⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Lambda le Mer 14 Mar 2018 - 15:16

edouard marie a écrit:Qu'avez vous démontré ?
Rien de bien précis si ce n'est donner votre opinion et qualifier notre position de délirante, au motif qu'elle vous déplait, avec une méconnaissance du sujet, et les habituels poncifs, visiblement bien partagé par d'autres membres.

Et vous, qu'avez vous démontré, avec vos affirmations débiles et vos répétitions des poncifs de la "fachosphère" ? Rien.
Moi, j'ai démontré que l'oeuvre d'un juif, le concerto, n'était pas du copiage du tout, et comme vous êtes piégé, vous répondez juste par vexation, une réponse pour la réponse, vide.

edouard marie a écrit:
Que le génie musical soit typiquement européen ne rend pas chaque européen doué de ce génie. Il y a la notion de talent, que chacun à de différent et d'individuel. ici un musicien, ici un artisan, là un écrivain. Le génie européen s'affirme sur tout les autres quand on dresse un bilan global.

Lapalissade. Il n'y a aucune argumentation dans ce propos. Dernière phrase absurde.
Arrêtez avec vos fautes d'orthographe systématiques (ceci est valable également pour Rouanet, dans une moindre mesure), merci. On voit avec votre génération, qui a vécu dans un ghetto, et qui a passé du temps à jouer aux jeux vidéos devant la télé, à écouter du rock, etc, au lieu de lire.
Cela se voit, monsieur, car quand on lit, la grammaire et l'orthographe viennent naturellement, sans même apprendre les règles scolaires, sachez-le.

edouard marie a écrit:
Vous n'avez de yeux que pour votre Mendelssohn, en mettant en avant son prétendu génie et sa judéité. Habile parrallèle qui voudrait faire croire à un lien entre les deux. Sans parler de votre liste d’interprètes copieusement choisi dans le même sens. Est ce vraiment la musique qui vous intéresse ?

C'est faux, j'ai aussi parlé d'Alexandre Dumas, je ne suis pas pathologiquement obsédé du tout par les juifs, quant à moi.  Rolling Eyes
Et on peut rallonger la liste, à l'infini, avons-nous du temps à perdre à démontrer des choses évidentes ?
Je ne fais aucun parallèle entre judéité et génie, décidement, vous ne comprenez rien à rien, je disais juste à Rouanet qu'on peut être de "race" étrangère et de religion différente, et être européen, pleinement. (4ème édition  ! merci de faire un effort de compréhension avant de répondre des âneries). C'est le cas de Dumas et de Mendelssohn, et de bien d'autres, ce n'est pas du tout spécifique à la judéité, j'avais même commencé par parler des métis noirs-blancs.

Oui, c'est la musique qui m'intéresse, et pas les stupidités et débilités de venir discriminer la race des compositeurs et interprètes, au lieu d'écouter la musique comme ils se doit.
J'ai donné une liste de grands violonistes juifs, uniquement par provocation envers vous, car je connais les réflexions aberrantes des racistes. Evidemment, il y a bien d'autres violonistes chrétiens, tziganes, etc.
Yehudi Menuhin avait raconté que lorsqu'il était au sommet de sa gloire, et considéré comme le meilleur, le plus rapide du monde, etc, il avait été dans un camp tzigane et était resté bouche bée devant la virtuosité de ces gens. Il était resté abasourdi, et voilà, le génie est partout, et n'est pas limité à une race, monsieur !
Mais bon, je suppose que les tziganes sont nuls au violon, qu'ils ne font que copier eux-aussi, que ce sont des métèques qu'il faudrait éliminer au pistolet dans une cave de fascistes ?

edouard marie a écrit:
Votre Mendelssohn est intéressant techniquement, mais sa musique respire hélas trop la pleurnicherie mélancolique du juif qui soupire dans son ghetto. C'est lassant et ennuyeux.
Nous sommes loin de la puissance du Tocata et Fugue du maitre J-S Bach. Ou pour rester dans le violon, de l'excellentissime Vivaldi, un prêtre d'ailleurs, et ses 4 saisons.

C'est vous qui avez vécu dans un ghetto de rappeurs, vu votre orthographe et votre niveau intellectuel. (quel argument méprisant, haineux, stupide, de votre part).

Ne tentez pas de parler comme un connaisseur, alors que vous ne connaissez visiblement que le rock, merci. C'est ridicule.
Le romantisme de ce concerto est le même que celui de Beethoven, de Brahms, et de tant d'autres, donc, c'est raté, le romantisme n'est pas juif du tout ! Quelle ignorance crasse.
Surtout que Mendelssohn ne pleurniche pas, si vous aviez lu mon post précédent correctement, j'ai déjà écrit que son romantisme est joyeux et positif, c'est d'ailleurs lui qui a composé la fameuse musique de mariage, célèbre et omniprésente en Occident.
Alors que ce sont les non-juifs, Beethoven, Schubert, Brahms, Paganini, Schumann, etc, qui ont un romantisme larmoyant et triste. Vous dites donc n'importe quoi et n'y connaissez rien du tout.

Quant à JS Bach, mon musicien préféré, tout le monde est inférieur à Bach, c'est trop facile comme argument ! Aberrant au possible. Plus personne, ni blanc ni juif, n'atteindra à sa hauteur, qui est unique et vient de la Grâce de Dieu, et non de vos races débiles, qui ne sont qu'une caractéristique matérialiste secondaire.
Enormément de grands musiciens ont dit que Bach était incomparable, "qu'une goutte de Bach valait une citerne d'autre musique" (Rostropovitch), "qu'à côté de Bach, tous les autres compositeurs font du disco" (Glenn Gould), etc etc, la liste est interminable, même Beethoven l'appelait papa, le père de l'harmonie.
Vivaldi n'a même pas à être cité à côté de Bach, il fait du disco comparé à lui. Mozart et Beethoven arrivent à lui toucher la semelle du bout des doigts quand ils sautent, et c'est tout.
Le seul qui ait un peu égalé Bach est Mozart dans son Requiem et sa messe en ut, et c'est tout, toutes ses autres oeuvres et tous les autres compositeurs sont en-dessous du Monstre, qui est le plus grand artiste de l'Histoire de l'humanité, tous arts confondus.

Je suis persuadé que lorsque les grandes orgues ont été construites dans les cathédrales, Dieu avait prévu de nous envoyer JS Bach, c'est évident, ça respire la logique Divine à 1000 lieues, un tel monstre est un cadeau direct de Dieu.

Comparer Mendelssohn à Bach est totalement malhonnête, car tous les autres compositeurs sont aussi éloignés de Bach que lui, blancs ou non.


edouard marie a écrit:
Quand une personne tient son art d'autres personnes d'un autre peuple, il y a bien là au contraire la démonstration que son talent n'est jamais qu'untalent d'emprunt ou de faussaire. Si ses maîtres sont européens, preuve en est que le génie créatif vient d'Europe et que seul la fréquentation de notre civilisation a pu l'élever à un niveau intéressant. Qu'il n'aurait jamais atteint s'il était resté dans son ghetto.

Encore des fautes d'orthographe d'adolescent vissé sur sa playstation à longueur de journée...
Remarque, cela va avec votre niveau intellectuel, il y a cohérence, quelque part...

Votre remarque est stupide, Mendelssohn, né ici, tout comme vous et moi, fait partie de notre peuple, car L'ESPRIT EST SUPERIEUR À LA MATIÈRE, son génie a transcendé les conditionnement raciaux, matériels et génétiques, par la grandeur de l'esprit, et c'est bien ce que je dis depuis le début, il est possible de transcender les cultures diverses, par la grandeur de l'esprit, si Dieu le veut. Ce n'est donc pas du copiage (franchement, vos arguments, c'est niveau maternelle !).
Si on suit vos absurdités, tous les artistes ont copié leurs prédecesseurs, car il n'y a pas de pôle commun, monsieur, nous sommes seuls au monde, en réalité, seuls avec Dieu, c'est pour cela qu'il y a des monastères, car l'homme, pour retourner à Dieu, a besoin de retrouver l'authenticité de la vie, qui est la solitude et le silence ! La vie sociale, avec les familles, les races, les cultures, les nations, etc, sont en réalité une illusion, un mensonge matériel, face à la Grandeur de Dieu. Et pour aller à Dieu, on ne peut plus tricher, il faut la nature réelle, pas des inventions, donc, il faut la solitude et le silence, et aucun rattachement à quoi ou qui que ce soit, à part Dieu.
Ainsi, les cultures et races ne sont pas un absolu, mais sont de l'ordre du relatif, à transcender par l'esprit.
Mais vous, en tant que matérialiste décadent moderne, vous niez la transcendance possible, ce qui est pousser l'homme vers le bas ! Vous êtes un moderniste et un décadent, voilà la vérité.

Bien sûr, ce que je viens d'écrire est trop élevé pour vous, vous n'allez rien y comprendre, peu importe.

edouard marie a écrit:
@Lambda a écrit:
Précisément, avant de faire la leçon, sachez que je considère les natio ultras qui font de la gonflette toute la journée pour jouer aux hommes, comme des personnes effeminées, peu sûres d'elles. (Voir la vidéo de Conversano qui jouait lui aussi à l'homme raciste et dur, ...

Erreur de jugement, typique d'une méconnaissance du milieu. Conversano n'a rien d'un fasciste / natio ultra, ne les représente en rien, quoi qu'il puisse minablement le prétendre, et est par ailleurs parfaitement méprisé par le milieu racialiste.

C'est un clown, un vulgaire macaroni dépravé. Au mieux un demeuré égaré, au pire un agent juif qui se drape d'un racisme grossier pour infiltrer et "faire ses fiches" (de renseignements). Il n'y a qu'à voir ses soutiens, avec le pseudo Merkado (nom de marranne, son choix est évocateur) et l'escroc Lespingal.

Je connais bien mieux le milieu que vous, Conversano et Le Lay sont des fascistes, aussi débiles et ignares, incultes, que TOUS les autres fascistes, et ils sont écoutés.
Il n'y a aucune différence de niveau entre Conversano et tous les autres fascistes, qui sont, je vous le confirme, des clowns débiles, des macaronis dépravés, haineux, paumés, et des demeurés. (ce que j'avais déjà écrit dans mon post d'hier, en rajoutant que c'était de la pathologie).

D'ailleurs, quand Conversano a reçu sa fessée de Soral, toute votre communauté est tombée sur Soral, pour dire "qu'il défendait les maghrébins, que Soral avait montré de quel camp il était, qu'on lui pardonnera jamais" etc etc, on voit le niveau intellectuel de votre famille de pensée.
Tous les fascistes sont du niveau de la racaille de banlieue, clairement.
Alors, parler de ghetto est tout à fait cocasse, j'ai bien ri.  Laughing

edouard marie a écrit:
Préférer ma place à la votre est donc puérile et efféminé ? Quelle imagination ! A la vérité je suis effaré en parcourant ces pages, de voir que sous le vernis de royauté, quand on gratte, il y a du pu qui en sort.

Oui, le dire comme ça, dans une conversation, c'est niveau cour de récré, et c'est puéril, en effet, et un homme infantile est effeminé, cultivez-vous un peu, lisez, instruisez-vous, et vous le comprendrez. (d'ailleurs, les fascistes, dans une lueur unique de discernement, disent souvent aussi que : "être infantile, pour un homme, c'est être une femme". Vous ne connaissez même pas les poncifs de votre milieu...).

Le pus prend un "s", monsieur, et puéril, sans e, ici.... où est la virgule après "à la vérité" ?.... quel niveau... Ghetto, rap, jeux vidéos, à longueur de journée, c'est ça ?

edouard marie a écrit:
Votre irréligion  revendiquée, qui d'emblée vous interdit de parler de Royauté Française puisque celle ci est sacrale et riend 'autre.
Votre ignorance crasse du problème juif, encore et toujours.

Non, c'est l'inverse, je suis religieux car je place l'Esprit au-dessus de la Matière, ce qu'avait préconisé JS Bach, et Jésus, d'ailleurs, dommage pour vous.  Rolling Eyes
La matière (race, etc) n'est pas du tout un absolu, mais un élément matériel relatif destiné à être transcendé dans la vie de tous les jours, par l'esprit.
On mesure la grandeur d'un homme par la transcendance qu'il a opéré sur les conditionnements matériels, c'est l'objet de la religion. Dire que nous sommes obligatoirement soumis au matériel, c'est du matérialisme athée décadent.
Par conséquent, vous êtes un matérialiste athée, et pas du tout un religieux, et votre royalisme est une hypocrisie et une aberration. Un enfumage.

Je refuse de parler encore des juifs, car je ne suis pas pathologiquement obsédé par ces gens. C'est bon, j'ai parlé des métis noirs-blancs, des juifs, des tziganes, etc, je ne vais pas en remettre une couche, je n'ai pas une obsession psychotique et névrotique maladive, quant à moi.

edouard marie a écrit:
Allez y, sortez vos muscles en philosophie, à vous lire je ne crains pas grand chose.

C'est fait. Vous êtes ridiculisé, démasqué, réfuté, tout ce qu'on veut, mais gageons que vous n'allez rien y comprendre...

edouard marie a écrit:
Et oui, j'assume complètement mes sympathies fascisantes et leur parfaite cohérence avec la Royauté sacrale, à des années lumière d'un pseudo Royalisme dans un esprit libéral et mondain.

C'est totalement incohérent, vous n'avez rien compris aux posts lumineux des administrateurs, bref, je ne vais pas tout répéter...
Quant au libéralisme-libertaire décadent, il vient des matérialistes, des adorateurs des limitations matérielles subjectives, donc, de vous.

edouard marie a écrit:
Pour ce qui est de la démocratie, votre "champion", le banquier, en est un bon partisan. Pendant que les " démocrates - Chrétiens " prenaient le maquis avec les communistes (matérialistes athées eux), financés par les banquiers de Londres, les soldats fascistes se battaient contre la pestes bolcheviques et ses maîtres juifs qui faisaient suffoquer l'occident depuis des décennies.

Le Fascisme est tellement né de la Révolution Française qu'il est aujourd'hui honni et anathème dans toutes les sociétés démocratiques et Révolutionnaires, tout autant honni et anathème que le Catholicisme, par lequel au passage la Monarchie Française est né. Allez donc clamer que Primo de Rivera était un athée. Et Codreanu, tout schismatique qu'il était ?

"la pestes bolchéviques"...  Rolling Eyes Jeux vê et crire komme ça, mouah ossi...  Rolling Eyes

Je ne suis pas démocrate-chrétien, donc je me fiche de ce que vous dites.

Le fascisme athée (énième édition...) est l'autre facette du matérialisme philosophique : la démocratie athée succède inévitablement au fascisme athée, et ainsi de suite.

Bien sûr que le peuple est aussi ignorant que les fascistes, il ne sait pas du tout qu'il s'agit en réalité de la même logique matérialiste décadente, l'une entrainant l'autre, inévitablement.
C'est de la logique philosophique, mais ce serait trop long à expliquer, déjà que vous ne saisissez pas mes propos, ni ceux des administrateurs...

Un matérialiste relève de l'athéisme, en pratique, quoi qu'il dise, qu'il s'agisse de Hitler, de Mussolini, ou d'un autre.

edouard marie a écrit:
Mais de quelle " nationalité ", dont serait ces gens à qui on ne pourrait pas l'ôter, parlez vous ?
De la nationalité actuelle donnée par la République qui se dit Française ?
En France monsieur, on parle de sujets du Roi, le Saint Royaume de France, qui n'a jamais inclut, et n'inclura jamais les colonies du Maghreb, d'Afrique ou d'Asie.
Un prétendu anti-républicain qui adopte pourtant pleinement le dogme républicain d'assimilation, par lequel n'importe qui, de n'importe quel horizon (black, beur niak) pourrait devenir "Français".
C'est là la plus belle démonstration de l'esprit tordu émanant d'un royalisme de salon, complètement intoxiqué par la doxa moderne, mondialiste, anti-raciste, et révolutionnaire.
Dites, un Roi nègre, ou métis, (et même pas Catholique à vous lire, mais simplement religieux) ça vous conviendrait finalement non ?

Niveau Conversano.  Rolling Eyes
Vous ne comprenez pas ce qu'on vous dit, et répondez n'importe quoi.

Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas ôter la nationalité française, j'ai dit que j'étais contre le génocide criminel qui consiste à renvoyer d'un seul coup, par une remigration brutale et soudaine, des millions de gens dans des pays du tiers-monde.
Vous me résolvez le crime de masse inhérent à votre "solution finale", et je serais d'accord avec vous.
Mais générer encore des guerres civiles et des génocides, il n'en est pas question.
Votre Soral a d'ailleurs dit et démontré maintes fois que la remigration serait en fait une guerre civile, et un génocide de masse, voire une guerre mondiale, et que seuls les ignares à la conversano pouvaient soutenir cela.  Rolling Eyes
Et je suis d'accord avec lui sur ce point, seuls des crétins pro-criminels, et pas du tout chrétiens, sont pour un génocide de masse.


edouard marie a écrit:
La question du racisme est une question moderne, puisque auparavant tout était en ordre et il n'aurait effleuré à l'idée de personne que les peuples exotiques puissent venir vivre au Royaume, et plus encore qu'il y ait de tels mélanges.

Posez vous la question de savoir qui prône et permet ces mélanges et quels sont leurs desseins, et vous comprendrez, peut être, que l'homogénéité raciale n'est pas un délire de doux dingue, mais le simple respect d'un équilibre voulu par Dieu, qui a créé 3 grands ensembles biologiques: Le Caucasoïde, le Mongoloïde, le Négroïde.

Ces gens sont venus ici à cause du matérialisme philosophique, que ce matérialisme vienne des religieux ou des athées : c'est seulement quand on construit une société laïque et athée, que l'on accueille indifféremment musulmans, noirs, chinois, etc, en grande masse, sans limite.
Or le fascisme est une philo d'athées, en pratique, donc, votre pensée est immigrationniste dans ses conséquences, et elle est co-responsable du monde moderne.

Je n'ai pas nié les ethnies, je vous dis juste que la race n'est pas un absolu, mais un élément relatif à transcender, vous comprenez le français, ou il faut vous le dire en Hébreu ?

Sur le catholicisme, il y a eu des gens d'Eglise qui ont dit des âneries, malheureusement, et vous êtes, les fascistes, les premiers à renier la parole des papes de Vatican II ! Alors, je fais pareil, j'indique qu'il y a des manipulateurs, des menteurs, et des hypocrites parmi les religieux.
(et encore, bien plus, chez les fascistes....).

edouard marie a écrit:
@Lambda a écrit:
Le sujet était le racisme et l'impossibilité supposé d'être européen ici quand on a quelque origine étrangère, alors qu'il y a foule d'exemples pour démontrer le contraire.

Oh, vous êtes donc de ceux qui pensent qu'il existe des Celtes noirs. Bel aveu en vérité.

Oui, Dieudonné, métis, est à moitié breton, il est blanc à 50%, qu'en faites-vous ? Vous reniez ses origines, crâchez sur son sang français, et vous le jetez à la mer, ou le descendez discrètement dans vos caves fascistes ?

Alexandre Dumas est bien plus français que des fascistes matérialistes décadents, qui tuent la civilisation, autant que les démocrates.


edouard marie a écrit:
@Lambda a écrit: Une remigration qui occasionnerait des morts par millions, ça me dérange, c'est tout.

Vous n'êtes pas au bout de vos surprises avec ce qui nous attends et que vous vous efforcez de nier, au niveau de certaines prophéties. Ah nous allons bien rire avant de mourir, je le sens !

Les prophéties, monsieur, personne ne sait quand elles arriveront, et il est possible qu'elles surviennent dans 2000 ans, donc, la logique minimale est de ne pas produire de spéculations délirantes à ce sujet.

Quant à la décadence de notre société, elle est réelle, et va engendrer des souffrances, je le sais bien, mais, d'une part, cette situation est le fait et la responsabilité des matérialistes qui séparent la politique de la religion (donc, vous, les démocrates  laïcards, et les fascistes athées), et d'autre part, notre situation actuelle n'implique pas de provoquer des génocides, des guerres civiles et des guerres.

Bref, vous n'avez pas de solution correcte, et tout comme Rouanet, quand vous êtes réfuté, vous opposez à nos accusations de "crime de masse", le fait que d'autres ont été aussi des criminels, comme si les crimes des FLN , maoistes, révolutionnaires, israeliens, démocrates, etc, était une excuse pour générer nous aussi des génocides !

C'est totalement aberrant, un criminel est un criminel, et banaliser le crime de masse, sous prétexte que d'autres ont tué aussi, c'est un argument de cour d'école, et de gens ignorants, sans intelligence, ni lucidité.
Ce n'est pas chrétien du tout, et c'est irresponsable, et les fascistes ont été irresponsables, tout comme les démocrates.

Bref, vous êtes réfutés tous les deux, en long, en large et en travers, à chaque fois que vous intervenez, c'est un vrai massage technique, en Histoire, philosophie, arts, religion, etc, que vous subissez. J'en suis désolé.

Si aucune réflexion intelligente ne survient, avec respect de l'orthographe, je ne répondrais plus sur ce fil, évidemment.

Une position inhumaine est une lourde pathologie de l'âme.

Bonne journée à tous.


Dernière édition par Lambda le Mer 14 Mar 2018 - 19:18, édité 2 fois
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Herlacyng le Mer 14 Mar 2018 - 15:45

C'est précisément pour cela que je parle de la Malédiction de LA DESCENDANCE DE CHAM et non de la malédiction de Cham. C'est loupé, fallait lire correctement.

Génèse 9, 18-29 a écrit:18 Les fils de Noé qui sortirent de l'arche étaient Sem, Cham et Japhet. Cham fut le père de Canaan.
19 Voilà quels sont les trois fils de Noé. Ce sont eux qui ont peuplé toute la terre.
20 Noé commença à cultiver le sol et planta de la vigne.
21 Il but du vin et devint ivre, si bien qu’il se dénuda au milieu de sa tente.
22 Cham, le père de Canaan, vit la nudité de son père et en parla à ses deux frères qui se trouvaient à l’extérieur.
23 Alors Sem et Japhet prirent un manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons et couvrirent la nudité de leur père. Comme ils détournaient la tête, ils ne virent pas la nudité de leur père.
24 Lorsqu’il eut fini de cuver son vin, Noé apprit ce que lui avait fait son fils cadet
25 et dit : « Maudit soit Canaan ! Qu'il soit le dernier des esclaves pour ses frères ! »
26 Il dit encore : « Béni soit l'Eternel, le Dieu de Sem, et que Canaan soit son esclave !
27 Que Dieu élargisse le territoire de Japhet, qu'il habite dans les tentes de Sem et que Canaan soit son esclave ! »
28 Noé vécut 350 ans après le déluge.
29 Il vécut en tout 950 ans, puis il mourut.

Elle est où votre malédiction transgénérationnelle de la descendance de Cham ? Je la cherche encore. Un de vos prophètes nazis a peut-être ajouté un verset ? Et où est établi un lien entre les populations noires et Canaan (vous savez c'est juste l'ancien nom de la terre d'Israël, c'est vrai qu'il y a beaucoup de Noirs qui traînent dans le coin Rolling Eyes ) ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Aux échecs, le Fou est toujours à côté du Roi !
avatar

Herlacyng
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 200
Date d'inscription : 12/01/2018
Age : 24
Localisation : Généralité de Moulins

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Herlacyng le Mer 14 Mar 2018 - 16:00

Puisqu'il y a des adeptes des malédictions divines parmi nous, je pense qu'ils devraient connaître un peu mieux la Bible et surtout tourner leurs langues sept fois dans leurs bouches avant d'asséner leurs inepties :

Nombre, 12 : 1-10 a écrit:1 Miriam et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme cushite qu'il avait épousée. En effet, il avait épousé une femme cushite.
2 Ils dirent : « Est-ce seulement par Moïse que l'Eternel parle ? N'est-ce pas aussi par nous qu'il parle ? » L'Eternel l'entendit.
3 Or, Moïse était un homme très humble, plus humble que n’importe quel homme à la surface de la terre.
4 Soudain l'Eternel dit à Moïse, à Aaron et à Miriam : « Vous trois, allez à la tente de la rencontre ! » et ils y allèrent tous les trois.
5 L'Eternel descendit dans la colonne de nuée et se tint à l'entrée de la tente. Il appela Aaron et Miriam, qui s'avancèrent tous les deux,
6 et il dit : « Ecoutez bien mes paroles ! Lorsqu'il y aura parmi vous un prophète, c'est dans une vision que moi, l'Eternel, je me révélerai à lui, c'est dans un rêve que je lui parlerai.
7 Ce n’est pas le cas avec mon serviteur Moïse. Il est fidèle dans toute ma maison.
8 Je lui parle directement, je me révèle à lui sans énigmes et il voit une représentation de l'Eternel. Comment se fait-il que vous n’ayez pas eu peur de parler contre mon serviteur Moïse ? »
9 La colère de l'Eternel s'enflamma contre eux. Il s'en alla,
10 et la nuée se retira de dessus la tente. Et voici que Miriam était frappée de lèpre, elle était blanche comme la neige. Aaron se tourna vers Miriam et vit qu’elle avait la lèpre.

Kush, donc de l'actuel Soudan/Soudan du Sud, on ne peut pas faire plus noire. Si Dieu a corrigé deux éminents prophètes sur le sujet, je serais vous, je me méfierais !

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Aux échecs, le Fou est toujours à côté du Roi !
avatar

Herlacyng
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 200
Date d'inscription : 12/01/2018
Age : 24
Localisation : Généralité de Moulins

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Compte clôturé le Mer 14 Mar 2018 - 16:42

@Herlacyng a écrit:
C'est précisément pour cela que je parle de la Malédiction de LA DESCENDANCE DE CHAM et non de la malédiction de Cham. C'est loupé, fallait lire correctement.

Génèse 9, 18-29 a écrit:18 Les fils de Noé qui sortirent de l'arche étaient Sem, Cham et Japhet. Cham fut le père de Canaan.
19 Voilà quels sont les trois fils de Noé. Ce sont eux qui ont peuplé toute la terre.
20 Noé commença à cultiver le sol et planta de la vigne.
21 Il but du vin et devint ivre, si bien qu’il se dénuda au milieu de sa tente.
22 Cham, le père de Canaan, vit la nudité de son père et en parla à ses deux frères qui se trouvaient à l’extérieur.
23 Alors Sem et Japhet prirent un manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons et couvrirent la nudité de leur père. Comme ils détournaient la tête, ils ne virent pas la nudité de leur père.
24 Lorsqu’il eut fini de cuver son vin, Noé apprit ce que lui avait fait son fils cadet
25 et dit : « Maudit soit Canaan ! Qu'il soit le dernier des esclaves pour ses frères ! »
26 Il dit encore : « Béni soit l'Eternel, le Dieu de Sem, et que Canaan soit son esclave !
27 Que Dieu élargisse le territoire de Japhet, qu'il habite dans les tentes de Sem et que Canaan soit son esclave ! »
28 Noé vécut 350 ans après le déluge.
29 Il vécut en tout 950 ans, puis il mourut.

Elle est où votre malédiction transgénérationnelle de la descendance de Cham ? Je la cherche encore. Un de vos prophètes nazis a peut-être ajouté un verset ? Et où est établi un lien entre les populations noires et Canaan (vous savez c'est juste l'ancien nom de la terre d'Israël, c'est vrai qu'il y a beaucoup de Noirs qui traînent dans le coin Rolling Eyes ) ?

Les descendant de Cham ont peuplé l'Afrique, et il y demeure une perpétuelle servitude qui n'a jamais pu être abolie ou simplement enrayée.
Ces peuples ont toujours été maintenus en esclavage, soit entre eux, soit par les autres. Un Africain Catholique le sait pertinemment et se sanctifie en luttant contre les effets de cette malédiction.

Autre malédiction, celle du Déicide, qui touche tout les juifs, perfides, et aveuglés. Très très peu de juifs se convertissent, du fait de cet aveuglement châtiment, au point que l'Eglise Catholique fait prier pour eux (sans génuflexion).

Vous voir gesticuler contre l'idée même de malédictions, de châtiments, c'est assez déroutant. On se demande si on est vraiment sur un forum de Royaliste Catholique
avatar

Compte clôturé
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 189
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 32
Localisation : Nimes

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Lambda le Mer 14 Mar 2018 - 17:08

edouard marie a écrit:On se demande si on est vraiment sur un forum de Royaliste Catholique

Ce qui devrait vous ravir, si tel n'était pas le cas, car :

- vous n'êtes pas royaliste, mais fasciste athée matérialiste décadent, et partisan (c'est la doctrine fasciste, telle que l'a énoncée Rouanet) d'un pouvoir politique séparé de la religion. Religion reléguée donc à un rôle subalterne de figurant, et dont on se passe, en réalité. (et dans le fascisme, afin de s'octroyer en fait le droit de commettre des crimes au quotidien, tout le monde l'a bien compris).

- vous n'êtes pas catholique, ni religieux, du tout, mais matérialiste athée, puisque vous placez des conditionnements matériels (races, territoires, etc) comme des absolus indépassables, alors que le but de la religion est de transcender et dépasser tous les conditionnements matériels.
Vous n'avez rien compris au but de la religion, en plus de n'être pas chrétien.
De plus, prônant des solutions criminelles au sujet de l'immigration, vous vous placez dans le camp des crânes rasés athées durs et "sans concession", et non dans le camp des chrétiens.

Vous ne trompez que vous-même, soyez en bien conscient.
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Herlacyng le Mer 14 Mar 2018 - 17:10

Vous voir gesticuler contre l'idée même de malédictions, de châtiments, c'est assez déroutant. On se demande si on est vraiment sur un forum de Royaliste Catholique

Voir un prétendu chrétien parler avec tant de légèreté des arrêts divins, et parler à la place de Dieu, moi cela ne m'étonne pas.

Les descendant de Cham ont peuplé l'Afrique, et il y demeure une perpétuelle servitude qui n'a jamais pu être abolie ou simplement enrayée.
Ces peuples ont toujours été maintenus en esclavage, soit entre eux, soit par les autres. Un Africain Catholique le sait pertinemment et se sanctifie en luttant contre les effets de cette malédiction.

Seul Canaan a été maudit, Canaan a fondé Canaan. Les autres fils de Cham : Kush (fondateur de l'Afrique Noire et de l'Arabie Heureuse), Misraïm (fondateur de l'Egypte), Put (fondateur de la Libye en son acceptation antique), n'ont pas été maudits. Fin de l'histoire, vos gloses ne sont que malhonnêteté.

J'attend impatiemment votre commentaire sur le passage des Nombres que je viens de fournir, je suis sûr que votre mauvaise foi va trouver un pseudo-argument ! Laughing

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Aux échecs, le Fou est toujours à côté du Roi !
avatar

Herlacyng
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 200
Date d'inscription : 12/01/2018
Age : 24
Localisation : Généralité de Moulins

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Lambda le Mer 14 Mar 2018 - 17:22

Je m'excuse, j'avais écrit ci-dessus :


"Bref, Rouanet et vous, vous êtes réfutés tous les deux, en long, en large et en travers, à chaque fois que vous intervenez, c'est un vrai massage technique, en Histoire, philosophie, arts, religion, etc, que vous subissez. J'en suis désolé."

J'avais oublié les massages techniques en orthographe et en théologie biblique, en attendant d'autres domaines... Laughing
Avec des massages aussi puissants, au moins, vous n'aurez pas mal au dos, mon cher.  lol!

On peut parler du jeu d'échecs si vous voulez, il y a des juifs champions du monde, Kasparov, Botwinnik, Steinitz, etc, il y a du grain à moudre, ils ont dû copier quelqu'un, sûr ! Laughing
Et l'hindou, Anand, champion du monde, il a dû copier aussi ?! Ah non, zut, c'est râté, c'est l'Inde qui a inventé le jeu d'échecs, transformé ensuite par les perses... Very Happy

Et nous, quand on prend la guitare, le violon, et d'autres instruments aux arabes, et en fait à l'Inde, on ne copie pas du tout, noooonn, pensez-vous, on crée... Laughing

"C'est toi qui copie", "nan, c'est toi", "nan, c'est toi", etc.

Âge mental : je ne sais même plus...

Au ras des pâquerettes.
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mavendorf le Mer 14 Mar 2018 - 17:35

edouard marie a écrit:On se demande si on est vraiment sur un forum de Royaliste Catholique

N'hésitez pas à fonder le vôtre, si vous estimez que celui-ci ne répond pas à vos exigences extravagantes. Vous pourrez ainsi faire communier en toute quiétude votre vernis "royaliste", avec les idéaux fascistes, et votre catholicisme de façade. On sent parfaitement que vous avez un "programme révolutionnaire" très bien défini, qui dans son application est à deux doigts d'une Restauration millénaire. Laughing

Je vois déjà bien la bannière du forum avec les ombres d'Hitler et de Mussolini en arrière plan, et la fleur de lys en guise d'accessoire pour la circonstance évidemment... Un gros point d'interrogation peut être au centre du tableau pour symboliser la venue du grand Monarque ? Vous nous communiquerez le lien à l'occasion, nous pourrons juger ainsi de sa fréquentation, de son sérieux, et de la qualité des interventions des utilisateurs que vous n'aurez aucun mal à recruter. Razz

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Lambda le Mer 14 Mar 2018 - 17:56

@Mavendorf a écrit:
edouard marie a écrit:On se demande si on est vraiment sur un forum de Royaliste Catholique

(...)
Je vois déjà bien la bannière du forum avec les ombres d'Hitler et de Mussolini en arrière plan, et la fleur de lys en guise d'accessoire pour la circonstance évidemment... Un gros point d'interrogation peut être au centre du tableau pour symboliser la venue du grand Monarque ? Vous nous communiquerez le lien à l'occasion, nous pourrons juger ainsi de sa fréquentation, de son sérieux, et de la qualité des interventions des utilisateurs que vous n'aurez aucun mal à recruter. Razz

En intervenants, il y aura Benedetti, à la voix effeminée, Conversano, idem, il y aura tous les paumés de la sphère fasciste qu'il n'aura aucun mal à recruter, et les intervenants les plus nombreux seront les fautes d'orthographe.   Laughing

En fait, ce forum fasciste a existé, et Florian Rouanet y était inscrit, c'était le forum "national-social-radical", qui a été supprimé par les autorités administratives, je crois, pour incitation à la haine raciale, au négationnisme, etc.
Les topics ?
Voici le niveau des débats qu'il y avait là-bas :

- "j'avait une petite âmie depuis des année que j'adorait, on allait se marrier, et soud'un, j'ai appris qu'elle avai une grand-maire d'origine turke ! C'étai l'horreur, les gars, j'ai rompue la relation !"
- "ouais, t'a bien fai, braveau ! il fau être sang concession, les gars, on renient rien !"
- "ouais, super, quentin, t'aurai du nous le dire, on lui aurais fait sa fète, elle a pas à tromper un pur-sang ! "

etc etc
(histoire réelle, je précise).

Et en arrière-plan, pas de photo d'Hitler, mais que du noir, très noir, partout, il fallait écrire en blanc...
L'obscurité totale, un avant-goût de l'enfer, peut être....  Rolling Eyes
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Lambda le Mer 14 Mar 2018 - 19:44

Voici l'oeuvre de métèques, les tziganes de Hongrie, dont sont issues toutes les danses hongroises de Brahms (il n'a fait que les orchestrer) :


Ces musiques sont dans l'âme même de l'Europe, il n'y a qu'à les écouter, il y a tout le feu de la sincérité dans cette musique, tout le véritable respect et amour romantique des femmes, toute la profondeur de l'âme européenne, et c'est pareil pour Czardas, les yeux noirs, les deux guitares, etc, ces grands morceaux russes sont tziganes. soit-disant métèques.

Et ce sont les identitaires racialistes qui seraient capables de composer de tels monuments ??? Ce sont ces ignorants qui dénigrent ces gens, en disant qu'ils n'ont rien compris à l'Europe, que ce sont des métèques ?? Qu'il faut les exterminer ?

Quelle bouffonnerie !

A mourir de rire : ces guignols crétinesques ne savent que hurler du rock saccadé, je ne vous mets pas leur musique, pour ne pas leur faire de publicité, mais vous pouvez voir ça sur YT, et ils se croient européens, alors qu'ils ne sont que des vulgaires voyous matérialistes athées bien modernes, sans aucune profondeur, ni talent, et pro-criminels par dessus le marché.

Pauvres gens, va... Rolling Eyes
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 14 Mar 2018 - 20:59

-*-

- Introduction pamphlétaire :
Je vais m'efforcer d'être sur tous les fronts. Les courtoisies de début de topique sont ravalées, et cela part en combat de boxe intellectuel, c'est une autre formule à laquelle je saurai que me conformer. Alors, cessez donc de crier victoire entre quelques-uns pour vous rassurer. C'est pathétique !

"Le pasteur étant frappé, les brebis sont dispersées."
C'est dingue comme c'est vrai, et ce, sur des sujets vitaux et essentiels !

Excusez notre syntaxe, cependant celle-ci ne vient pas altérer les idées de fonds. À ce que je vois, quand on ne peut plus s'en prendre au fond on s'en prend à la forme.

-*-

Pour l’essentiel des réponses à « Lambda ».
Gardez vos nerfs, très cher !

La critique de Jean-RSA me glisse gentiment sur l’épaule, car pour ce qui est du travail : étant maraîcher en grande surface, je dois me lever chaque matin avant 6h (sauf le dimanche). Les marchandises y sont lourdes (de 400 à 900 kilos à porter environ), je gagne donc mon salaire « à la sueur de mon front » comme il est précisé dans la Bible. Un front qui sut bien plus que la majorité des pd de bourgeois blancs du milieu qui finissent dans le cadre tertiaire («oups j’ai des traces de stylos sur ma main, snif !»).

De plus, je n'ai pas à me justifier en ce domaine, car ici nous parlons de philosophie politique essentiellement. Et toujours pas de chance à ce niveau-là, car ma prochaine conférence portera sur le thème inédit et d’importance : «La corporation de travail : organe social, local et naturel».


-*-

- La race, ou «au secours j’ai peur de la matière, snif !» :


Mgr Farges (loin d’être un agent révolutionnaire) a consacré un livre clair sur les rapports entre la Matière et la Forme
(Livre : http://www.inquisition.ca/fr/livre/thonnard/philo/s020_p0348a0364.htm#s354p2Un ; article exposé : https://archive.org/stream/tudesphilosoph02farg#page/4/mode/2up)

Si «la race est un concept matérialiste»... J'ai un scoop alors : la matière aussi est un concept matérialiste. Donc la distinction entre la matière et la forme doit être rejetée, car elle fait appel à un concept matérialiste.

SEUL le matérialisme philosophique est une oeuvre de mort ici-bas" wow, donc il n'y a que ça qui cause la mort ? L'islam, c'est le matérialisme philosophique ? Le protestantisme luthérien, c'est le matérialisme ? Le nominalisme, c'est le matérialisme ? Le gnosticisme, c'est le matérialisme ? Le subjectivisme, c'est le matérialisme ? Le péché d'orgueil, c'est forcément du matérialisme ?

Vous semblez détester la matière, en soi, ce qui est une thèse manichéenne. Voilà le résultat du romantisme politique, on finit par perdre tout contact avec le réel : et la matière, éminemment réelle, devient une cible. La race ou le territoire était des absolus indépassables, juste des réalités matérielles indéniables et qui ne sont pas supprimées avec la conversion. Si c'est ça être matérialiste, alors les royaumes, étant délimités sur un territoire fixé, sont matérialistes. Bref, complètement débile comme commentaire. Eh oui, il y a une tendance manichéenne derrière...  La séparation de la religion n'est pas prônée par nous, une distinction chacun dans son rôle précis plutôt. Le gallicanisme capétien lui, en revanche, sépare bien la religion catholique de la France.

La race n'est pas le seul élément, personne n'a dit non plus cela, il est un élément important d'ordre naturel parmi d'autres. Vous ne niez pas la famille, la racine provinciale, la "nationalité", alors pourquoi niez-vous la race (du même ordre naturel) ?

Je ne propose pas non plus de crever Alexandre Dumas dans d'atroces souffrances, vous extrapolez gravement. Une simple déportation par fusée devrait suffire (je déconne ne vous emballez pas)…

Je ne veux juste pas mentir aux métis en disant ce qu'ils ne sont pas, ou tout au plus, un mélange altéré seulement à moitié Français.

Non je n'essentialise pas la race, mais conformément à l'enseignement de l'Église, j'y fais garde et y prend attention. Que cesse votre énième hypocrisie qui consiste à me coller des raisonnements que je ne tiens pas ou à la limite, certaines de mes remarques peuvent juste être maladroites, ou accidentellement revêtir un caractère polysémique.

Si vous pensez que la race n'est qu'une vue de l'esprit alors vous êtes même nominaliste (sophisme kantien).

Il me semble que l’éventuelle voix fluette d'Yvan Benedetti est plus acceptable que la voix de vendeur de tacos mexicains de style : [Termes insultants supprimés - Admin] (https://vk.com/away.php?to=http%3A%2F%2Fbeaudricourt.hautetfort.com%2Fmedia%2F02%2F02%2F3777916759.jpg&cc_key=)

Pour le reste, je vous laisse continuer de dresser une séance psychologique freudienne digne  du XIXe, qui n'a rien à voir avec l'héritage légitimiste que je sache.

-*-

"S'il y a un gauchiste, ici, c'est vous, qui faites partie du clan des athées gauchistes mondialistes qui renient à la force politique le droit d'être bâtie sur la religion. "

La force politique s'appuie indirectement sur la religion qui la transcende et rectifie ses errements, mais elle n'est pas bâtie sur la religion, sinon Jésus-Christ n'aurait jamais dit de rendre à César ce qui lui revient, lui qui n'était pas chrétien. C'est du surnaturalisme.

"Aller occuper une terre étrangère donne des guerres, des guerres, des guerres, des guerres, des morts, des morts, des morts, etc etc etc, ça ne servait à rien de tuer tant de monde, il est évident que les croisades n'ont pu se faire qu'avec des alliances européennes, et que ces alliances n'allaient pas durer, et que donc, finalement, des morts sont morts pour rien. "

Allez dire cela à l'époque, où on considérait ces morts comme des martyrs, pas comme des gens morts pour rien, voilà bien une réflexion matérialiste et humanitariste.

"dès que quelqu'un de pourtant modéré, un Soral par exemple, apparait, on le rejette brutalement, malgré la situation."

Soral modéré, par rapport au FN (?), c'est la meilleure celle-là ^^

-*-

"Son pouvoir n'est pas subordonné et ne relève pas d'une institution religieuse, d'un évêque, même celui de Rome !" :

Sur ce sujet on peut donner une double Réponse. La première concerne une souveraineté, ou autorité, d’infidèles sur les fidèles, qui seraient à instituer. Cela ne doit être aucunement permis. Car cela tournerait au scandale et au péril de la foi. En effet ceux qui sont soumis à la juridiction des autres peuvent être influencés par ces supérieurs dont ils doivent suivre les ordres, à moins que de tels subordonnés aient beaucoup de vertu. Et pareillement, les infidèles méprisent la foi lorsqu’ils constatent la défaillance des fidèles. C’est pourquoi l’Apôtre a interdit aux fidèles d’intenter des procès devant un juge infidèle. C’est pourquoi l’Église ne permet aucunement que les infidèles acquièrent la souveraineté sur les fidèles, ni qu’ils leur commandent, à quelque titre que ce soit, dans une charge.

La Réponse est différente pour une souveraineté ou une autorité qui existe déjà. Dans cette situation il faut considérer que la souveraineté et l’autorité sont entrées là par droit humain ; la distinction entre fidèles et infidèles est au contraire de droit divin, mais ce droit divin qui vient de la grâce ne détruit pas le droit humain qui vient de la raison naturelle. C’est pourquoi la distinction entre fidèles et infidèles, prise en soi, ne supprime pas la souveraineté ni l’autorité des infidèles sur les fidèles.

Cependant, l’Église, qui est investie de l’autorité de Dieu, peut à bon droit, par voie de sentence ou d’ordonnance, supprimer un tel droit de souveraineté ou d’autorité, parce que les infidèles, au titre même de leur infidélité, méritent de perdre pouvoir sur des fidèles qui sont promus enfants de Dieu.

Mais cela, tantôt l’Église le fait, tantôt elle ne le fait pas. Car, dans le cas des infidèles qui sont soumis à elle et à ses membres, même par une sujétion temporelle, l’Église statue d’après ce droit : celui qui est esclave chez des juifs, dès qu’il devient chrétien, est aussitôt libéré de son esclavage, sans payer aucune rançon, s’il était de la maison, c’est-à-dire né en esclavage, et pareillement s’il avait été acheté pour le service lorsqu’il était infidèle ; mais, s’il avait été acheté pour la vente, il faut qu’il soit dans les trois mois remis sur le marché. En tout cela l’Église ne commet pas d’injustice parce que, ces juifs étant eux-mêmes des esclaves, elle peut disposer de leurs biens ; elle agit comme l’ont fait aussi les princes séculiers qui ont publié beaucoup de lois à l’égard de leurs sujets en faveur de la liberté. Au contraire, dans le cas des infidèles qui au temporel ne sont pas soumis à elle ni à ses membres, l’Église n’a pas établi ce droit, bien qu’elle pût juridiquement l’instituer. Et elle fait cela pour éviter le scandale ; comme le Seigneur a montré (Mt 17, 25) qu’il pouvait se dispenser du tribut parce que " les fils sont libres ". mais pourtant a prescrit de le payer pour éviter le scandale. Et Paul de même, après avoir dit que les esclaves doivent honorer leurs maîtres, ajoute (1 Tm 6, 1) : " Pour que le nom du Seigneur et son enseignement ne soient pas blasphémés. "

-*-

Le  Pape du fascisme ?
« Ce n'est pas le fascisme qui est cautionné ici, mais le pape prône la politique du moindre mal »

Vous ne connaissez pas votre sujet, voire ce lien pour connaître les rapports entre l'Église catholique et le régime fasciste. De plus, le moindre mal est rejeté par l’Église car c'est une philosophie perverse : http://www.quebecoislibre.org/031220-13.htm

« État catholique », dit-on et répète-t-on, mais « État fasciste »; Nous en prenons acte sans spéciales difficultés, volontiers même, car cela veut dire sans aucun doute que l'État fasciste, tant dans l'ordre des idées et des doctrines que dans l'ordre de l'action pratique, ne veut rien admettre qui ne s'accorde avec la doctrine et la pratique catholiques. (« Lettre de Pie XI au cardinal Gasparri », Le Devoir, 22 juin 1929, p.1)

Il Nous reste à voir si [des] difficultés peuvent dériver du caractère corporatif de l'État [fasciste italien]. [...] En vérité, on ne voit pas quelles peuvent être ces difficultés et comment elles peuvent surgir. [...] Le caractère corporatif résulte, en définitive, d'une spéciale, pacifique organisation des différentes classes de citoyens, avec une ingérence plus ou moins accentuée de l'État, de la loi, de la magistrature, en ce qui concerne le travail, la production, etc., toujours, bien entendu, dans l'ordre naturel et civil, tandis que l'Action catholique, comme on l'a dit, reste sur le terrain spirituel et surnaturel.

Activité corporative [fasciste] et Action catholique ne pourront manquer de se rencontrer étant donné l'identité du sujet humain, individuel et collectif; mais, moyennant la sincère bonne volonté et le sincère désir du bien de part et d'autre, la rencontre des deux activités ne pourra que produire un très heureux effet: celui de se coordonner pour le plus grand bien, pour le bien complet, s'il se peut, des individus, des classes, de la société. (« Lettre de Pie XI au cardinal Schuster de Milan », Le Devoir, 22 mai 1931, p.6)

Une fois la paix conclue entre le Vatican et les autorités fascistes, Pie XI accepta le serment d'allégeance au régime fasciste sans aucune réserve. Le New York Times du 4 décembre 1931 (p.10) rapporta une déclaration de l'Osservatore Romano qui allait dans ce sens. À peine le Vatican eut-il donné son aval complet au serment fasciste que le New York Times révélait qu'onze professeurs d'université venaient de perdre leur emploi pour avoir refusé de prêter ledit serment (19 décembre 1931, p.10).

Le 9 janvier 1932, Pie XI honora Mussolini en le consacrant membre de l'Ordre papal de l'Éperon d'or (New York Times, 10 janvier 1932, p.9). Le 11 février 1932, Pie XI reçut le Duce pour un long entretien ainsi que pour lui accorder sa bénédiction (New York Times, 12 février 1932, p.1).


Le clergé italien bénit d'innombrables ralliements fascistes. Pie XI accorda des audiences à de jeunes fascistes provenant de différents pays du monde alors qu'ils visitaient l'Italie (New York Times, 8 septembre 1934, p.17); des évêques italiens rendirent publics leurs dons de bijoux au régime fasciste afin de renflouer les réserves d'or de l'Italie grandement mises à contribution pour financer l'invasion de l'Éthiopie (New York Times, 29 novembre 1935, p.11); le cardinal Schuster de Milan, référant aux Italiens morts lors de l'invasion de l'Éthiopie, confia aux fascistes rassemblés lors d'une messe spéciale en leur honneur que « leur sang avait ouvert les portes de l'Éthiopie à la religion catholique et à la civilisation de Rome ». Il ajouta que le fascisme offrait la « promesse de moralité nationale souhaitée par l'Église catholique » (New York Times, 29 octobre 1935, p.11).

-*-

"Il n'appelle en aucun cas à une pureté raciale-nationale telle que celle dont vous vous faites le chantre !"

Dans ce texte, non, bien qu'il rappelle la nécessité de préserver les différences spécifiques entre les peuples et entre les races (ce qui implique de les reconnaître). Mais d'autres déclarations pontificales vont dans le sens d'une discrimination raciale. Pie XII (oui oui) espérait qu’il n’y aurait pas de soldats de couleur au sein des troupes alliées déployées à Rome après la "libération"... Preuve d'un préjugé racial évident, ou d'un réalisme politique, selon que vous serez en accord ou non. https://lebloglaquestion.wordpress.com/2009/12/24/pie-xii-contre-le-melange-racial/

"Mais même un Philippe l'Arabe ou un Valérien n'ont jamais prétendu à la dictature, ils étaient des Césars, en accord avec le Sénat et comptaient le rester, et ont fondé des dynasties."

Et le premier César se proclama dictateur à vie en 44 ACN... Certes, nous ne nions pas l'aspect monarchique de l'Empire. Nous disons juste qu'il était nettement plus fluide que le système royal, vous-mêmes en convenez lorsque vous dîtes que ce ne fut pas une royauté. Après, entre dictature et monarchie, la distance entre les deux termes relève de la querelle d'Allemand, surtout pour l'époque. Si l'empereur était monarque, ce n'était pas un monarque absolu au sens moderne et il n'était pas appuyé sur vos fameuses "règles de la dévolution de la Couronne" qui liait cette fonction à une dynastie particulière, fut-elle rendue indigne. Là, un changement dynastique était tout à fait concevable et se produisit un grand nombre de fois.

-*-

- Sur la question de l’euthanasie il va falloir relativiser (http://sansconcessiontv.org/phdnm/euthanasie-sterilisation-et-cobayes-humains-sous-hitler) :

Pour ce qui est de l'eugénisme et de l'euthanasie, les Américains étaient bien plus en avance que l'Europe en ce domaine, et la politique eugéniste en Allemagne avait déjà été actée sous la République de Weimar. Hitler n'avait fait que la continuer (...) mais Hitler ne s'intéressait pas vraiment à cela : que ce soit l'eugénisme, l'euthanasie ou les expériences médicales, il avait laissé cela à ses collaborateurs sans jamais regarder ce qu'ils en faisaient, et c'était somme toute un détail pur et simple.

A l'époque tout le monde était imbu des idées darwiniennes sur l'eugénisme et voulait minimiser l'impact des handicapés et des gens en fin de vie. On fait bien pire maintenant par ailleurs... Et où sont nos royalistes de salon lorsque dans un document rapporté par la Défense à Nuremberg et aujourd'hui bien oublié, un juriste allemand, le professeur Karl Engisch, étudiait minutieusement la légalité de l'euthanasie ?

Se fondant sur une abondante documentation, il démontrait que bien avant l'arrivée au pouvoir d'Hitler, en Allemagne et ailleurs, de nombreux écrivains, très "politiquement corrects", défendaient le droit d'écourter la vie des certaines personnes (ça n'est donc pas nouveau et ça n'est donc pas dans le cerveau malade du herbivore Adolf Hitler qu'est née l'eutha-nazi) ;
l'auteur citait entre autres :

- Le très humain philosophe des lois et criminologiste M.E. Mayer qui, en 1915, avait estimé qu'un médecin administrant un poison à un moribond afin d'écourter ses souffrances devait être considéré comme ayant sauvegardé des intérêts légitimes ;

- le juriste Lobe selon lequel les articles du Code pénal relatifs à l'homicide ne concernaient pas l'euthanasie, celle-ci étant régulée par des lois non-écrites et par la coutume (1929) ;

- le juriste Lisstaschmidt selon lequel l'euthanasie devait être administrée dans des limites très strictes (1932).

L'auteur précisait (Engisch) : il ne serait pas difficile de citer plus d'opinions. (...) Il citait ensuite :

- Le code pénal Prussien dont un article stipulait qu'un justiciable ayant, avec de bonnes intentions apparentes, écourté la vie d'une personne mortellement blessée ou d'un malade sans espoir, ne devait recevoir qu'une peine mitigée

- Le code pénal norvégien de 1902 (!) excusait dans une grande mesure justiciable qui, pris de pitié, abrégeait la vie d'un invalide chronique ;

- Le code pénal de Brunswick de 1840 : "Quiconque aura arbitrairement tué un enfant né vivant, parce qu'il n'avait pas forme humaine, peut être condamné à un emprisonnement de 6 semaines au maximum ou à une peine correspondante".
K. Engisch rappelle d'après un sondage effectué en 1920 auprès de parents ou gardiens d'enfants handicapés mentaux, et inaptes à tout apprentissage, 73% des interrogés s'étaient déclarés en faveur d'un abrègement de la vie. Dans la plupart des ça, les raisons invoquées étaient "humanitaires". (...) c'était dans la mentalité de l'époque, c'est ce qu'il faut surtout comprendre. D'éliminer les éléments jugés irrattrapables par les gens de l'époque. (...) Concernant les stérilisations prétendument forcées aussi (qui ne sont restées au stade que de quelques dizaines d'expériences sur lesquelles Hitler ne jetait œil), on peut lire dans le "Journal of Heredity" (américain) en 1934 : La loi allemande de stérilisation eugénique n'est pas une improvisation hâtive du régime nazi. Elle a émergée graduellement pendant des années, dans des discussions des eugénistes. D'un point de vue, c'est simplement un accident qu'il soit revenu à l'administration d'Hitler de mettre en pratique les recommandations des spécialistes". (...) Encore une fois, les américains faisaient pareil, et surtout bien pire au niveau des expériences médicales (injection de plutonium radioactif sur des nourrissons et des femmes enceintes notamment, pour voir ce que ça faisait...)... en préparant Hiroshima et

Les cobayes humains du Reich étaient des volontaires, dans des camps (pas nécessairement) mais volontaires et aucun n'est mort vraisemblablement ; les expériences étant stoppées bien avant.

Pourquoi nous ne vous entendons pas sur les massacres ignobles et inhumains de Dresde en Allemagne, ou de Hiroshima et Nagasaki au Japon ?

-*-

Le constat "Sede Vacante" :
Pour ce qui est du catholicisme intégral de simple constat « sédévacantiste » assimilé au protestantisme : je suis surpris de la répétition et vous invite à lire ce texte. Afin d’éviter de plafoner au niveau zéro de la théologie, à l’image du conciliare Ploncard à sac : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&ved=0ahUKEwirrbO1y-zZAhUDVBQKHdwDARYQFgg1MAE&url=http%3A%2F%2Fcatholicapedia.net%2FDocuments%2Fnovus-ordo_watch%2FSedevacantisme-et-jugement-prive.pdf&usg=AOvVaw2uJqCteNPA0l1gP8L1a6Yu

-*-

La corporation à travers les siècles, en citations :
- Pour lancer d'autres sujets afin de se renouveler ensemble, que pensez-vous du rétablissement des corporations de métiers ? Doivent-elles se faire dans un esprit fédéraliste et régionaliste ou alors "étatique et royal"  selon vous ? Je suis plus partisan de la version aboutie de la "Renaissance" que du temps féodal pour ma part, nommé corporativisme dans le fascisme.

Mémoires de Louis XIV :
« Chaque profession contribue, en sa manière, au soutien de la monarchie. Le laboureur fournit par son travail la nourriture à tout ce grand corps. L’artisan donne par son industrie toutes les choses qui servent à la commodité du public et les marchands assemblent de mille endroits différents tout ce que le monde entier produit d’utile ou d’agréable pour le fournir à chaque parti au moment qu’il en a besoin.» (Discours pas pris une ride)

Le F.M. Isaac Le Chapelier - Bulletin de l'Assemblée Nationale du 14 juin 1791 (se basant sur le Contrat social de Rousseau, thème cher à Montesquieu) :
« Il doit sans doute être permis à tous les citoyens de s'assembler ; mais il ne doit pas être permis aux citoyens de certaines professions de s'assembler pour leurs prétendus intérêts communs ; il n'y a plus de corporation dans l'État ; il n'y a plus que l'intérêt particulier de chaque individu, et l'intérêt général. Il n'est permis à personne d'inspirer aux citoyens un intérêt intermédiaire, de les séparer de la chose publique par un esprit de corporation. »

Quadragesimo Anno  1931 :
« L'État n'est pas seulement le gardien de l'ordre et du droit, mais [...] il doit travailler énergiquement à ce que, par tout l'ensemble des lois et des institutions, la constitution et l'administration de la société fassent fleurir naturellement la prospérité tant publique que privée. »

Il y a tellement d’autres  sujets, de possibles accords et désaccords tel que : le rétablissement des provinces historiques charnelles, ou encore le rôle du Royaume des Francs et  du Saint-Empire dans la Chrétienté occidentale... ???
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 28
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mabblavet le Mer 14 Mar 2018 - 23:23

@Floriano75
Comment osez-vous encore soutenir le fascisme alors qu'une Encyclique entière (Non Abbiamo Bisogno) lui est consacrée ?
Le pape Pie XI y dénonce le fascisme comme une doctrine antichrétienne, contraire au droit naturel. Il dénonce aussi ses méthodes terroristes d'intimidation et de désinformation à l'encontre de L’Église

(tout le monde peut en lire de larges extraits éloquents dans mon dernier message)

Comme vous n’avez pas répondu, comme cette Encyclique contredit nombre de vos affirmations précédentes et corrobore nos documents, nous examinerons tous les points incriminés

Franc-Maçonnerie et Fascisme contre l’Église

Nous disons que le Franc-Maçon de référence internationale René Guénon révèle dans sa lettre du 12 octobre 1936 à R. Schneider :
[...] il n’en est d’ailleurs pas moins vrai qu’il [Mussolini] était Maçon, et même, détail amusant, la chemise noire avec laquelle il fit son entrée à Rome lui avait été offerte par les Loges de Bologne.
Vous répondez que :
@Floriano75 a écrit:Mussolini a été accusé de tout, et Guénon n'est pas la meilleure des références. Il est en effet socialiste (à l'ancienne) à ses débuts et est probablement passé par les loges, ce qui ne prouve rien de plus. Il faut surtout voir en acte comment il a tenu son régime sur ce sujet pour le coup : la maçonnerie a été clairement balayée de son temps. On ne peut en faire fît, car la première mesure officielle que le fascisme prit contre la franc-maçonnerie en Italie, se produisit à la suite de la délibération du Grand Conseil National fasciste du 15 février 1923.
Le Pape dans Non Abbiamo Bisogno déplore que le fascisme rétablit plus forte encore la Franc-Maçonnerie qu’il avait semblé chasser dans un premier temps :
Nous, Église, religion, catholiques fidèles (et pas Nous seulement), Nous ne pouvons être reconnaissants de ce qu'après avoir mis dehors le socialisme et la maçonnerie, nos ennemis déclarés (et pas seulement nos ennemis à nous), on les ait si largement réintroduits, comme tout le monde le voit et le déplore ; ils sont même devenus d'autant plus forts et plus dangereux qu'ils sont plus dissimulés et, en même temps, favorisés par le nouvel uniforme.
Le témoignage du Pape rejoint et complète celui de René Guénon.
Il est donc patent que le régime fasciste a favorisé la maçonnerie.

Oserez-vous récuser le témoignage du Pape ? Very Happy  

Comment alors expliquer cette attitude d’abord hostile puis favorable à la Maçonnerie ?
En réalité nous savons qu’il existe deux courants ennemis dans la Franc-Maçonnerie :
- celui de la FM progressiste mondialiste et démocratique (courant majoritaire)
- celui de la FM « traditionnelle », élitiste (courant de René Guénon et de Julius Evola)
Sans doute Mussolini aura-t-il chassé le premier pour asseoir le second tout aussi antichrétien.
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 717
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Herlacyng le Jeu 15 Mar 2018 - 3:35

Je ne veux juste pas mentir aux métis en disant ce qu'ils ne sont pas, ou tout au plus, un mélange altéré seulement à moitié Français.

Non je n'essentialise pas la race, mais conformément à l'enseignement de l'Église, j'y fais garde et y prend attention. Que cesse votre énième hypocrisie qui consiste à me coller des raisonnements que je ne tiens pas ou à la limite, certaines de mes remarques peuvent juste être maladroites, ou accidentellement revêtir un caractère polysémique.

Essentialiser, c'est juste ce que vous venez de faire la phrase juste au-dessus. Si quelqu'un métis est à moitié français, cela signifie que la race est un indépassable. "Hypocrisie" et "maladresse" dans le même paragraphe sonne vraiment très mal. Un vrai fasciste ne fait pas de maladresses, il assume ces positions.

Il me semble que l’éventuelle voix fluette d'Yvan Benedetti est plus acceptable que la voix de vendeur de tacos mexicains de style : "yé né prrétend pas, yé souis Luis XX Le Playboy"

Mesquin et pitoyable, et ça se dit français ? J'espère juste que c'était là l'acmé de la farce grotesque de votre rhétorique.

"Son pouvoir n'est pas subordonné et ne relève pas d'une institution religieuse, d'un évêque, même celui de Rome !" :

Sur ce sujet on peut donner une double Réponse.

Oui, une réponse qui va encore bien noyer le poisson. Non, l'Eglise militante ne peut détrôner les Princes, y compris les païens tant qu'ils sont légitimes, pour reprendre mes comparaisons mérovingiennes, à votre avis pourquoi les évêques du Nord de la Gaule ont soutenus dans les années 480 Clovis, païen, face à Syagrius, romain et chrétien ? L'un était légitime, pas l'autre. Saint Avitus, évêque de Vienne, l'avait félicité pour sa succession à son père tant dans ses fonctions franques que romaines dès 481 !

« Ce n'est pas le fascisme qui est cautionné ici, mais le pape prône la politique du moindre mal »

Vous ne connaissez pas votre sujet, voire ce lien pour connaître les rapports entre l'Église catholique et le régime fasciste.

J'espère pour vous que vous avez suivit un cours universitaire sur le sujet. Laughing Pie XI avait une politique prudente de temporisation. Le fait qu'il rassure le régime et qu'il dialogue avec lui ne change rien au fait que le fascisme a été condamné (par une encyclique en vernaculaire, pour être sûr que le message passe bien), le catholicisme essayait de se ménager une place face à cet Etat boulimique sans déclencher de confrontation directe et contre productive. Ce n'est pas un hasard si l'encyclique n'a été publiée qu'après le concordat avec Mussolini. Vous aurez beau balancer des citations comme autant de talismans pour votre cause, cela ne changera rien. Si l'élément que vous apportez n'est pas contextualisé, expliqué : de qui, quoi, à qui, pourquoi (le b-a ba de la démarche historique) il ne vaut rien.

des évêques italiens rendirent publics leurs dons de bijoux au régime fasciste afin de renflouer les réserves d'or de l'Italie grandement mises à contribution pour financer l'invasion de l'Éthiopie (New York Times, 29 novembre 1935, p.11); le cardinal Schuster de Milan, référant aux Italiens morts lors de l'invasion de l'Éthiopie, confia aux fascistes rassemblés lors d'une messe spéciale en leur honneur que « leur sang avait ouvert les portes de l'Éthiopie à la religion catholique et à la civilisation de Rome ». Il ajouta que le fascisme offrait la « promesse de moralité nationale souhaitée par l'Église catholique »

Pour l'invasion de l'Ethiopie, l'Eglise était divisée, les patriotes voulaient venger la défaite de 1896, où l'Italie avait été humiliée par un pays qui était vu comme inférieur, et des catholiques espéraient une évangélisation catholique. Le pape était loin d'être ravi par cette entreprise (qui fut d'ailleurs une franche réussite  Rolling Eyes ), mais ne s'est jamais prononcé publiquement de manière claire contre ou pour, et a été contraint de faire avec la réalité des faits.

Dans ce texte, non, bien qu'il rappelle la nécessité de préserver les différences spécifiques entre les peuples et entre les races (ce qui implique de les reconnaître). Mais d'autres déclarations pontificales vont dans le sens d'une discrimination raciale. Pie XII (oui oui) espérait qu’il n’y aurait pas de soldats de couleur au sein des troupes alliées déployées à Rome après la "libération"... Preuve d'un préjugé racial évident, ou d'un réalisme politique, selon que vous serez en accord ou non. https://lebloglaquestion.wordpress.com/2009/12/24/pie-xii-contre-le-melange-racial/

Que le pape parle de race n'est pas étonnant à l'époque, c'était une idée communément admise, y compris par la science de l'époque. Je rappelle que depuis on a découvert un truc qui s'appelle la génétique et qui complexifie bien plus le sujet. Rolling Eyes Quant à sa position sur les Noirs, quand bien même ce serait à la base un préjugé racial, cela n'est jamais que sa petite opinion, on est pas obligé de le suivre.

Et le premier César se proclama dictateur à vie en 44 ACN...

Oui, mais Jules César n'a jamais été Princeps. Après coup, les Empereurs l'ont magnifié et divinisé car il était le père adoptif d'Auguste, donc fondateur légal de la dynastie. Le terme de "César" est devenu synonyme de Prince, mais Jules César a exercé des magistratures dans le cadre de l'ancienne République moribonde, et n'ayant pu envisager ou mettre à bien une politique de consensus, à la tête d'une abberration politique, il a été assassiné.

Après, entre dictature et monarchie, la distance entre les deux termes relève de la querelle d'Allemand, surtout pour l'époque.

Non justement. Les dictateurs modernes sont des monarques, pas les dictateurs antiques. Dans la Rome traditionnelle, la dictature était une magistrature légale et temporaire pour les temps de crise, qui confère un pouvoir exceptionnel à un homme. Elle n'est valable que dans un cadre républicain. Auguste n'a jamais réutilisé cette magistrature qui lui était inutile, car son pouvoir se fondait sur d'autres règles du jeu.

ce n'était pas un monarque absolu au sens moderne

Déjà que le terme ne fait pas sens au XVIIe siècle, alors à l'époque romaine je n'en parle même pas, en effet.

Là, un changement dynastique était tout à fait concevable et se produisit un grand nombre de fois.

Certes, surtout dans les cas d'anarchie militaire qui redistribuaient souvent les cartes, plus spécialement au IIIe siècle. Mais les Romains avaient un système génial qui était l'adoption, elle était d'importance égale aux liens du sang (et mieux vu par l'aristocratie traditionaliste), de plus les nouveaux Césars se débrouillaient très souvent pour tisser un lien généalogique avec des Césars précédents. Ce qui fait que la notion de "changement dynastique" est souvent très relative.

Pour ce qui est de l'eugénisme et de l'euthanasie, les Américains étaient bien plus en avance que l'Europe en ce domaine, et la politique eugéniste en Allemagne avait déjà été actée sous la République de Weimar.

Et donc vous, quant on vous présente un meurtrier, vous dîtes : "On peut le pardonner pour ce qu'il a fait, le laisser partir, il y a tant d'autres meurtriers en ce monde", c'est ça ?

Les cobayes humains du Reich étaient des volontaires, dans des camps (pas nécessairement) mais volontaires et aucun n'est mort vraisemblablement ; les expériences étant stoppées bien avant.

Oui, naturellement, les jumeaux sélectionnés par Josef Mengele étaient tous des volontaires, et personne n'est mort. Rolling Eyes

Pourquoi nous ne vous entendons pas sur les massacres ignobles et inhumains de Dresde en Allemagne, ou de Hiroshima et Nagasaki au Japon ?

Pourquoi ceux qui pleurent, avec une sensiblerie mal placée, sur ces bombardements qui étaient soit justifiés soit des crimes de guerre, ne parlent jamais du bombardement de Coventry en 1940, où les Allemands ont justement été les pionniers dans cette tactique de rasages de villes entières, et qu'à la fin de la guerre, les Britanniques n'ont fait qu'un retour à l'envoyeur avec des moyens nettement plus conséquents ? Vous aurez beau tirer sur la corde relativiste, cela ne change rien au fait que l'Axe porte la responsabilité de la guerre, et que les crimes des Alliés -URSS non comprise- même si ils sont une réalité qui ne doit pas être oubliée, restent relativement "anecdotiques" face à ceux de l'Axe.

Il y a tellement d’autres  sujets, de possibles accords et désaccords tel que : le rétablissement des provinces historiques charnelles, ou encore le rôle du Royaume des Francs et  du Saint-Empire dans la Chrétienté occidentale... ???

Allons, restons positifs, si on a un peu de chance, vous serez peut-être d'accord avec nous pour dire que la Grande-Bretagne est une île.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Aux échecs, le Fou est toujours à côté du Roi !
avatar

Herlacyng
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 200
Date d'inscription : 12/01/2018
Age : 24
Localisation : Généralité de Moulins

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Henryk le Jeu 15 Mar 2018 - 11:31

Finalement, le royalisme est très loin de la division égocentrique des esprits ou libres penseurs... Il est aux antipodes de cette forme Caïnesque de pensée, le quant à soi... qu'importe les morts, ou "Caïn, qu'a tu fait de ton frère"?

Tout cet étalage de culture tangentielle à l'état, comme si une salade pouvait pousser sans terre...

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1525
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Jeu 15 Mar 2018 - 16:40

Le fascisme et le monde clérical :
Les fascistes maçons comme Arturo Reghini, Luigi Capello, Italo Balbo et Gabriele D'Annunzio étaient minoritaires et furent bien souvent hostiles envers la politique du Duce de rapprochement avec l'Église. Ce furent eux, et les groupes proches soumis à une conception strictement immanente de la société, que le Pape Pie XI cibla dans son encyclique. Mais il n'a jamais désespéré de parvenir à un accord avec le fascisme, recevant et bénissant Mussolini même après Non Abbiamo Bisogno. N'oublions pas non plus que le principal opposant à Mussolini pendant la guerre, le maréchal Badoglio, soutenu par la monarchie italienne traîtresse, était lui clairement maçon.

Actuellement plus aucun historien sérieux n'admet tranquillement la thèse d'une opposition absolue, manichéenne entre le fascisme et l’Église catholique, mais des relations complexes, liées aux différents clans influents aussi bien du côté de l’Église (les démocrates-chrétiens étant naturellement plus hostiles) que des Partis (les factions païennes et laicistes, plus hostiles à l'Église que les factions révolutionnaires-conservatrices et patriotes) :

https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/14690760701321528
https://books.google.fr/books?id=Z41wCQAAQBAJ&pg=PA277

Rappel historique antimaçonnique du fascisme : la première mesure officielle que le fascisme prit contre la franc-maçonnerie en Italie, se produisit à la suite de la délibération du Grand Conseil National fasciste du 15 février 1923.
   «1.    La Maçonnerie véhicule une mentalité étrangère, surtout française qui, même en France, est considérée comme anachronique.
   2.    Vaine est sa prétention de se considérer comme une anti-Église, par son cosmopolitisme et par sa lutte contre les États Pontificaux.
   3.    Le secret corrompt les habitudes et le caractère des Italiens «enclins à la franchise et à la sincérité».
   4.    L’anticléricalisme «mesquin, factieux et désuet» trouble la vie nationale et fait obstacle au rapprochement progressif entre l’Italie et la Papauté.
   5.    Derrière cette façade se cache une sorte d’organisation de type « Camorra » de défense des intérêts purement privés, nuisible, surtout, dans l’armée et la magistrature. Et l’arme de cette « Œuvre maléfique » est le secret.»

« Les Maçons en sommeil pourraient se réveiller. En les éliminant, nous sommes sûrs qu’ils dormiront pour toujours ! »
Benito Mussolini – Rome, le 27 octobre 1930 devant Directeurs fédéraux du Parti national fasciste.


-*-

Le roi d'Italie du côté des [Insulte supprimée - Admin] de 45 :
Intéressez-vous, si vous en êtes encore capable, aux catholiques "néoguelfes" (en référence aux milices médiévales-renaissantes italiennes) qui ont rejoint Mussolini après avoir perdu leurs illusions démocratiques : Egilberto Martire, Paolo Mattei Gentili, Stefano Cavazzoni, Filippo Crispolti, Francesco Mauro, le comte Giovanni Grosoli, Aristide Carapelle et plein d'autres. À vous croire, il n'y avait que des maçons et des communistes dans les partis fascistes. C'est tout sauf vrai.

(Néoguelfes = ceux qui se voulaient catholiques avant tout. À l'époque, vu la monarchie de la maison de Savoie, maçonnique et libérale, la plupart des "néoguelfes" se plaçaient du côté démocrate-chrétien, pour limiter le pouvoir de ce mauvais roi et pour s'opposer à l'armée, gangrénée elle aussi par la maçonnerie, mais l'arrivée au pouvoir de Mussolini allait changer cette donne. Si les partisans de Don Sturzo restèrent démocrates et s'opposèrent au Duce, une partie non négligeable de "démocrates-chrétiens" estimèrent que le combat catholique devait primer sur le combat démocratique et abandonnèrent sans état d'âme les dogmes démocratiques. Et devinrent de vrais fascistes. C'est une histoire peu connue, la plupart du temps on veut faire coller le fascisme comme étant le lointain successeur du mouvement gibelin, antipapal. La réalité est plus complexe. Il y avait effectivement une grande influence du parti gibelin dans la pensée fasciste, mais il ne fut pas le seul. Le conflit entre les fascistes et les démocrates-chrétiens ne peut pas être ramené au conflit guelfes-gibelins (ce qui signifierait qu'il faudrait être démocrate pour supporter l'autorité pontificale, ce qui est faux).).

Pour votre culture voilà un court chant fasciste d'après 1943, alors que le Roi d'Italie Victor-Emmanuel III a fait enfermer Benito Mussolini et qu'une guerre civile a éclaté entre les Fascistes de la République Sociale Italienne contrôlée par Mussolini et le Royaume d'Italie (pro-Alliés) : https://youtu.be/BMm-qQ17vE0

De son soutien aux Alliés, le roi s'en est mordu les doigts. Je me répète, mais, n'étant pas possible de sauver une Monarchie avec des démocrates et des communistes, après guerre : ce même roi d'Italie fut détrôné. Chose que ne fut jamais Mussolini, pourtant il aurait sans doute dû... Il aura expié ses "péchés" de totalitarisme en n'allant pas jusqu'au bout finalement. Plus sérieusement, et c'est une leçon de l'histoire : une république dictatoriale vaut mieux qu'une monarchie en plastique.

-*-

Quel bord lors de la SGM ?
Excellent à propos de la Seconde Guerre Mondiale. Je pensais que les légitimistes étaient totalement en dehors de cela, mais au fait ils marquent une préférence pour le côté antifasciste, américain, russe, démocratique, communiste. Vraiment excellent. Ça permet de marquer la différence entre nos deux camps au fer rouge. Les bannières blanches n'ont pas fait de tours dans la machine à laver depuis longtemps !
Bravo, je vous vois déjà défendre à l'unanimité la souveraineté gouvernementale  "café au lait" que nous propose déjà la Ve République maçonnique !

Et c'est sûr que raser deux villes catholiques japonaises était d'origine divine de la part de la Carthaginoise armée amerloque...

-*-

- "Oui, une réponse qui va encore bien noyer le poisson."

Dommage, c'est la réponse de Saint Thomas d'Aquin, pas la mienne : Somme théologique, IIa IIae, Question X, Article 10 — «Les infidèles peuvent-ils avoir autorité sur les fidèles chrétiens ?» C'est bien, au moins vous dévoilez que vous êtes antithomistes.


- "À votre avis pourquoi les évêques du Nord de la Gaule ont soutenu dans les années 480 Clovis, païen, face à Syagrius, romain et chrétien ?"

Le seul qui parle de l'existence de Syagrius est Grégoire de Tours et son Histoire est sujette à question de la part des historiens (les vrais, pas les gallicans) qui se demandent même si Syagrius a existé. Alors pour ce qui est de déterminer sa religion... https://www.persee.fr/doc/pica_0752-5656_1988_num_3_1..


- "Vous aurez beau balancer des citations comme autant de talismans pour votre cause, cela ne changera rien."

Eh oui, il ne s'agirait pas de devoir introduire des nuances, cela détruirait la thèse à laquelle on tient tant, à savoir que le fascisme est intrinsèquement mauvais (ce qui est écrit nulle part dans l'encyclique en question). Allez une petite citation, quand même :

Déclaration de Pie XI pour la Noël 1926 (après l’échec d’une tentative d’attentat contre Mussolini) :
"L’Italie elle-même, que la nature et la religion Nous rendent si chère à tant de titres, n’a pas échappé aux orages. Nous disons aux orages, ce n’est pas sans intention. Tout d’abord elle fut secouée d’horreur et d’indignation par un fol attentat contre cet homme qui, avec une énergie et une vigueur si rares, tient les rênes du gouvernement ; et l’on tremble à bon droit pour le salut de l’Etat toutes les fois que sa vie vie est menacée. Mais par une assistance des plus efficaces et presque visible de la divine Providence, ce premier mouvement d’horreur et de colère a pu faire place aux joyeuses acclamations de tout un peuple, aux félicitations, aux actions de grâce ; et l’on a publiquement remercié le Dieu Sauveur d’avoir arraché à la mort sans même qu’il soit blessé, cet homme sur le point de périr. Nous aussi, informé de l’évènement parmi les premiers, Nous fûmes parmi les premiers à offrir de justes actions de grâce à Dieu".
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 28
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Dauphin_Fred le Jeu 15 Mar 2018 - 17:06

Je partage l'avis de Floriano75 , ayant lu ce débat très intéréssant depuis le premier post.

Very Happy Plus , je me plonge de manière historique & de parts les faits sur ce "courant " "légitimiste" issus de la franc-maçonnerie dès le départ je vous rappel ( plongez vous dans l'histoire ).

j'en arrive aussi à la même conclusion que FLORIANO75 , les mouvements royalistes actuel orléanais & légitimiste sont des mouvements anti-raciste sur le marché du royalisme comme peuvent être le FN pour les nationalistes, le PS pour les gauchistes etc....

ça été mit en place pour diviser les français et empêcher toutes révoltes Françaises voir l'enfermée dans des cases.
==> ces légitimistes sont des partisans antifasciste, de la préférence étrangères ( pour suivre le mondialisme d'une élite cosmopolite avec  des monarchies fantoches que nous avons aujourd'hui mise en place et contrôler par la Franc-maçonnerie), démocratique, communiste etc...

La mascarade à assez durer !!
Maintenant moi j'aimerais me plonger sur les militants dit légitimiste pour regarder le paysage populaire de ce mouvement.
Je suis sur que l'on va trouver des mentalités Républicaines cosmopolites partisan de Vatican 2.

Very Happy je rappel que la Franc-maçonnerie & [Terme supprimé - Admin] ( oups j'ai dit un gros mot mais si on se penche sur la vérité tous les français réinformés le savent ) utilisent cette méthode:
=> créer des marchés politiques ou l'on vous enferme dans ces cases et  jamais rien ne bouge .... C'est fait pour çà !!

Regardons maintenant la vérité par les faits , depuis combien de décénies ces mouvements dit royaliste , ne foutent rien et jamais rien !! depuis toujours.
Sans parler de leurs prétendants qui ont des grosses casseroles.

BREF !! voilà pourquoi tant que les Français ne reviendront pas eux même et de vrais chrétiens .... ils se feront toujours avoir et berner.
=> ces mouvements "royalistes" tous sont des copies républicaines ...

REVEILLEZ-VOUS !! un peu
Vous avez rien des partisans de notre monarchie chrétienne , vous êtes juste des manipulés qui ne cherchent pas la vérité et se servant de ces mouvements pour jouer aux royalistes , vous tapez des femmes , jouer le rebel bref vous donnez un genre.

Enfin je rappel, que la morale Chrétienne n'a jamais dit de laisser le malin prospérer sans rien faire & s'enticher de "chefs" pourris qui profitent de l'aubaine pour voler la France.
==> je rappel aussi que JAMAIS La Franc-Maçonnerie et [Terme supprimé - Admin] qui est derrière ne vous laissera , leur prendre le pouvoir DONC
d'ou ces mouvements royalistes pour vous enfermez dans vos cases sans jamais RIEN FAIRE.

depuis des décénies , vous ne faite rien ...... vous êtes manipulés & à part gueuler entre vous comme des tartufles vous sevrez le système.

BRAVOO BRAVOOO BRAVOOO  !!
Bref libérez vous des marchands de tapis , aller chercher la vérité une fois fait , torpillez les collabos
avatar

Dauphin_Fred
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 31
Date d'inscription : 13/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mormagor Angrûth le Jeu 15 Mar 2018 - 17:10

Laughing Laughing Laughing

On a appelé un troisième larron pour essayer d'emporter la conviction par le nombre de posts sans intérêts à ce que je vois !

lol!

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira;
Renouvelée sera l'épée qui fut brisée,
Le sans-couronne sera de nouveau roi.
avatar

Mormagor Angrûth
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 212
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 27
Localisation : Bourbonnais

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Dauphin_Fred le Jeu 15 Mar 2018 - 17:13

Vous n'apportez aucun argument .... car vous savez que vous mentez & vous essayez de diffuser votre propagande qui je vous rappel au sein des français ne passent pas.

je vous rappel que votre Louis XX la majorité des Français et même des partisans orléanais ayant discuter avec eux rejettent vos 2 prétendants minables & pourris.

faites gaffe car la vérité en ce moment explose et de plus en plus de français , s'informent et cherchent la vérité ...... être & faire partis des collabos d'ici là tu risques d'avoir quelques problèmes.

La vérité triomphera toujours !! c'est juste une question de temps.
Very Happy
avatar

Dauphin_Fred
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 31
Date d'inscription : 13/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Jeu 15 Mar 2018 - 17:23

@Mormagor Angrûth a écrit:Laughing Laughing Laughing

On a appelé un troisième larron pour essayer d'emporter la conviction par le nombre de posts sans intérêts à ce que je vois !

lol!

Je précise ne pas connaître le précédent commentateur. Pas plus que celui d'avant Édouard-Marie, qui est "une connaissance de connaissance". Ce qui ne retire rien à la qualité de leurs propos respectifs. Il n'y a pas de «complot de réseau» venant de ma part n'ayez crainte !


Dernière édition par Floriano75 le Jeu 15 Mar 2018 - 17:47, édité 1 fois
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 28
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mormagor Angrûth le Jeu 15 Mar 2018 - 17:31

@Dauphin_Fred a écrit:fait gaffe car la vérité en ce moment explose et de plus en plus de français , s'informent et cherchent la vérité ...... être & faire partis des collabos d'ici là tu risques d'avoir quelques problèmes.

Oh mais je ne m'inquiète pas ! D'ici à ce que vous me fusilliez à la "libération" j'ai le temps de voir venir !
Par contre, heureusement pour vous que le Bescherelle ne sert pas de Code Pénal, vous seriez déjà bon pour le poteau ! Laughing Laughing

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira;
Renouvelée sera l'épée qui fut brisée,
Le sans-couronne sera de nouveau roi.
avatar

Mormagor Angrûth
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 212
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 27
Localisation : Bourbonnais

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Dauphin_Fred le Jeu 15 Mar 2018 - 17:51

@Mormagor Angrûth a écrit:
@Dauphin_Fred a écrit:fait gaffe car la vérité en ce moment explose et de plus en plus de français , s'informent et cherchent la vérité ...... être & faire partis des collabos d'ici là tu risques d'avoir quelques problèmes.

Oh mais je ne m'inquiète pas ! D'ici à ce que vous me fusilliez à la "libération" j'ai le temps de voir venir !
Par contre, heureusement pour vous que le Bescherelle ne sert pas de Code Pénal, vous seriez déjà bon pour le poteau ! Laughing Laughing

Very Happy hors sujet pour dévier des propos du débat ... technique traditionnelle pour ne pas montrer que l'on a tord et que l'on ment.
Le Code pénal c'est la justice franc-maçonne quand on se dit légitime de quelques choses on a pas besoin de le prouver ... sinon c'est la démonstration encore une fois que ton LOUIS XX est un menteur et un manipulateur ....

Voilà la vérité !! Est ce que le comte de Chambord a du se justifier d'être Prince de sang royal ??? nooooon tous savait qui il était.
=> encore une fous tu te noyes mon cher comme vous tous avec votre guignol !!

dans la vie va falloir sans arrêt chercher à dévier les choses pour sa petite personne ......... Les conneries doivent cesser vous faite beaucoup trop de dégât et quand on a rien compris à l'esprit monarchique et ses règles et ses lois.
ON EVITE d'en parler justement !!

Voilà très cher !! va te reinformé va chercher la vérité ...... une fois fait ce travail tu reviendras me voir , voir t'excuser de tes erreurs .... car le plus grave c'est que vous tous BOUSILLER l'esprit monarchique servez la république et empêcher à tous les français d'avoir un espoir & un socle pour sauver le pays.

HEY oui ce n'est pas n'importe qui , qui peut créer, faire ou aller à des responsabilités dans la vie chacun sa place.

Regardez vous tous dans une glace un peu !! va falloir connaître parfaitement les principes & valeurs que ça demande et de les incarnés avant de vouloir prêcher le courant royaliste.
et y'a même des stupides qui m divise sa encore en providentiel, en orléanais, en mythomane espangol ,bientôt aussi monseigneur de Parme aller hop c'est un prétendant etc...

bref ça vole vraiment pas haut en prime d'être envahis de salopards franc-maçons exemple FRANC ABED alors là chapeau les gars ......... non mais là bravo brabo bravoo

Franchement et vous vous étonnez que les français ne suivent pas ??? hihi ne sont pas bêtes les gaulois eux savent ce que votre mouvement légitimiste est

rhalala le problème c'est que vous enmerdez les français et servez la gueuse ....... voilà pourquoi votre cinéma doit cesser !!
VOUS DIVISEZ pour des salopards .......... Réveillez-vous !!
avatar

Dauphin_Fred
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 31
Date d'inscription : 13/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mormagor Angrûth le Jeu 15 Mar 2018 - 18:06

@Dauphin_Fred a écrit:Réveillez-vous !!
Merci mais on est tous debout à cette heure-ci !

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira;
Renouvelée sera l'épée qui fut brisée,
Le sans-couronne sera de nouveau roi.
avatar

Mormagor Angrûth
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 212
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 27
Localisation : Bourbonnais

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Clemens Romanus le Jeu 15 Mar 2018 - 18:16

Bonsoir Frédéric,

Je pense qu’au lieu de nous insulter, prenez des cours d’histoire et apprenez à argumenter (et à écrire français Very Happy), après on pourra discuter, d’autant plus qu’il me semble que vous avez déjà un entretien consacré à vous sur ce forum.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« On aurait donc bien tort de croire que l’Ancien Régime fut un temps de servilité et de dépendance. Il y régnait beaucoup plus de liberté que de nos jours ».

Alexis de Tocqueville, L’Ancien Régime et la Révolution, 1856.
avatar

Clemens Romanus
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 301
Date d'inscription : 03/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mavendorf le Jeu 15 Mar 2018 - 18:26

@Dauphin_Fred a écrit: => ces mouvements "royalistes" tous sont des copies républicaines ...

Argument risible de la part d'un intervenant qui s'est manifesté sur ce forum comme étant le fondateur d'un "nouveau parti Monarchiste". ICI
Laughing

[Sur ce forum la courtoisie est d'usage, donc je vous prie de bien vouloir vous plier aux règles les plus élémentaires de politesse et de convivialité. Nous avons pour habitude de vouvoyer nos interlocuteurs en signe de respect. Vos prochaines interventions non conformes aux règles de bienséance seront supprimées sur le champ.]


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mabblavet le Jeu 15 Mar 2018 - 19:51

@Floriano75 a écrit:Le fascisme et le monde clérical :
Les fascistes maçons comme Arturo Reghini, Luigi Capello, Italo Balbo et Gabriele D'Annunzio étaient minoritaires et furent bien souvent hostiles envers la politique du Duce de rapprochement avec l'Église. Ce furent eux, et les groupes proches soumis à une conception strictement immanente de la société, que le Pape Pie XI cibla dans son encyclique. Mais il n'a jamais désespéré de parvenir à un accord avec le fascisme, recevant et bénissant Mussolini même après Non Abbiamo Bisogno. N'oublions pas non plus que le principal opposant à Mussolini pendant la guerre, le maréchal Badoglio, soutenu par la monarchie italienne traîtresse, était lui clairement maçon.

Actuellement plus aucun historien sérieux n'admet tranquillement la thèse d'une opposition absolue, manichéenne entre le fascisme et l’Église catholique, mais des relations complexes, liées aux différents clans influents aussi bien du côté de l’Église (les démocrates-chrétiens étant naturellement plus hostiles) que des Partis (les factions païennes et laicistes, plus hostiles à l'Église que les factions révolutionnaires-conservatrices et patriotes)
Du baratin ! Rien que du baratin ! Le pape Pie XI a écrit une Encyclique sur le fascisme : Non abbiamo bisogno
Il le dénonce sur le fond : la doctrine fasciste s’oppose au christianisme et même au droit naturel. (on en trouvera de larges extraits révélateurs dans un de messages précédents)
Il le dénonce aussi pour la persécution que le régime exerce à l’encontre de l’Église et des fidèles : terreur par intimidations, violences physiques, campagnes de presse calomnieuses, interventions militaires pour empêcher les mouvements catholiques (même le patronage)…

Il y dénonce le fait que le fascisme a rendu les francs-maçons «d'autant plus forts et plus dangereux qu'ils sont plus dissimulés et, en même temps, favorisés par le nouvel uniforme.»

Si le Pape dénonce tout ceci, lui qui connaît bien le fascisme, alors je le crois. Je le crois plus volontiers que votre personne, dont ce fil a montré à tout le monde combien elle était retorse.

Comprenons bien : une Encyclique est un document officiel par lequel l’Église énonce des vérités ou dénonce des erreurs.
Les relations diplomatiques que l’Église entretient nécessairement avec le régime fasciste, et que vous citez, ne peuvent en aucun cas servir à réhabiliter ce que l’Encyclique condamne sur le fond.

Si vous voulez vraiment nous faire admettre une réhabilitation du fascisme par l’Église, il vous faut trouver un document de poids équivalent à Non abbiamo bisogno, bref une autre Encyclique dans laquelle le fascisme est officiellement réhabilité, soit par Pie XI lui-même, soit par ses successeurs.

CONCLUSION : un catholique ne saurait adhérer au fascisme.
Êtes-vous toujours catholique M. Rouanet, ou avez-vous adopté cette religion séculière qu’est le fascisme ? Very Happy
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 717
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mavendorf le Jeu 15 Mar 2018 - 20:29

@Floriano75 a écrit:Quel bord lors de la SGM ?
Excellent à propos de la Seconde Guerre Mondiale. Je pensais que les légitimistes étaient totalement en dehors de cela, mais au fait ils marquent une préférence pour le côté antifasciste, américain, russe, démocratique, communiste. Vraiment excellent. Ça permet de marquer la différence entre nos deux camps au fer rouge. Les bannières blanches n'ont pas fait de tours dans la machine à laver depuis longtemps !
Bravo, je vous vois déjà défendre à l'unanimité la souveraineté gouvernementale  "café au lait" que nous propose déjà la Ve République maçonnique !

Les légitimistes, les royalistes (les vrais) ont une tradition propre à défendre, et ils n'ont pas vocation à devenir les plats valets d'une idéologie révolutionnaire quelconque. Que celle-ci soit fasciste ou communiste peu importe, il n'y a pas une grande différence dans l'application des programmes de toute façon. Le tronc est le même, les fruits ne peuvent qu'être empoisonnés de part et d'autre.  Nous n'en voulons pas, et les ennemis de nos ennemis, ne sont pas forcément nos amis. Laughing

En ce qui concerne la sociologie du légitimisme, évitez les poncifs habituels récoltés par "l'éducation nationale". On a l'impression à vous entendre que nous sommes tous déconnectés du réel (des royalistes de salons, retranchés dans des châteaux de provinces  Laughing ), et que nous ne sommes pas confrontés au "monde moderne".
J'ai moi même exercé votre métier pendant plusieurs années au commencement de ma vie professionnelle. Donc je sais ce qu'il en coûte de travailler dur, mais ça ne m'empêche pas de penser droit. Nous ne mesurons pas de la valeur d'un homme en fonction de sa profession, ou de son origine, seul son amour de la France nous importe et l'élan qu'il manifeste à défendre sa tradition. C'est aussi simple que cela, et il y a déjà de quoi faire...

Pour en revenir à votre fascisme Italien. Sachez qu'Evola était un initié, il a écrit des livres favorables au Bouddhisme, par exemple son livre « la doctrine de l'éveil ». et puis « masques et visages du spiritualisme contemporain ». Ce sont des livres qui respirent la Gnose et la FM à plein nez.  Laughing

Et il a écrit également ce livre « la Tradition Hermétique ». Si vous n'avez jamais entendu parler de ça vous jetterez un petit coup d'oeil sur ce sujet : ICI Vous pourrez juger de la compatibilité de cette forme d'ésotérisme avec le catholicisme.

Extrait de la préface du livre : « la Tradition Hermétique »

La Tradition hermétique a écrit:« Le lecteur découvrira une terre presque nouvelle, dont il ne soupçonnait pas l'existence, étrange, inquiétante semée d'esprits de métaux de dieux, dont peu à peu le labyrinthe fantasmagorique se concentre en un unique point lumineux, le mythe d'une race sans rois d'êtres libres et régénérée, seigneurs du serpent et de la mer.»

Expression caractéristique et altière des textes hermétiques eux mêmes... Rien que dans ces mots là, on sent bien quelque part la nostalgie de l'écriture sainte : « les Seigneurs du Serpent et de la mer», on les ramènent à l'épisode de la Genèse, de la tentation. C'est à peine croyable comment ces esprits tordus, comme Guenon, son maître d'ailleurs, son modèle, ont l'esprit occupé en permanence par l'écriture sainte... Mais toujours dans le but de la retourner avec une espèce de jalousie, un comme l'ange déchu.

C'est le point de départ de ces doctrines vous voyez, qui s'épanouissent dans le fascisme, et celles en qui vous pensez trouver les moyens de lutter contre les dérives du monde moderne et des mauvais effets de la Révolution... La finalité de ces illuminés consiste à aboutir toujours à une fausse mystique caractérisée. Dont nous voyons clairement les connexions dans le temporel : nationalisme, fascisme, national-socialisme etc... C'est toujours la même sauce...

Et c'est avec ça que vous voulez conjuguer le catholicisme ?  Laughing Vous trouverez d'autre éléments pour compléter sur Evola, directement le site de Vive le Roy : ICI

Essayer de réfuter le contenu de cet article par une critique constructive. A moins de vous placer vous même définitivement et de manière honnête dans la conclusion de cette note, et comme appartenant à ces « disciples » toujours actifs :

Conclusion a écrit:

Des disciples toujours actifs


En 1974, selon ses dernières volontés, les cendres d’Evola furent portées par ses amis au sommet du Mont Rose et glissées dans un glacier. Après un travail acharné de plus de vingt ans, les fidèles du penseur italien ont réussi à introduire en France les théories fumeuses d’un homme sans scrupule au sein des milieux les plus divers. Ils s’ingénient à faire croire aux catholiques qu’Evola est un défenseur de la Tradition, un chevalier des temps modernes.

Du thuriféraire de la pensée gnostique Arnaud GUYOT-JEANNIN au nationaliste-révolutionnaire Christian BOUCHET, et plus récemment Dominique VENNER dans sa Nouvelle Revue d’Histoire, ces hommes ont en commun de graviter dans les sphères de la Nouvelle Droite (une rapide recherche de ces noms sur la Toile vous le confirmera.)

Or, contrairement à ce que pouvait affirmer Serge de Beketch dans son Libre Journal, ce disciple de Guénon n’est pas un « …mutin magicien matinal, un des Éveilleurs les plus providentiellement subversifs de cette fin de siècle “aux allures de fin de cycle” ».

La “tradition” défendue par Evola, étroitement liée à l’occultisme, est foncièrement anti-chrétienne ; son modèle du guerrier gnostique, une hideuse caricature du chevalier chrétien. Non ! Rien ne peut être décemment écrit, en l’honneur du Kshatriya.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Compte clôturé le Jeu 15 Mar 2018 - 20:44

La lecture de l'encyclique permet d'y voir deux choses:

1/ Une plainte adressée par le Saint Siège, sur l'attitude du pouvoir vis à vis de l'Action Catholique.
2/ Une prière pour l'espérance d'une situation meilleure:

Combien serait préférable à cette irréductible division des esprits et des volontés, la pacifique et tranquille union des pensées et des sentiments ! Elle ne pourrait manquer de se traduire en une féconde coopération de tous pour le vrai bien commun à tous ; elle serait accueillie par l'applaudissement sympathique des catholiques du monde entier, au lieu de leur blâme et de leur mécontentement universel comme il arrive aujourd'hui.

A aucun moment, pas plus dans " Non Abbiamo Bisogno " que dans " Mit Brennender Sorge " ( au passage), une condamnation formelle sur le fond, un anathème ou une interdiction d'adhésion.

Cela fut réservé au communisme matérialiste athée qualifié d'intrinsèquement pervers, et ce malgré le risque terrible de représailles du régime bolchevique sur les fidèles Catholiques d'URSS..

Ce qui rend ridicule les bavardages de nos "amis" qui défendent un royalisme assez étonnant, s'offusquant de l'idée de remigration, et rendraient les anti-fa jaloux par leur zèle à s'opposer au fascisme, et de fait à l’antisémitisme.

Si les dirigeants Catholiques comme Hindenburg, ou les pseudos monarchies avaient eu le courage de s'attaquer aux véritables plaies de leurs époques, jamais le fascisme n'aurait émergé.

nb: Mussolini a permis de rapprocher l'Eglise de l'Etat, dont les rapports étaient tendus depuis l'instauration de la " monarchie " au 19e siècle.

Mais quand on se complaît à justifier coûte que coûte un régime, à l'idéaliser, au lieu de chercher à comprendre sa chute (temporaire) on est peu enclin à se poser des questions plus poussées.
avatar

Compte clôturé
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 189
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 32
Localisation : Nimes

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mabblavet le Jeu 15 Mar 2018 - 22:12

edouard marie a écrit:La lecture de l'encyclique permet d'y voir deux choses:
1/ Une plainte adressée par le Saint Siège, sur l'attitude du pouvoir vis à vis de l'Action Catholique.
2/ Une prière pour l'espérance d'une situation meilleure:
Oui bien sûr ! Quand le Pape écrit :
Nous n'avons pas à vous apprendre, Vénérables Frères, les événements qui, en ces derniers temps, se sont accomplis en cette ville de Rome […ils] se résument en ces brèves et tristes paroles : on a tenté de frapper à mort tout ce qui était et ce qui sera toujours le plus cher à Notre cœur de Père et de Pasteur des âmes, et Nous pouvons bien, Nous devons même ajouter : " et la manière même Nous offense ".
C'est juste une petite plainte. Ses mots ont dépassé sa pensée "frapper à mort" c'est un peu excessif.
Quand le Pape dénonce la main-mise totale de l’État fasciste sur la jeunesse...
Une conception qui fait appartenir à l'État, les jeunes générations, entièrement et sans exception, depuis le premier âge jusqu'à l'âge adulte, n'est pas conciliable pour un catholique avec la doctrine catholique; elle n'est pas même conciliable avec le droit naturel de la famille.
... ce n'est pas vraiment doctrinal...
Quand le Pape accuse la révolution fasciste d'exiger...
une formule de serment qui impose aux enfants eux-mêmes,
- l'obligation d'exécuter sans discuter des ordres qui, Nous l'avons vu, peuvent commander, contre toute vérité et contre toute justice, la violation des droits de l'Église et des âmes, déjà par eux-mêmes sacrés et inviolables, et
- de servir avec toutes ses forces, jusqu'au sang, la cause d'une révolution qui arrache à l'Église et à Jésus Christ, la jeunesse, qui inculque à ses jeunes forces la haine, les violences, les irrévérences, sans en exclure la personne même du Pape, comme les derniers faits l'ont surabondamment démontrés.
 
... il n'est pas dans son rôle. Il devrait laisser l’État fasciste extirper des esprits ce droit naturel de refuser d'obéir à un ordre contraire à la loi naturelle, à un ordre non légitime.
Et le Pape exagère encore quand il dénonce ce fascisme qui fait des enfants des barbares en leur inculquant "la haine, les violences, les irrévérences"

(NOTE : Voilà pourquoi, en plein accord avec la tradition catholique, les légitimistes tiennent tant aux serments du Sacre, dans lesquels le Roi s'engage institutionnellement à garantir à ses sujets le droit naturel de vivre selon la loi naturelle, Sacre au cours duquel il reconnaît l'Auteur de la loi naturelle comme Souverain.)

Le fascisme est bien un enfant de la Révolution, un enfant de cette modernité qui ne reconnaît pas la loi naturelle, cette loi transcendante car voulue par le Créateur de notre nature.


Mais pour @edouard marie et @Floriano75 tout ceci n'est pas fondamental, ce n'est pas doctrinal, d'ailleurs ce n'est pas constitutif du fascisme, le Pape ne fait juste que de se plaindre...
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 717
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Jeu 15 Mar 2018 - 22:14

Fasciste et catholique :
Si j'ai déjà répondu sur le caractère conflictuel avec les associations catholiques familiales traité dans l'Encyclique. Guénon est quant à lui complètement extérieure au Parti, même pas en orbit.  Si Mussolini a peut-être était maçon un jour, il ne l'a plus était durant sa dirigeante, c'est contradictoire avec sa politique. Quant à la couleur d'une chemise, elle ne prouve pas grand-chose tant un symbole peut être interprété différemment (pyramide à l’œil : Sainte Trinité ou complot maçonnique).

Nous vous donnons mile détails historiques et vous criez « baratin » en brandissant « Non abbiamo bisogno » comme si c’était une condamnation intrinsèque. Ça ne l’est pas plus qu’« Unam Sanctam » serait une condamnation intrinsèque de la Monarchie franque. Pie XI n’y a pas changé de posture et y préfère l’entente entre les deux mamelles du fascisme et de l’action catholique comme le démontre la citation apportée par Édouard-Marie. Vos utilisations de ses propos sont détournées de la trame essentielle.
Sa critique de l'Étatisme est juste ais ne confère pas l'ampleur que vous lui prêter. Et en quoi le gallicanisme capétien pourrait être défendu par ailleurs en sachant que ce centralisme lutte contre la juridiction immédiate de l'Église contre ses clercs ? Chose que n'a même pas fait le fascisme.

Si la présence de maçons dans un régime condamne forcément celui-ci, quid de la Monarchie sous Louis XV (qui s'en défendait) ou Louis XVI (qui ne s'en défendait même pas, au point d'être accusé lui-même initié ? (https://fr.scribd.com/document/253332660/Louis-XVI-Bourbons-francs-macons). Commencez par balayer devant votre porte.

D'après saint Mabblavet, docteur de l'Église, jouissant d'un exceptionnel magistère extraordinaire ultrainfaillible, tous les catholiques qui ont collaboré pour la cause fasciste mériteraient donc d'être excommuniés ? MDR.

Comme si l'enseignement des Papes s'arrêtait aux encycliques aussi. Quid du Magistère ordinaire, habituel et quotidien, lui qui reconnaissait une réalité pratique au fascisme ? La Lettre Dobbiamo intrattenerla au cardinal Schuster (26 avril 1931) ou la lettre Ci si è domandato au cardinal Gasparri (30 mai 1929) n'étaient pas destinées à être diffusées, on ne voit pas pourquoi il chercherait à ménager le fascisme dans ces lettres pour être prudent et, du haut d'une Encyclique, le condamnerait urbi et orbi. Le contraire eut été plus logique si véritablement Pie XI condamnait le fascisme tout en étant prudent : il chercherait à ménager le régime publiquement tout en l'attaquant dans son courrier privé. Là, non. Rien que son attitude démontre que l'on pouvait être catholique et fasciste.

Si les choses étaient si claires, alors les actes du Pape auraient été suivis de mesures d'excommunication. Or, ni pendant le régime de Mussolini ni même après sous Pie XII, là où il n'y avait plus aucun danger à condamner officiellement le fascisme suite à la victoire des Alliés et excommunier ceux qui s'en revendiquaient, l'Église ne procéda jamais à une telle mesure disciplinaire.

Et pour quoi nous condamner en même temps que de cautionner une secte moderniste habituellement socialo-libéralo-marxiste ?

La référence risible à Evola :
Cessez de revenir sur Évola, lui qui critiquait le fascisme et le national-socialisme et qui se revendiquait monarchiste...  Globalement, il tenait plus du traditionalisme royaliste contre-révolutionnaire que du fascisme :
https://ibb.co/i7PThx
https://ibb.co/ng8X9c
https://ibb.co/kxyX9c
https://ibb.co/effepc
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 28
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Dauphin_Fred le Jeu 15 Mar 2018 - 22:34

[Message supprimé, je vous avais prévenu... Essayer de reformuler dans un langage correct.]

Very Happy
avatar

Dauphin_Fred
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 31
Date d'inscription : 13/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mabblavet le Jeu 15 Mar 2018 - 23:30

edouard marie a écrit:A aucun moment, pas plus dans " Non Abbiamo Bisogno " que dans " Mit Brennender Sorge " ( au passage), une condamnation formelle sur le fond, un anathème ou une interdiction d'adhésion.

Cela fut réservé au communisme matérialiste athée qualifié d'intrinsèquement pervers, et ce malgré le risque terrible de représailles du régime bolchevique sur les fidèles Catholiques d'URSS..
Évidemment ! et cela s'explique très bien.
Pour l'Union Soviétique, les catholiques sont très minoritaires, et comme la persécution communiste envers les chrétiens est totale, le Pape ne risque pas grand chose à faire la condamnation formelle de cette idéologie dans l'Encyclique Divini Redemptoris.

La situation est différente en Allemagne et en Italie où les catholiques sont nombreux et "protégés" de la persécution intégrale grâce :
- aux Accords du Latran signés avec l'Italie en 1929
. Ils sont reconduits par Mussolini tant il a besoin d'une Église "calme" pour asseoir son régime.
- au Concordat que le Saint-Siège a signé avec Hitler en 1933.


Dans ces conditions le Pape doit faire attention : il publie deux Encycliques qui dénoncent le contenu idéologique de ces régimes sans les condamner explicitement :
- Non Abbiamo Bisogno (1931) pour le fascisme.
- Mit brennender Sorge (1937) pour le nazisme.

L'enseignement de ces Encycliques montre explicitement l'incompatibilité du fascisme et du nazisme non seulement avec le christianisme, mais même avec la loi naturelle. Cet enseignement doctrinal reste donc toujours valable.
C'est cela qui vous gêne et que vous voulez occulter de façon malhonnête.
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 717
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mavendorf le Jeu 15 Mar 2018 - 23:33

@Floriano75 a écrit:D'après saint Mabblavet, docteur de l'Église, jouissant d'un exceptionnel magistère extraordinaire ultrainfaillible, tous les catholiques qui ont collaboré pour la cause fasciste mériteraient donc d'être excommuniés ?

Dans l'absolu, le Pape devrait excommunier tous les républicains, et pas seulement les franc-maçons et les communistes. Puisque seule la royauté est réellement compatible avec les fondements de l'église. C'est la tradition de l'alliance du trône et de l'autel qui est juste, et c'est ce que vous ne souhaitez en aucun cas défendre.

@Floriano75 a écrit:Là, non. Rien que son attitude démontre que l'on pouvait être catholique et fasciste.

Si les choses étaient si claires, alors les actes du Pape auraient été suivis de mesures d'excommunication. Or, ni pendant le régime de Mussolini ni même après sous Pie XII, là où il n'y avait plus aucun danger à condamner officiellement le fascisme suite à la victoire des Alliés et excommunier ceux qui s'en revendiquaient, l'Église ne procéda jamais à une telle mesure disciplinaire.

Le fascisme est un ennemi plus subtil, que le communisme. Je vous le concède volontiers. Mais il n'en est pas moins dangereux pour la foi catholique, et le bien commun de la société chrétienne. Je pense que nous l'avons suffisamment démontré dans cet échange.

Au lendemain de la guerre, je ne pense pas que la priorité de l'église était de promulguer une excommunication contrer une tendance de la Révolution (le fascisme) qui venait de se faire éradiquer par une autre (les illusions, et les promesses de la nouvelle société "moderne" décontractée, et libérée de toutes formes d'autorité - en théorie.)

@Floriano75 a écrit:Cessez de revenir sur Évola, lui qui critiquait le fascisme et le national-socialisme et qui se revendiquait monarchiste...  Globalement, il tenait plus du traditionalisme royaliste contre-révolutionnaire que du fascisme.

C'était un doctrinaire fasciste, pour lui Mussolini n'allait pas assez loin. Very Happy  Difficile pour vous en tous cas de trouver des références solides, sur lesquelles vous tentez désespérément de fonder votre bouillie idéologique réchauffée (qui n'a pas fonctionné). Votre seule arme est de faire coller et d'interpréter des textes ou des encycliques pour les faire « coïncider » (mot que les gnostiques aiment beaucoup) avec votre doctrine périmée.

Vous n'aimez pas que l'on vous ramène à Guenon et à Evola, mais ce n'est pas grave, parce que c'est bien là dedans que vous puisez l'essentiel de votre pensée. Je reprends donc le bouquin d'Evola : « la Tradition Hermétique »

Chapitre 4 « Un – le Tout, le dragon Ouroboros ».

Ce chapitre est consacré à montrer l'unité de l'univers. Dans le vocabulaire bouddhiste ou hermétique on ne parle jamais de la « création », mais au contraire de la « manifestation ». Pour lui (Evola) l'univers possède en lui même son commencement et sa fin. Sa représentation est le cercle, parce que le cercle est refermé sur lui même (L'image du serpent qui se mord la queue - Ouroboros). Autrement dit, l'homme possède en lui même une virtualité de transfiguration (principe de l'immanence).  Very Happy

« La transcendance unilatéralement conçue est étrangère la tradition hermétique », c'est écrit noir sur blanc dans ce bouquin. Cela veut dire que l'hermétisme n'admet pas l'idée d'un Dieu transcendant (Le Panthéisme !). Il n'y a pas de Dieu extérieur à la nature, il n'y a de Dieu débordant la nature, dominant la nature. Dans l'hermétisme, l'être est auto-transcendant. La nature est auto-suffisante, c'est ce que l'on retrouve dans tous les livres alchimiques (le principe de l'immanence).

Le dragon Ouroboros




Un symbole vaut peut être plus que de longues explications ? Pour vous faire comprendre, que c'est à ce système que vous appartenez et que vous en véhiculez toutes les scories. Vous pouvez toujours chercher des références, ou essayer de trouver une « transcendance » au fascisme, ça ne fonctionnera jamais.

Tout simplement parce que votre principe de base est celui de l'immanence (Coupé des racines temporelles et spirituelles de la France réelle), et en conséquence vous ramassez toutes les doctrines ésotériques (hermétisme, gnose etc..) qui s'y rattachent.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mavendorf le Jeu 15 Mar 2018 - 23:46

edouard marie a écrit:Mais quand on se complaît à justifier coûte que coûte un régime, à l'idéaliser, au lieu de chercher à comprendre sa chute (temporaire) on est peu enclin à se poser des questions plus poussées.

Petite rectification : vous ne cherchez pas à en comprendre sa chute. Mais vous souhaitez au contraire la justifier pour faire passer ensuite vos théories individualistes, détachées de la tradition. Wink

Je crois qu'il vaut mieux pour vous abandonner l'idée de « royauté ». Vous devriez trouver votre compte dans un parti politique républicain quelconque, à l'intérieur duquel vous pourrez vous fabriquer un programme et une doctrine sur mesure et sur la base des sociétés de pensée.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Compte clôturé le Jeu 15 Mar 2018 - 23:46

Oui, à nouveau, le souverain Pontife exprime une plainte, une réprimande, au regard de certaines pratiques existantes, personnes ici ne prenant le Pape pour un mythomane, mais que, par commodité sans doute, vous érigez en politique d'Etat.

Le régime de Mussolini a émergé dans les années 30, il n'est pas apparu d'un seul bloc, comme " Révélé ". C'est une réaction, en premier lieu, face à une situation de pourrissement que vivait le pays, au main précisons le pour qui n'a pas d’œillères, d'une Monarchie.

Mais encore une fois, ne vous en déplaise, il ne s'agit pas d'une encyclique de condamnation doctrinale, dans laquelle il y a des anathèmes des excommunications et une rejet définitif d'une doctrine, à la différence du communisme matérialisme athée.

Le Pape, la Sainte Eglise, patiente et lente à la colère, à l'image de son Divin Maître, n'a pas jugé sage de fulminer au premiers accrocs une condamnation envers un chef d'Etat dont le concordat est précisons le, plus clément avec l'Eglise que le concordat inique du petit corse.

L'encyclique, dans son ton général, est une invitation à une amélioration des relations.

C'est d'ailleurs la même mansuétude qu'a eu NSJC avec Louis XIV, qui malgré l'onction du Sacre se comportait comme un débauché (Benito Mussolini ne trompait pas sa femme lui) et se vautrait (toujours Louis XIV) dans un palais paganisé, et n'était pas avare du sang de son peuple. A ce titre on peut légitimement se demander qui se comportait vraiment en Chrétien.

D'ailleurs, quoi que cela ne soit pas de foi cela peut être pris en compte, le Padre Pio (pas rien tout de même, et probablement Saint) a affirmé que Mussolini avait trouvé grâce auprès de Dieu. Nous avons moins d'indice allant dans ce sens pour le " Roi Très Chrétien " Louis XIV.


Dernière édition par edouard marie le Ven 16 Mar 2018 - 0:00, édité 2 fois
avatar

Compte clôturé
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 189
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 32
Localisation : Nimes

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Compte clôturé le Jeu 15 Mar 2018 - 23:55

@Mavendorf a écrit:
edouard marie a écrit:Mais quand on se complaît à justifier coûte que coûte un régime, à l'idéaliser, au lieu de chercher à comprendre sa chute (temporaire) on est peu enclin à se poser des questions plus poussées.

Petite rectification : vous ne cherchez pas à en comprendre sa chute. Mais vous souhaitez au contraire la justifier pour faire passer ensuite vos théories individualistes, détachées de la tradition. Wink

Je crois qu'il vaut mieux pour vous abandonner l'idée de « royauté ». Vous devriez trouver votre compte dans un parti politique républicain quelconque, à l'intérieur duquel vous pourrez vous fabriquer un programme et une doctrine sur mesure et sur la base des sociétés de pensée.

Prendre ses désirs pour des réalités est certes confortable, mais ne vous rendra pas service.

Je suis toujours étonné de voir à quel point la remise en question dans le milieu prétendument royaliste est dur. Alain Soral, républicain, athée, avait néanmoins parfaitement compris et exprimé dans une de ses vidéos, que la Révolution était liée à Versailles et à la prévarication de puissants. Vous, vous ne pouvez pas le concevoir.

Je devrais donc trouver mon compte dans un parti politique républicain quelconque ?

Si seulement vous aviez un peu de cohérence, vous ne sortiriez pas une réplique aussi stupide. Accordez vous le temps de réfléchir, comme je le fais moi même pour le dernier pavé indigeste d'un de vos compagnons. Ne soyez pas empressé de croire faire des " massages techniques " (expressions qui m'a bien fait sourire, l'auteur aura au moins ce mérite).

Or donc il n'est pas très finaud de faire passer pour de l'esprit républicain le fait de chercher les causes de la Révolution dans autre chose qu'un concours de circonstance et de conjoncture, mais dans la propre faiblesse des Rois au fil du temps. La remise en question n'est pas qu'individuelle et il est bien commode de vivre dans un idéal où les Rois n'auraient jamais mal agit, juste parce qu'ils incarnent une fonction légitime.
avatar

Compte clôturé
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 189
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 32
Localisation : Nimes

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mavendorf le Ven 16 Mar 2018 - 0:07

edouard marie a écrit:C'est d'ailleurs la même mansuétude qu'à eut NSJC avec Louis XIV, qui malgré l'onction du Sacre se comportait comme un débauché (Benito Mussolini ne trompait pas sa femme lui) et se vautrais (toujours Louis XIV) dans un palais paganisé, et n'étais pas avare du sang de son peuple. A ce titre on peut légitimement se demander qui se comportait vraiment en Chrétien.

Vous avez trouvé ça chez Melenchon ? Je vais vous faire une confidence, il paraît que Sa Majesté la Reine Marie Antoinette était très dépensière... Crying or Very sad

Et à part étaler une prose, que n'importe quel révolutionnaire applaudirait des deux mains ? Suspect  Vous faîtes quoi concrètement à part usurper la place de Dieu, et de juger à sa place ? Il restera toujours que malgré les erreurs que les rois ont pu commettre (Comme nous en faisons tous, puisque nous sommes des pécheurs), l'institution est bonne et qu'un Chrétien ne peut se réjouir de sa disparation (temporaire).

Le roi, l'héritier de la tradition royale française, ne peut pas être évacuée de la tradition monarchique sous aucun prétexte. La France n'existe pas sans le roi, il est donc bien vain de la chercher ailleurs, et surtout pas dans le subjectivisme de quelques individus, dont nous connaissons très bien les références et les aboutissements.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Compte clôturé le Ven 16 Mar 2018 - 0:17

@Mavendorf a écrit:
edouard marie a écrit:C'est d'ailleurs la même mansuétude qu'à eut NSJC avec Louis XIV, qui malgré l'onction du Sacre se comportait comme un débauché (Benito Mussolini ne trompait pas sa femme lui) et se vautrais (toujours Louis XIV) dans un palais paganisé, et n'étais pas avare du sang de son peuple. A ce titre on peut légitimement se demander qui se comportait vraiment en Chrétien.

Vous avez trouvé ça chez Melenchon ? Je vais vous faire une confidence, il paraît que Sa Majesté la Reine Marie Antoinette était très dépensière... Crying or Very sad

Et à part étaler une prose, que n'importe quel révolutionnaire applaudirait des deux mains ? Suspect  Vous faîtes quoi concrètement à part usurper la place de Dieu, et de juger à sa place ? Il restera toujours que malgré les erreurs que les rois ont pu commettre (Comme nous en faisons tous, puisque nous sommes des pécheurs), l'institution est bonne et qu'un Chrétien ne peut se réjouir de sa disparation (temporaire).

Le roi, l'héritier de la tradition royale française, ne peut pas être évacuée de la tradition monarchique sous aucun prétexte. La France n'existe pas sans le roi, il est donc bien vain de la chercher ailleurs, et surtout pas dans le subjectivisme de quelques individus, dont nous connaissons très bien les références et les aboutissements.

C'est parce que l'institution est bonne qu'il est impératif de se demander pour quoi et par qui elle a temporairement disparu.
avatar

Compte clôturé
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 189
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 32
Localisation : Nimes

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mavendorf le Ven 16 Mar 2018 - 0:33

edouard marie a écrit:Or donc il n'est pas très finaud de faire passer pour de l'esprit républicain le fait de chercher les causes de la Révolution dans autre chose qu'un concours de circonstance et de conjoncture, mais dans la propre faiblesse des Rois au fil du temps.

Je ne suis pas débutant en la matière, et j'ai appris avec le temps à reconnaître ceux qui nous expliquent toujours les fautes des rois du passé, pour les dépasser en vertu. Et... finalement sous prétexte de faire mieux, en arriver à son exact contraire. Very Happy

N'est-ce pas le résultat de tous ces modernes ? Ceux qui choisissent les institutions étrangères à la monarchie le font forcément en vue d’une fin précise. Si depuis le temps, toutes ces combinaisons n'ont pas fonctionné, c'est qu'il y a bien une raison. Si les rois ont été sanctionnés par Dieu comme vous le prétendez inlassablement, on ne peut pas dire qu'il a béni les régimes révolutionnaires que vous encensez.

Il a fallu bien des épreuves et 40 ans pour que Louis Veuillot comprenne la nécessité de la légitimité, et retrouve le sens de la tradition dont le compte de Chambord en était l'unique héritier. On espère tout de même que vous ne serez pas aussi long à la détente :

Vive le Roy a écrit:Nous réserverons le mot de la fin à Louis Veuillot lui-même. Y a-t-il plume plus qualifiée que la sienne pour décrire l’esprit d’un homme qui revient à la légitimité ?

Nous ne nous vantons pas d’être des légitimistes éprouvés. Nous avons plutôt éprouvé la légitimité. Il a fallu que de longs et terribles événements nous démontrassent la vigueur sociale de cet élément politique, dont nous avons cru que la France pouvait se passer.
Nous sommes entrés dans la vie politique après 1830 ; nous y avons rencontré le faux droit monarchique tout fait, tout établi ; et, avec beaucoup d’autres, nous l’avons pris tel qu’il était, parfaitement résolu à combattre d’abord pour la liberté de l’Église, et à ne pas nous occuper ni de faire ni de défaire les gouvernements.

Nous avons suivi consciencieusement cette voie, dont M. de Falloux, alors plus légitimiste que nous, ne s’éloignait pas sensiblement. Il était catholique et du parti légitimiste ; nous étions catholiques, et du parti catholique, c’est-à-dire sans parti, ce que le parti légitimiste nous reprochait assez.

Cependant le vrai droit monarchique nous a vaincu en se démontrant nécessaire. La démonstration s’est trouvée complète après l’écroulement du 4 septembre. 1830, 1848, 1852, 1870, quelles dates et quelle suite présente ! Il a fallu tout cela, et plus que tout cela. Il a fallu l’accent loyal et hardi du comte de Chambord, et la solidité et la majesté de ce vieux droit désarmé à travers et malgré tant de catastrophes.

Alors (…) nous sommes venus là où tout nous montrait qu’il fallait venir (…) non au système, mais au droit… (Louis Veuillot)

Que la lecture de ces lignes puisse éviter à ceux qui ignorent — ou veulent ignorer — la légitimité d’avoir à les réécrire demain !  Very Happy

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Ven 16 Mar 2018 - 0:42

Évola ce monarchiste traditionaliste :
Je ne me soumets pas au fait que c'est vous qui faisiez les questions et les réponses, c'est trop facile : «vous n'avez jamais cité (ni jamais lu) Evola ou Guénon sur votre blogue ? Pas grave, c'est quand même là dedans que vous puisez l'essentiel de votre pensée, car on est trop paresseux pour chercher à vous réfuter en vérité». Je n'ai rien à voir avec leur système de pensée, que je méconnais par ailleurs, donc allez renvoyer la critique à quelqu'un que cela concerne ou fermez là à tout jamais comme dirait ce comique de Dieudo-[Propos racistes].

Par contre, je reconnais votre maîtrise en ce qui concerne l'usage du sophisme de l'épouvantail. C'est un cas d'école ce que vous venez de faire.

Voilà un site monarchiste qui cherche à défendre Evola en le présentant comme un monarchiste, et non comme un fasciste, ça ne vient pas d'un cerveau extérieur à la mouvance royaliste, encore une fois : http://italianmonarchist.blogspot.be/2013/05/controversial-monarchist.html

Un livre traduit d'Evola, le titre est assez explicite, donc mangez bien la référence et bonne digestion les rigolos : https://books.google.fr/books?id=LRCiCgAAQBAJ

Ce penseur est revendiqué aujourd'hui par la seule Nouvelle Droite. Il me semble que Joseph Merel n'avait retenu que quelques réflexions "aristocratiques" et contextuelles de sa part. Même un type à la doctrine foireuse peut parfois dire accidentellement quelques vérités.


Les catholiques dans le fascisme :
16 août 1924 Civiltà Cattolica, , pp. 297-306, sur l'obligation des prêtres et de tous les catholiques en Italie d'obéir au gouvernement Mussolini: "(...) V.

En effet, une comparaison est faite entre le parti fasciste et le parti socialiste. Le fascisme ne prétend pas, à juste titre, être un système figé de doctrines, se vantant avant tout d'être un parti d'action, et si des erreurs extrêmement graves peuvent être critiquées à juste titre, au moins, cela doit être remarqué, il a réprimé la tyrannie du socialisme, il a désavoué la maçonnerie d'une manière que nous espérons sincère, il a rétabli l'ordre dans le secteur public, et pour les catholiques en particulier, il ne professe pas d'hostilité contre la religion, et dans plus d'un cas il a professé le respect de la religion, de la famille et du droit de propriété. D'autre part, le socialisme, même la partie qui se présente sous une forme modérée, est essentiellement hostile au christianisme ... Nous avons démontré qu'il n'est pas permis de vouloir un changement de gouvernement où le nouveau gouvernement aggraverait les affaires publiques. : et cela ne serait-il pas le cas dans la substitution du parti socialiste au parti fasciste? ...

A partir de là, les résultats sont clairs quant au rôle que les catholiques ont à jouer au milieu des luttes des partis politiques en Italie, tout comme l'extrême délicatesse avec laquelle les membres du clergé doivent se comporter, qu'ils soient ou non dans des postes de soins pastoraux ; la participation active à ces luttes peut pervertir la justice, enflammer les passions et compromettre totalement le ministère spirituel exalté de paix et d'amour."


Le comte de Chambord :
"Il a fallu bien des épreuves et 40 ans pour que Louis Veuillot comprenne la nécessité de la légitimité, et retrouve le sens de la tradition dont le compte de Chambord en était l'unique héritier. On espère tout de même que vous ne serez pas aussi long à la détente"

P.S. Soulevons l'ignoble FOTE D ORTHOGRAFFFE, comme aiment à le faire mes contradicteurs, "compte de Chambord", nouveau type de compte financier !

Et Frédéric Le Play, Édouard Drumont ou encore Alexis Carrel se sont convertis tardivement ! On dit même que Maurras l'a fait chapelet en main sur son lit de mort. Le parallèle s'arrête ici.


Le communisme :
"Pour l'Union Soviétique, les catholiques sont très minoritaires, et comme la persécution communiste envers les chrétiens est totale, le Pape ne risque pas grand-chose à faire la condamnation formelle de cette idéologie dans l'Encyclique Divini Redemptoris. "

Divini Redemptoris, c'est en mai 1937 : il n'y avait pas une guerre civile en Espagne à ce moment-là ? Et au Mexique ? Ce ne sont pas des pays catholiques ? D'ailleurs, le pape s'exprime avec douleur dans l'encyclique au sujet de la persécution antichrétienne dans ces pays. Et il vient alimenter le feu sur les braises fumantes en recondamnant clairement le communisme ? Pourquoi alors ne pas avoir fait pareil en Allemagne et en Italie, deux pays dont la "menace" au niveau mondial aurait été bien moindre que l'URSS qui répandait ses bacilles idéologiques un peu partout dans le monde et provoquait des guerres civiles là où elle en avait les moyens, depuis déjà près de 20 ans au moment où parut l'encyclique ? D'autant que ça faisait déjà quelques années que des responsables communistes cherchaient à se présenter favorablement aux chrétiens, le Pape en parle aussi dans l'encyclique. Bref, pourquoi le deux poids - deux mesures du Pape, si ce n'est, qu'en réalité, pour lui, ce ne sont pas des réalités identiques, et que le Pape savait qu'une réforme des régimes fascistes dans un sens chrétien était possible ?

Votre pratique consiste à me noyer sous les références alors que je vous prends sur le terrain du fond et de la logique pure.


Mussolini maintenu par le Pape Pie XI :
Été 1924 En Italie, les dirigeants du Parti populaire démocrate-chrétien et du Parti socialiste travaillent à former une coalition pour chasser Mussolini en tant que Premier ministre.

Alors que Mussolini perd le soutien des journaux conservateurs et d'autres éléments en Italie, il se désespère de la disparition imminente de son régime.
Le pape Pie XI prend des mesures pour maintenir Mussolini au pouvoir, y compris des articles dans L'Osservatore Romano et Civiltà Cattolica disant aux catholiques qu'ils ont une obligation religieuse de respecter et d'obéir au gouvernement Mussolini.

Mussolini met en place une commission pour réviser les lois affectant les relations entre l'Eglise et l'Etat; il comprend trois représentants de l'Église secrètement désignés par le Vatican; les travaux de la commission conduisent d'ici à 1926 au début des négociations qui produisent le traité du Latran et le concordat de 1929.

Source: Kertzer, The Pope and Mussolini: The Secret History of Pius XI and the Rise of Fascism in Europe, pp. 74-76, 99.

Bref, alors que le Vatican avait une occasion de pouvoir se débarrasser de Mussolini, le Pape a préféré le garder au pouvoir. C'est encore un signe...

Voilà un exemple de plus qui vous expédie direct  en PLS astrale de type allé-simple avec manque d'oxygène.


Dernière édition par Floriano75 le Ven 16 Mar 2018 - 2:39, édité 3 fois
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 28
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Ven 16 Mar 2018 - 0:55

Je réitère à propos de l'étatisme mussolinien, des thèmes sont à prendre en compte :
- L'Italie était encore une "anarchie de Province".
- Elle était en retard sur ses voisins constitués en nations, et même déjà en empires coloniaux.
- L'unité était à faire entièrement
- La menace communiste pesait sur tout le pays.

La dictature apparaît ici comme un remède pénible a un mal plus profond encore. Il est légitime de suspendre volontairement le droit individuel pour ne retenir que celui collectif dans ces cas de graves interférences.

Toujours rétablir le contexte avant de l'ouvrir dans le vent.


Dernière édition par Floriano75 le Ven 16 Mar 2018 - 2:35, édité 1 fois
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 28
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Compte clôturé le Ven 16 Mar 2018 - 1:00

@Floriano75 a écrit:Je réitère à propos de l'étatisme mussolinien, des thèmes sont à prendre en compte :
- L'Italie était encore une "anarchie de Province".
- Elle était en retard sur ses voisins constitués en nations, et même déjà en empires coloniaux.
- L'unité était à faire entièrement
- La menace communiste pesée sur tout le pays.

La dictature apparaît ici comme un remède pénible a un mal plus profond encore. Il est légitime de suspendre volontairement le droit individuel pour ne retenir que celui collectif dans ces cas de graves interférences.

Toujours rétablir le contexte avant de l'ouvrir dans le vent.

D'ailleurs l'Allemagne aussi avait ses difficultés après avoir été étranglée par l'inique traité de Versailles.
avatar

Compte clôturé
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 189
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 32
Localisation : Nimes

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Compte clôturé le Ven 16 Mar 2018 - 2:01

@Mavendorf a écrit:Je ne suis pas débutant en la matière, etc etc ...
j

Vous racontez n'importe quoi ... " Les dépasser en vertu " ?
Non, c'est malhonnête:

J'ai plutôt dit a écrit:
C'est parce que l'institution est bonne qu'il est impératif de se demander pour quoi et par qui elle a temporairement disparu.

@Mavendorf a écrit:

Si depuis le temps, toutes ces combinaisons n'ont pas fonctionné, c'est qu'il y a bien une raison.

Si les rois ont été sanctionnés par Dieu comme vous le prétendez inlassablement, on ne peut pas dire qu'il a béni les régimes révolutionnaires que vous encensez .

Si depuis le temps (presque 230 ans) les tentatives de restauration n'ont pas fonctionné, c'est bien qu'il y a une raison.
Il en va de même pour la chute (temporaire) de la Royauté

@Mavendorf a écrit:
Il a fallu bien des épreuves et 40 ans pour que Louis Veuillot comprenne la nécessité de la légitimité, et retrouve le sens de la tradition dont le compte de Chambord en était l'unique héritier. On espère tout de même que vous ne serez pas aussi long à la détente :

Lorsqu'un Roi reviendra, il ne sera ni Orléans ni Bourbon, et il n'y a pas besoin d'être en "communication directe avec Dieu " (sic) pour le savoir, simplement de connaitre les bons principes. Le Bon Dieu ne peut remettre au pouvoir une dynastie qui a failli, preuve en est avec les restaurations foireuses.
avatar

Compte clôturé
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 189
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 32
Localisation : Nimes

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mavendorf le Ven 16 Mar 2018 - 8:45

@Floriano75 a écrit:Ce penseur est revendiqué aujourd'hui par la seule Nouvelle Droite. Il me semble que Joseph Merel n'avait retenu que quelques réflexions "aristocratiques" et contextuelles de sa part. Même un type à la doctrine foireuse peut parfois dire accidentellement quelques vérités.

Oui !  Very Happy C'est toujours comme ça en fait. Le disciple a un moment donné a toujours la prétention de s'émanciper et de dépasser le maître. Vous pouvez toujours retourner vos arguments dans n'importe quel sens, vos doctrinaires appartiennent tous au courant révolutionnaire.

@Floriano75 a écrit:Le fascisme ne prétend pas, à juste titre, être un système figé de doctrines, se vantant avant tout d'être un parti d'action, et si des erreurs extrêmement graves peuvent être critiquées à juste titre, au moins, cela doit être remarqué, il a réprimé la tyrannie du socialisme, il a désavoué la maçonnerie d'une manière que nous espérons sincère, il a rétabli l'ordre dans le secteur public, et pour les catholiques en particulier, il ne professe pas d'hostilité contre la religion, et dans plus d'un cas il a professé le respect de la religion, de la famille et du droit de propriété. D'autre part, le socialisme, même la partie qui se présente sous une forme modérée, est essentiellement hostile au christianisme ... Nous avons démontré qu'il n'est pas permis de vouloir un changement de gouvernement où le nouveau gouvernement aggraverait les affaires publiques. : et cela ne serait-il pas le cas dans la substitution du parti socialiste au parti fasciste? ...

Il a désavoué la maçonnerie d'ne manière que nous espérons sincère ?! Toujours le même écran de fumée pour tromper les nigauds. Je vous recommande cet article de VLR : Gnose traditionnelle contre franc-maçonnerie

C'est exactement dans cette lignée que se sont inscrits vos héros, et vos modèles de références. Quelques morceaux choisis :

VLR a écrit:

Des initiés défenseurs de la “tradition”


Perdus dans les méandres de pensées aussi nébuleuses qu’éloignées de la vraie foi, les défenseurs passés et contemporains de la gnose traditionnelle ne sont véritablement unis que dans l’erreur.
Sous le terme générique “tradition” et dans un effort de syncrétisme, ils cherchent depuis des années à établir des passerelles entre le catholicisme et des religions réputées traditionnelles de notre pays : gnose, paganisme, voire satanisme ...

L’un d’eux, le peu recommandable Arnaud Guyot-Jeannin ― spécialiste de Julius Evola, collaborateur à la revue greciste Élément et à Spectacle du monde ― écrivait en 1996 :

Le courant traditionaliste à la manière guénonienne, est traversé par de multiples tendances et sous-tendances. C’est ce qui fait sa richesse, mais c’est aussi ce qui fait qu’il se disperse. La diversité peut désunir et empêcher qu’un authentique front de la tradition existe.
À des années lumières de la tradition apostolique, l’unanimité de ces étranges traditionalistes ne se réalise que sur un nombre de points limité, parmi lesquels l’existence d’une nécessaire initiation ésotérique ayant pour but d’intégrer pour les uns, de réintégrer pour les autres, l’essence divine. Si de sérieuses divergences existent entre eux sur cette question, les théories en présence aboutissent toutes, par quelque chemin emprunté et malgré les dénégations offusquées de leurs défenseurs, à une déification de l’homme.

Cependant, plus encore que par de vagues fantasmagories prométhéennes ne les distinguant en rien des autres sectes, les gnostiques “traditionnels” se trouvent liés par une vision similaire du monde et de son évolution. À la suite de Guénon et d’Evola, ils effectuent le lourd constat d’une désacralisation de notre univers ― la “perte du sacré” ― et de l’entrée de l’humanité dans un âge des ténèbres : l’âge de fer.

VLR a écrit:

Gentils gnostiques traditionalistes contre méchants francs-maçons


Leur conception cyclique de l’Histoire de même que la certitude de la décadence contemporaine, les oppose de manière radicale à l’opinion béatement optimiste de la maçonnerie classique selon laquelle l’Homme est en phase de progrès.

Initiés contre initiés, tel est l’enjeu volontairement simplifié d’une partie truquée, sans vainqueur possible, à laquelle voudraient nous faire prendre part les protagonistes en présence.

La situation critique de la chrétienté actuelle, la reconnaissance générale du rôle joué par la maçonnerie dans cet état de fait, exposent aujourd’hui le catholique à un danger auquel il n’a jamais été réellement préparé : celui d’admettre pour alliés de circonstance des initiés se faisant passer entièrement pour nôtres.

Comme la tâche est aisée à ceux qui souhaitent arriver à leur fin ! Il leur suffit de cacher l’enseignement secret qu’ils ont suivi et d’évoquer les terrains sur lesquels leurs positions semblent en accord avec la doctrine catholique.

- Ainsi Guénon attaqua la démocratie corruptrice, la maçonnerie corrompue, la théosophie qu’il ne pouvait souffrir.
- Evola s’attacha à masquer quelque peu sa haine du christianisme tout en développant une attaque féroce contre la maçonnerie qu’il jugeait en grande partie responsable de la décadence de notre société : « La maçonnerie moderne a été l’une des organisations secrètes qui ont préparé la subversion mondiale. ». Il en vînt même à traduire en Italien les travaux de l’excellent Léon de Poncins.

Les tirs croisés contre la maçonnerie des catholiques et des gnostiques traditionalistes ont pu être à l’origine de bien des amalgames alors même que les fondements de ces attaques n’ont rien de commun, si ce n’est des constats secondaires.

L'article complet : ICI

@Floriano75 a écrit:Et Frédéric Le Play, Édouard Drumont ou encore Alexis Carrel se sont convertis tardivement ! On dit même que Maurras l'a fait chapelet en main sur son lit de mort. Le parallèle s'arrête ici.

Pas pour vous en tous cas. On voit que vous avez encore de la route à faire.  Laughing

@Floriano75 a écrit:Votre pratique consiste à me noyer sous les références alors que je vous prends sur le terrain du fond et de la logique pure.

Si vous n'avez pas le temps de lire et d'étudier les arguments que l'on vous oppose, alors cessez de venir alimenter ce fil. Cela n'a vraiment aucun intérêt.

@Floriano75 a écrit:Mussolini maintenu par le Pape Pie XI :
Été 1924 En Italie, les dirigeants du Parti populaire démocrate-chrétien et du Parti socialiste travaillent à former une coalition pour chasser Mussolini en tant que Premier ministre.

Encore une fois, et essayez de le retenir pour ne pas revenir sans cesse avec la même dialectique. Nous ne soutenons pas les démocrates-chrétiens, pas plus que les fascistes déguisés en catholiques.

@Floriano75 a écrit:Alors que Mussolini perd le soutien des journaux conservateurs et d'autres éléments en Italie, il se désespère de la disparition imminente de son régime.

Oui c'est toujours comme ça ! Et c'est à ça que vous voulez revenir pour en arriver au même résultat ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Henryk le Ven 16 Mar 2018 - 9:20

Pourquoi faire confiance à un régime qui a duré 1500 ans, quand on peut faire confiance a un régime (solve et coagula) sioniste qui a duré 20 ans?



Jésus prend les fruits et il en ouvre deux pour faire autant de parts qu'il a de petits amis, et il les distribue. Puis, prenant dans la main la troisième, il se lève et commence à parler en tenant dans la main gauche bien en vue, la magnifique grenade.

À quoi comparerai-je le monde en général, et en particulier la Palestine, autrefois, et dans la pensée de Dieu, unie en une Nation unique et puis séparée par une erreur et une haine opiniâtre entre frères ? À quoi comparerai-je Israël comme il s'est réduit volontairement ? Je le comparerai à cette grenade.

Et en vérité je vous dis que les dissentiments qui existent entre juifs et samaritains, se reproduisent sous des formes et dans des mesures différentes, mais avec un même fond de haine, entre toutes les nations du monde, et parfois entre les provinces d'une même nation.

Et on dit que ces dissentiments sont insurmontables comme si c'étaient des choses créées par Dieu Lui-même. Non. Le Créateur n'a pas fait autant d'Adam et autant d'Ève qu'il y a de races opposées l'une à l'autre, qu'il y a de tribus, qu'il y a de familles qui sont dressées l'une contre l'autre comme des ennemis.

Il a fait un seul Adam et une seule Ève, et d'eux sont venus tous les hommes, qui se sont répandus ensuite pour peupler la Terre, comme si c'était une seule maison qui s'enrichit de plus en plus de pièces à mesure que grandissent les enfants et qu'ils contractent mariage pour procréer des descendants à leurs pères.

Pourquoi alors tant de haine entre les hommes, tant de barrières, tant d'incompréhensions ? Vous avez dit : "Nous savons être unis, en sentant que nous sommes frères". Ce n'est pas assez. Vous devez aimer aussi ceux qui ne sont pas samaritains.

Regardez ce fruit : vous en connaissez la saveur et non seulement la beauté. Fermé comme il l'est, il vous promet déjà le doux suc de son intérieur. Une fois ouvert, il réjouit aussi la vue avec ses rangées serrées de grains semblables à autant de rubis enfermés dans un coffre-fort. Mais malheur à l'imprudent qui le mord sans l'avoir débarrassé des séparations très amères qui se trouvent entre les familles de grains. Il s'empoisonnerait les lèvres et les viscères, et il rejetterait le fruit en disant: "C'est du poison".

Il en est de même des séparations et des haines entre un peuple et un autre peuple, entre une tribu et une autre tribu, elles rendent "poison'' ce qui avait été créé pour être douceur. Elles sont inutiles et elles ne font, comme dans ce fruit, que créer des limites qui réduisent l'espace, compriment et font souffrir. Elles sont amères et à celui qui mord, ou à celui qui mord le voisin qu'il n'aime pas, pour l'offenser et le faire souffrir, elles donnent une amertume qui empoisonne l'esprit. Sont-elles ineffaçables ? Non. La bonne volonté les supprime, comme la main d'un enfant enlève ces séparations amères qui se trouvent dans le doux fruit que le Créateur a fait pour les délices de ses enfants.

Et la bonne volonté, le premier à l'avoir, c'est le même Unique Seigneur qui est le Dieu des juifs comme des galiléens, et des samaritains comme des batanéens. Il le montre en envoyant l'Unique Sauveur qui sauvera les uns et les autres sans demander autre chose que la foi dans sa Nature et sa Doctrine. Le Sauveur qui vous parle passera pour abattre les barrières inutiles, pour effacer le passé qui vous a divisé, pour mettre à la place un présent qui vous rend frères en son Nom. Vous tous d'ici et d'au-delà des frontières, vous n'avez qu'à le seconder, et la haine tombera, et tombera l'avilissement qui suscite la rancœur, et tombera l'orgueil qui suscite l'injustice.

Voici mon commandement: que les hommes s'aiment comme des frères qu'ils sont. Qu'ils s'aiment comme le Père des Cieux les aime et comme les aime le Fils de l'homme qui, par la nature humaine qu'il a prise, se sent frère des hommes, et qui par sa Paternité se sent maître de vaincre le Mal avec toutes ses conséquences. Vous avez dit: "C'est notre loi de ne pas trahir". Alors commencez par ne pas trahir vos âmes en les privant du Ciel. Aimez-vous les uns les autres, aimez-vous en Moi, et la paix arrivera aux esprits des hommes, comme il a été promis. Et il viendra le Règne de Dieu qui est un Règne de paix et d'amour pour tous ceux qui ont la volonté sincère de servir le Seigneur leur Dieu.

Je vous quitte. Que la Lumière de Dieu illumine vos cœurs...

Allons..."

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1525
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mavendorf le Ven 16 Mar 2018 - 11:00

edouard marie a écrit:Prendre ses désirs pour des réalités est certes confortable, mais ne vous rendra pas service.

Chacun je crois pourra mesurer en son âme et conscience, de la qualité jusqu'à présent de vos interventions... Et de votre ardeur à défendre la tradition royale, et les lois fondamentales liées à la Monarchie Française.  Very Happy

edouard marie a écrit:Je devrais donc trouver mon compte dans un parti politique républicain quelconque ?

Je crois que vous en êtes jamais bien loin, et ma comparaison n'est pas exagérée. On vous voit ici défendre tout les systèmes politique possibles, y compris le soutien au fascisme. La seule chose que vous cherchez à combattre c'est la fidélité légitimiste. C'est votre seule motivation, et vos interventions ne vont que dans ce sens.

C'est bien pour ça, que je ne m'interdis pas de penser, que demain si un militant de la France insoumise vient attaquer la légitimité sur ce forum, vous trouverez encore bien le moyen de lui prêter main forte. Vous chanterez avec lui de concert, que nos rois étaient des êtres odieux, et que les Révolutionnaires finalement avaient raison dans leurs entreprises.

edouard marie a écrit:Lorsqu'un Roi reviendra, il ne sera ni Orléans ni Bourbon, et il n'y a pas besoin d'être en "communication directe avec Dieu " (sic) pour le savoir, simplement de connaitre les bons principes. Le Bon Dieu ne peut remettre au pouvoir une dynastie qui a failli, preuve en est avec les restaurations foireuses.

Bien sûr, théorie providentialiste de base qui consiste à balayer la tradition royale, et surtout l'héritier que celle-ci désigne. Pour pouvoir ensuite se rallier au fascisme et à toutes les dérives qui nous sont proposées par l'océan révolutionnaire dans lequel nous vivons, et auquel finalement vous appartenez.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Compte clôturé le Ven 16 Mar 2018 - 12:41

@Mavendorf a écrit:

Chacun je crois pourra mesurer en son âme et conscience, de la qualité jusqu'à présent de vos interventions... Et de votre ardeur à défendre la tradition royale, et les lois fondamentales liées à la Monarchie Française.  Very Happy

Vous parlez de Monarchie Française, cela pourrait convenir à Napoléon, qui est un Monarque.
Je ne connais pour ma part que la Royauté Sacrale.



Je crois que vous en êtes jamais bien loin, et ma comparaison n'est pas exagérée. On vous voit ici défendre tout les systèmes politique possibles, y compris le soutien au fascisme. La seule chose que vous cherchez à combattre c'est la fidélité légitimiste. C'est votre seule motivation, et vos interventions ne vont que dans ce sens.

" Tout les systèmes politiques possible ".

Vos me direz où ai je défendu la démocratie républicaine, l'anarchie, l'autogestion, le syndicalisme, la théocratie, etc etc .... vous parlez un peu à la légère ...

On ne combat que ce qui est une menace, la " fidélité " (pseudo) légitimiste n'en est pas une ... au plus, c'est un leurre qui contamine les esprits qui se questionnent sur le bien fondé de la Royauté Sacrale.

@Mavendorf a écrit:
C'est bien pour ça, que je ne m'interdis pas de penser, que demain si un militant de la France insoumise vient attaquer la légitimité sur ce forum, vous trouverez encore bien le moyen de lui prêter main forte. Vous chanterez avec lui de concert, que nos rois étaient des êtres odieux, et que les Révolutionnaires finalement avaient raison dans leurs entreprises.

Vous ne craignez pas les jugements téméraires et la calomnie ... ni le grotesque.
Si tant est qu'un mélanchoniste ait quelque chose à cirer de tout cela, il attaquera tout les Rois dans leur Principe, là où je me borne à pointer du doigts les prévarications et les fautes de certains rois à partir d'une certaine époque. Et après ça vient me reprocher mon manque de rigueur.



@Mavendorf a écrit:Bien sûr, théorie providentialiste de base qui consiste à balayer la tradition royale, et surtout l'héritier que celle-ci désigne. Pour pouvoir ensuite se rallier au fascisme et à toutes les dérives qui nous sont proposées par l'océan révolutionnaire dans lequel nous vivons, et auquel finalement vous appartenez.

Le Providentialisme qui se borne à dire que le choix du souverain est dévolu à Dieu qui, vous semblez l'oublier, a donné une Royauté à la France, et qui, a permis qu'elle nous soit retirée. C'est là que cela bloque chez vous: vous ne concevez pas que la Royauté ne soit pas un droit ad vitam, mais un don fait par Dieu, repris provisoirement, et dont le retour est entre ses mains lorsque nous en serons digne. C'est mal parti.
avatar

Compte clôturé
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 189
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 32
Localisation : Nimes

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Ven 16 Mar 2018 - 13:23

@Mavendorf a écrit:
@Floriano75 a écrit:Ce penseur est revendiqué aujourd'hui par la seule Nouvelle Droite. Il me semble que Joseph Merel n'avait retenu que quelques réflexions "aristocratiques" et contextuelles de sa part. Même un type à la doctrine foireuse peut parfois dire accidentellement quelques vérités.

Oui !  Very Happy C'est toujours comme ça en fait. Le disciple a un moment donné a toujours la prétention de s'émanciper et de dépasser le maître. Vous pouvez toujours retourner vos arguments dans n'importe quel sens, vos doctrinaires appartiennent tous au courant révolutionnaire.

@Floriano75 a écrit:Le fascisme ne prétend pas, à juste titre, être un système figé de doctrines, se vantant avant tout d'être un parti d'action, et si des erreurs extrêmement graves peuvent être critiquées à juste titre, au moins, cela doit être remarqué, il a réprimé la tyrannie du socialisme, il a désavoué la maçonnerie d'une manière que nous espérons sincère, il a rétabli l'ordre dans le secteur public, et pour les catholiques en particulier, il ne professe pas d'hostilité contre la religion, et dans plus d'un cas il a professé le respect de la religion, de la famille et du droit de propriété. D'autre part, le socialisme, même la partie qui se présente sous une forme modérée, est essentiellement hostile au christianisme ... Nous avons démontré qu'il n'est pas permis de vouloir un changement de gouvernement où le nouveau gouvernement aggraverait les affaires publiques. : et cela ne serait-il pas le cas dans la substitution du parti socialiste au parti fasciste? ...

Il a désavoué la maçonnerie d'ne manière que nous espérons sincère ?! Toujours le même écran de fumée pour tromper les nigauds. Je vous recommande cet article de VLR : Gnose traditionnelle contre franc-maçonnerie

C'est exactement dans cette lignée que se sont inscrits vos héros, et vos modèles de références. Quelques morceaux choisis :

VLR a écrit:

Des initiés défenseurs de la “tradition”



Perdus dans les méandres de pensées aussi nébuleuses qu’éloignées de la vraie foi, les défenseurs passés et contemporains de la gnose traditionnelle ne sont véritablement unis que dans l’erreur.
Sous le terme générique “tradition” et dans un effort de syncrétisme, ils cherchent depuis des années à établir des passerelles entre le catholicisme et des religions réputées traditionnelles de notre pays : gnose, paganisme, voire satanisme ...

L’un d’eux, le peu recommandable Arnaud Guyot-Jeannin ― spécialiste de Julius Evola, collaborateur à la revue greciste Élément et à Spectacle du monde ― écrivait en 1996 :

Le courant traditionaliste à la manière guénonienne, est traversé par de multiples tendances et sous-tendances. C’est ce qui fait sa richesse, mais c’est aussi ce qui fait qu’il se disperse. La diversité peut désunir et empêcher qu’un authentique front de la tradition existe.
À des années lumières de la tradition apostolique, l’unanimité de ces étranges traditionalistes ne se réalise que sur un nombre de points limité, parmi lesquels l’existence d’une nécessaire initiation ésotérique ayant pour but d’intégrer pour les uns, de réintégrer pour les autres, l’essence divine. Si de sérieuses divergences existent entre eux sur cette question, les théories en présence aboutissent toutes, par quelque chemin emprunté et malgré les dénégations offusquées de leurs défenseurs, à une déification de l’homme.

Cependant, plus encore que par de vagues fantasmagories prométhéennes ne les distinguant en rien des autres sectes, les gnostiques “traditionnels” se trouvent liés par une vision similaire du monde et de son évolution. À la suite de Guénon et d’Evola, ils effectuent le lourd constat d’une désacralisation de notre univers ― la “perte du sacré” ― et de l’entrée de l’humanité dans un âge des ténèbres : l’âge de fer.

VLR a écrit:

Gentils gnostiques traditionalistes contre méchants francs-maçons



Leur conception cyclique de l’Histoire de même que la certitude de la décadence contemporaine, les oppose de manière radicale à l’opinion béatement optimiste de la maçonnerie classique selon laquelle l’Homme est en phase de progrès.

Initiés contre initiés, tel est l’enjeu volontairement simplifié d’une partie truquée, sans vainqueur possible, à laquelle voudraient nous faire prendre part les protagonistes en présence.

La situation critique de la chrétienté actuelle, la reconnaissance générale du rôle joué par la maçonnerie dans cet état de fait, exposent aujourd’hui le catholique à un danger auquel il n’a jamais été réellement préparé : celui d’admettre pour alliés de circonstance des initiés se faisant passer entièrement pour nôtres.

Comme la tâche est aisée à ceux qui souhaitent arriver à leur fin ! Il leur suffit de cacher l’enseignement secret qu’ils ont suivi et d’évoquer les terrains sur lesquels leurs positions semblent en accord avec la doctrine catholique.

- Ainsi Guénon attaqua la démocratie corruptrice, la maçonnerie corrompue, la théosophie qu’il ne pouvait souffrir.
- Evola s’attacha à masquer quelque peu sa haine du christianisme tout en développant une attaque féroce contre la maçonnerie qu’il jugeait en grande partie responsable de la décadence de notre société : « La maçonnerie moderne a été l’une des organisations secrètes qui ont préparé la subversion mondiale. ». Il en vînt même à traduire en Italien les travaux de l’excellent Léon de Poncins.

Les tirs croisés contre la maçonnerie des catholiques et des gnostiques traditionalistes ont pu être à l’origine de bien des amalgames alors même que les fondements de ces attaques n’ont rien de commun, si ce n’est des constats secondaires.

L'article complet : ICI

@Floriano75 a écrit:Et Frédéric Le Play, Édouard Drumont ou encore Alexis Carrel se sont convertis tardivement ! On dit même que Maurras l'a fait chapelet en main sur son lit de mort. Le parallèle s'arrête ici.

Pas pour vous en tous cas. On voit que vous avez encore de la route à faire.  Laughing

@Floriano75 a écrit:Votre pratique consiste à me noyer sous les références alors que je vous prends sur le terrain du fond et de la logique pure.

Si vous n'avez pas le temps de lire et d'étudier les arguments que l'on vous oppose, alors cessez de venir alimenter ce fil. Cela n'a vraiment aucun intérêt.

@Floriano75 a écrit:Mussolini maintenu par le Pape Pie XI :
Été 1924 En Italie, les dirigeants du Parti populaire démocrate-chrétien et du Parti socialiste travaillent à former une coalition pour chasser Mussolini en tant que Premier ministre.

Encore une fois, et essayez de le retenir pour ne pas revenir sans cesse avec la même dialectique. Nous ne soutenons pas les démocrates-chrétiens, pas plus que les fascistes déguisés en catholiques.

@Floriano75 a écrit:Alors que Mussolini perd le soutien des journaux conservateurs et d'autres éléments en Italie, il se désespère de la disparition imminente de son régime.

Oui c'est toujours comme ça ! Et c'est à ça que vous voulez revenir pour en arriver au même résultat ?

À propos d'Évola vous lisez de travers ou sombrer dans la malhonnêteté la plus totale : comment pourrai-je être disciple d'un auteur qui n'est pas mon maitre ?

Je vous laisse y répondre et on verra pour la suite.

Vous avez lu les mêmes 5 raisons de l'interdiction de la F.M. par le régime fasciste que moi ou non ? Lisez sans œillères la prochaine fois.

Si ma "dialectique" revient, c'est en se basant sur les faits et de plus, j'apporte des faits nouveaux auxquels vous ne répondez pas. Milles éléments favorables ne retireraient aucune de vos œillères.

La question n'est pas de savoir si vous soutenez les démocrates Chrétienté dans le propos précédent qui ne regardait que le thème historique tel qu'il est.

Jacques Ploncard dans l'Église occupée soulignait même à juste titre que l'on avait le droit de critiquer tout le monde dans la presse (y compris les hommes dus régimes) dans l'Italie fasciste à l'exception du Duce et du Pape. Ce qui est une bonne chose, d'autant plus ou à cette époque où presse anticléricale marxiste et maçonnique insultaient Sa Sainteté à tour de bras.

Devant vos rebondissements faiblissimes, je vous propose donc de relire les éléments que j'ai donnés précédemment en les lisant à l'endroit,d'en tirer les conclusions nécessaires, et on verra pour la suite !
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 28
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mabblavet le Ven 16 Mar 2018 - 16:21

@Floriano75 a écrit:Vous avez lu les mêmes 5 raisons de l'interdiction de la F.M. par le régime fasciste que moi ou non ? Lisez sans œillères la prochaine fois.
Le Pape dit exactement le contraire dans son Encyclique Non abbiamo bisogno. J’ai la faiblesse d’accorder plus de crédit à une Encyclique papale qu’à Florian Rouanet.
@Floriano75 a écrit:La dictature apparaît ici comme un remède pénible a un mal plus profond encore. Il est légitime de suspendre volontairement le droit individuel pour ne retenir que celui collectif dans ces cas de graves interférences.
Oui bien sûr ! Le Pape a tord de s’offusquer dans son Encyclique quand le régime fasciste envoie massivement la police bousculer les mouvements de jeunesse catholiques jusqu’aux patronages où se cachent, comme chacun sait, de terribles terroristes menaçant la sécurité de l’État.
@Floriano75 a écrit:Bref, pourquoi le deux poids - deux mesures du Pape, si ce n'est, qu'en réalité, pour lui, ce ne sont pas des réalités identiques, et que le Pape savait qu'une réforme des régimes fascistes dans un sens chrétien était possible ?
Très fort : le Pape prend la peine d’écrire une Encyclique pour dénoncer le caractère antichrétien du fascisme et la persécution de l’Église par le régime, mais vous, vous lisez dans l’esprit du Pape et vous savez mieux que lui ce qu’il pense.
@Floriano75 a écrit:Votre pratique consiste à me noyer sous les références alors que je vous prends sur le terrain du fond et de la logique pure.
Évidemment dans ces sujets difficiles le recours aux documents de référence est la seule option raisonnable : c’est à partir d’objets « en dur », officiels, écrits par des personnes qui font autorité et consultables par tout le monde que l’on peut espérer se faire un jugement objectif.

Au contraire, sans référence solide qui nous raccroche au réel on erre dans une totale subjectivité :
- on cultive des raisonnements hors sol,
- on refait l’histoire comme on pense l’avoir comprise, selon ses passions et ses fantaisies,
- on réinterprète les événements dans le sens contraire des documents fondamentaux écrits par les protagonistes eux-mêmes.
- on développe des raisonnements personnels « logiques » mais déconnectés du réel, et on somme les interlocuteurs d’y croire et d’y adhérer.

C’est précisément cela l’idéologie (et le Pape dit que le fascisme est une idéologie) : un monde rêvé selon la logique d’une idée, destiné remplacer et à masquer la réalité :
Une idéologie est littéralement ce que son nom indique : elle est la logique d’une idée […] dans son pouvoir de tout expliquer, la pensée idéologique s’affranchit de toute expérience.
(Hannah Arendt, Le système totalitaire, Ed. Du seuil, 2002, p.295-298.)
l’idéologie a précisément pour fonction de masquer la réalité, et donc de lui survivre.
(François Furet, Penser la Révolution française, Foliohistoire, Paris, 1978, p. 144.)
Étant donné que l’homme ne peut vivre sans religion, quelle qu’en soit la forme, le recul du christianisme en Occident a été suivi par la montée de religions de remplacement sous la forme des idéologies post-chrétiennes — le nationalisme, l’individualisme et le communisme.
(Arnold Toynbee cité par Jean-Pierre Sironneau, Sécularisation et religions politiques, 1982, Paris, Mouton Publisher, p.206.)
Alors oui ! nous continuerons à argumenter à partir de documents de référence, accessibles à tous, faisant autorité et bien ancrés dans le réel, pour combattre le baratin subjectif et mortifère de votre religion nationaliste. Very Happy


Dernière édition par Mabblavet le Ven 16 Mar 2018 - 19:56, édité 1 fois
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 717
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Dauphin_Fred le Ven 16 Mar 2018 - 17:49

[Injures : Message supprimé Suspect ]
avatar

Dauphin_Fred
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 31
Date d'inscription : 13/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Dauphin_Fred le Ven 16 Mar 2018 - 17:59

[Message injurieux et sans intérêt supprimé - Admin]
avatar

Dauphin_Fred
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 31
Date d'inscription : 13/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum