La culture chrétienne en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La culture chrétienne en France

Message par Chevalier du Temple le Mer 6 Juin 2018 - 13:33

C'est terrible à dire mais dans le contexte actuel, il y a une grande ignorance dans le domaine religieux chez les chrétiens français. Actuellement, je converse pratiquement tous les jours dans les forums où les athées ont une plus grande connaissance de la culture chrétienne que les chrétiens.

En France, les gens ne savent plus grand chose de la religion. Les baptisés français se reconnaissent volontiers catholiques, mais ces catholiques ne pratiquent que fort peu leur religion et ne croient pas grand chose de sa doctrine. Ils nient souvent jusqu'à l'immortalité de l'âme et même l'existence de Dieu telle que nous la concevons.

Pourtant, partout dans le monde se manifeste un grand désir de connaître.

L'inculture des français à l'égard du christianisme est croissante alors qu'à l'étranger la curiosité est grande pour la religion et tout ce qui touche aux expériences spirituelles. Dans notre pays il y a une vision négative du religieux nourrie par l'Education nationale et les médias. La religion est perçue comme un facteur de fanatisme et de tension qui apporte à la société plus de conflit que de paix.

Ce phénomène est vraiment étonnant dans un pays comme la France, profondément marqué par la culture chrétienne. Que diantre, si le christianisme devient incompréhensible alors c'est un pan immense de notre culture et de notre histoire qui va le devenir. Si notre Education nationale veut vraiment éduquer nos enfants et leur donner accès à la compréhension du monde, ne serait-il pas nécessaire que les écoles de la République prennent en compte les religions ?

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1404
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture chrétienne en France

Message par Mavendorf le Mer 6 Juin 2018 - 13:53

@Chevalier du Temple a écrit:Ce phénomène est vraiment étonnant dans un pays comme la France, profondément marqué par la culture chrétienne. Que diantre, si le christianisme devient incompréhensible alors c'est un pan immense de notre culture et de notre histoire qui va le devenir.

Ce n'est simplement une culture, c'est aussi une tradition vivante, une institution politique : la Royauté Catholique Française. Sans le roi, ça ne tient pas, c'est pour ça qu'il faut s'accrocher à la monarchie, elle sera toujours le meilleur allié de l'Eglise.  Very Happy

@Chevalier du Temple a écrit:Si notre Education nationale veut vraiment éduquer nos enfants et leur donner accès à la compréhension du monde, ne serait-il pas nécessaire que les écoles de la République prennent en compte les religions ?

La république est programmée pour détruire la chrétienté. Il est absurde de concevoir que ses institutions peuvent être utilisées pour une finalité chrétienne.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2139
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture chrétienne en France

Message par Camisard le Mer 6 Juin 2018 - 18:56

Il y a deux phénomenes liés mais néansmoins distincts

1- la montée de l'irreligion: de plus en plus de gens se déclarent sans religion (athées, déistes, agnostiques etc.etc.etc) qui sont même majoritaires chez les jeunes adultes

2- l'absence plus ou moins totale de connaissances chez ceux qui se revendiquent "Chretiens". je ne parle même pas de pratique même occasionnelle: méconnaissance des dogmes fondamentaux (le Salut, l'Incarnation, La Trinité ou ne serait ce qu'une simple connaissance basique de la Bible)  Demandez aux gens qui compose la Trinité, les réponses sont consternantes (J'ai eu droit à Jésus-Marie-Joseph), la différence entre l'Assomption et l’Ascension et même si on veut vraiment creuser la différence entre les dogmes de la Naissance Virginale de Marie  et l'Immaculée Conception ....Du chinois pour monsieur-tout-le-monde!

Sans compter que non seulement  les gens sont souvent incapables de transmettre des rudiments de foi mais en plus ils n'envoient plus leurs enfants au catéchisme. Ce qui accroîtra  la montée mécanique des irreligieux

Les Chrétiens de ce pays sont en train de devenir une communauté religieuse minoritaire dans la population. Mais consciente de ça et certainement plus vivace. "Un résidu" militant, une petite graine pour ensemencer l'avenir ?

"Voyez le cultivateur : il attend le précieux fruit de la terre en faisant preuve de patience envers lui jusqu'à ce qu'il ait reçu les premières et les dernières pluies (Jacques 5,7)"

Nous sommes en jachère
avatar

Camisard
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 54
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture chrétienne en France

Message par Prince de Talmont le Mer 6 Juin 2018 - 20:00

@Camisard a écrit:
Sans compter que non seulement  les gens sont souvent incapables de transmettre des rudiments de foi mais en plus ils n'envoient plus leurs enfants au catéchisme.

Le ferait-il que ça ne changerait rien. La peau de chagrin qui reste du catéchisme dans les paroisses s'apparente plus à un cours d'éducation civique sur le "vivre ensemble" qu'à un catéchisme digne de ce nom. On y parle plus des ONG américaines que des dogmes catholiques (dont on ne parle pas du tout en fait).

@Camisard a écrit:Les Chrétiens de ce pays sont en train de devenir une communauté religieuse minoritaire dans la population. Mais consciente de ça et certainement plus vivace. "Un résidu" militant,  une petite graine pour ensemencer l'avenir ?


Il y a la graine de la Tradition, elle sauve les meubles et attire de nombreux jeunes. Tant que cette graine demeure, tout est possible pour l'avenir.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1792
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture chrétienne en France

Message par Chevalier du Temple le Mar 12 Juin 2018 - 10:53

C'est le devoir des chrétiens de France de tout faire pour maintenir et faire progresser la religion chrétienne dans NOTRE pays. C'est aussi leur devoir de s'éduquer afin de contre-attaquer l'athéisme croissant qui est une doctrine dangereuse pour les esprits ainsi que les mensonges de l'islam totalitaire.

Ne laissons pas mourir en France, le message chrétien qui est bon, vrai et libérateur. Un message d'envergure universelle ouvert à tous. En ces temps terribles pour les âmes, il est tellement important de faire connaître nos valeurs morales et de mener une propagande active en faveur du Christ.

La France partage une longue histoire avec la religion chrétienne, un véritable patrimoine de réflexion et de pensée sur l'homme et la société. La culture religieuse fait partie de la culture humaine fondamentale et il se trouve que nos valeurs chrétiennes sont des fines fleurs de l'humanisme occidental. De loin supérieures aux valeurs douteuses de l'islam qui prône la haine de l'autre, la mort et la violence.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1404
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture chrétienne en France

Message par Chevalier du Temple le Jeu 14 Juin 2018 - 7:20

La France est la " Fille aînée de l'Église ". Ce titre de gloire lui appartient de plein droit. On peut le lui envier, on ne peut pas le lui ravir. Son histoire, l'histoire de France, est celle même du christianisme catholique.

L'établissement du catholicisme en Gaule date des Apôtres. Tandis que le pape Clément de Rome, disciple de saint Paul, avait employé, à la fin du premier siècle, des missionnaires pour évangéliser la Gaule, ce sont des disciples de l'apôtre saint Jean qui sont venus de Grèce et d'Asie Mineure, au cours du second siècle, prêcher en Gaule la religion de Jésus-Christ. A Lyon, sur les rives du Rhône, moins de deux cents ans après la prédiction de l'Évangile, Jésus-Christ eut :...des Apôtres qui l'annoncèrent, des Fidèles qui l'adorèrent, des Martyrs qui le proclamèrent et versèrent leur sang pour Lui.

Tels sont les débuts du Christianisme en Gaule.

Aussitôt après ces premiers apôtres, ces premiers fidèles, ces premiers martyrs, toute la Gaule devint Chrétienne.

La Gaule Chrétienne subit l'assaut des barbares qui vinrent s'établir en plusieurs tribus sur son sol. L'une d'entre elles, la tribu des Francs, occupant un petit territoire au sud de la Belgique, avait pour chef Clovis, époux d'une princesse catholique, Clotilde.

En 495, à Tolbiac, alors qu'il essayait de repousser une tribu d'Alamans envahisseurs, au cours de la bataille encore indécise, Clovis contracta un pacte avec Jésus-Christ. Il se fit baptiser à Reims et, avec lui, trois mille de ses guerriers. Saint Rémi, évêque de Reims,lui administra le baptême, consacrant ainsi le pacte du chef des Francs avec Jésus-Christ. Ainsi par la volonté de Clovis, roi des Francs, la Gaule, désormais appelée la France, devint chrétienne avant toute autre partie de l'Europe.

Le pacte de Clovis l'avait établie " Fille aînée de l'Église ".

Chrétienne, la France le fut dès lors :... par ses Chefs, par ses Évêques, par son Peuple, par ses Saints.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1404
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture chrétienne en France

Message par Chevalier du Temple le Jeu 23 Aoû 2018 - 19:54

Nous avons besoin de nos racines, de notre histoire et de notre culture chrétiennes. La chrétienté a puissamment contribué à forger la perception de l'homme dans nos sociétés. La France est un pays qui a puisé pendant des siècles, sa force sur un socle culturel commun. Notre religion a permis une cohésion et une certaine stabilité. L'immense travail du catholicisme nous a permis de tisser des bases sociétales et repères culturels. De leur côté, les rois de France, très chrétiens, ont effectué un travail énorme pour que nous puissions avoir un pays comme la France.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1404
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture chrétienne en France

Message par Excalibur le Jeu 23 Aoû 2018 - 22:47

Les prêtres "venus d'ailleurs": un espoir et un problème pour l'Eglise de France.

Sotteville-lès-Rouen (AFP) - Après les missionnaires blancs en Afrique, missionnaires noirs en Europe: un prêtre catholique exerçant en France sur dix est étranger, et le plus souvent africain.



Renversement de vapeur historique, ils soutiennent une église vieillissante et certains montent en grade, malgré quelques difficultés d'adaptation.

Tel le Congolais Aimé-Rémi Mputu Amba, 51 ans, costaud aux épaules carrés mais aux yeux rieurs derrière de grosses lunettes.


Ordonné en République Démocratique du Congo, chassé par des combats dans sa région, il arrive en France en 1999. Il assure des remplacements dans différentes régions, puis est nommé curé dans une petite paroisse du diocèse de Rouen, avant d'arriver récemment à Sotteville-lès-Rouen, une ville de 30.000 habitants, où il est en charge de trois églises et dirige aussi le doyenné de Rouen Sud qui coiffe six paroisses.

Son premier choc aura été la découverte de la solitude. La sienne et celle de ses ouailles.

"Ce qui m'a le plus marqué au début, c'est de me retrouver seul le soir dans une grande maison et d'être seul à table. En Afrique la famille est


toujours autour de vous".

"J'ai eu un autre choc quand je suis allé rendre visite à la famille d'un défunt": une femme seule l'accueille. "Lors d'un deuil au Congo, les gens apportent des rameaux, ils viennent pleurer, rire, danser. J'ai soudain réalisé que j'étais dans une autre culture."

Les prêtres étrangers sont jeunes: leur moyenne d'âge est inférieure à 50 ans, contre 72 ans chez les prêtres français, touchés depuis des années par la crise des vocations.

Leur nombre monte régulièrement, ce qui a conduit les évêques de France à créer un groupe de travail chargé de se pencher sur leurs problèmes, présidé par l'évêque de Saint-Etienne, Mgr Dominique Lebrun.

La décision reflète peut-être quelques inquiétudes.


- 'Ma valise est prête' -


"Certains regardent vers Rome", reconnaît le père Pierre-Yves Pecqueux, secrétaire général adjoint de l'épiscopat et ancien responsable de la Mission universelle de l'Eglise.

Le Vatican "a tendance à dire: limitez les accueils", pour ne pas dépasser le seuil de 20 à 25% d'étrangers au sein d'un presbytérium (ensemble des prêtres d'un diocèse), explique-t-il. "Question d'équilibre, comme pour d'autres communautés, y compris la communauté nationale".

Il s'agit aussi "de ne pas appauvrir les Eglises du Sud", car ce sont souvent les meilleurs qui partent.

Selon le Guide 2014 de l'Eglise catholique de France, elle compte 1.620 prêtres "venus d'ailleurs", dont 916 Africains et 314 Européens (dont une moitié de Polonais). A rapprocher du nombre total des prêtres présents en France, soit 16.830 hommes.

Certes, les prêtres étrangers ne sont que "prêtés" par leur évêque, pour trois ans renouvelables. Et ils se disent prêts à repartir.

Le Burkinabé Joël Tapsoba, 61 ans, curé de la paroisse de Saint-Irénée à Lyon, n'hésitera pas une seconde. Un jour missionnaire, toujours missionnaire. "Ma valise est prête et je suis prêt à partir au Tchad", par exemple, dit-il.

"Je ne peux pas rester en France longtemps", dit le Sénégalais Jacques Badji, vicaire depuis peu de la paroisse de Sceaux, en région parisienne.

S'il ne portait pas l'habit de la communauté du Verbe de vie, issue du Renouveau charismatique, sa silhouette élancée et sa taille (1,95 m) le feraient prendre pour un pro de basket.

Il dit n'avoir trouvé qu'"amitié, ouverture et fraternité" à Sceaux. Surtout "lors de moments de grande tension, lorsqu'un ancien curé s'est trouvé en captivité en Afrique". Enlevé au Cameroun en novembre, le père Georges Vandenbeusch a été libéré le 31 décembre.

Les prêtres rencontrés ne semblent pas s'être heurtés à un problème relativement fréquent chez les "missionnaires" africains, à savoir l'acceptation difficile du rôle important des laïcs dans l'Eglise de France, alors que la tradition africaine place le prêtre en position d'autorité centrale de la communauté.

"Je fais un effort d'acculturation, je ne transporte pas l'Afrique en Europe mais j'essaie de vivre en Europe en sachant que je suis un Africain", explique Aimé-Rémi Mputu Amba.

https://www.nouvelobs.com/societe/20140417.AFP5101/les-pretres-venus-d-ailleurs-un-espoir-et-un-probleme-pour-l-eglise-de-france.html

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Les mensonges et les erreurs d’hier nourrissent la vérité et la réalité de demain
avatar

Excalibur
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 1155
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture chrétienne en France

Message par Chevalier du Temple le Sam 25 Aoû 2018 - 9:03

Excalibur, c'est la même chose là où j'habite. Sur trois prêtres que comprend mon église, deux sont des prêtres qui viennent d'Afrique pour deux où trois ans.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1404
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture chrétienne en France

Message par Chevalier du Temple le Jeu 6 Sep 2018 - 11:47

Vous souvenez-vous du franc-macon Vincent Paillon, ce ministre de l'Education nationale, qui proclamait publiquement qu'il fallait continuer le travail de la Révolution en éliminant l'Eglise catholique ?

Supprimer la religion ne change rien aux hommes car se sont eux qui sont tordus, pas la religion ! Il ne faut pas se laisser berner par ce non-sens rhétorique. Le problème avec la critique antichrétienne, c'est qu'elle exagère souvent les crimes commis à travers les âges par des fanatiques religieux, tout en négligeant ou en rationalisant les crimes plus importants commis par des fanatiques laïques.

L'affirmation que la principale source des meurtres et des conflits de l'histoire proviennent de la religion est tout simplement faux. C'est une affirmation gratuite qui provient généralement de gens qui ignorent ou falsifient même, l'évidence historique. La vérité, c'est que la religion ne peut pas rivaliser avec les meurtres perpétrés par les régimes athées qui sont responsables, d'après les historiens les plus éminents, de la mort violente de plus de 100 million d'êtres humains, rien qu'au 20e siècle. Ces régimes qui ont suivi à la lettre les conseils du manifeste communiste qui dit explicitement :... << Nous voulons créer un homme nouveau et une nouvelle utopie, libéré du joug de la religion et de la morale traditionnelles. >>

Cette idée utopiste est responsable d'un océan de sang et d'une montagne de cadavres. Si dans le passé des fanatiques religieux ont commis des horreurs qui sont impossibles à défendre au nom de leur croyance, il faut rappeler que la religion fournit un Code Moral qui condamne le massacre d'innocents. Les enseignements moraux de Jésus-Christ ne fournissent aucun soutien pour les injustices commises au nom du Christianisme, par des gens peu scrupuleux de la morale et de son message de paix.

On ne doit pas nier la présence de la religion dans la société ou même son rôle dans l'évolution de la civilisation européenne. Ce rôle du Christianisme, est la formation des valeurs et principes fondamentaux de l'Union, la centralité de la personne humaine, la solidarité aussi. Comment peut-on refuser les racines chrétiennes de la France et de l'Europe ?

Enfin, le Christianisme comme religion et culture ainsi que la foi chrétienne des peuples et des habitants de notre continent semblent si évidents, qu'il n'est guère besoin de les mettre en avant comme des éléments de la construction européenne. Il est absolument incroyable que le simple rappel de nos racines chrétiennes, puisse susciter autant d'inquiétude et même de rejets aussi violents. Mais comment penser que l'on puisse édifier une Union Européenne, tout en négligeant l'identité propre des peuples de notre continent ?

Que diantre, il s'agit là d'une identité historique, culturelle et morale, une identité constituée par un ensemble de valeurs universelles, que le Christianisme a contribué à forger, acquérant ainsi un rôle historique et fondateur à l'égard de l'Europe. Ces valeurs représentent l'âme du continent européen, elles doivent demeurer parmi nous comme un ferment de notre civlisation. Elles sont un exemple pour le monde entier depuis des siècles.

Est-il possible de fonder des valeurs actuelles en oubliant notre identité historique ? Les plus grands historiens reconnaissent l'importance historique du Christianisme dans la formation de la France et de l'Europe. En effet, l'Europe est le résultat de l'unification par le Christianisme et par la conscience d'être européen et chrétien.
avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1404
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum