⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Prince de Talmont le Sam 24 Fév 2018 - 17:23




Le Courrier royaliste
SANS LIBERTÉ DE BLÂMER, IL N'EST POINT D'ÉLOGE FLATTEUR



Entretien avec

M. Jean Pierre Aussant


M. Jean Pierre Aussant est un auteur catholique (Le Complot inconscient) engagé dans le combat contre la culture de mort
N'hésitez pas à lui poser toutes vos questions durant cet entretien ouvert à tous !


Courrier Royaliste :
M. Jean Pierre Aussant, merci beaucoup d'avoir accepté d'accorder cet entretien au Courrier royaliste.
Pourriez-vous tout d'abord vous présenter en quelques mots ?






_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1368
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Mavendorf le Dim 25 Fév 2018 - 2:50

Bonjour Monsieur Aussant,

Merci tout d'abord d'avoir accepté le principe de cet entretien via notre forum. La première question que j'ai envie de vous poser est la suivante : établissez vous une relation entre votre livre et le royalisme ? Ensuite j'aimerais savoir quelles sont vos sources d'inspiration ? Avez vous des auteurs de prédilection ?

Votre ouvrage traite essentiellement je crois (d'après son résumé) des dérives de la société actuelle (homosexualité, théorie du genre, transhumanisme...), cependant pensez-vous que c'est dans les temps anciens que nous trouverons les solutions adaptées aux défis de notre temps ? Et si oui, comment voyez vous l'application du remède.

Pour terminer je voudrais savoir à qui s'adresse votre livre ? A une génération particulière peut être ? Et que souhaitez vous transmettre essentiellement à travers celui-ci ?

En vous remerciant pour vos réponses.

Vive le roy

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1670
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Dim 25 Fév 2018 - 7:41

Bonjour et merci de m’avoir proposé cet entretien que j’accepte avec plaisir. En effet, en ces temps de déni de réel et de « sauve qui peut », je considère comme un devoir d’accepter toute tribune permettant de lutter contre cette culture de mort. Mais voici deux mots sur ma personne. Bien que mon nom soit étymologiquement issu de l’allemand (Aussant est une évolution phonétique du nom « adal-sind » qui en gros, en vieil allemand veut dire « les nobles qui voyagent »),  je suis français et né à Marseille d’une mère marseillaise et d’un père Breton. Alors que j’avais douze ans, ma famille s’est installée  à Paris, ville dans laquelle j’ai fait toute ma scolarité. Après des études en Anglais et en théologie et suite à ma passion pour la langue de Goethe (Atavisme ?), j’ai fini par m’installer dans la ville de Hambourg où j’enseigne actuellement le français.
Par ailleurs, je suis régulièrement intervenu dans divers forums des médias allemands. J’emploie le passé composé car entre-temps je me suis retrouvé bloqué par quasiment toutes les rédactions où j’intervenais (Eh oui, la dictature du politiquement-correct sévit aussi en Allemagne même si les raisons ne sont pas exactement les mêmes). Certains de mes articles, écrits notamment dans l'hebdomadaire « die Zeit on line »  comme par exemple « Die Pyramide der Ethik » (la pyramide de l'éthique) ou encore "die Apologetik der Abtreibung oder die Kunst der schiefen Semantik" (l'apologétique de l'avortement ou l'art de la fausse sémantique), ont connu un réel succès outre Rhin.

Au risque de paraître un peu arrogant, ma théorie du « complot inconscient » ne m’a pas été inspirée par un auteur particulier. Et pour cause. Elle représente une approche radicalement nouvelle quant aux finalités « pratiques » de la culture de mort. Une approche que personne avant moi n’avait développée. Je rappelle que j’ai commencé dès 2001 à en définir les orientations principales dans des petits articles parus ici et là, parfois même dans des courriers des lecteurs, dans les rares journaux qui acceptaient de me publier (Notamment Le Figaro et France Soir). En revanche, bien évidemment, il est probable que certains auteurs ont dû m’aider à avoir cette intuition que j’ai pu au cours du temps conceptualisée. Je pense notamment au théologien Frédéric Marlière dont les livres « Et ils virent qu’ils étaient nus » et « Et leurs yeux s’ouvrirent » m’ont beaucoup apporté en ce sens qu’ils m’ont aidé à réaliser une fois pour toute que le « Royaume », par définition, n’était pas de ce monde. Avec Frédéric Marlière, j’ai compris que l’espoir chrétien ne peut-être que d’ordre eschatologique. C’est peut-être cette prise de conscience quant à « cette vallée de larmes » qui, en me désillusionnant, m’a permis de développer mon intuition.
Ma théorie n’est pas un état des lieux du monde actuel mais au fond, une vision d’anticipation du monde à venir. Sans la compréhension de ce postulat, mon discours resterait incompréhensible. Je crois que c’est pour cette raison que très peu de personnes ont réellement compris mon essai.

Ma théorie du « génocide participatif du sexe masculin » (Sous-titre du complot inconscient) ne se situe pas dans le schéma « classique » de la dénonciation des excès du féminisme et de la « féminisation-tapétisation » plus ou moins forcée de la société. Ce schéma, nous le connaissons maintenant assez bien. Il a été largement abordé par des personnes comme Philippe Murray et plus récemment par Alain Soral ou encore Mr Zemmour. Je le dis sans aucune prétention mais je crois que ma théorie ouvre une voie d’exploration radicalement nouvelle quant à la culture de mort. En effet, comme jamais dans l’histoire, il y a actuellement une « fenêtre de temps » diabolique où nous observons la convergence entre une haine implacable du fondamentalisme féministe lesbien (qui, même si à l’origine est le produit de la franc-maçonnerie, a maintenant le vrai pouvoir normatif et médiatique sur terre) et la possibilité (via les progrès de la médecine reproductive, clonage etc.) pour l’un des deux sexes (le féminin) de continuer l’espèce tout seul. Cette funeste conjonction, ne s’était jamais produite auparavant. On peut compter sur Satan pour faire le reste. Satan qui n’ayant  pas accepté le « oui » de Marie à Dieu et à la gratuité, veut faire de la femme post-moderne une « anti-Marie » qui dira « oui » non pas à Dieu mais à son propre ego.  Comme je l’ai dit, cette idée du « complot inconscient » m’est venue il y a une vingtaine d’années mais à l’époque, cela aurait été imprésentable. C’est la « démocratisation » du concept de la théorie du genre dans le grand public (Avec notamment le livre de la féministe juive athée et lesbienne américaine Judith Butler « trouble dans le genre ») qui m’a fait comprendre que le moment était venu de développer mon intuition et qu’elle serait peut-être comprise, au moins par certains. Au fond, ce qui m’a mis jadis la puce à l’oreille, c’est la fixation maladive du féminisme sur la « déculpabilisation absolue » de l’avortement et de l’homosexualité (Les deux attaques essentielles contre les plans de Dieu pour la reproduction de l’espèce), au lieu de s’intéresser aux femmes qui souffrent sur terre. Il y avait là, quelque chose de pas normal et je sentais déjà la présence mystérieuse et diabolique d’une intention à la fois inavouée et même inconsciente, de préparer le terrain culturel à l’éradication du sexe masculin. C’est à force de « ruminer cette idée que j’ai fini par élaborer cette théorie qui je crois est non seulement cohérente (pour celui qui sait la lire) mais aussi fondamentale. Au fond, c’est un peu comme si j’avais réussi à assembler les mots de la culture de mort qui étaient éparpillés d’une façon illisible et absurde, pour en faire une phrase cohérente. Cette phrase, c’est ma théorie du complot inconscient qui a donné un contenu sémantique à l’alphabet et aux mots de la culture de mort. J’ai déchiffré l’intention cachée. In fine, l’indifférenciation des sexes est le passage obligé qui mènera à l’indifférenciation entre le bien et le mal, vieux rêve de Satan. Dieu a créé en nommant, Satan veut « dé-créer » en indifférenciant et en « dé-nommant » (Pardon pour les néologismes sauvages.) Oui, nous serons sauvés, mais ce sera à la fin des temps par une intervention directe de Dieu, comme le précise le CEC. En attendant, la glissade a commencé et aucune force humaine ne pourra l’arrêter. Pour autant cela ne veut pas dire qu’il faille se résigner. En tant que chrétien, même si nous savons, qu’au fond, la terre sera toujours une vallée de larmes, il convient de se battre pour la Vérité. Or cette Vérité ne peut être appréhendée que par un lien vertical et transcendantal (homme-Dieu), et non pas démocratique horizontal (homme-homme). C’est en cela qu’en tant que catholique, au cours du temps, je suis naturellement devenu royaliste étant bien compris que la monarchie, sous peine de se transformer en simple mafia, doit nécessairement reposée sur l’onction du Roi dans le cadre des sacrements de la Sainte Église catholique.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Mavendorf le Dim 25 Fév 2018 - 8:54

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Après des études en Anglais et en théologie et suite à ma passion pour la langue de Goethe (Atavisme ?), j’ai fini par m’installer dans la ville de Hambourg où j’enseigne actuellement le français.

On m'a recommandé de visiter Hambourg au moins une fois, il paraît c'est très jolie. Vous confirmez ? Je connais le secteur de l'île de Rügen (Insel Rügen - Greifswald - Stralsund), j'ai passé deux semaines de vacances là bas dans un Ferien Wohnung, la nature (la mer - ostsee) est très belle. C'est très touristique, mais pas franchement catholique, il faut dire que c'est l'ancienne DDR...

Ce qui fait que je passe plutôt mes vacances d'été depuis plusieurs années en Bavière, là aussi l'Allemagne est un beau pays, les lacs, les montagnes et les traditions bavaroises sont très attirantes. Et puis l'histoire est riche, les châteaux des Wittelsbach et le Tyrol d'Andreas Hofer ne sont pas loin.
Very Happy

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Par ailleurs, je suis régulièrement intervenu dans divers forums des médias allemands. J’emploie le passé composé car entre-temps je me suis retrouvé bloqué par quasiment toutes les rédactions où j’intervenais (Eh oui, la dictature du politiquement-correct sévit aussi en Allemagne même si les raisons ne sont pas exactement les mêmes). Certains de mes articles, écrits notamment dans l'hebdomadaire « die Zeit on line »  comme par exemple « Die Pyramide der Ethik » (la pyramide de l'éthique) ou encore "die Apologetik der Abtreibung oder die Kunst der schiefen Semantik" (l'apologétique de l'avortement ou l'art de la fausse sémantique), ont connu un réel succès outre Rhin.

Je suis d'assez près l'actualité politique et religieuse Allemande régulièrement. En ce moment c'est le Kardinal Marx qui fait scandale suite à ses propos d'ouverture envers les unions homosexuels justement.. Je constate pour ma part que la tradition catholique en Allemagne est plutôt bien implantée, même si la résistance n'est pas aussi présente que chez nous en France.

En ce qui concerne la politique, l'AFD connaît des résultats assez significatifs ces derniers temps, une preuve que le conservatisme allemand se réveille. Mais ils sont comme le Front National en France très stigmatisés, très libéraux et très démocrates aussi...

J'ai le sentiment que les catholiques allemands sont assez désemparés quand à l'offre politique. Je parle souvent avec certains d'entre eux, ils reconnaissent que la Monarchie serait une bonne solution pour l'occident chrétien, mais ils n'ont pas comme nous une tradition politique royale claire sur laquelle ils peuvent s'appuyer pour reconstruire. Ce qui fait que par défaut, soit ils tombent dans les théories du grand Monarque (le providentialisme), soit dans le libéralisme pratique et donc dans le soutien du "candidat" le moins mauvais (la politique du moindre mal). Pas évident en tout cas pour un Allemand de se sortir de ces pièges..

Je ne sais pas si vous confirmez cette approche, mais c'est l'impression que me donnent les différents contacts que j'ai pour ma part avec nos "cousins germains".

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Au risque de paraître un peu arrogant, ma théorie du « complot inconscient » ne m’a pas été inspirée par un auteur particulier. Et pour cause. Elle représente une approche radicalement nouvelle quant aux finalités « pratiques » de la culture de mort. Une approche que personne avant moi n’avait développée. Je rappelle que j’ai commencé dès 2001 à en définir les orientations principales dans des petits articles parus ici et là, parfois même dans des courriers des lecteurs, dans les rares journaux qui acceptaient de me publier (Notamment Le Figaro et France Soir).

Pour rester sur l'Allemagne, sur ce volet de la culture de mort qui est inhérent finalement avec la défense de la famille, il y a des personnalité intéressantes qui se sont manifestées sur le sujet comme Eva Herman ou Birgit Kelle. Ce sont vraiment l'exact contraire d'une caroline Fourest !  Laughing

Mais c'est vrai que ce sont des réactions plutôt récentes et qui indiquent je crois un mouvement qui a tendance à réorienter une minorité de femmes allemandes en direction des joies de la maternité et de la famille.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:En revanche, bien évidemment, il est probable que certains auteurs ont dû m’aider à avoir cette intuition que j’ai pu au cours du temps conceptualisée. Je pense notamment au théologien Frédéric Marlière dont les livres « Et ils virent qu’ils étaient nus » et « Et leurs yeux s’ouvrirent » m’ont beaucoup apporté en ce sens qu’ils m’ont aidé à réaliser une fois pour toute que le « Royaume », par définition, n’était pas de ce monde. Avec Frédéric Marlière, j’ai compris que l’espoir chrétien ne peut-être que d’ordre eschatologique. C’est peut-être cette prise de conscience quant à « cette vallée de larmes » qui, en me désillusionnant, m’a permis de développer mon intuition.

Jean Raspail peut être aussi ? Même si son sujet de base, n'est pas directement celui de la culture de mort, il y a peut être des connexions avec ce genre de livres un peu "choc", qui participent à l'éveil des populations. Qu'en pensez vous ?

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Ma théorie du « génocide participatif du sexe masculin » (Sous-titre du complot inconscient) ne se situe pas dans le schéma « classique » de la dénonciation des excès du féminisme et de la « féminisation-tapétisation » plus ou moins forcée de la société. Ce schéma, nous le connaissons maintenant assez bien. Il a été largement abordé par des personnes comme Philippe Murray et plus récemment par Alain Soral ou encore Mr Zemmour. Je le dis sans aucune prétention mais je crois que ma théorie ouvre une voie d’exploration radicalement nouvelle quant à la culture de mort. En effet, comme jamais dans l’histoire, il y a actuellement une « fenêtre de temps » diabolique où nous observons la convergence entre une haine implacable du fondamentalisme féministe lesbien (qui, même si à l’origine est le produit de la franc-maçonnerie, a maintenant le vrai pouvoir normatif et médiatique sur terre) et la possibilité (via les progrès de la médecine reproductive, clonage etc.) pour l’un des deux sexes (le féminin) de continuer l’espèce tout seul.

Oui c'est un sujet très présent aussi je crois en Allemagne, qui est lié d'ailleurs avec celui de l'éducation des enfants. J'avais écouté cette émission TV où Bjorn Höcke était l'invité chez Maischberger. Peut être l'avez vous vous même regardé ?



Le pauvre a vraiment du courage pour répondre à ces assauts, et à ce parti pris des présentateurs "collaborateurs" du système.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:C’est en cela qu’en tant que catholique, au cours du temps, je suis naturellement devenu royaliste étant bien compris que la monarchie, sous peine de se transformer en simple mafia, doit nécessairement reposée sur l’onction du Roi dans le cadre des sacrements de la Sainte Église catholique.

C'est intéressant, c'est vrai que c'est surtout l'aboutissement d'une longue réflexion intellectuelle. Nous sommes nombreux dans ce cas sur ce forum. Donc vous seriez plutôt favorable à la restauration de la Monarchie Traditionnelle ?

Vive le roy Vive le roy

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1670
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Henryk le Dim 25 Fév 2018 - 9:16

Bienvenue Monsieur Aussant,

@Jean-Pierre Aussant a écrit:



Ma théorie du « génocide participatif du sexe masculin » (Sous-titre du complot inconscient) ne se situe pas dans le schéma « classique » de la dénonciation des excès du féminisme et de la « féminisation-déshommanisation (terme reformulé) » plus ou moins forcée de la société.../...
C’est en cela qu’en tant que catholique, au cours du temps, je suis naturellement devenu royaliste étant bien compris que la monarchie, sous peine de se transformer en simple mafia, doit nécessairement reposer sur l’onction du Roi dans le cadre des sacrements de la Sainte Église catholique.

La politique du père de Famille, est attaquée, de partout, dans la sainte Famille, et dans les simples familles ordinaires chrétiennes, surtout en 14-18. Nos pays ne s'en sont pas relevés, jusqu’à ce jour, qui continuent de voir l'embryon sociétal, être divisé, pour l'intérêt général extérieur.


Dernière édition par Henryk le Dim 25 Fév 2018 - 15:13, édité 1 fois
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1081
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Dim 25 Fév 2018 - 15:10

Bien évidemment, nous trouvons en Allemagne, des personnes qui se battent contre la culture de mort, notamment l’avortement, le mariage contre nature ou la théorie du genre comme par exemple Gabriele Kuby. Pour autant, ces personnes, à l’instar de ce qui se passe en France, sont en général d’emblée diabolisées et n’ont pas vraiment accès aux médias mainstreams (J’en ai fait l’expérience moi-même). Il faut noter aussi que même si l’Allemagne d’aujourd’hui et contrairement à ce que l’on pense, n’est pas majoritairement protestante  mais catholique (51% de catholiques parmi les chrétiens allemands), les Allemands sont plus passifs que les Français pour s’opposer à la déchristianisation. Quand récemment Mme Merkel a imposé le mariage gay, contrairement à ce qui c’était passé en France, il n’y a pas eu une seule personne pour défiler dans les rues de Berlin ou même de Munich. Nous voyons là que, malgré tout, la France reste la Fille aînée de l’Église.
Il me semble en outre intéressant de noter que l’anticatholicisme de l’Allemagne contemporaine a des sources qui divergent un peu de l’anticatholicisme français : comme pour la France, il est issu certes des  lumières, de la Franc maçonnerie et du protestantisme (Donc au fond à tout ce qui a mené au politiquement correct mondial que nous connaissons tous aujourd’hui) d’une part mais aussi d’un réflexe culturel qui trouve son origine dans le « Kulturkampf » (Combat des cultures), d’autre part. Si  l’anticatholicisme allemand a des sources spécifiques venant les guerres de religions, il a aussi connu un rebond très fort avec Bismarck, père du « Kulturkampf ». En réalité le Kulturkampf n’était rien d’autre que les moyens mis en place pour écraser le catholicisme en Allemagne. Bismarck considérait les catholiques comme étant des traîtres potentiels pouvant faire éclater l’Allemagne récemment unifiée (juste après la victoire de 1870-1871 contre la France). Tout catholique (même allemand) était considéré comme « Tranmontan », c'est-à-dire ayant son cœur « au-delà des montagnes », au-delà des alpes et donc avec Rome, le Pape et la France catholique!, contre cette nation allemande tardive (Verspätete Nation) qui venait juste de réunifier ses principautés (La Prusse  devant même acheter littéralement certaines principautés du sud comme dans le cas de la Bavière). En outre Bismarck avait besoin de maintenir dans l’imaginaire collectif allemand l’idée d’un ennemi commun de façon à maintenir le pays soudé face au danger (Quand bien même inexistant). Trouver un ennemi pour cimenter la nation. Cela a d’ailleurs très bien fonctionné. Ce réflexe anticatholique a donc perduré et explique, entre autres, pourquoi, il y a eu des milliers de prêtres catholiques assassinés à Dachau tandis qu’on ne trouve pas d’équivalence en ce qui concerne les pasteurs protestants (certes, à l’exception de quelques cas isolés comme Dietrich Bonhoeffer, c’est tout). Il est vrai aussi, contrairement à ce que nous enseigne la fausse historiographie, que les catholiques ont davantage résisté au nazisme que les protestants.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Henryk le Dim 25 Fév 2018 - 15:16

Bismark l'a très bien démontré à Paris, en détruisant le château de St Cloud, et en laissant l'arc de Triomphe.

On voit aussi sa politique contre la France dans sa lettre à son aide de camp.



_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1081
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Prince de Talmont le Dim 25 Fév 2018 - 15:22

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Il est vrai aussi, contrairement à ce que nous enseigne la fausse historiographie, que les catholiques ont davantage résisté au nazisme que les protestants.

Le nazisme est un ennemi de l'Eglise, tout comme le protestantisme et l'ensemble des courants issus de la Révolution.
Vous êtes bien aimable envers les protestants de dire qu'ils ont peu résisté au nazisme, même wikipedia n'a pas de ces pudeurs Wink

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glises_protestantes_d%27Allemagne_face_au_nazisme

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1368
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Dim 25 Fév 2018 - 17:04

Il me paraît essentiel de comprendre que les manifestations visibles de la culture de mort, pour atroces qu’elles soient (Assassinat des enfants à naître », mariage de mort « contre Dieu et nature », théorie du genre…) ne sont pas encore sa finalité «  en soi ».   Nous sommes actuellement en fin de première phase du génocide culturel (Gardons à l’esprit que le but final est l’indifférenciation entre le bien et le mal. C’est cela l’ultime conséquence satanique du politiquement-correct et ce, même si ses promoteurs n’en sont pas encore conscients). Il faut aplatir l’œuvre de Dieu en « indifférenciant ».  Or, sachant que le catholicisme en tant que seule vraie religion est aussi par extension le seul obstacle sérieux à la victoire de la culture de mort, il devient logique de voir la dictature planétaire tout faire pour l’anéantir. D’où cette « déculpabilisation » forcée (Et quand bien même souvent subliminale) de la haine contre le catholique. Haïr le catholique doit devenir « comme il faut » et culturellement « acceptable ». Il convient de « culpabiliser » l’éthique du catholique et de « déculpabiliser » la haine contre lui. Le catholique qui refuse de céder sur l’essentiel de sa foi et de son éthique, doit devenir le pestiféré des temps modernes. Un peu comme cela s’est passé dans les années trente en Allemagne à l’endroit des juifs. On commence par déculpabiliser la haine envers un groupe avant d’aller plus loin. À termes, les catholiques auront à céder ou ils seront exterminés (Si Dieu laissait faire…).  C’est dans cet esprit qu’il faut comprendre pourquoi toutes les calomnies contre l’Église restent déjà maintenant impunies. Pensons aux cas de pédophilie imaginaires ou encore aux pires insultes proférées par tel ou tel présentateur radio et qui resteront sans conséquences judiciaires. Pensons aussi aux antifas qui ont récemment incendié un bus de personnes âgées se rendant à la marche pour la vie sans risquer au fond le moindre problème sérieux avec la justice. En outre cette orientation se généralise à l’échelle internationale et n’est pas une exception française. Mgr Sarah a raison de dire que la persécution culturelle des catholiques en occident est encore plus perverse que leur persécution physique dans les pays musulmans.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Mavendorf le Lun 26 Fév 2018 - 10:10

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Bien évidemment, nous trouvons en Allemagne, des personnes qui se battent contre la culture de mort, notamment l’avortement, le mariage contre nature ou la théorie du genre comme par exemple Gabriele Kuby. Pour autant, ces personnes, à l’instar de ce qui se passe en France, sont en général d’emblée diabolisées et n’ont pas vraiment accès aux médias mainstreams (J’en ai fait l’expérience moi-même).

Elle était passée chez Lanz, c'est assez ancien mais je me souviens de ce passage :



Ce genre de personnes sont une garantie en tout cas pour l'AFD qui par ce moyen engrange les bulletins de votes des catholiques Allemands. On occupe toujours le peuple par les élections, et ainsi on le détourne des problèmes essentiels qui sont le système lui même et ses institutions.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Bismarck considérait les catholiques comme étant des traîtres potentiels pouvant faire éclater l’Allemagne récemment unifiée (juste après la victoire de 1870-1871 contre la France). Tout catholique (même allemand) était considéré comme « Tranmontan », c'est-à-dire ayant son cœur « au-delà des montagnes », au-delà des alpes et donc avec Rome, le Pape et la France catholique!, contre cette nation allemande tardive (Verspätete Nation) qui venait juste de réunifier ses principautés (La Prusse  devant même acheter littéralement certaines principautés du sud comme dans le cas de la Bavière). En outre Bismarck avait besoin de maintenir dans l’imaginaire collectif allemand l’idée d’un ennemi commun de façon à maintenir le pays soudé face au danger (Quand bien même inexistant). Trouver un ennemi pour cimenter la nation. Cela a d’ailleurs très bien fonctionné.

Bismarck était en effet un fin stratège, il a mis la Bavière de Louis II à genou, et son alliance avec l'empire d'Autriche a été fatal aux Habsbourg...

A propos de la France, juste avant la guerre de 1870. Voilà les recommandations qu'il donnait à son ambassadeur :

ICI

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Il convient de « culpabiliser » l’éthique du catholique et de « déculpabiliser » la haine contre lui.

De complexer le catholique, de le ridiculiser aussi... C'est un moyen très efficace pour paralyser les bonnes volontés. Ce travail de sape a été entrepris depuis longtemps. Annie Cordy chantait la bonne du curé, sous couvert de détente, de rires et d'ouverture d'esprit.. C'est aussi par ce genre de petites choses qui peuvent paraître de prime abord anodines que le poison a été lentement diffusé.  

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Pensons aussi aux antifas qui ont récemment incendié un bus de personnes âgées se rendant à la marche pour la vie sans risquer au fond le moindre problème sérieux avec la justice.

J'ai manqué cette information, mais ce n'est pas une surprise. Les médias ne relatent pas ou très peu les violences dont les catholiques sont victimes.

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Il me paraît essentiel de comprendre que les manifestations visibles de la culture de mort, pour atroces qu’elles soient (Assassinat des enfants à naître », mariage de mort « contre Dieu et nature », théorie du genre…) ne sont pas encore sa finalité «  en soi ».

Avez vous rédigé d'autres livres dans ce genre ? Je voulais vous demander, quelle est la réaction de vos élèves à Hambourg par rapport à vos prises de positions ? Vous les sentez plutôt réceptifs, hostiles ou tout simplement indifférents ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1670
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Lun 26 Fév 2018 - 16:00

Cher Mavendorf, sincèrement je ne vois pas trop ce que vous reprochez à Mme Kuby qui est une des rares personnes  à se battre frontalement contre le meurtre des « enfants à naître » et le mariage de mort « contre Dieu et nature » (Comme on peut le constater d’ailleurs dans la vidéo que vous avez mise en lien, vidéo dans laquelle elle se fait agresser parce qu’elle dit que l’homosexualité est un péché). En outre, elle a fait en Allemagne un très bon travail d’explication de la théorie du genre auprès du grand public. Pour le reste je suis bien d’accord avec vous  pour dire que l’action même d’aller voter pérennise la république que, en tant que royalistes, nous sommes censés combattre. Quant à l’AFP (alternative für Deutschland) c’est tout simplement un parti issu de la fausse droite européenne dont le fond de commerce se limite à pointer le doigt sur l’arrivée des migrants (C'est-à-dire à pointer du doigt sur le symptôme et non pas sur la cause). L’AFP, à l’instar du mouvement pegida, du FN de Marine Le Pen ou de la fausse extrême droite néerlandaise menée par Geert Wilders (Geert Wilders qui est financé par les lobbys gays aux Pays-Bas), ne mène aucun combat contre l’essentiel de la culture de mort (avortement, mariage gay, théorie du genre) dont les répercutions pour l’avenir de l’humanité (y compris au niveau anthropologique) seront bien plus importantes que tout le reste. Voir mon essai http://www.edilivre.com/le-complot-inconscient-jean-pierre-aussant.html/  Par ailleurs, n’oublions pas que la déchristianisation  n’est pas le fait de l’islam mais la conséquence  de deux cent vingt ans de fausse historiographie et de déconstruction antichrétienne. La déchristianisation est issue de la franc-maçonnerie et de ses corollaires modernes que sont l’intégrisme féministe et les lobbys LGBT. L’islam ne fait qu’occuper le vide culturel, le vacuum que nous avons-nous même créé.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Prince de Talmont le Lun 26 Fév 2018 - 16:03

Exact, et la démographie musulmane remplit le vide de l'avortement, des divorces, de l'homosexualisation et de la vie égoïste occidentale.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1368
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Lun 26 Fév 2018 - 16:20

Le seul vrai moyen de lutter contre l’islamisation de la France est de ré-évangéliser le pays, de faire beaucoup d’enfants et de les amener au catéchisme. La nature ayant horreur du vide, l’islam ne fait que, par une sorte d’effet « d’appel d’air culturel», s’infiltrer dans notre espace. En toute dernière analyse, contrer l’islamisation, ne pourra se faire qu’en occupant l’espace vital à la fois biologique et culturel (Donc avant tout l’espace religieux puisque la culture, est in fine, le corollaire de la religion). C'est cela qu'il faut comprendre.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Prince de Talmont le Lun 26 Fév 2018 - 18:25

@Jean-Pierre Aussant a écrit:La nature ayant horreur du vide, l’islam ne fait que, par une sorte d’effet « d’appel d’air culturel», s’infiltrer dans notre espace.

Bon il y a aussi un appel d'air plus prosaïque, celui de la République qui ouvre grand les frontières et distribuent aides et prestations à tout va, avec un premier objectif de fournir une main-d'oeuvre docile et sous-payée au patronat (les contribuables assurant la charge économique de l'immigration) et de peser à la baisse sur les salaires des natifs, et comme deuxième objectif de détruire l'identité chrétienne de la France.
Mais comme vous le dîtes, la parade est l'évangélisation, et une fois que nous serons au pouvoir, une restauration des frontières et un développement des pays du sud car l'objectif n'est pas que toutes les populations du monde vivent sur le même bout de territoire.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1368
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Pascal du Forez le Mar 27 Fév 2018 - 3:05

La rê-évangelisation devra passer par l Église de la tradition et non par l église conciliaire dont le sel est affadi. D ailleurs les quelques convertis d origine musulmane sont plus sensible à notre tradition qu aux paroles noachides et syncrétiques de Rome . On le voit ici avec Blandine , une nouvelle personne sur ce forum.
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 160
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Mar 27 Fév 2018 - 3:06

Petite rectification: au lieu de "religions du livre" il faut comprendre "religions monothéistes"

https://youtu.be/fhZmpB5s-nE
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Mavendorf le Mar 27 Fév 2018 - 8:51

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Cher Mavendorf, sincèrement je ne vois pas trop ce que vous reprochez à Mme Kuby qui est une des rares personnes  à se battre frontalement contre le meurtre des « enfants à naître » et le mariage de mort « contre Dieu et nature » (Comme on peut le constater d’ailleurs dans la vidéo que vous avez mise en lien, vidéo dans laquelle elle se fait agresser parce qu’elle dit que l’homosexualité est un péché).

Bonjour cher Monsieur Aussant,  Vive le roy

Je ne reproche rien à Madame Kuby, qui a totalement raison dans cet échange TV. Je regrette simplement le fait de la récupération par les mouvements politiques conservateurs et la finalité électoraliste... Mais vous avez très bien décrit ce phénomène vous même, à la suite de votre message :

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Pour le reste je suis bien d’accord avec vous  pour dire que l’action même d’aller voter pérennise la république que, en tant que royalistes, nous sommes censés combattre.

C'est vrai, mais c'est très difficile de le faire comprendre à nos amis. Les élections constituent un puissant phénomène d'attraction, qui fait que la majorité des catholiques sont incapables d'envisager la politique autrement.


Cet échange avec vous m'a donné envie de me le procurer.  Very Happy

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Par ailleurs, n’oublions pas que la déchristianisation  n’est pas le fait de l’islam mais la conséquence  de deux cent vingt ans de fausse historiographie et de déconstruction antichrétienne. La déchristianisation est issue de la franc-maçonnerie et de ses corollaires modernes que sont l’intégrisme féministe et les lobbys LGBT. L’islam ne fait qu’occuper le vide culturel, le vacuum que nous avons-nous même créé.

C'est vrai sans remonter aux causes premières, nous ne pourrons pas traiter avec efficacité les effets pervers de ce mécanisme destructeur...

Je suis d'accord avec vos conclusions. Il faut rappeler, et cultiver la tradition catholique et royale, pour la transmettre aux générations futures. Transmettre la légitimité, défendre et rappeler les lois fondamentales du Royaume de France, c'est l'objectif de notre mouvement : UCLF

Vive le roy Vive le roy

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1670
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Mar 27 Fév 2018 - 14:25

UN CATHOLIQUE, PEUT-IL ENCORE ETRE RÉPUBLICAIN ?

(Face à la « démonisation » de la monarchie, issue de deux cent vingt ans de fausse historiographie et de lavage de cerveau républicain, il est de notre devoir de revenir sur les fondamentaux et d’expliquer au grand  nombre, où se situe le vrai combat. C’est pourquoi, il ne faut pas se lasser de revenir encore et toujours sur les questions essentielles).
Jusque dans les années 80 du siècle dernier, chaque parti politique, bien qu’étant déjà atteint par la pensée unique, avait néanmoins son catholique « de service » dont le but était de rassurer, ceux qui, tout en croyant en Dieu, voulaient être républicain. Ainsi, pour ne citer qu'un exemple, il y avait à l'UDF Jean Lecanuet qui s’opposait à l’avortement. Les partis politiques avaient donc les moyens de faire des tours de « passe-passe » et de déculpabiliser les catholiques qui se réclamaient de la "démocratie". C’est seulement avec la monté en puissance du « politiquement-correct » (et sa fixation sur la promotion de l’avortement et de l’homosexualité, pierres angulaires de la déchristianisation) qu’il est apparu que désormais être « citoyen et républicain », c’était aussi devoir approuver le « package sémantique global » de la bien-pensance. Or ce « package », était bien évidemment en opposition frontale avec l’éthique chrétienne de toujours dont le fondement est le respect des lois naturelles étant à la base du développement de la vie créée par Dieu.
Paradoxalement, cette grossière et fulgurante évolution antichrétienne de la république (enfin mise au grand jour même pour les plus naïfs) aura au moins eu le mérite d’empêcher « l’honnête homme » catholique de tourner en rond et de faire des « grands-écarts » intellectuels et spirituels pour concilier l’inconciliable. Cette incompatibilité essentielle entre le système démocratique et la foi catholique est désormais visible pour tous. Nul, en effet, n’est obligé d’être chrétien, mais pour celui qui prétend l’être, il y a (et c’est la moindre des choses) le devoir de reconnaître l’existence d’une vérité transcendantale, non négociable, qui nous a été révélée par Dieu. Cela est essentiellement en opposition avec les idéaux démocratiques qui affirment (par définition) que la « vérité » et le « normatif » sont définis par la volonté majoritaire d’un peuple. La vérité devenant ainsi intrinsèquement « relative » (inutile de rappeler, même si cela reste un non-dit, que le principe « en soi » des idéaux démocratiques, est à la base des pires crimes de l’histoire du vingtième siècle et notamment la Shoa, puisque comme nous le savons, la majorité des Allemands étaient en 1940, derrière Adolph Hitler).
À toute chose, malheur est bon. En effet, face à l’évolution satanique des idéaux républicains désormais à la soldes de la culture de mort féministo-maçonnique-LGBT planétaire, les catholiques semblent enfin comprendre que le système démocratique contient « en soi » les racines de l’immonde et osent enfin dire qu’il faut changer de régime et revenir à la monarchie.
En 2018, prétendre pouvoir être à la fois catholique et républicain, relève en gros du discours sur la quadrature du cercle. Cela équivaut, in fine, à ne respecter ni le principe de causalité, ni le principe de non contradiction.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Mavendorf le Mer 28 Fév 2018 - 7:57

@Jean-Pierre Aussant a écrit:En 2018, prétendre pouvoir être à la fois catholique et républicain, relève en gros du discours sur la quadrature du cercle. Cela équivaut, in fine, à ne respecter ni le principe de causalité, ni le principe de non contradiction.

Effectivement être catholique et républicain c'est un contresens. Avec le temps qui passe et par nos actions, je pense que ça va apparaître de plus en plus évident. L'illusion cependant reste encore tenace, elle fait suite à la politique du ralliement de Léon XIII, et avant lui les aventures désastreuses du "catholique d'abord" (sans considération pour la forme des institutions) des libéraux comme Louis Veuillot à travers le 19ème siècle.

Nous avons sur le site de Vive le Roy, une étude très intéressante sur le sujet : ICI

Après 40 ans de combat libéral, pensant pouvoir se passer du droit Monarchique Français, voilà ce qu'écrivait Louis Veuillot lui même, au moment il retrouve le sens de la légitimité :

Louis Veuillot a écrit:Nous ne nous vantons pas d’être des légitimistes éprouvés. Nous avons plutôt éprouvé la légitimité. Il a fallu que de longs et terribles événements nous démontrassent la vigueur sociale de cet élément politique, dont nous avons cru que la France pouvait se passer.
Nous sommes entrés dans la vie politique après 1830 ; nous y avons rencontré le faux droit monarchique tout fait, tout établi ; et, avec beaucoup d’autres, nous l’avons pris tel qu’il était, parfaitement résolu à combattre d’abord pour la liberté de l’Église, et à ne pas nous occuper ni de faire ni de défaire les gouvernements.

Nous avons suivi consciencieusement cette voie, dont M. de Falloux, alors plus légitimiste que nous, ne s’éloignait pas sensiblement. Il était catholique et du parti légitimiste ; nous étions catholiques, et du parti catholique, c’est-à-dire sans parti, ce que le parti légitimiste nous reprochait assez.

Cependant le vrai droit monarchique nous a vaincu en se démontrant nécessaire. La démonstration s’est trouvée complète après l’écroulement du 4 septembre. 1830, 1848, 1852, 1870, quelles dates et quelle suite présente ! Il a fallu tout cela, et plus que tout cela. Il a fallu l’accent loyal et hardi du comte de Chambord, et la solidité et la majesté de ce vieux droit désarmé à travers et malgré tant de catastrophes.

Alors (…) nous sommes venus là où tout nous montrait qu’il fallait venir (…) non au système, mais au droit… (Louis Veuillot)

Que la lecture de ces lignes puisse éviter à ceux qui ignorent — ou veulent ignorer — la légitimité d’avoir à les réécrire demain ! Sans l'alliance du trône et de l'autel, il n'y a pas de redressement de la France possible.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1670
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Ven 2 Mar 2018 - 4:18

RETOUR A LA MONARCHIE : EST-CE VRAIMENT UNE UTOPIE ?
Les fruits de la république (issue elle-même du coup d’état jacobin de la fausse révolution française) sont la déchristianisation forcée (par le truchement du lavage de cerveau et de la fausse historiographie anticatholique) ayant mené au meurtre « pour tous » (un enfant sur quatre qui arrive sur terre est tué par un avortement) et au mariage d’abomination (dont le but est l'homosexualité "pour tous". La république est illégale et satanique ; on a assez perdu de temps avec elle. Dorénavant tout esprit « sain » qui se réclame de l’Église catholique, doit revendiquer clairement un retour à la monarchie. Un rêve ? Vraiment ? Si les francs-maçons qui en 1793 étaient moins de 1% de la population ont réussi contre la volonté du peuple à imposer la république, pourquoi les monarchistes actuels (bien supérieur à 1% des Français), avec l’aide de Dieu, ne pourraient-ils pas rétablir le retour à la légalité royaliste? En outre, ne voyons-nous pas, même les plus aveugles d’entre nous, que la république est un échec complet tant sur le plan économique que moral ? Par ailleurs, sachant que la république « intrinsèquement » ne permettra jamais un retour à une éthique chrétienne salvatrice (car ce n’est pas dans sa nature ; n’oublions pas qu’un système n’est pas fait pour s’auto-détruire) on peut et même on doit affirmer que, par définition, dorénavant tout politicien faisant croire à la possibilité d’un vrai changement dans le cadre républicain, ne peut être qu'un traître. En république, pour avoir une chance d'accéder vraiment au pouvoir, il faut vendre son âme au diable. Cela est la condition sine qua non. Oui, il faut retourner sa veste (pour rester poli). On l'a vu avec Marine Le Pen qui, dès qu'elle a eu une vraie chance de devenir présidente a tout de suite été favorable à l'avortement, trahissant ainsi des millions de catholiques qui pendant des décennies ont voté FN justement uniquement pour cette raison. La république a été imposée illégalement aux Français par une minuscule poignée de francs-maçons. La France est notre pays, nous ne sommes pas des esclaves, nous avons le droit et le devoir de vouloir faire chuter ce régime illégitime et usurpateur basé sur le génocide vendéen, l’imposture et la destruction de la Sainte Église catholique. Tout Français catholique et patriote a désormais la mission (et il ne peut pas en être autrement) de tout faire pour renverser ce régime illégal républicano-maçonnique. Tout autre discours, relève au mieux de l’affront contre le bon sens et au pire de la trahison. Le Seigneur a dit « Heureux les cœurs purs » et non pas « heureux les imbéciles qui gobent tout qui font le jeu du démon »

avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Lun 5 Mar 2018 - 10:27

Mes chers amis, je viens à nouveau d’être bloqué sur facebook pour une période d’un mois. La  raison évoquée par la modération est ma dénonciation de l’avortement et du mariage homosexuel. Or, ces pratiques étant clairement condamnées par la Sainte Bible, il faut donc en conclure qu’il est désormais illégal de citer les Saintes Écritures. En creux, cela souligne aussi l’importance vitale de diversifier nos sources de communications. En cela les blogs royalistes seront appelés à jouer un rôle de plus en plus important. Vive le Roi
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Mabblavet le Lun 5 Mar 2018 - 13:20

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Mes chers amis, je viens à nouveau d’être bloqué sur facebook pour une période d’un mois. La  raison évoquée par la modération est ma dénonciation de l’avortement et du mariage homosexuel. Or, ces pratiques étant clairement condamnées par la Sainte Bible, il faut donc en conclure qu’il est désormais illégal de citer les Saintes Écritures. En creux, cela souligne aussi l’importance vitale de diversifier nos sources de communications. En cela les blogs royalistes seront appelés à jouer un rôle de plus en plus important. Vive le Roi
Effectivement il est illusoire de penser comme beaucoup de catholiques que le combat consiste dans la simple défense de la foi au sein d'un régime politique prônant l'autonomie de l'homme ou l'immanence. C'est aussi ce que constate le philosophe défenseur du droit naturel Léo Strauss qui rappelle que
la question principale de la philosophie politique classique est la question du meilleur régime [...] Aristote dit que le bon citoyen pur et simple n’existe pas. Car ce que signifie être un bon citoyen dépend entièrement du régime considéré. Un bon citoyen dans l’Allemagne hitlérienne serait partout ailleurs un mauvais citoyen. Mais tandis que le bon citoyen est relatif au régime, l’homme bon n’a pas cette relativité. La signification d’homme bon est partout et toujours la même. L’homme bon ne se confond avec le bon citoyen que dans un seul cas — dans le cas du meilleur régime. Car c’est seulement dans le meilleur régime que le bien du régime et le bien de l’homme bon sont un seul et même bien, le but de ce régime étant la vertu. (Léo Strauss, Qu’est-ce que la philosophie politique ?, Première édition 1959, PUF, Collection Quadrige, Paris, 2010, p. 39.)
La restauration d'une Cité chrétienne ne pourra se réaliser qu'en mettant en place des institutions conformes à la loi naturelle et à la loi révélée. A ce sujet saint Pie X nous donne une solution simple -- bien connue mais qu'il importe de répéter de temps en temps -- dans cette lettre qui condamne le mouvement démocrate-chrétien de Marc Sangnier ?
Non, Vénérables Frères — il faut le rappeler énergiquement dans ces temps d’anarchie sociale et intellectuelle, où chacun se pose en docteur et en législateur,— on ne bâtira pas la société autrement que Dieu l’a bâtie ; on n’édifiera pas la société, si l’Église n’en jette les bases et ne dirige les travaux ; non, la civilisation n’est plus à inventer ni la cité nouvelle à bâtir dans les nuées. Elle a été, elle est ; c’est la civilisation chrétienne, c’est la cité catholique. Il ne s’agit que de l’instaurer et la restaurer sans cesse sur ses fondements naturels et divins contre les attaques toujours renaissantes de l’utopie malsaine, de la révolte et de l’impiété : « omnia instaurare in Christo ».
Eh quoi ! on inspire à votre jeunesse catholique la défiance envers l’Église, leur mère ; on leur apprend[…] que les grands évêques et les grands monarques, qui ont créé et si glorieusement gouverné la France, n’ont pas su donner à leur peuple ni la vraie justice, ni le vrai bonheur, parce qu’ils n’avaient pas l’idéal du Sillon ! (St Pie X, Lettre sur le Sillon Notre charge apostolique, du 25 août 1910, PIN. 430.)
C'est dans cet esprit que s'inscrit le combat de l'UCLF tel qu'il a été voulu par son fondateur Gérard Saclier de la Bâtie : restaurer la monarchie traditionnelle française, catholique et royale, car la Cité n'est plus à inventer mais à restaurer sans cesse, dans effort renouvelé à chaque génération, afin de faire correspondre le citoyen et l'homme bon.
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 328
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Lun 5 Mar 2018 - 18:01

Oui, je suis bien d'accord. Seule une foi catholique solide permet de résister à long terme au mal issu d’une éthique horizontale, élastique et contingente qui ne sera jamais rien d’autre qu’un simple bricolage devant nous permettre de faire le mal tout en ayant l’illusion de faire le bien. Sans cette foi, l’être humain ne devient que le réceptacle et la marionnette consentante (à son insu) de la norme du moment. Hannah  Arendt a eu l’honnêteté de reconnaitre à l’occasion du procès d’Eichmann à Jérusalem, que cet homme était au fond un bureaucrate comme un autre mais pas pire que les autres. C’est que quand le mal devient normatif, il devient aussi banal, et ce, à tel point que sans référent transcendantal, on pourrait le confondre avec le bien. Comme je l’écris dans mon essai (le complot inconscient) « L’infamie des lois génère l’infamie des êtres ». Mais cela est dans l’absolu. Car sur le moment ces êtres infâmes ne sont que des individus honnêtes dont le cerveau a été lavé par un normatif « déraciné » de Dieu, donc un normatif corrompu. C’est tout. Même si le Royaume « n’est pas de ce monde » et que par conséquent, il y aura nécessairement et toujours une disparité entre le bien absolu que nous ne connaitrons que dans la Jérusalem céleste et le bien relatif que ne pourra proposer même la meilleure des monarchies catholiques (car même dans ce cas de figure, nous sommes encore sur terre, lieu de la chute et de la vallée des larmes), il est juste d’aspirer à ce système de gouvernance qui est le plus conforme à la volonté de Dieu et qui permet à l’homme de réduire un peu l’écart entre le bien défini par la société où il vit et le bien absolu qui lui, n’est pas de ce monde.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Lambda le Mar 6 Mar 2018 - 2:03

Belle réponse, monsieur.
Et bravo pour vos dénonciations, en particulier de l'avortement.

Je préciserais juste une chose pour ma part :
L'infamie des lois génère l'infamie des êtres, certes, mais n'oublions pas son corollaire : l'infamie des êtres génère l'infamie des lois.
C'est un cercle, un système de 2 dynamiques qui s'auto-alimentent l'une l'autre, avec donc une chute de plus en plus forte.
Par exemple, prenons l'IVG dont vous parlez. C'est sa pratique illégale depuis toujours par le peuple (et sans limite des 3 mois...) qui a donné lieu à la loi Veil. La loi n'est dans ce cas qu'une résultante de la décadence des peuples, une officialisation à des fins de systématisation indiscutable : rendre le mal normatif, sans discernement.
Eichmann n'était pas donc pas banal, pas plus que tous ses contemporains baignant dans la même impureté : ils ont tous créé leur monde, qui n'est pas apparu par hasard.

Jésus disait : "celui qui tue par l'épée périra par l'épée."
Et oui, nous sommes victimes d'un système que nous avons créé à bien des égards.
L'homme est responsable de sa production politique, et aucune loi ne survient "par hasard" chez des innocents, ce qui serait une injustice fondamentale, inconcevable pour un croyant.
Chaque génération a bien montré qu'elle était partie prenante de sa propre Histoire.


avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Mar 6 Mar 2018 - 3:54

Cela n’est pas un hasard si dans son intervention fondamentale que nous donne l’Ancien-Testament, Dieu intervient avant tout avec des lois. En l’occurrence les dix Commandements. Dieu sait que sans lois l’être humain se laisse naturellement entraîner par le démon. Le fait qu’il y ait eu des avortements avant sa légalisation n’est pas la vraie explication quant à sa légalisation. L’avortement vient du mal ordinaire. La légalisation de l'avortement est un signe de culture de mort de fin des temps (avec la légalisation du mariage de mort et d’abomination). En outre, il y a beaucoup plus d’avortements maintenant. La légalisation de l’avortement n’est pas une simple « normalisation » de ce qui existait déjà. Par ailleurs, il y a une différence essentielle entre l’existence du mal « ponctuel » et la légalisation du mal. Je note votre phrase « en particulier pour l’avortement ». Est-ce à dire que pour le mariage gay, vous ne seriez pas complètement d’accord ?
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Lambda le Mar 6 Mar 2018 - 5:11

Bien sûr que, sans lois, l'être humain se laisse entrainer par le démon, mais les lois de Dieu (10 commandements, lois d'amour, de charité et de non-violence de Jésus) sont parfaites et ne se situent pas sur le même plan que les lois de l'homme, qui, elles, ne sont que le reflet de sa mentalité et de ses coutumes.

Je ne crois pas qu'on puisse dire que la loi Veil ne découle pas du tout des pratiques d'avortements antérieurs, car cette loi correspondait à une demande pressante du peuple, suite à la "libération" (enchainement...) sexuelle de 68, mais aussi suite aux décès de mères dans les avortements clandestins du passé. D'ailleurs, Simone Veil avait bien précisé qu'elle n'aurait jamais pensé à cette loi si le peuple ne l'avait pas réclamée et si le caractère clandestin des avortements n'occasionnait pas des décès de mères. De même, la majorité à 18 ans était une demande populaire, de même, l'immigration de masse était une demande du patronat, etc, Giscard d'Estaing a eu la démagogie de répondre aux aspirations les plus farfelues, sans discernement moral, ni humain. 
Mais je suis d'accord toutefois que c'est l'invention d'un nouveau mal ambiant qui a aussi grandement et majoritairement poussé à la loi, car en fait, l'avortement est le pendant indispensable de mai 68 et de la promotion de l'infidélité. L'IVG est l'instrument même de l'âme adultère et infidèle. De sorte que nous avons tous deux raison. (mais la loi vient quand même du peuple, dans tous les cas, qu'elle se base sur les ivg clandestins ou sur la nouvelle décadence de 68).

Mais que le nombre d'IVG soit bien plus élevé que par le passé, d'accord, c'est très logique, puisque selon le cycle de dynamiques décrit ci-dessus, une fois que l'être humain a généré la loi démoniaque, la loi prend alors le relais pour aggraver et généraliser le pourrissement de la société. C'est imparable. Et le cycle continue ensuite : la loi pourrissant l'homme, ce dernier refera d'autres lois aussi ou plus ordurières encore par la suite, ad libitum.

Je ne crois pas qu'il existe un "mal ponctuel", le mal est toujours là : quand l'avortement n'était pas généralisé par la loi, le mal prenait une autre forme : laisser mourir les miséreux, se laisser aller à toutes formes de haine et d'égoisme, d'élans guerriers, etc.

J'ai toujours lutté contre l'IVG, depuis jeune, en famille, sur les forums, sur FB, partout, moi aussi j'ai été censuré, c'est pour ça que j'ai écrit "en particulier l'IVG". Car c'est une pratique que je déteste absolument, c'est un peu une obsession et le symbole de l'horreur, pour moi, s'attaquer à un petit être sans défense, et démolir l'image de la maman bienveillante, quel cauchemar !
Mais je suis aussi contre le mariage homo, bien sûr, surtout qu'il a été défendu avec le but caché, l'hypocrisie infâme,  de faire passer ensuite les GPA, PMA, adoptions, dans la foulée, dans un engrenage logique légal. Une vaste manipulation, en quelque sorte.
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Mar 6 Mar 2018 - 5:41

La légalisation du mariage homosexuel est déjà "en soi" une abomination. Pour autant son vrai but "inconscient" est de parvenir à l'homosexualité "pour tous" ce qui à terme entraînera la disparition du sexe masculin pour des raisons que j’ai déjà expliquées. Je vous renvoie à mon essai "Le complot inconscient". Vous pourrez ici y lire un extrait gratuitement. http://www.edilivre.com/le-complot-inconscient-jean-pierre-aussant.html/
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Mabblavet le Mar 6 Mar 2018 - 9:23

@Jean-Pierre Aussant a écrit:Hannah  Arendt a eu l’honnêteté de reconnaitre à l’occasion du procès d’Eichmann à Jérusalem, que cet homme était au fond un bureaucrate comme un autre mais pas pire que les autres. C’est que quand le mal devient normatif, il devient aussi banal, et ce, à tel point que sans référent transcendantal, on pourrait le confondre avec le bien.
Nous avons donc les mêmes références Very Happy
En effet à l’UCLF nous aimons beaucoup Hannah Arendt, sans doute un des plus grands penseurs politiques du XXe siècle. À la réflexion, ce n’est pas étonnant qu’un défenseur de l’ordre naturel comme vous ait rencontré la pensée d’Hannah Arendt. Mis à part les restrictions d’usage sur les écarts de sa vie personnelle et une certaine hostilité à l’égard de l’Église catholique, elle voit juste dans cet ordre.

Par exemple, elle identifie bien que les sociétés autoritaires (= naturelles = traditionnelles) sont fondées et légitimées par l’hétéronomie (ou transcendance) :
La source de l’autorité dans un gouvernement autoritaire est toujours une force extérieure et supérieure au pouvoir qui est le sien ; c’est toujours de cette source, de cette force extérieure qui transcende le domaine politique, que les autorités tirent leur « autorité », c’est-à-dire leur légitimité, et celle-ci peut borner leur pouvoir. (Hannah Arendt, La crise de la culture, Folio Essais, p. 130.)
Cette analyse est en parfaite adéquation avec la pensée légitimiste qui reconnaît Dieu comme la Source de l’autorité des rois :
La légitimité des rois est l’anneau par lequel les nations se rattachent à Dieu pour demeurer vivantes et honorées. (Antoine BLANC de SAINT-BONNET, La Légitimité, 1873, p. 443.)
Or, avec sa Déclaration des droits de l’Homme, la Révolution affranchit l’humanité de toute transcendance :
Article 3 : le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.
Privée de sa source, l’autorité se voit donc logiquement vouée à la disparition. De là cette crise de l’autorité que tout le monde constate sans voir que le monde moderne s’acharne contre tous les reliquats d’autorité qui subsistent encore. En effet, non seulement ces autorités résiduelles nient son aspiration à l’autonomie, mais plus encore elles pourraient servir comme un modèle dangereux pour restaurer une société fondée sur la transcendance.
Le symptôme le plus significatif de la crise, et qui indique sa profondeur et son sérieux, est qu’elle a gagné des sphères prépolitiques, comme l’éducation et l’instruction des enfants, où l’autorité, au sens le plus large, a toujours été acceptée comme une nécessité naturelle, manifestement requise autant par des besoins naturels, la dépendance de l’enfant, que par une nécessité politique : la continuité d’une civilisation constituée, qui ne peut être assurée que si les nouveaux venus par naissance sont introduits dans un monde préétabli où ils naissent en étrangers.
Étant donné son caractère simple et élémentaire, cette forme d’autorité a servi de modèle, durant toute l’histoire de la pensée politique, à une grande variété de formes autoritaires de gouvernement.
Par conséquent, le fait que même cette autorité prépolitique qui présidait aux relations entre adultes et enfants, maîtres et élèves, n’est plus assurée, signifie que toutes les métaphores et tous les modèles de relations autoritaires traditionnellement à l’honneur ont perdu leur plausibilité.
En pratique aussi bien qu’en théorie, nous ne sommes plus en mesure de savoir ce que l’autorité est réellement. ( Hannah Arendt, La crise de la culture, Folio Essais, p. 122.)
Or l’autorité préserve la liberté :
L’autorité implique une obéissance dans laquelle les hommes gardent leur liberté. (Hannah Arendt, La crise de la culture, Folio Essais, p. 140.)
Aussi la disparition de l’autorité s’accompagne-t-elle de celle de la liberté :
Qui pourrait nier les graves menaces, de toutes origines, auxquelles la liberté n’a cessé d’être exposée, depuis le début du siècle, et la montée de toutes sortes de tyrannies, au moins depuis la fin de la Première Guerre mondiale ? Qui peut nier d’autre part que la disparition, pratiquement de toutes les autorités traditionnellement établies ait été une des caractéristiques les plus spectaculaires du monde moderne ? (Hannah , La crise de la culture, Folio Essais, p. 133.)
Hannah Arendt va plus loin : la disparition de l’autorité constitutive de l’esprit d’autonomie – ou esprit d’immanence de la modernité – est à l’origine de ces régimes politiques inédits dans l’histoire de l’humanité que sont les totalitarismes :
Cette crise, manifeste dès le début du siècle, est d’origine et de nature politiques. La montée de mouvements politiques résolus à remplacer le système des partis, et le développement d’une forme totalitaire nouvelle de gouvernement, ont eu pour arrière-fond un effondrement plus ou moins général, plus ou moins dramatique, de toutes les autorités traditionnelles. Nulle part cet effondrement n’a été le résultat direct des régimes ou des mouvements eux-mêmes. Tout s’est passé plutôt comme si le totalitarisme, sous la forme des mouvements aussi bien que des régimes, était le mieux fait pour tirer parti d’une atmosphère sociale et politique générale dans laquelle le système des partis avait perdu son prestige, et dans laquelle l’autorité du gouvernement n’était plus reconnue. (Hannah Arendt, La crise de la culture, Folio Essais, p. 121-122.)
Telle est donc la destinée des régimes révolutionnaires : celle de dégénérer en régimes totalitaires, vous en savez quelque chose vous qui osez vous opposer aux lois iniques et dont on veut faire taire la voix dérangeante. Car nous sommes bien dans un régime totalitaire et Hannah Arendt nous en donne la preuve : Ne sommes-nous pas dans
l’élimination totale de la spontanéité elle-même, c’est-à-dire de la manifestation la plus générale et la plus élémentaire de la liberté humaine, élimination à laquelle visent seulement les régimes totalitaires, au moyen de leurs diverses méthodes de conditionnement. (Hannah , La crise de la culture, Folio Essais, p. 128.)
Dans nos sociétés, qui n’a pas craint en effet de dire tout fort ce qu’il pensait, de peur d’être stigmatisé et d’être mis au ban de la société ?

Votre combat pour préserver l’autorité masculine, comme le nôtre de restaurer l’autorité d’un roi qui reconnaît que son pouvoir vient de Dieu, ces deux combats n’en font donc en réalité qu’un seul. Smile
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 328
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Lambda le Mar 6 Mar 2018 - 11:55

Jean-Pierre Aussant,


Oui, c'est déjà en soi une abomination, sauf que ce sont des adultes, si nombreux qu'il est presque vain de lutter contre cette chute. C'est pour cela que je préfère lutter contre l'IVG, les mères porteuses, les adoptions sous 2 parents du même sexe, GPA, etc, car il s'agit là d'êtres sans défense, pour lesquels une délibération collective est à effectuer.

Vous noterez que si le but est de répandre l'homosexualité, c'est encore et toujours le peuple qui crée cela. Voyez autour de nous le nombre très élevé d'homos et de bisexuels. Les gens sont à la fois homo et hétéro, les lois s'adaptent là encore aux choix humains...
Dans une société d'hommes vertueux, ces lois ne pourraient pas apparaitre, donc on voit bien que l'homme crée et légalise sa chute, avec ses lois qui le feront encore plus chuter à l'avenir.

Je ne sais pas si le sexe masculin peut concrètement disparaitre, en revanche, la féminisation de l'homme est en cours, en effet. Leur plan marche...

Merci pour le lien. J'aime le titre.
Nous avons la même conception du complot : il peut etre parfois conscient, mais aussi inconscient. Et c'est Satan qui est conscient de toutes les conséquences, même si l'homme est responsable d'avoir choisi une direction odieuse.
Michel Drac avait parlé du complot inconscient dans un de ses premiers articles.
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Mar 6 Mar 2018 - 13:15

Extrait du livre « le complot inconscient » (génocide participatif du sexe masculin)
Le but final du complot inconscient (inconscient dans sa première phase) est la disparition totale de la moitié de l’humanité, la disparition du sexe masculin. Un génocide parfait dans lequel ne sera pas versée une seule goutte de sang. Un génocide en douceur, féminin, fait par les femmes et accepté par les hommes. Une nouvelle tentation, une nouvelle « pomme » que la femme actuelle, ressemblant pour l’occasion étrangement à la « Ève biblique », croquera à pleine dent. Un génocide pour le bien de l’humanité, débarrassée enfin des vrais méchants enfin identifiés « les hommes ». Oui, un génocide « participatif » en cela que les victimes, de concessions en concessions, finiront par être consentantes. Les deux conditions sine qua non à sa bonne réalisation correspondent au credo fixatif de la femme « post-moderne » dont la substantifique moelle se situe dans l’intégrisme féministe de combat (de plus en plus lesbien) planétaire : La déculpabilisation absolue de l’avortement et de l’homosexualité. Cette double déculpabilisation étant l’outil « technique » indispensable à la mise en application de l’entreprise de mort globale.
L’avortement sélectif permettra d’éliminer, d’une façon quasi inaperçue, les fœtus masculins.
L’universalisation de l’homosexualité qui est le vrai but du mariage « pour tous » et de la « théorie du genre », stoppera, quant à elle, la reproduction naturelle de l’espèce et notamment des hommes. Seules les femmes (pour des raisons de biologie évidentes) pourront par insémination artificielle et plus tard le clonage, se reproduire.
Si je qualifie ce complot « d’inconscient », c’est que l’immense majorité des femmes, y compris des féministes les plus en pointes, n’ont pas idée des finalités ultimes de leur entreprise. C’est un peu comme si elles étaient animées, à leur insu, par un désir irrésistible et satanique de rejeter le grand « autre », c'est-à-dire le sexe opposé. Peut-être, peut-on y voir une volonté de « toute-puissance ». Un désir d’autonomie dans la reproduction. Rejeter l’autre, pour devenir soi-même « Dieu ». Mais cela reste, pour elles, encore diffus. Ce complot, en effet, restera encore pour quelque temps « inconscient ». Cette inconscience même, en est sa force. C’est ce qui le rend inexorable car il est poussé par une vague de fond. Quand il deviendra conscient, et certains signes commencent à frétiller dans ce sens, il sera déjà trop tard pour enrayer cette entreprise de mort qui, par ailleurs, se présentera comme « salutaire ».
La chronologie d’éradication du sexe masculin devra passer nécessairement dans un premier temps par un changement radical des codes éthiques qui bon an mal an ont régi la civilisation occidentale jusqu'à présent. C’est qu’il convient de rendre ce génocide « acceptable ». Il convient de le déculpabiliser. Cela implique, entre autres, la nécessité de faire disparaître les grandes religions monothéistes ou à tout le moins, de les vider de leur substance, de les « javelliser ». Autrement dit, le génocide culturel précédera le génocide tout court. Cela est la condition sine qua non quant à sa bonne réalisation.
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Lambda le Mar 6 Mar 2018 - 16:08

C'est plausible, le monde moderne est en effet assez dément pour prendre cette direction, sans même s'apercevoir des conséquences ultimes.
Toutefois, je pense qu'il y aura des grosses résistances. Alain Soral parle souvent des étrangers arabes, musulmans, noirs, des asiatiques, et des vrais catholiques restants, auxquels on peut ajouter tous les populistes naissants (voir Italie, usa, France, Hongrie, Pologne, Russie, pays de l'est, Grèce, etc) pour imaginer un bloc de résistance traditionnel futur face aux délires du monde moderne. Et cela me parait crédible.
De plus, des crises économique et environnementale gravissimes vont poindre le nez, ce qui grossira encore bien plus les rangs des nationalistes populistes traditionnalistes, et donc renforcera encore le combat contre le modernisme et la féminisation.

Après, au milieu des guerres, guerres civiles, et autres bouleversements à venir, qui sait ce qu'il peut arriver ? la marche des décadents peut se retrouver enrayée et écrasée. Car d'autres changements graves nous attendent. Et ces complots minables seront sur le radeau de la méduse, avec tout le reste, n'est ce pas... Tout sera possible.

Et puis, il y a la volonté Divine...
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Mar 6 Mar 2018 - 18:25

Non, la réalisation de l’indifférenciation universelle (Vieux rêve de satan) qui est au fond la finalité du "complot inconscient" n’est pas à mettre dans la catégorie des complots minables « de plus » qui seront emportés par l’histoire. Il n’y aura justement jamais rien de plus grave que ce complot. Il s’agit ici d’aplatir en « dé-nommant », ce que Dieu crée en « nommant ». C'est à dire, in fine, d'effacer la création (Si c'était possible) et d'effacer la frontière entre le bien et le mal (Et cela est infiniment et essentiellement plus grave que toutes les guerres et les viols dont l’histoire des hommes est parsemée). Mon essai n’est pas une énième dénonciation du complot « judéo-maçonnique » ou, comme je l’ai déjà écrit plus haut, une énième dénonciation de la féminisation du sexe masculin (Avez-vous lu mes textes précédents ?). Mon intuition du « complot inconscient » concerne le déchaînement final de satan contre la création. Ma théorie n'est pas un rapport sur "l'état des lieux" actuel de la culture de mort ambiante (même si elle s’en sert) mais une théorie d’anticipation sur le futur de l'humanité.

avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Mar 6 Mar 2018 - 18:47

N’oublions pas en outre que selon même le CEC  (677)  il n’y aura pas de victoire ascendante et linéaire de l’Église sur terre. Ma théorie ne s’oppose donc (bien évidemment pas) aux prédictions : « L’Église n’entrera dans la gloire du Royaume qu’à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection. Le Royaume ne s’accomplira donc pas par un triomphe historique de l’Église selon un progrès ascendant mais par une victoire de Dieu sur le déchaînement ultime du mal  qui fera descendre du Ciel son Épouse. Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du Jugement dernier après l’ultime ébranlement cosmique de ce monde qui passe »
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Lambda le Mer 7 Mar 2018 - 8:58

JP Aussant,

Laissons de côté les prédictions religieuses car personne ne sait quand et comment elles se réaliseront, tout cela prendra place sous une forme peut être inattendue, probablement à un moment surprenant et inattendu, car tout n'est pas décrit avec précision.

Quand j'ai utilisé le mot "minable", ca ne voulait pas dire "faible", mais "bas d'esprit, stupide". La mondialisation est intellectuellement minable mais elle est très forte, un vrai rouleau compresseur.
Les nazis avaient une philosophie minable mais étaient très puissants scientifiquement, militairement et politiquement.

Quant à l'indifférenciation universelle, c'est un peu ce qui commence à poindre, je n'ai pas parlé que de féminisation ?! :

- théorie du gender (ce n'est pas que de la "féminisation", bien pire, c'est nier les différences homme/femme de la nature et dire que les sexes relèvent de la construction sociétale, donc qu'elles sont relatives et manipulables), 
- recherches scientifiques pour réussir à féconder la femme sans l'homme
- clonages
- robotisation industrielle galopante
- robotisation du corps humain
- effacement des identités nationales, des frontières et des cultures, mondialisation
- abêtisation des peuples
- pollution chimique alimentaire et médicamenteuse qui castre l'homme
- capitalisme hystérique qui produit un stress considérable et castrateur (voir Japon)
- la surpopulation galopante conduira l'homme à des automatismes sociaux où la créativité ne sera plus du tout de rigueur, ce qui est une castration, également.
- etc

On voit donc que le complot dont vous parlez est déjà à l'oeuvre dans ce constat listé et est loin de ne concerner que le féminisme, en effet, je n'ai pas dit le contraire.

Et comme personne ne peut dater les prédictions religieuses, il n'y a pas du tout de preuve que votre complot prendra place à la fin des temps, peut être qu'il sera enrayé par les catastrophes et changements dont je parlais ci-dessus. Je n'ai jamais dit que ce complot sera enrayé par "le retour glorieux de l'Eglise", je vous ai dit que ce sont les traditionalistes de tous bords, musulmans, nationalistes athées, catholiques, bouddhistes, hindouistes, etc etc, qui résisteront à cela, c'est tout différent. Je n'attache pas votre complot au sort de l'Eglise.
Et si vous le faites, c'est très subjectif car rien ne prouve que ce complot correspondra à la fin des temps, même si votre description du complot est en soi juste.

Pour qu'un complot, si grandiose dans son ampleur soit-il, réussisse, il est nécessaire qu'il survienne en période stable, où les événements sont maitrisables par les élites complotistes.
Car, comme je l'ai écrit dans mon post précédent, si des boulersements drastiques surviennent, tout change, et personne ne maitrise plus rien, et on navigue alors à vue, sans certitude.
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Lambda le Mer 7 Mar 2018 - 9:26

Vous écrivez ci-dessus :

"Si les francs-maçons qui en 1793 étaient moins de 1% de la population ont réussi contre la volonté du peuple à imposer la république, pourquoi les monarchistes actuels (bien supérieur à 1% des Français), avec l’aide de Dieu, ne pourraient-ils pas rétablir le retour à la légalité royaliste? "


Réponse :
Il y a 2 raisons qui font que l'analogie est, disons, assez subjective :

- les 1% de FM étaient et sont au pouvoir politique, et ce sont les élites politiques et financières qui ont le pouvoir. Les royalistes ne sont pas du tout au pouvoir et, par conséquent, ne pèsent pas lourd dans la balance.
- les 1% de franc macons étaient des décadents republicains, et il est toujours très facile de chuter, pour les peuples, en général. Le péché est toujours là, hyper puissant, les FM avaient un allié de poids : le péché omniprésent.
Alors que pour faire aller les gens vers le haut, vers la pureté, c'est beaucoup plus difficile...



avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Henryk le Mer 7 Mar 2018 - 10:28

C'est surtout les parlements, qui, ont voulu se passer de la tutelle du roi, avec l'aide de complices bien implantés dans les régions. Ce type de renversement de pouvoir a toujours existé, sous tous les règnes, et c'est sous Louis XVI, qu'il est arrivé à ses fins.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1081
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Jean-Pierre Aussant le Mer 7 Mar 2018 - 10:51

L'ÉQUATION GÉNOCIDAIRE : (A+B+C+D=M)

Si M est égale à la culture de mort, alors (A+B+C+D=M) !
(Extrait inédit du « complot inconscient », génocide participatif du sexe masculin)
"En réalité, la fixation de l’intégrisme féministe lesbien à l’endroit de la théorie du genre s’explique facilement. C’est que cette théorie est une condition essentielle à l’universalisation de l’homosexualité. Son but caché est de mener à l’androgynie « pour tous ». Le développement de l’androgynie petit à petit détruira la libido hétérosexuelle ce qui, à son tour, conduira à l’homosexualité « pour tous » (vrai but du mariage « pour tous »). Les homosexuels ne pouvant pas se reproduire entre eux, l’idée du clonage deviendra non seulement acceptable mais elle sera même « vendue » comme un désir de sauvegarder la vie créée par Dieu (sic). On retrouve ici à nouveau le vieux thème anti-christique de l’imitation de Dieu. Copier l’œuvre de Dieu en la dénaturant en son contraire. C’est à ce moment que le génocide cessera d’être inconscient pour se transformer en génocide « participatif ». Au fond, il sera demandé au sexe masculin d’approuver un système qui tout en le condamnant à mort et à la disparition définitive, sera présenté comme une généreuse philosophie dont le but est de sauver la vie. Oui, le fin du fin dans l’ignominie. La culture de mort féministo-satanique planétaire après avoir, en imposant la théorie du genre, contraint les hommes à se féminiser et à « s’homosexualiser » et donc à perdre leur désir à l’endroit des femmes, les amènera à porter la responsabilité de l’effondrement de la libido hétérosexuelle. L’homme « post –moderne », désormais homosexuel, sera sommé de creuser sa propre tombe avec le sourire, d’une façon participative et consentante, et cela pour sauver l’espèce humaine. Pas mal, non ? On lui dira. « Toi qui es devenu homosexuel et qui es de toute façon incapable dorénavant d’assumer la reproduction de l’espèce, toi qui as opprimé les femmes pendant les millénaires, rachète-toi, fais au moins l’effort de « crever » dans la bonne humeur, sois politiquement correct jusqu’au bout, disparais et approuve le clonage des femmes ».
Voici l’équation de la culture de mort qui permettra l’éradication progressive et en douceur du sexe masculin :
A = (Déchristianisation=⇒destruction de la famille=⇒Théorie du genre =⇒ androgynie « pour tous »=⇒destruction libido hétérosexuelle =⇒homosexualité pour tous)
B = (Déculpabilisation de l’avortement =⇒avortement sélectif concernant les embryons masculins)
C = (« Universalisation-déculpabilisation » du clonage pour les femmes)
D = (Génocide participatif du sexe masculin =⇒survie exclusive du sexe féminin=⇒indifférenciation « pour tous »)
M = (victoire de la culture de mort avec l’universalisation de l’indifférenciation dont le but ultime est l’indifférenciation entre le bien et le mal, aplatissement suprême de l’œuvre de Dieu)
L’équation finale de la culture de mort : A + B + C + D = M !
Tout devient maintenant clair. Comme dans un puzzle sémantique infernal, les mots fixatifs du politiquement correct lesbien prennent soudainement un sens et s’assemblent mystérieusement pour former un tout cohérent. Chaque mot, chaque concept, étant indispensable à la survie de l’autre. Pas d’avortement sans déculpabilisation, pas de déculpabilisation sans déchristianisation, pas d’effondrement de la libido hétérosexuelle sans universalisation préalable de l’androgynie, pas d’androgynie à grande échelle sans la propagation de la théorie du genre etc. L’intention cachée apparaît désormais au grand jour. Encore un peu de temps et le complot sera conscient."
CLIN D’ŒIL THEOLOGIQUE POUR LES CATHOLIQUES : Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, un des deux sexes (en l’occurrence le sexe féminin) va pouvoir par le clonage, se reproduire tout seul. Le Démon, toujours à l’affut pour corrompre et enorgueillir le cœur de l’être humain, ne peut pas rater cette occasion, elle est trop belle. C'est pourquoi, il va nécessairement "suggérer" à la femme de continuer le chemin de la reproduction humaine toute seule lui faisant ainsi croire qu'elle pourra devenir elle-même son propre "Dieu". Marie, la Sainte Vierge a été l’élue de Dieu pour la gratuité et la vie ; la femme post-moderne, désormais féministe et lesbienne, sera l’élue de Satan pour l’orgueil et la mort. Pour autant et bien évidemment, à la fin des temps, il y aura parmi les élus autant de femmes que d’hommes. http://www.edilivre.com/le-complot-inconscient-jean-pierre-aussant.html
avatar

Jean-Pierre Aussant
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 20
Date d'inscription : 24/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec M. Jean Pierre Aussant, auteur catholique

Message par Mabblavet le Jeu 8 Mar 2018 - 1:52

Dans l'esprit de ce fil Very Happy on pourra lire le billet d'humeur de Maître-Chat Lully sur la place de la femme dans l’Église : http://leblogdumesnil.unblog.fr/2018/03/07/2018-16-de-la-place-des-femmes-dans-leglise/

avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 328
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum