Le sexisme prétexte à l'émasculation générale par culpabilisation des hommes en tant qu'homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sexisme prétexte à l'émasculation générale par culpabilisation des hommes en tant qu'homme

Message par Mabblavet le Ven 1 Juin 2018 - 14:19

La lutte contre le sexisme devient une cause planétaire financée par la Banque mondiale.
Il faut croire que le plan mis à jour sur
ce fil par notre ami forumiste Jean-Pierre Aussant est bel et bien en route.

Article de Pauline Mille dans Réinformation.TV   (31 mai 2018)

Inégalités hommes femmes : le coût du sexisme se monte à 160.000 milliards de dollars



La Banque mondiale vient de publier un rapport sur l’incidence des inégalités homme femme sur l’économie de la planète. Leur coût serait de 160.000 milliards de dollars par an. De quoi établir le sexisme numéro 1 au box-office des ennemis publics où il rejoint le terrorisme et le manque d’ardeur écologiste.

Je n’aurais jamais cru que le sexisme coûtait si cher. Ces machos qui nous tiennent nos chaises et ces musulmans qui confinent leurs épouses au harem, hé bé, c’est officiel, ça fait perdre 160.000 milliards de dollars à l’économie planétaire. Je vous dis ça à la louche, car à ce niveau, on n’est plus à dix milliards près, ni à une plaisanterie grivoise d’Harvey Weinstein. Le cancer, le sida, le manque d’eau, sont bien peu de choses devant les inégalités hommes-femmes.

160.000 milliards de dollars, coût certifié par la Banque mondiale

Ne nous attardons pas au calcul qui a mené à ces 160.000 milliards de dollars, pour deux raisons.

Un, c’est la Banque mondiale qui l’a fait, donc, c’est du sérieux. Ils ont étudié 141 pays, constaté que ces 160.000 milliards de dollars représentent environ 2 % du PIB, et correspondent à une différence de revenu de 23.620 dollars par personne et tête de pipe, enfin, que nous, les femmes, ne détenons que 38 % de la richesse mondiale. Ne manque à l’étude que l’âge du capitaine.

Deux, si vous voyiez le détail du calcul, vous seriez portés à chipoter, j’en suis sûre. Rien que le principe en est un peu crétin : ils ont pris la différence entre ce que gagne aujourd’hui l’humanité entière et ce qu’elle gagnerait si les femmes gagnaient autant que les hommes, et l’ont baptisé coût des inégalités hommes femmes, et cela fait 160.000 milliards de dollars.

Le sexisme remplace l’exploitation capitaliste dans leur dialectique

Je suis d’accord avec vous : en dehors du fait que la définition est idiote, on se demande comment ils calculent le revenu de l’humanité entière, et encore moins ce qu’elle gagnerait si les femmes gagnaient autant que les hommes, mais je vous arrête tout de suite : on n’est ni dans le bon sens, ni dans la réalité, on est dans la masse des chiffres intimidants que lance périodiquement la Révolution mondiale. Ce qui est intéressant est donc la conclusion politico-morale irréfragable et scientifique que la Banque mondiale tire de ses savants calculs. Et là tout est clair : le sexisme, voilà l’ennemi, le sexisme qui nous fait tant de mal et nous fait perdre tant d’argent. Quentin Wodon, économiste chef à la Banque mondiale le dit : « Tout le monde profiterait de l’égalité hommes femmes ».

Réduire les inégalités hommes femmes et la fracture sociale

Investir dans les femmes profiterait tant aux plus pauvres qu’au plus riches. L’éradication du sexisme réduit les inégalités sociales, c’est un objectif pour l’humanité. Le Nord et les Anglo-Saxons sont en avance sur nous dans ce domaine comme dans d’autres. Ils mènent la Révolution globale. En Norvège, la loi oblige les entreprises à nommer au moins 40 % de femmes aux postes de direction. En Angleterre, les entreprises de plus de 250 personnes sont tenues de publier chaque année la différence entre le salaire des hommes et celui des femmes.

Et la valse des chiffres continue… Le coût total de cette opération de « pédagogie » (i.e. de propagande), pas besoin de la Banque mondiale pour nous aider à le calculer : un peu moins de liberté, un peu plus de totalitarisme soft et politiquement correct.

Pauline Mille
[SOURCE : Réinformation.TV]
La Révolution fonctionne par des oppositions factices qu'elle instrumentalise ensuite pour asseoir sa société contre-nature (voir Principe du moteur de la Révolution sur le site www.viveleroy.fr)


Dernière édition par Mabblavet le Ven 1 Juin 2018 - 14:38, édité 2 fois
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 623
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sexisme prétexte à l'émasculation générale par culpabilisation des hommes en tant qu'homme

Message par Prince de Talmont le Ven 1 Juin 2018 - 14:30

Quel bouffon tour de bonneteau.
Il serait davantage pertinent de faire le rapport entre couts salariaux et réalité du travail correspondant.



_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1727
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sexisme prétexte à l'émasculation générale par culpabilisation des hommes en tant qu'homme

Message par dis_non le Ven 1 Juin 2018 - 18:38

Je trouve qu'actuellement les hommes paient cher... le fait d'être simplement des hommes. La nature nous a fait différents, complémentaires et pas égaux. Il faut respecter nos spécificités. Rechercher l'harmonie plutôt que la compétition.
avatar

dis_non
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 12
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 41
Localisation : Suisse

https://www.facebook.com/dis.non

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sexisme prétexte à l'émasculation générale par culpabilisation des hommes en tant qu'homme

Message par Claude JULIE le Dim 10 Juin 2018 - 2:43

@Mabblavet a écrit:La lutte contre le sexisme devient une cause planétaire financée par la Banque mondiale.
Il faut croire que le plan mis à jour sur
ce fil par notre ami forumiste Jean-Pierre Aussant est bel et bien en route.

Article de Pauline Mille dans Réinformation.TV   (31 mai 2018)

Inégalités hommes femmes : le coût du sexisme se monte à 160.000 milliards de dollars









La Banque mondiale vient de publier un rapport sur l’incidence des inégalités homme femme sur l’économie de la planète. Leur coût serait de 160.000 milliards de dollars par an. De quoi établir le sexisme numéro 1 au box-office des ennemis publics où il rejoint le terrorisme et le manque d’ardeur écologiste.

Je n’aurais jamais cru que le sexisme coûtait si cher. Ces machos qui nous tiennent nos chaises et ces musulmans qui confinent leurs épouses au harem, hé bé, c’est officiel, ça fait perdre 160.000 milliards de dollars à l’économie planétaire. Je vous dis ça à la louche, car à ce niveau, on n’est plus à dix milliards près, ni à une plaisanterie grivoise d’Harvey Weinstein. Le cancer, le sida, le manque d’eau, sont bien peu de choses devant les inégalités hommes-femmes.

160.000 milliards de dollars, coût certifié par la Banque mondiale







Ne nous attardons pas au calcul qui a mené à ces 160.000 milliards de dollars, pour deux raisons.

Un, c’est la Banque mondiale qui l’a fait, donc, c’est du sérieux. Ils ont étudié 141 pays, constaté que ces 160.000 milliards de dollars représentent environ 2 % du PIB, et correspondent à une différence de revenu de 23.620 dollars par personne et tête de pipe, enfin, que nous, les femmes, ne détenons que 38 % de la richesse mondiale. Ne manque à l’étude que l’âge du capitaine.

Deux, si vous voyiez le détail du calcul, vous seriez portés à chipoter, j’en suis sûre. Rien que le principe en est un peu crétin : ils ont pris la différence entre ce que gagne aujourd’hui l’humanité entière et ce qu’elle gagnerait si les femmes gagnaient autant que les hommes, et l’ont baptisé coût des inégalités hommes femmes, et cela fait 160.000 milliards de dollars.

Le sexisme remplace l’exploitation capitaliste dans leur dialectique







Je suis d’accord avec vous : en dehors du fait que la définition est idiote, on se demande comment ils calculent le revenu de l’humanité entière, et encore moins ce qu’elle gagnerait si les femmes gagnaient autant que les hommes, mais je vous arrête tout de suite : on n’est ni dans le bon sens, ni dans la réalité, on est dans la masse des chiffres intimidants que lance périodiquement la Révolution mondiale. Ce qui est intéressant est donc la conclusion politico-morale irréfragable et scientifique que la Banque mondiale tire de ses savants calculs. Et là tout est clair : le sexisme, voilà l’ennemi, le sexisme qui nous fait tant de mal et nous fait perdre tant d’argent. Quentin Wodon, économiste chef à la Banque mondiale le dit : « Tout le monde profiterait de l’égalité hommes femmes ».

Réduire les inégalités hommes femmes et la fracture sociale







Investir dans les femmes profiterait tant aux plus pauvres qu’au plus riches. L’éradication du sexisme réduit les inégalités sociales, c’est un objectif pour l’humanité. Le Nord et les Anglo-Saxons sont en avance sur nous dans ce domaine comme dans d’autres. Ils mènent la Révolution globale. En Norvège, la loi oblige les entreprises à nommer au moins 40 % de femmes aux postes de direction. En Angleterre, les entreprises de plus de 250 personnes sont tenues de publier chaque année la différence entre le salaire des hommes et celui des femmes.

Et la valse des chiffres continue… Le coût total de cette opération de « pédagogie » (i.e. de propagande), pas besoin de la Banque mondiale pour nous aider à le calculer : un peu moins de liberté, un peu plus de totalitarisme soft et politiquement correct.

Pauline Mille
[SOURCE : Réinformation.TV]
La Révolution fonctionne par des oppositions factices qu'elle instrumentalise ensuite pour asseoir sa société contre-nature (voir Principe du moteur de la Révolution sur le site www.viveleroy.fr)

Cher MABBLAVET,
Merci pour ce sujet qui m'intéresse au plus haut point, n'étant pas féministe, comme tout le monde le sait.
C'est un débat vieux comme le monde et plus violent que jamais dans le monde actuel dont s'est emparé la gauche ainsi que les pétroleuses. Voici ma position :
Un homme et une femme sont physiquement différents : l'homme -un vrai- est plus fort que la femme, donc là pour la protéger.
Très franchement, je préfère un homme un peu "macho" à une "homelette", sauf s'il s'agit d'un mégalo-mytho comme le président actuel.
Dans ce Forum, nous sommes une poignée de femmes face à des dizaines, des centaines d'hommes. Eh bien ! Cela ne me déplaît pas du tout ! J'ai toujours préféré travailler avec des hommes plutôt qu'avec des femmes (en tout bien tout honneur) même en cas de petits accrochages ou d'une cour à peine dévoilée, ou dévoilée tout court -ça arrive-.
Le SEXISME, la THEORIE DU GENRE, très peu pour moi.
Avec vous, messieurs mes amis, je me sens parfaitement à l'aise et je sais qu'il en est de même pour vous. Déjà, nous sommes des gens bien élevés et avons un lien très fort qui nous unit : notre ROY et la FRANCE... C'est beau ! non !
Quant aux salaires différents -pas toujours- je m'en fiche complètement n'ayant jamais eu  l'ambition de faire carrière mais plutôt d'avoir un travail intéressant et de réussir ma vie.
Chose exceptionnelle qui va vous faire sourire : à deux reprises j'ai eu un secrétaire homme durant plusieurs années. Nous nous entendions parfaitement, ce qui était plus difficile avec ma secrétaire pourtant traitée avec plus d'égards.

Voilà ce que je pense du sujet proposé, sans oublier ce qu'en a dit notre cher Sacha GUITRY.


Bien amicalement à vous tous.


Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 631
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 72
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum