suivre en Vendée dépasse l'imagination. Tous lieux où passaient les Commissaires étaient livrés aux flammes et au fer. Hommes, femmes, enfants, vieillards, malades et handicapés, tous sans exception, étaient impitoyablement massacrés. Des enfants à la mamelle étaient arrachés du sein de leurs mères et mis en pièces devant leurs yeux. Les massacreurs qui correspondaient régulièrement avec Robespierre, lui écrivait :...<< Nous avons tout incendié, dévasté et massacré. Le fer a achevé ce que la flamme épargnait >>.

A Nantes, le Commissaire Carrier établit le théâtre de ses vengeances. Il commença par y faire noyer plus de quatre-vingt dix prêtres. Il a fait entasser jusqu'à huit cents personnes dans des bâteaux percés à dessein, et qu'il faisait couler à fond. Un habitant de la ville qui avait réussi à sauver quatre cents enfants, fut arrêté et traité de scélérat par Carrier, qui l'envoya à la guillotine tandis qu'il fit noyer ces pauvres enfants. La mer repoussait constamment chaque jour, les cadavres que lui apportait la Loire. On a avancé à la Convention que rien que pour la ville de Nantes, Carrier fit périr au moins trente mille personnes.

Telle fut l'énormité de l'acte commis en Vendée par les représentants de la République de Robespierre.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Sam 8 Sep 2018 - 15:57

Le massacre des Lucs-sur-Boulogne fut effroyable, c'est l'Oradour sur Glane des Vendéens. En mémoire des 564 Vendéens massacrés sans pitié aucune, dont 110 enfants, permettez-moi de faire une description sommaire de cet évènement douloureux.

Le 28 février 1794 en Vendée, les troupes des généraux républicains Cordellier et Crouzat tuent, pillent, saccagent, massacres à profusion et incendient tout sur leur passage, selon le décret validé par la Convention << d'exterminer les brigands >>.

Ils viennent d'essuyer un revers infligé dans les landes de la Vivandière par l'armée catholique et royale, du général Charette de la Contrie. Affaiblie après Savenay et la virée de Galerne, privée de nombreuses forces, et condamnée à pratiquer une guérilla, l'armée vendéenne doit se retirer après la victoire.

Martincourt, un lieutenant de l'armée républicaine de Cordellier s'en aperçoit et après avoir regroupé plusieurs fugitifs, se dirige vers les Lucs-sur-Boulogne avec l'intention ferme d'y exercer des représailles sans quartier.

Les Lucs-sur-Boulogne, c'est deux paroisses de 2150 habitants. Les colonnes infernales arrivent et l'abbé Voyneau s'avance au devant des soldats républicains sur le chemin de la Malnaie, pour les exhorter à ne pas tuer ses paroissiens. Il sera attaché puis torturé à un arbre, on lui arrachera la langue, on lui plantera une pince dans la poitrine de manière à lui extraire le coeur que les assassins écraseront à coup de talons sur les pierres du chemin.

Pris de panique, les villageois ne sachant ou aller vont trouver refuge dans la chapelle. Ils ne sont pas en mesure de se défendre, car ce sont pour la plupart, des vieillards, des femmes et des enfants dont 109 avaient moins de 7 ans.

L'absence d'hommes dans le village achève de convaincre les républicains que ces derniers avaient participé aux combats sous les ordres du général Charette de la Contrie. La petite chapelle ne pouvant contenir toute la population, les révolutionnaires qui sont sans pitié, commencent par décharger leurs fusils sur la foule agenouillée à l'extérieur, puis afin d'économiser les cartouches, lancent une charge à la baïonnette massacrant et achevant les blessés.

Les survivants se barricadent à l'intérieur de la chapelle tandis que les soldats assassins incendient l'église puis ouvrent le feu avec leurs canons. Le clocher s'effondre, écrasant de sa masse le monceau des victimes encore pantelantes.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Dim 9 Sep 2018 - 14:53

Depuis trop longtemps, tout a été mis en oeuvre par nos historiens formatés, pour minimiser cette abjection organisée que fut le massacre généralisé du peuple Vendéen.

C'est notre devoir de catholiques français d'exposer les responsables de toutes ces horreurs, et de dire la Vérité sur les exactions. Car la liste des martyrs vendéens est longue, très longue. Victimes des colonnes infernales dirigées par des infâmes représentants de la Convention génocidaire, sous l'emprise absolue de Robespierre.

N'ayons aucun doute à ce sujet, les massacres de masse dirigés par les généraux des colonnes infernales, missionnées par les révolutionnaires de Paris, faisaient partie intégrante d'un projet machiavélique de remplacement de la population. Ce fut un véritable GÉNOCIDE non seulement dans son intention, mais aussi dans sa planification, son organisation, sa mise en oeuvre, son exécution et ses resultats.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Claude JULIE le Dim 9 Sep 2018 - 18:28

@Chevalier du Temple a écrit:Depuis trop longtemps, tout a été mis en oeuvre par nos historiens formatés, pour minimiser cette abjection organisée que fut le massacre généralisé du peuple Vendéen.

C'est notre devoir de catholiques français d'exposer les responsables de toutes ces horreurs, et de dire la Vérité sur les exactions. Car la liste des martyrs vendéens est longue, très longue. Victimes des colonnes infernales dirigées par des infâmes représentants de la Convention génocidaire, sous l'emprise absolue de Robespierre.

N'ayons aucun doute à ce sujet, les massacres de masse dirigés par les généraux des colonnes infernales, missionnées par les révolutionnaires de Paris, faisaient partie intégrante d'un projet machiavélique de remplacement de la population. Ce fut un véritable GÉNOCIDE non seulement dans son intention, mais aussi dans sa planification, son organisation, sa mise en oeuvre, son exécution et ses resultats.

S'il vous plait, cher Ami, il faut quand même citer le plus farouche des anti mauvais 
historiens : Monsieur Reynald SECHER, que j'ai déjà rencontré plusieurs fois ,notam-
ment à la SERP (et alors ?) alors qu'il dédicaçait un ouvrage consacré au Dauphin
Louis-Joseph, frère ainé de Louis-Charles devenu Louis XVII.
C'est fou le travail accompli par lui en Vendée -et même ailleurs-.
Il intéresse beaucoup de monde car son ouvrage "DU GENOCIDE AU MEMORICIDE"
s'est littéralement envolé ; en très très peu de temps, il a été "épuisé" malgré un
fort tirage.
J'en ai déjà parlé ; bien obligée de radoter...
Il est extrêmement sympathique ; nous avons même des amis communs en BRETAGNE. 
Il habite à Noyal-sur-Vilaine et est son propre éditeur pour ses bandes dessinées.

Mais j'ajoute que, pour des biographies, il y a quand même de bons historiens que
j'ai déjà cités.
Je ne mets pas tout le monde dans le même panier !

Bonne soirée et bien à vous.

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Dim 9 Sep 2018 - 20:04

Very Happy Absolument chère Reyne Claude, et j'en avais bien l'intention.

Car Monsieur Reynald SECHER est un grand historien de la Vendée, sinon le plus grand. Il nous a révélé ainsi qu'au reste du monde, ce que l'historiographie officielle avait délibérément caché voire falsifié depuis deux siècles : la décision des révolutionnaires d'EXTERMINER le peuple Vendéen.

Chère amie, vous qui avez eu l'opportunité de rencontrer ce grand historien, saviez-vous que, tout de suite après l'apparition de sa thése sur le génocide des Vendéens ses collègues enseignants lui crachait dessus en faisant le signe nazi ? Il a vécu un terrible calvaire et a été forcé de démissionner de son poste à l'Education nationale.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Claude JULIE le Lun 10 Sep 2018 - 0:43

@Chevalier du Temple a écrit:Very Happy Absolument chère Reyne Claude, et j'en avais bien l'intention.

Car Monsieur Reynald SECHER est un grand historien de la Vendée, sinon le plus grand. Il nous a révélé ainsi qu'au reste du monde, ce que l'historiographie officielle avait délibérément caché voire falsifié depuis deux siècles : la décision des révolutionnaires d'EXTERMINER le peuple Vendéen.

Chère amie, vous qui avez eu l'opportunité de rencontrer ce grand historien, saviez-vous que, tout de suite après l'apparition de sa thése sur le génocide des Vendéens ses collègues enseignants lui crachait dessus en faisant le signe nazi ? Il a vécu un terrible calvaire et a été forcé de démissionner de son poste à l'Education nationale.

Oui, cher Ami, je sais tout cela car cela fait près de trente ans que je connais Raynald SECHER.
Il s'est fait connaître du grand public au moment du "bicentenaire de la révolution
française" en 1989 car il y a eu un certain nombre d'expositions.
Quatre ans après, il y a eu le "bicentenaire de la Famille Royale" et qui a eu un énorme
succès (le président batteur de cils n'a pas pu l'empêcher). 
Donc, en 1993, nous avons été très gâtés à PARIS, surtout que Robert HOSSEIN a mis
en scène pour le théâtre "JE M'APPELAIS MARIE-ANTOINETTE" avec Caroline Sihol,
absolument délicieuse.
A ce propos, j'ai déjà dit l'avoir rencontrée au Musée Carnavalet, à la même période, à
l'occasion d'une exposition dédiée à la "Famille Royale". Elle voulait en connaître plus sur 
notre malheureuse Reyne ; elle est bien tombée avec moi ! Nous avons devisé...
Le musée a sorti des documents qui ne sont pas habituellement exposés car tout y est
figé une fois pour toutes.
Pendant quatre ou cinq ans, de nombreux ouvrages et catalogues ont été publiés. J'ai
pratiquement tout acheté !
Raynald SECHER a donné quelques conférences, pas qu'en Vendée ou en Bretagne. Je
l'ai vu au cours d'une exposition à l'espace culturel des "Blancs Manteaux" (le fameux
quartier détruit presqu'entièrement par les bombes allemandes en août 1944).
Concernant l'éducation "dite nationale", presque tous sont de gauche et je sais que ce
pauvre Ami Breton a enduré beaucoup de souffrances provoquant sa démission.
Cela ne se serait pas passé comme ça avec Monsieur POMPIDOU ni avec "Monsieur
CHIRAC" (entre parenthèses pour le souligner).

Merci encore une fois,
Bien à vous.

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Lun 10 Sep 2018 - 14:49

Very Happy Claude JULIE, je prends note de vos intéressantes informations.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Lun 10 Sep 2018 - 15:09

Parmi cette troupe de bourreaux ambulants que furent les Commissaires de la Convention, il y en avait un plus fameux que les autres pour sa cruauté. C'était un prêtre apostat nommé Joseph le Bon, qui était maire d'Arras et membre de la Convention. Robespierre le choisit pour aller porter la mort et la désolation dans les départements de la Somme et du Pas-de-Calais.

Jusqu'alors Robespierre n'avait exercé que quelques vengeances particulières, mais avec un tel sujet digne de le servir on vit les effets meurtriers de sa grande colére. En bon serviteur zélé, Joseph le Bon commença par faire arrêter tous les anciens concurrents et maîtres au Barreau des présumés ennemis de Robespierre. Tous ceux qui avaient eu la malchance de moquer, blâmer ou critiquer Robespierre et ses cruautés furent guillotinés sans attendre. Cet agent de la tyrannie fit couler des floits de sang dans la Ville d'Arras qui, parait-il selon les témoins oculaires, coulait comme l'eau dans les ruisseaux.

Il n'en fallait pas beaucoup pour que cet homme parmi les plus impies, prononce un jugement de mort. Personne n'était innocent à son tribunal et tous étaient soumis à son arbitraire impitoyable. Un jour, alors que l'on perquisitionnait au domicile de l'avocat Bousmard, citoyen suspect, un perroquet s'avisa de crier aux révolutionnaires :...<< Vive le Roi ! >>. Joseph Le Bon l'envoya à l'échafaud comme "coupable de la mauvaise éducation de son perroquet". Le perroquet subit le même sort que son maître.

Les meurtres que faisait exécuter ce monstre, étaient accompagnés de circonstances vraiment troublantes. Joesph Le Bon aimait en effet accompagner à l'échafaud ceux qu'il y avait condamnés. Et pas dans l'intention de les bénir avant le supplice, mais pour s'énivrer de l'odeur du sang et de parler aux malheureuses victimes qui attendaient leur tour. Il aimait leur parler du sort qu'il réservait à leurs parents. Si nous savons toutes ces choses insoutenables dans le détail, c'est que ce salopard qui était sans pudeur aucune, n'avait pas honte de l'écrire à Robespierre, et aussi d'en parler à ses complices. Ancien prêtre lui-même, il punissait de mort tout attachement à la religion ou les liens de parenté et d'amitié avec les prêtres. Il a fait tomber tous ces pauvres bougres comme la grêle !

Non content de sacrifier ses amis à la guillotine, Robespierre résolu même de faire périr sa propre soeur Charlotte qui eut l'audace de lui demander quand il comptait mettre un terme aux massacres exécutés en son nom dans la Ville d'Arras. Furieux de ce reproche, il la chassa de chez lui et l'envoya à Arras après avoir écrit à son représentant Joseph Le Bon de faire preuve de son zèle révolutonnaire à l'égard de sa soeur. Heureusement pour Charlotte, ce misérable hésita, et au lieu de l'envoyer à la guillotine, il jugea bon de surseoir à l'exécution jusqu'au retour à Arras de son Maître. Son retour n'ayant pas lieu, cette circonstance sauva la vie de Charlotte des faveurs de son abominable frère. Joseph Le Bon sera arrêté le 10 juillet 1795, jugé et condamné à mort pour abus de ses pouvoirs durant sa mission dans la Somme et le Pas-de-Calais. Il sera exécuté à Amiens le 10 octobre 1795.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Mavendorf le Lun 10 Sep 2018 - 18:31

J'ai eu le plaisir de rencontrer Monsieur Secher à l'occasion du 100ème Pèlerinage Légitimiste de Ste Anne d'Auray. Il faut reconnaître qu'il a fait sur la Vendée un travail absolument remarquable.

J'avais été déçu cependant des attaques assez lourdes, qu'il avait prononcé à l'égard du règne de nos rois, dans cette même occasion. Sur le plan politique j'ignore où il se tient, mais je ne parierai pas qu'il soit royaliste.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Mar 11 Sep 2018 - 14:56

En ce termps-là, rien n'était plus dangereux que d'être de la connaissance de Robespierre et d'avoir été confident ou complice de ses ignobles forfaits. Marat dont les veines brûlaient de poison, semble avoir été victime du tyran.

Un membre de la Convention nommé Trial, avait souvent mangé avec Robespierre et ses amis. Un jour, Robespierre qui avait bu un peu trop de vin que d'habitude, laissa échapper des propos qui dévoilaient certains de ses projets. Le lendemain, Trial lui fit part des fuites dangereuses que pouvait avoir une pareille imprudence. Robespierre se contenta de lui répondre :...<< N'ayez nulle inquiétude >>. Deux jours plus tard, tous les convives qui se trouvaient autour de la table ce soir-là, furent guillotinés ! Trial, lui aussi alla à la guillotine dans le plus grand secret.

De tous ceux qui étaient proches avec Robespierre, Camille Desmoulins était le plus intime. C'était aussi un scélérat qui n'entreprenait jamais rien sans le consulter. Mais lorsqu'il cessa de lui être utile, il le marqua pour la mort. Il lui manquait simplement un prétexte. Il commença par le rendre suspect dans l'Assemblée des jacobins, au sujet d'écrits publiés sans son accord préalable. Il préparait ainsi sa chute. C'est alors que Desmoulins commit une faute irréparable dans l'esprit de Robespierre. Il déclara publiquement que ses écrits que Robespierre jugeait avec tant de sévérité, il les lui avait fait lire chez lui avant de les rendre publics. Il venait de signer son arrêt de mort ! Afin de le piéger, Robespierre demanda qu'on lise ces écrits en séance, lesquels faisaient entendre des vérités trop concluantes pour les principes jacobins. Il s'empressa de les qualifier d'odieuses, et maintenant, rien ne pouvait le soustraire à la guillotine.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Mer 12 Sep 2018 - 14:11

Il faut vraiment s'appeler << gauchiste >> pour admirer et faire la louange d'un monstre assoiffé de sang comme Robespierre.

Combien de victimes innocentes a-t-il envoyées à son tribunal des assassinats, combien de ces pauvres bougres a-t-il livrés à Fouquier qui leur imputait tous les crimes qu'il voulut ?

Quand on pense que la pauvre Reine Marie-Antoinette fut livrée dans les mains d'un tel scélérat, lequel fit son affaire de la trouver coupable. Pourtant, avait-on jamais reproché à la Reine les crimes qu'on lui imputait ?

On a trouvé, parait-il, dans la cellule de la Reine, un livre de prière portant la figure d'un coeur transpercé d'une flêche, au bas duquel était écrit : << Jesus miserer nobis >, ce qui d'après les révolutionnaires << prouvait >> la conspiration de la Reine.

A défaut de vérité, il fallait bien nourrir la populace crédule, d'accusations mensongères afin d'entretenir la haine.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Mavendorf le Mer 12 Sep 2018 - 14:22

@Chevalier du Temple a écrit:Il faut vraiment s'appeler << gauchiste >> pour admirer et faire la louange d'un monstre assoiffé de sang comme Robespierre.

Un document intéressant sur Jean-Luc Mélenchon, son rapport avec Robespierre et la Révolution. On sent bien que la NATION dans son discours est née à cette époque :



La même chose pour un Jean-Marie Le Pen accompagné de sa fille sur le champ de bataille de Valmy, au moment du lancement de la campagne présidentielle de 2007...


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Française le Mer 12 Sep 2018 - 14:32

Il faut retenir que le label Républicain serait seul   Respectable .
Par facilité plus que par conviction certains se prêtent au jeu , c'est regrettable .
avatar

Française
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 287
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Mer 12 Sep 2018 - 15:24

Le franc-maçon Mélenchon nous ressort les vieux croûtons gauchistes. Quand je pense qu'il y a des Français qui avalent ce genre de discours. Méluche fait partie d'une engeance qui renaît sans cesse de ses cendres. C'est le genre de gus qui se réclame du père de la Terreur et de sa vertu. C'est plutôt inquiétant si l'on considère que c'est actuellement au nom de la vertu, que l'on assassine toujours à profusion.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Mer 12 Sep 2018 - 20:27

Que de sang versé par cet abominable tyran. Robespierre a prit des mesures atroces pour immoler de plus en plus de victimes chaque jour. Il était très ingénieux dans les moyens de multiplier les coupables. Les suspects arrêtés aujourd'hui étaient dès le lendemain accusés, jugés et guillotinés sans attendre. Fouquier faisait appel à de véritables scélérats pour servir de témoins publics, pour déposer contre eux qui n'avaient absolument rien à leur charge, mais que ces salopards voulaient faire mourir. Tous les jours sans exception, Robespierre apposait son sceau sur les listes pleines de noms de ceux dont les têtes devaient tomber le lendemain. L'étude des registres des assassinats du Tribunal révolutionnaire a révélé qu'un grand nombre de prisonniers ne furent jugés qu'après avoir été guillotinés. Il existe même des listes d'individus guillotinés sans qu'on trouve aucune preuve de procès. Un document écrit de cette époque précise que la guillotine répandait tant de sang Place de la Révolution (l'actuelle Place de la Concorde), que quatre salariés de la Ville de Paris n'avaient pour autre occupation que d'entretenir la fluidité de l'égout du Faubourg St Antoine, et d'empêcher qu'il ne s'obstrua par la coagulation du sang versé.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par La Houssaye le Mer 12 Sep 2018 - 22:45

Bonsoir Chevalier du Temple,

Permettez-moi de citer un passage de Mr Gautherot dans son Septembre 1792 (histoire politique des massacres).

Madame Roland du parti girondin " Danton est le chef de la horde, Robespierre son mannequin, Marat tient sa torche et son poignard ; ce farouche tribun règne et nous ne sommes que des opprimés, en attendant que nous tombions ses victimes".

Même dans les rangs des répubicains la terreur était tangible.

Merci pour cet exposé.

Bonne soirée
avatar

La Houssaye
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 61
Date d'inscription : 25/01/2018
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Jeu 13 Sep 2018 - 4:05

Bonsoir La Houssaye et un grand MERCI pour votre participation.

Cette citation de Madame Roland apparait également dans le livre d'Arthur Chuquet intitulé "La Retraite de Brunswick". Je crois me rappeler que tout de suite après les massacres de septembre 1792, c'est surtout Danton qu'elle voulait dénoncer.

Elle écrit sur ces trois hommes qu'on nommait les triumvirs de la liberté : << Danton dirige tout en secret, c'est le chef de la horde. Robespierre est son mannequin, Marat tient sa torche et son poignard. Ce farouche tribun règne en maître, et nous ne sommes que des opprimés, en attendant que nous tombions ses victimes. >>

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Jeu 13 Sep 2018 - 15:01

Malgré tant de massacres et non content d'avoir fait prisonnier un dixième des Français, Robespierre voulait encore accélérer la marche trop lente à son avis, de ce qu'il appelait la "Justice". Voulant épargner à son Tribunal de perdre son temps à écouter quelques vérités courageuses de défenseurs qui, quelquefois étaient permis de parler au nom des accusés, demanda que ces défenseurs ne puissent plus dorénavant prêter leurs services à des comploteurs livrés au Tribunal révolutionnaire.

Mais voila, certains membres de la Convention réalisèrent bien vite qu'il y avait là un piège et un danger pour leur propre inviolabilité rendue ainsi illusoire. Effrayés pour leur avenir, et devant une telle disposition, ils votèrent pour l'ajournement de ce projet. Robespierre furieux, s'élança à la Tribune pour dénoncer avec véhémence leur lâcheté. Il demanda que ce projet soit converti en décret. L'Assemblée obéissante s'inclina et il obtint gain de cause. Mais par là, tout Français qui siégeait à la Convention, se vit à la merci de ce tyran, sans nulle ressource et sans défense, s'il était accusé de conspiration.

Maintenant, les Conventionnels qui avaient abandonné le peuple aux cruautés de Robespierre, se voyaient eux-mêmes atteints par ce nouveau décret. Le doute commença donc à s'installer chez eux et ils ne virent plus du même oeil, les massacres et les assassinats qu'ils avaient légitimés. Ils se communiquèrent leurs inquiétudes et se concertèrent dans des Comités secrets. Cependant, Robespierre bien renseigné par ses espions de ce qui se tramait dans son dos, déjoua complot après complot. Il fréquenta de moins en moins la Convention et s'abstenait des Comités. Pour la toute première fois, il se renferma dans la défensive, ce qui eut pour effet d'encourager ses ennemis. Alors qu'il tenait encore le cordon de la guillotine et qu'il aurait normalement frappé et abattu ses ennemis comme dans le passé, il ne faisait que proférer des timides dénonciations contre ses détracteurs. Il semblait succomber sous le poids. Où était donc la ruse du charlatan et son instinct de la férocité ?
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Claude JULIE le Jeu 13 Sep 2018 - 19:51

@Chevalier du Temple a écrit:Bonsoir La Houssaye et un grand MERCI pour votre participation.

Cette citation de Madame Roland apparait également dans le livre d'Arthur Chuquet intitulé "La Retraite de Brunswick". Je crois me rappeler que tout de suite après les massacres de septembre 1792, c'est surtout Danton qu'elle voulait dénoncer.

Elle écrit sur ces trois hommes qu'on nommait les triumvirs de la liberté : << Danton dirige tout en secret, c'est le chef de la horde. Robespierre est son mannequin, Marat tient sa torche et son poignard. Ce farouche tribun règne en maître, et nous ne sommes que des opprimés, en attendant que nous tombions ses victimes. >>

Cher Ami Chevalier,

C'est encore vrai ce que vous dites et notre Ami La Houssaye n'est pas en reste.
Et la répartie de Madame ROLAND est courageuse ; de toute façon, l'intervention  Brunswick a précipité les
évènements, j'insiste. 
Les dés étaient jetés… Tous aux armes !
Danton, Robespierre, Marat, pas que… 
Au tribunal révolutionnaire, des loups, tels Fouquier-Tinville, Le "Père Duchesne" et le "bon Papa Pache" dont
j'ai déjà parlé et qui avait un rôle bien particulier.
Ils étaient tous aussi atroces les uns que les autres, assoiffés de sang. 
Le pire de tous, pour la énième fois, c'était Robespierre car Danton a voulu tout arrêter mais c'était trop tard.
Quant à Marat, j'admire Charlotte Corday pour le sort qu'elle lui a réservé.
Hélas, il n'y eut qu'une "Charlotte Corday" et c'est bien dommage.

Cependant, excusez-moi Cher Ami, je crois qu'on commence un peu à ronronner… Il est vrai que le sujet est
inépuisable.

Quant à "Méluche" comme vous l'appelez, il est très difficile de le museler surtout qu'il fait "copain-copain"
avec le pharaon Emmanuel 1er.
Et je me garderai bien de revenir sur la prestation de Yann-Marie Ar Pen à Valmy… Un coup de pub !
Attendons-nous quand même à bien rigoler avec les "européennes" ! Des têtes tomberont d'ici-là...

Bien à vous.

Reine Claude

P.S. Merci d'avoir encore une fois défendu ma "Reine" bien-aimée !
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Jeu 13 Sep 2018 - 20:47

Claude JULIE, j'espère au moins que mon projet sur Robespierre vous aura quelque peu intéressé. Vous savez, moi qui suis passionné d'histoire, je n'ai pas eu le temps de ronronner ou de m'assoupir. J'ai mis beaucoup de temps et d'efforts à produire une source d'informations, sur ce que fut réellement l'hydre d'Arras. Ne désespérez pas de me voir disparaître chère amie, car je viens de finir la dernière partie de mon projet, concernant les évènements qui ont mené à la mort de Robespierre. Sans vouloir être trop indiscret, serait-il possible que le fait de parler de Robespierre, même en mal, indispose les royalistes ? Simple question de curiosité sans malice aucune.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Mavendorf le Jeu 13 Sep 2018 - 22:18

@Chevalier du Temple a écrit:Sans vouloir être trop indiscret, serait-il possible que le fait de parler de Robespierre, même en mal, indispose les royalistes ?

Vous pouvez parler de Robespierre sans problème. Ce qu'il faut bien retenir cependant, c'est que ce personnage n'est qu'un instrument de la Révolution, comme d'autres lui ont emboîté le pas par la suite (Napoléon, Louis-Philippe, Chirac, Peillon, Mélenchon etc...)

Pour être efficace dans notre combat, c'est à la Révolution elle même que nous devons déclarer la guerre. Wink

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Claude JULIE le Ven 14 Sep 2018 - 0:59

@Chevalier du Temple a écrit:Claude JULIE, j'espère au moins que mon projet sur Robespierre vous aura quelque peu intéressé. Vous savez, moi qui suis passionné d'histoire, je n'ai pas eu le temps de ronronner ou de m'assoupir. J'ai mis beaucoup de temps et d'efforts à produire une source d'informations, sur ce que fut réellement l'hydre d'Arras. Ne désespérez pas de me voir disparaître chère amie, car je viens de finir la dernière partie de mon projet, concernant les évènements qui ont mené à la mort de Robespierre. Sans vouloir être trop indiscret, serait-il possible que le fait de parler de Robespierre, même en mal, indispose les royalistes ? Simple question de curiosité sans malice aucune.

Mon Dieu, Cher Ami, mais vous me taquinez !
Je n'ai en effet jamais cessé de vous remercier pour vos articles et de dire que Robespierre était un être
immonde. Je viens encore de dire le pire de tous les révolutionnaires.
Vous m'offenseriez en pensant le contraire !
Voyez-vous, si j'ai parlé de ronronner, c'est parce-que vous êtes souvent obligé de revenir sur vos propos
pour répondre à des interventions ou à des remarques pouvant interrompre momentanément le fil de vos 
pensées toujours en éveil. Alors que je n'ai jamais changé d'avis !
Et loin de moi l'idée de trouver à redire à votre travail car le sujet est considérable fort compliqué.

Très bonne soirée. Bon courage.
Bien à vous.

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Ven 14 Sep 2018 - 1:42

king Chère Reine Claude, je vous prie de m'excuser, j'avais peur de vous avoir lassé. Je vois que ce n'est pas le cas. J'arrive à la fin de mon projet et je crois que la fatigue conmmence à se faire sentir. Vous avez raison, le sujet est non seulement important mais considérable.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Claude JULIE le Ven 14 Sep 2018 - 1:52

@Chevalier du Temple a écrit: king  Chère Reine Claude, je vous prie de m'excuser, j'avais peur de vous avoir lassé. Je vois que ce n'est pas le cas. J'arrive à la fin de mon projet et je crois que la fatigue conmmence à se faire sentir. Vous avez raison, le sujet est non seulement important mais considérable.
Cher Ami,

Je vous remercie pour votre petit mot qui me rassure.
D'ailleurs, entre temps, vous avez reçu un message de MAVENDORF qui a pris votre défense alors que je 
vous avais nullement attaqué.
Comme quoi, il faut toujours faire très attention à ce qu'on dit !
Merci aussi pour la petite Reine émoticone qui me plaît beaucoup.
Vous m'en avez déjà posté une que j'ai recherchée sans la retrouver.

A bientôt, reposez-vous bien.
Bien à vous.

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Ven 14 Sep 2018 - 5:17

@Mavendorf a écrit:
@Chevalier du Temple a écrit:Il faut vraiment s'appeler << gauchiste >> pour admirer et faire la louange d'un monstre assoiffé de sang comme Robespierre.

Un document intéressant sur Jean-Luc Mélenchon, son rapport avec Robespierre et la Révolution. On sent bien que la NATION dans son discours est née à cette époque :



La même chose pour un Jean-Marie Le Pen accompagné de sa fille sur le champ de bataille de Valmy, au moment du lancement de la campagne présidentielle de 2007...


Mavendorf, quiconque admire Robespierre est juste perdu dans les affres de l'illusion. Mélenchon qui veut réhabiliter le monstre en faisant de lui une victime, n'est rien d'autre qu'un ignorant scandaleux. Savez-vous qu'il affirme sans honte que Robespierre n'était pas le bourreau que nous connaissons ? Peut-être que les centaines de milliers de Vendéens qui ont péri sous la Révolution bourgeoise sont morts tout seuls ? Que diantre, les ordres signés de la main de Robespierre à ses commissaires, demandent explicitement que l'on fasse sans tarder un "déblaiement" ou si vous voulez, un massacre général arbitraire et sans aucune forme de procès, dans les prisons de France qui regorgeaient de prisonniers. Les gauchistes comme Mélenchon ont toujours essayé de cacher l'aspect terroriste de leur chère Révolution, qu'ils se plaisent à sacraliser et à embellir pour leur propagande.

Heureusement que de nos jours, on ne peut plus mentir comme dans le passé, car l'ouverture des archives montre clairement la froide réalité des exactions de l'hydre d'Arras, lequelles éclatent au grand jour. Et que les gauchistes montent au créneau pour réhabiliter le tyran, ne changera absolument rien de la vérité. Malheureusement pour ces tarés, dans nos archives se trouve une volumineuse correspondance rédigée par les auteurs des massacres. Et parmi eux, Robespierre et d'autres membres de la Convention. En effet, imprudemment, ils ont tous signé leurs noms sur des documents très compromettants. Une chose est certaine, les généraux et commissaires de la Convention étaient sous le commandement de Robespierre, cela est largement attesté par cette abondante correspondance. Le contenu de ces archives est effarant, on y parle des Vendéens comme étant la souillure de la France, de race maudite et impie, digne de l'épuration républicaine.

Nous savons maintenant, sans équivoque, que Robespierre était un monstre sanguinaire, qui a ordonné l'extermination d'une partie de notre peuple, dans l'intention de le remplacer par une population dévouée à la République. Il est sans aucun doute, le personnage le plus honteux de notre histoire. Et le fait que certains énergumènes comme Mélenchon le vénèrent encore aujourd'hui, s'efforçant de masquer ou d'occulter ses crimes, prouve que cet bête immonde, n'a jamais véritablement été jugée comme il se doit.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Henryk le Ven 14 Sep 2018 - 9:36

Robès, les jacobiens et le massacre de la Glacière.

Le club d'Avignon décide alors début janvier 1791 de le nommer « membre effectif ». D'après son biographe Jean-Clément Martin il a sous la Législative à l'instar des Girondins cautionné le massacre de la Glacière d'octobre 1791 et accepté l'amnistie du 19 mars 1792. Les 18 janvier et 14 mars 1792. Robespierre y demande à comprendre, le massacre de la Glacière d'octobre 1791, dénonce les manœuvres du roi et de son ministre de la Justice, Duport Dutertre, qui chargent les patriotes emprisonnés, par le biais de deux commissaires nommés et envoyés à cet effet. Il regrette par voie de conséquence l'assimilation de l'amnistie de mars 1792 à une grâce. Il perçoit dans la tuerie la conséquence d'une longue série d'attentats pontificaux et aristocratiques, contre les patriotes épris de liberté et désireux à ce titre de se rattacher à la France ; attentats couverts en septembre 1791 par une première amnistie de l'assemblée constituante .

Robespierre y revient dans son journal, Le Défenseur de la Constitution en stigmatisant les longs silences, d'octobre 1791 à mars 1792, des ténors de la Gironde (Brissot, Condorcet, Vergniaud, Guadet, Gensonné) à l'assemblée législative, qui se sont toujours gardés de formuler de telles mises au point, alors même qu'ils avaient déjà dénoncé le ministre de la Justice, comme agent de la contre-révolution 59. Ainsi interprète-t-il leur attitude sur le massacre de la Glacière et les arrestations qui suivirent :

« Vous saviez particulièrement que les actes de violence, reprochés aux prisonniers, n’étaient que les funestes représailles des lâches assassinats commis par les défenseurs de l’aristocratie et du despotisme papal, dans la personne des auteurs de la révolution, de leurs frères, de leurs parents, de leurs amis ; vous connaissiez les manœuvres employées pour les présenter aux yeux de la France entière comme des brigands. Vous saviez qu’un ministre, dénoncé par vous- mêmes, les avait livrés à une commission tyrannique, dont les jugements arbitraires n’étaient que des listes de proscription contre les bons citoyens ».

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1607
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Henryk le Ven 14 Sep 2018 - 9:40

La loi du 22 prairial an II (10 juin 1794 un mois après la mort de Mme Elisabeth), dite loi de Prairial, est la loi rédigée par Georges Couthon et initiée par Robespierre qui accentue le contexte dit de "la Terreur" en procédant à la réorganisation du Tribunal révolutionnaire, et ouvre une période de grande Terreur , qui dure jusqu'à la chute de Robespierre en juillet 1794. De la dite, le Comité de la sécurité publique simplifie la procédure judiciaire pour en faire une procédure de mise en accusation et de condamnation. Instaurée par une majorité des membres du Comité de salut public, elle prive les accusés du droit de défense et de recours.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1607
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Ven 14 Sep 2018 - 15:55

Donc, les mécontents s'associèrent, et les déclarations contre le tyran furent de plus en plus hardies. Le 26 juillet, dans une séance orageuse de la Convention, Robespierre s'efforça par de vains arguments, à retenir l'autorité qui lui échappait. Il ne comprend pas qu'étant un chasseur de Tyran, on puisse lui reprocher d'en être un à son tour. Les conspirateurs qui ont peur pour leurs vies ont juré sa perte. Il lui reproche de négliger les fonctions publiques, et de ne plus s'occuper que des persécutions. Ce fut le tout premier coup de tocsin sonné sur la Bête féroce. C'est Barrère qui va lui donner le premier coup en appuyant une motion contre lui. Puis ce sera le tour de Vadier, de Cambon et de Fréron de l'attaquer publiquement. Robespierre fut soudainement assailli de toutes parts, par ceux-mêmes qu'il honorait de sa confiance. Mais le despote eut un sursaut de réaction en voulant faire arrêter immédiatement quarante membres de la Convention. Une résolution un peu tardive mais encore faisable car la force armée était encore à ses ordres. Malheureusement pour lui, il va commettre une erreur qui, à la fin, va lui couter la vie. Au lieu de s'exécuter sans délai comme l'impose cette situation, Robespierre va s'accorder vingt-quatre heures de plus avant de procéder à la grande épuration de la Convention. C'est en effet ce délai ou si vous voulez cette hésitation qui le perdit car l'alarme avait sonné parmi les membres de l'Assemblée qui, effrayés comme on peut se l'imaginer, et sentant ce qu'ils avaient à craindre, ne songèrent qu'aux moyens de prendre le tyran de vitesse. Ils utilisèrent la nuit à concerter leur plan d'attaque pour la prochaine séance et s'assurer des suffrages. Il fut donc décidé que le lendemain on reprocherait ses crimes à Robespierre et qu'on demanderait sa tête. Et le lendemain, en séance, les clameurs de la multitude s'élevèrent des quatre coins de la salle, empêchant le tyran de se faire entendre. Il n'était déja plus !
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par La Houssaye le Ven 14 Sep 2018 - 22:54

@Chevalier du Temple a écrit:Bonsoir La Houssaye et un grand MERCI pour votre participation.

Cette citation de Madame Roland apparait également dans le livre d'Arthur Chuquet intitulé "La Retraite de Brunswick". Je crois me rappeler que tout de suite après les massacres de septembre 1792, c'est surtout Danton qu'elle voulait dénoncer.

Elle écrit sur ces trois hommes qu'on nommait les triumvirs de la liberté : << Danton dirige tout en secret, c'est le chef de la horde. Robespierre est son mannequin, Marat tient sa torche et son poignard. Ce farouche tribun règne en maître, et nous ne sommes que des opprimés, en attendant que nous tombions ses victimes. >>

Je vous en prie Chevalier,


Le sujet m'intéresse beaucoup.


A propos de cette citation, l'auteur signale que Madame Roland l'aurait écrite le 09 Septembre 1792 à son ami Blanca.


Pour ce qui est des triumvirs de la liberté, Mr Secher (dans une conférence qu'il a tenu à Orange) disait que Marat avait été expulsé d'Angleterre (vrai ou faux je ne sais pas, mais cela en dit long sur le personnage).
Pour le cas de Danton, dans son discours du 2 Septembre 1792, je cite “… Le toscin qui sonne va se propager dans toute la France. Ce n’est pas un signal d’alarme, c’est la charge sur les ennemis de la patrie (exterieurs et interieurs). Pour les vaincre, Messieurs, il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, et la France sera sauvée !”. J’ai un serieux doute sur sa volonté de freiner les massacres qui ont fait suite.
Concernant Robespierre, le portrait que vous nous en faites est parfait. Pourtant, il y a des gens qui le mettent hors de cause et qui tiennent les mêmes propos que Mélanchon dans la vidéo posté par Mavendorf.
Je pense personnellement, et cela ne tient qu'à moi, vous avez dans ce trio : l'idéologie de Marat, la politique de Robespierre et l'executif de Danton.

Encore merci et bonne soirée
avatar

La Houssaye
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 61
Date d'inscription : 25/01/2018
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Sam 15 Sep 2018 - 2:30

La Houssaye, cette citation de Madame Roland qui, il faut le rappeler, était actuellement la vicomtesse de la Platrière, est en effet datée du 9 septembre 1792. Elle est adressée dans une lettre à son ami Jean Henri Bancal des Issarts, qui était député du Puy-de-Dôme à la Convention.

Si Monsieur Reynald Secher a mentionné au cours d'une conférence, que Marat fut expulsé d'Angleterre, n'ayez aucun doute qu'il s'agit là de la vérité. Cela ne m'étonnerait pas du tout car je me rappelle que Marat pratiquait la médecine dans ce pays, en 1774 ou 1775, je crois. Au cours de son séjour, il s'est fait remarquer par la publication d'un livre intitulé << Les chaînes de l'esclavage >> où il attaquait les moeurs politiques de la Cour d'Angleterre. C'est tout dire.

En ce qui concerne ce célèbre discours de Danton du 2 septembre 1792, alors qu'il était ministre de la justice, il n'avait certainement pas pour objectif de freiner les massacres, bien au contraire. Car si Marat ordonna cette effroyable tuerie, n'oublions pas qu'elle fut méthodiquement organisée et protégée par Danton.

Vous avez tout à fait raison, de nos jours, plus en plus de gens tiennent les mêmes propos que Mélanchon dans la vidéo, et même pire. Il est quand même surprenant qu'à notre époque, des politiciens ou des journalistes soient encore en admiration devant un dictateur sanguinaire comme Robespierre. Ce qui me semble dangereux, c'est qu'un peuple mal éduqué et mal informé peut avaler de telles couleuvres. C'est là qu'un historien comme Monsieur Reynald Secher a de l'importance, pour l'instruction et la connaissance de l'Histoire. Lorsque des égarés comme Mélenchon, parlent de réhabiliter l'hydre d'Arras, en essayant de nous persuader que les exécutions signées de la main de Robespierre étaient nécessaires à la victoire de la France, il ne peut s'agir que d'un grossier mensonge. A part peut-être, pour l'exécution de Robespierre.

Bonne soirée La Houssaye et encore MERCI pour votre participation.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Sam 15 Sep 2018 - 14:15

La Convention se leva donc contre Robespierre, il fut mis hors-la-loi et arrêté immédiatement avec quelques-uns de ses complices. Les Comités décrétèrent qu'il serait conduit en prison et guillotiné le même jour. Ce monstre qui avait vomi tant de mensonges et condamné tant d'innocents à mourir sur l'échafaud, fut enfin réduit au silence et hors d'état de nuire.

Une fois arrêté, on le mena à l'Hotel de Ville qui, prit d'assaut, fut le témoin de violentes échauffourées. Un gendarme lui tira un coup de pistolet qui lui fractura la mâchoire. On transféra le blessé sur une civière, jusqu'au Comité de sureté générale, où on venait de partout pour voir le monstre terrassé. Puis, il fut mené à la Conciergerie devant le Tribunal révolutionnaire qui, après vérification de son identité, le condamna sans tarder à une exécution immédiate, ainsi qu'une vingtaine de ses acolytes dont son frère Augustin.

Plusieurs charrettes emmenèrent les condamnés vers l'échafaud, place de la Révolution. Robespierre qui souffrait terriblement de ses blessures, semblait insensible aux cris et aux insultes de la foule. A 18h15, on commença à guillotiner ses comparses, et quand ce fut le tour de son frère, on dit qu'il s'évanouit. Enfin, on le hissa sur l'échafaud tandis que le bourreau lui arracha son bandage. Robespierre poussa un dernier hurlement alors que sa mâchoire intérieure se détacha en laissant jaillir un flot de sang.

Tous furent inhumés au cimetière des Errancis tandis que les restes du monstre furent transférés aux Catacombes.

Ainsi périt Robespierre, le 28 juillet 1794, du supplice du talion. Il fut le plus redoutable des factieux qui, depuis le commencement de la Révolution bourgeoise, se nourrit du sang des Français.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par La Houssaye le Dim 16 Sep 2018 - 0:57

@Chevalier du Temple a écrit:La Convention se leva donc contre Robespierre, il fut mis hors-la-loi et arrêté immédiatement avec quelques-uns de ses complices. Les Comités décrétèrent qu'il serait conduit en prison et guillotiné le même jour. Ce monstre qui avait vomi tant de mensonges et condamné tant d'innocents à mourir sur l'échafaud, fut enfin réduit au silence et hors d'état de nuire.

Une fois arrêté, on le mena à l'Hotel de Ville qui, prit d'assaut, fut le témoin de violentes échauffourées. Un gendarme lui tira un coup de pistolet qui lui fractura la mâchoire. On transféra le blessé sur une civière, jusqu'au Comité de sureté générale, où on venait de partout pour voir le monstre terrassé. Puis, il fut mené à la Conciergerie devant le Tribunal révolutionnaire qui, après vérification de son identité, le condamna sans tarder à une exécution immédiate, ainsi qu'une vingtaine de ses acolytes dont son frère Augustin.

Plusieurs charrettes emmenèrent les condamnés vers l'échafaud, place de la Révolution. Robespierre qui souffrait terriblement de ses blessures, semblait insensible aux cris et aux insultes de la foule. A 18h15, on commença à guillotiner ses comparses, et quand ce fut le tour de son frère, on dit qu'il s'évanouit. Enfin, on le hissa sur l'échafaud tandis que le bourreau lui arracha son bandage. Robespierre poussa un dernier hurlement alors que sa mâchoire intérieure se détacha en laissant jaillir un flot de sang.

Tous furent inhumés au cimetière des Errancis tandis que les restes du monstre furent transférés aux Catacombes.

Ainsi périt Robespierre, le 28 juillet 1794, du supplice du talion. Il fut le plus redoutable des factieux qui,  depuis le commencement de la Révolution bourgeoise, se nourrit du sang des Français.

Bonsoir Chevalier,

Comme le disait plus haut Reine Claude, le sujet est inépuisable, tant il y a à dire. Aussi, je vais ajouter un passage toujours de M. Gautherot, mais tiré des suppliciées de la terreur.

"Le 20 prairial (8 Juin 1794) - Jour où Robespierre pontifia pour la fête de l'Etre suprême devant la guillotine drapée de riche tentures, - Couthon réclama en ces termes de la convention de nouveaux moyens d'extermination : "Le delai pour punir les ennemis de la patrie ne doit être que le temps de les reconnaitre : il s'agit moins de les punir que de les anéantir ... L'indulgence envers eux est atroce, la clémence est parricide"; pas de défenseurs, "les conspirateurs ne doivent en trouver aucun"; pas d'autre peine que la mort; pour preuve toute éspèce de document, soit matérielle, soit morale, soit verbale, soit écrite"; et l'on pourra supprimer témoignages et débats publics s'il existe assez de ces preuves là; pour seule règle, "la conscience des jurés éclairée par l'amour de la patrie"; pour but, " le triomphe de la république". Aucun accusé ne sera mis hors de jugement l'examen de la décision par les comités de salut public et sureté générale ...Qu'en pensaient les conventionneis ? Ruamps prétendit qu'il se brulerait la cervelle si un tel décret était adopté sans ajournement; mais Robespierre arrêta ce dernier sursaut : "Au premier aspect, osa-t-il observer, on verra que cette loi ne renferme aucune disposition qui ne soit adopté d'avance par tous les amis de la liberté, qu'il n'y a pas un article qui ne soit fondé sur la justice et la raison. ". La loi fut aussitot votée.

En 49 jours, elle abattit 1376 têtes, soit 28 par jour en moyenne. On nous parle de "défence nationale" ? Au lendemain de la victoire de Feurus (26 Juin 1794), la Terreur ne fit que redoubler : les 7, 9 et 10 Juillet, le panier de la quillotine reçut respectivement 68, 60 et 45 têtes; et parmi celles du 9 Juillet, il y en avait 11 de femmes; il y en avait 4 de la même famille : le père, la mère et les deux filles ...

On raconte que lorsque le vertueux Incorruptible alla au supplice le 28 du même mois, une femme se suspendit à sa charette, rue Royale, et lui hurla : "Monstre vomi par l'enfer, ton supplice m'enivre de joie : je n'ai qu'un regret, c'est que tu n'aies pas mille vies pour jouir du plaisir de te les voir arracher l'une après l'autre. Va, scélérat, descends au tombeau avec les malèdictions de toutes les épouses et de toutes les mères de familles que tu as désolées." - Combien étaient justifiées ces féminines malédictions !"

Après cela, Chevaler, quelle conclusion devons-nous en tirer ? Il vous appartient de nous la donner. Mais permettez-moi de profiter de ce temps pour dénoncer cette démocratie fondée sur le sang des peuples de France. Nos Rois, qui depuis Clovis ont construit avec les peuples, ce royaume chrétien de France, ont été balayé d'un revers de main par l'orgueil d'une poignée d'hommes. Il faut vraiment être aveugle ou "daltonien" pour ne pas reconnaitre qu'un drame c'est joué à cette époque.

Un philosophe (Claude Polin) qui nous a quitté depuis peu, avait terminé une de ces conférences en posant une question à laquelle il n'y eu pas de réponse : comment en est-on arrivé là ?

Trugarez bras !
avatar

La Houssaye
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 61
Date d'inscription : 25/01/2018
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Dim 16 Sep 2018 - 4:02

La Houssaye, il était bien de mon intention de tirer une conclusion de tous ces évènements qui ont fait tant de victimes innocentes dans NOTRE pays. Je dois vous remercier car vous venez de me donnez le thème de ma conclusion qui sera donc : Comment en est-on arrivé là.

A la fin du règne de Louis XIV, les traditions religieuses séculaires du Moyen Age qui avaient fait de notre peuple des catholiques, restaient encore intactes. Les idées rationalistes et sceptiques des libertins n'avaient pas pénétré au-delà d'un cercle très actif, mais restreint, d'initiés qui se transmettaient discrètement les irrévérencieuses saillies de leur incrédulité. Actuellement, il fallut le long règne de Louis XV pour rendre officiel et agressif ce scepticisme anticatholique.

Les évènements postérieurs à 1789 qui commencèrent à transformer notre société, mirent plus de temps à la pénétrer. Ce serait une erreur profonde de croire que la Révolution fut une catastrophe subite, ou un coup de foudre inattendu. Sa préparation se fit lentement mais sans cesse élaborée, et prit possession des esprits.

Tout d'abord, l'esprit nouveau se répandit par les courtisans, émigrés de Versailles où ils s'ennuyaient. Ne voulant plus de cette vie monotone, ils ont commencé à se mêler au grand courant de la ville, où un monde de tout ordre se coudoyait. C'est une époque où les grands trouvent tout naturel de frayer avec des roturiers.

Le dix-huitième siècle affiche le cynisme dans la pratique de l'immoralité. De plus en plus de gens sont corrompus et livrés à leurs vices, ils regardent l'impiété et la dépravation comme une bonne chose. Comme de nos jours, on se moquait de ceux qui voulaient être vertueux et vivre chrétiennement.

Sous le règne de Louis XV, l'incrédulité prend un caractère scientifique. Avec l'Encyclopédie se développe le scepticisme. Toutes les idées des philosophes se répandent dans le public par les nombreux salons fréquentés par des familiers qui se communiquent leurs points de vue. Ces salons sont fréquentés par les collaborateurs de l'Encyclopédie.

Pour la divulgation des idées courantes, on se rencontre et on se coudoie dans les cafés et les cabarets. On y trouve aussi bien des gens de cour que des gens du monde. Tout devient sujet à conversation, on parle beaucoup de la tolérance et de liberté.

Ce fut précisément dans ces différents milieux, que s'élabora l'esprit de 1789 : échange de vues, d'idées, d'opinions, entre tous ceux qui y fréquentèrent, dominés par l'influence des Encyclopédistes. L'esprit de la Révolution fermente déjà dans tous ces milieux, avant de se répandre dans le peuple.

Beaucoup de membres du clergé séculier et régulier, enthousiasmés pour de vagues théories de fraternité universelle et de passion pour la liberté, s'affilièrent à des sociétés secrètes. Une telle naiveté suggéra à Joseph de Maistre la constatation que la Révolution avait en fait, été préparée par ses victimes.

J'aimerais conclure par une dernière pensée pour le sujet de mon projet qui est Robespierre. Un homme effroyable qui a établi la République par le sang. Et au profit d'une bourgeoisie qui se débarrassera de lui, une fois le sale travail effectué. Le système a utilisé Robespierre pour ses défauts et la liquidé pour ses qualités.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Claude JULIE le Dim 16 Sep 2018 - 16:48

Cher Chevalier du Temple,
Cher La Houssaye,

Je suis impressionnée et admirative par vos deux derniers exposés.
C'est absolument magistral !
Quant à la syntaxe ?
Elle coule comme l'eau de source.
Je me garderai bien d'ajouter un seul mot qui risquerait de ternir votre image.

Trugarez bras !

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Mavendorf le Dim 16 Sep 2018 - 17:51

Le meilleur antidote pour éradiquer Robespierre, et les effets de sa pensée qui se prolongent encore dans notre époque :


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robespierre dans toute l'étendue de sa scélératesse

Message par Chevalier du Temple le Mer 10 Oct 2018 - 20:46

Lorsque l'on connait bien le dossier Robespierre, on constate que ce monstre est pratiquement indéfendable. Ce qui ne plait pas aux gauchistes, qui n'aiment pas que l'on présente leur idole dévoyée comme un monstre. La défense de Robespierre est une constante chez ces gens-là. Ils ont tendance à oublier trop facilement les milliers de morts innocents dont cet énergumène a le sang sur les mains.

La gauche en général fait souvent référence aux écrits de grands principes de Robespierre, sur la liberté, la démocratie et le peuple. Que diantre, ce monstre assoiffé de sang était autant un chantre de la démocratie qu'Hitler était le chantre de la tolérance. Certains d'entre eux iront même jusqu'à vous dire que la "Terreur" ce n'était pas lui tout seul. Petits plaisantins ! Enfin, pourquoi ne tiendrait-on pas Robespierre pour coupable des actions horriques du sanguinaire Comité de Salut Public, dont il fut le théoricien et le principal acteur ?

Qu'ils le veuillent ou non, Robespierre incarne le régicide, le génocide des provinces rétives, l'intolérance anticatholique poussée à l'extrême, l'arbitre judiciaire sanglant et industrialisé, et surtout l'effroyable TERREUR !

Réhabiliter ou célébrer ce meurtrier de masse est indécent et pas du tout envisageable. A part, peut-être pour Mélenchon, ce doux rêveur utopien des belles années bolcheviques, et grand amoureux des sans-culottes.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum