Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par Mavendorf le Mer 28 Fév 2018 - 21:43




Le Courrier royaliste
SANS LIBERTÉ DE BLÂMER, IL N'EST POINT D'ÉLOGE FLATTEUR



Entretien avec

René Cuzin


Pour notre nouvel intervenant Mr.Cuzin, sa démarche consiste à suivre une découverte, la matrice hexagonale, et d'en découvrir sa structure, laquelle s'applique au monde des archétypes.

N'hésitez pas à lui poser toutes vos questions durant cet entretien ouvert à tous !


Courrier Royaliste :
Mr.Cuzin, merci beaucoup d'avoir accepté d'accorder cet entretien au Courrier royaliste.
Pourriez-vous tout d'abord vous présenter en quelques mots ?




©️ Méphi.


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2110
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

en un mot

Message par René le Lun 12 Mar 2018 - 20:20

Oui, bonjour et merci pour cette invitation au partage en toute simplicité.

Convaincu, je vous l'accorde c'est de l'ordre d'une croyance, voire d'un axiome indémontrable, que la structure de notre monde intérieur répond à une structure qui est la même pour tous, et que cette structure universelle est donc à la base de notre vie psychique, spirituelle, ou simplement pragmatique, j'ai cherché un schéma qui en serait l'approche la plus probable.

J'en suis arrivé à l'hypothèse d'un schéma hexagonal, ceci à la fois par sa simplicité, et par sa richesse de formes ainsi contenu dans cette matrice hexagonale, laquelle propose des mutations.
avatar

René
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par Mavendorf le Lun 12 Mar 2018 - 20:56

Bonsoir cher Monsieur,

Merci pour votre premier message, et le temps que vous acceptez de nous accorder pour cet entretien. La première question que l'on envie de vous poser c'est celle de votre cheminement. Par quel itinéraire en arrivez-vous à vous intéresser à ce sujet. Et depuis combien de temps l'étudiez vous ?

Il serait intéressant de avoir également sur quel support travaillez-vous ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2110
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par René le Mar 13 Mar 2018 - 9:07

La vie m'a mis par hasard sur une constatation, il y a de ça 35 ans. la voici en image, c'est le début :

avatar

René
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par René le Mar 13 Mar 2018 - 9:18

comme vous le voyez, le support est ici tout trouvé, l'hexagone. Après mon mode de recherche est dicté par l'axiome que je vous ai évoqué plus haut. N'ayant vu nul part ailleurs cette idée de rapprocher les 12 formes hexagonales du zodiaque, c'est en autodidacte que j'ai cherché ce qui se cache dans cette matrice hexagonale. Aux vues des correspondances avec le zodiaque, un des plus vieux système symbolique qui soit et qui semble ne répondre à aucune logique, cette matrice hexagonale ne peut être anodine, et contient forcément un univers de correspondance. En voici un exemple : https://youtu.be/HTRcUXAbRCU
avatar

René
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par René le Mar 13 Mar 2018 - 9:18

avatar

René
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par René le Mar 13 Mar 2018 - 9:21

En fait la réponse à votre question est plus sur l'étude de ce que j'ai découvert, que sur ce qui je suis et mon parcours, d'autant que je ne fait parti d'aucune obédience. Voici donc une autre vidéo pour que vous pouviez mieux comprendre :

avatar

René
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par Mavendorf le Mar 13 Mar 2018 - 13:01

Merci pour vos premiers messages cher Monsieur,

On remarque je crois tout de suite, que votre attirance principale se situe autour de l'étude des formes géométriques et des possibilités de compositions. Avec notamment l'hexagone comme étant la base de votre quête pour cette matrice.

@René a écrit:En fait la réponse à votre question est plus sur l'étude de ce que j'ai découvert, que sur ce qui je suis et mon parcours, d'autant que je ne fait parti d'aucune obédience.

J'entends bien cette précision. Mais néanmoins on remarque après votre premier développement, des liens connexes avec cet univers que l'on appelle le monde Astral, et avec votre dernière vidéo des références à la Kabbale.
En ce sens, et bien que vous revendiquez n'appartenir à aucune obédience, l'apport nouveau que vous souhaitez apporter à travers la compréhension de la matrice hexagonale, est une science qui vient se superposer aux doctrines précitées pour les dépasser (monde Astral, Kabbale) ? Ou bien à l'inverse, c'est à dire qui vient les conforter, les renforcer dans leurs assises ? C'est intéressant de le préciser je crois, pour bien comprendre le sens (la direction) de votre action.

Sur la finalité, et donc sur le but ultime recherché. L'aboutissement de cette recherche est de comprendre le passé, les "traditions anciennes" peut être oubliés, ou bien d'anticiper l'avenir ? (C'est peut être les deux aussi ?) Ce qui rejoint dans une certaine mesure et sur le second point, les différentes composantes du monde Astral au sens large du terme : voyance, cartomancie, arts divinatoires etc...

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2110
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par René le Mar 13 Mar 2018 - 18:20

je crois que vous avez bien compris et les nuances, et les enjeux de ma démarche. Toutes ces doctrines n'ont perduré à mon sens que parce qu'elles contiennent un fondement juste, kabbale, tarot, zodiaque, yiking, etc, ce fondement étant en toute logique le même, malgré les apparences disparates finalement de surface. Ce qui est fabuleux, c'est que l'on retrouve ce fondement dans la matrice hexagonale, elle justifie de ce fait ces doctrines, bien que son point de départ soit a priori différent. Ceci en fait, et c'est à mon avis là le plus percutant, le pont entre ces traditions (ou le fondement...). Tout se passe comme si ces doctrines étaient à la recherche de cette matrice, car finalement, tout reste à découvrir !
avatar

René
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par Mavendorf le Mar 13 Mar 2018 - 21:52

Au début cet échange vous parliez d'un hasard :

@René a écrit:La vie m'a mis par hasard sur une constatation, il y a 35 ans.

Ce n'en n'est pas vraiment un, puisque toutes ces doctrines existaient depuis très longtemps déjà. Qu'elles se fondent sur des mythologies et des interprétations ésotériques, issues de la fabrication des hommes (Et toujours par opposition à l'enseignement traditionnel de l'église catholique).

Je veux dire par là, qu'il y a donc si vous voulez tout d'abord une sorte de "croyance immanente fabriquée" par des hommes, qui va stimuler ensuite votre propre action. De ce fait elle (votre action) ne peut être à la base que tributaire des références autour desquelles vous souhaitez développer cette idée de la « matrice hexagonale ». Ce qui semble être plutôt logique.

N'hésitez pas à me contredire cependant, si vous souhaitez argumenter pour me démontrer le contraire. C'est le principe de l'échange.      

@René a écrit:Je crois que vous avez bien compris et les nuances, et les enjeux de ma démarche. Toutes ces doctrines n'ont perduré à mon sens que parce qu'elles contiennent un fondement juste, kabbale, tarot, zodiaque, yiking, etc, ce fondement étant en toute logique le même, malgré les apparences disparates finalement de surface.

Pourriez vous préciser ce que vous entendez par un fondement juste ? Si vous voulez ce qui est toujours ennuyeux avec ces sociétés secrètes, c'est quelles s'appuient sur une part de la réalité pour en détourner finalement son sens. On le voit par exemple dans la Gnose chrétienne, elle s'appuie sur les apocryphes qui contiennent des passages similaires aux évangiles canoniques.

Nous savons par exemple qu'il y a une part de mystère dans la construction des pyramides d'Egypte (pour revenir à la géométrie) les chercheurs, les archéologues se posent beaucoup de question là dessus. Comme la raison des emplacements, la difficulté de réalisation pour tailler la pierre et les méthodes d'élévation de charges titanesques.

Après derrière ça vous avez tous un tas de sociétés ésotériques, comme l'hermétisme par exemple pour rester sur l'Egypte, qui établissent tout un monticule de légendes et de mythologies pour fonder leurs propres structures fondées sur « un prétendu savoir » qui ne peut se transmettre que d'une manière initiatique... C'est très dangereux vous ne trouvez pas ? Surtout que nous en voyons aujourd'hui pleinement les effets, dans notre société contemporaine. La prudence et le bon sens n'exigeraient-ils pas dans un premier temps de porter un regard profond sur la pertinence de ces sociétés, leur origine, leur contenu, et surtout l'esprit qu'elles véhiculent ?

La prolifération actuelle des pratiques liées au monde Astral, et notamment la Cartomancie, sont des suites et des produits dérivés direct de l'hermétisme. Nombreux de nos contemporains sont sensibles à ce type d'attirances, tout simplement parce qu'ils sont conditionnés à cela. Je ne sais pas si vous serez d'accord avec cette observation ?        

@René a écrit:Ce qui est fabuleux, c'est que l'on retrouve ce fondement dans la matrice hexagonale, elle justifie de ce fait ces doctrines, bien que son point de départ soit a priori différent. Ceci en fait, et c'est à mon avis là le plus percutant, le pont entre ces traditions (ou le fondement...). Tout se passe comme si ces doctrines étaient à la recherche de cette matrice, car finalement, tout reste à découvrir !

J'ai l'impression qu'il n'y pas une grande différence finalement entre le pont de ces « traditions », que vous cherchez à relier avec cette « matrice hexagonale », et ce que l'on appelle plus communément la « tradition primordiale » que l'on retrouve dans les différentes formes d'ésotérismes et d'occultismes.

Peut être pourrez vous développer ce point, et mettre en exergue les différences fondamentales entre les deux formulations ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2110
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par René le Ven 16 Mar 2018 - 11:44

Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt. Tout ce que vous dites est très intéressant parce qu'elle lève la question de la croyance. La croyance est d'a priori absurde puisqu'elle n'est pas connaissance, sauf pour celui qui croit. Qu'elle en est l'explication selon vous ? Pour replacer la question, il manque une donnée, la notion de substance, étymologiquement ce qui tient en dessous, la trame sous jacente. La substance n'est pas croyance, mais elle peut être induite par elle, par exemple lorsque je suis en colère, il y a la substance "colère", ce qui n'a rien à voir avec une notion de croire "mentalement", par le raisonnement, mais plutôt une notion de croyance, je me crois tellement en colère qu'elle prend "corps", substance. Ainsi la croyance est "matérielle", et non mentale, elle est plus forte que le mental, c'est pourquoi elle peut donner de la force, mais aussi rendre fou. La limite entre force efficace et folie, c'est l'intelligence structurelle, donc la géométrie qui organise cette substance induite par la croyance. Si l'homme croit, c'est qu'il a peur du vide, de l’absence de sub stance. Alors pour lui une réponse est la seule chance de survie, à la limite quelle qu'elle soit ! Une croyance raisonnable s'impose donc, et celle ci impose une étude, et une pensée guidée par un schéma analogique, ce que je propose avec la matrice hexagonale. Au même titre que lorsque l'enfant apprend à écrire il structure non seulement sa pensée mais aussi ses croyances qui sont en fait des énergies en quête de support archétypal, l'étude de la matrice hexagonale structurerait notre monde sous "stanciel", celui qui en fait nous maintient "en forme" psychiquement. On devine ici une grande responsabilité de la structure proposée, de sa "justesse" donc, afin d'éviter les malformations, c'est à dire des formations im pertinentes, per à travers ce qui tinéo, tenir à travers, bref peut efficientes. Comme vous le voyez, c'est en fait l'étude de la mécanique, laquelle est géométrique pour pouvoir être efficace, dissoudre les noeuds de croyances mal placées, et tisser une nouvelle toile dans laquelle la pensée n'est pas sclérosée. Pour cela le seul outil constructeur est la pensée "sans filet", sans ornières pré établie, c'est pourquoi j'ai choisi cet axiome :
avatar

René
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par René le Ven 16 Mar 2018 - 11:51


avatar

René
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par René le Ven 16 Mar 2018 - 12:01

pour répondre de façon plus concise, si je me suis mis à étudier les traditions, c'est pour vérifier si la Matrice hexagonale en serait la trame invisible. Si il y a beaucoup de coïncidences, alors l'hypothèse se vérifie, et si elle se vérifie avec une très grande probabilité, c'est qu'elle est plus fondée que les traditions, puisqu'elle est purement géométrique, et non arrangée selon des tendances culturelles d'un peuple ou d'un autre, ceci d'autant plus qu'elle prend forcément une valeur d'universalité, au même titre qu'un carré ou un triangle. Pour la petite histoire, je vous demande d'expliquer pourquoi tous les écrous du monde sont hexagonaux ? En fait la réponse est dans cette question...
avatar

René
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par Mavendorf le Dim 18 Mar 2018 - 9:39

@René a écrit:Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt.

Je vous en prie cher Monsieur, rien ne presse. Prenez le temps de vos réponses, l'avantage du forum et de pouvoir reprendre une discussion lorsque nous en avons le temps.

@René a écrit:Tout ce que vous dites est très intéressant parce qu'elle lève la question de la croyance. La croyance est d'a priori absurde puisqu'elle n'est pas connaissance, sauf pour celui qui croit. Qu'elle en est l'explication selon vous ?

La croyance n'est pas absurde; il y a beaucoup de choses auxquelles nous croyons sans jamais les avoir vu. C'est ce qui s'appelle faire un "acte de foi". J'avais déjà développé sur ce thème en prenant simplement comme exemple, qu'aucun d'entre nous n'a vu physiquement en chair et en os Napoléon ou Charlemagne, et pourtant nous croyons en leur existence passée.

Lorsque vous allez au restaurant, vous ne connaissez pas le cuisiner qui prépare votre repas et vous n'allez pas vérifier non plus les ingrédients qu'il a utilisé pour la composition de votre assiette. Et vous allez pourtant manger ce qui vous sera servi. Vous faites donc par là un "acte de foi", vous n'avez pas vu mais vous croyez, vous avez confiance. Même chose si vous prenez l'avion, vous ne connaissez rien du pilote, de sa formation et de son expérience et pourtant vous allez monter dedans... Vous faites un "acte de foi". On peut multiplier les exemples à l'infini, pour démontrer que la foi n'est pas une chose absurde ou irraisonnable. Et même au contraire, que chacun de nous au quotidien, fait des actes de foi s'en s'élever pour autant (spirituellement) et en restant dans des actions bassement matérielles.  

@René a écrit:Pour replacer la question, il manque une donnée, la notion de substance, étymologiquement ce qui tient en dessous, la trame sous jacente. La substance n'est pas croyance, mais elle peut être induite par elle, par exemple lorsque je suis en colère, il y a la substance "colère", ce qui n'a rien à voir avec une notion de croire "mentalement", par le raisonnement, mais plutôt une notion de croyance, je me crois tellement en colère qu'elle prend "corps", substance. Ainsi la croyance est "matérielle", et non mentale, elle est plus forte que le mental, c'est pourquoi elle peut donner de la force, mais aussi rendre fou. La limite entre force efficace et folie, c'est l'intelligence structurelle, donc la géométrie qui organise cette substance induite par la croyance. Si l'homme croit, c'est qu'il a peur du vide, de l’absence de sub stance. Alors pour lui une réponse est la seule chance de survie, à la limite quelle qu'elle soit ! Une croyance raisonnable s'impose donc, et celle ci impose une étude, et une pensée guidée par un schéma analogique, ce que je propose avec la matrice hexagonale.

La colère c'est un sentiment, je ne vois pas trop le rapport avec le mot substance que vous utilisez... En revanche on voit, si vous voulez, que par ce mot de substance (de matière) vous cherchez à évacuer la croyance (mais je me trompe peut être, et vous argumenterez en fonction si vous n'êtes pas d'accord). Et ceci passe donc par l'étude de la géométrie, et des calculs mathématiques. Ce qui est le propre du scientifique, mais aussi des limites de ce qui est mesurable.
Vous appelez donc cela une "croyance raisonnable" qui s'impose, mais qui du même coup évacue la notion de transcendance. C'est l'analyse que je fais, en portant un regard chrétien sur le système que vous nous présentez. Mais encore une fois si vous n'êtes pas d'accord, n'hésitez pas à développer la controverse.

En examinant votre schéma sur les axiomes de la matrice hexagonale (Votre schéma précédent). Ce que vous appelez le point unique, et qui est à l'origine de tout, j'ai l'impression pour ma part que c'est l'individu lui même... Ce qui s'associe parfaitement avec les doctrines ésotériques que vous avez évoqué et que vous avez étudié. Nous sommes dans cette perspective là, dans une forme d'immanence absolue, à l'intérieur de laquelle l'homme prend la place du créateur. De ce fait il peut tout expliquer, il n'y a plus de mystères, et de par cette science on peut décrypter l'avenir, ce qui rejoint finalement les arts divinatoires et les sciences occultes liées au monde Astral.

Dans vos vidéos qui établissent un lien entre la Kabbale et l'hexagone, et celle que vous avez appelé du Zodiaque à la marelle, j'avoue qu'il y a des compositions vraiment très troublantes... Voir celle-ci par exemple à la la 25ème minute :


Si l'on part du principe de l'immanence, et de ce que vous appelez le point unique à l'origine de tout. Je crois qu'il y un parallèle assez saisissant entre ce que l'on appelle "les droits de l'homme" (Source des idéologies) par opposition au "droits de Dieu". Comment ne pas voir à travers ces multiples combinaisons géométriques, une correspondance du symbolisme qui se traduisent dans les différents systèmes politiques ésotériques des temps modernes ? Je pose simplement la question.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2110
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par René le Dim 18 Mar 2018 - 11:26

la colère est émotion, et pour devenir sentiment il faut qu'elle soit digérée (c'est à dire reliée aux autres partis de mon être). Si la colère apparaît, c'est que j'y prête attention, de façon involontaire ou pas, et prêter attention, c'est un acte de croyance, car je m’investis en terme d'énergie, de temps aussi,sans connaître d'avance le bien fondé, si ce n'est par intuition. Le point d'origine est par essence transcendant. Il n'est pas l'homme, il est son origine. La quête de l'homme est de se rappeler cette origine, alors il s'approche d'un état transcendant. La croyance est une forme d'intime persuasion de l'existence du point d'origine. En fait je n'en n'ai pas conscience, mais à partir du moment ou je m'interroge, je crois en une réponse. Cette croyance est liée à une sensation de vide que je cherche à remplir coute que coute, par la colère par exemple. Mais derrière cette croyance, il y a une sensation de vide, et derrière cette sensation de vide, il y a un souvenir du point d'origine. Voila un début de géométrie... Ce fil ténu qui me relie au point d'origine est bien fragile, en mouvement même, par contre le point d'origine, de par son universalité, est inébranlable. A son contact, la notion d'individualité, d'homme, disparaît, n'a plus de sens, ce qui est un pléonasme pour un point d'origine.
avatar

René
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec M.Cuzin, chercheur de la matrice hexagonale

Message par Mavendorf le Dim 18 Mar 2018 - 17:15

@René a écrit:la colère est émotion, et pour devenir sentiment il faut qu'elle soit digérée (c'est à dire reliée aux autres partis de mon être). Si la colère apparaît, c'est que j'y prête attention, de façon involontaire ou pas, et prêter attention, c'est un acte de croyance, car je m’investis en terme d'énergie, de temps aussi,sans connaître d'avance le bien fondé, si ce n'est par intuition.

La colère est un sentiment propre à l'homme et à sa nature blessée par le péché originel. Les sentiments et les pulsions externes de l'homme répondent aux contextes et aux situations que l'individu expérimente durant sa vie. Je vois mal comment on peut établir un lien à partir de ce que vous dites, ce qui est très subjectif, et la croyance qui est un « acte de foi ».

@René a écrit:Le point d'origine est par essence transcendant. Il n'est pas l'homme, il est son origine. La quête de l'homme est de se rappeler cette origine, alors il s'approche d'un état transcendant. La croyance est une forme d'intime persuasion de l'existence du point d'origine. En fait je n'en n'ai pas conscience, mais à partir du moment ou je m'interroge, je crois en une réponse.

Le mot ici de « transcendance » n'est pas adaptée selon moi. D'après votre développement, l'homme trouve plutôt son principe dans lui même (Ce que vous appelez le point d'origine). Votre description ressemble plutôt à un « éveil » (initiatique) de la conscience (mot que vous utilisez) au niveau de ce monde astral, qui conditionne complètement votre recherche et votre quête de « connaissance ».

L'Eglise met en garde d'ailleurs contre ces pratiques occultistes, car celui qui s'y laisse  prendre tombe sous la dépendance d'entités que la tradition chrétienne rappelle comme étant diaboliques.
 
@René a écrit:Cette croyance est liée à une sensation de vide que je cherche à remplir coute que coute, par la colère par exemple. Mais derrière cette croyance, il y a une sensation de vide, et derrière cette sensation de vide, il y a un souvenir du point d'origine. Voila un début de géométrie... Ce fil ténu qui me relie au point d'origine est bien fragile, en mouvement même, par contre le point d'origine, de par son universalité, est inébranlable. A son contact, la notion d'individualité, d'homme, disparaît, n'a plus de sens, ce qui est un pléonasme pour un point d'origine.  

Chercher à combler ce vide par une « croyance » qui trouverait sa source dans la géométrie, évacue de ce fait la transcendance, et donc Dieu Lui même. Si vous voulez le danger de ces expériences que vous suggérez, donnent simplement l'illusion de passer du « croire » (La croyance) à un « savoir » (Une « connaissance » par l'intermédiaire du monde astral).

Sans la grâce l'homme déchu ne peut moralement, ni connaître toutes les vérités de l'ordre naturel, ni accomplir tous les préceptes de la loi naturelle, ni surmonter les graves tentations. Il est donc important pour un chrétien d'approfondir tout au long de sa vie son catéchisme, parce que s'il ne le fait pas il se fragilise. Il se met en danger, et se place à la portée des différentes formes que peut revêtir l'ésotérisme.

Par ailleurs, permettez moi de revenir sur ce point, je vous avais posé une question qui vous a peut être échappé dans notre conversion. Ce que vous appelez « matrice hexagonale », n'est-ce pas la même chose que la « tradition primordiale », que l'on retrouve communément dans le langage gnostique ? N'y a-t-il pas là finalement deux formulations pour définir une seule et même chose ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2110
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum