Hommage aux chiens

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Hommage aux chiens

Message par Chevalier du Temple le Jeu 11 Oct 2018 - 14:22

@Française a écrit:Vous avez raison Chevalier moi qui ai 7 chats actuellement mon propos n'était pas de vous contredire et si mes oiseaux n'étaient pas protégés dans les volières ils y auraient droit .
Pourtant j'ai eu à faire à de nombreux éleveurs d'oiseaux de compagnie à l'époque où je fréquentais les forums d'oiseaux et souvent ça se passait bien entre chat et oiseau dans la maison mais ils avaient été conditionnés pour , c'est exactement comme les chiens qui sont conditionnés à l'attaque .
j'ai eu un matin de Naple doux comme un agneau , comme chien de garde zero  Laughing .
C'est sur que l'instinct dans la nature est toujours la .
La vidéo c'est parce que j'ai trouvé trop mignon .

Very Happy Francaise, votre vidéo est magnifique, j'aime beaucoup ce genre de manifestation en provenance des animaux. Chaque matin de bonne heure je suis visité par les oiseaux qui viennent chercher quelque nourriture pour leurs petits. J'ai remarqué la présence d'un chat qui a pour habitude de ramper doucement vers eux, puis attend dans les hautes herbes qu'ils commettent une erreur pour les attraper.

J'aime beaucoup les chiens mais les chats ont fait aussi partie de ma vie. Le dernier chat que nous avions a laissé un impacte dans la famille. En effet, nous avions un chat pas très commode mais de personnalité étonnante, qui remplissait nos jours de bonheur. Et puis, un jour, il a commencé à disparaître pendant deux ou trois jours à la fois. De retour, visiblement exténué et à moitié mort de faim, il avait pour habitude de déposer aux pieds des membres de la famille, un oiseau mort ou même un rat. Je me rappelle avec humour la réaction des femmes de la famille qui hurlaient terrifiées par le spectacle. Un soir, le chat a disparu à nouveau au hasard de la nuit, pour ne jamais plus revenir.



avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1592
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage aux chiens

Message par Française le Jeu 11 Oct 2018 - 17:00

C'est le problème avec les chats leur indépendance fait que nous ne savons pas si on va les garder longtemps , surtout à la campagne .
En plus ils ont un prédateur terrible le chasseur , qui trouve qu'il lui fait trop concurrence justement pour les oiseaux . Smile
Un jour j'ai un chat qui est revenu une patte complètement foutue elle ne tenait qu'à peine il avait été pris dans un piège .
Après les soins et le passage chez le véto ; il se débrouillait bien sur 3 pattes . Smile

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« tocos-y sé gaousos »
avatar

Française
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 301
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage aux chiens

Message par Claude JULIE le Jeu 11 Oct 2018 - 18:51

@Française a écrit:chat et oiseau s'ils sont élevés ensemble depuis leur naissance ils sont copains en principe .


Un chat caresse gentiment un oiseau -

Quand tu as faim mais que tu es au régime. A Nigrán en Espagne, un petit oiseau est posé sur le bord d'un bocal. Luviño un chat curieux essaie de caresser la petite créature sans lui faire de mal. Il approche tout doucement sa patte de l'oiseau et la pose sur ses plumes.
Merci Française pour cette merveilleuse vidéo que j'ai revue avec plaisir !
A n'en pas douter, il y en a d'autres...
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 727
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage aux chiens

Message par Claude JULIE le Jeu 11 Oct 2018 - 19:17

@Chevalier du Temple a écrit:Claude JULIE, le chat est certainement un animal intelligent qui observe beaucoup, raisonne et mémorise. Le problème c'est qu'à part les chiens, j'ai une passion pour les oiseaux. Il se trouve que la plupart des chats aiment tuer les oiseaux rien que pour le plaisir.

Cher Ami,

Oui, parfois mais pas toujours.
Notre chatte "cui-cui", dont j'ai déjà parlé, courait après les souris mais ne les tuait pas.
Elle coursait aussi les lézards qui perdaient leur queue ; maman les faisait filer.
Cela aussi, je l'ai déjà raconté.

Et les chiens qu'on éduque pour tuer les chats ?
Ou pour sauter sur les gens ?

J'adore les chiens mais je suis folle des chats comme Frère Maximilien-Marie du MESNIL-MARIE
dont son chat Lully est le scribe.

Bien à vous.

Reine Claude

P.S. La vidéo de Française est merveilleuse et émouvante.
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 727
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage aux chiens

Message par Française le Jeu 11 Oct 2018 - 19:58

Contente qu'elle vous ait émue chère claude mais je n'en doutais pas .

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« tocos-y sé gaousos »
avatar

Française
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 301
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage aux chiens

Message par Chevalier du Temple le Jeu 11 Oct 2018 - 22:51

Claude JULIE, excusez-moi mais le nom de "cui-cui" que vous avez donné à votre chatte me fait sourire pour une raison évidente. Sans malice aucune bien sûr.

Je suppose que les animaux étant ce qu'ils sont, il est plus que possible que certains d'entre eux possèdent des qualités et des défauts que l'on retrouve chez les humains. Dans ma vie, j'ai rencontré autant de chiens que de chats vicieux, mais dans l'ensemble, ce sont des animaux merveilleux qui méritent notre affection. Je suis tout à fait d'accord avec vous, en ce qui concerne la vidéo originale de Française.



avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1592
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage aux chiens

Message par Claude JULIE le Jeu 11 Oct 2018 - 23:48

@Chevalier du Temple a écrit:Claude JULIE, excusez-moi mais le nom de "cui-cui" que vous avez donné à votre chatte me fait sourire pour une raison évidente. Sans malice aucune bien sûr.

Je suppose que les animaux étant ce qu'ils sont, il est plus que possible que certains d'entre eux possèdent des qualités et des défauts que l'on retrouve chez les humains. Dans ma vie, j'ai rencontré autant de chiens que de chats vicieux, mais dans l'ensemble, ce sont des animaux merveilleux qui méritent notre affection. Je suis tout à fait d'accord avec vous, en ce qui concerne la vidéo originale de Française.



Cher Ami, 

Notre chatte s'appelait "cui-cui" car elle ne disait pas "miaou" !
Rappelez-vous, j'ai dû vous le dire lorsque je vous ai parlé du petit serin de ma nièce….
Cette chatte m'adorait et "sentait" quand j'allais arriver chez mes parents, à GRASSE, car elle ne faisait plus
la sieste à partir de 10 H du matin. Dès qu'elle me voyait derrière la porte-fenêtre, elle émettait des petits
sons et se mettait debout contre la vitre pour m'appeler. Ah ! les retrouvailles…
Et lorsque je devais partir pour rentrer à PARIS, elle était toujours dans mes jambes.
Après mon retour, maman me disait que c'était la tristesse : pendant deux semaines Cui-cui allait dans ma
chambre et pleurait ; et mon père s'ennuyait de "la bavarde".
Et c'est dans ma chambre qu'elle s'est couchée pour mourir.

J'ai vécu de belles histoires d'amour avec tous nos chats.
Et même avec celui de mon ancienne concierge dans mon précédent appartement. Je crois vous l'avoir déjà
racontée.

Les animaux éclairent vraiment notre vie.

Bien à vous.

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 727
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage aux chiens

Message par Chevalier du Temple le Ven 12 Oct 2018 - 1:55

Claude JULIE, les chats éprouvent en effet des sentiments pour les humains. Ils ressentent des émotions en fonction de leur vue, ouïe, odorat, toucher et goût.

Certains animaux sont vraiment dotés de capacités et de sens supérieurs à nous humains. Ces merveilles de la création nous sont d'une aide prodigieuse, rien que d'être à leur contact.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1592
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

hommage aux animaux sur les champs de bataille

Message par Française le Mer 14 Nov 2018 - 10:40



Un chien, en Afghanistan. REUTERS/Finbarr O'Reilly
Chiens, chats, pigeons voyageurs et même vers luisants, eux aussi se sont battus, et de manière héroïque, pendant les deux guerres mondiales.




Le 11 novembre, il est important de rendre hommage à ceux qui ont donné leur vie et pris des risques pour leur pays. Mais le statut d’ancien combattant ne s’applique pas seulement aux Homo sapiens. Depuis que les humains combattent au front, les animaux servent à leur côté sur les champs de bataille.
Les chevaux sont les plus connus d'entres eux, mais d’autres espèces ont participé aux conflits, certaines d'entre elles pourraient même vous surprendre. Même les humbles vers luisants ont servi sous les drapeaux, dans leur uniforme incandescent.
Voilà quelques exemples d’animaux les moins communs, ayant secondé les troupes sur le front ou les populations à l'arrière.
Les chiens (et un chat)
L’odorat et l’ouïe affutés des chiens sont depuis longtemps d'un grand secours aux soldats pour repérer les bombes et les mines, trouver les soldats blessés, et prévenir les attaques imminentes. L'armée russe utilisait des chiens de traineau pour se déplacer et un pitbull américain a même reçu le titre de sergent, «Sergent Stubby» (trapu, courtaud), après avoir attaqué un espion allemand pendant le Première Guerre mondiale.

Mais ils ont aussi été mis à contribution pour de moins biens nobles causes. Avant la guerre de Sécession aux Etats-Unis, les limiers étaient chargés de courir après les esclaves qui tentaient de s’échapper, et un projet (heureusement abandonné) lors de la Seconde Guerre mondiale prévoyait d’utiliser les chiens pour des attentats suicides dans les camps ennemis.
En 1943, le Royaume-Uni a créé la Médaille Dickin pour récompenser les animaux ayant servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Parmi les 54 médaillés, on compte beaucoup de chiens et de pigeons voyageurs, mais aussi un chat fidèle et loyal, nommé Simon.

Il a été décoré après avoir tué une infâme colonie de rats qui pillaient les rations de nourriture à bord d’un navire de la marine britannique, et ce, même après avoir été blessé par un tir de canon ayant pourtant tué 17 membres de l’équipage. Simon et 11 autres récipiendaires de la Médaille Dickin sont enterrés au Ilford Animal Cemetery, à l’extérieur de Londres.
Les vers luisants
Pendant la Première Guerre mondiale, les soldats britanniques ont fait de l'incandescence des vers luisants leur alliée. Après en avoir rassemblé des milliers dans un bocal, les militaires les utilisaient pour éclairer les messages et les cartes dans les tranchées sombres.
En 2004, le gouvernement britannique a rendu hommage aux vers luisants et à d’autres animaux avec une sculpture érigée en leur mémoire, portant cette inscription:
«Ce monument est dédié à tous les animaux qui ont servi et qui sont morts aux côtés des troupes britanniques et alliées pendant les guerres et les campagnes à travers le temps. Ils n’avaient pas le choix.»
Les éléphants
Avec les chevaux et les chiens, les éléphants sont dans les premiers à avoir été sollicités sur les champs de bataille, utilisés comme des tanks. L’exemple le plus connu est sans doute celui d’Hannibal, qui a emmené plus de 30 éléphants dans sa traversée des Alpes en 218 avant JC.
Le plus vieux de tous les animaux anciens combattants est peut-être Lin Wang appelé aussi Grandpa Lin, un éléphant ayant servi pendant la Seconde Guerre mondiale, mort à l’âge de 86 ans. Après avoir été appelé sous les drapeaux par les Japonais pour transporter des vivres à travers la jungle birmane, Lin Wang a été capturé par l’armée chinoise et est devenu un agent double.

Les éléphants ont aussi été utilisés pour traverser, à gué, des rivières en pleine crue et ils pourraient bien avoir inspiré JRR Tolkien pour créer les oliphants du Seigneur des anneaux. Quant au film Operation Dumbo Drop, il est tiré d’une histoire vraie, une mission américaine dont le but était de transporter en avion une paire d’éléphants pour transporter du bois de construction à travers les montagnes du Vietnam. (Le vrai nom de la mission, Operation Barroom, faisait référence au bruit provoqué par un pet d’éléphant.)
Mais les pachydermes ont aussi été sollicités «à l'arrière». L’armée britannique a utilisé environ 1,2 million de chevaux et de mules pendant la Première Guerre mondiale, créant une pénurie de moyens de transports dans les villes de Grande-Bretagne. C’est alors qu’est arrivée Lizzie l’éléphante, la Rosie la riveteuse du règne animal.
Lizzie était l’éléphante d’un cirque ambulant, embauchée pour transporter de la ferraille d’un marchand à un autre dans la petite ville de Sheffield. Elle était capable de porter le même poids de chargement que trois chevaux réunis. D’autres éléphants ont été mis à contribution dans des fermes, pour labourer les champs et transporter les récoltes. Les chameaux ont été aussi utilisés pour trimballer de lourds chargements alors que les chevaux étaient réquisitionnés sur le front.
Les dauphins
De même que l’odorat développé des chiens, l’utilisation du sonar par les dauphins a été indispensable pour les troupes américaines pour localiser les mines sous-marines. Le Programme de mammifères marins de l'US Navy s'est servi des otaries et des phoques pour leur capacité à aller chercher des objets dans l’océan. La marine américaine a même utilisé des orques et des baleines beluga pour des expéditions en eaux profondes ainsi que des requins et des raies pour tester la résistance des combinaisons de plongée en Kevlar.
Les pigeons voyageurs
Les pigeons voyageurs ne sont pas aussi souvent récompensés que leurs compagnons à quatre pattes. Mais l’un d’entre eux a reçu les honneurs pour avoir, malgré ses blessures, sauvé la vie de presque 200 militaires américains.
Cher Ami, c’est son nom, a été donné au service des transmissions de l’armée américaine par les Britanniques, et a servi dans le 77e régiment d’infanterie pendant la Première Guerre mondiale. Bloqué derrière les lignes ennemies, le 77e s’est retrouvé sous le feu de troupes amies. Après avoir envoyé deux pigeons, tués par les troupes allemandes, le lieutenant-colonel Charles Whittlesey a rédigé un dernier appel et l’a attaché à la patte de Cher Ami. Les Allemands ont tiré sur le pigeon alors qu’il s’envolait. Devenu aveugle et touché au poumon et à la patte, Cher Ami n'en a pas moins continué son voyage de 25 miles (un peu plus de 40 km) pour délivrer le message de Whittlesey:
«Nous sommes le long de la route parallèle au 276.4. Notre propre artillerie fait un tir de barrage sur nous. Pour l’amour du ciel, arrêtez!»

Cher Ami est devenu un héros américain, inspirant un poème à l’auteur Harry Web Farrington, décrivant le douloureux vol qui a coûté sa patte à Cher Ami (et qui se termine ainsi: «Il m'est difficile de tenir sur une jambe»). Aujourd’hui, vous pouvez le voir empaillé au Smithsonian National Museum of American History à Washington.


Plus près de chez nous, il y a trois ans à Bruxelles, se tenait l’exposition Chienne de vie, relatant la vie des animaux durant la Première Guerre mondiale. Mais aujourd’hui, si vous voulez rendez hommage à ces braves bêtes mortes pour la France, le plus simple est encore de se rendre au cimetière animalier d’Asnières-sur-Seine, où vous pourrez vous arrêter sur la tombe de Mémère ou Dick, chiens de tranchée de la Première Guerre mondiale.
En France, maintenant encore, l'armée de terre recrute, entraîne et chouchoute des «chiens, chevaux, pigeons, moutons, boucs», soit pour leur utilité directe sur le terrain, soit pour leur statut de mascotte. Au Mont Valérien, à proximité de Paris, il existe encore le plus vieux colombier militaire d'Europe, «maintenu essentiellement pour entretenir la traditon», précise France TV Info, et qui accueille quelques 150 pigeons.
Emma Roller
Traduit et adapté par Maïlys Masimbert
Emma Roller

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« tocos-y sé gaousos »
avatar

Française
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 301
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage aux chiens

Message par Chevalier du Temple le Mer 14 Nov 2018 - 12:38

Un hommage spécial bien mérité pour les animaux de la Première guerre mondiale car l'on a tendance à oublier que dans la guerre, la souffrance est aussi bien humaine qu'animale.

La souffrance des animaux qui tombaient avec les hommes sur les champs de bataille de Verdun fut grande. A en croire les nombreuses lettres de poilus qui demandent reconnaissance pour les animaux de guerre, nos soldats précisent que les animaux blessés souffraient et hurlaient autant que les hommes. Ce qui frappe lorsqu'on lit ces lettres de nos héros, c'est que souvent les soldats considèrent ces animaux comme des frères d'arme.

J'ai fait quelques recherches pour l'occasion, et j'ai découvert qu'au cours de la Grande Guerre de 14-18, non seulement 100.000 chiens furent utilisés, mais aussi onze millions de chevaux, ânes et mulets. Ainsi que 200.000 pigeons.

A quand une stèle de commémoration à Verdun même, pour honorer le sacrifice de ces précieux amis de l'homme ?
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1592
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum