Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mavendorf le Sam 14 Juil 2018 - 19:36




Le Courrier royaliste
SANS LIBERTÉ DE BLÂMER, IL N'EST POINT D'ÉLOGE FLATTEUR



Entretien avec

Quentin Douté

Quentin est un ancien légitimiste. Son évolution politique l'a emmené vers le Front National, mouvement politique qu'il a quitté pour rejoindre le parti de La France de Monsieur Carl Lang. Quentin se définit comme catholique traditionaliste, et donc attaché à la messe tridentine.

N'hésitez pas à poser toutes vos questions à Quentin, durant cet entretien ouvert à tous !


Courrier Royaliste :
Bonjour Quentin, merci beaucoup d'avoir accepté d'accorder cet entretien au Courrier royaliste.
Pourriez-vous tout d'abord vous présenter en quelques mots ?




©️ Méphi.


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1846
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Sam 14 Juil 2018 - 20:16

Je suis engagé en politique depuis plus de 4 ans, j'ai d'abord été 1 an au Front National où j'ai été un cadre local dans le Calvados; dégoûté par la gauchisation de ce parti, j'ai rejoint le Parti de la France début 2015; j'ai été élu conseiller national au congrès de 2016 et j'ai été candidat aux élections législatives de 2017 dans le Sud-Manche (Avranches). Sur le plan doctrinal, après avoir été longtemps royaliste (légitimiste et/ou maurrassien), je me définit maintenant comme nationaliste. Sur le plan religieux, je suis catholique traditionaliste (mais romain, non sédévacantiste).
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par REQUETE CARLISTE le Sam 14 Juil 2018 - 20:23

Bonjour Quentin, j'espère ne pas vous froisser de vous appeler par votre prénom.
Et merci de venir discuter avec nous.
Pourriez vous nous expliquer ce qui a provoqué chez vous de vous engager dans un mouvement républicain après avoir été royaliste.
Ici nous sommes plusieurs à avoir suivi le chemin inverse à vous.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI
avatar

REQUETE CARLISTE
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 51
Localisation : Rade du Port du Levant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Sam 14 Juil 2018 - 20:30

Le Front National historique et le Parti de la France aujourd'hui ne sont pas des partis "républicains" dans le sens où, même si il ne remette pas en cause ce régime, leur raison d'être n'est pas de défendre ou d'attaquer une forme de gouvernement: il s'agit de défendre l'existence même de la France, qui non seulement a perdue sa souveraineté mais est en train de disparaître sous nos yeux en raison de l'immigration massive qui déferle sur nous. J'étais encore royaliste quand je suis entré au FN, mais j'ai compris que la priorité absolue aujourd'hui n'est pas de restaurer la monarchie mais de faire survivre la France: si la France devient un pays afro-maghrébin, je ne crois pas que la cause monarchique aura encore une chance quelconque.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mavendorf le Sam 14 Juil 2018 - 20:47

Bonsoir Quentin, merci pour votre présence parmi nous ! Vive le roy Comme mon ami Requete Carliste, je suis étonné de votre "évolution politique". Alors que la plupart d'entre nous ont suivi le chemin inverse.

Aussi j'ai plusieurs questions à vous poser pour comprendre votre cheminement :

- Comment avez vous adhéré au légitimisme ? Que connaissez vous des mouvements ou associations qui le compose ? Avez vous suivi une formation doctrinale conforme à la pensée légitimiste ?

- Sur le plan républicain : Je constate que vous avez très rapidement quitté le Front National, pourriez vous nous en dire un peu plus sur les raisons de votre départ ? De par votre foi catholique, comment gérez vous cette alliance avec les néo-païens qui pullulent à "droite" et qui véhiculent des doctrines anti-chrétiennes ? N'avez vous pas l'impression qu'ils exercent sur vous une mauvaise influence ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1846
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Clemens Romanus le Sam 14 Juil 2018 - 21:01

Bonsoir et bienvenue sur le forum cher Quentin !

À travers votre présentation, une seule et unique question me vient à l’esprit : quel est votre définition de la France ? Je pense qu’il est beaucoup plus facile de défendre ses positions quand on sait ce pourquoi on se bat.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« On aurait donc bien tort de croire que l’Ancien Régime fut un temps de servilité et de dépendance. Il y régnait beaucoup plus de liberté que de nos jours ».

Alexis de Tocqueville, L’Ancien Régime et la Révolution, 1856.
avatar

Clemens Romanus
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 295
Date d'inscription : 03/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Sam 14 Juil 2018 - 22:04

@Mavendorf a écrit:Comment avez vous adhéré au légitimisme ? Que connaissez vous des mouvements ou associations qui le compose ? Avez vous suivi une formation doctrinale conforme à la pensée légitimiste ?

Je suis devenu légitimiste en me rendant compte que la décadence de la France remonte à 1789, j'ai donc rapidement consulté les sites légitimistes (UCLF, Vive le Roy, etc.), doctrinalement j'ai été aussi très séduit par Maurras et par la Révolution Nationale du Maréchal Pétain: je suis donc rapidement devenu aussi nationaliste. J'ai concilié nationalisme et royalisme durant longtemps car j'étais convaincu que la monarchie héréditaire est le meilleur des régimes mais j'ai rapidement compris que, loin d'être une doctrine révolutionnaire comme le prétendent beaucoup de légitimistes, le nationalisme était la défense de notre peuple contre ses ennemis de l'intérieur (l'anti-France). Je connait la doctrine légitimiste "orthodoxe" (Maistre, Bonald,...) mais je dois dire qu'elle m'a toujours paru insuffisante.

@Mavendorf a écrit:Sur le plan républicain : Je constate que vous avez très rapidement quitté le Front National, pourriez vous nous en dire un peu plus sur les raisons de votre départ ?

Je suis entré au FN en janvier 2014, donc déjà sous le règne de Marine, mais j'y suis entré avec l'idée de peser de l'intérieur au sein de l'aile droite de ce parti (Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch) pour qu'il reste fidèle à ses fondamentaux historiques. Je suis parti au moment où j'ai compris que ce parti est dirigé de manière stalinienne par Marine et ses courtisans et qu'il n'y avait que 2 choix: soit me "dédiaboliser" et renier mes convictions, soit rester fidèle à mes convictions et partir, j'ai choisi.

@Mavendorf a écrit:De par votre foi catholique, comment gérez vous cette alliance avec les néo-païens qui pullulent à "droite" et qui véhiculent des doctrines anti-chrétiennes ? N'avez vous pas l'impression qu'ils exercent sur vous une mauvaise influence ?

Il est vrai qu'au sein de la droite nationale il y a un certain nombre de néo-païens et je ne vous cache pas que la cohabitation est parfois difficile, mais il y a aussi beaucoup de divergences au sein même des catholiques qui donnent lieu elles aussi à des discussions parfois très virulentes: si l'on cherche la pureté absolue et l'accord sur toutes les questions, il y aura autant de partis que de militants!
Au Parti de la France, nous reprenons la formule qui était celle du FN historique: nous nous unissons sur un programme commun, un "minimum vital" qui permettrai à la France de survivre, dans la situation où l'on est ce serait déjà un miracle.
Pour ce qui est de l'influence, il suffit d'être sûr de ses convictions et de sa foi et il n'y a rien à craindre: par ailleurs, le militantisme aux côtés de non-catholiques est aussi un très bon apostolat, il faut savoir que beaucoup de militants nationalistes se convertissent grâce à cela au catholicisme.

@Clemens Romanus a écrit:Quel est votre définition de la France ?

C'est une nation spirituellement catholique depuis sa naissance au baptême de Clovis en 496, formée historiquement par un état monarchique et ethniquement composée de peuples uniquement blancs et aryens (Celtes, Latins, Germains).
En résumé, la nation c'est "la Terre et les Morts" (Barrès), "le Sol et le Sang" (Maurras).
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mabblavet le Sam 14 Juil 2018 - 22:36

@Quentin Douté a écrit:"quel est votre définition de la France ?"
En résumé, la nation c'est "la Terre et les Morts" (Barrès), "le Sol et le Sang" (Maurras).
Bonjour Quentin et bienvenue  Smile
Au sujet de votre définition de la nation, prenons par exemple les Celtes. Ceux-ci sont originaires du Caucase (sol différent) et leur civilisation a conquis l'Europe en étant adoptée par peuples originaires (Ligures et Vascons)
Les Celtes subsistent toujours en Bretagne, ils y sont arrivés bien avant Clovis, donc les Bretons actuels répondent aux critères du Sol et du Sang.
D'où ma question : Les Bretons constituent-ils une nation ?
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 584
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mavendorf le Sam 14 Juil 2018 - 22:53

@Quentin Douté a écrit:Je suis devenu légitimiste en me rendant compte que la décadence de la France remonte à 1789, j'ai donc rapidement consulté les sites légitimistes (UCLF, Vive le Roy, etc.)

Vous connaissez l'UCLF uniquement par l'intermédiaire du site Vive le Roy, et vous n'avez jamais rencontré un de ses militants. C'est bien cela ?

@Quentin Douté a écrit:doctrinalement j'ai été aussi très séduit par Maurras et par la Révolution Nationale du Maréchal Pétain: je suis donc rapidement devenu aussi nationaliste.

Sur le plan doctrinal, vous n'avez donc pas suivi de formation conforme à la pensée légitimiste ? Avez vous lu cet article de Vive le roi qui traite de la doctrine de Maurras ? ICI

@Quentin Douté a écrit:Je connait la doctrine légitimiste "orthodoxe" (Maistre, Bonald,...) mais je dois dire qu'elle m'a toujours paru insuffisante.

Le légitimiste c'est avant tout une tradition politique vivante. Avez vous étudié les lois fondamentales du royaume de France ? Comment envisagez-vous l'identité française en dehors de ce socle, puisque ce sont nos racines ? Les rejeter n'est-il pas donner le meilleur jeu aux révolutionnaires ?

@Quentin Douté a écrit:Je suis entré au FN en janvier 2014, donc déjà sous le règne de Marine, mais j'y suis entré avec l'idée de peser de l'intérieur au sein de l'aile droite de ce parti (Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch) pour qu'il reste fidèle à ses fondamentaux historiques. Je suis parti au moment où j'ai compris que ce parti est dirigé de manière stalinienne par Marine et ses courtisans et qu'il n'y avait que 2 choix: soit me "dédiaboliser" et renier mes convictions, soit rester fidèle à mes convictions et partir, j'ai choisi.

Je suppose que vous n'avez pas étudié le fonctionnement des sociétés de pensée, sinon vous ne seriez pas tombé dans ce piège... Voir : ICI

@Quentin Douté a écrit:Il est vrai qu'au sein de la droite nationale il y a un certain nombre de néo-païens et je ne vous cache pas que la cohabitation est parfois difficile, mais il y a aussi beaucoup de divergences au sein même des catholiques qui donnent lieu elles aussi à des discussions parfois très virulentes: si l'on cherche la pureté absolue et l'accord sur toutes les questions, il y aura autant de partis que de militants!

A ce sujet votre chef de parti Monsieur Lang, n'est pas sur une ligne catholique très claire. Une citation de Roland Gaucher, ex-directeur de National-Hebdo, a aussi été député européen et membre du Bureau politique du FN :

"Le gentil Carl ne gênait personne. Même les "catho-tradi" du Front, qui ne pouvaient ignorer son "nordisme" viscéral et qu'il nourrissait un certain penchant pour la quête du Graal…"

Source le livre de Roland Gaucher : Les nationalistes en France, Tome II, "La montée du FN", Editions Jean Picollec, 1997, p.123.

Un catholique Français par cohérence ne devrait-il pas tout d'abord reconnaître l'existence des lois fondamentales du Royaume de France, et se placer sous une autorité qui défend cette tradition catholique et royale ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1846
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Sam 14 Juil 2018 - 23:10

@Mabblavet a écrit:
@Quentin Douté a écrit:"quel est votre définition de la France ?"
En résumé, la nation c'est "la Terre et les Morts" (Barrès), "le Sol et le Sang" (Maurras).
Bonjour Quentin et bienvenue  Smile
Au sujet de votre définition de la nation, prenons par exemple les Celtes. Ceux-ci sont originaires du Caucase (sol différent) et leur civilisation a conquis l'Europe en étant adoptée par peuples originaires (Ligures et Vascons)
Les Celtes subsistent toujours en Bretagne, ils y sont arrivés bien avant Clovis, donc les Bretons actuels répondent aux critères du Sol et du Sang.
D'où ma question : Les Bretons constituent-ils une nation ?

D'abord, les Celtes constituent l'une des branches de la race aryenne, qui ne vient pas du Caucase mais du nord de l'Inde. Mais le fait qu'il vienne d'un sol différent n'a aucune importance car, à ce que je sache, personne ne prétend que les Celtes du IIe millénaire avant Jésus-Christ étaient des Français, sachant que la France n'existait même pas!
Ensuite, en arrivant en Gaule, les Celtes ont combattu et soumis les peuples autochtones puis les ont plus ou moins assimilés au bout de quelques générations, mais ce n'est pas la civilisation celtique qui a été adopté par les autochtones.
Enfin, les Celtes font partie intégrante de la composante ethnique française, donc je ne vois absolument pas pourquoi la Bretagne serait hors de la France parce qu'elle est celtique! Une nation est aussi une entité historique, or, au risque de vous choquer, même la Bretagne "indépendante" du XVe siècle était un fief du royaume de France dirigé par des descendants du roi de France Louis VI et donc la langue officielle n'était même pas le breton mais le français: cette "indépendance" n'était d'ailleurs qu'un état de fait dû à la crise du royaume, mais on pourrait en dire autant à l'époque de la Bourgogne, ce n'est pas pour autant qu'il y avait une nation bourguignonne.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par REQUETE CARLISTE le Sam 14 Juil 2018 - 23:14

@Quentin Douté a écrit:
@Mavendorf a écrit:Comment avez vous adhéré au légitimisme ? Que connaissez vous des mouvements ou associations qui le compose ? Avez vous suivi une formation doctrinale conforme à la pensée légitimiste ?

Je suis devenu légitimiste en me rendant compte que la décadence de la France remonte à 1789, j'ai donc rapidement consulté les sites légitimistes (UCLF, Vive le Roy, etc.), doctrinalement j'ai été aussi très séduit par Maurras et par la Révolution Nationale du Maréchal Pétain: je suis donc rapidement devenu aussi nationaliste. J'ai concilié nationalisme et royalisme durant longtemps car j'étais convaincu que la monarchie héréditaire est le meilleur des régimes mais j'ai rapidement compris que, loin d'être une doctrine révolutionnaire comme le prétendent beaucoup de légitimistes, le nationalisme était la défense de notre peuple contre ses ennemis de l'intérieur (l'anti-France). Je connait la doctrine légitimiste "orthodoxe" (Maistre, Bonald,...) mais je dois dire qu'elle m'a toujours paru insuffisante.

Voyez vous moi je pense au contraire que le nationalisme est un artifice créé de toute pieçe par la révolution est don un des actes fondateurs pourrait être la bataille de Valmy. La " droite " qui au 19 ° siècle se trouvait principalement composé des députés monarchistes, bonapartistes et catholiques à glissé vers la position du : si tu veux que la republique change devient républicain . Au bout du compte la droite devenue régimes te n'a fait qu'avaler des couleuvres.
N'est ce pas ce renier de se retrouver à défendre un régime dont le but est la disparition de la France dans un ensemble plus grand.
Alors oui j'entends déjà les : il faut défendre le drapeau pour lequel tant de francais ont versés leur sang ( le tricolore de la révolution ) il faut défendre la France, ses clochers son histoire chretienne ( mais la republique est tout sauf celà ). A l'extrême la France perd son identité avec l'afflux de population étrangère ( mais c'est ce que cherche à faire la republique que vous défendez coûte que coûte comme des supplétifs).

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI
avatar

REQUETE CARLISTE
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 51
Localisation : Rade du Port du Levant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Clemens Romanus le Sam 14 Juil 2018 - 23:20

@Quentin Douté a écrit:C'est une nation spirituellement catholique depuis sa naissance au baptême de Clovis en 496, formée historiquement par un état monarchique [...]

Ce n’est pas la « nation » qui a été baptisé à ce moment-là, mais le Roi. Du haut Moyen-Âge jusqu’au XVIIIe siècle, elle est indissociable de la personne du souverain (je vous renvois au discours de la flagellation prononcé par Louis XV le 3 mars 1766 qui exprime parfaitement cela : http://www.viveleroy.fr/Le-discours-de-la-flagelletion-par,112). Ce sont les Rois qui ont fait la France, vous devriez le savoir de par votre passé politique. C’est la Révolution qui l’a « extraite du corps du souverain » pour en faire un principe autonome et abstrait (et donc manipulable à souhait par des personnes mal intentionnées).

Je dirais que, d’une manière simple, la France est avant tout l’alliance de la Royauté franque (domaine temporel) et de la foi catholique (domaine spirituel). Il s’agit d’une construction humaine, empirique (je vous renvois aux Lois fondamentales du Royaume) et voulue par Dieu.

Vouloir restaurer la tradition royale capétienne, c’est défendre la véritable France. Tout le reste n’est que de la poudre aux yeux empêchant d’apercevoir la Vérité.

@Quentin Douté a écrit:[...] et ethniquement composée de peuples uniquement blancs et aryens (Celtes, Latins, Germains).

Certes, mais d’autres populations se sont ajoutées au fur et au mesure de notre histoire et ont été parfaitement intégrés. Je prends juste un exemple : les indigènes lors de l’existence de la Nouvelle-France en Amérique au XVIIIe siècle. Il y a également eu de nombreux métisses ayant une origine française.

Je vous rassure, je suis tout autant outré que vous par l’invasion migratoire que subit notre pays, mais grâce à la Monarchie, notre pays a toujours eu une capacité à intégrer des populations différentes.

@Quentin Douté a écrit:En résumé, la nation c'est "la Terre et les Morts" (Barrès), "le Sol et le Sang" (Maurras).

Pas d’Eglise, pas de Roi,
Pas de Roi, pas de France.
C’est aussi simple que cela.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« On aurait donc bien tort de croire que l’Ancien Régime fut un temps de servilité et de dépendance. Il y régnait beaucoup plus de liberté que de nos jours ».

Alexis de Tocqueville, L’Ancien Régime et la Révolution, 1856.
avatar

Clemens Romanus
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 295
Date d'inscription : 03/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Sam 14 Juil 2018 - 23:36

@Mavendorf a écrit:Vous connaissez l'UCLF uniquement par l'intermédiaire du site Vive le Roy, et vous n'avez jamais rencontré un de ses militants. C'est bien cela ?

J'ai vu de nombreux sites légitimistes, mais doctrinalement "Vive le Roy" est le plus complet.

@Mavendorf a écrit:Sur le plan doctrinal, vous n'avez donc pas suivi de formation conforme à la pensée légitimiste ? Avez vous lu cet article de Vive le roi qui traite de la doctrine de Maurras ? ICI

Je le connais, c'est exactement le genre d'articles qui me dégoûtait du milieu légitimiste!

@Mavendorf a écrit:Le légitimiste c'est avant tout une tradition politique vivante. Avez vous étudié les lois fondamentales du royaume de France ? Comment envisagez-vous l'identité française en dehors de ce socle, puisque ce sont nos racines ? Les rejeter n'est-il pas donner le meilleur jeu aux révolutionnaires ?

Je connais les lois fondamentales du royaume, ce sont des règles juridiques qui ont été utiles en leur temps mais, fort heureusement, nos racines ne se limitent pas à de simples règles juridiques, aussi bonnes soient-elles.

@Mavendorf a écrit:Je suppose que vous n'avez pas étudié le fonctionnement des sociétés de pensée, sinon vous ne seriez pas tombé dans ce piège... Voir : ICI

La vie politique est à la fois plus simple et plus complexe que ça: seule l'expérience pratique peut vous apprendre ce que c'est réellement.

@Mavendorf a écrit:A ce sujet votre chef de parti Monsieur Lang, n'est pas sur une ligne catholique très claire. Une citation de Roland Gaucher, ex-directeur de National-Hebdo, a aussi été député européen et membre du Bureau politique du FN :

"Le gentil Carl ne gênait personne. Même les "catho-tradi" du Front, qui ne pouvaient ignorer son "nordisme" viscéral et qu'il nourrissait un certain penchant pour la quête du Graal…"

Source le livre de Roland Gaucher : Les nationalistes en France, Tome II, "La montée du FN", Editions Jean Picollec, 1997, p.123.

Carl Lang a eu sa période paienne mais il est revenu à de meilleurs sentiments depuis et c'est marié selon le rite catholique traditionnel. Il n'y a qu'à l'écouter pour constater les références chrétiennes.

@Mavendorf a écrit:Un catholique Français par cohérence ne devrait-il pas tout d'abord reconnaître l'existence des lois fondamentales du Royaume de France, et se placer sous une autorité qui défend cette tradition catholique et royale ?

Les lois fondamentales du royaume ont été rédigées par des juristes entre le XIIIe et le XVIe siècle, elles n'ont pas été données par Dieu en personne! L'engagement politique d'un catholique doit avant tout être orienté vers le bien commun de sa patrie, et non vers le culte d'une dynastie (aussi glorieuse soit elle): la monarchie ne peut qu'être un moyen, or ce que je reproche aux royalistes est de la voir comme une fin en soi.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Sam 14 Juil 2018 - 23:48

@REQUETE CARLISTE a écrit:

Voyez vous moi je pense au contraire que le nationalisme est un artifice créé de toute pieçe par la révolution est don un des actes fondateurs pourrait être la bataille de Valmy. La " droite " qui au 19 ° siècle se trouvait principalement composé des députés monarchistes, bonapartistes et catholiques à glissé vers la position du : si tu veux que la republique change devient républicain . Au bout du compte la droite devenue régimes te n'a fait qu'avaler des couleuvres.
N'est ce pas ce renier de se retrouver à défendre un régime dont le but est la disparition de la France dans un ensemble plus grand.
Alors oui j'entends déjà les : il faut défendre le drapeau pour lequel tant de francais ont versés leur sang ( le tricolore de la révolution ) il faut défendre la France, ses clochers son histoire chretienne ( mais la republique est tout sauf celà ). A l'extrême la France perd son identité avec l'afflux de population étrangère ( mais c'est ce que cherche à faire la republique que vous défendez coûte que coûte comme des supplétifs).

Quel mélange! Bon, reprenons.
Valmy est une imposture maçonnique qui n'a rien à voir avec le nationalisme. La Révolution de 1789 n'était pas nationaliste mais universaliste, d'ailleurs elle accordait la nationalité française à n'importe quel étranger pourvu qu'il soit révolutionnaire.
Les fondateurs historiques du nationalisme (Drumont, Maurras) ce sont opposés au Ralliement, donc là aussi votre reproche ne nous touche pas.
Enfin, visiblement je n'ai pas été assez clair: je ne suis pas républicain, je ne défends pas la république. Car Lang a dit très clairement que le Parti de la France défendait la France des terroirs et des clochers contre la république des banlieues et des mosquées.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 0:01

@Clemens Romanus a écrit:
@Quentin Douté a écrit:C'est une nation spirituellement catholique depuis sa naissance au baptême de Clovis en 496, formée historiquement par un état monarchique [...]

Ce n’est pas la « nation » qui a été baptisé à ce moment-là, mais le Roi. Du haut Moyen-Âge jusqu’au XVIIIe siècle, elle est indissociable de la personne du souverain (je vous renvois au discours de la flagellation prononcé par Louis XV le 3 mars 1766 qui exprime parfaitement cela : http://www.viveleroy.fr/Le-discours-de-la-flagelletion-par,112). Ce sont les Rois qui ont fait la France, vous devriez le savoir de par votre passé politique. C’est la Révolution qui l’a « extraite du corps du souverain » pour en faire un principe autonome et abstrait (et donc manipulable à souhait par des personnes mal intentionnées).

Je dirais que, d’une manière simple, la France est avant tout l’alliance de la Royauté franque (domaine temporel) et de la foi catholique (domaine spirituel). Il s’agit d’une construction humaine, empirique (je vous renvois aux Lois fondamentales du Royaume) et voulue par Dieu.

Vouloir restaurer la tradition royale capétienne, c’est défendre la véritable France. Tout le reste n’est que de la poudre aux yeux empêchant d’apercevoir la Vérité.

@Quentin Douté a écrit:[...] et ethniquement composée de peuples uniquement blancs et aryens (Celtes, Latins, Germains).

Certes, mais d’autres populations se sont ajoutées au fur et au mesure de notre histoire et ont été parfaitement intégrés. Je prends juste un exemple : les indigènes lors de l’existence de la Nouvelle-France en Amérique au XVIIIe siècle. Il y a également eu de nombreux métisses ayant une origine française.

Je vous rassure, je suis tout autant outré que vous par l’invasion migratoire que subit notre pays, mais grâce à la Monarchie, notre pays a toujours eu une capacité à intégrer des populations différentes.

@Quentin Douté a écrit:En résumé, la nation c'est "la Terre et les Morts" (Barrès), "le Sol et le Sang" (Maurras).

Pas d’Eglise, pas de Roi,
Pas de Roi, pas de France.
C’est aussi simple que cela.

Voilà la divergence fondamentale que j'ai avec beaucoup de royalistes: pour vous, la France n'est constituée que de l'union du Trône et de l'Autel et peu importe le reste. Sur le plan ethnique, vous êtes assimilationnistes.
Contrairement à ce que vous dîtes, les métis étaient rares au XVIIIe siècle et les noirs comme les mulâtres étaient soumis à un traitement particulier, Louis XVI les a même interdit sur le sol de France (voir ce lien: https://deus-vult.org/actualites/le-racisme-du-bon-roi-louis-xvi-envers-les-noirs/).
La monarchie n'a intégré en son sein que des peuples de religion chrétienne et de race aryenne. L'assimilation est beaucoup plus tardive et a marché au XXe siècle avec des Européens (Italiens, Espagnols, Polonais, Belges,...), et encore pas autant qu'on le dit. En revanche, elle n'a jamais marché avec des peuples extra-européens.
Le nationalisme repose avant tout sur des critères ethniques, leur négation relève de l'aveuglement. Au fond, vous êtes tout aussi cosmopolites que nos adversaires, mais des cosmopolites avec un joli drapeau blanc fleurdelisé.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mavendorf le Dim 15 Juil 2018 - 0:03

@Quentin Douté a écrit:

@Mavendorf a écrit:Sur le plan doctrinal, vous n'avez donc pas suivi de formation conforme à la pensée légitimiste ? Avez vous lu cet article de Vive le roi qui traite de la doctrine de Maurras ? ICI

Je le connais, c'est exactement le genre d'articles qui me dégoûtait du milieu légitimiste !

La critique de Maurras me semble tout à fait pertinente pour un légitimiste. Avez vous un exemple à nous donner où Maurras a défendu la légitimité ? S'il ne l'a pas fait, c'est bien qu'il a développé une pensée politique non conforme aux principes traditionnelles de la Monarchie Française.

@Quentin Douté a écrit:Je connais les lois fondamentales du royaume, ce sont des règles juridiques qui ont été utiles en leur temps mais, fort heureusement, nos racines ne se limitent pas à de simples règles juridiques, aussi bonnes soient-elles.

Si vous dites que nos racines ne se limitent pas aux lois fondamentales du Royaume de France, que souhaitez vous y ajouter ? Pourriez vous développer ce point ?

@Quentin Douté a écrit:

@Mavendorf a écrit:Je suppose que vous n'avez pas étudié le fonctionnement des sociétés de pensée, sinon vous ne seriez pas tombé dans ce piège... Voir : ICI

La vie politique est à la fois plus simple et plus complexe que ça: seule l'expérience pratique peut vous apprendre ce que c'est réellement.

Votre expérience pratique vous a conduit à des déceptions, c'est toujours comme ça dans les partis politiques. Vous en connaîtrez d'autres, c'est une certitude. L'étude sérieuse du mécanisme des sociétés de pensée pourrait vous éviter ces désillusions.

Qu'est ce qui vous empêche de jeter un coup d'oeil sur cet aspect et de nous faire part de vos impressions ? Rien ne presse, vous avez le temps.

@Quentin Douté a écrit:Carl Lang a eu sa période paienne mais il est revenu à de meilleurs sentiments depuis et c'est marié selon le rite catholique traditionnel. Il n'y a qu'à l'écouter pour constater les références chrétiennes.

En quittant le Front National, et en créant à son tour son propre parti. Monsieur lang est bien obligé d'arrondir les angles et d'établir un consensus entre catholiques et néo-païens. Je trouve qu'il y a dans son attitude un certain mimétisme de l'action menée autrefois par Jean-Marie Le Pen. Il ne faut pas oublier cependant que les mêmes moyens utilisés produiront les mêmes effets..

@Quentin Douté a écrit:L'engagement politique d'un catholique doit avant tout être orienté vers le bien commun de sa patrie, et non vers le culte d'une dynastie (aussi glorieuse soit elle): la monarchie ne peut qu'être un moyen, or ce que je reproche aux royalistes est de la voir comme une fin en soi.

Les rois contrairement aux hommes politiques républicains (toutes tendances) ont toujours eu le souci du bien commun. C'est le roi qui donne vie à la Nation, et non l'inverse. C'est à travers sa personne que l'on trouve l'unité nécessaire à la défense de notre pays. En dehors du roi, il n'y a que désordre et révolution. Deux cents ans d'histoire nous le prouvent suffisamment.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1846
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par REQUETE CARLISTE le Dim 15 Juil 2018 - 0:05

Ha oui ? A ce point là vous avez bien changer votre fusil d'épaule.
Mais votre réponse sur "le culte d'une dynastie" qui vaudrait moins que l'orientation d'un catholique qui doit être orienté vers le bien commun de sa patrie.

Je me répète mais patrie artificielle, uniformisée à coup de force par le jacobinisme républicain. A l'inverse du roi qui régnait en bon père de famille sur ses peuples en son royaume de France.
Ce qui vous aurez fait dégoûter du Légitimisme c'est la lecture critique que nous faisons de la pensée de Charles Maurras.

Pour nous point de salut de la France sans la restauration du Trône et de l'Autel. Pour vous celà passe sans doute par le sauvetage de la république et de son concept de nation. République qui nie la catholicité de la France, qui ouvre grande les portes aux populations étrangères qui vous font peur. Mais c'est là, la perversité du régime que vous ne voulaez pas voir mais que vous défendez en croyant défendre la France seule.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI
avatar

REQUETE CARLISTE
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 51
Localisation : Rade du Port du Levant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par REQUETE CARLISTE le Dim 15 Juil 2018 - 0:11

Vous parlez de race aryenne ! A la rigueur j'utiliserais le terme d'indo-européen.
Alors si vous ne défendez pas la republique mais la France des terroirs et des clochers, quel serait le régime mis en place par Carl Lang dans le cas où il aurait la majorité à une élection présidentielle.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI
avatar

REQUETE CARLISTE
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 51
Localisation : Rade du Port du Levant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mavendorf le Dim 15 Juil 2018 - 0:21

@Quentin Douté a écrit:
Voilà la divergence fondamentale que j'ai avec beaucoup de royalistes: pour vous, la France n'est constituée que de l'union du Trône et de l'Autel et peu importe le reste. Sur le plan ethnique, vous êtes assimilationnistes.
Contrairement à ce que vous dîtes, les métis étaient rares au XVIIIe siècle et les noirs comme les mulâtres étaient soumis à un traitement particulier, Louis XVI les a même interdit sur le sol de France (voir ce lien: https://deus-vult.org/actualites/le-racisme-du-bon-roi-louis-xvi-envers-les-noirs/).

Je ne pense pas que ce site ait pour objectif de défendre la chrétienté. En quelques clics je tombe déjà sur cet article, qui tente de réhabiliter le national-socialisme. Voir : ICI

Nationalisme et Socialisme sont deux tendances de la Révolte de 1789 associées dans la pensée d'Adolph Hitler, l'un des nombreux fils de la Révolution.

@Quentin Douté a écrit:La monarchie n'a intégré en son sein que des peuples de religion chrétienne et de race aryenne. L'assimilation est beaucoup plus tardive et a marché au XXe siècle avec des Européens (Italiens, Espagnols, Polonais, Belges,...), et encore pas autant qu'on le dit. En revanche, elle n'a jamais marché avec des peuples extra-européens.

Les personnes n'étaient pas aussi mobiles autrefois qu'aujourd'hui. Les mouvements de population n'étaient pas les mêmes, donc la question ne se posait pas.

@Quentin Douté a écrit:Le nationalisme repose avant tout sur des critères ethniques, leur négation relève de l'aveuglement. Au fond, vous êtes tout aussi cosmopolites que nos adversaires, mais des cosmopolites avec un joli drapeau blanc fleurdelisé.

Je ne pense pas que ceci soit au programme politique de Mr Lang : expulser toutes les personnes qui ne sont pas de race blanche de notre sol. A moins que vous puissiez me communiquer un lien qui défend clairement cette proposition de loi ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1846
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 0:29

@Mavendorf a écrit:Si vous dites que nos racines ne se limitent pas aux lois fondamentales du Royaume de France, que souhaitez vous y ajouter ? Pourriez vous développer ce point ?

J'ai déjà développer ce point, je vous renvoie à mes réponses aux autres interlocuteurs.

@Mavendorf a écrit:Votre expérience pratique vous a conduit à des déceptions, c'est toujours comme ça dans les partis politiques. Vous en connaîtrez d'autres, c'est une certitude. L'étude sérieuse du mécanisme des sociétés de pensée pourrait vous éviter ces désillusions.

Qu'est ce qui vous empêche de jeter un coup d'oeil sur cet aspect et de nous faire part de vos impressions ? Rien ne presse, vous avez le temps.


Permettez-moi de vous posez une question à mon tour, j'aimerais connaître votre expérience politique?

@Mavendorf a écrit:En quittant le Front National, et en créant à son tour son propre parti. Monsieur lang est bien obligé d'arrondir les angles et d'établir un consensus entre catholiques et néo-païens. Je trouve qu'il y a dans son attitude un certain mimétisme de l'action menée autrefois par Jean-Marie Le Pen. Il ne faut pas oublier cependant que les mêmes moyens utilisés produiront les mêmes effets..

Il devait déjà établir ce consensus quand il était au FN, ça n'a rien à voir avec une question d'opportunité puisqu'il a à faire au PdF avec les mêmes tendances et souvent les mêmes personnes qu'au FN des années 80-90.

@Mavendorf a écrit:Les rois contrairement aux hommes politiques républicains (toutes tendances) ont toujours eu le souci du bien commun. C'est le roi qui donne vie à la Nation, et non l'inverse. C'est à travers sa personne que l'on trouve l'unité nécessaire à la défense de notre pays. En dehors du roi, il n'y a que désordre et révolution. Deux cents ans d'histoire nous le prouvent suffisamment.

La monarchie peut effectivement défendre le bien commun, mais elle n'est pas la seule et elle peut aussi ne pas le défendre: je reprends l'exemple que je vous ai déjà donné de la saine République de Salazar et de la monarchie décadente de Juan Carlos.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 0:38

@Mavendorf a écrit:
@Quentin Douté a écrit:
Voilà la divergence fondamentale que j'ai avec beaucoup de royalistes: pour vous, la France n'est constituée que de l'union du Trône et de l'Autel et peu importe le reste. Sur le plan ethnique, vous êtes assimilationnistes.
Contrairement à ce que vous dîtes, les métis étaient rares au XVIIIe siècle et les noirs comme les mulâtres étaient soumis à un traitement particulier, Louis XVI les a même interdit sur le sol de France (voir ce lien: https://deus-vult.org/actualites/le-racisme-du-bon-roi-louis-xvi-envers-les-noirs/).

Je ne pense pas que ce site ait pour objectif de défendre la chrétienté. En quelques clics je tombe déjà sur cet article, qui tente de réhabiliter le national-socialisme. Voir : ICI

Nationalisme et Socialisme sont deux tendances de la Révolte de 1789 associées dans la pensée d'Adolphe Hitler, l'un des nombreux fils de la Révolution.

@Quentin Douté a écrit:La monarchie n'a intégré en son sein que des peuples de religion chrétienne et de race aryenne. L'assimilation est beaucoup plus tardive et a marché au XXe siècle avec des Européens (Italiens, Espagnols, Polonais, Belges,...), et encore pas autant qu'on le dit. En revanche, elle n'a jamais marché avec des peuples extra-européens.

Les personnes n'étaient pas aussi mobiles autrefois qu'aujourd'hui. Les mouvements de population n'étaient pas les mêmes, donc la question ne se posait pas.

@Quentin Douté a écrit:Le nationalisme repose avant tout sur des critères ethniques, leur négation relève de l'aveuglement. Au fond, vous êtes tout aussi cosmopolites que nos adversaires, mais des cosmopolites avec un joli drapeau blanc fleurdelisé.

Je ne pense pas que ceci soit au programme politique de Mr Lang : expulser toutes les personnes qui ne sont pas de race blanche de notre sol. A moins que vous puissiez me communiquer un lien qui défend clairement cette proposition de loi ?

Le mouvement "Deus Vut" défend la Chrétienté, comme son nom l'indique, et est effectivement national-socialiste. L'article que vous citez pour vous en offusquez de manière très bien-pensante est tout à fait remarquable et vous devriez le lire attentivement au lieu de le rejeter d'un revers de main, cela vous éviterais de ressortir des balivernes du genre "Hitler est un fils de 1789 comme le nationalisme et gnagnagna"!
Enfin, pour répondre à votre dernière question, nous ne sommes pas dans un pays libre où nous pouvons clairement nous exprimer, mais il suffit d'écouter notre secrétaire général Thomas Joly pour vous rendre compte que nous sommes foncièrement hostiles à l'idée d'une France multiraciale.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 0:47

@REQUETE CARLISTE a écrit:Ha oui ? A ce point là vous avez bien changer votre fusil d'épaule.
Mais votre réponse sur "le culte d'une dynastie" qui vaudrait moins que l'orientation d'un catholique qui doit être orienté vers le bien commun de sa patrie.

Je me répète mais patrie artificielle, uniformisée à coup de force par le jacobinisme républicain. A l'inverse du roi qui régnait en bon père de famille sur ses peuples en son royaume de France.
Ce qui vous aurez fait dégoûter du Légitimisme c'est la lecture critique que nous faisons de la pensée de Charles Maurras.

Pour nous point de salut de la France sans la restauration du Trône et de l'Autel. Pour vous celà passe sans doute par le sauvetage de la république et de son concept de nation. République qui nie la catholicité de la France, qui ouvre grande les portes aux populations étrangères qui vous font peur. Mais c'est là, la perversité du régime que vous ne voulaez pas voir mais que vous défendez en croyant défendre la France seule.

Je ne vois pas bien en quoi j'ai changé mon fusil d'épaule mais ce n'est pas grave.
La différence fondamentale que j'ai avec vous et avec beaucoup d'autres royalistes, c'est que vous niez tout autre élément que le régime, or la France ne se résume pas à un régime ou à une dynastie: elle existait avant les Capétiens et elle a continué d'exister après eux. C'est un fait, c'est tout. Le nationalisme est une doctrine réaliste fondé sur le réel, votre légitimisme n'est qu'une idéologie qui nie le réel (la nation) pour servir un attachement d'ordre passionnel et sentimental à une dynastie.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 0:51

@REQUETE CARLISTE a écrit:Vous parlez de race aryenne ! A la rigueur j'utiliserais le terme d'indo-européen.
Alors si vous ne défendez pas la republique mais la France des terroirs et des clochers, quel serait le régime mis en place par Carl Lang dans le cas où il aurait la majorité à une élection présidentielle.

Je ne vois pas pourquoi j'emploierai un autre terme que celui de race aryenne, il est le plus juste et le plus approprié.

Notre priorité n'est pas la forme du régime, et vu le système liberticide dans lequel on vit vous imaginez bien qu'il va pas proclamer sur les toits qu'on va renverser la démocratie! Sachez en tout cas que je ne suis pas le seul au PdF à ne pas etre democratie.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par REQUETE CARLISTE le Dim 15 Juil 2018 - 1:08

@Quentin Douté a écrit:
@Mavendorf a écrit:
@Quentin Douté a écrit:
Voilà la divergence fondamentale que j'ai avec beaucoup de royalistes: pour vous, la France n'est constituée que de l'union du Trône et de l'Autel et peu importe le reste. Sur le plan ethnique, vous êtes assimilationnistes.
Contrairement à ce que vous dîtes, les métis étaient rares au XVIIIe siècle et les noirs comme les mulâtres étaient soumis à un traitement particulier, Louis XVI les a même interdit sur le sol de France (voir ce lien: https://deus-vult.org/actualites/le-racisme-du-bon-roi-louis-xvi-envers-les-noirs/).

Je ne pense pas que ce site ait pour objectif de défendre la chrétienté. En quelques clics je tombe déjà sur cet article, qui tente de réhabiliter le national-socialisme. Voir : ICI

Nationalisme et Socialisme sont deux tendances de la Révolte de 1789 associées dans la pensée d'Adolphe Hitler, l'un des nombreux fils de la Révolution.

@Quentin Douté a écrit:La monarchie n'a intégré en son sein que des peuples de religion chrétienne et de race aryenne. L'assimilation est beaucoup plus tardive et a marché au XXe siècle avec des Européens (Italiens, Espagnols, Polonais, Belges,...), et encore pas autant qu'on le dit. En revanche, elle n'a jamais marché avec des peuples extra-européens.

Les personnes n'étaient pas aussi mobiles autrefois qu'aujourd'hui. Les mouvements de population n'étaient pas les mêmes, donc la question ne se posait pas.

@Quentin Douté a écrit:Le nationalisme repose avant tout sur des critères ethniques, leur négation relève de l'aveuglement. Au fond, vous êtes tout aussi cosmopolites que nos adversaires, mais des cosmopolites avec un joli drapeau blanc fleurdelisé.

Je ne pense pas que ceci soit au programme politique de Mr Lang : expulser toutes les personnes qui ne sont pas de race blanche de notre sol. A moins que vous puissiez me communiquer un lien qui défend clairement cette proposition de loi ?

Le mouvement "Deus Vut" défend la Chrétienté, comme son nom l'indique, et est effectivement national-socialiste. L'article que vous citez pour vous en offusquez de manière très bien-pensante est tout à fait remarquable et vous devriez le lire attentivement au lieu de le rejeter d'un revers de main, cela vous éviterais de ressortir des balivernes du genre "Hitler est un fils de 1789 comme le nationalisme et gnagnagna"!
Enfin, pour répondre à votre dernière question, nous ne sommes pas dans un pays libre où nous pouvons clairement nous exprimer, mais il suffit d'écouter notre secrétaire général Thomas Joly pour vous rendre compte que nous sommes foncièrement hostiles à l'idée d'une France multiraciale.

Tres sérieusement vous reconnaissez que Deus Veult est un site national socialiste sur lequel vous prenez vos sources sous prétexte qu'il défend la chrétienté.
J'ose espérer que Carl Lang ne prend pas ses sources aux même endroits mais votre secrétaire général doit tout comme vous le faire.
Nous avons déjà discuter sur le Forum de ce "mouvement" qui s'appuie sur une filiation québécoise pour propager ses idées racialistes avec un vernis chrétien.

On ne peut pas dire qu'Hitler soit le meilleur exemple dans l'histoire à prendre pour une soi-disante défense des chrétiens.
Je peux comprendre votre argument pour Salazar et son État Nationall lusitanien ( mais nous avons vu qu'il ne lui a pas survécu et a aboutit à la révolution des œillets.)..


Dernière édition par REQUETE CARLISTE le Dim 15 Juil 2018 - 1:25, édité 1 fois

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI
avatar

REQUETE CARLISTE
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 51
Localisation : Rade du Port du Levant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par REQUETE CARLISTE le Dim 15 Juil 2018 - 1:13

@Quentin Douté a écrit:
@REQUETE CARLISTE a écrit:Vous parlez de race aryenne ! A la rigueur j'utiliserais le terme d'indo-européen.
Alors si vous ne défendez pas la republique mais la France des terroirs et des clochers, quel serait le régime mis en place par Carl Lang dans le cas où il aurait la majorité à une élection présidentielle.

Je ne vois pas pourquoi j'emploierai un autre terme que celui de race aryenne, il est le plus juste et le plus approprié.

Notre priorité n'est pas la forme du régime, et vu le système liberticide dans lequel on vit vous imaginez bien qu'il va pas proclamer sur les toits qu'on va renverser la démocratie! Sachez en tout cas que je ne suis pas le seul au PdF à ne pas etre democratie.

Désolé mais je ne me sens pas aryen en tout cas dans le sens NS qui semble être une de vos références.
J'utiliserais plutôt le terme d'Indo Européen moins réducteur et plus généraliste.
L'histoire est remplis d'exemple de régimes dictatoriaux souvent temporaires, répondant à un état de crise, pour ceux qui se voulaient en place pour mille ans nous savons tous comme celà c'est terminé.

Mais alors quelle est votre priorité ? Comment allez vous défendre la France du terroir et des clochers?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI
avatar

REQUETE CARLISTE
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 51
Localisation : Rade du Port du Levant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mabblavet le Dim 15 Juil 2018 - 7:12

@Quentin Douté a écrit:
D'abord, les Celtes constituent l'une des branches de la race aryenne, qui ne vient pas du Caucase mais du nord de l'Inde. Mais le fait qu'il vienne d'un sol différent n'a aucune importance car, à ce que je sache, personne ne prétend que les Celtes du IIe millénaire avant Jésus-Christ étaient des Français, sachant que la France n'existait même pas!
Ensuite, en arrivant en Gaule, les Celtes ont combattu et soumis les peuples autochtones puis les ont plus ou moins assimilés au bout de quelques générations, mais ce n'est pas la civilisation celtique qui a été adopté par les autochtones.
Ma parole ! on dirait que vous y étiez Smile
Je maintiens : les Celtes viennent du Caucase comme la plupart des peuples européens (sources : ICI et ICI.)

Mais là n'est pas la question. En effet :
1) Je vous demande votre définition de la nation.
2) Vous répondez en citant Maurras : "le Sol et le Sang"
3) Je vous fais remarquer que les Bretons répondent à cette définition étant marqués génétiquement et géographiquement bien avant la venue des Francs (on pourrait ajouter culturellement et linguistiquement.)
4) Vous répondez :
Enfin, les Celtes font partie intégrante de la composante ethnique française, donc je ne vois absolument pas pourquoi la Bretagne serait hors de la France parce qu'elle est celtique! Une nation est aussi une entité historique, or, au risque de vous choquer, même la Bretagne "indépendante" du XVe siècle était un fief du royaume de France dirigé par des descendants du roi de France Louis VI et donc la langue officielle n'était même pas le breton mais le français: cette "indépendance" n'était d'ailleurs qu'un état de fait dû à la crise du royaume, mais on pourrait en dire autant à l'époque de la Bourgogne, ce n'est pas pour autant qu'il y avait une nation bourguignonne.
Donc votre définition initiale et typiquement nationaliste "le Sol et le Sang" n'est pas bonne, puisque vous refusez implicitement aux Bretons le fait de constituer une nation en récusant précipitamment toute velléité d'indépendance  Very Happy .
Pour le justifier, vous violez le critère du "sang", de la différence raciale (la race celte* étant différente de la race basque et des races germaniques dont les Francs) pour invoquez l'histoire, et là les légitimistes vous suivent déjà mieux  Very Happy
De même, vous relativisez la règle "du sol" quand :
- vous admettez que les Celtes ont migré et colonisé différents territoires (du pays des Galates évangélisé par saint Paul, jusqu'à la lointaine Écosse)
- pour la constitution d'une nation, vous suggérez une supériorité de la lointaine domination franque (pas de domination directe d'une administration franque sur la Bretagne avant 1789) à l'antériorité de la présence celte en Bretagne Shocked

Ainsi la question reste entière : si la nation n'est pas "le sol et le sang", alors qu'est-ce que la nation ? Et plus précisément : en quoi l'histoire intervient-elle dans la genèse d'une nation ? scratch

* Si je parle de la race celte, c'est par commodité, pour me faire comprendre. En réalité c'est beaucoup plus compliqué.
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 584
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 13:34

@REQUETE CARLISTE a écrit:
@Quentin Douté a écrit:
@Mavendorf a écrit:
@Quentin Douté a écrit:
Voilà la divergence fondamentale que j'ai avec beaucoup de royalistes: pour vous, la France n'est constituée que de l'union du Trône et de l'Autel et peu importe le reste. Sur le plan ethnique, vous êtes assimilationnistes.
Contrairement à ce que vous dîtes, les métis étaient rares au XVIIIe siècle et les noirs comme les mulâtres étaient soumis à un traitement particulier, Louis XVI les a même interdit sur le sol de France (voir ce lien: https://deus-vult.org/actualites/le-racisme-du-bon-roi-louis-xvi-envers-les-noirs/).

Je ne pense pas que ce site ait pour objectif de défendre la chrétienté. En quelques clics je tombe déjà sur cet article, qui tente de réhabiliter le national-socialisme. Voir : ICI

Nationalisme et Socialisme sont deux tendances de la Révolte de 1789 associées dans la pensée d'Adolphe Hitler, l'un des nombreux fils de la Révolution.

@Quentin Douté a écrit:La monarchie n'a intégré en son sein que des peuples de religion chrétienne et de race aryenne. L'assimilation est beaucoup plus tardive et a marché au XXe siècle avec des Européens (Italiens, Espagnols, Polonais, Belges,...), et encore pas autant qu'on le dit. En revanche, elle n'a jamais marché avec des peuples extra-européens.

Les personnes n'étaient pas aussi mobiles autrefois qu'aujourd'hui. Les mouvements de population n'étaient pas les mêmes, donc la question ne se posait pas.

@Quentin Douté a écrit:Le nationalisme repose avant tout sur des critères ethniques, leur négation relève de l'aveuglement. Au fond, vous êtes tout aussi cosmopolites que nos adversaires, mais des cosmopolites avec un joli drapeau blanc fleurdelisé.

Je ne pense pas que ceci soit au programme politique de Mr Lang : expulser toutes les personnes qui ne sont pas de race blanche de notre sol. A moins que vous puissiez me communiquer un lien qui défend clairement cette proposition de loi ?

Le mouvement "Deus Vut" défend la Chrétienté, comme son nom l'indique, et est effectivement national-socialiste. L'article que vous citez pour vous en offusquez de manière très bien-pensante est tout à fait remarquable et vous devriez le lire attentivement au lieu de le rejeter d'un revers de main, cela vous éviterais de ressortir des balivernes du genre "Hitler est un fils de 1789 comme le nationalisme et gnagnagna"!
Enfin, pour répondre à votre dernière question, nous ne sommes pas dans un pays libre où nous pouvons clairement nous exprimer, mais il suffit d'écouter notre secrétaire général Thomas Joly pour vous rendre compte que nous sommes foncièrement hostiles à l'idée d'une France multiraciale.

Tres sérieusement vous reconnaissez que Deus Veult est un site national socialiste sur lequel vous prenez vos sources sous prétexte qu'il défend la chrétienté.
J'ose espérer que Carl Lang ne prend pas ses sources aux même endroits mais votre secrétaire général doit tout comme vous le faire.
Nous avons déjà discuter sur le Forum de ce "mouvement" qui s'appuie sur une filiation québécoise pour propager ses idées racialistes avec un vernis chrétien.

On ne peut pas dire qu'Hitler soit le meilleur exemple dans l'histoire à prendre pour une soi-disante défense des chrétiens.
Je peux comprendre votre argument pour Salazar et son État Nationall lusitanien ( mais nous avons vu qu'il ne lui a pas survécu et a aboutit à la révolution des œillets.)..

Si vous voulez savoir quelles sont les sources de Carl Lang et de Thomas Joly, demandez-leur, je ne peux pas m'exprimer à leur place.
Le PdF est un parti politique, Deus Vult (DV) est un mouvement métapolitique, ils ne sont pas ennemis ni en contradiction mais leur objet est différent: à titre purement personnel, je trouve le travail doctrinal de DV remarquable et je suis d'accord avec la plupart de leurs analyses, mais évidemment cela n'engage pas le PdF.
DV ne s'appuie pas exclusivement sur une "filiation québécoise", mais elle se réclame entre autres de la pensée du brillant Adrien Arcand, canadien-français catholique et national-socialiste, mais elle se réclame aussi de Léon Degrelle sans qu'on puisse pour autant parler de "filiation belge"! Il ne s'agit pas d'un "vernis chrétien": qui êtes vous pour juger de la sincérité de leur foi? Par ailleurs, il serait beaucoup plus pratique pour eux d'être des néo-païens comme cela il n'aurait pas à nuancer leur racialisme par les principes chrétiens: c'est par amour de la vérité et fidélité à la foi catholique qu'il montre la synthèse possible entre catholicisme et racialisme.
Je vous accorde qu'Hitler est loin d'être parfait, mais pour autant il faut avoir conscience que la vision négative et diabolisatrice du IIIe Reich qui s'est imposé après 1945 vient en grande partie de mensonges historiques forgée par les vainqueurs pour faire oublier et/ou justifier a posteriori leurs nombreux crimes. L'Allemagne nationale-socialiste n'a pas grand chose à voir avec la caricature qui en est faite et je pense que vous êtes plein de préjugés sur le sujet: je vous encourage à lire et écouter les historiens révisionnistes, ils vous apprendraient beaucoup de choses.
Je ne peux que vous recommander la lecture attentive et sérieuse de ce brillant article: https://deus-vult.org/actualites/a-propos-du-national-socialisme-reponses-aux-objections-courantes-dans-nos-milieux/
Enfin, dire que le régime de Salazar a aboutit à la révolution des œillets, c'est comme dire que l'Ancien Régime a aboutit à la révolution de 1789, alors à ce compte là on peut disqualifier tous les régimes sains puisqu'ils sont tous tombés à un moment ou à un autre!
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 13:46

@Mabblavet a écrit:
@Quentin Douté a écrit:
D'abord, les Celtes constituent l'une des branches de la race aryenne, qui ne vient pas du Caucase mais du nord de l'Inde. Mais le fait qu'il vienne d'un sol différent n'a aucune importance car, à ce que je sache, personne ne prétend que les Celtes du IIe millénaire avant Jésus-Christ étaient des Français, sachant que la France n'existait même pas!
Ensuite, en arrivant en Gaule, les Celtes ont combattu et soumis les peuples autochtones puis les ont plus ou moins assimilés au bout de quelques générations, mais ce n'est pas la civilisation celtique qui a été adopté par les autochtones.
Ma parole ! on dirait que vous y étiez Smile
Je maintiens : les Celtes viennent du Caucase comme la plupart des peuples européens (sources : ICI et ICI.)

Mais là n'est pas la question. En effet :
1) Je vous demande votre définition de la nation.
2) Vous répondez en citant Maurras : "le Sol et le Sang"
3) Je vous fais remarquer que les Bretons répondent à cette définition étant marqués génétiquement et géographiquement bien avant la venue des Francs (on pourrait ajouter culturellement et linguistiquement.)
4) Vous répondez :
Enfin, les Celtes font partie intégrante de la composante ethnique française, donc je ne vois absolument pas pourquoi la Bretagne serait hors de la France parce qu'elle est celtique! Une nation est aussi une entité historique, or, au risque de vous choquer, même la Bretagne "indépendante" du XVe siècle était un fief du royaume de France dirigé par des descendants du roi de France Louis VI et donc la langue officielle n'était même pas le breton mais le français: cette "indépendance" n'était d'ailleurs qu'un état de fait dû à la crise du royaume, mais on pourrait en dire autant à l'époque de la Bourgogne, ce n'est pas pour autant qu'il y avait une nation bourguignonne.
Donc votre définition initiale et typiquement nationaliste "le Sol et le Sang" n'est pas bonne, puisque vous refusez implicitement aux Bretons le fait de constituer une nation en récusant précipitamment toute velléité d'indépendance  Very Happy .
Pour le justifier, vous violez le critère du "sang", de la différence raciale (la race celte* étant différente de la race basque et des races germaniques dont les Francs) pour invoquez l'histoire, et là les légitimistes vous suivent déjà mieux  Very Happy
De même, vous relativisez la règle "du sol" quand :
- vous admettez que les Celtes ont migré et colonisé différents territoires (du pays des Galates évangélisé par saint Paul, jusqu'à la lointaine Écosse)
- pour la constitution d'une nation, vous suggérez une supériorité de la lointaine domination franque (pas de domination directe d'une administration franque sur la Bretagne avant 1789) à l'antériorité de la présence celte en Bretagne Shocked

Ainsi la question reste entière : si la nation n'est pas "le sol et le sang", alors qu'est-ce que la nation ? Et plus précisément : en quoi l'histoire intervient-elle dans la genèse d'une nation ? scratch

* Si je parle de la race celte, c'est par commodité, pour me faire comprendre. En réalité c'est beaucoup plus compliqué.

Je n'y étais pas (tout comme vous si je ne m'abuse) mais simplement je connais le sujet (contrairement à vous apparemment)
Visiblement, vous n'avez pas tout compris: le fait que les Celtes viennent d'un autre sol ne veut pas dire qu'ils ne sont pas français puisque la France N'EXISTAIT PAS à l'époque: à compte là personne ne serait Français et tout le monde serait syrien ou irakien puisque le Jardin d'Eden se situait dans cette région!
Par ailleurs, vous semblez ignorez que les Bretons ne sont arrivés en Armorique qu'au Ve siècle, à peu près à la même époque où les Francs sont arrivés dans le Nord de la France.
Enfin, je répète que la France n'est pas uniquement germanique mais aussi celtique et latine, la présence celtique en Bretagne (qui n'est pas plus ancienne que dans le reste de la Gaule) ne change rien à cela: toutes les régions de France n'ont pas eu la même proportion de ce mélange ethnique, la Provence par exemple est beaucoup plus latine, l'Alsace est purement germanique,... Je ne suis pas un jacobin favorable à l'uniformisation des provinces, loin de là, il est bon qu'elle retrouve chacune son identité, mais il faut distinguer la petite patrie de la grande patrie. Ce genre de nuances était des évidences pour la plupart des catholiques français il y a quelques décennies (encore dans l'entre-deux-guerres, notamment en Bretagne), il est vraiment malheureux que l'obscurcissement des esprits nécessite de tels rappels.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 13:51

@REQUETE CARLISTE a écrit:
@Quentin Douté a écrit:
@REQUETE CARLISTE a écrit:Vous parlez de race aryenne ! A la rigueur j'utiliserais le terme d'indo-européen.
Alors si vous ne défendez pas la republique mais la France des terroirs et des clochers, quel serait le régime mis en place par Carl Lang dans le cas où il aurait la majorité à une élection présidentielle.

Je ne vois pas pourquoi j'emploierai un autre terme que celui de race aryenne, il est le plus juste et le plus approprié.

Notre priorité n'est pas la forme du régime, et vu le système liberticide dans lequel on vit vous imaginez bien qu'il va pas proclamer sur les toits qu'on va renverser la démocratie! Sachez en tout cas que je ne suis pas le seul au PdF à ne pas etre democratie.

Désolé mais je ne me sens pas aryen en tout cas dans le sens NS qui semble être une de vos références.
J'utiliserais plutôt le terme d'Indo Européen moins réducteur et plus généraliste.
L'histoire est remplis d'exemple de régimes dictatoriaux souvent temporaires, répondant à un état de crise, pour ceux qui se voulaient en place pour mille ans nous savons tous comme celà c'est terminé.

Mais alors quelle est votre priorité ? Comment allez vous défendre la France du terroir et des clochers?

En soi, les termes "aryen" et "indo-européen" sont des synonymes: il y en a seulement un qui est le terme traditionnel, l'autre le terme politiquement correct pour ne surtout pas rappeler les "heures-les-plus-sombres-de-notre-Histoire".
La priorité du PdF est l'arrêt immédiat de l'immigration massive et la remigration massive des immigrés déjà sur notre sol, en un mot l'inversion des flux migratoires. Seule cette mesure salutaire sauverait la France d'une mort programmée.
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mavendorf le Dim 15 Juil 2018 - 16:41

@Quentin Douté a écrit:
@Mavendorf a écrit:Votre expérience pratique vous a conduit à des déceptions, c'est toujours comme ça dans les partis politiques. Vous en connaîtrez d'autres, c'est une certitude. L'étude sérieuse du mécanisme des sociétés de pensée pourrait vous éviter ces désillusions.

Permettez-moi de vous posez une question à mon tour, j'aimerais connaître votre expérience politique?

Bonjour Quentin, Vive le roy

J'ai 46 ans et je me suis intéressé sur le tard à la politique. Depuis l'âge de ma majorité, ayant la fibre « patriote » j'ai toujours été un soutien du Front National, mais en tant que simple électeur. La politique étant pour moi à cette époque une chose assez lointaine, comme l'écrasante majorité de nos contemporains, il me suffisait d'entendre à la radio ou à la télévision une déclaration intéressante pour aller « urner » en conséquence. Victime de l'éducation républicaine, je n'imaginais pas encore qu'il pouvait exister autre chose en dehors du système politique actuel.

L'élément déclencheur qui m'a fait basculer dans un engagement politique plus important, ce sont les émeutes d'octobre 2005, la France plongée dans la terreur sous les cris « d'allah akbar »... Je me suis dis que cette politique d'immigration était vraiment insensée, et que pour sauver le pays il faudra faire bien plus que d'aller mettre un bulletin de vote dans une urne.

J'ai donc pris ma décision de prendre ma carte d'adhérent au Front National, et de rencontrer des personnes qui pensent comme moi pour m'investir au niveau local (J'ai donc fait quelques tractages de marchés, de collages d'affiches etc..). J'ai été très rapidement déçu par ce mouvement. La première fois que j'ai rencontré le responsable du Front National de Lorraine (c'était Jean-Luc Manoury à l'époque), au bout de cinq minutes de conversation, il m'a demandé immédiatement si je voulais être « candidat »... Alors que j'attendais plutôt tout d'abord une formation politique. Je n'ai pas compris comment on pouvait envoyer comme ça des soldats au feu, sans même avoir appris aux nouvelles recrues à connaître un minimum l'ennemi et à se servir de son arme. J'ai fait le constat, que bien de pauvres gens, un peu fragile d'esprit devaient être utilisées dans ces structures bien peu scrupuleuses finalement...

Ensuite, il y a le contact avec les néo-païens. Etant catholique, j'ai rapidement remarqué le problème de cohésion de fond. Je suis opposé à l'immigration, la propagation de l'Islam dans notre pays n'est pas une chance pour la France, c'est entendu.  Wink Néanmoins, je trouve les positions de certaines personnes dans ces partis trop exagérées : le culte de la race pure et les références au national-socialisme sont des idéaux que je ne partage pas... En ce sens j'ai compris que l'on ne pouvait pas mettre le catholicisme sur le même plan que ces doctrines, et établir une synthèse entre des courants de pensées complètement opposés.

Par chance à cette époque, il y avait un ancien militant frontiste qui se revendiquait du royalisme. Il s'appelait Jean-Michel Lehaire, il est mort il y a 10 ans environ maintenant. Dans les discussion internes du parti, je trouvais qu'il avait un savoir que les autres n'avaient pas. J'étais en quête de l'identité Française, j'en avais soif, et je trouvais ses démonstrations très intéressantes. Je l'ai connu par l'intermédiaire du monde d'internet, il était administrateur-adjoint du forum « Paroles de France ». C'était encore à l'époque de Jacques Vassieux, lui aussi est décédé depuis pas mal de temps également. Jean Michel Lehaire, c'est vraiment mon premier contact avec le royalisme, il se revendiquait comme « cadre Frontiste, Royaliste Légitimiste ». C'était un bon chrétien et il défendait la foi catholique également. Je trouvais qu'il avait tellement raison dans ses développements, que je ne comprenais pas pourquoi il acceptait finalement de se ranger à la « volonté générale » et à tempérer ces positions pour conserver une « unité de façade » avec les autres (que je considérais comme des ignorants, ou peu à peu comme de vrais ennemis de l'idée catholique et royale de la France). J'ai compris plus tard qu'il manquait à Jean Michel Lehaire, la connaissance du mécanisme des groupes réducteurs et noyaux dirigeants. L'étude que je vous ai proposé hier soir dans mon message précédent.

Au début de cette année 2007, se préparait l'élection présidentielle. A l'extrême droite il y avait ce duel Philippe de Villiers / Jean Marie Le Pen. Les Villieristes avaient eux aussi leur propre forum sur internet, il s'appelait « France Espoir ». La guerre des partis et des chefs républicains faisait rage sur le net, et nous allions en tant que Frontistes provoquer les Villieristes sur leur forum... C'est là que j'ai croisé la route d'un autre royaliste, plus jeune celui-ci. Il soutenait la candidature de Philippe de Villiers et il avait pour pseudonyme Mickaelus. Lui aussi se revendiquait du légitimisme et bataillait à l'intérieur de son propre parti contre ceux qui auraient du être ses alliés. Exactement comme Jean Michel Lehaire, mais dans le parti adverse, voyez vous. Par ailleurs j'avais remarqué cette proximité de l'argumentaire entre les deux hommes. Cette observation m'a conforté dans l'idée que la France ne pouvait pas être trouvée dans « un parti ».

Mickaelus était un jeune homme, contrairement à Jean Michel Lehaire qui était déjà retraité dans ces années là. En ce sens, il était plus « mordant » et dans son esprit de cohérence, il a mis sur pied son propre forum : « Le Trône et l'Autel ». J'avais sympathisé avec lui au moment de l'élection présidentielle de 2007 et je l'ai suivi dans cette nouvelle aventure, ce nouveau forum. De par ses recherches, il avait mis le doigt sur un mouvement politique qui défend encore la doctrine légitimiste dans son intégrité. Il m'avait invité à lire le « Manifeste Légitimiste », pour moi ce livre m'a beaucoup apporté (J'ai compris ce que voulais dire vraiment « être français ») , c'est ce qui m'a fait quitter définitivement l'idée de mener une action politique au sein de la république. Mickaelus avait également soulevé l'idée de prendre contact avec les représentants de l'UCLF, pour essayer de réveiller les forces royalistes dans nos provinces respectives.

En 2008, je n'ai pas renouvelé ma carte d'adhérent du Front National, j'ai pris contact avec l'UCLF, et j'ai rencontré son président à l'été 2008. Monsieur Bodin (président de l'union) m'a encouragé a créer un cercle légitimiste en Lorraine. C'est ce que j'ai fait et depuis je défend la légitimité, et je fais de mon mieux pour la faire rayonner dans notre province et la transmettre à d'autres. Réunion de formations, études, pèlerinages, temps de prières, et puis cette action, cette réflexion et cette résistance intellectuelle quotidienne par l'intermédiaire de ce forum, puisque j'ai acquis petit à petit une expérience avec cet outil de communication.

Voilà pour mon cheminement politique.  Very Happy  C'est pour ça que je ne comprend pas le vôtre, comment pouvez vous partir de la vérité pour aller vers l'erreur ? Alors que la cohérence exige le chemin inverse.           

@Quentin Douté a écrit:Carl Lang devait déjà établir ce consensus quand il était au FN, ça n'a rien à voir avec une question d'opportunité puisqu'il a à faire au PdF avec les mêmes tendances et souvent les mêmes personnes qu'au FN des années 80-90.

C'est justement cet esprit de démocratie et de consensus qui m'a fait fuir ces mouvements. Une personne qui cherche des repères et la cohérence ne peut pas les trouver.  Crying or Very sad Ce n'est pas en produisant un programme politique « artificiel » que nous pouvons espérer redresser la France, c'est au contraire en revenant tout simplement à son origine, à son régime naturel. Regardez par exemple l'orientation « gaulliste » du Front National de Marine le Pen, et donc la trahison des anciens pieds noirs...

Votre parti pour « grandir » à l'intérieur du « système maçonnique » sera obligé de faire encore plus de consensus. Plus on tente d'élargir et de ratisser large, plus on produit des mécontentements à sa base militante, et on termine forcément sur des éclatements, des tensions et des « scissions »...

@Quentin Douté a écrit:La monarchie peut effectivement défendre le bien commun, mais elle n'est pas la seule et elle peut aussi ne pas le défendre: je reprends l'exemple que je vous ai déjà donné de la saine République de Salazar et de la monarchie décadente de Juan Carlos.

Attention de ne pas confondre les monarchies corrompues, ou modernes, avec la Monarchie Traditionnelle. Pour continuer sur la lancée de mon message précédent, nous ne défendons pas « un programme » sur la base d'une société de pensée, à l'UCLF nous défendons la tradition politique. Ce n'est pas nous qui la faisons, à la manière du « contrat social » de Jean-Jacques Rousseau. Non, nous apprenons au contraire à reconnaître les principes de la monarchie française et nous nous y plions.

Louis XVI est mort en martyr pour préserver cette intégrité. Ne l'oublions jamais, c'est ce qui nous permet aujourd'hui de défendre une doctrine politique pure, non contaminée par le venin révolutionnaire.    

@Quentin Douté a écrit:Le mouvement "Deus Vut" défend la Chrétienté, comme son nom l'indique, et est effectivement national-socialiste. L'article que vous citez pour vous en offusquez de manière très bien-pensante est tout à fait remarquable et vous devriez le lire attentivement au lieu de le rejeter d'un revers de main, cela vous éviterais de ressortir des balivernes du genre "Hitler est un fils de 1789 comme le nationalisme et gnagnagna"!

Je l'ai lu attentivement. Hitler n'a jamais défendu l'église, et n'avait pas le souci d'une restauration monarchique en Allemagne fondée sur l'alliance du catholicisme. Sa pensée était dans la droite ligne des « lumières ». Les trois grandes idéologies nées en 1789 sont :

- Le libéralisme
- Le socialisme
- Le nationalisme

Ce sont les trois couleurs primaires, si vous mélangez l'une avec l'autre vous obtenez des couleurs différentes (des idéologies nouvelles). On sait ce que donne l'alliance du Nationalisme avec le Socialisme... Ce sont des dictatures qui ne durent pas bien longtemps.

Je pense qu'il est temps aussi pour la jeunesse de l'occident de tirer les bonnes conclusions de l'histoire. Tenir compte de ses leçons, pour ne pas les reproduire...

Vous prenez pour avatar les armes de Ste Jeanne d'Arc. Very Happy Je trouve ça très bien, mais pourquoi alors ne pas suivre son exemple ? C'est vers l'héritier légitime de nos rois qu'elle est allée, pour transmettre au dauphin un message venu du ciel. Ste Jeanne d'Arc n'a rien à voir avec le nationalisme, elle symbolise simplement le combat royaliste et catholique par excellence.

@Quentin Douté a écrit:Enfin, pour répondre à votre dernière question, nous ne sommes pas dans un pays libre où nous pouvons clairement nous exprimer, mais il suffit d'écouter notre secrétaire général Thomas Joly pour vous rendre compte que nous sommes foncièrement hostiles à l'idée d'une France multiraciale.

Comme je vous l'ai dit, je suis moi aussi opposé à l'immigration. Les légitimistes savent bien le déséquilibre que celle-ci procure, et que son développement associé à l'Islam est un danger à terme. Il ne faut pas oublier également, que c'est le régime politique actuel avec son jeu des partis comme intermédiaire, qui a ramené l'Islam et l'Immigration ; alors que si la France était restée un pays catholique, ni l'un ni l'autre n'auraient mis le petit doigt de pied dans notre pays. La force est dans la royauté (notre Seigneur est un roi, Il est le roi des rois.), la faiblesse est dans la république, ses institutions, son fonctionnement et ses partis politiques.

Si vous estimez maintenant que par votre foi le catholicisme ne se situe pas au même niveau que l'Islam, le Protestantisme, le Judaïsme etc... Pourquoi adhérez vous à un système qui place les religions, et les électeurs de la république au niveau du « même droit » ? Je pense que c'est une erreur de fantasmer dans les coulisses d'un parti, des idées que l'on applique pas « en pratique ». N'est-il pas urgent de sortir de cette « schizophrénie » et d'être en plein accord avec ses convictions ?

Sur les questions liées à la race. On ne peut pas en faire un absolutisme. Premièrement ce n'est pas chrétien, et deuxièmement l'application de mesures dans cette perspective, ne peut que produire des injustices. Que pensez vous du cas d'Edith Stein par exemple ? Elle était convertie au catholicisme et pourtant les nazis l'ont déporté tout de même sur des critères raciaux. Si vous êtes vraiment catholique, pourriez-vous agir de la même manière ?  scratch

Sur notre forum, nous avons une intervenante qui est d'origine maghrébine et de confession musulmane, elle est depuis quelques années convertie au catholicisme traditionnel. Elle essaye de transmettre la foi à d'autres Musulmans, armée de son Chapelet elle n'a pas peur d'aller dans les quartiers musulmans de sa ville pour porter la « bonne parole ». A travers notre forum, elle s'intéresse désormais au royalisme et elle aime la France. En tant que légitimistes nous la prenons avec nous bien sûr, de quel droit pourrions nous la rejeter ? Que voulez vous de plus ? Quel avenir pour des gens qui ont ce profil dans vos conceptions idéologiques « de partis », et des programmes « artificiels » sortis tout droit des sociétés de pensée ?

Vive le roy !

Vive le roy Vive Louis XX Vive le roy

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1846
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par REQUETE CARLISTE le Dim 15 Juil 2018 - 18:05

@Quentin Douté a écrit:
@REQUETE CARLISTE a écrit:
@Quentin Douté a écrit:
@Mavendorf a écrit:
@Quentin Douté a écrit:
Voilà la divergence fondamentale que j'ai avec beaucoup de royalistes: pour vous, la France n'est constituée que de l'union du Trône et de l'Autel et peu importe le reste. Sur le plan ethnique, vous êtes assimilationnistes.
Contrairement à ce que vous dîtes, les métis étaient rares au XVIIIe siècle et les noirs comme les mulâtres étaient soumis à un traitement particulier, Louis XVI les a même interdit sur le sol de France (voir ce lien: https://deus-vult.org/actualites/le-racisme-du-bon-roi-louis-xvi-envers-les-noirs/).

Je ne pense pas que ce site ait pour objectif de défendre la chrétienté. En quelques clics je tombe déjà sur cet article, qui tente de réhabiliter le national-socialisme. Voir : ICI

Nationalisme et Socialisme sont deux tendances de la Révolte de 1789 associées dans la pensée d'Adolphe Hitler, l'un des nombreux fils de la Révolution.

@Quentin Douté a écrit:La monarchie n'a intégré en son sein que des peuples de religion chrétienne et de race aryenne. L'assimilation est beaucoup plus tardive et a marché au XXe siècle avec des Européens (Italiens, Espagnols, Polonais, Belges,...), et encore pas autant qu'on le dit. En revanche, elle n'a jamais marché avec des peuples extra-européens.

Les personnes n'étaient pas aussi mobiles autrefois qu'aujourd'hui. Les mouvements de population n'étaient pas les mêmes, donc la question ne se posait pas.

@Quentin Douté a écrit:Le nationalisme repose avant tout sur des critères ethniques, leur négation relève de l'aveuglement. Au fond, vous êtes tout aussi cosmopolites que nos adversaires, mais des cosmopolites avec un joli drapeau blanc fleurdelisé.

Je ne pense pas que ceci soit au programme politique de Mr Lang : expulser toutes les personnes qui ne sont pas de race blanche de notre sol. A moins que vous puissiez me communiquer un lien qui défend clairement cette proposition de loi ?

Le mouvement "Deus Vut" défend la Chrétienté, comme son nom l'indique, et est effectivement national-socialiste. L'article que vous citez pour vous en offusquez de manière très bien-pensante est tout à fait remarquable et vous devriez le lire attentivement au lieu de le rejeter d'un revers de main, cela vous éviterais de ressortir des balivernes du genre "Hitler est un fils de 1789 comme le nationalisme et gnagnagna"!
Enfin, pour répondre à votre dernière question, nous ne sommes pas dans un pays libre où nous pouvons clairement nous exprimer, mais il suffit d'écouter notre secrétaire général Thomas Joly pour vous rendre compte que nous sommes foncièrement hostiles à l'idée d'une France multiraciale.

Tres sérieusement vous reconnaissez que Deus Veult est un site national socialiste sur lequel vous prenez vos sources sous prétexte qu'il défend la chrétienté.
J'ose espérer que Carl Lang ne prend pas ses sources aux même endroits mais votre secrétaire général doit tout comme vous le faire.
Nous avons déjà discuter sur le Forum de ce "mouvement" qui s'appuie sur une filiation québécoise pour propager ses idées racialistes avec un vernis chrétien.

On ne peut pas dire qu'Hitler soit le meilleur exemple dans l'histoire à prendre pour une soi-disante défense des chrétiens.
Je peux comprendre votre argument pour Salazar et son État Nationall lusitanien ( mais nous avons vu qu'il ne lui a pas survécu et a aboutit à la révolution des œillets.)..

Si vous voulez savoir quelles sont les sources de Carl Lang et de Thomas Joly, demandez-leur, je ne peux pas m'exprimer à leur place.
Le PdF est un parti politique, Deus Vult (DV) est un mouvement métapolitique, ils ne sont pas ennemis ni en contradiction mais leur objet est différent: à titre purement personnel, je trouve le travail doctrinal de DV remarquable et je suis d'accord avec la plupart de leurs analyses, mais évidemment cela n'engage pas le PdF.
DV ne s'appuie pas exclusivement sur une "filiation québécoise", mais elle se réclame entre autres de la pensée du brillant Adrien Arcand, canadien-français catholique et national-socialiste, mais elle se réclame aussi de Léon Degrelle sans qu'on puisse pour autant parler de "filiation belge"! Il ne s'agit pas d'un "vernis chrétien": qui êtes vous pour juger de la sincérité de leur foi? Par ailleurs, il serait beaucoup plus pratique pour eux d'être des néo-païens comme cela il n'aurait pas à nuancer leur racialisme par les principes chrétiens: c'est par amour de la vérité et fidélité à la foi catholique qu'il montre la synthèse possible entre catholicisme et racialisme.
Je vous accorde qu'Hitler est loin d'être parfait, mais pour autant il faut avoir conscience que la vision négative et diabolisatrice du IIIe Reich qui s'est imposé après 1945 vient en grande partie de mensonges historiques forgée par les vainqueurs pour faire oublier et/ou justifier a posteriori leurs nombreux crimes. L'Allemagne nationale-socialiste n'a pas grand chose à voir avec la caricature qui en est faite et je pense que vous êtes plein de préjugés sur le sujet: je vous encourage à lire et écouter les historiens révisionnistes, ils vous apprendraient beaucoup de choses.

Tout d'abord je ne suis que moi, ayant milité adolescent en province dans ce que l'on a communément l'habitude d'appeler l'Extreme Droite. Et qui dit province, dit passerelle entre différent mouvement pour des actions communes quand on avait besoin de faire nombre. Donc je pense assez bien connaitre ce milieu même si c'était il y une bonne grosse trentaine d'année. Je ne suis pas né dans le royalisme.
Ensuite je n'ai pas à juger votre adhésion apparente au NS. Mais je m'interroge sur celle d'être au PdF que je ne voyais pas dans cette sensibilité à moins que que vous pratiquiez l'entrisme. Je vous aurez plutôt vu dans une autre structure.
Je n'ai pas de presugé sur le 3° Reich comme vous semblez le croire. Mais je ne vois pas le führer en croisé de la chrétienté.
En tant que catholique et legitimiste je ne peux y souscrire.
Je maintiens que la structure Deus Veult qui met en ligne un site pouvant séduire des jeunes en mal de défendre la France de se laisser abuser sous des aspects "catholique de choc" de servir au final une cause qui ne serait pas la leur ! Et que catholiques et NS ne peuvent être soluble ou alors je n'ai pas bien saisi la ligne politique et dogmatique de la SS de Himmler qui devait être après la victoire du 3° Reich la nouvelle "aristocratie" guerrière dominante.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI
avatar

REQUETE CARLISTE
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 51
Localisation : Rade du Port du Levant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mabblavet le Dim 15 Juil 2018 - 18:34

@Quentin Douté a écrit:
Visiblement, vous n'avez pas tout compris: le fait que les Celtes viennent d'un autre sol ne veut pas dire qu'ils ne sont pas français puisque la France N'EXISTAIT PAS à l'époque: à compte là personne ne serait Français et tout le monde serait syrien ou irakien puisque le Jardin d'Eden se situait dans cette région!
Par ailleurs, vous semblez ignorez que les Bretons ne sont arrivés en Armorique qu'au Ve siècle, à peu près à la même époque où les Francs sont arrivés dans le Nord de la France.
Enfin, je répète que la France n'est pas uniquement germanique mais aussi celtique et latine, la présence celtique en Bretagne (qui n'est pas plus ancienne que dans le reste de la Gaule) ne change rien à cela: toutes les régions de France n'ont pas eu la même proportion de ce mélange ethnique, la Provence par exemple est beaucoup plus latine, l'Alsace est purement germanique,... Je ne suis pas un jacobin favorable à l'uniformisation des provinces, loin de là, il est bon qu'elle retrouve chacune son identité, mais il faut distinguer la petite patrie de la grande patrie. Ce genre de nuances était des évidences pour la plupart des catholiques français il y a quelques décennies (encore dans l'entre-deux-guerres, notamment en Bretagne), il est vraiment malheureux que l'obscurcissement des esprits nécessite de tels rappels.

Je maintiens : les Celtes sont arrivés en Gaule au Ve siècle avant Jésus-Christ (Âge de fer), ce sont les tribus gauloises elles-mêmes, cousines des Galates d'Asie-Mineures.

Carte de l’expansion celte en Europe. En jaune, le noyau territorial Hallstatt, au VI siècle av. J.-C. ; en vert clair, l’expansion celtique maximale, en 275 av. J.-C. ; en blanc, le domaine lusitanien de l’Ibérie, où la présence celtique est incertaine ; en vert fluo, les zones où les langues celtiques restent largement parlées aujourd’hui.

En Armorique les tribus celtes (gauloises) sont :
- les Coriosolites (région de Corseul dans les Côtes-d'Armor actuelles)
- les Osismes (région de Carhaix-Plouguer)
- les Riedones (région de Redon et Rennes)

Ce à quoi vous faites allusion : c'est la deuxième migration celte (Ve-VIe siècle ap. Jésus-Christ) des Bretons des îles sous la pression des Angles et des Saxons. Ces cousins sont effectivement arrivés un peu après les Francs. Ce qui n'empêche que les Celtes étaient dprésents en Armorique depuis longtemps avant les Francs et n'ont été sous domination franque que 50 ans au temps de Louis le Pieux pour reprendre ensuite leur indépendance.

Entendons-nous bien : je vous tiens un raisonnement nationaliste avec votre définition de la nation "sol et sang", mais les légitimistes ne sont pas nationalistes, ils ont une approche historique pour expliquer une nation, mais il existe plusieurs types de nationalistes, y compris des nationalistes qui intègrent comme ils peuvent l'histoire.
Pour déterminer qui vous êtes et vous répondre correctement, je vous demande donc à vous qui vous dites nationaliste, votre conception de la nation, qui ne saurait être, on l'a vu les simples "sol et sang" de Maurras.


Pour vous, nationaliste, qu'est-ce donc qu'une nation ?
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 584
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 20:01

Réponse à Mabblavet:

Veuillez faire attention aux mots: je n'ai jamais prétendu que les Celtes sont arrivés en Armorique au Ve siècle après Jésus-Christ (merci de ne pas me prendre pour un débile), je parlais bien des Bretons, mais au fond cette question n'a aucune importance puisque vous voulez savoir pour moi ce qu'est une nation.
Je reprendrais la définition de José Antonio Primo de Rivera: une unité de destin dans l'universel. Une nation peut exister sans état (l'Allemagne ou l'Italie jusqu'au XIXe siècle), ou au contraire être forgée par un état (la France). Elle se définit à la fois géographiquement, ethniquement, culturellement, religieusement et historiquement. Donc, pour information, je fais partie de ces nationalistes qui intègrent le facteur historique ce que j'avais déjà précisé dans ma première définition dont vous n'avez retenu (ou lu?) que la dernière phrase.

Réponse à Requete carliste:

Comme je l'ai déjà expliqué, le PdF est un parti politique et DV est un mouvement métapolitique, ils n'ont pas les mêmes activités ni les mêmes buts: avec le premier, on se présente aux élections pour défendre un programme qui permettrait la survie de la France (ce qui serait déjà en soi un miracle) et on milite pour faire connaître ce parti de la masse de nos compatriotes; le deuxième propose différentes activités mais surtout apprend aux militants à devenir de bons chrétiens à ceux qui le sont déjà, montre la vraie religion aux militants qui n'ont pas encore eu la grâce de la conversion, travaille sur le plan doctrinal en montrant la parfaite compatibilité entre un nationalisme radical et sans concession et un catholicisme parfaitement orthodoxe et traditionnel. En résumé, le premier est officiel et grand public, le deuxième est plus officieux et destiné aux militants. Je rappelle néanmoins qu'il n'y a aucun lien organique entre les deux et que c'est à titre strictement personnel que je partage les positions de DV.
Quand aux préjugés sur le national-socialisme, je ne peux que vous conseillez d'étudier la question de plus près, elle est bien plus complexe que vous le croyez: le NS ne se résume fort heureusement pas aux imbécilités anti-chrétiennes d'un Rosenberg (désavoué par Hitler) ou d'un Himmler (anticlérical fanatique mais qui a été forcé à partir de 1943 d'accepter des aumôniers catholiques dans la Waffen SS grâce à l'influence de Degrelle auprès d'Hitler). Cette phrase va sûrement vous choquer, mais von Papen a dit que "le IIIe Reich était la réponse chrétienne à 1789".

Réponse à Mavendorf:

Merci pour avoir bien répondu à ma question, votre histoire est très intéressante et je vous comprends mieux maintenant. Votre problème en fait est que vous attendiez du FN une formation doctrinale, et donc vous avez évidemment été fortement déçu. Ensuite, par lassitude envers l'ignorance crasse des autres militants, vous vous êtes détourné de l'engagement politique et, à mon avis, c'est là que vous vous êtes trompé: en effet, vous auriez dû rester au FN tout en étant actif à côté au sein des milieux légitimistes, vous auriez eu ainsi la doctrine (même si ce n'est pas la meilleure selon moi, c'est déjà mieux que la moyenne des militants FN) et l'action. En refusant de côtoyer des gens qui n'ont pas les mêmes idées sur tout, vous avez choisi la pureté, mais la pureté stérile.
"Pas de doctrine sans action, pas d'action sans doctrine" (Charles Maurras)
Sur le NS comme sur le but d'un parti comme le Pdf, vous pourrez vous reporter plus haut à ma réponse à "Requete carliste".
Sur la race, je vais être très clair: un français naturel ne peut qu'être un blanc de race aryenne; je peux à la limite tolérer des exceptions, mais elles resteront des exceptions (là-dessus, cela va sûrement vous surprendre mais même le IIIe Reich reconnaissait comme Aryens certains Juifs qui avaient montré leur patriotisme, c'était les Aryens d'honneur, mais évidemment il s'agissait d'une petite minorité). Quand à votre arabe convertie, je m'en réjouit et je souhaite qu'elle convertisse le maximum de ses compatriotes, mais ce n'est pas pour autant qu'ils deviendront français: on est pas français seulement parce qu'on est catholique, c'est une évidence, sinon on aurait 1 milliard de français et on subirait une invasion latino-américaine!
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mabblavet le Dim 15 Juil 2018 - 21:30

@Quentin Douté a écrit:
Je reprendrais la définition de José Antonio Primo de Rivera: une unité de destin dans l'universel.
C'est sans doute très beau, mais qu'est-ce que ça veut dire s'il vous plaît Shocked
- Qu'est ce qui est universel ?
- D'où l'unité vient-elle ? Est-ce par essence ou par volonté ?
- Si c'est par volonté, qui est le sujet volontaire ?


@Quentin Douté a écrit:Donc, pour information, je fais partie de ces nationalistes qui intègrent le facteur historique ce que j'avais déjà précisé dans ma première définition dont vous n'avez retenu (ou lu?) que la dernière phrase.
Pour compléter les questions précédentes :
- les nationalistes de gauche sont souvent volontaristes (Robespierre, Renan), tandis que ceux de droites sont essentialistes (Maurras).
- les nationalistes de droite, à la manière de Maurras, font de la nation un demi-dieu objet de vénération, une substance avec une âme douée de volonté (le génie national). Une substance génétiquement et culturellement différenciées. Une substance conçue, baptisée, ayant une vie propre dont les institutions sont le fruit de son génie national.

Mais peut-être n'adhérez-vous point aux typologies ci-dessus, alors ce serait plutôt une bonne nouvelle, car vous ne seriez pas nationaliste mais simplement "patriote", ce qui est louable.

avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 584
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 22:03

@Mabblavet a écrit:
@Quentin Douté a écrit:
Je reprendrais la définition de José Antonio Primo de Rivera: une unité de destin dans l'universel.
C'est sans doute très beau, mais qu'est-ce que ça veut dire s'il vous plaît  Shocked
- Qu'est ce qui est universel ?
- D'où l'unité vient-elle ? Est-ce par essence ou par volonté ?
- Si c'est par volonté, qui est le sujet volontaire ?


@Quentin Douté a écrit:Donc, pour information, je fais partie de ces nationalistes qui intègrent le facteur historique ce que j'avais déjà précisé dans ma première définition dont vous n'avez retenu (ou lu?) que la dernière phrase.
Pour compléter les questions précédentes :
- les nationalistes de gauche sont souvent volontaristes (Robespierre, Renan), tandis que ceux de droites sont essentialistes (Maurras).
- les nationalistes de droite, à la manière de Maurras, font de la nation un demi-dieu objet de vénération, une substance avec une âme douée de volonté (le génie national). Une substance génétiquement et culturellement différenciées. Une substance conçue, baptisée, ayant une vie propre dont les institutions sont le fruit de son génie national.

Mais peut-être n'adhérez-vous point aux typologies ci-dessus, alors ce serait plutôt une bonne nouvelle, car vous ne seriez pas nationaliste mais simplement "patriote", ce qui est louable.


Le "nationalisme" de gauche (appelé aussi "nationalisme civique") n'est pas le nationalisme politique, c'est à dire celui né en France à la fin du XIXe siècle avec Drumont, Barrès et Maurras: ses adeptes se disent d'ailleurs en général patriote mais pas nationaliste.
Par ailleurs, votre description du nationalisme "de droite" montre votre ignorance totale de la question, vous n'avez sûrement jamais lu un auteur nationaliste pour dire de telles absurdités, comme d'habitude vous vous êtes sûrement contenté de citations sorties de leur contexte et plus ou moins mutilées; vous serez sûrement surpris de savoir que Maurras divinisait si peu la nation qu'il regrettait la Chrétienté médiévale et détestait le protestantisme pour avoir (entre autres) rompu cette unité. Barrès n'est venu au nationalisme que par un raisonnement empirique et Drumont était le seul des trois à s'être gardé d'un chauvinisme germanophobe tout à fait excessif, alors vous voyez bien qu'on n'est loin de l’idolâtrie de la nation.
Le nationalisme "de droite" ne repose pas sur une idolâtrie quelconque mais sur les points que j'ai déjà cités 2 fois et sur lesquels il me paraît inutile de revenir une 3e fois.
Enfin, c'est toujours amusant de constater que les royalistes allergiques au nationalisme sont toujours bienveillant envers le terme "patriote": pourtant, à ce que je sache, les dégénérés sanguinaires qui ont guillotinés des centaines de milliers de personnes ne se disaient pas "nationalistes", mais "patriotes"!
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mavendorf le Dim 15 Juil 2018 - 23:02

@Quentin Douté a écrit:Merci pour avoir bien répondu à ma question, votre histoire est très intéressante et je vous comprends mieux maintenant.

Je vous en prie, si je peux vous être utile c'est avec plaisir.  Very Happy C'est un témoignage, qui permet à vous et aux lecteurs de notre forum de voir le cheminement politique et intellectuel d'un français à la recherche de ses racines temporelles (politique) en adéquation avec nos racines spirituelles (religieuse – catholique).

C'est le but, je crois. Si la France n'est pas « un parti », alors c'est qu'elle doit bien exister ailleurs.  

@Quentin Douté a écrit:Votre problème en fait est que vous attendiez du FN une formation doctrinale, et donc vous avez évidemment été fortement déçu. Ensuite, par lassitude envers l'ignorance crasse des autres militants, vous vous êtes détourné de l'engagement politique et, à mon avis, c'est là que vous vous êtes trompé.

Ce n'est mon problème en tant qu'individu, un catholique est à la recherche du bien commun. Le parti politique par essence rejette l'idée d'une doctrine, son but est de produire « un programme » (en évolution permanente) que l'on va présenter à la masse électorale. Le parti politique se fiche bien de former ses militants, il veut des candidats pour se présenter aux élections, et il veut gagner tout de suite... Pourquoi se former à une doctrine, si ensuite il n'est pas possible de l'appliquer dans notre action ? C'est stupide.

Donc non le fait d'avoir quitté le FN n'est pas une faute, c'est la cohérence qui l'exige. Par ailleurs, j'ai bien anticipé, et en m'intéressant en même temps à la légitimité, je voyais bien les dérives de ce parti arriver sous la conduite de la ligne « Mariniste » du Front.

Permettez moi de vous citez un passage de cet article de Félix Causas dans le numéro 145 de la revue "sous la bannière" - Septembre / Octobre 2009.

Le titre s'intitule : Les fausses contrerévolutions

[..Que peut on faire de sérieux à l'heure actuelle, après tous les Concordats, tous les ralliements qui nous ont fait avaler et travailler au système républicain, après toutes les constitutions apostates de 1958, après l'adoption des règles du jeu de l'Ennemi, règles qui nous feront collaborer à son système et surtout pas au nôtre !

Aussi est-ce avec la plus grande lassitude que nous avons été le témoin désabusé d'une nouvelle entreprise encore une fois bâtie sur du sable : la constitution de Nouveau Parti Politique Démocratique baptisé cette fois « Parti de la France » (vraiment ?) en remplacement du « Titanic - Front National » laminé par les icebergs de la Démo(n)cratie et surtout par la reconnaissance de ses principes de mort !

Nouveau parti politique lancé par M. Carl Lang, ancien du Front National et dans lequel MM Michel Hubault et... Bernard Anthony occupent des postes clés. Et nous voilà repartis dans une aventure similaire. On refait la façade de la demeure et on repart sur un nouveau baudet... C'est à désespérer que ce qui reste de français comprennent un jour ! Toujours l'activisme qui ne mène à rien...]

[.. Tant qu'on adoptera les principes fabriqués par l'Ennemi, on n'en sortira pas ! Faudra-t-il que nous ayons atteint le fond du gouffre pour que ces Messieurs se rendent compte de leurs erreurs ?...]
 
Source : numéro 145 de la revue "sous la bannière" - Septembre / Octobre 2009 ; page 21.    

@Quentin Douté a écrit:: en effet, vous auriez dû rester au FN tout en étant actif à côté au sein des milieux légitimistes, vous auriez eu ainsi la doctrine (même si ce n'est pas la meilleure selon moi, c'est déjà mieux que la moyenne des militants FN) et l'action. En refusant de côtoyer des gens qui n'ont pas les mêmes idées sur tout, vous avez choisi la pureté, mais la pureté stérile.

Le légitimisme ce n'est pas la stérilité, il mène une action politique en dehors du système. C'est ce qui dérange nos opposants, les républicains, mais aussi les Orléanistes et les nationalistes.

Si des gens comme moi viennent à la légitimité, c'est bien parce qu'elle constitue une attraction.  Very Happy Nous sommes attirés, d'une manière naturelle, par une doctrine politique conforme à celle de nos ancêtres. Personne ne pourra jamais effacer les 1 400 ans d'histoire de la monarchie française. Les rois ont construit sur du solide, c'est en reprenant ce fil brisé que nous pourrons renouer avec l'unité française qui fait tellement défaut. Le roi est le point central de notre patriotisme authentique, la France réelle se constitue autour de lui. Ceux qui le rejettent ne sont pas « français », ce sont des révolutionnaires, des républicains, des citoyens du monde si vous voulez, mais ce ne sont pas des « français »...

@Quentin Douté a écrit:"Pas de doctrine sans action, pas d'action sans doctrine" (Charles Maurras)

L'uclf n'est pas inactive, elle mène ce combat politique doctrinal et intellectuel. Aujourd'hui il faut bien réapprendre ce qu'est la France pour pouvoir la servir. C'est le but de notre mouvement qui s'adresse aux intelligences.  Wink

@Quentin Douté a écrit:Sur la race, je vais être très clair: un français naturel ne peut qu'être un blanc de race aryenne; je peux à la limite tolérer des exceptions, mais elles resteront des exceptions (là-dessus, cela va sûrement vous surprendre mais même le IIIe Reich reconnaissait comme Aryens certains Juifs qui avaient montré leur patriotisme, c'était les Aryens d'honneur, mais évidemment il s'agissait d'une petite minorité).

Tolérer des exceptions ? Bon... on remarque déjà que votre doctrine confrontée au réel est chancelante. Comment allez vous procéder pour délivrer ou confirmer des certificats de la nationalité française aux gens ? Vous allez engager des médecins spécialisés pour analyser la couleur de peaux des gens, et peut être que vous allez faire des recherches génétiques pour s'assurer que telle ou telle personne correspond bien à cette famille ethnique ? Le problème des couples mixtes, comment les gérez vous ? Interdiction d'un blanc ou d'une femme blanche de se marier avec une personne d'une couleur différente ? Que fait-on des récalcitrants ? Pensez vous que le rôle de la politique est de s'immiscer à ce point dans la vie des gens ?

Vous savez, les nazis se sont rapidement pris les pieds dans le tapis avec les lois de Nuremberg... Le réel ne fonctionne pas comme ça, celui qui se laisse entraîner par ces idées, verse rapidement dans l'eugénisme.

@Quentin Douté a écrit:Quand à votre arabe convertie, je m'en réjouit et je souhaite qu'elle convertisse le maximum de ses compatriotes, mais ce n'est pas pour autant qu'ils deviendront français: on est pas français seulement parce qu'on est catholique, c'est une évidence, sinon on aurait 1 milliard de français et on subirait une invasion latino-américaine!

Elle pourrait donner des leçons à de nombreux français, qui rentrent dans vos critères très personnels, et qui pourtant se sont plus dignes de se présenter comme tel. On est français à partir du moment on l'on reconnaît le régime politique naturel de la France (Monarchie Catholique) et que l'on ne s'y oppose pas. Je crois que c'est à ça simplement qu'il faut revenir pour ne pas s'égarer dans des solutions fausses.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1846
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 23:23

Réponse à Mavendorf:

Je me suis suffisamment expliquer sur la question raciale et sur celle du national-socialisme pour ne pas revenir dessus, visiblement mes arguments n'arrivent pas plus à vous convaincre que les vôtres à me convaincre, alors inutile d'épiloguer là-dessus éternellement.
J'aimerais seulement revenir sur une chose: vous dîtes que vous dérangez vos opposants, mais L'UCLF a subi combien de procès, de gardes à vue, de perquisitions, de dissolutions de mouvements... ?
"La république gouverne mal mais se défend bien" (Léon Daudet): croyez-moi, le système sait évaluer la dangerosité de ses opposants, si les légitimistes le dérangeait réellement, cela fait bien longtemps qu'il les aurait persécuté!
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mabblavet le Dim 15 Juil 2018 - 23:24

@Quentin Douté a écrit:Par ailleurs, votre description du nationalisme "de droite" montre votre ignorance totale de la question, vous n'avez sûrement jamais lu un auteur nationaliste pour dire de telles absurdités, comme d'habitude vous vous êtes sûrement contenté de citations sorties de leur contexte et plus ou moins mutilées; vous serez sûrement surpris de savoir que Maurras divinisait si peu la nation qu'il regrettait la Chrétienté médiévale et détestait le protestantisme pour avoir (entre autres) rompu cette unité. Barrès n'est venu au nationalisme que par un raisonnement empirique et Drumont était le seul des trois à s'être gardé d'un chauvinisme germanophobe tout à fait excessif, alors vous voyez bien qu'on n'est loin de l’idolâtrie de la nation.

En 1901, Maurras écrit à Maurice Barrès :  
Comme il convient d’être dupe de quelque chose, je l’ai été et je le suis encore de cette idée de nationalisme. Elle peut remplacer le vieux juif* des philosophes déistes et tenir lieu de la déesse Humanité, chère à notre Auguste Comte.
(Maurice Barrès, Charles Maurras. La République ou le Roi, correspondance inédite 1888-1923, Plon, 1970, p. 323.)
* Le vieux juif semble bien désigner ici Dieu le Père  Shocked

Le nationalisme est une religion avec un dieu ou plutôt une déesse : la « déesse France » :
J’ai vu sur l’Acropole, jonchant la terrasse où s’élève la façade orientale du Parthénon, les débris du petit temple que les Romains, maîtres du monde, avaient élevé en ce lieu à la déesse Rome, et j’avoue que la première idée de cet édifice m’avait paru comme une espèce de profanation. En y songeant mieux, j’ai trouvé que le sacrilège avait son audace sublime.
À la beauté la plus parfaite, au droit le plus sacré, Rome savait préférer le salut de Rome, la gloire des armes romaines et, non content de l’en absoudre, le monde ne cesse de lui en témoigner de la reconnaissance. L’Angleterre contemporaine a donné des exemples de la même implacable vertu antique. Le nationalisme français tend à susciter parmi nous une égale religion de la déesse France.
(Charles Maurras, Le Soleil, 2 mars 1900.)

Et dans un texte de 1937, Maurras précise ce qu’il entend par les mots « nation » et « déesse » :
L’idée de nation n’est pas une nuée ; elle est la représentation en termes abstraits d’une forte réalité.
   La nation est le plus vaste des cercles communautaires qui soient (au temporel) solides et complets. Brisez-le, et vous dénudez l’individu. Il perdra toute sa défense, tous ses appuis, tous ses concours. Libre de sa nation, il ne le sera ni de la pénurie, ni de l’exploitation, ni de la mort violente.
   Nous concluons, conformément à la vérité naturelle, que tout ce qu’il est, tout ce qu’il a, tout ce qu’il aime est conditionné par l’existence de la nation : pour peu qu’il veuille se garder, il faut qu’il défende coûte que coûte sa nation.
   Nous ne faisons pas de la nation un dieu, un absolu métaphysique, mais tout au plus, en quelque sorte, ce que les Anciens eussent nommé une déesse.
   Nous observons que la nation occupe le sommet de la hiérarchie des idées politiques. De ces fortes réalités, c’est la plus forte, voilà tout.
   Subsumant tous les autres grands intérêts communs et les tenant dans sa dépendance, il est parfaitement clair que, en cas de conflit, tous ces intérêts doivent lui céder, par définition : lui cédant, ils cèdent encore à ce qu’ils ont de plus général.
(Charles Maurras, Revue d’Action française, 1901. Repris dans Nos raisons pour la Monarchie contre la République, 1925. Mes Idées politiques, 1937.)
Dans ce passage Maurras semble donc atténuer la portée de la signification qu’il faut attribuer au mot « déesse » : il ne fait pas de la nation un dieu — ce n’est ni le Dieu des métaphysiciens, ni un Dieu révélé — mais seulement une déesse à la manière antique. Cependant rappelons que Maurras est agnostique, il ne croit pas en Dieu, donc en réalité seule demeure « la déesse de la Patrie* » , la déesse France avec son culte.
* Charles Maurras, Op. cit., p. 217, Mademoiselle Monk.

Laissons au pape Pie XI (en fait au futur Pie XII qui a rédigé l’Encyclique), le soin de juger de tout ceci :    
Quiconque prend la race, ou le peuple, ou l’État, ou la forme de l’État, ou les dépositaires du pouvoir, ou toute autre valeur fondamentale de la communauté humaine — toutes choses qui tiennent dans l’ordre terrestre une place nécessaire et honorable, — quiconque prend ces notions pour les retirer de cette échelle de valeurs, même religieuses, et les divinise par un culte idolâtrique, celui-là renverse et fausse l’ordre des choses créé et ordonné par Dieu : celui-là est loin de la vraie foi en Dieu et d’une conception de la vie répondant à cette foi.  
(Pie XI, in Mit brennender Sorge, Encyclique contre le nazisme.)
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 584
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 23:36

@Mabblavet a écrit:
@Quentin Douté a écrit:Par ailleurs, votre description du nationalisme "de droite" montre votre ignorance totale de la question, vous n'avez sûrement jamais lu un auteur nationaliste pour dire de telles absurdités, comme d'habitude vous vous êtes sûrement contenté de citations sorties de leur contexte et plus ou moins mutilées; vous serez sûrement surpris de savoir que Maurras divinisait si peu la nation qu'il regrettait la Chrétienté médiévale et détestait le protestantisme pour avoir (entre autres) rompu cette unité. Barrès n'est venu au nationalisme que par un raisonnement empirique et Drumont était le seul des trois à s'être gardé d'un chauvinisme germanophobe tout à fait excessif, alors vous voyez bien qu'on n'est loin de l’idolâtrie de la nation.

En 1901, Maurras écrit à Maurice Barrès :  
Comme il convient d’être dupe de quelque chose, je l’ai été et je le suis encore de cette idée de nationalisme. Elle peut remplacer le vieux juif* des philosophes déistes et tenir lieu de la déesse Humanité, chère à notre Auguste Comte.
(Maurice Barrès, Charles Maurras. La République ou le Roi, correspondance inédite 1888-1923, Plon, 1970, p. 323.)
* Le vieux juif semble bien désigner ici Dieu le Père  Shocked

Le nationalisme est une religion avec un dieu ou plutôt une déesse : la « déesse France » :
J’ai vu sur l’Acropole, jonchant la terrasse où s’élève la façade orientale du Parthénon, les débris du petit temple que les Romains, maîtres du monde, avaient élevé en ce lieu à la déesse Rome, et j’avoue que la première idée de cet édifice m’avait paru comme une espèce de profanation. En y songeant mieux, j’ai trouvé que le sacrilège avait son audace sublime.
À la beauté la plus parfaite, au droit le plus sacré, Rome savait préférer le salut de Rome, la gloire des armes romaines et, non content de l’en absoudre, le monde ne cesse de lui en témoigner de la reconnaissance. L’Angleterre contemporaine a donné des exemples de la même implacable vertu antique. Le nationalisme français tend à susciter parmi nous une égale religion de la déesse France.
(Charles Maurras, Le Soleil, 2 mars 1900.)

Et dans un texte de 1937, Maurras précise ce qu’il entend par les mots « nation » et « déesse » :
L’idée de nation n’est pas une nuée ; elle est la représentation en termes abstraits d’une forte réalité.
   La nation est le plus vaste des cercles communautaires qui soient (au temporel) solides et complets. Brisez-le, et vous dénudez l’individu. Il perdra toute sa défense, tous ses appuis, tous ses concours. Libre de sa nation, il ne le sera ni de la pénurie, ni de l’exploitation, ni de la mort violente.
   Nous concluons, conformément à la vérité naturelle, que tout ce qu’il est, tout ce qu’il a, tout ce qu’il aime est conditionné par l’existence de la nation : pour peu qu’il veuille se garder, il faut qu’il défende coûte que coûte sa nation.
   Nous ne faisons pas de la nation un dieu, un absolu métaphysique, mais tout au plus, en quelque sorte, ce que les Anciens eussent nommé une déesse.
   Nous observons que la nation occupe le sommet de la hiérarchie des idées politiques. De ces fortes réalités, c’est la plus forte, voilà tout.
   Subsumant tous les autres grands intérêts communs et les tenant dans sa dépendance, il est parfaitement clair que, en cas de conflit, tous ces intérêts doivent lui céder, par définition : lui cédant, ils cèdent encore à ce qu’ils ont de plus général.
(Charles Maurras, Revue d’Action française, 1901. Repris dans Nos raisons pour la Monarchie contre la République, 1925. Mes Idées politiques, 1937.)
Dans ce passage Maurras semble donc atténuer la portée de la signification qu’il faut attribuer au mot « déesse » : il ne fait pas de la nation un dieu — ce n’est ni le Dieu des métaphysiciens, ni un Dieu révélé — mais seulement une déesse à la manière antique. Cependant rappelons que Maurras est agnostique, il ne croit pas en Dieu, donc en réalité seule demeure « la déesse de la Patrie* » , la déesse France avec son culte.
* Charles Maurras, Op. cit., p. 217, Mademoiselle Monk.

Laissons au pape Pie XI (en fait au futur Pie XII qui a rédigé l’Encyclique), le soin de juger de tout ceci :    
Quiconque prend la race, ou le peuple, ou l’État, ou la forme de l’État, ou les dépositaires du pouvoir, ou toute autre valeur fondamentale de la communauté humaine — toutes choses qui tiennent dans l’ordre terrestre une place nécessaire et honorable, — quiconque prend ces notions pour les retirer de cette échelle de valeurs, même religieuses, et les divinise par un culte idolâtrique, celui-là renverse et fausse l’ordre des choses créé et ordonné par Dieu : celui-là est loin de la vraie foi en Dieu et d’une conception de la vie répondant à cette foi.  
(Pie XI, in Mit brennender Sorge, Encyclique contre le nazisme.)

Vous ne faîtes que confirmer ce que je supposais fortement: "vous n'avez sûrement jamais lu un auteur nationaliste pour dire de telles absurdités, comme d'habitude vous vous êtes sûrement contenté de citations sorties de leur contexte et plus ou moins mutilées". Par ailleurs, quand on lit un texte, il ne faut pas être bête et savoir comprendre les termes imagés utilisés pour expliquer, sinon vous risquez de faire beaucoup de contresens.
Enfin, je connais très bien l'encyclique Mit brennender Sorge, je l'ai lu, relu, analysé; si vous voulez réellement la comprendre, je ne peux que vous invité à la relire et je vous conseille de lire cet article: https://deus-vult.org/actualites/mit-brennender-sorge-et-le-iiie-reich/
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Dim 15 Juil 2018 - 23:52

Suite de la réponse à Mabblavet:

C'est encore pire que ce que je soupçonnais, vous n'avez fait que copier-coller bêtement un morceau de cet article: http://www.viveleroy.fr/Charles-MAURRAS-entre-Positivisme
Avec des adversaires pareils, pas besoin d'allié!
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mabblavet le Lun 16 Juil 2018 - 0:12

@Quentin Douté a écrit:Suite de la réponse à Mabblavet:

C'est encore pire que ce que je soupçonnais, vous n'avez fait que copier-coller bêtement un morceau de cet article: http://www.viveleroy.fr/Charles-MAURRAS-entre-Positivisme
Avec des adversaires pareils, pas besoin d'allié!
En effet et c'est légitime puisque je suis un des deux coauteurs de l'article Very Happy
Un article qui attend d'ailleurs toujours une réfutation de la part des milieux concernés.

J'ai sur les yeux Romantisme et révolution, recueil que Maurras élabore pour donner à la seconde génération des militants (1922) les bases doctrinales pour comprendre et militer à l'Action Française.
Ce livre, je l'ai épluché, annoté, c'est une mine d'or de modernisme et tous les clignotants sont allumés  Smile

Toute la typologie nationaliste que je vous ai donnée tout à l'heure se retrouve explicitée dans son œuvre, et résumée dans cette compilation Romantisme et révolution.
Comme une caricature, il justifie l'erreur fondamentale des nationalistes de la nation/substance.

Comme l'a précisé Mavendorf, le nationalisme est une des 3 idéologies, une de ces trois religions séculières qui constituent la modernité. Le grand historien anglais Arnold Toynbee le résume très bien quand il dit :
Étant donné que l’homme ne peut vivre sans religion, quelle qu’en soit la forme, le recul du christianisme en Occident a été suivi par la montée de religions de remplacement sous la forme des idéologies post-chrétiennes — le nationalisme, l’individualisme et le communisme.
(Arnold Toynbee cité par Jean-Pierre Sironneau, Sécularisation et religions politiques, 1982, Paris, Mouton Publisher, p. 206.)
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 584
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Lun 16 Juil 2018 - 9:51

Réponse à Mabblavet:

"Les princes sont des dieux, suivant le langage de l'Écriture, et participent en quelque façon à l'indépendance divine." De cette phrase, peut-on en déduire que Bossuet remplace le christianisme par une idolâtrie du roi? Est-ce aussi une "idéologie post-chrétienne" dû au recul du christianisme en Occident? Ou alors est-ce tout simplement une comparaison pour faire comprendre une idée?
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Prince de Talmont le Lun 16 Juil 2018 - 10:41

Bienvenue Quentin !

@Quentin Douté a écrit:Réponse à Mabblavet:


Merci pour avoir bien répondu à ma question, votre histoire est très intéressante et je vous comprends mieux maintenant. Votre problème en fait est que vous attendiez du FN une formation doctrinale, et donc vous avez évidemment été fortement déçu. Ensuite, par lassitude envers l'ignorance crasse des autres militants, vous vous êtes détourné de l'engagement politique et, à mon avis, c'est là que vous vous êtes trompé: en effet, vous auriez dû rester au FN tout en étant actif à côté au sein des milieux légitimistes, vous auriez eu ainsi la doctrine (même si ce n'est pas la meilleure selon moi, c'est déjà mieux que la moyenne des militants FN) et l'action. En refusant de côtoyer des gens qui n'ont pas les mêmes idées sur tout, vous avez choisi la pureté, mais la pureté stérile.

En quoi votre combat porte-t-il des fruits ?
Vous travaillez pour l'illusion électoraliste, pour le système d'endormissement des Français mis au point par la république.
Vous pensez vraiment faire œuvre politique en urnant et en incitant à urner ?
Glisser une feuille de papier en cachette dans un isoloir, c'est cela "agir" pour vous ?
Votre action, c'est celle d'un agent de stérilisation de la réaction dans l'impasse politicienne.

Regardez donc votre bilan en face.
Les partis nationalistes s'émiettent de plus en plus au fil des ans.
Quand on leur fait miroiter le pouvoir c'est qu'ils ont déjà tout renié au préalable dans cette perspective, et de toutes façons ils perdent quand même.
Vous luttez dans un groupuscule ignoré du système mais dont toute l'action consiste à servir son mode de légitimation.
Urner, c'est accepter le verdict des urnes, quel qu’il soit.


@Quentin Douté a écrit:Sur la race, je vais être très clair: un français naturel ne peut qu'être un blanc de race aryenne; je peux à la limite tolérer des exceptions, mais elles resteront des exceptions (là-dessus, cela va sûrement vous surprendre mais même le IIIe Reich reconnaissait comme Aryens certains Juifs qui avaient montré leur patriotisme, c'était les Aryens d'honneur, mais évidemment il s'agissait d'une petite minorité).

Vous êtes très clair certes, mais savez-vous que vous êtes trahi même par vos représentants dans vos convictions ?

Dans son entretien avec Daniel Conversano, Carl Lang a dit qu'il réfutait tout racialisme dans sa définition de l'identité française.
Thomas Joly a sorti exactement la même chose dans une vidéo où il était interpellé par un métis de gauche.

Je vais vous retrouver les vidéos s'il le faut, c'est sur youtube.

Peut-être ne sont-ce que des postures, je ne sais pas.
Mais comment voulez-vous que des idéaux qu'on n'ose même pas évoquer en public débouchent sur des mesures politiques dans le cas (complètement irréel) ou le PdF accèderait un jour au pouvoir ?

Vous dépensez toute votre énergie pour une insignifiance politicienne qui n'ose même pas affirmer vos convictions, vous n'êtes qu'une dupe.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1617
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mabblavet le Lun 16 Juil 2018 - 11:48

@Quentin Douté a écrit:Réponse à Mabblavet:

"Les princes sont des dieux, suivant le langage de l'Écriture, et participent en quelque façon à l'indépendance divine." De cette phrase, peut-on en déduire que Bossuet remplace le christianisme par une idolâtrie du roi? Est-ce aussi une "idéologie post-chrétienne" dû au recul du christianisme en Occident? Ou alors est-ce tout simplement une comparaison pour faire comprendre une idée?
En effet, très belle citation qu'il faut bien comprendre.

Les sociétés traditionnelles

Les sociétés traditionnelles (celles d'avant 1789) sont fondées sur l'hétéronomie, autrement-dit sur le fait qu'un monarque ne tient sa légitimité que dans la mesure où il est soumis à une loi qui n'est pas la sienne, celle que la divinité a voulue pour les hommes (c'est la grande leçon de l'Antigone de Sophocle).

Dans la mesure où le roi suit à la feuille de route divine -- ou au moins, suit la loi naturelle que Dieu a voulue pour les hommes --, le roi participe à la souveraineté de Dieu, il est son représentant, son "lieu-tenant" : il tient lieu de Dieu sur Terre, il est la figure de Dieu sur Terre, il est roi de droit divin.
En effet en réglant la vie des hommes conformément à la loi naturelle voulue par Dieu, le roi les fait grandir, il est l'"autorité" (de la racine indo-européenne "aug" qui signifie "faire croître", "faire grandir", "créer" qui a donné en français autorité, augmenter, auteur ...)
On comprend alors l'enseignement de saint Paul dans son Épître aux Romains :
Que chacun se soumette aux autorités en charge. Car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et celles qui existent sont constituées par Dieu. Si bien que celui qui résiste à l’autorité se rebelle contre l’ordre établi par Dieu. Et les rebelles se feront eux-mêmes condamner. En effet, les magistrats ne sont pas à craindre quand on fait le bien, mais quand on fait le mal. Veux-tu n’avoir pas à craindre l’autorité ? Fais le bien et tu en recevras des éloges ; car elle est un instrument de Dieu pour te conduire au bien. (Romains 13 : 1)

Ce devoir des rois est magnifiquement représenté lors du sacre en France. Si selon les Lois Fondamentales du Royaume, le roi est pleinement roi à la mort de son prédécesseur, il acquiert pourtant de la légitimité lors du sacre en se soumettant officiellement à la loi de Dieu et en reconnaissant le Christ comme le Roi des rois.
C'est cela l'hétéronomie (hetero = autre, nomos = loi, hétéronomie = loi d'un autre, loi extérieure à soi)

La doctrine du Christ-Roi est proprement catholique et constitue une perfection de la doctrine du droit divin.
La doctrine du droit divin est plus large, car elle ne dépend pas de la Révélation, mais uniquement de la loi naturelle. C'est pourquoi Bonald reconnaît la monarchie de l'Empire ottoman comme étant de droit divin :
[…] le droit divin tel qu’ils [ses détracteurs] feignent de l’entendre serait la désignation spéciale, faite par Dieu lui-même, d’une famille pour régner sur un peuple, désignation dont on ne trouve d’exemple que pour la famille des rois hébreux d’où devait naître le sauveur du monde ; au lieu que nous ne voyons le droit divin que dans la conformité des lois sociales aux lois naturelles dont Dieu est l’auteur...
(Louis de BONALD, Louis de Bonald. Réflexions sur la Révolution de Juillet 1830 et autres inédits. Éd. DUC/Albatros, 1988, p.82.)

Les sociétés modernes

La modernité est définie comme étant l'autonomie de l'homme à l'égard de toute loi dont il est lui même l'auteur.
Je parle de la vision du monde qui a prévalu en Occident, née à la Renaissance, et dont les développements politiques se sont manifestés à partir des Lumières. Elle est devenue la base de la doctrine sociale et politique et pourrait être appelée l’humanisme rationaliste, ou l’autonomie humaniste : l’autonomie proclamée et pratiquée de l’homme à l’encontre de toute force supérieure à lui. On peut parler aussi d’anthropocentrisme : l’homme est vu au centre de tout.
Alexandre SOLJENITSYNE, Discours de Harvard (juin 1978)

La modernité politique (et avec elle le nationalisme essentialiste comme volontariste) naît avec la Déclaration des droits de l'homme dont l'article 3 stipule :
Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.
Le philosophe Léo Strauss commente :
Le changement fondamental que nous tentons de décrire se manifeste dans la substitution des droits de l’homme à la loi naturelle : la loi qui prescrit des devoirs a été remplacée par des droits, et l’homme a remplacé la nature. Les droits de l’homme sont l’équivalent moral de l’Ego cogitans. L’ego cogitans s’est entièrement émancipé de la tutelle de la nature, et finalement, il refuse d’obéir à toute loi qu’il n’ait engendrée en totalité, ou de se dévouer à toute valeur dont il ne soit certain d’être le créateur.
(Léo Strauss, La cité et l’homme, Le livre de poche, Biblio/essais, Paris, 2005, p.62.)
Le principe (principum = origine) de la souveraineté n'est donc plus Dieu, mais l'homme, ou plutôt la "nation" qui fait donc maintenant office de nouveau dieu (ou de déesse)
Maurras, s'il récuse la Déclaration des droits de l'homme, adhère pourtant, de fait, à cet article 3 qui proclame la souveraineté de la nation, déclaration qui, répétons-le, marque l'ère de la modernité politique.

Le nationalisme, comme ses idéologies sœurs et ennemies que sont le libéralisme et le socialisme -- qui naissent aussi avec ce texte -- le nationalisme participe donc de la Révolution et n'a logiquement de cesse de détruire les royaumes hétéronomes en exaltant le droit des peuples (nations) à disposer d'eux-mêmes. Ce sont les nationalistes qui ont détruit l'Empire catholique d'Autriche Hongrie et dont -- pour citer un exemple universellement connu -- Hergé a dénoncé les agissements dans Le sceptre d'Ottokar.

C'est la raison pour laquelle j'insistais au début de notre entretien sur la réalité de l'existence de la nation bretonne, à laquelle j'adhère, mais n'accorde aucune souveraineté politique Wink
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 584
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Lun 16 Juil 2018 - 12:16

Réponse à Mabblavet:

Comme d'habitude, vous ne comprenez rien à ce que je dis: je sais très bien ce que voulait dire Bossuet, inutile de me faire des paragraphes là-dessus, je voulais simplement vous montrer que dans son cas, comme dans celui de Maurras, ce ne sont que des images pour expliquer. En effet, si on veut être aussi malveillant envers Bossuet que vous l'êtes envers Maurras, on peut tirer la citation de son contexte et se scandaliser que Bossuet divinise les princes. Evidemment, ce n'est pas dans ce sens là qu'il le dit, tout comme Maurras ne divinise pas la nation mais utilise simplement une comparaison pour expliquer son idée.
Par ailleurs, inutile de me rabâcher encore que le nationalisme est une idéologie issue de la Révolution de 1789, c'est au contraire une doctrine donc basée sur le réel née en réaction aux idées néfastes de 1789 et à l'impuissance voire à la complicité des monarchies face à elles.
PS: j'ai l'impression que vous me prenez vraiment pour un imbécile qui ne connaît rien, alors sachez que je suis ancien séminariste (traditionaliste), je connais la doctrine du Christ Roi, la doctrine sociale de l'Eglise, l'origine divine du pouvoir, la nocivité de l'individualisme de 1789, etc., inutile de me faire des tartines dessus!
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Mabblavet le Lun 16 Juil 2018 - 12:34

@Quentin Douté a écrit:Réponse à Mabblavet:

Comme d'habitude, vous ne comprenez rien à ce que je dis: je sais très bien ce que voulait dire Bossuet, inutile de me faire des paragraphes là-dessus, je voulais simplement vous montrer que dans son cas, comme dans celui de Maurras, ce ne sont que des images pour expliquer. En effet, si on veut être aussi malveillant envers Bossuet que vous l'êtes envers Maurras, on peut tirer la citation de son contexte et se scandaliser que Bossuet divinise les princes. Evidemment, ce n'est pas dans ce sens là qu'il le dit, tout comme Maurras ne divinise pas la nation mais utilise simplement une comparaison pour expliquer son idée.
Par ailleurs, inutile de me rabâcher encore que le nationalisme est une idéologie issue de la Révolution de 1789, c'est au contraire une doctrine donc basée sur le réel née en réaction aux idées néfastes de 1789 et à l'impuissance voire à la complicité des monarchies face à elles.
PS: j'ai l'impression que vous me prenez vraiment pour un imbécile qui ne connaît rien, alors sachez que je suis ancien séminariste (traditionaliste), je connais la doctrine du Christ Roi, la doctrine sociale de l'Eglise, l'origine divine du pouvoir, la nocivité de l'individualisme de 1789, etc., inutile de me faire des tartines dessus!
Un simple revers de main et des paroles de dénigrement ne sauraient servir de démonstration.
Pour exposer la doctrine maurrassienne, je ne donne pas mon opinion mais cite Maurras. Le texte de viveleroy (ICI) sur Maurras donne de très nombreuses citations de lui et toutes dans le même sens. Le livre n'en donne aucune dans le sens traditionnel Shocked
Ces citations, ils les a écrites dans un ouvrage de doctrine politique. Elles expriment la synthèse de sa pensée politique, et malheureusement son adhésion au projet moderne d'autonomie de l'homme.

Si vous n'êtes pas d'accord avec cette analyse, la moindre des choses est de nous fournir des citations dans lesquelles Maurras accepte la souveraineté traditionnelle de Dieu (et je ne parle pas du Christ-Roi)
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 584
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Lun 16 Juil 2018 - 12:40

Réponse à Prince de Talmont:

Merci pour votre "bienvenue", mais le moins que l'on puisse dire, c'est que vous ne prenez pas de gant pour attaquer! Je vous accorde néanmoins que vos objections sont sérieuses et intéressantes, ça me change de celles d'autres!
A propos de la vidéo de Carl Lang avec Conversano, je l'ai bien évidemment regarder et j'ai été très déçu de sa réponse sur la question raciale (Bruno Gollnisch, qui était un peu mon modèle au FN, a fait d'ailleurs une réponse semblable à Conversano), mais en revanche vous vous trompez totalement sur Thomas Joly qui a même dit l'exacte inverse devant un grand média: il a répondu que le fait de voir des Noirs en France devait être quelque chose d'exotique mais pas d'habituel! Vous n'avez d'ailleurs qu'à écouter ses différents discours pour vous rendre compte de la grande estime qu'il a pour les extra-européens et du destin qu'il leur promet en France!
A mon avis, c'est une question de génération: des gens comme Lang, Gollnisch ou même Le Pen (le vrai, pas l'autre dévergondée!) sont marqués par le combat pour l'Algérie française et l'assimilationnisme en réaction contre la politique gaulliste d'abandon (Le Pen avait dit à l'assemblée, en 1958 je crois, que les Algériens étaient l'avenir de la France!); à l'inverse, les plus jeunes ont grandi dans une France rongée par l'immigration et donc sont plus touchés par la question identitaire.
De toute façon, même si Carl Lang est plus modéré que moi (ou Thomas Joly) sur la question, nous sommes tous d'accord sur le fait que la France est un pays de race blanche et qu'il faut remigrer la plupart des extra-européens présents sur notre sol, c'est même la mesure phare du programme du PdF.
Enfin, vos objections contre la participation électorale sont très répandues, et pas seulement chez les royalistes mais aussi chez les nationalistes radicaux: il faut comprendre que l'élection est le seul moyen pour nous de nous faire connaître du plus grand nombre, c'est un moyen et non une fin en soi, mais force est de constater que la plupart des gens ne s'intéresse aux différents partis qu'au moment des élections. Pour le moment, nous n'avons pas le moyen de prendre le pouvoir autrement, mais évidemment si vous avez des propositions dans ce sens je suis preneur, comme disait Maurras "par tous les moyens, mêmes légaux"! (merci de ne me faire pas des tartines contre cette citation, je sais qu'un catholique ne peut pas faire n'importe quoi et que la fin ne justifie pas les moyens, il faut comprendre cette citation en ayant à l'esprit les enseignements thomistes sur le sujet)
En attendant, par un travail militant régulier et par le fait de se présenter aux élections, on peut se faire connaître, c'est ce que nous sommes en train de faire par exemple dans le Calvados: c'est long, laborieux, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous, mais croyez-moi ça donne plus de fruits et ça ennuie plus le système que de rester sur internet ou de prêcher dans des conférences où ne viennent que ceux qui sont déjà convaincus!
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Lun 16 Juil 2018 - 12:46

Réponse à Mabblavet:

Maurras était agnostique, donc il ne faut pas s'attendre à ce qu'il nous explique la doctrine du Christ-Roi, mais il s'est toujours montré bienveillant envers le catholicisme traditionnel, en témoigne la chaire du syllabus à l'institut d'AF et le soutien qu'il a reçu d'éminent théologiens thomistes comme le père Pègues ou le père Garrigou-Lagrange.
Par ailleurs, je ne vous répond pas par "un simple revers de main et des paroles de dénigrement", je vous dit et vous répète quelque chose: les propos de Maurras que vous citez pour prétendre qu'il divinise la nation ne sont pas à prendre au pied de la lettre, c'était le sens de ma citation de Bossuet qu'il fallait, elle aussi, ne pas prendre au pied de la lettre mais voir comme une image explicative, si vous n'êtes pas capable de comprendre cela je ne puis plus rien pour vous, même avec la meilleure volonté du monde: on ne peut rien contre la mauvaise foi!
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Prince de Talmont le Lun 16 Juil 2018 - 13:38

@Quentin Douté a écrit:Réponse à Prince de Talmont:

Merci pour votre "bienvenue", mais le moins que l'on puisse dire, c'est que vous ne prenez pas de gant pour attaquer ! Je vous accorde néanmoins que vos objections sont sérieuses et intéressantes, ça me change de celles d'autres!

De rien, ce qui importe c'est le débat de fond Wink

@Quentin Douté a écrit:A propos de la vidéo de Carl Lang avec Conversano, je l'ai bien évidemment regarder et j'ai été très déçu de sa réponse sur la question raciale (Bruno Gollnisch, qui était un peu mon modèle au FN, a fait d'ailleurs une réponse semblable à Conversano)

Votre modèle est aussi un modèle de couple mixte.

@Quentin Douté a écrit:mais en revanche vous vous trompez totalement sur Thomas Joly qui a même dit l'exacte inverse devant un grand média: il a répondu que le fait de voir des Noirs en France devait être quelque chose d'exotique mais pas d'habituel!

Je vais essayer de vous retrouver la vidéo en question.

@Quentin Douté a écrit:Vous n'avez d'ailleurs qu'à écouter ses différents discours pour vous rendre compte de la grande estime qu'il a pour les extra-européens et du destin qu'il leur promet en France!

C'est le problème républicain, avoir un type de discours pour ses militants et un autre face aux adversaires.

@Quentin Douté a écrit:A mon avis, c'est une question de génération: des gens comme Lang, Gollnisch ou même Le Pen (le vrai, pas l'autre dévergondée!) sont marqués par le combat pour l'Algérie française et l'assimilationnisme en réaction contre la politique gaulliste d'abandon (Le Pen avait dit à l'assemblée, en 1958 je crois, que les Algériens étaient l'avenir de la France!); à l'inverse, les plus jeunes ont grandi dans une France rongée par l'immigration et donc sont plus touchés par la question identitaire.

L'identité de la France c'est d'être catholique et royale, ce dont les jeunes dont vous parlez se contrefichent, en général sur le plan culturel leur ambition est d'être un américain de base.
Ce qu'ils reprochent aux immigrés c'est de venir prendre une part de leur confort matériel et de faire-voir un modèle religieux rigoureux face à leur hédonisme.

@Quentin Douté a écrit:De toute façon, même si Carl Lang est plus modéré que moi (ou Thomas Joly) sur la question, nous sommes tous d'accord sur le fait que la France est un pays de race blanche et qu'il faut remigrer la plupart des extra-européens présents sur notre sol, c'est même la mesure phare du programme du PdF.

Je comprends ce point de vue, mais pour moi il est entièrement contradictoire avec le point de vue chrétien.
Vous sentez-vous plus proche d'un Français noir catholique ou d'un Américain blanc et païen ?

@Quentin Douté a écrit:Enfin, vos objections contre la participation électorale sont très répandues, et pas seulement chez les royalistes mais aussi chez les nationalistes radicaux: il faut comprendre que l'élection est le seul moyen pour nous de nous faire connaître du plus grand nombre, c'est un moyen et non une fin en soi, mais force est de constater que la plupart des gens ne s'intéresse aux différents partis qu'au moment des élections. Pour le moment, nous n'avons pas le moyen de prendre le pouvoir autrement, mais évidemment si vous avez des propositions dans ce sens je suis preneur, comme disait Maurras "par tous les moyens, mêmes légaux"! (merci de ne me faire pas des tartines contre cette citation, je sais qu'un catholique ne peut pas faire n'importe quoi et que la fin ne justifie pas les moyens, il faut comprendre cette citation en ayant à l'esprit les enseignements thomistes sur le sujet).

Je ne peux pas vous proposer de moyen pour prendre le pouvoir.
Je peux juste vous certifier que vous n'aurez jamais le pouvoir par les urnes et que votre combat ne fait que servir le système.
Le danger qui guette la république c'est l'abstention. Quand il n'y aura plus qu'une minorité de Français à voter alors le système n'aura plus aucune légitimité et sera très fragilisé.
Le système des partis est entièrement maîtrisé. Dans les années 80, quand la gauche veut diviser la droite elle invite Le Pen dans les medias qui se met soudain à exister politiquement.
S'il monte trop on crée des controverses et des campagne médiatiques contre lui, ou on fait monter un autre candidat éphémère le temps d'une élection, type De Villiers.
Carl Lang n'existe pas car il n'est pas "vu à la télé". S'il un jour il l'est, ce sera pour une raison précise, pour raboter Marine par exemple.
Tout cela c'est un jeu, c'est du cirque, cela sert juste à canaliser l’énergie et les moyens financiers de ceux qui ne sont pas contents dans un grand défouloir qui tourne à vide et corrompt les meneurs par des mandats lucratifs (Gollnisch ne semble pas se faire trop de mouron, je le cite parce que c'est votre modèle mais c'est pareil pour tous les autres).

@Quentin Douté a écrit:En attendant, par un travail militant régulier et par le fait de se présenter aux élections, on peut se faire connaître, c'est ce que nous sommes en train de faire par exemple dans le Calvados: c'est long, laborieux, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous, mais croyez-moi ça donne plus de fruits et ça ennuie plus le système que de rester sur internet ou de prêcher dans des conférences où ne viennent que ceux qui sont déjà convaincus!

Vous vous agitez et vous donnez l'illusion d'être utile. Quand vous serez un ancien militant usé par des décennies de militantisme, vous vous rendrez compte combien tout ceci est répétitif et vain.
Mieux vaut ne faire aucune concession, se former patiemment et développer petit à petit un réseau d'entraide et d'amitiés solides basé sur la recherche de la vérité. Un jour il pourra servir.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1617
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Quentin Douté, militant nationaliste (Parti de la France)

Message par Quentin Douté le Lun 16 Juil 2018 - 14:00

Réponse à Prince de Talmont:

A propos de Gollnisch, j'ai dit que quand j'étais au FN c'était mon "modèle", c'était une façon de parler bien sûr: c'était le chef de file de la tendance dans laquelle je me reconnaissais, rien de plus; je lui garde mon respect d'ailleurs même si j'ai clairement des divergences avec lui sur beaucoup de points.
A propos de Thomas Joly, je crois voir de quelle vidéo vous parlez, c'est celle où il débat avec un mûlatre lors d'un 1er mai, et il dit l'exacte inverse de ce que vous dîtes; par ailleurs, il ne tient pas de double discours, je ne vous parle pas seulement de ce qu'il nous dit en privé mais des discours publics dont vous pouvez voir les vidéos sur internet.
Enfin, de toute façon, au PdF on est tous d'accord sur l'inversion des flux migratoires et c'est ça le plus important aujourd'hui.

Ce que vous dîtes du réflexe identitaire de beaucoup de jeunes est parfaitement vrai, c'est pour cela qu'il faut ensuite les guider vers de bonnes idées et leur faire renouer avec la religion de leurs ancêtres, je ne suis pas de ceux qui veulent défendre la décadence contre l'islam mais je veux profiter de cette occasion pour rétablir un ordre nouveau et sain.

"Vous sentez-vous plus proche d'un Français noir catholique ou d'un Américain blanc et païen ?" ça dépend pour quoi! Il est clair que pour aller à la messe ou prier un rosaire pour la vie, je peux plus compter sur le "français" noir catholique que sur le païen (même français d'ailleurs); en revanche, politiquement, le noir va avant tout être solidaire de sa communauté et donc, sur ce plan, je vais plus compter sur le païen qui voudra comme moi combattre ce système pourri et cosmopolite quand le noir se contentera de profiter des aides et d'hurler au racisme à la moindre "discrimination"!

Enfin, je ne peut que vous répétez ce que j'ai déjà dit: nous, au moins, nous pouvons nous adresser à la grande masse de nos compatriotes pendant que vous passez votre temps à prêcher des convertis. L'abstention, le système s'en fiche complètement, au contraire ça lui fait des voix contestataires en moins! Par ailleurs, pour savoir qui dérange le plus le système, il y a un moyen très simple: combien de procès, de contrôles de police, de gardes à vue, de perquisitions, de dissolutions de mouvements... ?
avatar

Quentin Douté
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum