Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Mavendorf le Dim 24 Juin 2018 - 21:39




Le Courrier royaliste
SANS LIBERTÉ DE BLÂMER, IL N'EST POINT D'ÉLOGE FLATTEUR



Entretien avec

Christian Doumergue

En 1997, Christian Doumergue publie son premier livre, Rennes-le-Château, le grand héritage (éd. Lacour, Nîmes). Puis peu à peu, il découvre – bien avant la déferlante Da Vinci Code – la figure de sainte Marie-Madeleine et comprend quel enjeu elle représente du point de vue de l’histoire du christianisme et du monde occidental en général. Héritière légitime de Jésus, elle aurait été mise à l'écart par certains disciples de Jésus (comme Pierre) qui déformèrent le message de leur Maître.

N'hésitez pas à poser toutes vos questions à Monsieur Doumergue durant cet entretien ouvert à tous !


Courrier Royaliste :
Merci beaucoup d'avoir accepté d'accorder cet entretien au Courrier royaliste Monsieur Doumergue.
Pourriez-vous tout d'abord vous présenter en quelques lignes ?




©️


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par christian.doumergue le Mer 27 Juin 2018 - 19:54

Merci pour votre invitation ! Pour ce qui est de me présenter en quelques lignes... Je suis l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'énigme de Rennes-le-Château, mon dernier en date sur le sujet étant "Le Secret dévoilé" publié aux éditions de l'Opportun... Il constitue l'aboutissement de 20 années de recherches.
Le sujet m'intéresse en effet depuis les années 1990... Ce n'est toutefois pas le seul thème sur lequel j'ai écrit. J'ai en effet publié des ouvrages sur différents sujets liés au "mystérieux inconnu"... Certains de ces sujets sont plus ou moins liés à l'affaire de Rennes-le-Château, laquelle ouvre sur de multiples interrogations. C'est ainsi que je me suis fortement intéressé à l'étude de la figure de Marie-Madeleine. Et à son histoire occultée... D'autres de mes livres sont, eux, déconnectés de l'affaire. Mon tout dernier ouvrage, par exemple, porte sur le légendaire surnaturel du chat ("Le chat. Légendes, mythes & pouvoirs magiques", éd. de l'Opportun). Mais je dirais que tous mes livres participent d'une même volonté de réenchanter le monde, de le "romantiser" à nouveau, pour reprendre la formule de Novalis...
avatar

christian.doumergue
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 2
Date d'inscription : 27/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Mavendorf le Mer 27 Juin 2018 - 20:28

Bonsoir Monsieur Doumergue,

Merci pour votre premier message et pour le temps que vous acceptez de nous accorder. Very Happy Vous êtes reconnu comme étant un expert de l'affaire de Rennes-le-Château.

Que pensez vous de la série TV "l'or du Diable" en 6 épisodes, dont Jean François Balmer jouait le rôle l'abbé Saunière ? Pensez-vous que la manière dont est présentée l'histoire à travers ce film, est conforme à la réalité ? A un moment donné dans le film, on voit l'abbé Saunière rencontrer un membre de la famille des Habsbourg, est ce que ce fait est avéré ?

Concernant les Cercles Catholiques, dont Alfred Saunière était membre. Avez vous des informations concrètes sur le fonctionnement de ces structures ? Celui de Narbonne était indépendant, ou bien il appartenait à un réseau plus vaste ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Prince de Talmont le Jeu 28 Juin 2018 - 22:13

Bienvenue à vous !

@christian.doumergue a écrit:Mais je dirais que tous mes livres participent d'une même volonté de réenchanter le monde, de le "romantiser" à nouveau, pour reprendre la formule de Novalis...

Voire de le réinventer ?
Nous sommes nous des catholiques et des royalistes. Nous constatons que l'histoire de France et de la Religion, non déformée, est une pure merveille.
Pourquoi ne pas vous attacher à suivre la Vérité qui vous comblera au-delà de vos espérances plutôt que de vous perdre dans des chimères ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1910
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par ELIMELEK le Mer 11 Juil 2018 - 15:22

Bonjour à tous et bienvenue à M. Christian  Doumergue,

Il semble que la fortune de M. l'Abbé Saunière ait pour une part de ses  origines des offrandes de messes qu'il n'a pu être en mesure de célébrer. M. Doumergue que pensez-vous de cela. Dans l'hypothèse où cela serait confirmé par vos soins, pouvez-vous nous estimez la part de cette " arnaque " dans la fortune de cet abbé, et fût-il  ostracisé par le  clergé mis en place par le régime orléaniste?
Enfin il est tout à fait louage de ré enchanté notre monde qui en a tant besoin. Mon enfance fut peuplée de Sotrés, de Culâts et autres Dahûts qui pour n'en être que merveilleux se savaient appartenir au monde des fées et uniquement à celui-ci. Ce que l'on peut reprocher aux bestiaires imaginaires modernes c'est leurs différentes incursions dans le monde réel.

Elimélek Vive le roy
avatar

ELIMELEK
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 17/03/2018

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par christian.doumergue le Sam 14 Juil 2018 - 22:52

Bonjour à tous,

Je commence donc à répondre aux questions posées, avec tout d’abord la série L’Or du Diable.

Cette série qui, à l’époque de sa diffusion, a largement contribué à faire parler de l’affaire  Saunière est une vision romancée des faits. Elle est tirée du roman du même nom de Jean-Michel Thibaux. Certains faits évoqués sont bien réels, d’autres sont purement fictifs. Enfin, pour beaucoup, ils appartiennent à la « légende » de Saunière. L’auteur ne les a pas inventés, mais les a repris à toute la partie non vérifiable de l’affaire. C’est le cas pour ce qui concerne les connexions avec les Habsbourg. Il n’y a absolument aucune preuve que cette rencontre a bien eu lieu… Il y a quelques années, certains documents retrouvés dans les papiers de l’abbé Saunière avaient alimenté ce genre de piste. Comme des enveloppes à en-tête d’une banque de Budapest… On s’est, depuis, rendu compte que l’abbé Saunière participait à des loteries organisées par la dite banque. Voilà qui démystifie quelque peu les conclusions que l’on avait pu hâtivement tirer…  

Avec le Cercle Catholique, par contre, on est sur des bases concrètes… Sur un circuit qui relie directement Saunière aux Chambord. Et qui explique, ce faisant, l’aide financière que la comtesse de Chambord offrit au prêtre peu après son arrivée à Rennes-le-Château.

Le Cercle Catholique de Narbonne avait été créé dans les années 1870, avant d’être officiellement dissout en préfecture… Mais il avait pourtant continué d’exister comme le montre les différents rapports officiels à son sujet. Difficile de dire pourquoi le Cercle avait annulé toute existence officielle alors qu’il continuait à se manifester publiquement. Les autorités républicaines ont supposé qu’il cherchait à échapper aux contrôles fiscaux…

Ce Cercle appartenait à un plus vaste réseau. Il avait été créé de telles structures à travers toute la France à l’initiative du comte Albert de Mun. La fonction des Cercles est, à l’origine, d’œuvrer au retour du Roi… Il s’agit de préparer le retour du comte de Chambord sur le sol Français. Pour cela, il faut rallier le plus grand nombre à la cause. Les Cercles catholiques ont cette fonction… J’ai parcouru plusieurs des manuels internes des Cercles. Fondés par des familles aristocratiques, ils mettent en place des œuvres de bienfaisances diverses afin de recruter dans les classes populaires et, aussi, chez les militaires.

Les Cercles étaient donc initialement placés sous très haute surveillance car ils étaient un maillage tissé à travers le territoire pour préparer le grand renversement. Après la mort du comte de Chambord et la fin de l’espérance, ils perdirent leur fonction première mais continuèrent néanmoins leur combat. À ce moment, la guerre des deux France bat encore son plein…

L’abbé Saunière, fortement engagé dans le camp catholique et monarchique, est une figure forte de ce combat. Le Cercle Catholique de Narbonne lui accorda donc un fort soutien. Je pourrais, si vous le souhaitez, revenir sur les circonstances exactes qui l’ont mis en rapport avec cette structure.

J’ai pu lire certaines correspondances internes aux Cercles… Une stratégie s’est peu à peu mise en place : les villes françaises, dévolues au matérialisme et à l’idéologie républicaine, ont peu à peu été considérées comme perdues. Le combat devait dès lors se poursuivre à la campagne. C’est ce qui pourrait expliquer, pour partie en tout cas, les donations du Cercle Catholique de Narbonne à l’abbé Saunière… Rennes-le-Château a pu être conçu comme un nœud stratégiquement important. La méthode des Cercles catholiques était l’héritière des stratèges de Chambord, qui lui-même avait été formé par cette figure saisissante et au courage admirable que fut la duchesse d’Angoulême, Marie-Thérèse de France.    

Quoiqu’il en soit, il apparaît clairement que le Cercle de Narbonne a financé la restauration de l’église de Rennes-le-Château et que c’est grâce au Cercle que Saunière a commencé à faire parler de lui. Là encore, je pourrais approfondir si vous le souhaitez.

Concernant maintenant la question du trafic de messes, c’est un sujet délicat. C’est l’argument que Saunière a mis en avant pour se défendre. Il est certain qu’il s’est livré à ce genre d’activité. Mais cela n’explique pas sa fortune. Disons qu’il a pu « arrondir ses fins de mois » avec… Mais, surtout, il apparaît que c’est un moyen, pour lui, de camoufler d’autres sources de revenus… Plusieurs éléments dans les pièces qu’il va fournir pour justifier de l’origine de ses fonds semblent en effet douteux. Par exemple, ses carnets de relevés de messes. Plusieurs mois durant, c’est exactement la même somme qu’il enregistre. Or, une telle régularité est impossible étant donné le caractère aléatoire du système de demande de messes. Pour plusieurs chercheurs, qui ont sérieusement étudié cette question, les carnets de messes fournis par Saunière à son évêque, auraient donc été fabriqués de toute pièce pour cacher un autre système de financement… Reste à savoir lequel.
avatar

christian.doumergue
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 2
Date d'inscription : 27/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par ELIMELEK le Sam 14 Juil 2018 - 23:39

Merci M. Doumergue,

Ces précisions nous montre que cette affaire est assez complexe. Par contre la venue d'un membre de la famille Habsbourg semble bien hypothétique et bien dans le style mystérieux et romantique du XIXème. "Il parait qu'un membre de la famille impériale d'Autriche est venu à Rennes le château: cela prouve qu'il y a un mystère et que ce mystère est énorme" Quand la rumeur rencontre une légende en cours de fabrication on peut craindre les pires élucubrations.

Vous présentez le trafic de messes comme un arbre servant à cacher une forêt.  Cependant pour un prêtre c'est un crime grave, passible de sanctions elles aussi très graves. Sur le plan de la doctrine cela à trait à la communion des saints en lien avec les prières pour les âmes du purgatoire. Un prêtre qui reconnait s'être livré à ce genre de malversations perd toute crédibilité auprès de ses ouailles. Il devient ainsi non idoine pour le service de son sacerdoce. Je m'arrive à me faire à l'idée qu'un prêtre proche de l'entourage du Comte de Chambord ait pu se livrer à ces turpitudes.
Elimélek.
baudricourt
avatar

ELIMELEK
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 17/03/2018

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Mavendorf le Dim 15 Juil 2018 - 20:48

Christian Doumergue a écrit:Avec le Cercle Catholique, par contre, on est sur des bases concrètes… Sur un circuit qui relie directement Saunière aux Chambord. Et qui explique, ce faisant, l’aide financière que la comtesse de Chambord offrit au prêtre peu après son arrivée à Rennes-le-Château.

Le Cercle Catholique de Narbonne avait été créé dans les années 1870, avant d’être officiellement dissout en préfecture… Mais il avait pourtant continué d’exister comme le montre les différents rapports officiels à son sujet. Difficile de dire pourquoi le Cercle avait annulé toute existence officielle alors qu’il continuait à se manifester publiquement. Les autorités républicaines ont supposé qu’il cherchait à échapper aux contrôles fiscaux…
 

Merci pour vos précisions Monsieur Doumergue,

Concernant ces cercles catholiques, pensez vous qu'ils étaient vérolés de l'intérieur ? On imagine bien que la maçonnerie à l'époque devait surveiller de très près ces structures... J'ai lu quelque part qu'Alfred Saunière, le frère de l'abbé, était en relation étroite avec la famille du Marquis de Chefdebien, qui était lui même un grand dignitaire de la Franc-maçonnerie.

Pensez vous que c'est par cet intermédiaire que l'abbé Saunière a progressivement renoncé à ses convictions légitimistes, et qu'il a adhéré ensuite a un catholicisme plutôt curieux (les choses étranges que l'on retrouve dans son église, et qu'il a fait au moment de sa restauration.) ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Henryk le Sam 11 Aoû 2018 - 19:55

Ces archives dont vous parlez, sont elles accessibles?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1609
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Réponse d'Hercule à Christian Domergue ...

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Dim 12 Aoû 2018 - 9:05

Bonjour Christian Doumergue,

Je connais aussi un peu l'histoire de Rennes-le-Château, je vous ai plusieurs fois écouté sur vos vidéos, et de ce fait, je n'ai lu aucun de vos ouvrages car votre approche ne m'intéresse vraiment pas, pour la simple raison qu'elle n'a rien de catholique, alors que cette affaire des mystères de Rennes-le-Château est uniquement un secret que les prêtres de l'Aa et les curés de Rennes-le-Château et Rennes-les-Bains se sont transmis entre eux (uniquement pour les prêtres de notre époque - solis sacerdotibus), depuis les recherches du jeune séminariste gascon Vincent de Paul, pour le compte du cardinal de Joyeuse, puis la redécouverte par les jésuites, en 1645, à l'époque de Mgr Nicolas Pavillon, évêque d'Alet (11), et Mgr François Fouquet, archevêque de Narbonne (placés là par saint Vincent de Paul !), jusqu'à ce que l'abbé Joseph Courtauly de Villarzel-du-Razès transmette le dossier de ses recherches sur les prêtres de l'Aa et les mystères des deux Rennes à Pierre Plantard, avec lequel, selon René Descadeillas, ils se rencontraient souvent à Rennes-les-Bains, de 1955 à 1962. Lorsque vous annoncer par exemple que le tombeau du Christ serait peut-être à Rennes-les-Bains, et que Jésus aurait fini ses jours en Septimanie en couple avec Marie-Madeleine, est tout à fait hérétique. En vous écoutant, j'ai envie de vous demander si vous ne seriez pas un peu franc-maçon (vous savez, cette secte qui n'a de cesse depuis trois siècles d'infiltrer l'Eglise Catholique Apostolique Romaine pour tenter de la détruire de l'intérieur, et qui n'y arrivera pas ! selon la prophétie de jésus qui a annoncé que les portes de l'enfer ne prévaudront jamais contre Elle) ... Je ne sais pas si vous avez un engagement en franc-maçonnerie, mais il me parait tellement évident que vous en avez l'esprit ! ...
Permettez-moi simplement de vous rappeler la prophétie de Varrens – Archevêque de Dublin, en 558 :
On lit dans les Annales d'Irlande de l'an 558, par Varrens, archevêque de Dublin, cette prophétie annonçant les méfaits de la Franc-maçonnerie : « Il y aura une grande fraternité qui s'élèvera dans un grand empire… Ils deviendront semblables à l'insensé qui dit dans son coeur : il n'y a point de Dieu, et il n'y aura point aussi de loi sur la terre. Ils prendront le prétexte de travailler à la liberté et au bonheur des peuples... Société de gens qui ne cherchent qu'à s'élever sur les ruines de ceux qu'ils diront favoriser ».
Permettez-moi aussi de vous rappeler la condamnation du Pape Léon XIII dont l'abbé Bérenger Saunière à faire figurer le blason sur le fronton de l'entrée de son église : Le Pape Léon XIII publie le 20 avril 1884 l’Encyclique « Humanum Genus », pour reprendre et détailler les nombreuses condamnations de la Franc-maçonnerie par l'Eglise, par une bonne dizaine de Pontifes qui ont précédé le pape Léon XIII ; condamnation de cette « œuvre du démon », « au service du royaume de Satan », en reprenant et confirmant la sentence d’excommunication latae sententiae (automatique) et en détaillant longuement ce qui rend ce courant de pensée incompatible avec la foi catholique, notamment le secret, le naturalisme, l’ésotérisme, le syncrétisme et le fait que les membres s’engagent pour de mauvaises raisons à l’aveugle, « au service d’une stratégie qu’il ignorent ».

Sur une de vos dernières émissions, vous vous appropriez le codage du mot G.R.A.A.L. par le positionnement de la statuaire saint-sulpicienne de l'église de Rennes-le-Château, alors que l'auteur de cette découverte avait publié vers l'année 1995 un article à ce sujet sur la revue de l'association "Terre de Rhedae" dont je crois que vous êtes l'actuel président. D'une part cette trouvaille a fait l'objet d'un dépôt légal et d'un copyright que vous ignorez volontairement, et en plus, vous vous permettez de tronquer une partie de cette découverte, sur son aspect spirituel le plus profond, au sujet du parcours du "M" dans l'église qui est tiré par les prêtres du caractère prophétique de la médaille miraculeuse donnée par Notre Dame en 1830 à la rue du Bac à Paris.

Que dire d'autre de vos ouvrages, simplement qu'ils sont la pleine réalisation de la prophétie de Notre Dame sur la sainte Montagne de la Salette aux deux jeunes pastoureaux : Dans son unique et long message aux deux pastoureaux, Notre-Dame a prophétisé : « Chacun voudra se guider par lui-même et être supérieur à son semblable… Les mauvais livres abonderont sur la terre ! »

Pour corriger vos graves erreurs, vous devriez cesser d'écrire et de publier, mais plutôt de lire et de méditer l'ouvrage d'Herman Treil "CODE AA Rennes-le-Château, l'énigme", disponible chez Amazon.fr. La meilleure étude sur la société secrète sacerdotale des prêtres de l'Aa ... et sur les mystère de la sainte montage du Pech Cardou à Rennes-les-Bains, l'énigmatique cité de Théopolis, le troisième temple que Dardanus fut chargé d'occulter à la demande de saint Augustin.  

Meilleures pensées
Hercule
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par ELIMELEK le Mer 5 Sep 2018 - 20:03

Bonjour à tous,

Hercule nous donne des explication que j'ai du mal à comprendre. Mais cette histoire de Rennes le Château  est pour moi obscure. Je regrette juste que le ton employé, ne donne pas envie à M. Doumergue de répondre. Ce qui serait dommage car les questions posées méritent des réponses si elles existent.
Elimélek.

Vive le roy Vive le royVive le roy  baudricourt baudricourt baudricourt Vive le roy Vive le roy Vive le roy
avatar

ELIMELEK
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 17/03/2018

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Jeu 6 Sep 2018 - 19:11

@ELIMELEK a écrit:Bonjour à tous,

Hercule nous donne des explication que j'ai du mal à comprendre. Mais cette histoire de Rennes le Château  est pour moi obscure.  Je regrette juste que le ton employé, ne donne pas envie à M. Doumergue de répondre. Ce qui serait dommage car les questions posées méritent des réponses si elles existent.
Elimélek.

Vive le roy Vive le royVive le roy  baudricourt baudricourt baudricourt Vive le roy Vive le roy Vive le roy
Cher ELIMELEK,

Vous avez raison, ce sujet est scabreux !
De puis, il a été ouvert deux fois en raison des entretiens : un de Hilaire, l'autre de
Doumergue.
Tout à l'heure, je vous ai envoyé copie de mes deux interventions mais il y en a
plusieurs (et je vois que l'on ne m'a pas copiée, Dieu merci).

Je ne crois pas qu'il faille perdre son temps avec Nostradamus, da Vinci code, etc...
L'Abbé SAUNIERE a bien trouvé quelque chose mais pas un trésor ; sans doute un 
petit magot mis de côté par une famille à la révolution ou pendant les guerres de
religions.

Il est vrai qu'il a fait dire des messes et a rencontré des personnes plus ou moins
illuminées (ça remonte au XIXème siècle). Victor HUGO en était un, rien qu'à voir ses
dessins dans sa maison place des Vosges à Paris, il était même fêlé.
Le tort qu'à eu l'Abbé SAUNIERE c'est de fréquenter l'Abbé BOUDET de Rennes les Bains.

J'ai visité les lieux voici environ 25 ans.
Franchement, ce n'est pas époustouflant à part le pilier faussement wisigothique dans 
son petit musée (du toc).
La tour de Magdala qu'il a fait construire et dont il a fait son bureau. Il avait le culte de
Marie-Madeleine !
Dans l'église, un bénitier soutenu par le diable (assez drôle). Des diables dans les
églises, il y en a plusieurs, dont dans l'église de CAMPENEAC dans le Morbihan (dont
la chaire).
Surprenant, sur l'autel, deux Jésus : l'un dans les bras de la Vierge Marie, l'autre dans
les bras de Saint Joseph (??).
Dans le cimetière, sa tombe avec sa servante Marie DENARDAUD, plus un petit monument.

Excusez-moi, je parle de mémoire et je peux oublier certains détails.

Le plus important, c'est qu'on y parle de Jésus et de Marie-Madeleine qui auraient eu des
enfants (donc deux Jésus) donnant naissance à la légende des Mérovingiens, première
dynastie royale (alors que les Francs étaient une tribu germaine, devenue Francs et
ensuite Mérovingiens). Cela fait quand même un peu loin entre l'Est et le Sud-Ouest de
la FRANCE.

Cependant, à l'entrée du village, se trouve une petite boutique qui vend tout et n'importe
quoi ; ça rapporte davantage qu'au pauvre Abbé SAUNIERE.
On peut même vous vendre "La vraie langue celtique" écrite par un ami de Gérard de SEDE.
C'est un ramassis de bêtises par rapport au Breton et à ce qu'on sait du Gaulois.

Excusez-moi si j'ai été un peu longue. J'espère au moins vous éclairer sur ce sujet qui
n'est que roman sur mythe et mystifications.
Il vaut mieux lire Jean MARKALE qui raconte son voyage dans la région mais qui démonte
complètement cette histoire en s'amusant. Jean était un ami que j'ai connu à BROCELIANDE.

J'imagine que d'aucuns voudront vous apporter des explications bien que ne s'y connais-
sant guère. Ou alors vous envoyer des extraits…
Mais je suis quant à moi à votre totale disposition pour démonter les mensonges.

Bien à vous.

Reine Claude

P.S. Le feuilleton "L'or du diable" avec Michel BOUQUET et Jean-François BALMER, bien
       sûr c'est du roman bâti sur des romans, un point c'est tout. Mais les interprètes
       sont très agréables et les images sont belles.
       Dommage que Messieurs CASTELOT et DECAUX n'y aient pas songé pour "La caméra
       explore le temps". Les "Dossiers de l'écran" y ont consacré une émission.
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Jeu 6 Sep 2018 - 19:14

Lire : De plus     à la deuxième ligne. Merci
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par ELIMELEK le Jeu 6 Sep 2018 - 23:24

Chère Reine Claude,

Merci pour ces explications. En fait les mystères que l'on ne peut percer ne sont pas des mystères. Je pense que c'est aussi simple que cela. Le romantisme du XIX et les mensonges des pseudo historiens de cette même époque ont fait le reste.
Elimélek
baudricourt Vive le roy
avatar

ELIMELEK
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 17/03/2018

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Filip-Bo le Sam 8 Sep 2018 - 8:57

L'intérieur est une incrustation étrange; peut être, de symboles maçonniques. Mais l'extérieur, c'est absolument magnifique. Une vallée sublime et un déferlement de verdures prenant presque naissance du fer forgé. Un emplacement à contempler et un endroit de méditation.
avatar

Filip-Bo
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 148
Date d'inscription : 05/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Sam 8 Sep 2018 - 17:52

@ELIMELEK a écrit:Chère Reine Claude,

Merci pour ces explications. En fait les mystères que l'on ne peut percer ne sont pas des mystères. Je pense que c'est aussi simple que cela. Le romantisme du XIX et les mensonges des pseudo historiens de cette même époque ont fait le reste.
Elimélek
baudricourt Vive le roy
Cher ELIMELEK,

C'est vrai, le XIXème est champion pour la création de mystères !
Des écrivains ont puisé dans le passé pour en récupérer et les remettre au goût du jour
en les remaniant. Ils n'étaient pas à ça près.
D'autres en ont inventé de toutes pièces : les "illuminés" par exemple. Parmi eux de
grands noms comme Victor HUGO -déjà cité- qui changeait d'idée comme de chemise.
On est loin du gentil "grand-père" et de son pot de confitures que nous avons pourtant
tous apprécié.

Le XIXème a plusieurs facettes !
Je l'ai renié en bloc pendant très longtemps.
Cependant, beaucoup d'inventions et de créations à cette époque, dont le chemin de 
fer QUE MADAME ROYALE, DUCHESSE D'ANGOULEME, a utilisé ; rendez-vous compte ?
Les écrivains, parfois de bons notamment ceux qui ont eu accès aux Archives avant
qu'elles ne brûlent en 1870 à cause de la folle Louis MICHEL qui fit mettre le feu à
tout PARIS. Oui ! une vraie folle furieuse ! 

Et puis, dans ce siècle assez sordide, la Musique Romantique, je veux dire la MUSIQUE 
DE CHAMBRE …. pratiquement ma préférée : Brahms, Schubert, Schumann (le couple)
même Beethoven.
Musicalement, c'est un bonheur d'entendre les trios, les quatuors, les sextuors, avec ou
sans piano, mais surtout "violon-violoncelle". Bref les instruments à cordes !
SANS RENIER la musique ancienne, le madrigal, le moyen-âge, la renaissance, le
baroque et la musique classsique, les opéras ni sir Henry PURCELL !!!

Voilà où m'a menée RENNES LE CHATEAU…
J'espère ne pas vous être désagréable en vous parlant de mes goûts musicaux.

Bien à vous, cher ELIMELEK.

Reine Claude

P.S. J'espère obtenir une réaction de notre ami Chevalier du Temple.
       D'ailleurs, je suis étonnée que mes allusions à la musique restent sans écho…
       Que sache, la Musique du Grand Siècle n'était pas sous la république !
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Sam 8 Sep 2018 - 18:11

@Filip-Bo a écrit:L'intérieur est une incrustation étrange; peut être, de symboles maçonniques. Mais l'extérieur, c'est absolument magnifique. Une vallée sublime et un déferlement de verdures prenant presque  naissance du fer forgé. Un emplacement à contempler et un endroit de méditation.
UNE INCRUSTATION ETRANGE ?
Cela veut dire quoi ?
S'il vous plaît, relisez plus haut ce que j'ai dit à ELIMELEK.

Quant à la région, elle est aride et on grimpe beaucoup pour accéder au village de RENNES
LE CHATEAU, la voiture peine un peu car le paysage ne lui plaît pas (alors qu'elle a des
ailes pour la BEAUTE).
Je n'ai pas du tout été subjuguée !
Et je ne vois pas où l'on peut méditer, surtout pas dans l'église somme toute banale malgré
un petit diable rigolo et les statues de la Vierge Marie et de Saint Joseph sur l'autel.
Cimetière plutôt quelconque hormis la tombe de l'Abbé SAUNIERE et de sa servante Marie
DENARDAUD (sa légataire).

C'est ce qu'on a brodé autour qui est maçonnique (CF tous mes écrits dans les deux sujets
ouverts sur RENNES LE CHATEAU et qui devraient être regroupés par l'administrateur).
De toute façon, c'est parfaitement HERETIQUE !!

Voilà.

A votre disposition.

Reine Claude

P.S. Je connais le sujet ! Je connais les lieux !

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Pour vraiment comprendre qui est Christian Doumergue ...

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Lun 10 Sep 2018 - 20:10

Bonjour à tous,

Si vous n'avez pas compris qui était Christian Doumergue, voici pour vous aider à comprendre ...

*** La Gnose des origines et Marie Madeleine - Christian Doumergue & Arcana ***


Ce Doumergue ne vaut vraiment rien ... C'est un bon gnostique et un anti-christ ...

Quand à Nostradamus, il ne faut surtout pas le confondre avec ses mauvais interprètes ...

Nostradamus dit les même choses que Marie-Julie Jahenny quelques sècles avant elle ...

Quand ce message aura été suffisament lu, vous pourrez effacer tout le fil ..
Car il ne faut faire aucune publicité à ce genre de personnage ...

Meilleures pensées
Hercule
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Mavendorf le Lun 10 Sep 2018 - 22:40

@Hercule Navarrau-Arsa a écrit:Quand ce message aura été suffisament lu, vous pourrez effacer tout le fil ..
Car il ne faut faire aucune publicité à ce genre de personnage ...

Nous recevons sur le forum des personnes qui ne sont pas forcément en accord avec la pensée légitimiste. Le but est justement de discerner, et de défendre nos arguments en toute courtoisie, tout en prenant le temps d'écouter les autres.

Nous avons bien fait l'effort de supporter votre prose, et votre addiction pour Nostradamus...

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Mar 11 Sep 2018 - 0:26

@Mavendorf a écrit:
@Hercule Navarrau-Arsa a écrit:Quand ce message aura été suffisament lu, vous pourrez effacer tout le fil ... Car il ne faut faire aucune publicité à ce genre de personnage ...

Nous recevons sur le forum des personnes qui ne sont pas forcément en accord avec la pensée légitimiste. Le but est justement de discerner, et de défendre nos arguments en toute courtoisie, tout en prenant le temps d'écouter les autres.

Nous avons bien fait l'effort de supporter votre prose, et votre addiction pour Nostradamus ...

Bonjour Mavendorf,

Il semble que vous ayez un petit problème de discernement, car le problème au sujet de notre relation avec Christian Doumergue ne se pose pas en terme de courtoisie mais, en terme de Foi catholique ...
J'ai posté cette vidéo pour vous montrer qui est réellement ce personnage, maintenant si tout ce qu'il raconte vous convient, par courtoisie et pour suivre les bonnes manières, alors faites comme il vous plaira ...
Mais le gnosticisme de ce monsieur est un poison pour l'âme de vos visiteurs ...

Quant à Nostradamus, ce n'est par parce que vous n'y comprenez rien qu'il vous faut le condamner ...

Comme il l'annonce, son oeuvre est comme un puzzle, qui sera remise en bon ordre, juste avant les évènements funestes annoncés par de nombreuses prophéties ... et cette remise en bon ordre de ses quatrains ne permettra qu'un seul sens possible de compréhension de toute l'Oeuvre ...

Voilà 25 ans que je me passionne pour Nostradamus ... C'est un bon ami et il est présent sur une étagère de ma bibliothèque, en santon de Provence, en costume d'époque ... Et après avoir lu ce que je viens de vous écrire, il m'a fait un sourice complice et un clin d'oeil ...

Lui-même nous dit dans le seul quatrain d'avertissement en latin, placé juste au milieu de l'Oeuvre :

6 - 100 LEGIS CAUTIO CONTRA INEPTOS CRITICOS.

Quos legent hosce versus maturé censunto,
Profanum vulgus, & inscium ne attrectato,
Omnesque Astrologi, Blenni, Barbari procul sunto,
Qui aliter facit, is rite sacer esto.

(Traduction de l'avertissement du Mage à ses futurs traducteurs.)

6 - 100 CAUTION DE REGLES CONTRE LES CRITIQUES INEPTES.

Que ceux qui liront ces vers les jugent avec maturité,
Que le vulgaire profane et ignorant ne s'en approche pas !
Et que tous les astrologues, les sots, les barbares s'en éloignent !
Que celui qui agira autrement, soit consacré selon les rites.

+  +  +  +  +

Nostradamus était bon chrétien et certainement tertiaire franciscain, car il a souhaité être inhumé dans la chapelle des frères mineurs franciscains "cordeliers" de Salon-de-Provence. Parmi ses neuf enfants, il avait un fils frère franciscain, une fille religieuse et un petit-fils prêtre diocésain (fils de sa fille Anne) ... L'église ne l'a jamais condamné, beaucoup de prêtres se sont intéressés à son oeuvre ... et sa tombe profanée à la Grande Révolution a été déplacée dans la chapelle latérale de l'église paroissiale de Salon-de-Provence ...  

Meilleures pensées
Hercule
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par ELIMELEK le Mar 11 Sep 2018 - 9:20

Cher Hercule,

Tout à fait d'accord pour rejeter la gnose comme arme de subversion diabolique.  Et je ne pense pas que Mavendorff puisse être suspecté de sympathie pour cette hérésie.
Par contre si le problème se pose en termes de Foi Catholique, vous le savez bien: il nous faut haïr le péché et aimer le pécheur. Et quelle plus belle preuve d'amour que de rechercher sa conversion. C'est d'ailleurs une mission sacrée. La conversion vient d'un élan du coeur, mû par la raison. C'est tout l'intérêt de la discussion et de l'échange. Entendez-moi bien je ne nie pas la nocivité que représente cette hérésie, je dis simplement que pour la combatte il faut en avoir connaissance (sans jeu de mots). Je comprend fort bien votre réaction prophylactique, mais quand l'égout est bouché, il faut mettre les mains dans la m...

Pour M. Michel de Notre Dame, c'est un personnage haut en couleur. Rien que son voyage à Paris est une anecdote amusante. La seule chose qui me gène un peu c'est l'éloignement du" vulgaire profane ignorant" qui pour le coups  est  une recommandation pas très catholique. Dans la religion catholique rien n'est caché, rien n'est réservé à une élite c'est même le contraire.
"En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit: " Je vous bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que vous avez caché ces choses aux sages et aux prudents, et les avez révélées aux simples". Mt 11,25.

Elimélek.
baudricourt
avatar

ELIMELEK
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 17/03/2018

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Mavendorf le Mer 12 Sep 2018 - 17:47

@Hercule Navarrau-Arsa a écrit:Mais le gnosticisme de ce monsieur est un poison pour l'âme de vos visiteurs ...

@Hercule Navarrau-Arsa a écrit:Quant à Nostradamus, ce n'est par parce que vous n'y comprenez rien qu'il vous faut le condamner ...

A partir de quel support avez vous étudié la Gnose pour soutenir des affirmations aussi contradictoires ? La Gnose est un danger qu'il faut bien identifier, et que nous avons dénoncé à plusieurs reprises sur ce forum. Elle se diffuse d'une manière sournoise parmi les chrétiens, d'où l'importance de se former et de rester en éveil contre cette puanteur.

Votre Nostradamus était un adepte de l'Astrologie dont les connexions avec la Gnose se sont plus à démontrer. Il suffit de taper dans google recherche : "Nostradamus gnose, ésotérisme" pour le vérifier : ICI ou ICI

Ce n'est pas très catholique tout ça... Suspect

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Mer 12 Sep 2018 - 22:40

Bonsoir Elimelek,

C'est curieux, hier, je me demandais d'où vous aviez tiré votre pseudo ? ...

Et hier, j'ai eu ma réponse, pendant mon tempd d'Adoration en feuilletant la Bible ...
Je suis tombéé sur un Elimelek de Bethleem de Judée, la cité de David et de Jésus ...


Bonsoir Mavendorf,

Si vous souhaitez comprendre Nostradamus, lisez-le directement dans son oeuvres et pas à travers ses traducteurs minables d'Internet ...

Savez-vous que Nostradamus nous donne une seule date en clair : 1792 ! ...
Cette date vous dit-elle quelque chose ? ...

C'est dans la « LETTRE AU ROY HENRY SECOND »

« Au très invincible,
très puissant et très chrétien
Henry Second,
Roy de France ;
Michel Nostradamus,
votre très humble et très obéissant serviteur et sujet »

(Henri II régnait à son époque, mais il s'adresse à HENRY, descendant de Louis XVII, qui aura à relever la France) ...
J'espère que vous n'allez pas vous étrangler ...

Voici pour le texte de la date 1792, suivi de la traduction :

— & sera le commencement comprenant ce de ce que durera & cômençant icelle annee sera faicte plus grande persecution à l’Eglise Chrestienne, que n’a esté faicte en Afrique, & durera ceste-icy iusques, à l’an mil sept cens nonante deux que l’ô cuydera estre vne renouation de siecle ...

-& sera le commencement comprenant de ce que durera et débutera cette année sera faite plus grande persécution à l’Eglise chrétienne, que n’a été faite en Afrique et durera de cette date jusqu’en 1792 que l’on croira être une rénovation de siècle ...

Nostradamus dit ensuite que le peuple Romain (la République) tout ira en de continuels changements (8 siècles de stabilité jusqu'à cette date et depuis, nous en sommes à 18 types différents de gouvernements ...

Et nous courons à la catastrophe ...

- apres commencera le peuple Romain de se redresser, & de chasser quelques obscures tenebres, receuant quelque peu de leur pristine clarté, non sans grande diuision & continuel châgemens ...

- après commencera le peuple romain de se redresser et chassera quelques obscures ténèbres, recevant quelques peu de leur éclat primitif, non sans grande division et continuels changements.

+ + + + +

Ensuite Nostradamus ne nous annonce pas Louis XX pour régner sur la France, mais HENRY V, tout comme Marie-Julie Jahenny qui elle dira, trois siècles plus tard : HENRY V DE LA CROIX ...

+ + + + +

Mavendorf, Vous devriez prendre le temps de lire les deux épitres de Nostradamus et vous seriez étonné de la manière dont il défend l'Eucharistie ... Il est plus catholique que vous et moi réunis ! ...

Meilleures pensées
Hercule Navarrau-Arsa


Dernière édition par Hercule Navarrau-Arsa le Jeu 13 Sep 2018 - 16:30, édité 1 fois
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par ELIMELEK le Jeu 13 Sep 2018 - 12:34

Cher Hercule,

Bien vu, ce pseudo est tiré du livre de Ruth, dont je ne saurais que trop vous recommander la lecture.
Le nom complet c'est Elimélek de Bethléem Ephrata. La signification hébraïque c'est "Mon Dieu, Roi; maison du pain; fertilité"   Ce que je traduis par  "Dieu est mon Roy, il  me nourri de son pain, il est la source de ma vie".

Il n'y en a qu'un seul Elimélek dans le Livre Saint.

Du point de vue de la lignée davidienne, Elimélek est le premier beau père de Ruth, qui par son union avec Booz deviendra l'ancêtre du Roy David et donc de notre Seigneur Jésus-Christ.
Elimélek est aussi le frère du père de Booz. Il est, avec son autre frère (dont le fils renoncera à son droit de rachat en faveur de Booz)  une représentation des lignées collatérales à la lignée du Roy David.  Quoique OBed fut engendré pour donner une descendance à Malhon et donc à Eliméleck qui selon la loi est pleinement un ancêtre du Christ. Obed père d' Isaï (Jéssé), père de David.  
Ruth l'étrangère moabite est par ce fait l'arrière grand mère du Roy David. Un homme selon le coeur de Dieu.
Mon Dieu est Roy, tout un programme politique. Ceci explique cela.

Ensuite j'ai toujours été mal à l'aise avec les prophéties que l'on tient pour intangibles. La prophétie comme mise en garde d'accord, c'est à mon sens sa raison d'être, par contre la prophétie qui justifie l'inaction, qui entrave la liberté de l'homme peut nous mener sur les chemins de la prédestination. Ce qui constitue un danger aussi grand que la fumeuse théorie du sens de l'histoire.

Elimélek.

baudricourt Vive le roy Vive Louis XX
avatar

ELIMELEK
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 17/03/2018

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Jeu 13 Sep 2018 - 16:26

Bonjour Elimelek,

Merci pour ces informations sur Elimelek ...,

Si vous avez un problème avec le don de prophétie qui est un don de Dieu, il vous suffit de lire la Bible :

Celui qui recherche la Sagesse de Dieu

« Il en va autrement de celui qui applique son âme et sa méditation à la loi du Très-Haut. Il scrute la sagesse de tous les anciens, il consacre ses loisirs aux prophéties. Il conserve les récits des hommes célèbres, il pénètre dans les détours des paraboles. Il cherche le sens caché des proverbes, il se complaît aux secrets des paraboles. Il prend son service parmi les grands, on le remarque en présence des chefs. Il voyage dans les pays étrangers, il a fait l'expérience du bien et du mal parmi les hommes. Dès le matin, de tout son cœur, il se tourne vers le Seigneur, son Créateur ; il supplie en présence du Très-Haut, il ouvre la bouche pour la prière, il supplie pour ses propres péchés. Si telle est la volonté du Seigneur Grand, il sera rempli de l'esprit d'intelligence. Lui-même répandra ses paroles de sagesse, dans sa prière il rendra grâce au Seigneur. Il acquerra la droiture du jugement et de la connaissance, il méditera ses mystères cachés. Il fera paraître l'instruction qu'il a reçue et mettra sa fierté dans la loi de l'alliance du Seigneur. Beaucoup vanteront son intelligence et jamais on ne l'oubliera. Son souvenir ne s'effacera pas, son nom vivra de génération en génération. Des nations proclameront sa sagesse et l'assemblée célébrera ses louanges. S'il vit longtemps, son nom sera plus glorieux que mille autres et, s'il meurt, cela lui suffit ».
(Ecclésiastique 39 : 1-11)


De la Sagesse des Prophéties

« Tout ce que je vous ordonne, vous le garderez et le pratiquerez, sans Il n’y ajouter ni en retrancher. Si quelque prophète ou faiseur de songes surgit au milieu de toi, s'il te propose un signe ou un prodige et qu'ensuite ce signe ou ce prodige annoncé arrive, s'il te dit alors : "Allons à la suite d'autres dieux (que tu n'as pas connus) et servons-les", tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ni les songes de ce songeur. C'est Yahvé votre Dieu qui vous éprouve pour savoir si vraiment vous aimez Yahvé votre Dieu de tout votre cœur, et de toute votre âme »
(Deutéronome 13 : 1-4)

« Yahvé ton Dieu suscitera pour toi, du milieu de toi, parmi tes frères, un prophète comme moi, que vous écouterez. C'est cela même que tu as demandé à Yahvé ton Dieu, à l'Horeb, au jour de l'Assemblée : "Pour ne pas mourir, je n'écouterai plus la voix de Yahvé mon Dieu et je ne regarderai plus ce grand feu", et Yahvé me dit : "Ils ont bien parlé. Je leur susciterai, du milieu de leurs frères, un prophète semblable à toi, je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur dira tout ce que je lui ordonnerai. Si un homme n'écoute pas mes paroles, que ce prophète aura prononcées en mon nom, alors c'est moi-même qui en demanderai compte à cet homme. Mais si un prophète a l'audace de dire en mon nom une parole que je n'ai pas ordonné de dire, et s'il parle au nom d'autres dieux, ce prophète mourra". Peut-être vas-tu dire en ton cœur : "Comment saurons-nous que cette parole, Yahvé ne l'a pas dite ?" Si ce prophète a parlé au nom de Yahvé, et que sa parole reste sans effet et ne s'accomplit pas, alors Yahvé n'a pas dit cette parole-là. Le prophète a parlé avec présomption. Tu n'as pas à le craindre »
(Deutéronome 18 : 15-22)

« Mais Moïse lui répondit : "Serais-tu donc jaloux pour moi ? Combien je voudrais que tout le peuple du Seigneur fut prophète, et que le Seigneur mit son Esprit sur eux ! " »
(Nombres 11 : 29)

« Le Seigneur dit : "Ecoutez bien ce que j’ai à vous dire : Si l’un de vous devient prophète, c'est en vision que je me révèlerais à lui, c'est dans un songe que je lui parlerais. Il n'en est pas ainsi de mon serviteur Moïse, toute ma maison lui est confiée" ».
(Nombres 12 : 6-7)

« Le Seigneur dit à Samuel : "Voici que je vais accomplir en Israël une chose que personne n’apprendra sans que lui tintent les deux oreilles. En ce jour-là, j’accomplirai sur Elie toutes les menaces que j’ai prononcées contre sa maison, du commencement jusqu’à la fin" ».
(I Samuel 3 : 11-12)

« Jadis, en Israël, quand on allait consulter Dieu, on disait : "Allons trouver le voyant". Le prophète d’aujourd'hui s’appelait alors le voyant ».
(I Samuel 9 : 9)

« Pourtant, Yahvé avait fait cette injonction à Israël et à Juda, par le ministère de tous les prophètes et de tous les voyants : "Convertissez-vous de votre mauvaise conduite, avait-il dit, et observez mes commandements et mes lois, selon toute la Loi que j'ai prescrite à vos pères et que je leur ai communiquée par le ministère de mes serviteurs les prophètes" ».
(II Rois 17 : 13)

« Ne touchez pas à ceux qui me sont consacrés ; à mes prophètes ne faites pas de mal ! »
(I Chroniques 16 : 22 - Psaumes 104 : 15)

« Tout s'accomplira, tout se réalisera comme l’ont annoncé les prophètes d'Israël, que Dieu a envoyés, contre Assur et Ninive et rien ne sera retranché de leurs prédictions. Tout arrivera en son temps. On sera plus à l'abri en Médie qu'en Assyrie et qu'en Babylonie. C’est pourquoi je suis sûr et je crois, moi, que tout ce que le Seigneur a dit s'accomplira ; Tout se fera, et il ne tombera pas un mot des prophéties ».
(Tobie 14 : 4)

« Rends témoignage à tes premières créatures, accomplis les prophéties faites en ton nom. Donne satisfaction à ceux qui espèrent en toi, que tes prophètes soient véridiques. Exauce, Seigneur, la prière de tes serviteurs selon la bénédiction d'Aaron sur ton peuple. Et que tous, sur la terre, reconnaissent que tu es le Seigneur, le Dieu éternel ! »
(Ecclésiastique 39 : 14-17)

« Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi. J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli […] Je l’ai dit, et je le réaliserai ».
(Isaïe 46 : 9-11)

« Sur les prophètes. Mon cœur en moi est brisé, je tremble de tous mes membres. Je suis comme un homme ivre, comme quelqu'un que le vin a dompté, à cause de Yahvé et de ses paroles saintes. Car le pays est rempli d'adultères ; oui, à cause d'une malédiction, le pays est en deuil et les pacages du désert sont desséchés ; les hommes courent au mal, ils dépensent leur force pour l'injustice. Oui, même le prophète et le prêtre sont des impies, jusqu’en ma Maison j'ai trouvé leur iniquité, oracle de Yahvé. Aussi leur voie va se changer pour eux en fondrière ; engagés là, dans les ténèbres, ils y culbuteront. Car je vais amener sur eux un malheur, l'année de leur châtiment, oracle de Yahvé. Chez les prophètes de Samarie, j'ai vu l'insanité ; ils prophétisaient au nom de Baal et égaraient mon peuple Israël. Mais chez les prophètes de Jérusalem, j’ai vu l'horreur : l’adultère, l'obstination dans le mensonge, le soutien donné aux méchants pour que nul ne revienne de sa méchanceté. Ils sont tous pour moi comme Sodome et ses habitants comme Gomorrhe ! C'est pourquoi, ainsi parle Yahvé Sabaot contre les prophètes : Voici, je vais leur faire manger de l'absinthe et leur faire boire de l'eau empoisonnée, car, venant des prophètes de Jérusalem, l'impiété s'est répandue dans tout le pays. Ainsi parle Yahvé Sabaot : N'écoutez pas les paroles de ces prophètes qui vous prophétisent ; ils vous dupent, ils débitent les visions de leur cœur, rien qui vienne de la bouche de Yahvé ; ils osent dire à ceux qui me méprisent : "Yahvé a parlé ; vous aurez la paix !" et à tous ceux qui suivent l'obstination de leur cœur : "Aucun mal ne vous arrivera !" Mais qui donc a assisté au conseil de Yahvé pour voir étendre sa parole ? Qui a fait attention à sa parole et la entendue ? Voici un ouragan de Yahvé, sa fureur qui éclate, un ouragan se déchaîne, sur la tête des impies, il fait irruption ; la colère de Yahvé ne se détournera pas qu'il n'ait accompli et réalisé les desseins de son cœur : A la fin des jours, vous comprendrez cela clairement ! Je n'ai pas envoyé ces prophètes, et ils courent ! Je ne leur ai rien dit, et ils prophétisent ! S'ils avaient assisté à mon conseil, ils auraient fait entendre mes paroles à mon peuple, ils les auraient fait revenir de leur voie mauvaise et de la perversité de leurs actions ! Ne serais-je un Dieu que de près -- oracle de Yahvé – de loin ne serais-je plus un Dieu ? Un homme peut-il se terrer dans des lieux cachés sans que je le voie ? -- oracle de Yahvé -- Est-ce que le ciel et la terre je ne les remplis pas ? Oracle de Yahvé. J'ai entendu comment parlent les prophètes qui prophétisent en mon nom le mensonge en disant : "J'ai eu un songe ! J'ai eu un songe !" Jusqu'à quand y aura-t-il au sein des prophètes des gens qui prophétisent le mensonge et annoncent l'imposture de leur cœur ? Avec les songes qu'ils se racontent l'un à l'autre, ils s'ingénient à faire oublier mon Nom à mon peuple ; ainsi leurs pères ont-ils oublié mon Nom au profit de Baal ! Le prophète qui a eu un songe, qu'il raconte un songe ! Et celui qui tient de moi une parole, qu'il délivre fidèlement ma parole ! Qu'ont de commun la paille et le froment ? -- oracle de Yahvé -- Ma parole n'est-elle pas comme un feu ? -- oracle de Yahvé -- N'est-elle pas comme un marteau qui fracasse le roc ? Aussi vais-je m'en prendre aux prophètes -- oracle de Yahvé -- qui se dérobent mutuellement mes paroles. Je vais m'en prendre aux prophètes -- oracle de Yahvé – qui agitent la langue pour émettre des oracles. Je vais m'en prendre à ceux qui prophétisent des songes mensongers -- oracle de Yahvé -- qui les racontent et égarent mon peuple par leurs mensonges et leur vantardise. Moi, je ne les ai pas envoyés, je ne leur ai pas donné d'ordres, et ils ne sont d'aucune utilité à ce peuple, oracle de Yahvé. Et quand ce peuple, ou un prophète, ou un prêtre, te demandera : "Quel est le fardeau de Yahvé ?" Tu leur répondras : "C'est vous le fardeau, vous dont je vais me délester, oracle de Yahvé !" Et le prophète, le prêtre ou celui du peuple qui dira : "Fardeau de Yahvé", je le visiterai cet homme-là, ainsi que sa maison. Ainsi parlerez-vous entre vous, entre frères : "Qu'a répondu Yahvé ?" Ou : "Qu'a dit Yahvé ?" Mais vous ne mentionnerez plus le "Fardeau de Yahvé", car le fardeau est pour chacun sa propre parole. Et vous pervertissez les paroles du Dieu vivant, Yahvé Sabaot, notre Dieu ! Tu parleras ainsi au prophète : "Que t'a répondu Yahvé ?" Ou : "Qu'a dit Yahvé ?" Mais si vous dites "Fardeau de Yahvé", alors, ainsi parle Yahvé : Puisque vous employez cette expression "Fardeau de Yahvé" alors que je vous ai fait avertir de ne plus dire "Fardeau de Yahvé", à cause de cela je vous soulèverai et je vous jetterai loin de ma face, vous et la Ville que j'avais donnée à vous et à vos pères. Et je mettrai sur vous un opprobre éternel, une confusion éternelle et inoubliable ! ».
(Jérémie 23 : 9-40)

« Mais le Seigneur Yahvé ne fait rien qu'il n'en ait révélé le secret à ses serviteurs les prophètes ».
(Amos 3 : 7)

« Amazias, prêtre de Béthel, dit au prophète Amos : “Va-t’en d’ici avec tes visions, enfuis-toi au pays de Juda ; c’est là-bas que tu pourras gagner ta vie en faisant ton métier de prophète.
Mais ici, à Béthel, arrête de prophétiser ; car c'est un sanctuaire royal, un temple du royaume".
Amos répondit à Amazias : "Je n'étais pas prophète ni fils de prophète ; j'étais bouvier, et je soignais les figuiers. 
Mais le Seigneur m'a saisi quand j'étais derrière le troupeau, et c'est lui qui m'a dit : 'Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël'" ».
(Amos 7 : 12, 15)

« Il est proche, le jour du Seigneur, formidable ! Il est proche ce grand jour, il s'avance à grands pas ; O clameur amère du jour du Seigneur : c'est maintenant un preux qui pousse le cri de guerre ! Jour de fureur, ce jour-là ! jour de détresse et de tribulation, jour de désolation et de dévastation, jour sombres nuages et de ténèbres, jour du retentissement des fières sonneries des trompettes et des cris de guerre contre les villes fortes dont les hautes tours d’angle trembleront ».
(Sophonie 1 : 14, 16)

« C'est bien de lui dont parlait le prophète Isaïe dans cet oracle : Une Voix crie dans le désert : "Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers (Isaïe 40 – 3)"… Car déjà la hache a été posée à la racine des arbres, et tout arbre qui ne porte pas de bons fruits, va être coupé et jeté au feu ».
(Saint Matthieu 3 : 3 & 10)

« N'allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir ».
(Saint Matthieu 5 : 17)

« Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux : voilà la Loi et les Prophètes ».
(Saint Matthieu 7 : 12)

« Méfiez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans sont des loups rapaces. C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Cueille-t-on des raisins sur des épines ? Ou des figues sur des chardons ? Ainsi tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que l'arbre gâté produit de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un arbre gâté porter de bons fruits. Tout arbre qui ne donne pas un bon fruit, on le coupe et on le jette au feu. Ainsi donc, c'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez ».
(Saint Matthieu 7 : 15-20)

« Beaucoup me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé ? En ton nom que nous avons chassé les démons ? En ton nom que nous avons fait bien des miracles ? Alors je leur dirai en face : Jamais je ne vous ai connus ; écartez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité ».
(Saint Matthieu 7 : 22-23)

« Qui accueille un prophète en tant que prophète recevra une récompense de prophète, et qui accueille un juste en tant que juste recevra une récompense de juste ».
(Saint Matthieu 10 : 41)

« Tous les prophètes en effet, ainsi que la Loi, ont mené leurs prophéties jusqu'à Jean. Et lui, si vous voulez m'en croire, il est cet Elie qui doit revenir. Que celui qui a des oreilles entende ! ».
(Saint Matthieu 11 : 13-15)

« En ce temps-là Jésus prit la parole et dit : "Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d'avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l'avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir" ».
(Saint Matthieu 11 : 25-26)

« Et il advint, quand Jésus eut achevé ces paraboles, qu'il partit de là ; et s'étant rendu dans sa patrie, il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle façon qu'ils étaient frappés et disaient : "D'où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? Celui-là n'est-il pas le fils du charpentier ? N'a-t-il pas pour mère la nommée Marie, et pour frères Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? D'où lui vient donc tout cela ?" Et ils étaient choqués à son sujet. Mais Jésus leur dit : "Un prophète n'est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison." Et il ne fit pas là beaucoup de miracles, à cause de leur manque de foi ».
(Saint Matthieu 13 : 54, 58)

« Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble ses poussins sous ses ailes... et vous n'avez pas voulu ! »
(Saint Matthieu 23 : 37)

« Et, comme il était assis sur le mont des Oliviers, les disciples s'approchèrent de lui, en particulier, et demandèrent : "Dis-nous quand cela aura lieu, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? " Et Jésus leur répondit : "Prenez garde qu'on ne vous abuse. Car il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C'est moi le Christ, et ils abuseront bien des gens. Vous aurez aussi à entendre parler de guerres et de rumeurs de guerres ; voyez, ne vous alarmez pas : car il faut que cela arrive, mais ce n'est pas encore la fin ».
(Saint Matthieu 24 : 3-6)

« Des faux prophètes surgiront nombreux et abuseront bien des gens »
(Saint Matthieu 24 : 11)

« Et Jésus leur disait : "Un prophète n'est méprisé que dans sa patrie, dans sa parenté et dans sa maison" ».
(Saint Marc 6 : 4)

« "Dis-nous quand cela aura lieu et quel sera le signe que tout cela va finir ? Alors Jésus se mit à leur dire : "Prenez garde qu'on ne vous abuse. Il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C'est moi, et ils abuseront bien des gens. Lorsque vous entendrez parler de guerres et de rumeurs de guerres, ne vous alarmez pas : il faut que cela arrive, mais ce ne sera pas encore la fin ».
(Saint Marc 13 : 4-7)

« Il surgira, en effet, des faux Christs et des faux prophètes qui opéreront des signes et des prodiges pour abuser, s'il était possible, les élus. Pour vous, soyez en garde : je vous ai prévenus de tout. ».
(Saint Marc 13 : 22-23)

« Regardant alors ses disciples, Jésus dit : "Heureux, vous les pauvres : le royaume de Dieu est à vous ! Heureux, vous qui avez faim maintenant : vous serez rassasiés ! Heureux, vous qui pleurez maintenant : vous rirez ! Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous repoussent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l'homme. Ce jour-là, soyez heureux et sautez de joie, car votre récompense est grande dans le ciel : c'est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. Mais malheureux, vous les riches : vous avez votre consolation ! Malheureux, vous qui êtes repus maintenant : vous aurez faim ! Malheureux, vous qui riez maintenant : vous serez dans le deuil et vous pleurerez ! Malheureux êtes-vous quand tous les hommes disent du bien de vous : c'est ainsi que leurs pères traitaient les faux prophètes" ».
(Saint Luc 6 : 20-26)

« Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l'ont pas entendu ! ».
(Saint Luc 10 : 24)

« En ce temps-là, Jésus disait : « Quel malheur pour vous, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, alors que vos pères les ont tués. Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères, puisque eux-mêmes ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux.
C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; parmi eux, ils en tueront et en persécuteront.
Ainsi cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la fondation du monde, depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, qui a péri entre l’autel et le sanctuaire. Oui, je vous le déclare : on en demandera compte à cette génération.
Quel malheur pour vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous-mêmes n’êtes pas entrés, et ceux qui voulaient entrer, vous les en avez empêchés. » Quand Jésus fut sorti de la maison, les scribes et les pharisiens commencèrent à s’acharner contre lui et à le harceler de questions ; ils lui tendaient des pièges pour traquer la moindre de ses paroles ».
(Saint Luc 10 : 47-54)

« Et voilà pourquoi la Sagesse de Dieu a dit : "Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; ils en tueront et pourchasseront, afin qu'il soit demandé compte à cette génération du sang de tous les prophètes qui a été répandu depuis la fondation du monde, depuis le sang d'Abel jusqu'au sang de Zacharie, qui périt entre l'autel et le Temple. Oui, je vous le dis, il en sera demandé compte à cette génération" ».
(Saint Luc 11 : 49-51)

« A ce moment-là, quelques pharisiens s'approchèrent de Jésus pour lui dire : Va-t'en, pars d'ici : Hérode veut te faire mourir.
Il leur répliqua : "Allez dire à ce renard : aujourd'hui, demain et le jour suivant, je dois poursuivre ma route, car il ne convient pas qu'un prophète périsse hors de Jérusalem. "Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble sa couvée sous ses ailes... et vous n'avez pas voulu ! Voici que votre maison va vous être laissée. Oui, je vous le dis, vous ne me verrez plus, jusqu'à ce qu'arrive le jour où vous direz : "Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !" »
(Saint Luc 13 : 31-35)

« Et Abraham de dire : Ils ont Moïse et les Prophètes ; qu'ils les écoutent ».
(Saint Luc 16 : 29)

« Alors il leur dit : "O coeurs sans intelligence, lents à croire à tout ce qu'ont annoncé les Prophètes !" ».
(Saint Luc 24 : 25)

« Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous enseignés par Dieu. Quiconque s'est mis à l'écoute du Père et à son école vient à moi ».
(Saint Jean 6 : 45)

« Pierre alors, debout avec les Onze, éleva la voix et leur adressa ces mots : "Hommes de Judée et vous tous qui résidez à Jérusalem, apprenez ceci, prêtez l'oreille à mes paroles. Non, ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez ; ce n'est d'ailleurs que la troisième heure du jour. Mais c'est bien ce qu'a dit le prophète : Il se fera dans les derniers jours, dit le Seigneur, que je répandrai de mon Esprit sur toute chair. Alors vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards des songes. Et moi, sur mes serviteurs et sur mes servantes, je répandrai de mon Esprit ».
(Actes des Apôtres 2 : 14-18)

« Nuques raides, oreilles et coeurs incirconcis, toujours vous résistez à l'Esprit Saint ! Tels furent vos pères, tels vous êtes ! Quel est le prophète que vos pères n'ont pas persécuté ? Ils ont tué ceux qui prédisaient la venue du Juste, celui-là même que vous maintenant avez livré et assassiné, vous qui avez reçu la Loi par le ministère des anges et ne l'avez pas observée ».
(Actes des Apôtres 7 : 51-53)

« À ces mots, ils se firent baptiser au nom du Seigneur Jésus ; et quand Paul leur eut imposé les mains, l'Esprit Saint vint sur eux, et ils se mirent à parler en langues étrangères et à prophétiser. Ces hommes étaient en tout une douzaine ».
(Actes des Apôtres 19 : 5-7)

« Je sais, moi, qu'après mon départ il s'introduira parmi vous des loups redoutables qui ne ménageront pas le troupeau, et que du milieu même de vous se lèveront des hommes tenant des discours pervers dans le but d'entraîner les disciples à leur suite. C'est pourquoi soyez vigilants, vous souvenant que, trois années durant, nuit et jour, je n'ai cessé de reprendre avec larmes chacun d'entre vous ».
(Actes des Apôtres 20 : 29-30)

« N'aspirez pas aux grandeurs, laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne vous prenez pas pour des sages ».
(Saint Paul, Epître aux Romains 12, 16-17).

« Je vous en prie, frères, gardez-vous de ces fauteurs de dissensions et de scandales contre l'enseignement que vous avez reçu ; évitez-les. Car ces sortes de gens ne servent pas notre Seigneur le Christ, mais leur ventre, et par des discours doucereux et flatteurs séduisent les cœurs simples ».
(Saint Paul, Epître aux Romains 16, 17-18).

« Frères, vous qui avez été appelés par Dieu, regardez bien : parmi vous, il n'y a pas beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni de gens puissants ou de haute naissance. Au contraire, ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion les sages ; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion ce qui est fort ;
ce qui est d'origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n'est rien, voilà ce que Dieu a choisi pour détruire ce qui est quelque chose, 
afin que personne ne puisse s'enorgueillir devant Dieu.
C'est grâce à Dieu, en effet, que vous êtes, dans le Christ Jésus, qui a été envoyé par lui pour être notre sagesse, pour être notre justice, notre sanctification, notre rédemption.
Ainsi, comme il est écrit : Celui qui veut s'enorgueillir, qu'il mette son orgueil dans le Seigneur ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Corinthiens 1, 26-31.)

« Aussi je vous déclare : personne, s’il parle sous l’action de l’Esprit de Dieu, ne peut dire : "Maudit soit Jésus !" Et personne, non plus, ne peut dire : " Jésus est Seigneur ! ", si ce n’est pas sous l’action de l’Esprit-Saint ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Corinthiens 12, 3.)

« À chacun la manifestation de l'Esprit est donnée en vue du bien commun. À l'un, c'est un discours de sagesse qui est donné par l’Esprit ; à tel autre un discours de science, selon le même Esprit ; à un autre la foi, dans le même Esprit ; à tel autre les dons de guérisons, dans l'unique Esprit ; à tel autre la puissance d'opérer des miracles ; à tel autre la prophétie ; à tel autre le discernement des esprits ; à un autre les diversités de langues, à tel autre le don de les interpréter. Mais tout cela, c'est l'unique et même Esprit qui l'opère, distribuant ses dons à chacun en particulier comme il l'entend ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Corinthiens, 12 7-11.)

« Or vous êtes, vous, le corps du Christ, et membres chacun pour sa part. Et ceux que Dieu a établis dans l'Eglise sont premièrement les apôtres, deuxièmement les prophètes, troisièmement les docteurs... Puis il y a les miracles, puis les dons de guérisons, d'assistance, de gouvernement, les diversités de langues ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Corinthiens 12, 27-28.)

« Quand j'aurais le don de prophétie et que je connaîtrais tous les mystères et toute la science, quand j'aurais la plénitude de la foi, une foi à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Corinthiens 13, 2.)

« La charité ne passe jamais. Les prophéties ? Elles disparaîtront. Les langues ? Elles se tairont. La science ? Elle disparaîtra. Car partielle est notre science, partielle aussi notre prophétie. Mais quand viendra ce qui est parfait, ce qui est partiel disparaîtra ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Corinthiens 13, 8-10.)

« Recherchez la charité ; aspirez aussi aux dons spirituels, surtout à celui de prophétie. Car celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu ; personne en effet ne comprend : il dit en esprit des choses mystérieuses. Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes ; il édifie, exhorte, réconforte. Celui qui parle en langue s'édifie lui-même, celui qui prophétise édifie l'assemblée. Je voudrais, certes, que vous parliez tous en langues, mais plus encore que vous prophétisiez ; car celui qui prophétise l'emporte sur celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n'interprète, pour que l'assemblée en tire édification ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Corinthiens 14, 1-5.)

« Ainsi donc, les langues servent de signe non pour les croyants, mais pour les infidèles : la prophétie, elle, n'est pas pour les infidèles mais pour les croyants. Si donc l'Eglise entière se réunit ensemble et que tous parlent en langues, et qu'il entre des non-initiés ou des infidèles, ne diront-ils pas que vous êtes fous ? Mais si tous prophétisent et qu'il entre un infidèle ou un non-initié, le voilà repris par tous, jugé par tous ; les secrets de son coeur sont dévoilés, et ainsi, tombant sur la face, il adorera Dieu, en déclarant que Dieu est réellement parmi vous ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Corinthiens 14, 22-25.)

« Pour les prophètes, qu'il y en ait deux ou trois à parler, et que les autres jugent. Si un autre qui est assis a une révélation, que le premier se taise. Car vous pouvez tous prophétiser à tour de rôle, pour que tous soient instruits et tous exhortés. Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes ; car Dieu n'est pas un Dieu de désordre, mais de paix. Comme dans toutes les Eglises des saints, que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis de prendre la parole ; qu'elles se tiennent dans la soumission, selon que la Loi même le dit. Si elles veulent s'instruire sur quelque point, qu'elles interrogent leur mari à la maison ; car il est inconvenant pour une femme de parler dans une assemblée ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Corinthiens 14, 29-35.)

« Car ces gens-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, qui se déguisent en apôtres du Christ. Et rien d'étonnant : Satan lui-même se déguise bien en ange de lumière. Rien donc de surprenant si ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice.
Mais leur fin sera conforme à leurs œuvres ».
(Saint Paul, 2° Epître aux Corinthiens 11, 13-15.)

« Je m'étonne que si vite vous abandonniez Celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, pour passer à un second évangile -- non qu'il y en ait deux ; il y a seulement des gens en train de jeter le trouble parmi vous et qui veulent bouleverser l'Evangile du Christ. Eh bien ! si nous-même, si un ange venu du ciel vous annonçait un évangile différent de celui que nous avons prêché, qu'il soit anathème ! Nous l'avons déjà dit, et aujourd'hui je le répète : si quelqu'un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! ».
(Saint Paul, Epître aux Galates 1, 6-9.)

« C'est lui encore qui "a donné" aux uns d'être apôtres, à d'autres d'être prophètes, ou encore évangélistes, ou bien pasteurs et docteurs, organisant ainsi les saints pour l'œuvre du ministère, en vue de la construction du Corps du Christ, au terme de laquelle nous devons parvenir, tous ensemble, à ne faire plus qu'un dans la foi et la connaissance du Fils de Dieu, et à constituer cet Homme parfait, dans la force de l'âge, qui réalise la plénitude du Christ. Ainsi nous ne serons plus des enfants, nous ne nous laisserons plus ballotter et emporter à tout vent de la doctrine, au gré de l'imposture des hommes et de leur astuce à fourvoyer dans l'erreur. Mais, vivant selon la vérité et dans la charité, nous grandirons de toutes manières vers Celui qui est la Tête, le Christ, dont le Corps tout entier reçoit concorde et cohésion par toutes sortes de jointures qui le nourrissent et l'actionnent selon le rôle de chaque partie, opérant ainsi sa croissance et se construisant lui-même, dans la charité ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Thessaloniciens 4, 11-16).

« N'éteignez pas l’Esprit. Ne méprisez pas les prophéties. Éprouvez toutes choses et retenez ce qui est bon ; gardez-vous de toute espèce de mal ».
(Saint Paul, 1° Epître aux Thessaloniciens 5, 19-22).

« Nous vous le demandons, frères, à propos de la Venue de notre Seigneur Jésus Christ et de notre rassemblement auprès de lui, ne vous laissez pas trop vite mettre hors de sens ni alarmer par des manifestations de l'Esprit, des paroles ou des lettres données comme venant de nous, et qui vous feraient penser que le jour du Seigneur est déjà là. Que personne ne vous abuse d'aucune manière. Auparavant doit venir l'apostasie et se révéler l'Homme impie, l'Etre perdu, l'Adversaire, celui qui s'élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu ou reçoit un culte, allant jusqu'à s'asseoir en personne dans le sanctuaire de Dieu, se produisant lui-même comme Dieu ».
(Saint Paul, 2° Epître aux Thessaloniciens 2, 1-4).

« Dès maintenant, oui, le mystère de l'impiété est à l'œuvre. Mais que seulement celui qui le retient soit d'abord écarté. Alors l'Impie se révélera, et le Seigneur le fera disparaître par le souffle de sa bouche, l'anéantira par la manifestation de sa Venue. Sa venue à lui, l'Impie, aura été marquée, par l'influence de Satan, de toute espèce d'œuvres de puissance, de signes et de prodiges mensongers, comme de toutes les tromperies du mal, à l'adresse de ceux qui sont voués à la perdition pour n'avoir pas accueilli l'amour de la vérité qui leur aurait valu d'être sauvés. Voilà pourquoi Dieu leur envoie une influence qui les égare, qui les pousse à croire le mensonge, en sorte que soient condamnés tous ceux qui auront refusé de croire la vérité et pris parti pour le mal ».
(Saint Paul, 2° Epître aux Thessaloniciens 2, 7-12).

« L'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, certains renieront la foi pour s'attacher à des esprits trompeurs et à des doctrines diaboliques, séduits par des menteurs hypocrites marqués au fer rouge dans leur conscience ».
(Saint Paul, 1° Epître à Timothée 4 : 1-2).

« Sache bien, par ailleurs, que dans les derniers jours surviendront des moments difficiles. Les hommes en effet seront égoïstes, cupides, vantards, orgueilleux, diffamateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sacrilèges, sans cœur, sans pitié, médisants, intempérants, intraitables, ennemis du bien, délateurs, effrontés, aveuglés par l'orgueil, plus amis de la volupté que de Dieu, ayant les apparences de la piété mais reniant ce qui en est la force. Ceux-là aussi, évite-les ».
(Saint Paul, 2° Epître à Timothée 3 : 1-5).

« Sur la puissance de la foi, que dire encore ? Le temps me manquerait pour donner des précisions sur Gédéon, Barak, Samson, Jephté, David, Samuel et les prophètes. 
Par leur foi, ils ont vaincu des royaumes, pratiqué la justice, obtenu ce que Dieu promettait. Ils ont fermé la gueule des lions, éteint la flamme des brasiers, échappé au tranchant de l'épée, retrouvé leurs forces après la maladie, montré du courage à la guerre, mis en fuite des armées étrangères.
Des femmes ont retrouvé, ressuscités, leurs enfants qui étaient morts. Mais certains autres ont été torturés et n'ont pas accepté leur libération, car ils voulaient obtenir quelque chose de meilleur : la résurrection. D'autres ont subi l'épreuve de la moquerie et des coups de fouet, des chaînes et de la prison.
Ils ont été lapidés, sciés en deux, massacrés à coups d'épée. Ils ont mené une vie errante, vêtus de peaux de moutons ou de toisons de chèvres, manquant de tout, harcelés et maltraités - 
mais en fait, c'était le monde qui n'était pas digne d'eux ! - Ils vivaient çà et là dans les déserts et les montagnes, dans les grottes et les cavernes. 
Et, bien qu'ils aient tous reçu le témoignage de Dieu à cause de leur foi, ils n'ont pas connu la réalisation de la promesse.
En effet, pour nous Dieu avait prévu mieux encore, et il ne voulait pas les faire arriver sans nous à la perfection ».
(Saint Paul, Epître aux Hébreux 11, 32-40).

« Prenez, frères, pour modèles de souffrance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur ».
(Saint Jacques, 5, 10).

« Sur ce salut ont porté les investigations et les recherches des prophètes, qui ont prophétisé sur la grâce à vous destinée. Ils ont cherché à découvrir quel temps et quelles circonstances avait en vue l'Esprit du Christ, qui était en eux, quand il attestait à l'avance les souffrances du Christ et les gloires qui les suivraient. Il leur fut révélé que ce n'était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu'ils administraient ce message, que maintenant vous annoncent ceux qui vous prêchent l'Evangile, dans l'Esprit-Saint envoyé du ciel, et sur lequel les anges se penchent avec convoitise ».
(Saint Pierre, 1° Epître 1, 10-12).

« Il reçut en effet de Dieu le Père honneur et gloire, lorsque la Gloire pleine de majesté lui transmit une telle parole : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur". Cette voix, nous, nous l'avons entendue ; elle venait du Ciel, nous étions avec lui sur la montagne sainte. Ainsi nous tenons plus ferme la parole prophétique : vous faites bien de la regarder, comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour commence à poindre et que l'astre du matin se lève dans vos cœurs. Avant tout, sachez-le : aucune prophétie d'Ecriture n'est objet d'explication personnelle ; ce n'est pas d'une volonté humaine qu'est jamais venue une prophétie, c'est poussé par l'Esprit Saint que des hommes ont parlé de la part de Dieu ».
(Saint Pierre, 1° Epître 1, 17-21).

« Car ce n'est pas en suivant des fables sophistiquées que nous vous avons fait connaître la puissance et l'Avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais après avoir été témoins oculaires de sa majesté. Il reçut en effet de Dieu le Père honneur et gloire, lorsque la Gloire pleine de majesté lui transmit une telle parole : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur". Cette voix, nous, nous l'avons entendue ; elle venait du Ciel, nous étions avec lui sur la montagne sainte.
Ainsi nous tenons plus ferme la parole prophétique : vous faites bien de la regarder, comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour commence à poindre et que l'astre du matin se lève dans vos cœurs. Avant tout, sachez-le : aucune prophétie d'Ecriture n'est objet d'explication personnelle ; ce n'est pas d'une volonté humaine qu'est jamais venue une prophétie, c'est poussé par l'Esprit Saint que des hommes ont parlé de la part de Dieu.
Il y a eu de faux prophètes dans le peuple, comme il y aura aussi parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses et qui, reniant le Maître qui les a rachetés, attireront sur eux-mêmes une prompte perdition. Beaucoup suivront leurs débauches, et la voie de la vérité sera blasphémée, à cause d'eux. Par cupidité, au moyen de paroles trompeuses, ils trafiqueront de vous, eux dont le jugement depuis longtemps n'est pas inactif et dont la perdition ne sommeille pas. Car si Dieu n'a pas épargné les Anges qui avaient péché, mais les a mis dans le Tartare et livrés aux abîmes de ténèbres, où ils sont réservés pour le Jugement ; s'il n'a pas épargné l'ancien monde, tout en préservant huit personnes dont Noé, héraut de justice, tandis qu'il amenait le Déluge sur un monde d'impies ; si, à titre d'exemple pour les impies à venir, il a mis en cendres et condamné à la destruction les villes de Sodome et de Gomorrhe, s'il a délivré Lot, le juste, qu'affligea la conduite débauchée de ces hommes criminels -- car ce juste qui habitait au milieu d'eux torturait jour après jour son âme de juste à cause des œuvres iniques qu'il voyait et entendait -- , c'est que le Seigneur sait délivrer de l'épreuve les hommes pieux et garder les hommes impies pour les châtier au jour du Jugement, surtout ceux qui, par convoitise impure, suivent la chair et méprisent la Seigneurie. Audacieux, arrogants, ils ne craignent pas de blasphémer les Gloires, alors que les Anges, quoique supérieurs en force et en puissance, ne portent pas contre elles devant le Seigneur de jugement calomnieux ».
(Saint Pierre, 2° Epître 1, 16-18 // 2, 1-11).

« Dans les derniers jours, il viendra des moqueurs plein d’ironie, vivant au gré de leurs propres convoitises. Ils diront : "Que devient la promesse de son Avènement ? Depuis que nos pères sont morts, tout demeure comme depuis le commencement du monde" ».
(Saint Pierre, 2° Epître 3, 3-4).

« Petits enfants, voici venue la dernière heure. Vous avez ouï dire que l'Antichrist doit venir ; et déjà maintenant beaucoup d'antichrists sont survenus : à quoi nous reconnaissons que la dernière heure est là. Ils sont sortis de chez nous, mais ils n'étaient pas des nôtres. S'ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais il fallait que fût démontré que tous n'étaient pas des nôtres. Quant à vous, vous avez reçu l'onction venant du Saint, et tous vous possédez la science. Je vous ai écrit, non que vous ignoriez la vérité, mais parce que vous la connaissez et qu'aucun mensonge ne provient de la vérité. Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? Le voilà l’Antichrist ! Il nie le Père et le Fils ».
(Saint Jean, 1° Epître 2, 18-22). ».

« Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit ; mais éprouvez les esprits pour voir s'ils viennent de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde. À ceci reconnaissez l'esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu dans la chair est de Dieu ; et tout esprit qui ne confesse pas ce Jésus n'est pas de Dieu ; c'est là l'esprit de l'Antichrist. Vous avez entendu dire qu'il allait venir ; eh bien ! maintenant, il est déjà dans le monde ».
(Saint Jean, 1° Epître 4, 1-3).

« C'est que beaucoup de séducteurs se sont répandus dans le monde, qui ne confessent pas Jésus Christ venu dans la chair. Voilà bien le Séducteur, l'Antichrist. Ayez les yeux sur vous, pour ne pas perdre le fruit de nos travaux, mais recevoir au contraire une pleine récompense. Quiconque va plus avant et ne demeure pas dans la doctrine du Christ ne possède pas Dieu. Celui qui demeure dans la doctrine, c'est lui qui possède et le Père et le Fils. Si quelqu'un vient à vous sans apporter cette doctrine, ne le recevez pas chez vous et abstenez-vous de le saluer. Celui qui le salue participe à ses œuvres mauvaises ».
(Saint Jean, 2° Epître 0, 7-11).

« C'est aussi pour eux qu'a prophétisé en ces termes Hénoch, le septième patriarche depuis Adam : "Voici : le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, afin d'exercer le jugement contre tous et de confondre tous les impies pour toutes les oeuvres d'impiété qu'ils ont commises, pour toutes les paroles dures qu'ont proférées contre lui les pécheurs impies". Ce sont eux qui murmurent, se plaignent, marchent selon leurs convoitises, leur bouche dit des choses orgueilleuses, ils flattent par intérêt. Mais vous, très chers, rappelez-vous ce qui a été prédit par les apôtres de notre Seigneur Jésus-Christ. Ils vous disaient : "À la fin du temps, il y aura des moqueurs, marchant selon leurs convoitises impies". Ce sont eux qui créent des divisions, ces animaux, ces êtres "psychiques" qui n'ont pas d'esprit. Mais vous, très chers, vous édifiant sur votre foi très sainte, priant dans l'Esprit Saint, gardez-vous dans la charité de Dieu, prêts à recevoir la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle. Les uns, ceux qui hésitent, cherchez à les convaincre ; les autres, sauvez-les en les arrachant au feu ; les autres enfin, portez-leur une pitié craintive, en haïssant jusqu'à la tunique contaminée par leur chair. À celui qui peut vous garder de la chute et vous présenter devant sa gloire, sans reproche, dans l'allégresse, à l'unique Dieu, notre Sauveur par Jésus Christ notre Seigneur, gloire, majesté, force et puissance avant tout temps, maintenant et dans tous les temps ! Amen ».
(Saint Jude, 0, 14-25).

« Heureux le lecteur et les auditeurs de ces paroles prophétiques s'ils en retiennent le contenu, car le Temps est proche ! »
(Saint Jean Apocalypse 1, 3).

« Mais aux jours où l'on entendra le septième Ange, quand il sonnera de la trompette, alors sera consommé le mystère de Dieu, selon la bonne nouvelle qu'il en a donnée à ses serviteurs les prophètes" ».
(Saint Jean Apocalypse 10, 7).

« Alors je me prosternai à ses pieds pour l'adorer, mais lui me dit : "Non, attention, je suis un serviteur comme toi et comme tes frères qui possèdent le témoignage de Jésus. C'est Dieu que tu dois adorer". Le témoignage de Jésus, c'est l'esprit de prophétie ».
(Saint Jean Apocalypse 19, 10).

« Puis il me dit : "Ces paroles sont certaines et vraies ; le Seigneur Dieu, qui inspire les prophètes, a envoyé son Ange pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt. Voici que mon retour est proche ! Heureux celui qui garde les paroles prophétiques de ce livre". C'est moi, Jean, qui voyais et entendais tout cela ; une fois les paroles et les visions achevées, je tombai aux pieds de l'Ange qui m'avait tout montré, pour l'adorer. Mais lui me dit : "Non, attention, je suis un serviteur comme toi et tes frères les prophètes et ceux qui gardent les paroles de ce livre ; c'est Dieu qu'il faut adorer". Il me dit encore : "Ne tiens pas secrètes les paroles prophétiques de ce livre, car le Temps est proche" ».
(Saint Jean Apocalypse 22, 6-10).

« Si donc quelqu'un vient et vous enseigne tout ce qui vient d'être dit, recevez-le. Seulement, si ce docteur se dévoie et vous donne un autre enseignement de manière à renverser (celui que vous avez reçu), ne l'écoutez pas ; d'autre part, s'il enseigne de manière à confirmer la justice et la connaissance du Seigneur, recevez-le comme le Seigneur. Quant aux apôtres et aux prophètes, agissez ainsi, selon le précepte de l'Evangile. Que tout apôtre venant à vous soit reçu comme le Seigneur. Mais il ne restera qu'un jour, deux s'il est besoin ; s'il reste trois jours, c'est un faux prophète. En partant, que l'apôtre ne prenne rien, sinon le pain suffisant pour atteindre l'endroit où il passera la nuit ; s'il demande de l'argent, c'est un faux prophète.
Tout prophète qui parle en esprit, ne le mettez pas à l'épreuve et ne le jugez pas, car tout péché sera remis, mais ce péché-là ne sera pas remis. Cependant tout homme qui parle en esprit n'est pas prophète, à moins qu'il n'ait les manières d'être du Seigneur. C'est donc à leur conduite qu'on reconnaîtra le faux prophète et le vrai. Et aucun prophète qui dit en esprit de dresser la table n'en doit manger ; s'il en mange, c'est un faux prophète. Tout prophète qui enseigne la vérité, s'il ne fait pas ce qu'il enseigne, est un faux prophète. Tout prophète éprouvé, véridique, agissant en vue du mystère terrestre de l'Eglise, mais n'enseignant pas aux autres à faire tout ce qu'il fait lui-même ne sera pas jugé parmi vous, car c'est à Dieu qu'il appartient de le juger ; les anciens prophètes ont également fait des choses semblables.
Mais si quelqu'un vous dit, parlant en esprit : Donne-moi de l'argent ou autre chose, ne l'écoutez pas. Cependant, si c'est pour d'autres personnes qui sont dans l'indigence qu'il a dit de donner, que personne ne le juge ».
(Didaché 11, 1-7).

« Tout prophète véridique qui veut se fixer parmi vous est digne de sa nourriture. De même un docteur véridique est digne, lui aussi, comme l'ouvrier, de sa nourriture. Tu prendras donc toutes les prémices de ton pressoir et de ton aire, de tes bœufs et de tes brebis pour les donner aux prophètes, car ce sont eux qui sont vos grands prêtres. Mais, si vous n'avez pas de prophète, donnez-les aux pauvres. Si tu fais un pain, prends-en les prémices et donne-les selon le commandement. De même, si tu ouvres une amphore de vin ou d'huile, prends-en les prémices et donne-les aux prophètes ; de l'argent aussi et du vêtement et de tous les biens (que tu possèdes) prends les prémices comme bon te semblera et donne-les selon le commandement ».
(Didaché 13, 1-3).

« Je crois en l'Esprit-Saint... Il a parlé par les prophètes ».
(Extrait du Symbole de Nicée).

« La prophétie est une sorte d'apparition des événements éloignés, en vertu d'une révélation divine ».
(Saint Thomas d’Aquin, Sup. Ep. ad Rom. c. XII, lect. 2. Postinit. f. 43, col. 4.)

« En ce qui concerne les révélations privées, il vaut mieux y avoir foi que de ne pas y croire car, si vous y croyez et qu'elles sont par la suite prouvées authentiques, vous serez heureux d'y avoir cru. Si par ailleurs, vous croyez à certaines révélations qui seraient prouvées fausses par la suite, vous recevrez les mêmes bénédictions que si elles étaient vraies, parce que vous les aurez crues vraies ».
(Urbain VIII, Pape du 6 août 1623 au 29 juillet 1644).

« Le don de prophétie est une lumière particulière à quelqu'un pour reconnaître les choses futures ou même des choses occultes qui se passent au-dedans des coeurs ou dans des endroits éloignés. C'est une vérité constante et fondée sur la doctrine de saint Paul, que ce don est une de ces grâces gratuites qui ne sont point attachées à la perfection et qui ne demandent pas même la grâce sanctifiante. Il est vraisemblable que ces dons sont accordés particulièrement aux amis de Dieu, qui sont mieux disposés à les recevoir et à en user ».
(Bossuet, tiré de sa Tradition des nouveaux Mystères.)

« Quand le Tout-Puissant veut montrer qu'un ouvrage est tout de sa main, il réduit tout à l'impuissance, puis Il agit ».
(Bossuet.)

« Dieu suscite d'âge en âge des hommes pleins de son esprit et de ses lumières, devant qui il soulève le voile de l'avenir, et qu'il charge d'aller dire à leurs frères ce qu'ils ont vu et entendu ».
(Frayssinous, Conférence sur les Prophètes).

« Voici ce que j’ai connu en Dieu sur le Jugement : Notre Seigneur me fit connaître, et en même temps me mit en doute, si ce serait à la fin du siècle de 1900 ou dans celui de 2000. Mais ce que j’ai vu, c’est que si le Jugement arrive dans le siècle de 1900, il ne viendrait que vers la fin ; et que s’il passe ce siècle, celui de 2000 ne passera pas sans qu’il arrive, ainsi que je l’ai vu dans la lumière de Dieu ».
(Soeur de La Nativité de Fougère - 1731-1798).

« Le Bien et le Mal auront leurs camps distincts, et il arrivera un moment où ceux qui ne sont pas pour le Christ seront contre lui. Alors il se livrera une bataille suprême qui décidera le règne de la civilisation ou de la barbarie. Cet inévitable dénouement n'est pas éloigné. Que chacun choisisse et que la publicité empêche toute surprise ».
(Père Lacordaire, Ère chrétienne.)

« L'esprit prophétique est naturel à l'homme et ne cessera de s'agiter dans le monde. Si on demande ce que c'est que cet esprit prophétique, je répondrai que jamais il n'y a eu dans le monde de grands événements qui n'aient été prédits de quelque manière ».
(Le comte Joseph de Maistre, Soirées de Saint-Pétersbourg.)

« Il faut bien savoir que cette approbation n'est rien d'autre qu'une permission, par laquelle ces révélations peuvent être publiées pour l'instruction et l'utilité des fidèles, après un examen sérieux. A des révélations ainsi approuvées, il n'est pas dû un assentiment de Foi catholique, et l'on ne peut pas donner un tel assentiment ; cependant, il est dû un assentiment de Foi humaine, selon ce que commande les règles de la prudence, conformément auxquelles de telles révélations sont probables et dignes d'une pieuse croyance. Il s'ensuit que l'on peut, étant sauve et intègre la foi catholique, ne pas donner son assentiment à ses révélations et s'en détourner, pourvu que cela se fasse avec la réserve due non sans quelque raison et en évitant de témoigner du mépris ».
(Benoît XIV, de Servorum Dei beatificatione et Beatorum canonizatione, livre 2, ch 32, § 11.)

« Ces apparitions ou révélations n'ont été ni approuvées ni condamnées par le saint Siège qui a simplement permis qu'on les crût de foi purement humaine, sur les traditions qui les relatent, corroborées par des témoignages et des monuments dignes de foi. Qui tient cette doctrine est en sûreté ».
(Le Pape saint Pie X citant le décret de la Sacrée Congrégation des Rites du 2 mai 1877.)

« On est déçu parce que beaucoup de ce que J’avais ordonné d’annoncer pour inviter les hommes à se convertir n’est pas encore arrivé. On croira pouvoir outrager des âmes élues parce que, à cause d’elles, j’aurais retardé un peu le terrible événement. Si dans Ma bonté, et à cause des expiations qui Me sont offertes, je retarde le désastre, Je ne le supprime pas. Cela ne dépend pas du jugement des hommes ignorants. Dois-je encore, Moi-même, rendre des comptes à ceux qui ne veulent rien savoir ? »
(Jésus à la stigmatisée Marie-Julie Jahenny, 1930).

« De la Pologne jaillira l’étincelle qui préparera le monde à Ma dernière Venue ! »
(Le Christ à Sainte Faustine, 1938)

« Nous nous sentons poussé à élever de nouveau Notre Voix pour rappeler à Nos fils et Nos filles du monde catholique, l’avertissement que le divin Sauveur n’a cessé d’inculquer à travers les siècles dans les révélations à des âmes privilégiées qu’Il a daigné choisir pour Ses Messagères : Désarmez la justice punitive du seigneur par une croisade de prières et pénitence dans le monde entier ».
(Pie XII, Pape, Discours au Sacré-Collège, le 1er juin 1946)

« ... mon Fils Lui-Même n'a pas révélé, dès les premiers jours, toute la perfection de la morale évangélique et tous ses secrets et mystères à ses propres apôtres. Et c'est pourquoi Dieu permet les messages actuels, qui sont comme des paraboles contenant de profonds mystères cachés dans ce qui n'est pas encore exploré. Il est donc temps de les étudier, car ils vous donneront la vraie lumière sur l'avenir. Seul le surnaturel a le secret de la vraie science... ».
(Lors de ses apparitions à Kérizinen, en Bretagne, le 26 avril 1961, Notre-Dame délivra cette parole capitale à sa messagère Jeanne-Louise Ramonet).

« Nous serions tous des âmes privilégiées, si nous savions écouter la Voix qui nous parle au fond de notre cœur ».
(Un curé de campagne)

« L'Esprit-Saint (...) distribue des dons spéciaux parmi les fidèles de toutes conditions (...). De tels dons de la grâce, même s'ils sont répandus plus simplement et généralement, doivent être acceptés avec reconnaissance et consolation, car ils sont spécialement conçus pour être utiles aux besoins de l'Eglise (...). Tout jugement sur leur authenticité et leur bon usage appartient à ceux qui dirigent l'Eglise et à ceux dont le but principal n'est pas d'étouffer l'Esprit mais d'examiner toutes choses et de garder ce qui est bon ».
(Le Concile Vatican II.)

« Je vous ai tout dit, Ma Parole est complète, Je vous ai prévenus, avertis, guidés pour la tribulation. Vous connaissez tous les événements à venir et pourtant vous ne pouvez ni ordonner ceux-ci clairement, ni concevoir l’avènement ! La Vérité restera voilée jusqu'à ce que Je vienne. Je donnerai à Mes prophètes et à votre roi les grâces nécessaires chaque jour pour vous conduire et vous éclairer sur les événements au fur et à mesure qu'ils se produiront, ceci afin que vous sachiez où Dieu veut vous conduire. J'ai donné à vos pères, Moïse et Aaron, des grâces pour les faire sortir d'Egypte et les conduire à la terre promise. Je fais de même avec vous qui êtes Mon peuple. Mon roi, pour vous guider comme l'a fait Moïse, est aussi prophète : Dieu parle par sa bouche, par Mon Esprit. Le Pape des temps nouveaux, nouvel Aaron, transmettra Ma Parole d'Eglise. Aaron était prêtre, ne l'oubliez pas, Je parlais aussi par sa bouche. Dès cette époque est apparue la nécessité d'un guide temporel et d'un guide spirituel s'éclairant l'un l'autre jusqu'à ce que Je vienne réunir sur votre terre, la terre et le Ciel ».
(Message reçu par Agnès-Marie, le 10 février 2000)





avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Jeu 13 Sep 2018 - 16:33

Cher Elimelek,

Il y a aussi ces prophéties que j'aime bien en nos temps d'Apocalypse :

Livre des Actes des Apôtres 2, 14–21 (Livre de Joël 3, 1-5) :

Pierre alors, debout avec les Onze, éleva la voix et leur adressa ces mots : Hommes de Judée et vous tous qui résidez à Jérusalem, apprenez ceci, prêtez l'oreille à mes paroles. Non, ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez ; ce n'est d'ailleurs que la troisième heure du jour. Mais c'est bien ce qu'a dit le prophète : Il se fera dans les derniers jours, dit le Seigneur, que je répandrai mon Esprit sur toute chair. Alors vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards des songes. Et moi, sur mes serviteurs et sur mes servantes je répandrai mon Esprit. Et je ferai paraître des prodiges là-haut dans le ciel et des signes ici-bas sur la terre. Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang, avant que vienne le Jour du Seigneur, ce grand Jour. Et quiconque alors invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.


Premier Livre des Chroniques 16, 22 - Psaumes 104, 15 :

Ne touchez pas à ceux qui me sont consacrés ; à mes prophètes ne faites pas de mal !


En 1930, Jésus annonce à Marie-Julie Jahenny, lors d'une extase :

On est déçu parce que beaucoup de ce que J’avais ordonné d’annoncer pour inviter les hommes à se convertir n’est pas encore arrivé. On croira pouvoir outrager des âmes élues parce que, à cause d’elles, J’aurais retardé un peu le terrible événement. Si dans Ma bonté, et à cause des expiations qui Me sont offertes, Je retarde le désastre, Je ne le supprime pas. Cela ne dépend pas du jugement des hommes ignorants. Dois-je encore, Moi-même, rendre des comptes à ceux qui ne veulent rien savoir.


Matthieu 10, 41:

Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète, recevra une récompense de prophète.
2ème Epître de Pierre 3, 8-9 :
Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.


1ère Epître de Paul à Timothée 2, 1-4 :

J'exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.


En Août 1976, Mama Rosa Quattrini, la voyante de San Damiano (Italie) a annoncé aux pèlerins français :

Si vous saviez ce qui va vous arriver en France, vous seriez à genoux à prier, jour et nuit, et vous rempliriez les églises. Il y aura un très grand tremblement de terre.


A l'Escorial, Notre Dame des Douleurs nous annonce le 24 juillet 1983 :

Mes enfants, je me manifeste souvent parce que le monde est au bord du précipice et les hommes ne veulent rien savoir. Je vous demande le sacrifice, mes enfants, le sacrifice et la prière, pour pouvoir sauver au moins le tiers de l'humanité. Les hommes ne cessent d'offenser Dieu, mais avec le sacrifice et la prière, vous pouvez aider tellement d'âmes... Ma fille, de faux prophètes se présenteront ; prends garde car dans l'humanité, il y a la race mauvaise de l'Antéchrist et l'Antéchrist est aux quatre coins de la terre pour tromper les âmes. Mais avec le sacrifice, la prière et l'humilité, mes enfants, jamais l'ennemi ne pourra s'emparer de vos âmes.

Courage, Confiance, Espérance ... On les aura ! ...

Meilleures pensées
Hercule
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Ven 14 Sep 2018 - 0:35

Hercule,

Au cas où vous l'ignoreriez, sachez que Robert AMBELAIN a écrit un ouvrage sur LOUIS XVII il y a un peu
plus de trente ans.
Franc-maçon du rite écossais, il était favorable à NAUNDORFF.
Il s'est beaucoup appuyé sur les quatrains de Nostradamus.

Nous qui travaillons sur LOUIS XVII depuis plus de cinquante ans, avons forcément été amenés à rassembler
une importante documentation sur l'Enfant Roi maltraité au Temple à la révolution. 

Bonsoir à vous.

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Ven 14 Sep 2018 - 0:48

Bonjour Reine Claude,

Je me suis toujours refusé de lire Robert Ambelain et quelques autres ...

Je n'ai jamais cru en Naundorf qui est pour moi un usurpateur que l'Eglise a laissé courir ...

J'ai ma propre version de la substitution de Louis XVII au Temple ... après le 9 thermidor ! ...

J'ai participé durant 2 ou 3 ans au Cercle de Recherche sur la Question Louis XVII, à l'époque de Mr. Hamann, qui avait écrit un livre sur les 101 prétendants au trône ...

Ils étaient tous très sympathiques mais j'en suis parti parce que sur 101 prétendants, il y en avait, j'imagine, 1 seul de bon, pour 100 de mauvais, donc cela faisait beaucoup de perte de temps à courir enquéter après des bauduches et des chimères ...

J'aime beaucoup le travail de Mme Laure de La Chapelle ...

Meilleures pensées
Hercule
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Ven 14 Sep 2018 - 1:15

@Claude JULIE a écrit:
...//...
Quant à la région, elle est aride et on grimpe beaucoup pour accéder au village de RENNES
LE CHATEAU, la voiture peine un peu car le paysage ne lui plaît pas (alors qu'elle a des
ailes pour la BEAUTE).
Je n'ai pas du tout été subjuguée !
Et je ne vois pas où l'on peut méditer, surtout pas dans l'église somme toute banale malgré
un petit diable rigolo et les statues de la Vierge Marie et de Saint Joseph sur l'autel.
Cimetière plutôt quelconque hormis la tombe de l'Abbé SAUNIERE et de sa servante Marie
DENARDAUD (sa légataire).
...//...
De toute façon, c'est parfaitement HERETIQUE !!
Voilà.
Reine Claude
P.S. Je connais le sujet ! Je connais les lieux !
Reine Claude

Bonjour Reine Claude,

Je crois que vous ne connaissez pas assez ce sujet ...

Mavendorf ecrivait qu'il n'y avait rien de caché dans l'Eglise ... IL se trompe ...

+ + + + +

Dans un de ses livres, l’auteur Gérard de Sède annonçait que saint Vincent de Paul, l’Abbé Ollier, curé de Saint-Sulpice, et Mgr Nicolas Pavillon, Evêque d’Alet dirigeaient la Compagnie du Saint-Sacrement de l’Autel. L’auteur émettait aussi l’hypothèse que les archives de la Compagnie auraient pu être cachées dans les souterrains du tombeau des Seigneurs sous l’église paroissiale Sainte Marie-Madeleine de Rennes-le-Château.
« La Compagnie du Saint-Sacrement de l’Autel » est une Association Catholique, de piété, de zèle et de bienveillance, fondée à Paris par le Duc Henri de Ventadour, le Père Philippe d’Angoumois (o.f.m. capucin) et l’Abbé de Grignan, futur Evêque d’Uzès. L’objet principal de la Compagnie est de dresser son intention et de former ses actions, soit en commun, soit en particulier, chacun selon son pouvoir et sa condition pour la plus grande gloire de Dieu, et plus spécialement pour rendre un singulier hommage, culte et révérence à la Sainte Eucharistie. La Compagnie du Saint Sacrement est établie à Paris par permission du roi Louis XIII, au mois de mars 1630. Elle est entourée de mystère, au moins au début de son existence, car elle ne voulait pas être connue au dehors (selon le principe de Charité prescrit par Jésus : « que tu main gauche ignore ce que fait ta main droite ») et elle prescrit à tous les membres, le secret de son existence.
En 1653, saint Vincent de Paul en dit grand bien dans une lettre à Lambert aux Couteaux.
L’idéal que recherche la Compagnie était de nature à séduire tous les hommes qui se sentent un cœur d’apôtre, et les personnalités les plus en vue du clergé séculier, de la magistrature et de l’armée vinrent à elle. Contentons-nous de signaler : saint Vincent de Paul, le Père de Condren, Monsieur Olier, Alain de Solminihac, Abelly, Perrochel, Mgr François Fouquet, Bossuet, Louis de Chaudenier, Pierre de Bérulle, Hubert de Charpentier (Betharram), etc.
La Compagnie étend son action aussi loin que la piété et la charité peuvent s’étendre. Aucun besoin, tant de l’âme que du corps ne laisse indifférent. Elle s’occupe des pauvres, des malades, des orphelins, des apprentis, des écoles, des mendiants, des prisonniers, des galériens, des esclaves de Barbarie, des condamnés à mort, de filles débauchées, etc. Quand elle ne prend pas elle-même l’initiative, elle prête son appui pécuniaire et moral.
Louis XIII, Anne d’Autriche, Richelieu et le Nonce Bagni donnèrent à cette Compagnie du Saint Sacrement des marques de bienveillance. Par contre l’archevêque de Paris, Jean-François de Gondi, se montrera toujours défiant, et refusera son approbation. Quant à Mazarin, ce n’est pas seulement froideur mais haine et hostilité ! Une Compagnie puissante qui agit dans le secret doit naturellement lui porter ombrage en ne peut être qu’une opposition permanente et dangereuse à son action et à son pouvoir politique. Il mettra en jeu tous les moyens dont il dispose pour la discréditer et l’anéantir. Ainsi, le zèle exagéré de plusieurs confrères et quelques fâcheux incidents furent exploités contre elle, avec succès ! Elle survécut de cinq ans seulement au redoutable ministre, mais impuissante et moribonde… l’année 1666, signé d’un coup de griffe du diviseur (le diabolos), vit sa fin !
Entre 1694 et 1695, le Comte d’Argenson publia « Les Annales de la Compagnie du Saint Sacrement » pour intéresser Mgr de Noailles, Archevêque de Paris, à la société dissoute injustement, dans l’espoir qu’il contribuerait à sa reconstitution, mais il écrit en « apologiste » ! Il y fait la part trop belle à la Compagnie, en lui attribuant des œuvres qui ne lui revenaient pas, ou qui ne lui revenaient seulement qu’en partie.
Lorsque ces « Annales » parurent en 1990 (seulement !) on fut frappé du singulier parallélisme qui existait entre les récits du Comte d’Argenson et ceux d’Abelly. Certains, plus ou moins bien intentionnés ou tout simplement mal-informés, en tirèrent des conclusions défigurant l’Histoire. Pierre Coste a rétabli la vérité dans le « Bulletin de la Littérature Ecclésiastique » de décembre 1907, et il affirme, preuves à l’appui, que l’activité de la Compagnie du Saint Sacrement dans le domaine de la Charité, n’enlève rien à celle de Saint Vincent de Paul, telle que Abelly nous l’a faite connaître. À la fondation de la Compagnie du Saint Sacrement, en 1630, quelques-unes des grandes fondations de Saint Vincent de Paul existaient déjà (1617, 1625, 1628) et les Œuvres qui suivront, seront le développement et en quelque sorte l’épanouissement des premières, dont elles découlent. Si Saint Vincent de Paul apportait beaucoup à la Compagnie du Saint Sacrement, il était sûr de trouver en elle, un soutien logistique et un appui pécuniaire, moral et spirituel des plus utiles pour le développement de ses fondations : Lazaristes, Filles de la Charité, Enfants Trouvés, etc. Si l’on prend les actes de la Compagnie du Saint Sacrement tels qu’ils sont ; si on les débarrasse de tout ce que des affirmations sans fondement et des raisonnements fautifs y sont rajoutés, Saint Vincent de Paul ne sort nullement amoindri ! et demeure toujours au premier rang des hommes qui méritent reconnaissance et admiration. Si le voile placé devant ses Œuvres par son humilité venait à tomber, loin d’être diminué, Saint Vincent de Paul s’en trouverait grandi.

+ + + + +

Il semble que la première AA vit le jour au Collège des Jésuites de La Flèche. Le nom de cette société secrète dite "AA" pouvant signifier "Associatio Amicorum" (Assemblées d’Amis). Le doublement du "A" du nom mystérieux de cette société secrète sacerdotale signifiait aussi : « Les deux "A" mis ensemble » ou « Les deux "Amis" ensemble », conformément à l’envoi, par le Christ, des disciples, deux par deux, pour porter la Bonne Parole (l’Evangile) aux quatre coins de la terre … Un récit composé en 1750 par M. Copmartin, directeur du Séminaire des Missions-Étrangères et adressé à l’AA de Toulouse dont il avait fait partie, en relate la genèse : « L’an 1632, quelques pensionnaires de La Flèche (La Flèche est une ville d’Anjou où il y a un fameux collège des Jésuites) et qui étaient de la Congrégation, au nombre de six, donnèrent en cette sorte les premiers commencements à cette petite confédération. Dieu leur ayant inspiré un bon désir de lui plaire et de Le servir sous la conduite et protection de la Sainte-Vierge, (ils) proposèrent ensemble de rechercher quelques moyens par lesquels ils pourraient mieux pratiquer les règles de la Congrégation et éviter toutes les occasions du mal et de débauche. Sur cette pensée, le père qui gouvernait alors la congrégation (ce père était le fameux père Bagot, qui a dirigé longtemps l’AA de Paris …) fit à propos, sans toutefois connaître leur dessein, une exhortation sur l’utilité de la sainte amitié et du bien qu’un nombre de personnes bien unies ensemble est capable de produire, lorsque leur liaison a pour but celui de s’encourager les uns et les autres dans la poursuite de la vertu. Ce discours les ayant confirmés dans leurs desseins, ils proposèrent d’aller ensemble trouver le père pour lui communiquer leur résolution et consulter avec lui des moyens dont ils se serviraient. D’abord, il reçut et goûta fort leur pensée et pour mieux juger des moyens convenables, il les engagea à mettre chacun par écrit l’idée de leur dessein et ce que chacun trouverait à propos être entre eux pratiqué et gardé ; ce qu’ayant soigneusement fait, il arriva que sans s’être communiqués, ainsi que le père leur avait à dessein expressément défendu, ils se trouvèrent néanmoins presque tous conformes dans les principaux points qui composent les règles de cette sainte confédération. Toutefois, elle ne fut pas plutôt établie qu’elle ne reçut diverses secousses et épreuves assez difficiles, mais ordinaires dans les commencements de toutes ces choses saintement instituées, qui arrivèrent principalement de la connaissance que quelques-uns eurent de l’étroite liaison et des AA de cette nouvelle confédération qu’on crut devoir être secrètes.
Un de cette confédération de La Flèche étant venu en cette ville de Paris pour suivre ses études et fréquentant la grande congrégation des externes du collège de Clermont (c’est le collège des Jésuites qui s’appelle aujourd’hui le collège de Louis-le-Grand), travailla en cette sorte pour y établir la même confédération dans l’année 1643 : ayant pratiqué quelque habitude avec deux des principaux officiers de cette congrégation, un jour, il leur proposa le fruit et l’utilité qu’il y avait de s’unir d’une amitié sainte un certain nombre des congréganistes les plus choisis pour de fois à autre s’assembler, tant pour aviser des moyens de mieux servir la Sainte-Vierge, de bien garder les Règles de la Congrégation et de procurer qu’elles soient exactement observées que pour s’entretenir sur d’autres matières, pensées et d’édification, s’échauffant ainsi les uns et les autres à l’étude de la vertu et à toutes les œuvres de piété qui leur seraient possibles et conformes à leur dévotion. Ces deux ayant donné volontiers les mains pour avancer un tel dessein, ils conclurent tous trois d’en parler au père de la congrégation, pour conjointement établir et commencer cette petite confédération, entre lesquels il fut arrêté d’en recevoir trois, de façon qu’étant six conjoints, on détermina et choisit le jour de la Pentecôte, 4e juin 1643, où tous ensemble s’étant rendus à la congrégation à trois heures après-midi chacun récita les oraisons et firent les autres prières désignées dans les règles, pour la réception de ceux qui sont introduits dans cette confédération. Ensuite de quoi on procéda à l’élection d’un commis, le tout en la présence d’un directeur de la congrégation et de deux pères jésuites qui ont été des six premiers de l’institution de La Flèche. La grande Congrégation était alors dirigée par le P. Bourdin. Après un intérim du P. Moreau, le P. Bagot lui succéda en octobre 1646. L’institution de l’AA de Paris n’est donc pas due à l’initiative du P. Bagot, mais à partir de 1646, il en sera l’âme …
A l'origine, il s'agissait de sociétés fondées sur le secret et prônant le perfectionnement spirituel de ses membres. Une AA est fondée à Toulouse en 1658. Le comte de Bégouen affirme que ces sociétés secrètes sont issues de la Compagnie du Saint Sacrement. Sa devise « cor unum et anima una » signifie « un seul cœur et une seule âme » (Actes des Apôtres 4, 32).
Après 1789, ces sociétés secrètes mènent l'opposition à la Constitution civile du clergé. Ces dernières entrent ouvertement en lutte contre Napoléon suite au sac de Rome et à l'arrestation du Pape. Au XIXème siècle, les « AA » se multiplièrent et se propagèrent en de nombreuses villes de France, on ne trouva des archives sur ces sociétés secrètes qu'à Toulouse. A Toulouse, à la fin du IXXe siècle, la société de l'AA est conduite par le Chanoine Maurice Garrigou et le père Marie-Antoine Clergue ofm capucin.

+ + + + +

https://www.amazon.fr/Code-AA-Rennes-Château-lEnigme/dp/2955386200

Code AA Rennes-le-Château l'Enigme Broché – 15 août 2015
de Herman Treil (Auteur)

Description : Rennes-le Château et Rennes-les-Bains, tant et tant de livres ! Celui qui vous est proposé ici est celui de l'auteur authentique de la découverte de la disposition singulière de l'église formant le mot GRAAL, selon celle de la Médaille Miraculeuse, évoquée en toutes lettres au pied du célèbre pilier. Alors pourquoi deux curés de campagne aurait-ils l'un et l'autre inventé une pareille histoire qui conduit à des catacombes ? L'illustrant l'un des bâtisses qui attirent une foule considérable et une église au célèbre diable au bénitier; l'autre l'ouvrage la Vraie Langue Celtique, ouvrage entièrement décodé par l'auteur ainsi qu'un code de chiffrage vieux de plusieurs siècles et connu d'une série d'écrivains et artistes, Rabelais, Nostradamus, Poussin et tant d'autres. L'ouvrage est partagé entre une approche contextuelle historique et religieuse suivie d'une explication pas à pas de toutes les correspondances qui mènent le lecteur à comprendre que le mystère se situe bien à quelques pas de Rennes-les-Bains : secret d'Eglise et secret d'Etat, tenu par Fouquet, Colbert, les rois de France, tant d'autres. Cheminez vers l'incroyable vérité au fil des 890 pages.

+ + + + +

avis personnel sur le livre le code AA
Par Férantmonle 6 mars 2016
33 ans que je fouine à mes heures perdues , si je puis dire. Car elle ne sont pas des heures creuses
Le nombres d'ouvrages qui encombrent ma bibliothèque ne se comptent pas ...
Au tout début de cette pérégrination au détour d'une conversation l'on m’a parlé d'une société secrète AA et puis plouf ! ...
pendant 20 ans ... rien que des lignes vides sur des ouvrages passionnés de bonnes factures de bonne foi.
Jamais de point final ... que des " à suivre " sans concession.
Croyez-moi regroupant mes propres recherches dans un désordre de débutant. Je me suis résolu à fermer le tiroir de mon bureau car il me manquait, si je peux m'exprimer ainsi : le liant.
Seule la citation : " REDIS BLES SOLIS SACERDOTIBUS "me fit face obstinément..Elle prend tellement de sens aujourd'hui après lecture du code AA..que je me demande encore comment j'ai pu passer à coté durant ces années de promenades dans les jardins de Rennes-le-Château à coté de l'évidence de sa précision.
Le code Aa est la clef de codage, l'historique est tellement bien détaillé et précis que l'on dirait qu'un orfèvre à écris ce livre .J'ai lu l'ouvrage à plusieurs reprises et je le reprends par séquences pour bien analyser et comprendre le sens incroyablement génial du codage.
Une attraction s'opère à la lecture de chaque ligne et donne le sens tant attendu de l’œuvre de l'abbé Saunière et surtout de l'abbé Boudet horlogers de l'affaire.
Je peux aujourd'hui poser se point final.
Pour celui ou celle qui se passionne pour le mystère de la LVLC de l'abbé Boudet de Rennes-les-Bains et le mystère de l'abbé Saunière son voisin ce livre est la réflexion la réponse la plus fondée que j'ai pus lire et attester de mon propre petit état de visiteur.
Le livre donne l'incroyable épopée de la transmission d'un secret par des codages et des astuces déroutantes, l'histoire de France par le prisme d'une obédience , d'un parcours sacré qui ne peut laisser indifférent.

+ + + + +

incroyable...
Par Client Amazonle 10 octobre 2015
Achat vérifié
Ce livre de pres de 900 pages est totalement à contre courant de ce que la litterature castlerennaise offre depuis 60 ans, c'est une vision trés chretienne de l'enigme qui est proposé par Herman Treil, tout le monde n'adhèrera pas mais une chose est certaine ce livre interroge, et moi le premier, certaines explications , certains décodages sont probants, d'autres non... La lecture est relativement indigeste...
Le Code AA serait un codage alpha-numerique trouvant des equivalances entre certains mots, le plus simple , MAGDALA = 39, GRAAL=39, la tour Magdala indiquerait le saint Calice ...

+ + + + +

Excellent ouvrage
Par Duchênele 17 mars 2016
Documentation très fournie. Un livre dense, se démarquant très nettement de tout ce qui a été écrit sur Rennes. Bravo pour cet ouvrage considérable !

+ + + + +

Oui un ouvrage hors du commun
ParClient d'Amazonle 27 octobre 2015
J'ai déjà acheté ce livre mais j'en achète un autre pour l'offrir. Je n'ai pas l'habitude de me manifester sur les sites, j'avais jusqu'à présent le sentiment que cela ne servait à rien. Or en lisant l'avis destructeur d'un prétendu lecteur de CODE AA, J'ai été révolté par ce type de manipulation! D'autant que sur BFMTV, au journal du soir du 19 octobre, un bilan a été dressé selon lequel plus de 1000 avis de lecteurs d'Amazon sont de faux commentaires, très excessifs ou violents, visant:soit à démolir l'ouvrage d'un concurrent, soit à en faire la publicité par des proches de l'auteur ou de l'éditeur. Et le commentateur ajoute qu'hélas, 80% des éventuels acheteurs sont sensibles à ces avis. Il va de soi que la société Amazon n'est pas pour rien dans ce procédé qui repose à l'origine sur une volonté d'information du lecteur par le lecteur, et qu'il est quasiment impossible d'enquêter sur l'authenticité de ces avis.
Je me permets donc, en toute objectivité de recommander passionnément l'ouvrage CODE AA qui, pardonnez-mon enthousiasme, me paraît sans équivalent pour son sérieux, sa documentation exceptionnelle aux antipodes de tout ce que j'ai pu lire jusqu'à présent sur cette énigme. Etant d'origine audoise et ayant une assez bonne connaissance du sujet, j'avais découvert avec intérêt le site créé pour ce livre. On y trouve une table des matières très étoffée et suffisamment révélatrice du contenu, un dossier de presse, et un certain nombre de dossiers de presse, et un certain nombre de dossiers solides, en réponse aux lecteurs. J'y ai donc appris, preuves à l'appui fondées sur des dépôts légaux, que l'auteur est le découvreur, il y a plus de 20 ans, de la disposition codée de l'église de Rennes- le-Château, qui a fait le tour du monde par le biais d'Internet, reprise par la télévision française, et citée dans une thèse de doctorat en littérature comparée. Qui dit mieux? Certainement pas ce prétendu lecteur qui fait, hélas, une faute à chaque ligne, et cite en référence un auteur qui est peut-être son ami. Mais n'entrons pas dans ce jeu-là et n'allons pas perdre du temps à vérifier; prenons-le pour lire "ce livre en forme d'avertissement qui vient à son heure et fera date", comme il est écrit au dos de couverture. "Hors du commun", je pèse mes mots; chaque page nous apprend quelque chose : ce n'est pas une bombe, c'est un bombardement !

+ + + + +

Un livre percutant et un travail remarquable sur les mystères de Rennes-le-Château et Rennes-les-Bains (11 - Aude) ...
Par Herculele 9 octobre 2015
Avant même de vous livrer mon sentiment sur cet ouvrage traitant des mystères de Rennes-le-Château et Rennes-les-Bainsque, ouvrage que j'ai lu et relu passionnément, je tiens à réagir spontanément à l'avis d'un autre lecteur...

Comment dévoiler le CODE de l'AA sans évoquer l'histoire et le secret de cette très discrète société sacerdotale, "l'Aa", expressément mentionné dans ce texte jusqu'à dire : "LE SECRET EST L'ÂME DE l'AA !".

Ainsi, nous découvrons l'importance de l'Aa de Toulouse qui créa l'Aa de Carcassonne (11), ville où les abbés Henri Boudet et Bérenger Saunière seront ordonnés. Dès le XVIIe siècle, la présence d'une Aa est signalée à la basilique de Notre Dame de Marceille, faubourg de Limoux (11) ; sanctuaire d'où partirent plus tard les missions d'évangélisation prêchées à Rennes-le-Château, en relation directe avec la disposition codée de l'église paroissiale Sainte Marie-Madeleine, sur le tracé de la Médaille Miraculeuse révélée par Notre Dame lors de ses apparitions de la rue du Bac (Paris) à Sainte Catherine Labouré, une religieuse des Filles de la Charité, ordre fondé par Saint Vincent de Paul, tout comme celui des prédicateurs Lazaristes de Notre Dame de Marceille.
L'évocation de la Médaille Miraculeuse "Ô MARIE CONCUE SANS PECHES..." est gravé au pied du pilier carolingien qui soutient la statue de Notre Dame de Lourdes dans le jardin de l'église de RLC... Il était inéluctable que l'auteur, Herman Treil, aborde le lien entre ces deux apparitions, comme l'abbé Bérenger Saunière l'a lui-même mentionné dans ses prônes dominicaux.

Comment raisonnablement avancer dans la compréhension de ces mystères et ces secrets de curés en faisant l'impasse sur des informations fondamentales qui proviennent de l'Eglise. C'est la question !...
Hélas pour certains, les mystères de Rennes-le-Château et Rennes-les-Bains sont avant tout UN SECRET D'EGLISE !...
Un véritable historien ne néglige pas ces sources.

Il ne saurait s'agir ici d'ésotérisme car on entend généralement, par ce mot, un enseignement réservé à des initiés qui tranche avec celui enseigné aux néophytes. Hors ici, la Foi est UNE !...

"Code AA Rennes-le-Château, L'énigme" nous dévoile la découverte prochaine d'une sépulture antique et les ossements d'un personne illustre, l'empereur Constant 1er (fils de l'empereur saint Constantin le Grand, et petit-fils de l'impératrice sainte Hélène), et dont les restes seront attribués au Christ ! Plus de Mort sur la Croix, plus de Résurrection, plus de Divinité du Christ... et c'est la fin du Christianisme (catholicisme, orthodoxie, protestantisme, anglicanisme) avec toutes ses graves conséquences : déséquilibre de ce monde instable au profit des idéaux politiques ou religieux fondés sur une prise de pouvoir plus ou moins violente dont on entrevoit déjà les signes cosmiques. On aura oublié que tous les grands idéaux sociaux et humanitaires sont nés dans des pays chrétiens, d''une pensée chrétienne laïcisée !...

Le climat nous y prépare : observons périodiquement l''annonce de cette découverte par les médias, notamment en Terre Sainte, à Talpiot, ou dans la banlieue de Jérusalem, supercherie de faussaires démasquées par les archéologues' locaux. Sans compter les innombrables ouvrages présentant un Jésus marié à Marie-Madeleine et pourvu de frères, l''ensemble se recoupant dans les publications gravitant autour de l''Énigme de Rennes-le-Château, à la source du « Da Vinci Code » édité en plus de 40 langues, et vendu à 86 millions d'exemplaires dans le monde (janvier 2010) (Wikipédia) :

« Quelque chose fut enfoui dans les environs de Rennes-les-Bains (village voisin de Rennes-le-Château)' S'agirait-il du corps momifié de Jésus ? D'un document relatif à son mariage ou à la naissance de ses enfants ?...» (Michael Baigent, Richard Leigh, Henri Lincoln, L''Enigme Sacrée, p. 358-359)

« La tombe ultime du Christ se trouve, selon toute vraisemblance, dans un lieu quasi inaccessible des Pyrénées, protégée par une immense conspiration du silence qui dure maintenant depuis deux mille ans' À l''approche du troisième millénaire, ne serait-il pas temps de réviser non seulement la vie de Jésus, mais aussi sa mort ? » (R. Andrews, P. Schellenberger, La montagne sacrée, 1997, p. 343-353)

Dans son ouvrage sérieusement documenté, Herman Treil, découvreur de la disposition codée de l'église de Rennes-le-Château qui a fait le tour du monde par le biais d''Internet, hélas déformée et amputée de son fondement chrétien (!), met en garde le lecteur, sur la découverte de catacombes antiques abritant la sépulture d'un grand romain chrétien dont les restes mortels seront pris pour ceux du Christ, compte tenu de l''environnement solennel de mobilier funéraire chrétien et de saintes reliques des premiers temps de l'Eglise, déposées auprès de lui !

En ce sens, l''auteur, maniant les trois langues bibliques (hébreu, grec, latin), livre une étude magistrale sur les sociétés secrètes de l''Église (dont la Compagnie du Saint-Sacrement et l''Aa, intimement associée à cette dernière) et les personnalités historiques, artistiques, religieuses, qui, à travers les siècles, eurent accès au Secret : François Rabelais, Gaspard de Fieubet, Nicolas Fouquet, Nicolas Poussin' allant jusqu''à la révélation du Code spécial AA permettant (entre autres') le décryptage fondamental de « l''Escriture DM » de Michel de Nostredame, alias Nostradamus, authentique prophète chrétien (son fils André était religieux franciscain), dont il souligne l''origine audoise par sa branche paternelle, et la portée de ces deux textes rédigés après les Centuries, qui prouvent sa parfaite connaissance du Secret :

« Et pour quelques grands secrets des lois et autres divines institutions ont été occultés longuement sous la concavité de la terre et autres seront' manifestés ouverts ; trouvés ce que tant de temps avait été caché au grand contentement de la religion chrétienne ! » (Manuscrit de 1558)

« choses grandes et admirables sentant son siècle romain... Grandissimes sépulcres et thresors seront manifestés, dont le plus admirable sera la structure de l''édifice, que tout le reste de l''inscription'» (Almanach de 1563)

« AU GRAND CONTENTEMENT DE LA RELIGION CHRÉTIENNE ! »

Cette phrase jubilatoire anéantit la prétendue découverte du tombeau et du Corps du Christ' éclairant toute son œuvre, conformément à la perspective eschatologique du « triomphe de l''Église » et de « la sainte et immaculée Hostie », exaltée dans son épître à « Henry Second » (p. 19, l. 19-21) :

« et sera faite PAIX UNIVERSELLE ENTRE LES HUMAINS, et sera délivrée L'ÉGLISE DE JÉSUS-CHRIST de toute TRIBULATION ! »

+ + + + +

Bonjour aux futurs lecteurs du "CODE AA Rennes-le-Château, l'Enigme" d'Herman TREIL (auteur)

Je reviens compléter mon article à la demande d'un ami de Nice (06200), Monsieur Alain PORET, lecteur du "CODE AA RLC..." qui nous propose ce court résumé du livre :

SUR « LE CODE AA RENNES-LE-CHÂTEAU L’ÉNIGME » HERMAN TREIL
Par Alain PORET
Voilà un livre magistral qui éclaire l’Histoire de France. L’auteur, en révélant non pas un ésotérisme chrétien parmi d’autres, mais un christianisme ésotérique, y découvre en effet la disposition codée de l’église de Rennes-le-Château et de ses environs Rennes-les-Bains, Saint-Sernin de Toulouse, etc.
Nombre de religieux ont connu ce « secret » (ésotérique, ce qui est « caché ») à travers les âges. C’est pourquoi à Rennes-le-Château, « Terribilis est locus iste ! » (« Terrible est ce lieu »). De même : « solis sacerdotibus » (« Réservé aux prêtres seuls »). Alors exit la gnose de Rennes-le-Château et sa propagation anglo-saxonne.
Sans pour autant dévoiler le contenu remarquable d’une érudition à partager par tous, l’auteur révèle dès le début que le Pape Léon XIII, dont le blason et la devise ornent le claveau central du porche de l’église de Rennes-le-Château, désignait le Sacré-Cœur comme « le labarum des temps nouveaux ».
L’auteur rappelle également qu’au plus fort de la première guerre mondiale, en 1917, la mystique Claire Ferchaud (1896-1972) transmettra au Président Raymond Poincaré la demande du Christ aux généraux et soldats français, de déployer le drapeau du Sacré-Cœur face à l’ennemi : le Président Paul Painlevé, Président du Conseil s’y opposa… Et, n’oublions pas que le Chef d’État-Major général qui avait refusé pour les armées le drapeau du Sacré-Cœur, avait pour nom… Philippe Pétain !
La Consécration du genre humain au Sacré-Cœur fut effectuée par le Pape Léon XIII, le 11 juin 1899… et renouvelée par le Saint Père Jean-Paul II, le 11 juin 1999 ! De même il y eut la construction de la basilique du Sacré-Cœur à Paris. Il est vrai que dans son Message délivré à sainte Marguerite-Marie en 1689, Jésus demandait aussi que son Sacré-Cœur soit peint sur les étendards du roi de France.
L’auteur nous fait savoir qu’en 1891, l’abbé Saunière fit graver l’invocation de la Médaille Miraculeuse sur la dalle de pierre déposée au pied de la statue de Notre-Dame de Lourdes solennellement érigée sur le pilier carolingien, le 21 juin de cette même année, le tracé de cette Médaille constituant précisément la clef de la décoration codée de la petite église de Rennes-le-Château.
Enfin, il y a une histoire mystique du Languedoc, de la Narbonnaise au Razès, (Rhedae, futur Rennes-le-Château donna son nom à la vicomté du Razès), un milieu gaulois en Judée, la perspective de l’exil des « saints de Béthanie en Gaule vers 42 ou 43, le rôle que Jésuites et Lazaristes vont être amenés à jouer dans l’Énigme de Rennes-le-Château, la terre promise de Sion au cœur des Pyrénées.
Sans pour autant trahir les secrets du livre, on y découvre les relations entre Saint François de Sales (second patron de l’Aa après Notre-Dame), les Jésuites et saint Vincent de Paul, que l’on retrouve tous dans les Congrégations de la Sainte Vierge, aux origines de l’Aa.
On y apprend que Louis-Marie Grignon de Montfort (1673-1717), membre de l’Aa, auteur du traité de « La vraie dévotion à la Vierge » le fut des Jésuites à Rennes, et que « la plus part des membres de l’Aa comme autrefois, étaient choisis dans les rangs de la Congrégation de la Sainte Vierge ». On y apprend encore que l’Ascension fait le lien entre la fin de l’Évangile de Luc et les Actes des Apôtres de ce même évangéliste.
Bref, Rennes-le-Château est « l’Énigme d’un secret d’Eglise à faire pâlir le Da Vinci Code ! » peut-on lire à juste titre en dos de couverture …

+ + + + +
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Ven 14 Sep 2018 - 1:32

@Hercule Navarrau-Arsa a écrit:Bonjour Reine Claude,

Je me suis toujours refusé de lire Robert Ambelain et quelques autres ...

Je n'ai jamais cru en Naundorf qui est pour moi un usurpateur que l'Eglise a laissé courir ...

J'ai ma propre version de la substitution de Louis XVII au Temple ... après le 9 thermidor ! ...

J'ai participé durant 2 ou 3 ans au Cercle de Recherche sur la Question Louis XVII, à l'époque de Mr. Hamann, qui avait écrit un livre sur les 101 prétendants au trône ...

Ils étaient tous très sympathiques mais j'en suis parti parce que sur 101 prétendants, il y en avait, j'imagine, 1 seul de bon, pour 100 de mauvais, donc cela faisait beaucoup de perte de temps à courir enquéter après des bauduches et des chimères ...

J'aime beaucoup le travail de Mme Laure de La Chapelle ...

Meilleures pensées
Hercule
Bonsoir Hercule,

Donc, nous nous connaissons !
En effet, j'ai adhéré au CEHQ LOUIS XVII juste après sa création.
J'y ai fait allusion plusieurs fois sans me dévoiler.
Mais je n'y suis pas retournée depuis 2011/début 2012 ayant eu un grave accident en décembre 2010 dont je
ne suis pas remise.
Vous savez qu'ils sont presque tous survivantistes et qu'ils ont creusé de nombreuses pistes : l'Auvergne, la
Suisse et j'en passe.
Nous ne sommes que trois (dont moi) pour la MORT AU TEMPLE ! 

C'est vrai, Monsieur HAMANN a écrit un ouvrage qu'il a appelé les "101 PRETENDANTS AU TRONE", référence
aux 101 dalmatiens. Cependant, il en avait trouvé 109 ou 111... dont de nombreux farfelus et un Antillais !!!
Vous en souvenez-vous ?
Monsieur HAMANN est décédé en 2006. C'est Madame de La CHAPELLE, vice-présidente, qui est devenue 
présidente.
Nous avons eu quelques deuils hélas.

Si vous voulez bien m'envoyer un message privé, je serais en effet heureuse de connaître votre nom.
Merci d'avance.

Par ailleurs, j'ai parlé de Robert AMBELAIN à cause de ses idées. Il n'avait pas la cote.

Bien à vous.

Reine Claude

P.S. Rappelez-vous, je tenais une chronique médiatique sur les sorties d'ouvrages, films ou DVD.
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par ELIMELEK le Ven 14 Sep 2018 - 6:03

Cher Hercule,

Merci pour toutes ces références concernant les prophéties que je n'ai pu que survoler. Je crois que nous ne nous sommes pas compris. Ce qui caractérise une prophétie divine c'est son caractère non définitif. L'une des premières de la Genèse concerne la destruction des deux villes pécheresses. Lors du marchandage entre l'Eternel et Abraham que se serait-il passé si Abraham avait poussé la surenchère jusqu'à un seul juste, Lot en l' occurrence ? je vous rappelle  aussi que la ville Ninive ne fut pas détruite.

Par notre baptême nous devenons prêtre, prophète et roi et dans cet ordre.
Prêtre pour célébrer les merveilles de Dieu.
Prophète pour annoncer son Evangile.
Roi pour servir nos frères en Jésus-Christ.
Dans les textes que vous nous avez donnés,il est bien précisé que par le discernement autant que par l'expérience nous avons à connaitre si telle prophétie vient de Dieu ou pas!

La prophétie comme avertissement divin, comme explication de sa parole 100% d'accord.

La prophétie comme délire humain non merci.
Dieu nous a donné ses commandements et en particulier son commandement d'amour, nous savons de manière intuitive que le non respect de cette loi entraînera pour nous un jugement. Et nous savons aussi que depuis la résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ nous sommes entrés dans l'ère de la fin des temps. " En ces temps qui sont les derniers".
Pour moi une prophétie doit réconforter notre foi et nous rassurer. Et ne  pas nous entraîner dans un délire de  pseudo responsabilité collective devant être punie de manière effroyable.
 " Et maintenant, je vous ai dit ces choses avant qu'elles n'arrivent, afin que, quand elles seront arrivées, vous croyiez". Jn 14, 29.
Croire c'est  craindre le Très-Haut car personne ne peut se justifier devant sa puissance et sa majesté. Le juste lui-même pèche sept fois par jour. Par contre croire ce n'est pas avoir peur c'est même le contraire de la peur. Et dans beaucoup de prophéties même en faisant abstraction des torrents de sang quelles contiennent seules restent la peur que rien ne semble pouvoir amoindrir.
Si vous relisez la parabole des talents vous verrez que c'est la peur qui pousse à l'inaction et qui donc condamne.
"Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain.  J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.” Mt 25, 24-25
"  Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !” Mt 25, 30.

Ce qui me met mal à l'aise avec les prophéties type Nostradamus c'est quelle ne contiennent ni chemin de conversion ni aucun éléments de soutient de la foi. Je n'ai pas les grâces d'état pour discerner la provenance divine ou pas de ces écrits en conséquence je reste perplexe face à ce problème. d'autant plus qu'entre prophétie alambiquée et malédiction sournoise quelque fois la frontière est bien ténue.

Elimélek.
avatar

ELIMELEK
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 17/03/2018

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Mavendorf le Ven 14 Sep 2018 - 19:35

@Hercule Navarrau-Arsa a écrit:Je n'ai jamais cru en Naundorf qui est pour moi un usurpateur que l'Eglise a laissé courir ...

J'ai ma propre version de la substitution de Louis XVII au Temple ... après le 9 thermidor ! ...

Peut être pourriez vous en toucher quelques mots à cet intervenant : ICI  Very Happy

@Hercule Navarrau-Arsa a écrit:J'ai participé durant 2 ou 3 ans au Cercle de Recherche sur la Question de Louis XVII, à l'époque de Mr. Hamann, qui avait écrit un livre sur les 101 prétendants au trône ...

Ils étaient tous très sympathiques mais j'en suis parti parce que sur 101 prétendants, il y en avait, j'imagine, 1 seul de bon, pour 100 de mauvais, donc cela faisait beaucoup de perte de temps à courir enquéter après des bauduches et des chimères ...

Les rassemblements "survivantistes" fonctionnent sur le mode des sociétés de pensée, et donc modifient la fin de la société. On débouche toujours sur la libéralisation maximale d’individus tous égaux (chacun son Dauphin idéalisé !). C'est un grave danger pour le royalisme, car c'est une attitude qui ne reste pas sans conséquences sur les institutions traditionnelles de la politique...

Les institutions de la monarchie Très Chrétienne sont formées par la clarté des lois fondamentales du royaume en vue d'une fin très précise : le règne de Notre Seigneur de Jésus Christ. En les rejetant sous prétexte de trouver un "prince caché" qui n'existe dans l'imaginaire, les "survivantistes" font le jeu du règne des Droits de l’homme.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Jésus de Nazareth et le nombre d'or de la grande pyramide ...

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Sam 15 Sep 2018 - 0:45

Jésus de Nazareth et le nombre d'or de la grande pyramide ...

A un ésotérisant qui me titillait sur un autre forum, je lui ai répondu ceci en associant deux textes ...

Maria Valtorta - La fuite en Égypte : Matarea ...

http://www.maria-valtorta.org/Lavere/Matarea.htm

Lorsque Maria Valtorta décrit le séjour de la Sainte Famille en Égypte, elle semble d'abord en ignorer la localisation exacte. Elle écrit : "C'est en Égypte. Je n'en puis douter car je vois le désert et une pyramide..." (1-60), puis un peu plus loin, "... le soleil descend sur les sables dénudés et un véritable incendie envahit tout le ciel derrière la lointaine pyramide... La pyramide paraît plus sombre." (Ib°)
Il faut attendre le tome 2 pour apprendre que la fuite se termina à Mataréa: "Lui qui s'était enfui plus loin que Matarea" (2-86). "... ce sera plus triste que ton premier anniversaire à Matarea..." (2-100), puis encore au tome 4: "... bien que la bonté du Seigneur nous eût rendu moins dur l'exil à Matarea, de mille manières..." (4-110).
Mataréa (de nos jours El Matariya) est un quartier de l'antique cité d'Héliopolis, situé à 20 km au nord-nord-est des trois pyramides de Gizeh. C'était une terre hospitalière pour les hébreux persécutés et une importante colonie juive y demeurait à l'époque de Jésus.

Pourquoi Maria Valtorta ne "voit-elle" de ce lieu qu'une seule des trois pyramides ?

Il faut remarquer que les pyramides de Gizeh étant orientées sud-ouest / nord-est, Mataréa se trouve exactement dans leur axe, et donc, seulement dans ce secteur étroit, la pyramide de Khéops cache effectivement celles de Khephren et de Mykérinos situées juste derrière elle ! ... Du nord nord est (Mataréa) une seule pyramide est visible ...

L'utilisation d'un simple article au singulier "la" pyramide, apporte donc un indice fort d'authenticité de la vision de cette scène par Maria Valtorta.

+ + + + +

Donc, Jésus, émigré en Egypte dans sa petite enfance, avec ses parents, a eu tout son temps pour contempler, étudier et méditer sur les gigantesques et célèbres pyramides des pharaons, qui attiraient déjà des voyageurs venus du monde entier ... Ainsi, il en fut pour l'enfant Jésus, homme et Dieu, comme pour tous les enfants : la merveille resta gravée de manière indélébile dans Son esprit et dans Sa mémoire ...

En quête d'une forme plastique pour communiquer aux autres hommes l'idée qu'Il se faisait de Son Eglise, Son esprit reconnu dans la forme géométrique des pyramides la meilleure analogie de Son oeuvre divine, parce qu'elle était aussi l'expression plastique de l'unité et de la cohésion de toute la famille humaine, ainsi rassemblée. L'Eglise à forme pyramidale répondait mieux aux traits que lui conférait le Christ par l'intermédiaire de l'Esprit-Saint - compacte dans ses traits coessentiels : "Une, Sainte, Catholique et Apostolique" ...

C'est une hypothèse suggestive qui pourrait être plus ou moins partagée. Sociologiquement, il est certain que l'Eglise de Jésus de Nazareth est une pyramide : le Pape est indissociablement uni aux Cardinaux, aux Evêques, aux prêtres et aux fidèles ; les diviser en blocs serait faire violence à la nature. Ce serait contre nature ! ...

Donc, il est possible que ce soit pour cette raison, liée à ses souvenirs d'enfance, que Jésus érigea son Eglise sur le modèle de la grande pyramide de Khéops à Giseh ...

Et l'édifice est tellement solide et stable que cela rend l'Eglise indestructible malgré toute la mauvaise volonté des hommes ...

Personne ne pourra la détruire : ni la franc-maçonnerie aujourd'hui installée dans les plus hautes sphères de l'Eglise, ni les lobbys homosexuels, ni les lobbys de la pédophilie, ni les faux théologiens de la libération, ni les faux prophètes ...

+ + + + +

Hier soir, j'étais à la messe et la première lecture commençait ainsi ...

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 8,1b :
"Frères, la connaissance rend orgueilleux, tandis que l'amour fait oeuvre constructive ..."

Il faut nous garder de tout orgueil et rester humble en toute chose, autant que faire se peut ...

Meilleures pensées
Hercule
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Sam 15 Sep 2018 - 2:35

Bonjour Reine Claude,

Vous connaissez le dicton : " Pour vivre heureux, vivons caché ! " ...
Donc je préfère conserver mon incognito ...

Ensuite, le Livre de Tobie rapporte les paroles de l'archange Raphaël :
(Tobie, 12, 6-7, paroles de l'archange Raphaël) : " Bénissez Dieu et célébrez-le devant tous les vivants pour ce qu'il a fait pour vous ! Il est bon de bénir et de chanter son Nom. Faites connaître à tous les hommes les actions de Dieu comme elles le méritent. Ne soyez pas lents à le célébrer. Il est bon de tenir caché le secret du roi, mais les œuvres de Dieu, il faut les célébrer et les révéler ...  "

En ces temps de grande confusion, il est bon de se remémorer souvent ces paroles :
" ... Il est bon de tenir caché le secret du roi, mais les œuvres de Dieu, il faut les célébrer et les révéler ... "

Un jour, il ya des années, où j'avais été à une rencontre à l'Abbaye de Fontevrault, j'ai appris de la bouche du Dr Texier que j'étais :  Royaliste, Légitimiste, providentialiste ... et j'ajoute ultra-papiste ! ...

Ce soir à la sortie de la messe de la Croix Glorieuse, j'ai passé une heure à l'adoration ...
Et à la fin, à mon habitude, j'ai invoqué l'Esprit-Saint et j'ai demandé au Seigneur de me donner une parole et j'ai ouvert la Bible au hasard, pardon ! à la divine providence, en pointant un passage et je suis tombé sur le livre de I Samuel 2 : 35 :
" Je me susciterai un prêtre fidèle, qui agira selon mon cœur et mon désir, je lui assurerai une maison qui dure et il marchera toujours en présence de mon oint. "

C'est un des passages de la Bible qui nous annonce le Saint Pontife et le Grand Monarque des Prophéties ...

Il y a tout de même des faits ajoutés aux nombreuses prophéties qui confirment la survivance de l'enfant du temple ...

La visite de Maximin Giraud de La Salette à Forsdorf pour infotmer Henri V de la survivance de son cousin ...

La visite de Martin, le paysan de Gallardon, à lui XVIII pour lui annoncer qu'il n'était pas légitime ...

La visitre de Mlle de Sainte-Preuve au Pape Pie XII pour lui transmettre quelques secrets sur la survivance ...

+ + + + +

Madame de Meylian (+ 1848)

Cette prophétie, dite de Madame de Meylian, et dont on n’en connait pas l’auteur, aurait, selon la légende, été rédigé en latin sur un parchemin sans date, découvert dans le cercueil d’un saint religieux. Madame de Meylian est la fondatrice et la supérieure des Religieuses de l’Immaculée Conception à Rome.

Madame de Meylian possédait ce texte prophétique, depuis 1848. Nous sommes sûrs, par conséquent, qu’elle est au moins antérieure à 1848, et comme elle prend les faits à peu près à cette époque, elle n’a certainement pas été faite après coup.

Madame de Meylian fit connaître ces prophéties sans en indiquer l’origine. Il est possible que ce soit elle-même qui fut favorisée de ces révélations. Dans ces premiers versets, elle proclame la légitimité de Louis XVII et de ses descendants : il est du reste plus que probable qu’elle ait raison :

« La France sera toujours en révolution tant que son roi légitime ne la gouvernera pas.
Il portera une couronne et doit être sacré.
Grande erreur des légitimistes à regarder comme roi tout autre que Louis XVII et ses descendants !
Ils tomberont d’imposteurs à insensés et d’insensés en tyrans.
Le siècle de l’argent, de l’orgueil et de la volupté s’affermit sous le règne du roi du peuple.
Mais voilà qu’il tombe tout à coup et le coq gaulois rabat sa queue toute humiliées et toute confondue.
De la nouvelle république sort un nouvel empire.
Et le peuple vit et se nourrit d’orgueil et de corruption.
La bourgeoisie et le peuple se corrompent de plus en plus.
Pas de petit commerçant qui n’ait sa campagne et sa maison.
L’humilité a fui de la bourgeoisie et du peuple, elle se réfugie chez le noble et l’homme vertueux.
La plaie est immense parce qu’elle tombe sur la partie la plus nombreuse de la France, et qu’une société impie et sacrilège la gangrène jusqu’à la moelle, ô confusion !
Quand le besoin de bâtir sera venu à un point que chaque commerçant aura sa maison de campagne et chaque village son église neuve ; lorsque les femmes seront vêtues en hommes et que les hommes auront le caractère des femmes, une grande révolution se répandra dans le monde.
Je vois l’aigle de Satan porter sur ses triples ailes la corruption, la mort, la trahison de l’Eglise, du Pape et de la France.
Mais le voilà tombé et méprisé sur une terre étrangère, où il meurt d’une maladie honteuse.
Son digne ami le suit bientôt et meurt avec sa chaussure.
Satan multiplie ses formes et traîne par toute la France, la corruption, la dévastation et la confusion des esprits.
Quelles hydres horribles ! que de crimes et de malheurs ! que de démons sous toutes les formes !
Déjà plusieurs sont tombés, les autres tomberont à leur tour, mais Dieu châtiera son peuple !
Voilà que l’aiglon roule dans la poussière et disparaît au grand étonnement de tous et à la douleur d’un parti.
Les inondations, les orages et les maladies des animaux, les fruits et les productions de la terre, gâtés et corrompus, annonceront à l’homme que Dieu est le maître, bien que l’homme ne veuille plus le reconnaître.
Mais deux évènements sont passés : la chute du Traître et l’annonce des vrais descendants des Lys par des voix étouffées.
A ce moment le nombre de vrais légitimistes sera tellement petit, qu’il pourrait tenir dans une chambre de vingt-cinq pieds carrés.
Le troisième signe des évènements va paraître : l’Angleterre se remue !
De même qu’on reconnaît que l’été approche quand le figuier pousse, on verra à ce signe que la crise arrive. Quelle mêlée ! Quel feu ! Quel carnage ! Les éléments eux-mêmes prennent part à la perturbation générale.
O Paris ! l’hommage tardif que tu rendis au Sauveur suffira-t-il pour te sauver des vengeances célestes ?
La place du crime ne doit-elle pas être purgée par le feu ?
L’homme aimé, désiré de plusieurs disparaît.
Mais, au moment où on croyait tout perdu, tout est sauvé.
Le Grand Monarque mettra sa main dans la main du Grand Pontife.
Et le Grand Pontife oindra la tête du Grand Monarque de l’Huile Sainte.
Il marquera son étendard d’un signe sacré (Le Sacré-Cœur) et, le levant avec l’Eglise, il volera de conquête en conquête.
Les conversions s’étendront par tout l’univers et le Très-Haut sera connu par tous les peuples.
Qu’il sera beau ce triomphe car ce sera le dernier.
Le Grand Pape et le Grand Monarque deviennent les délices de l’humanité.
A d’autres de décrire le triomphe de Satan ».

+ + + + +

Vénérable Anne Rose Joséphine du Bourg
(1862)

Anne Rose Joséphine du Bourg est née le 25 juin 1788, au château de Rochemontès, au village de Seilh, à dix-sept kilomètres au nord-ouest de Toulouse, au sein d’une famille nombreuse dont elle était la huitième enfant. Elle était la fille d’un martyr de la Grande Révolution. Elle entra en religion à Limoges, en 1809, où elle prit le nom de Mère Marie de Jésus. Elle fonda la Congrégation des Sœurs du Sauveur et de la Sainte Vierge.

En 1811, le lundi de Pentecôte, alors qu’elle était en adoration devant le Saint Sacrement, soudainement, son visage se transfigura et on la vit s’élever de terre, comme soulevée par une main invisible. Ce phénomène de lévitation se reproduisit à plusieurs reprises lors de ses oraisons. À partir de ce moment, les communications divines devinrent des plus fréquentes : Madame du Bourg était devenue extatique ; bientôt elle fut compatiente. Elle fut comblée de grâces exceptionnelles pendant toute sa vie.

Elle connut dans les dernières années de sa vie des ravissements quotidiens accompagnés de lévitations que caractérisait leur caractère impétueux : [elle] s'élevait alors en l'air à la hauteur de sa chaise puis retombait brusquement sur son prie-Dieu.

Elle reçut des révélations précieuses sur l’avenir de la France qu’elle rassembla dans un opuscule "Vues intérieures", en 1857 ; Notre Seigneur lui ayant indiqué que ce n’était pas pour elle que ces paroles lui avaient été dites.

« Pendant le règne de Louis-Philippe, j’entendis le Seigneur dire d’une voix menaçante à ce roi : "Vous m’avez méprisé ; vous avez fait apostasier mon peuple en le faisant travailler le dimanche. La jeunesse a été livrée aux impies".

Et je compris alors que ce roi serait châtié, et il me fut dit que le temps approchait ; et bientôt on vit éclater la révolution de 1848. Les remparts et les forteresses bâtis au mépris de la loi de Dieu (le dimanche), ne purent défendre celui qui les avait faits élevées pour sa sûreté selon les belles paroles de saint Félix : « Avec la protection de Jésus-Christ les plus fortes murailles ne sont que des toiles d’araignées ». Je compris surtout que c’était la profanation du dimanche qui attirait sur la France les plus terribles fléaux.

« Le Seigneur m'a fait des plaintes d'une manière terrible ; il se plaint de cette fureur à chercher le plaisir ; il se plaint des danses scandaleuses, de l'indécence et du luxe des parures, et s'il défend dans le Saint Évangile même un seul mauvais regard, même un seul mauvais désir, faut-il s'étonner qu'il punisse, par des châtiments terribles, la Corruption des mœurs qui est la suite nécessaire de tous ces abus, la source de tant de crimes, et qui entraîne, avec la ruine des bonnes mœurs, celle de la santé et la perte des âmes. Les peuples, comme toujours, ont imité les mauvais exemples des grands : il n'y a plus de digue au torrent des passions furieuses ; l'autorité divine est entièrement méconnue ; les hommes méprisent les lois de Dieu et les enfants, celles de la famille ; aussi l'ordre n'est que factice, la force et la contrainte seules le maintiennent encore ».

Voilà où nous en sommes. Les châtiments du Seigneur vont tomber sur nous en diverses manières : des fléaux, des troubles, du sang versé.

Il y aura dans notre France un renversement effroyable !

Cependant ces jours seront abrégés en faveur des justes.

Dieu élèvera sur le trône un roi modèle, un roi chrétien.

Le fils de saint Louis aimera la religion, la bonté, la justice. Le Seigneur lui donnera la lumière, la sagesse et la puissance.

Lui-même l'a préparé depuis longtemps et l'a fait passer au creuset de l'épreuve et de la souffrance, mais Il va le rappeler de l'exil. Lui, le Seigneur, le prendra par la main et, au jour fixé, Il le replacera sur le trône.

Sa destinée est de réparer et de régénérer ; alors la religion consolée refleurira, et tous les peuples béniront le règne du Prince Dieudonné.

Mais ensuite, le mal reprendra le dessus et durera plus ou moins jusqu’à la fin des temps.

La lumière d’en-haut ne m’a pas été donnée pour les derniers évènements du monde dont parle l’Apocalypse ».

+ + + + +

Meilleures pensées
Hercule
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Sam 15 Sep 2018 - 8:26

@ELIMELEK a écrit:Cher Hercule,

Merci pour toutes ces références concernant les prophéties que je n'ai pu que survoler. Je crois que nous ne nous sommes pas compris. Ce qui caractérise une prophétie divine c'est son caractère non définitif. L'une des premières de la Genèse concerne la destruction des deux villes pécheresses. Lors du marchandage entre l'Eternel et Abraham que se serait-il passé si Abraham avait poussé la surenchère jusqu'à un seul juste, Lot en l' occurrence ? je vous rappelle  aussi que la ville Ninive ne fut pas détruite.

...//...

La prophétie comme délire humain non merci.
Dieu nous a donné ses commandements et en particulier son commandement d'amour, nous savons de manière intuitive que le non respect de cette loi entraînera pour nous un jugement. Et nous savons aussi que depuis la résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ nous sommes entrés dans l'ère de la fin des temps. " En ces temps qui sont les derniers".
Pour moi une prophétie doit réconforter notre foi et nous rassurer. Et ne  pas nous entraîner dans un délire de pseudo responsabilité collective devant être punie de manière effroyable.
" Et maintenant, je vous ai dit ces choses avant qu'elles n'arrivent, afin que, quand elles seront arrivées, vous croyiez". Jn 14, 29.
...//...

Elimélek.

Bonjour Elimelek,

En fait de prophétie, vous ne désirez entendre que des choses doucereuses mais, si vous lisez la Bible, vous comprendrez que ce sont les faux-prophêtes qui annoncent des choses aimables sans menace de chatiment.

Vous connaissez l'Apocalypse de St Jean. Il y est écrit :

Apocalypse 6, 9-11 :
« Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu. Ils crièrent d’une voix forte, en disant : Jusqu’à quand, Maître saint et véritable, tarderas-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ? Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux ; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu’à ce que soit complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux. »

Et aussi cet autre passage de l'Apocalypse de St Jean, au sujet des martyrs égorgés ou décapités :

Apocalypse 20, 4-6 :
« Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. C’est la première résurrection. Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. »

Ce passage évoque aussi "Le Temps de Elus" ou "la résurrection des justes", comme cela s'est déja vu pour le Vendredi Saint, dans l'évangile de Matthieu, avec la résurrection des saints qui se promenaient dans les rues de Jérusalem ...  

Donc, le Père Eternel pour déclenche le "Jour de la Colère", ou ce que l'on appelle "Le Grand Avertissement", ou encore "L'illumination des consciences", etc. le Père attend que le nombre des martyrs sous l'autel soient atteint ...

Il y a tous les martyrs du passé, de la Grande Révolution, du Communisme, des guerres, etc. ...

Auquel il faut ajouter tous les martyrs des Chrétiens d'Orient persécutés ...

Auquel il faut ajouter tous les enfants avortés (9 Millions en France, depuis un peu plus de quarante ans dont nous sommes tous complices par notre silence, et cela sans compter les victimes du stérilet abortif, ou de la pilule du lendemain ... sans compter non plus les 2 Milliards d'avortements dans le monde, deouis 50 ans, selon les chiffres de l'O.M.S. (soit plus de 20% de la population ... sans compter chaque année en France les 2000 à 4000 euthanasie illégales, selon Jean-Marie Leméné de la Fondation Lejeune ... sans compter les transgressions sans précédent du clonage humain sur les embryons dans tous les laboratoires de France et du rste du monde ...

Nous sommes aujourd'hui très proches de ces tribulations et cela ne laisse plus beaucoup de place pour les mondanités ...

Meilleures pensées
Hercule


Dernière édition par Hercule Navarrau-Arsa le Sam 15 Sep 2018 - 9:27, édité 2 fois
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Sam 15 Sep 2018 - 8:43

@ELIMELEK a écrit:Cher Hercule,
...//...
Ce qui me met mal à l'aise avec les prophéties type Nostradamus c'est quelles ne contiennent ni chemin de conversion ni aucun éléments de soutien de la foi. Je n'ai pas les grâces d'état pour discerner la provenance divine ou pas de ces écrits en conséquence je reste perplexe face à ce problème. d'autant plus qu'entre prophétie alambiquée et malédiction sournoise quelque fois la frontière est bien ténue.
...//...
Elimélek.


Bonjour Elimelek,

Voici quelques infos concernant Nostradaus tiées du "CODE AA RENNES-LE-CHÂTEAU, L'ENIGME" de Herman Treil :

- Nostradamus et « le grand Romain » !

Comment citer aujourd’hui Nostradamus (1503-1566), obscurci par tant d’interprétations erronées qui le font passer pour hérétique, alors qu’habitant à Salon-de-Provence, il allait quotidiennement à la messe à l’église Saint-Michel ... Parmi les six enfants qu’il eut de son épouse Anne Ponsarde : Madeleine, l’aînée (1551-1623), au suggestif prénom, et André, le quatrième (1557-1601), qui entra dans les ordres : ce qui nous paraît déjà assez significatif de la foi de ses parents.

En cette époque de militantisme protestant, Nostradamus, de son vrai nom Michel de Nostre Dame, dédia plusieurs Almanachs à de grands hommes d’Église : celui de 1554 (pour 1555) « à Mgr le Révérend Prélat, Monseigneur Joseph des Panisses », celui de 1561 (pour 1562) au pape « Pie III Pontifice Max. », et celui regroupant les prédictions pour 1562, 1563 et 1564, dont la copie manuscrite du 20 avril 1561 est demeurée inédite, « au Pape Pie IV » lui-même, dans une épître occupant pas moins de 4 folios... Enfin, son almanach de 1566 (année de sa mort) pour l’année 1567, comporte semblablement une dédicace « à Mgr de Birague ».

Le 17 juin 1566, sentant venir sa mort, sereinement il rédigea son testament « comme bon vray chrétien et fidelle, recommande son âme à Dieu ... Il avait reçu tous les Sacrements et fait tous les devoirs d’un bon chrétien » (cf. Dr Edgard Leroy, Nostradamus, ses origines, sa vie, son œuvre, éd. Jeanne Laffite, p. 106)

Inhumé au couvent des Cordeliers de Salon, sa tombe ayant été profanée par les révolutionnaires, ses restes furent transférés dans la chapelle de Notre-Dame en l’église collégiale de Saint-Laurent, conformément à la première rédaction de son testament, dont, par la suite, il avait rayé les mots en faveur de l’église de Saint-François.

...//...

Dans son épître « à l’Invictissime, tres-puissant et tres-chrestien Henry Roi de France, Second », publiée en préface aux trois derniè-res « Centuries », Nostradamus décrivant les épreuves de la fin des temps subies par l’Église et son Triomphe final, défend en clair la papauté, en exaltant précisément la Sainte Eucharistie  (p. 15, l.17-18) :

« Et sera soutenu le sacrifice de la sainte et immaculée Hostie... »

...//...

La confusion actuelle entraînera un schisme dans l’Église, comme Nostradamus l’annonce dans son « épître à Henry Second », laissant envisager un faux-Pape, par la mention du « vrai Vicaire » de « l’Église de Jésus-Christ » et des « vrais ecclésiastiques » :

« La puissance infernale mettra à l’encontre de l’Église de Jésus-Christ, la puissance des adversaires de la Loi, qui sera le second Antéchrist ; lequel persécutera l’Église et son vrai Vicaire au moyen de la puissance des rois temporels... persécutera encore plus fort les gens d’Église, par la séduction apostatique d’un qui tiendra toute puissance absolue à l’Église militante et le saint peuple de Dieu observateur de la Loi, et tout ordre de religion (tout ordre religieux) sera grandement persécuté et affligé, tellement que le sang des vrais ecclésiastiques nagera partout... »  (p. 18, l. 26-30; p. 19, l. 1-3 ; p. 20, l.. 13-20. Voir avertissement de l’Église, p. 50, Catéchisme Égl. Cath. n° 675-677)

...//...

Meilleure pensées
Hercule
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Dim 16 Sep 2018 - 17:53

@Hercule Navarrau-Arsa a écrit:Bonjour Reine Claude,

Vous connaissez le dicton : " Pour vivre heureux, vivons caché ! " ...
Donc je préfère conserver mon incognito ...

Ensuite, le Livre de Tobie rapporte les paroles de l'archange Raphaël :
(Tobie, 12, 6-7, paroles de l'archange Raphaël) : " Bénissez Dieu et célébrez-le devant tous les vivants pour ce qu'il a fait pour vous ! Il est bon de bénir et de chanter son Nom. Faites connaître à tous les hommes les actions de Dieu comme elles le méritent. Ne soyez pas lents à le célébrer. Il est bon de tenir caché le secret du roi, mais les œuvres de Dieu, il faut les célébrer et les révéler ...  "

En ces temps de grande confusion, il est bon de se remémorer souvent ces paroles :
" ... Il est bon de tenir caché le secret du roi, mais les œuvres de Dieu, il faut les célébrer et les révéler ... "

Un jour, il ya des années, où j'avais été à une rencontre à l'Abbaye de Fontevrault, j'ai appris de la bouche du Dr Texier que j'étais :  Royaliste, Légitimiste, providentialiste ... et j'ajoute ultra-papiste ! ...

Ce soir à la sortie de la messe de la Croix Glorieuse, j'ai passé une heure à l'adoration ...
Et à la fin, à mon habitude, j'ai invoqué l'Esprit-Saint et j'ai demandé au Seigneur de me donner une parole et j'ai ouvert la Bible au hasard, pardon ! à la divine providence, en pointant un passage et je suis tombé sur le livre de I Samuel 2 : 35 :
" Je me susciterai un prêtre fidèle, qui agira selon mon cœur et mon désir, je lui assurerai une maison qui dure et il marchera toujours en présence de mon oint. "

C'est un des passages de la Bible qui nous annonce le Saint Pontife et le Grand Monarque des Prophéties ...

Il y a tout de même des faits ajoutés aux nombreuses prophéties qui confirment la survivance de l'enfant du temple ...

La visite de Maximin Giraud de La Salette à Forsdorf pour infotmer Henri V de la survivance de son cousin ...

La visite de Martin, le paysan de Gallardon, à lui XVIII pour lui annoncer qu'il n'était pas légitime ...

La visitre de Mlle de Sainte-Preuve au Pape Pie XII pour lui transmettre quelques secrets sur la survivance ...

+ + + + +

Madame de Meylian (+ 1848)

Cette prophétie, dite de Madame de Meylian, et dont on n’en connait pas l’auteur, aurait, selon la légende, été rédigé en latin sur un parchemin sans date, découvert dans le cercueil d’un saint religieux. Madame de Meylian est la fondatrice et la supérieure des Religieuses de l’Immaculée Conception à Rome.

Madame de Meylian possédait ce texte prophétique, depuis 1848. Nous sommes sûrs, par conséquent, qu’elle est au moins antérieure à 1848, et comme elle prend les faits à peu près à cette époque, elle n’a certainement pas été faite après coup.

Madame de Meylian fit connaître ces prophéties sans en indiquer l’origine. Il est possible que ce soit elle-même qui fut favorisée de ces révélations. Dans ces premiers versets, elle proclame la légitimité de Louis XVII et de ses descendants : il est du reste plus que probable qu’elle ait raison :

« La France sera toujours en révolution tant que son roi légitime ne la gouvernera pas.
Il portera une couronne et doit être sacré.
Grande erreur des légitimistes à regarder comme roi tout autre que Louis XVII et ses descendants !
Ils tomberont d’imposteurs à insensés et d’insensés en tyrans.
Le siècle de l’argent, de l’orgueil et de la volupté s’affermit sous le règne du roi du peuple.
Mais voilà qu’il tombe tout à coup et le coq gaulois rabat sa queue toute humiliées et toute confondue.
De la nouvelle république sort un nouvel empire.
Et le peuple vit et se nourrit d’orgueil et de corruption.
La bourgeoisie et le peuple se corrompent de plus en plus.
Pas de petit commerçant qui n’ait sa campagne et sa maison.
L’humilité a fui de la bourgeoisie et du peuple, elle se réfugie chez le noble et l’homme vertueux.
La plaie est immense parce qu’elle tombe sur la partie la plus nombreuse de la France, et qu’une société impie et sacrilège la gangrène jusqu’à la moelle, ô confusion !
Quand le besoin de bâtir sera venu à un point que chaque commerçant aura sa maison de campagne et chaque village son église neuve ; lorsque les femmes seront vêtues en hommes et que les hommes auront le caractère des femmes, une grande révolution se répandra dans le monde.
Je vois l’aigle de Satan porter sur ses triples ailes la corruption, la mort, la trahison de l’Eglise, du Pape et de la France.
Mais le voilà tombé et méprisé sur une terre étrangère, où il meurt d’une maladie honteuse.
Son digne ami le suit bientôt et meurt avec sa chaussure.
Satan multiplie ses formes et traîne par toute la France, la corruption, la dévastation et la confusion des esprits.
Quelles hydres horribles ! que de crimes et de malheurs ! que de démons sous toutes les formes !
Déjà plusieurs sont tombés, les autres tomberont à leur tour, mais Dieu châtiera son peuple !
Voilà que l’aiglon roule dans la poussière et disparaît au grand étonnement de tous et à la douleur d’un parti.
Les inondations, les orages et les maladies des animaux, les fruits et les productions de la terre, gâtés et corrompus, annonceront à l’homme que Dieu est le maître, bien que l’homme ne veuille plus le reconnaître.
Mais deux évènements sont passés : la chute du Traître et l’annonce des vrais descendants des Lys par des voix étouffées.
A ce moment le nombre de vrais légitimistes sera tellement petit, qu’il pourrait tenir dans une chambre de vingt-cinq pieds carrés.
Le troisième signe des évènements va paraître : l’Angleterre se remue !
De même qu’on reconnaît que l’été approche quand le figuier pousse, on verra à ce signe que la crise arrive. Quelle mêlée ! Quel feu ! Quel carnage ! Les éléments eux-mêmes prennent part à la perturbation générale.
O Paris ! l’hommage tardif que tu rendis au Sauveur suffira-t-il pour te sauver des vengeances célestes ?
La place du crime ne doit-elle pas être purgée par le feu ?
L’homme aimé, désiré de plusieurs disparaît.
Mais, au moment où on croyait tout perdu, tout est sauvé.    
Le Grand Monarque mettra sa main dans la main du Grand Pontife.
Et le Grand Pontife oindra la tête du Grand Monarque de l’Huile Sainte.
Il marquera son étendard d’un signe sacré (Le Sacré-Cœur) et, le levant avec l’Eglise, il volera de conquête en conquête.
Les conversions s’étendront par tout l’univers et le Très-Haut sera connu par tous les peuples.
Qu’il sera beau ce triomphe car ce sera le dernier.
Le Grand Pape et le Grand Monarque deviennent les délices de l’humanité.
A d’autres de décrire le triomphe de Satan ».

+ + + + +

Vénérable Anne Rose Joséphine du Bourg
(1862)

Anne Rose Joséphine du Bourg est née le 25 juin 1788, au château de Rochemontès, au village de Seilh, à dix-sept kilomètres au nord-ouest de Toulouse, au sein d’une famille nombreuse dont elle était la huitième enfant. Elle était la fille d’un martyr de la Grande Révolution. Elle entra en religion à Limoges, en 1809, où elle prit le nom de Mère Marie de Jésus. Elle fonda la Congrégation des Sœurs du Sauveur et de la Sainte Vierge.

En 1811, le lundi de Pentecôte, alors qu’elle était en adoration devant le Saint Sacrement, soudainement, son visage se transfigura et on la vit s’élever de terre, comme soulevée par une main invisible. Ce phénomène de lévitation se reproduisit à plusieurs reprises lors de ses oraisons. À partir de ce moment, les communications divines devinrent des plus fréquentes : Madame du Bourg était devenue extatique ; bientôt elle fut compatiente. Elle fut comblée de grâces exceptionnelles pendant toute sa vie.

Elle connut dans les dernières années de sa vie des ravissements quotidiens accompagnés de lévitations que caractérisait leur caractère impétueux : [elle] s'élevait alors en l'air à la hauteur de sa chaise puis retombait brusquement sur son prie-Dieu.

Elle reçut des révélations précieuses sur l’avenir de la France qu’elle rassembla dans un opuscule "Vues intérieures", en 1857 ; Notre Seigneur lui ayant indiqué que ce n’était pas pour elle que ces paroles lui avaient été dites.

« Pendant le règne de Louis-Philippe, j’entendis le Seigneur dire d’une voix menaçante à ce roi : "Vous m’avez méprisé ; vous avez fait apostasier mon peuple en le faisant travailler le dimanche. La jeunesse a été livrée aux impies".

Et je compris alors que ce roi serait châtié, et il me fut dit que le temps approchait ; et bientôt on vit éclater la révolution de 1848. Les remparts et les forteresses bâtis au mépris de la loi de Dieu (le dimanche), ne purent défendre celui qui les avait faits élevées pour sa sûreté selon les belles paroles de saint Félix : « Avec la protection de Jésus-Christ les plus fortes murailles ne sont que des toiles d’araignées ». Je compris surtout que c’était la profanation du dimanche qui attirait sur la France les plus terribles fléaux.

« Le Seigneur m'a fait des plaintes d'une manière terrible ; il se plaint de cette fureur à chercher le plaisir ; il se plaint des danses scandaleuses, de l'indécence et du luxe des parures, et s'il défend dans le Saint Évangile même un seul mauvais regard, même un seul mauvais désir, faut-il s'étonner qu'il punisse, par des châtiments terribles, la Corruption des mœurs qui est la suite nécessaire de tous ces abus, la source de tant de crimes, et qui entraîne, avec la ruine des bonnes mœurs, celle de la santé et la perte des âmes. Les peuples, comme toujours, ont imité les mauvais exemples des grands : il n'y a plus de digue au torrent des passions furieuses ; l'autorité divine est entièrement méconnue ; les hommes méprisent les lois de Dieu et les enfants, celles de la famille ; aussi l'ordre n'est que factice, la force et la contrainte seules le maintiennent encore ».

Voilà où nous en sommes. Les châtiments du Seigneur vont tomber sur nous en diverses manières : des fléaux, des troubles, du sang versé.

Il y aura dans notre France un renversement effroyable !

Cependant ces jours seront abrégés en faveur des justes.

Dieu élèvera sur le trône un roi modèle, un roi chrétien.

Le fils de saint Louis aimera la religion, la bonté, la justice. Le Seigneur lui donnera la lumière, la sagesse et la puissance.

Lui-même l'a préparé depuis longtemps et l'a fait passer au creuset de l'épreuve et de la souffrance, mais Il va le rappeler de l'exil. Lui, le Seigneur, le prendra par la main et, au jour fixé, Il le replacera sur le trône.

Sa destinée est de réparer et de régénérer ; alors la religion consolée refleurira, et tous les peuples béniront le règne du Prince Dieudonné.

Mais ensuite, le mal reprendra le dessus et durera plus ou moins jusqu’à la fin des temps.

La lumière d’en-haut ne m’a pas été donnée pour les derniers évènements du monde dont parle l’Apocalypse ».

+ + + + +

Meilleures pensées
Hercule
Bonsoir Hercule,

Je comprends que vous souhaitiez conserver votre "incognito".
Mais, vous auriez pu me dire si vous m'avez reconnue !
Ainsi que faire quelques commentaires concernant mes explications.
Tant pis !

Bonne soirée.

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par ELIMELEK le Mer 19 Sep 2018 - 13:53

HERCULE a écrit:Bonjour Elimelek,

En fait de prophétie, vous ne désirez entendre que des choses doucereuses mais, si vous lisez la Bible, vous comprendrez que ce sont les faux-prophêtes qui annoncent des choses aimables sans menace de chatiment.

La seule chose que je dis c'est que les prophéties divines ne sont pas intangibles. Ni douceur, ni guimauve, juste les avertissements de Dieu concernant ce qui arrivera lorsqu'Il perdra patience. C'est tout. Parce que de toute façon, prophétie ou pas prophétie le Bon Dieu fera comme Il voudra! Et entre la foi du charbonnier et la peur d'un" grand méchant bon dieu" le choix et vite fait. La plus grande prophétie de la Bible est pour moi le discours sur la montagne. Après si Sa divine volonté est de me torturer, de m'arracher les ongles ou de me couper en morceaux façon carpaccio  quoiqu'il arrive je ne pourrai rien faire d'autre que de subir et dire:" merci Seigneur pour l'attention que Tu portes à ton très indigne serviteur" . Alors oui vive la miséricorde divine et comme on dit chez nous " A la Watte de Diou".

Elimélek
avatar

ELIMELEK
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 17/03/2018

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Dim 23 Sep 2018 - 16:28

@ELIMELEK a écrit:
HERCULE a écrit:Bonjour Elimelek,

En fait de prophétie, vous ne désirez entendre que des choses doucereuses mais, si vous lisez la Bible, vous comprendrez que ce sont les faux-prophêtes qui annoncent des choses aimables sans menace de chatiment.

La seule chose que je dis c'est que les prophéties divines ne sont pas intangibles. Ni douceur, ni guimauve, juste les avertissements de Dieu concernant ce qui arrivera lorsqu'Il perdra patience. C'est tout. Parce que de toute façon, prophétie ou pas prophétie le Bon Dieu fera comme Il voudra! Et entre la foi du charbonnier et la peur d'un" grand méchant bon dieu" le choix et vite fait. La plus grande prophétie de la Bible est pour moi le discours sur la montagne. Après si Sa divine volonté est de me torturer, de m'arracher les ongles ou de me couper en morceaux façon carpaccio  quoiqu'il arrive je ne pourrai rien faire d'autre que de subir et dire:" merci Seigneur pour l'attention que Tu portes à ton très indigne serviteur" . Alors oui vive la miséricorde divine et comme on dit chez nous " A la Watte de Diou".

Elimélek
Cher ELIMALEK,

Comme toujours, le ton juste et des paroles affables pour parler d'un sujet délicat.
Vous avez totalement raison !
La miséricorde, j'y crois beaucoup et je l'espère de toutes mes forces.
Voici ce que j'aimerais entendre lorsque je paraitrai devant Dieu "Je suis ton Créateur, grande est ma
miséricorde" !
A la grâce de Dieu !

Bien à vous.

Reine Claude

P.S. Plusieurs jours sans ordinateur : tout était vide ! Tout ce temps pour que la "petite fourmi" le répare
      seule… Je suis tenace !
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Française le Dim 23 Sep 2018 - 17:54

Je commençais à m'ennuyer de vous chère Claude .

Ce matin comme je m'ennuyais à m'en tomber les cheveux dans mon coin de la France profonde , et que d'autre part je viens de relire le livre de jean Markale
RENNES-LE-CHÅTEAU et l'énigme de l'or maudit , et maintenant celui de Gérard de Sède .(sa deuxième édition), donc une envie subite , et si on allait faire un tour à Rennes le Château ? .
(Mon mari de Mazamet s'y était intéressé un temps ne s'est pas fait prier ), d'autant que mon beau père avait une vieille usine au pied d'Hautpoul et que les Hautpoul et Rennes le Château ont une histoire forte en commun .
Et voilà nous en arrivons .Que dire !!!!A part le diable qui soutient le bénitier qui a été saccagé elle était telle que dans mes souvenirs d'une première visite .
Elle est dépeinte dans les deux livres que j'ai lu comme laide , je ne trouve pas, rien à voir avec les photos en noir et blanc des livres en question . Il n'y aurait pas le buzz fait autour de cet abbé qu'elle pourrait paraitre normale pour une décoration de cette époque .
Il n'y a que les deux enfants tenus respectivement par la vierge et Saint joseph qui peuvent surprendre .
Quant aux livres je préfère m'abstenir de dire ce que j'en pense si c'est pour rester dans le flou ils ne servent à rien .Des hypothèses que des hypothèses .Leur lecture m'a franchement assommé tellement s'est tiré par les cheveux .

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« tocos-y sé gaousos »
avatar

Française
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 287
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Lun 24 Sep 2018 - 16:27

Bonjour Reine Claude,

Pour répondre à votre demande, voilà deux fois que je tente de vous envoyer un message personnel en MP mais il semble que cela ne fonctionne pas, car rien ne reste en mémoire dans ma messagerie

Pourriez-vous essayer de votre côté ? ...

Bonne soirée
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Lun 24 Sep 2018 - 17:26

@Française a écrit:Je commençais à m'ennuyer de vous chère Claude .

Ce matin comme je m'ennuyais à m'en tomber les cheveux dans mon coin de la France profonde , et que d'autre part je viens de relire le livre de jean Markale
RENNES-LE-CHÂTEAU et l'énigme de l'or maudit, et maintenant celui de Gérard de Sède (sa deuxième édition), donc une envie subite, et si on allait faire un tour à Rennes le Château ? ...
(Mon mari de Mazamet s'y était intéressé un temps ne s'est pas fait prier), d'autant que mon beau père avait une vieille usine au pied d'Hautpoul et que les Hautpoul et Rennes le Château ont une histoire forte en commun.

Et voilà nous en arrivons. Que dire ! A part le diable qui soutient le bénitier qui a été saccagé elle était telle que dans mes souvenirs d'une première visite.

Elle est dépeinte dans les deux livres que j'ai lu comme laide , je ne trouve pas, rien à voir avec les photos en noir et blanc des livres en question . Il n'y aurait pas le buzz fait autour de cet abbé qu'elle pourrait paraitre normale pour une décoration de cette époque .
Il n'y a que les deux enfants tenus respectivement par la vierge et Saint joseph qui peuvent surprendre.

Quant aux livres je préfère m'abstenir de dire ce que j'en pense si c'est pour rester dans le flou ils ne servent à rien .Des hypothèses que des hypothèses .Leur lecture m'a franchement assommé tellement s'est tiré par les cheveux .

Bonjour Chère Française,

Je me demandais ce que signifiait votre devise « tocos-y sé gaousos » et j'ai trouvé qu'il s'agissait de patois ariégeois, ou Tòcas-i se gausas (en béarnais), qui devient devise des villes de Foix et d’Orthez, avec pour traduction française : " Touches-y si t’oses ".

De chez vous, vous apercevez certainement les sommets enneigés des Pyrénées ...

Si l'histoire a gardé l'expression "Royaume de France et de Navarre", on ne peut parler de France profonde, mais, de préférence, d'un haut-lieu privilégié par l'histoire et réservé pour l'avenir de notre douce France ...

Le Père Edouard Castaing ofm Capucin, un saint prêtre qui avait eu ses différents ministères tout au long des Pyrénées, avait fait par deux fois un même songe, peu de temps avant de mourir ...

Il avait vu la Sainte Vierge allongée sur la chaine des Pyrénées, la tête reposant sur le Canigou et les pieds posés sur Lourdes ... L'ami qui avait écouté ce récit avait demandé au père Edouard : "Mais, savez-vous où se trouve son Coeur Immaculé ? ... Le père Edouard le savait car il en avait parlé à un autre ami du Roussillon ...
Le père Edouard savait que dans les Pyrénées se trouvait une montagne creuse, un lieu mystérieux et secret ...

Ce lieu secret, connu des seuls prêtres de l'"AA" ... la montagne du Pech Cardou à Rennes-les-Bains ...

" Solis sacerdotibis " : Un lieu qui est le but de tous ces codages élaborés au cours des siècles par des générations de prêtres, d'Evêques et de Papes ... en vue de la réalisation de la fin du chapitre 11 de l'Apocalyse lié au début du chapitre 12 ...

La Bible et certaines prophéties plus récentes ont annoncé qu'à un certain moment, dans sa jeunesse, le Grand Monarque aura eu a se cacher dans une grotte avec ses compagnons, comme son ancêtre le roi David ...

Même les rabbins dans leurs conférences sur l'avènement du Massiash' en parlent, mais, ayant fait l'impasse sur Jésus et sur le Christianisme, ils n'ont pas encore compris que leur Massiash' n'est autre que notre Grand Monarque ... et qu'à la fin de sa croisade, depuis la France jusqu'en Terre Sainte, il apportera au petit reste des survivants d'Israël la conversion au catholicisme et la Géoula (la délivrance) ...

Les Juifs seront les derniers à se convertir ...

J'avais rencontyré Jean Markale à la fin d'une de ses conférences à Bayonne ... Inintéressant ! ...
Il s'est emparé de l'affaire de Rennes-le-Château avec son pool de dactylos, pour faire fructifier son petit fond de commerce ... Il y a rajouté une pincée de celtisme, mais il n'a rien découvert et n'a rien apporté à nos mystères ... Il s'est contenté d'en recopier beaucoup et d'en tirer une synthèse ...

Il y a environ 800 livres sur les mystères de Rennes-le-Château, et parmi tout ce fatras, il y en a environ 750 qu'il faudrait mettre au poilon ...

Mgr Alain Planet, évêque de Carcassonne, a dit, en visitant cette église assez lourdement chargée en décoration et statuaire saint-sulpicienne, que c'était une bonbonnière ! ...

Mais cet évêque ne sait pas que toute la décoration de cette église est orientée vers le lieu secret du Pech Cardou, à Rennes-les-Bains ... Tout simplement parce qu'il n'a pas lu le "CODE AA RLC, L'ENIGME d'Herman Treil ...

Jésus et Marie avec chacun l'enfant-Jésus dans les bras n'a rien de choquant ...

Si vous vous promenez dans les églises, vous retrouverez des représentations multiples de Jésus à tous les âges de sa vie cachée et publique ...

Bonne soirée
Hercule
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Mer 26 Sep 2018 - 19:39

@Française a écrit:Je commençais à m'ennuyer de vous chère Claude .

Ce matin comme je m'ennuyais à m'en tomber les cheveux dans mon coin de la France profonde , et que d'autre part je viens de relire le livre de jean Markale
RENNES-LE-CHÅTEAU et l'énigme de l'or maudit , et maintenant celui de Gérard de Sède .(sa deuxième édition), donc une envie subite , et si on allait faire un tour à Rennes le Château ? .
(Mon mari de Mazamet s'y était intéressé un temps ne s'est pas fait prier ), d'autant que mon beau père avait une vieille usine au pied d'Hautpoul et que les Hautpoul et Rennes le Château ont une histoire forte en commun .
Et voilà nous en arrivons .Que dire !!!!A part le diable qui soutient le bénitier qui a été saccagé elle était telle que dans mes souvenirs d'une première visite .
Elle est dépeinte dans les deux livres que j'ai lu comme laide , je ne trouve pas, rien à voir avec les photos en noir et blanc des livres en question . Il n'y aurait pas le buzz fait autour de cet abbé qu'elle pourrait paraitre normale pour une décoration de cette époque .
Il n'y a que les deux enfants tenus respectivement par la vierge et Saint joseph qui peuvent surprendre .
Quant aux livres je préfère m'abstenir de dire ce que j'en pense si c'est pour rester dans le flou ils ne servent à rien .Des hypothèses que des hypothèses .Leur lecture m'a franchement assommé tellement s'est tiré par les cheveux .
Chère Amie,

Comme vous êtes aimable !
Moi aussi, je m'ennuyais de vous.
C'est vrai, cette panne d'ordinateur m'a bien inquiétée surtout que je n'avais accès à rien du tout et que les 
écrans étaient vides… J'en suis venue à bout dans des conditions rocambolesques. J'ai donc du retard…

Cette escapade à RENNES LE CHATEAU, très sympa, surtout sur un coup de tête. En tout cas, belle compli-
cité avec votre mari.

Vous ne m'étonnez guère en me décrivant l'état actuel de ce lieu -paraît-il- mystérieux.
Pour ma part, comme je l'ai dit, il est même banal, et l'église à peu près normale malgré les deux "Jésus".
J'ignore quel chemin vous avez pris. Moi, je suis passée par COUIZA (???!!!) Région pas du tout splendide
comme certains le prétendent, plutôt désolée.
Les HAUTPOUL -ça me revient- étaient liés à RENNES LE CHATEAU mais pas pour les raisons invoqués par
des auteurs fantaisistes.
En réalité, d'après ce que vous me dites, rien n'a beaucoup changé depuis 1991 malgré le tapage médiatique.
Au moins, nous sommes deux du même avis, avec du bon sens. 
Et ça renforce l'estime que j'ai pour vous.

Quant aux livres, je vous assure que celui de Jean MARKALE n'a rien de farfelu. Simplement, Jean se perd dans
les détails de sa vie personnelle et sentimentale avant d'aborder le sujet qu'il démystifie complètement. Nous
avions parlé de cette "affaire" lors d'une de nos rencontres en BRETAGNE. Evidemment, ce n'est pas le genre
d'ouvrages édités par Fayard ; donc, je vous comprends.
Il faut dire qu'il s'exprimait toujours à la manière d'un conteur (ce qu'il était) et écrivait de même pour créer
un peu de "suspens".... C'était Jean...

Gérard de SEDE, c'est quand même tout l'inverse et absolument pas sérieux !

Il n'empêche, je regrette de ne pas avoir été la petite souris cachée dans la boîte à gants de votre voiture. Je
vous aurais suivis partout en sautillant dans le bénitier et sur les chaises.

Voilà, je suis bien aise de vous retrouver.

Bien amicalement.

Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Française le Jeu 27 Sep 2018 - 10:06

Hercule Navarrau-Arsa a écrit:Bonjour Chère Française,

Je me demandais ce que signifiait votre devise « tocos-y sé gaousos » et j'ai trouvé qu'il s'agissait de patois ariégeois, ou Tòcas-i se gausas (en béarnais), qui devient devise des villes de Foix et d’Orthez, avec pour traduction française : " Touches-y si t’oses ".

De chez vous, vous apercevez certainement les sommets enneigés des Pyrénées ...

Si l'histoire a gardé l'expression "Royaume de France et de Navarre", on ne peut parler de France profonde, mais, de préférence, d'un haut-lieu privilégié par l'histoire et réservé pour l'avenir de notre douce France ...

Le Père Edouard Castaing ofm Capucin, un saint prêtre qui avait eu ses différents ministères tout au long des Pyrénées, avait fait par deux fois un même songe, peu de temps avant de mourir ...

Il avait vu la Sainte Vierge allongée sur la chaine des Pyrénées, la tête reposant sur le Canigou et les pieds posés sur Lourdes ... L'ami qui avait écouté ce récit avait demandé au père Edouard : "Mais, savez-vous où se trouve son Coeur Immaculé ? ... Le père Edouard le savait car il en avait parlé à un autre ami du Roussillon ...
Le père Edouard savait que dans les Pyrénées se trouvait une montagne creuse, un lieu mystérieux et secret ...

Ce lieu secret, connu des seuls prêtres de l'"AA" ... la montagne du Pech Cardou à Rennes-les-Bains ...

" Solis sacerdotibis " : Un lieu qui est le but de tous ces codages élaborés au cours des siècles par des générations de prêtres, d'Evêques et de Papes ... en vue de la réalisation de la fin du chapitre 11 de l'Apocalyse lié au début du chapitre 12 ...

La Bible et certaines prophéties plus récentes ont annoncé qu'à un certain moment, dans sa jeunesse, le Grand Monarque aura eu a se cacher dans une grotte avec ses compagnons, comme son ancêtre le roi David ...

Même les rabbins dans leurs conférences sur l'avènement du Massiash' en parlent, mais, ayant fait l'impasse sur Jésus et sur le Christianisme, ils n'ont pas encore compris que leur Massiash' n'est autre que notre Grand Monarque ... et qu'à la fin de sa croisade, depuis la France jusqu'en Terre Sainte, il apportera au petit reste des survivants d'Israël la conversion au catholicisme et la Géoula (la délivrance) ...

Les Juifs seront les derniers à se convertir ...

J'avais rencontyré Jean Markale à la fin d'une de ses conférences à Bayonne ... Inintéressant ! ...
Il s'est emparé de l'affaire de Rennes-le-Château avec son pool de dactylos, pour faire fructifier son petit fond de commerce ... Il y a rajouté une pincée de celtisme, mais il n'a rien découvert et n'a rien apporté à nos mystères ... Il s'est contenté d'en recopier beaucoup et d'en tirer une synthèse ...

Il y a environ 800 livres sur les mystères de Rennes-le-Château, et parmi tout ce fatras, il y en a environ 750 qu'il faudrait mettre au poilon ...

Mgr Alain Planet, évêque de Carcassonne, a dit, en visitant cette église assez lourdement chargée en décoration et statuaire saint-sulpicienne, que c'était une bonbonnière ! ...

Mais cet évêque ne sait pas que toute la décoration de cette église est orientée vers le lieu secret du Pech Cardou, à Rennes-les-Bains ... Tout simplement parce qu'il n'a pas lu le "CODE AA RLC, L'ENIGME d'Herman Treil ...

Jésus et Marie avec chacun l'enfant-Jésus dans les bras n'a rien de choquant ...

Si vous vous promenez dans les églises, vous retrouverez des représentations multiples de Jésus à tous les âges de sa vie cachée et publique ...

Bonne soirée
Hercule
Bonjour cher Hercule

Effectivement avant tout pour moi la devise de Gaston Fébus entre autre  comte de FOIX .

Quand un bobo parisien parle de France profonde en pensant surtout à certains départements réputés pauvres et qu'il croit sans doute pauvres d'esprit c'est du mépris , dans ma bouche c'est juste de l'humour en retour, le vrai celui qui consiste à savoir se moquer de soi même parfois .Je suis 3/4 ariégeoise 1/4 héraultaise 100% française .

Vous avez l'air très féru en prophétie...

Sur les 800 livres les 6 que possède mon époux seraient sûrement bons pour le pilon , quand je pense que je m'amusais à l'époque de son goût pour ce mystère (qui semble rester entier  Smile )et voilà que je tombe à mon tour sous le charme , j'en suis à la lecture du troisième mais me demande quand même si je vais avoir le courage d'attaquer le quatrième .Peut être je devrais lire" CODE AA RLC, L'ENIGME d'Herman Treil "

Bonne journée

@Claude JULIE a écrit:

Chère Amie,

Comme vous êtes aimable !
Moi aussi, je m'ennuyais de vous.
C'est vrai, cette panne d'ordinateur m'a bien inquiétée surtout que je n'avais accès à rien du tout et que les
écrans étaient vides… J'en suis venue à bout dans des conditions rocambolesques. J'ai donc du retard…

Cette escapade à RENNES LE CHATEAU, très sympa, surtout sur un coup de tête. En tout cas, belle compli-
cité avec votre mari.

..//...

Il n'empêche, je regrette de ne pas avoir été la petite souris cachée dans la boîte à gants de votre voiture. Je
vous aurais suivis partout en sautillant dans le bénitier et sur les chaises.

Voilà, je suis bien aise de vous retrouver.

Bien amicalement.

Claude

Bonjour Chère Claude ,

Je me serais fait une joie de vous inviter au restaurant dans le jardin de l'abbé Saunière et de sa servante , qui m'a surpris par sa qualité .

Bonne journée mon amie

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« tocos-y sé gaousos »
avatar

Française
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 287
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Ven 28 Sep 2018 - 1:08

Ma Chère Française,

C'est vrai qu'il m'aurait été très agréable de déjeuner dans le petit restaurant que vous décrivez.
En même temps, nous aurions pu confronter nos connaissances sur ce faux mystères qui fait couler
beaucoup d'encre et rapporte aux colporteurs.

Vous savez qui sont les "bobos" parisiens ? 
Ce sont des gauchistes friqués fervents laïcistes, FM ; suivez mon regard, nous en sommes entourés 
pour notre plus grand malheur.
Le vrai Parisien aime la FRANCE à travers les régions qu'il visite pour son plaisir et pour apprendre.

Quant aux mystères, cela a toujours fasciné les lecteurs et je le comprends. Mais c'est un tel ramassis
de romans brodés sur d'autres romans, mélangeant les histoires entre elles -dont le Graal qui fait partie
des romans de la Table Ronde du Roy Arthur et de ses Chevaliers- , mélangeant la vraie histoire des
Templiers avec Rennes le Château, pour aboutir à deux Jésus, frères jumeaux. 
Et également à la dynastie Mérovingienne, descendance des enfants de Jésus et de Marie-Madeleine.

C'est désopilant et parfaitement hérétique ; et tout ça en manipulant des prophéties.
DA VINCI CODE par-dessus, vous êtes en plein dedans.
J'en ai encore parlé très récemment.
De plus, ce sont des gens dangereux à fréquenter car il faut avoir l'âme chevillé au corps pour résister aux
belles paroles.

Lorsqu'on veut se détendre et s'évader, il vaut mieux lires les Légendes régionales dont les Bretonnes qui
sont merveilleuses. En restant dans la tradition, car, actuellement on écrit n'importe quoi. Sur ce plan, mon
Ami Jean MARKALE avait parfaitement raison déconseillant parfois certains ouvrages : l'ENIGME SACREE
par exemple qui a inspiré DA VINCI CODE.

Voilà, ma Chère.
Je vous souhaite une bonne nuit.

Bien à vous.

Claude

P.S. Les légendes celtiques sont superbes ! Se méfier des contrefaçons.
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Française le Ven 28 Sep 2018 - 10:00

@Claude JULIE a écrit:
Ma Chère Française,
...//...
Quant aux mystères, cela a toujours fasciné les lecteurs et je le comprends. Mais c'est un tel ramassis
de romans brodés sur d'autres romans, mélangeant les histoires entre elles -dont le Graal qui fait partie
des romans de la Table Ronde du Roy Arthur et de ses Chevaliers- , mélangeant la vraie histoire des
Templiers avec Rennes le Château, pour aboutir à deux Jésus, frères jumeaux.
Et également à la dynastie Mérovingienne, descendance des enfants de Jésus et de Marie-Madeleine.

C'est désopilant et parfaitement hérétique ; et tout ça en manipulant des prophéties.
DA VINCI CODE par-dessus, vous êtes en plein dedans.
J'en ai encore parlé très récemment.
De plus, ce sont des gens dangereux à fréquenter car il faut avoir l'âme chevillé au corps pour résister aux
belles paroles...//..

Bonjour chère Claude ,

Et j'ajouterai aux beaux écrits , dimanche donc j'ai acheté à la librairie du village un livre dont le titre a attiré ma curiosité "Le SECOND MESSIE. Je m'attendais justement à l'histoire des deux frères jumeaux , que nenni c'est pire que cela . Le délire complet ce serait Jacques de Morlay Suspect .
L'art de mélanger un zeste de vrai à une montagne de faux , très fort . Il n'empêche que comme vous dites , pour peu qu'on ait une foi chancelante on peut se laisser prendre à ces balivernes .Évidemment écrit par des francs-maçons (quelle engeance!!!!)

Allez une belle journée pour vous chère Claude .

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« tocos-y sé gaousos »
avatar

Française
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 287
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Claude JULIE le Ven 28 Sep 2018 - 16:53

Bonjour Chère Française,

Vous vous êtes donc délestée de quelques sous pour acheter le "deuxième messie" ?
C'est Jacques de MOLAY ?
Les bras m'en tombent, quoique ce ne soit guère étonnant puisque tout est entremêlé. 
Je me demande même comment les promoteurs de ces loufoqueries s'y retrouvent…
En réalité, pas du tout car ils se contredisent dans leurs longues tirades gonflés de leur forfanterie.
Le plus grave est qu'ils ont l'air d'y croire… 
J'ai pris pour parti de ne plus répondre à ces sujets qui n'ont rien à voir avec le forum dont l'éthique devrait
être plus rigoureuse.

Quant au "Grand Monarque", certains survivantistes l'attendent : LOUIS XVII ou un de ses descendants 
envoyé du ciel !!!!
Et ça fait 200 ans que ça dure…

Souriez, mon Amie, nous sommes vendredi, le jour de "Vénus" !
Bien à vous, Chère Française.

Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Française le Ven 28 Sep 2018 - 17:05

Je sourie Smile

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« tocos-y sé gaousos »
avatar

Française
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 287
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Hercule Navarrau-Arsa le Mar 2 Oct 2018 - 13:44

Bonjour Reine Claude, Bonjour Française,

Il est certain que l'affaire des Mystères de Rennes-le-Château/ Rennes-les-Bains agglutine autour d'elle toutes les horreurs et les hérésies de la Création et, sur environ 800 livres parus sur ces mystères, 700 sont à mettre au pilon sans le moindre remord ...

Mais s'il en est ainsi, s'il existe autant de confusion en cette énigme, c'est justement parce que ces mystères des deux Rennes sont l'objet d'un combat spirituel sans précédent, lié à la Fin des Temps, de plusieurs manières ...

A Rennes-Le-Château, les Seigneurs des Hautpoul de Rennes, n'avaient pas de fortune et la lignée s'est éteinte juste avant la Révolution par la mort du jeune Joseph d'Hautpoul-Rennes en 1739 ...

Durant la Grande Révolition, il ne restait sur place que la dernière des Hautpoul de Rennes, Mademoiselle Elisabeth, qui inquiète par la tournure des évènements et la révolte de ses paysans, décida de quitter sa demeure de Rennes pour aller se réfugier chez des cousins en région toulousaine ...

Le clergé subissait la dureté des lois antireligieuses et beaucoup de prêtres refusèrent de prêter serment à la République sans les restrictions de Mgr de Bonal ... Ils n'eurent d'autres choix que de devenir hors-la-loi ou de s'exiler à l'étranger ... 8000 prêtres et religieux du Grand-Sud-Ouest passèrent en Espagne pour dix ans et les plus âgés ne purent revenir ... En partant, ils n'avaient droit qu'à un passeport aller-simple et à ne rien emporter avec eux comme économies personnelles ... Avant de partir, l'Evêque d'Alet, Mgr de la Cropte de Chanterac et certains prêtres du diocèse d'Alet ont caché leurs économies, les archives et une partie du trésor sacré d'Alet dans les anciens souterrains de l'antique Rhedae wisigothique, sous l'église de Rennes-le-Château ... Il semble aussi que Mgr Richard Dillon, l'archevêque de Narbonne, y ait joint ses économies personnelles dont il a laissé l'inventaire ...

La décoration saint-sulpicienne codée de l'église de Rennes-le-Château nous invite à nous rendre à Rennes-les-Bains, à 5 km plus à l'Est ...

L'essentiel de nos mystères se situent à Rennes-les-Bains, sous la montagne du Pech Cardou qui est une montagne creuse ... Avec ses eaux chaudes et son goufre, c'était au départ un temple secret et sacré pour les Celtes (les Gaulois et la tribu des Volques Tectosages qui avaient pillé l'Or Maudit du Temple d'Apollon à Delphes : le fameux Or de Toulouse, volé par Capion puis rendu aux Volques qui le cachèrent à Rennes-les-Bains) ...

Quand les Romains sont arrivés en Gaule, ils se sont jettés sur les sources d'eaux chaudes des Pyrénées et ils ont apporté leur paganisme dans cette vallée de Rennes-les-Bains ... En - 70 av J-C, le Grand Pompée en partance pour conquérir l'Espagne a construit un trophée, un mausolé, sur le gouffre du pech Cardou, une nécropole souterraine pour un des membres de sa famille décédé ...

Dès que les Juifs ont rompu l'Alliance en livrant le Messie à la mort, l'Arche d'Alliance qui avait été sortie du Temple par le prophète Jérémie (Préambule du second livre des Maccabées), sortie de Terre Sainte par le passage du Guigal sur la Jourdain (par là-même où elle était entrée avec Josué, et là-même où le Christ fut paptisé par Saint Jean-Baptiste) et cachée à proximité dans le Mont Nébo (Jordanie - Mer Morte) ...
L'Arche fut ramenée en Gaule par les Anges, de la même manière que la maison de l'Annonciation fut déplacée par les Anges, depuis Nazareth jusqu'en Grèce, puis à Lorette dès que l'Italie devenue chrétienne fut apte à l'accueillir ...

En 350 ap J.C. fut caché dans le temple la dépouille de l'Empreur Constant Ier, fils de Saint Constantin et petit-fils de Sainte Hélène ... Il était en cour des Gaules à Autun lorsqu'il a subit un coup d'état par un général Barbare qui envoya des hommes à sa poursuite pour l'assassiner ...

Dans peu de temps, ce temple sera découvert ainsi que le corps de Constant qui sera attribué au Christ, et le Christ sera rejeté par l'Eglise comme le Père Eternel fut rejeté par les Hébreux au désert pour le Veau d'Or ...
Pour nous ce rejet temporaire du Christ va permettre l'avènement de l'Antéchrist ... pour un temps, deux temps et la moitié d'un temps, soit trois an et demi, mais ces temps seront abrégés comme Jésus nous l'a promis ...

Selon les prophéties, tout cet Or de Rennes-les-Bains est destiné au Grand Monarque pour le relèvement de la France, de l'Eglise et du Monde ...

Le Grand monarque sera sacré roi sous le nom d'Henri V à Reims puis comme empereur sous le nom d'Henri VII à Aix-la-Chapelle ...

On ne va pas s'ennuyer ! ...

Si vous avez un livre à lire sur ces mystères, interrogez-moi et je vous donnerai mon avis ...

Meilleures pensées
Hercule
avatar

Hercule Navarrau-Arsa
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 08/12/2017

http://revelation-apoc-key.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Christian Doumergue, spécialiste du mystère de Rennes le Château

Message par Mavendorf le Mar 2 Oct 2018 - 21:20

@Hercule Navarrau-Arsa a écrit:Il est certain que l'affaire des Mystères de Rennes-le-Château/ Rennes-les-Bains agglutine autour d'elle toutes les horreurs et les hérésies de la Création et, sur environ 800 livres parus sur ces mystères, 700 sont à mettre au pilon sans le moindre remord ...

Je ne sais pas ce qu'il reste exactement de votre sélection, mais je trouve que vous êtes encore très large dans ce que vous supposez être valable.

@Hercule Navarrau-Arsa a écrit:Dans un de ses livres, l’auteur Gérard de Sède annonçait que saint Vincent de Paul, l’Abbé Ollier, curé de Saint-Sulpice, et Mgr Nicolas Pavillon, Evêque d’Alet dirigeaient la Compagnie du Saint-Sacrement de l’Autel. L’auteur émettait aussi l’hypothèse que les archives de la Compagnie auraient pu être cachées dans les souterrains du tombeau des Seigneurs sous l’église paroissiale Sainte Marie-Madeleine de Rennes-le-Château.

Vous citez ici Gérard de Sède, vous savez qu'il était la plume de Pierre Plantard, escroc et fondateur du prieuré de Sion. Une société secrète fondée sur l'imaginaire, et des parchemins qui ont été reconnus comme faux. Par conséquent je ne pense pas qu'il soit bien raisonnable de porter du crédit aux écrits de Monsieur Gérard de Sède...

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum