⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Lambda le Mar 6 Mar 2018 - 11:32

Prince de Talmont,

Tout dépend de la définition de "prendre au serieux".
Je ne prends pas au sérieux la démocratie, ni la dictature dans leur finalité et leur crédibilité, tout comme vous.
En revanche, on est bien obligé de constater que certains rouages mécaniques fonctionnent, même mal :
un vote est un vote, et élire Jean Marie Le Pen en 2002 n'aurait pas donné le même résultat qu'élire Olivier Besancenot. 
Même si évidemment, je ne suis ni pour l'un, ni pour l'autre.
L'Allemagne a été maltraitée à la fin de 14/18 parce qu'elle a souvent été belliqueuse pendant toute son Histoire.

Subir des traités malhonnêtes (1918) ne justifie pas de porter un criminel de masse au pouvoir, ni de faire une guerre mondiale terrible, ni de haïr les juifs jusqu'à les déporter et massacrer dans des camps, en compagnie des tziganes, communistes, homosexuels et consorts, le tout en défendant des théories raciales délirantes.
Selon moi, les chefs allemands correspondaient à l'âme allemande, à ce moment-là, sinon ils ne seraient pas apparus en si grand nombre, avec de si grandes compétences axées sur le crime obsessionnel. On voit bien que l'Allemagne portait majoritairement ce projet.
(alors que nous, nous ne portons pas du tout les crimes de la finance internationale, ni celles des multinationales en Afrique. Ce sont des entités internationales qui échappent à notre contrôle direct. Ce, pour répondre à F. Rouanet).

Je n'avais pas parlé des autres dirigeants que vous citez, mais si Staline, Truman et Mao sont de la même stature criminelle qu'Hitler, en revanche, Churchill et Roosevelt sont un ton en-dessous, quand même, à mon avis.
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Lambda le Mar 6 Mar 2018 - 11:33

Florian Rouanet,

1) l'homogénéité d'une nation n'est pas que raciale, elle est d'abord et surtout dans l'amour de la patrie, et dans la grandeur d'âme et la religion.
Avec mes éléments, on obtient une société pérenne, avec votre histoire de race, on obtient... le monde actuel !
Et oui, monsieur, la France était blanche , racialiste, et regardez ce que la race en a fait : du chaos.
Parce que ça ne repose pas sur grand chose.

2) vous faites un éloge sanguinaire, et même quasi pro-criminel, oui, et vous ne vous en rendez même pas compte car vous refusez de réfléchir sur le fait qu'expulser des millions de gens vers des pays du sahel se résoudra en un désastre sanitaire sans précédent, avec quasiment le même nombre de morts que le nombre d'expulsés.
Alors que c'est la France qui a ouvert les frontieres pour les inciter à venir dans les années 70 et 80, à la demande du patronat, pour peser à la baisse sur les salaires. 
Vous mentez quand vous me citez en disant : "gnagna 50-60 ans", c'est malhonnête car j'ai écrit de 20 à 60 ans d'immigration, car je sais très bien que vous voulez renvoyer toutes les races étrangères. (donc, ça remonte bien d'aujourd'hui à + 60 ans en arrière, oui ou non ? Vous voulez bien retirer la nationalité francaise à tous ces gens de race étrangère, oui ou non ? Et bien ca remonte à 60 ans, et même plus, si vous voulez extirper tous les étrangers).
Une très grande part des étrangers (j'inclus ceux ayant la nationalité francaise depuis 60 ans, puisque vous voulez aussi les mettre dehors, c'est logique !) travaille, et durement, bien plus que vous, que moi, que Conversano chômeur au RSA depuis toujours, bien plus que tous les parasites de l'oeuvre francaise, occupés à gueuler, à glander, au lieu de travailler.
Mettez Conversano ou les paumés nationalistes à faire le maçon sur les chantiers, qu'on rigole. Regardez les turcs, arabes et noirs, c'est pas de la gonflette pour jouer aux durs, des arts martiaux pour jouer à l'homme, ce sont les muscles du travail, monsieur. La vraie virilité.

Bien sur, il y a les migrants récents, et la racaille parasitaire, oui, sauf qu'ils ne représentent pas forcément la majorité de l'action des races étrangères (de nationalite francaise et etrangère, tous inclus).

3) vous dites que le métis devra faire un choix.
Mais il le fait, il est né ici et voudra rester, ce n'est pas le problème. La question, c'était : dans votre système, qu'en ferez-vous ? Car en systeme fasciste, il n'aura pas le choix et devra obéir à la dictature, donc , requestion : qu'en ferez vous ?
Pas de fuite, svp. Vous vous dites courageux, alors soyez précis.
Que faites-vous d'un Dieudonné, à 50% breton, 50% africain ? 
Je n'ai pas dit que la miss jeanne d arc était crédible, je l'ai pris en exemple pour montrer qu'il y avait beaucoup de métis en France. (au passage, la taxer de mocheté est ignoble, c'est une gamine innocente).

4) il n'y a rien de chrétien dans tout ca, donc on voit bien que la religion ne servirait que d'apparat sous le fascisme.
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par cajun le Mar 6 Mar 2018 - 12:46

@Prince de Talmont a écrit:
@Floriano75 a écrit:

Bonjour,

Soit nous sauvons le "peuple franc" de manière incisive soit nouscrevons en tant que peuple distinct et défini dans un métissage/invasion globalisé, avec séparation socialo-communautaire et "guerre civile larvée" au bout du chemin, que notre génération a gentiment connu dans les petites écoles. Ce n'est pas bien compliqué à comprendre que l'absence d'homogénéité dans une société freine son unité propre.

Qu'est-ce qui créée l'homogénéité plus que l'adhésion à une même religion ?
Je suis plus proche d'un Français noir et catholique avec qui j'assisterai à la messe chaque semaine, que je retrouverai lors de différents temps forts religieux, que d'un païen blanc américanisé ne jurant que par le "white power" anglo-saxon et ayant pour seul modèle les skins crasseux d'outre-manche.
L'américanisation défigure davantage la France que l'immigration.
La seconde s'en prend au corps et la première à l'âme.

@Floriano75 a écrit:L'important n'est pas que ça soit Conversano ou un autre qui le dise, mais d'abord que cette chose soit juste ou non.

Conversano se moque bien de la religion. Il est ancré au bloc paien sioniste et est fier de son mode de vie dépravé.

@Floriano75 a écrit:"Gnagna... 50/60 ans qu'ils sont là !", même Georges Soros n'a pas osé. Allez dire cela aux Français d'Algérie qui avaient tout bâti et qui ont eu le choix entre la valise ou le cercueil en 1962.

La vengeance n'est pas un sentiment chrétien.
Il faut reconnaître la tragédie des pieds-noirs, et dans la mesure du possible la réparer, mais nous n'avons pas à nous transformer à notre tour en bourreaux et traîtres gaullistes.

@Floriano75 a écrit:Je n'écarte pas la possibilité de guerre et dit derrière qu'il faille préférer cela à la disparition propre dans l'ombre. Ce n'est pas un éloge sanguinaire non plus.

La guerre au service de qui ? Tant que vous ne vous en prenez qu'aux populations civiles sans rien faire contre l'élite occulte qui actionne comme elle veut les vannes de l'immigration, vous n'êtes que son pion, tel un vulgaire conversano décadent.


@Floriano75 a écrit:L'arrêt de l'immigration n'est pas suffisant, puisque l'on est arrivé à un surplus, notre condition de vie baisse est cela est une injustice envers nos peuples qui payent des impôts pour financer ces parasites sociaux (conscients ou inconscients)  et cela quelque soit les raisons de leur présence (hostile ou non).

Les plus grands parasites sont au sommet de l'état.

@Floriano75 a écrit:Si ça ne tenait qu'à moi l'Europe serait à 100% blanche  en effet, sans doute que le métis devra faire un choix, et il devra rester cas isolé au pire. La Jeanne d'Arc version mochetée colorée se passe de commentaire...

Cette "mocheté" est une scout d'Europe catholique, elle est ma sœur chrétienne. Elle sera toujours plus proche de moi qu'un païen blanc à la mode anglaise, qui pour moi n'a rien de Français et adule nos ennemis ancestraux. Je préfère les ralliés aux traîtres.

@Floriano75 a écrit:Et pourquoi je ne jouerais pas le rôle de Thomas Sankara (révolutionnaire burkinabé) dans un film par voie de conséquence ? Ou encore pourquoi Jules César ne serait pas joué par un japonais ? On ne pourrait appeler ça un "péplum".

Le défile de Jeanne d'Arc n'est pas une reconstitution historique.

@Floriano75 a écrit:Un métèque est en dehors de la Cité par définition. Il ne peut prétendre agir sur elle.

Nous ne sommes pas en Grèce antique mais en France chrétienne. Nos "métèques" sont ceux qui sont hors de la Chrétienté. Nous devons les convertir si c'est possible ou les traiter de la même manière que Charlemagne a traité les païens saxons.

@Floriano75 a écrit:Le fascisme comme instant de rénovation des élites donc temporaire oui, ou encore une réaction vitale en situation périlleuse. Je le retiens pour avoir su affirmer le mieux les valeurs nationales et universelles d'un même coup à al face du Monde. La mono-archie (gouvernement d'un seul) est vue comme cette période stable, sans que le monarque soit forcément un "roi sacré" qui lègue la suite à sa primogéniture mâle.

Le gouvernement d'un seul est le gouvernement le plus stable à l'échelle d'un pays, et le gouvernement d'une seule famille est le gouvernement le plus stable à l'échelle du temps.

@Floriano75 a écrit:Nombre d'entrevous parlent des "crimes du fascisme", comme un républicain parle de "crimes obscurantistes" des royaumes chrétiens, de l'Inquisition, des croisades et de saint Louis (sur la forme en tout cas), c'est amusant si j'ose dire.

Il ne faut pas se focaliser uniquement sur les crimes des fascistes certes. Cela me rend aussi mal à l'aise quand on occulte les crimes des Alliés, les crimes de la République, les crimes de l'épuration, les crimes du communisme ou les crimes du capitalisme.
Tous ces crimes ont en commun la matrice révolutionnaire.
A contrario, nous savons que les croisades et l'Inquisition ne sont pas des crimes mais de grandes œuvres au service du Seigneur.

j'étais en train de sauter en l'air de la joie que me procuraient ces réponses ..... plus ça allait et plus j'étais joyeux quand tout à coup j'ai lu que l'inquisition était aussi Chrétienne que les croisades ......

bon passons..... je retourne lire le début c'est trop beau je n'aurais qu'a m’arrêter avant la dernière ligne cheers
avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 140
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 50
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Lambda le Mar 6 Mar 2018 - 13:48

Cajun,

Je m'étais fait la même reflexion.
Il y a une incohérence à vouloir justifier les croisades et l'Inquisition.
Jerusalem existe toujours, en possession des juifs, avec les musulmans palestiniens qui ont leur revendication territoriale.
Sommes-nous toujours d'accord pour partir en croisade, aujourd'hui, pour libérer la Terre Sainte, au prix de très nombreux morts, au prix d'une guerre ?
Non ? Et bien alors, nous ne sommes pas vraiment d'accord avec le principe des croisades.
Idem pour l'inquisition, qui se porte volontaire pour aller placer les athées et franc maçons sur un bûcher ou pour soumettre certaines personnes à la question, jusqu'à ce que mort s'ensuive ?
Personne ? Donc, ce sont des justifications théoriques, légères.

Je pense que ces événements n'avaient rien à voir avec l'Amour, la Charité, la non-violence, du Christ, mais avaient tout à voir avec les moeurs de l'époque. Ainsi, ca ne sert à rien d'être pour ou contre, c'est anachronique, on ne peut pas comprendre ces gens, leur état d'esprit profond.
En revanche, je pense que ces comportements croisades et inquisitions sont totalement opposés à l'enseignement Divin du Christ.
Une Terre Sainte est un concept matériel et non religieux, Jésus n'a jamais dit de faire ca, des guerres, etc. ce sont des inventions ultérieures.
Jésus a dit :
"celui qui tue par l'épée périra par l'épée"
"si on vous frappe, tendez l'autre joue" etc etc

Je ne juge pas les personnes qui ont osé relativiser les enseignements du Christ, en trouvant des cas où on peut tuer, alors que Jésus s'est fermement opposé à toute violence. Ce ne sont pas nos attributions, de juger, chacun verra avec le Père ce qu'il en est.
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par cajun le Mar 6 Mar 2018 - 14:21

@Lambda a écrit:Cajun,

Je m'étais fait la même reflexion.
Il y a une incohérence à vouloir justifier les croisades et l'Inquisition.
Jerusalem existe toujours, en possession des juifs, avec les musulmans palestiniens qui ont leur revendication territoriale.
Sommes-nous toujours d'accord pour partir en croisade, aujourd'hui,  pour libérer la Terre Sainte, au prix de très nombreux morts, au prix d'une guerre ?
Non ? Et bien alors, nous ne sommes pas vraiment d'accord avec le principe des croisades.
Idem pour l'inquisition, qui se porte volontaire pour aller placer les athées et franc maçons sur un bûcher ou pour soumettre certaines personnes à la question, jusqu'à ce que mort s'ensuive ?
Personne ? Donc, ce sont des justifications théoriques, légères.

Je pense que ces événements n'avaient rien à voir avec l'Amour, la Charité, la non-violence, du Christ, mais avaient tout à voir avec les moeurs de l'époque. Ainsi, ca ne sert à rien d'être pour ou contre, c'est anachronique, on ne peut pas comprendre ces gens, leur état d'esprit profond.
En revanche, je pense que ces comportements croisades et inquisitions sont totalement opposés à l'enseignement Divin du Christ.
Une Terre Sainte est un concept matériel et non religieux, Jésus n'a jamais dit de faire ca, des guerres, etc. ce sont des inventions ultérieures.
Jésus a dit :
"celui qui tue par l'épée périra par l'épée"
"si on vous frappe, tendez l'autre joue" etc etc

Je ne juge pas les personnes qui ont osé relativiser les enseignements du Christ, en trouvant des cas où on peut tuer, alors que Jésus s'est fermement opposé à toute violence. Ce ne sont pas nos attributions, de juger, chacun verra avec le Père ce qu'il en est.

presque ; la 1ere croisade à mon avis étais justifiée "Deus lo vul"

les autres moins..... mais quand même?.....

en faire une de nos jours ????? je ni ai jamais réfléchis ......

mais l'inquisition serrait plutôt notre talon d’achille qu'une bénédiction.....

ça n'engage que moi... je me trompe peut être?...... mais je le pense...... désolé....
avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 140
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 50
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Lambda le Mar 6 Mar 2018 - 14:31

Désolé, pourquoi ?

Je ne comprends pas votre position, trop ambigu, pas clair.

En tout cas, je ne comprends aucune croisade, pour ma part.
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par cajun le Mar 6 Mar 2018 - 14:48

@Lambda a écrit:Désolé, pourquoi ?

Je ne comprends pas votre position, trop ambigu, pas clair.

En tout cas, je ne comprends aucune croisade, pour ma part.

la 1ere croisade avait une nécessitée purement Chrétienne dans les autres il restait ces nécessitées serte mais d'autres paramètres rentraient en jeux ....

avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 140
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 50
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Lambda le Mar 6 Mar 2018 - 14:58

En tout cas, pour conclure là-dessus, afin d'éviter de prolonger le hors sujet, je crois qu'on peut difficilement être pour ou contre les croisades, c'est trop éloigné de notre condition pour que l'on se mette à la place de ces gens, de leurs obligations, etc.
Quant à l'inquisition, les faits relatés par les historiens républicains sont très exagérés, je ne leur fais pas confiance du tout. Marion Sigault a écrit un livre là-dessus, il vaut mieux se référer à elle, plutot qu'à nos manipulateurs laics et athées...
avatar

Lambda
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sur le caractère moderne révolutionnaire du régime fasciste

Message par Mabblavet le Mar 6 Mar 2018 - 15:34

@Mabblavet a écrit:On vous demande un texte fasciste objectif (de Mussolini par exemple) qui reconnaît explicitement, non pas l'existence de Dieu, mais la souveraineté, l'autorité politique ultime de Dieu. Vous savez, ce genre de texte qu'on retrouve dans la bouche de tous les rois de France et de leurs sages conseillers.
@Floriano75 a écrit:Si cette phrase mussolinienne suivante est encore insuffisante on ne peut l'amalgamer d'un revers de main à l'athéisme révolutionnaire (d'autant que les choses ont évolué ensuite :
L'État fasciste ne reste indifférent ni en face du fait religieux en général, ni en face de cette religion positive particulière qu'est le catholicisme italien. L'État n'a pas une théologie, mais il a une morale. Dans l'État fasciste, la religion est considérée comme une des manifestations les plus profondes de l'esprit et, en conséquence, -elle est non seulement respectée, mais aussi défendue et protégée. L'État fasciste ne se crée pas un « Dieu » particulier comme Robespierre a voulu le faire dans l'extrême délire de 1a Convention; il ne cherche pas non plus vainement à l'effacer des âmes, ainsi que le bolchévisme. Le fascisme respecte le Dieu des ascètes, des saints, des héros et même le Dieu que voit et prie le cœur ingénu et primitif du peuple. (La doctrine du fascisme)
Donc le fascisme n’a pas besoin de Dieu (nulle mention de la nécessité de Dieu dans cette citation), Mussolini reconnaît seulement le « fait religieux » comme une donnée sociologique. En bon nationaliste il pousse même jusqu'à reconnaître le catholicisme italien (ATTENTION il y a des limites !) Croyez-vous donc vraiment qu’on devrait se sentir rassuré parce que Mussolini déclare qu’il ne va pas faire la guerre au fait religieux comme l’ont fait les bolcheviques ?

En quoi cette non-indifférence du moderne fasciste Mussolini envers le « fait religieux » diffère-t-elle de la reconnaissance « du fait religieux » par le moderne libéral Nicolas Sarkosy quand il dit :
J'éprouve un grand intérêt pour le dialogue sans a priori avec toutes les confessions. C'est ce que j'ai engagé avec les musulmans, ce que je fais avec les juifs, les protestants, les orthodoxes, avec le cardinal Lustiger ou avec les évêques de France. Et, comme je reconnais le fait spirituel et le fait religieux, je n'ai aucune hésitation pour manifester un désaccord ou mon opposition. La religion n'est pas un sujet tabou. (Source : La Croix, le 27/10/2004)
Une mention spéciale est quand même à accorder à Mussolini qui consent à reconnaître avec une condescendance affichée (ou navrée) « même le Dieu que voit et prie le cœur ingénu et primitif du peuple. »

On est décidément très loin de la civilisation chrétienne dans laquelle le monarque reconnaît institutionnellement la souveraineté de Dieu lors du sacre et s’engage à défendre la loi naturelle qui est la feuille de route donnée par le Créateur.

Par cette citation, vous démontrez seulement que Mussolini est un éminent représentant de l'agnosticisme révolutionnaire, de cette Modernité telle qu'elle est définie par un Bonald Very Happy
La philosophie des modernes, sérieusement approfondie et réduite à sa plus simple expression, est l’art de se passer de l’être souverainement intelligent, de la Divinité, dans la formation et la conservation de l’univers, dans le gouvernement de la société, dans la direction même de l’homme. […] Je le répète : la philosophie moderne n’est autre chose que l’art de tout expliquer, de tout régler sans le concours de la Divinité. (Louis de Bonald, Mélanges littéraires, politiques et philosophiques, t.1, Ed. A. Le Clere, Paris, 1819, p.105-106.)
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 328
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par cajun le Mar 6 Mar 2018 - 16:01

trois grand voiles cachent la lumière divine aux mortels;

la misère,l'ignorance et le fanatisme....

le fascisme me parait être un cumul des trois....

la foi Chrétienne amène inéluctablement à la Sainte Eglise Catholique qui elle ramène systématiquement au Royalisme...

la Foi l'Eglise le Roi

Foi Espérance Charité

le Père le Fils le St Esprit

quand j'entend un fasciste me dire qu'il est Catholique je ne sais jamais si je dois rire ou pleurer....

l'éducation nationale aurait été tan efficace à détruire la perception de la foi Chrétienne que des sans cœurs puissent faire l'amalgame entre leur haine et notre Amour de nos prochains ?
avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 140
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 50
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mar 6 Mar 2018 - 17:37


Qu'il y est des exagérations je veux bien, cependant sous Louis XV les encycliques sont soumises au Parlement avant d'être validé. La bulle antimaçonnique de Clément XII ne fut même pas écoutée pour la même raison (les Parlements ayant déjà était investi de la bourgeoisie roturière).
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mar 6 Mar 2018 - 17:40

@Henryk a écrit:Hitler, c'était le Daesh de 1933... au service de Bailleur, Croupe et consorts...de l'économie létale. Les allemands n'ont pas eu la coccinelle, nous n'auront pas le doryphor du peuple, tant promis par les mêmes socialistes, non plus.

La révolution allemande n'est en rien comparable à la terreur de Robespierre et encore moins à Daesh... Quels liens y a-t-il entre des milices de mercenaires illégaux et purement criminels de moyen-orientaux islamistes avec le national-socialisme allemand ???
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par cajun le Mar 6 Mar 2018 - 17:52

@Floriano75 a écrit:

Qu'il y est des exagérations je veux bien, cependant sous Louis XV les encycliques sont soumises au Parlement avant d'être validé. La bulle antimaçonnique de Clément XII ne fut même pas écoutée pour la même raison (les Parlements ayant déjà était investi de la bourgeoisie roturière).

le monsieur en témoigne avec autan de conviction que s'il y était..... Shocked

si le curé de ma paroisse ne m'avait expliqué ce qu'est le purgatoire j'aurais cru que ce soit le fait d'une réincarnation Very Happy Very Happy Very Happy
avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 140
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 50
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par cajun le Mar 6 Mar 2018 - 18:06

@Floriano75 a écrit:
@Henryk a écrit:Hitler, c'était le Daesh de 1933... au service de Bailleur, Croupe et consorts...de l'économie létale. Les allemands n'ont pas eu la coccinelle, nous n'auront pas le doryphor du peuple, tant promis par les mêmes socialistes, non plus.

La révolution allemande n'est en rien comparable à la terreur de Robespierre et encore moins à Daesh... Quels liens y a-t-il entre des milices de mercenaires illégaux et purement criminels de moyen-orientaux islamistes avec le national-socialisme allemand ???

leur soumission au mal Rolling Eyes

puis c'est pas nous qui avons soufflé à himmler et ses sbires que je cite "la seule religion compatible avec le national socialisme c'est l'islam" il y a pourtant bien une vidéo de lui qui traîne sur le net qui en témoigne.....
avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 140
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 50
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Henryk le Mer 7 Mar 2018 - 8:53

Et la 13 division SS Handschar!!!

Au lieu de laisser le Scapulaire du Mont Carmel au fond d'un tiroir, il dut le porter au cou!

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1081
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Henryk le Mer 7 Mar 2018 - 9:03

Les républicains ont toujours justifié les "Croisades de la Terreur",  comme les cohortes de Dash qui leur servent de colonnes infernales, en Syrie, au Yémen, au Nigéria, au Soudan, en Egypte...

Il les ont toujours financées et les financent toujours. Il faut faire attention entre le choix de la légitime défense et le martyr, sinon on accepte tout ensuite, par ignorance!

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1081
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par cajun le Mer 7 Mar 2018 - 14:47

@Henryk a écrit:Et la 13 division SS Handschar!!!

Au lieu de laisser le Scapulaire du Mont Carmel au fond d'un tiroir, il dut le porter au cou!

+1 Wink

https://fr.wikipedia.org/wiki/13e_division_de_montagne_de_la_Waffen_SS_Handschar
avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 140
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 50
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 14:59

@Lambda a écrit:Prince de Talmont,

Tout dépend de la définition de "prendre au serieux".
Je ne prends pas au sérieux la démocratie, ni la dictature dans leur finalité et leur crédibilité, tout comme vous.
En revanche, on est bien obligé de constater que certains rouages mécaniques fonctionnent, même mal :
un vote est un vote, et élire Jean Marie Le Pen en 2002 n'aurait pas donné le même résultat qu'élire Olivier Besancenot. 
Même si évidemment, je ne suis ni pour l'un, ni pour l'autre.
L'Allemagne a été maltraitée à la fin de 14/18 parce qu'elle a souvent été belliqueuse pendant toute son Histoire.

Subir des traités malhonnêtes (1918) ne justifie pas de porter un criminel de masse au pouvoir, ni de faire une guerre mondiale terrible, ni de haïr les juifs jusqu'à les déporter et massacrer dans des camps, en compagnie des tziganes, communistes, homosexuels et consorts, le tout en défendant des théories raciales délirantes.
Selon moi, les chefs allemands correspondaient à l'âme allemande, à ce moment-là, sinon ils ne seraient pas apparus en si grand nombre, avec de si grandes compétences axées sur le crime obsessionnel. On voit bien que l'Allemagne portait majoritairement ce projet.
(alors que nous, nous ne portons pas du tout les crimes de la finance internationale, ni celles des multinationales en Afrique. Ce sont des entités internationales qui échappent à notre contrôle direct. Ce, pour répondre à F. Rouanet).

Je n'avais pas parlé des autres dirigeants que vous citez, mais si Staline, Truman et Mao sont de la même stature criminelle qu'Hitler, en revanche, Churchill et Roosevelt sont un ton en-dessous, quand même, à mon avis.

France et Allemagne ont été belliqueuse entre elles, et lors de la Première Guerre Mondiale la France a été pire, faisant appelle a des "médecins spécialistes" pour dire très officiellement que les allemands étaient égaux aux animaux (livres sur le racisme antigermanique français). La IIIe République fut hystérique sur le sujet.

En effet vous soulignez bien le rapport entre Chef et Peuple. Il y a complicité au moins tacite de la part d'un peuple sinon le maintient du régime serait impossible.

Les Anglo-saxons portent de crimes gravissimes lors de la Seconde Guerre : bombardement inhumain de Dresde en Allemagne sans parler d'Hiroshima et Nagazaki...
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:07

@Lambda a écrit:Florian Rouanet,

1) l'homogénéité d'une nation n'est pas que raciale, elle est d'abord et surtout dans l'amour de la patrie, et dans la grandeur d'âme et la religion.
Avec mes éléments, on obtient une société pérenne, avec votre histoire de race, on obtient... le monde actuel !
Et oui, monsieur, la France était blanche , racialiste, et regardez ce que la race en a fait : du chaos.
Parce que ça ne repose pas sur grand chose.

2) vous faites un éloge sanguinaire, et même quasi pro-criminel, oui, et vous ne vous en rendez même pas compte car vous refusez de réfléchir sur le fait qu'expulser des millions de gens vers des pays du sahel se résoudra en un désastre sanitaire sans précédent, avec quasiment le même nombre de morts que le nombre d'expulsés.
Alors que c'est la France qui a ouvert les frontieres pour les inciter à venir dans les années 70 et 80, à la demande du patronat, pour peser à la baisse sur les salaires. 
Vous mentez quand vous me citez en disant : "gnagna 50-60 ans", c'est malhonnête car j'ai écrit de 20 à 60 ans d'immigration, car je sais très bien que vous voulez renvoyer toutes les races étrangères. (donc, ça remonte bien d'aujourd'hui à + 60 ans en arrière, oui ou non ? Vous voulez bien retirer la nationalité francaise à tous ces gens de race étrangère, oui ou non ? Et bien ca remonte à 60 ans, et même plus, si vous voulez extirper tous les étrangers).
Une très grande part des étrangers (j'inclus ceux ayant la nationalité francaise depuis 60 ans, puisque vous voulez aussi les mettre dehors, c'est logique !) travaille, et durement, bien plus que vous, que moi, que Conversano chômeur au RSA depuis toujours, bien plus que tous les parasites de l'oeuvre francaise, occupés à gueuler, à glander, au lieu de travailler.
Mettez Conversano ou les paumés nationalistes à faire le maçon sur les chantiers, qu'on rigole. Regardez les turcs, arabes et noirs, c'est pas de la gonflette pour jouer aux durs, des arts martiaux pour jouer à l'homme, ce sont les muscles du travail, monsieur. La vraie virilité.

Bien sur, il y a les migrants récents, et la racaille parasitaire, oui, sauf qu'ils ne représentent pas forcément la majorité de l'action des races étrangères (de nationalite francaise et etrangère, tous inclus).

3) vous dites que le métis devra faire un choix.
Mais il le fait, il est né ici et voudra rester, ce n'est pas le problème. La question, c'était : dans votre système, qu'en ferez-vous ? Car en systeme fasciste, il n'aura pas le choix et devra obéir à la dictature, donc , requestion : qu'en ferez vous ?
Pas de fuite, svp. Vous vous dites courageux, alors soyez précis.
Que faites-vous d'un Dieudonné, à 50% breton, 50% africain ? 
Je n'ai pas dit que la miss jeanne d arc était crédible, je l'ai pris en exemple pour montrer qu'il y avait beaucoup de métis en France. (au passage, la taxer de mocheté est ignoble, c'est une gamine innocente).

4) il n'y a rien de chrétien dans tout ca, donc on voit bien que la religion ne servirait que d'apparat sous le fascisme.

La culture n'est pas séparée de la race aussi sûr que l'idée n'est pas séparée du matériel ("je pense donc je suis" cartésien, la pensée kantienne ou lesdites Lumières en général font abstractions de cela dans un sophisme total).

La race mène au chaos ? Et pourquoi pas "les nations font le chaos" dans ce cas aussi ? Supprimons donc la France... C'est un discours est mondialiste.
«Il est né ici» le métis ??? Une vache est un cheval en naissant dans une étable ? Gauchisme totale encore une fois. Le droit du sol est antinaturel et considère qu'un français d'Algérie né avant 1962 n'est pas français mais algérien, or c'est faut, français par ses parents. Rétablissons le droit du sang, qui est romain et redécouvert par saint Louis au XIIIe.

L'invasion migratoire est elle-même un désastre sanitaire, il faut être gauchiste pour ne pas le voir. Importations de maladies tropicales supprimer jusqu'ici chez nous, rites vaudous et cannibalisme africain en Italie (actuellement secouée plus que jamais par l'invasion...)

Au fait, vous ne semblez pas comprendre : que les métèques se comportent gentiment ou non, telle n'est pas la question, puisque être gentil ne fait pas de nous un français. Ils sont autres par nature, d'un autre genre, humain. Ce qui explique la distinction (ou nécessité de discriminer).

Que la "Jeanne d'Arc métisse" n'a aucune esthétique est une vérité constatable par tous. La réalité vous pique les yeux, ou ayez au moins malhonnêteté de l'admettre.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:09

@cajun a écrit:
@Prince de Talmont a écrit:
@Floriano75 a écrit:

Bonjour,

Soit nous sauvons le "peuple franc" de manière incisive soit nouscrevons en tant que peuple distinct et défini dans un métissage/invasion globalisé, avec séparation socialo-communautaire et "guerre civile larvée" au bout du chemin, que notre génération a gentiment connu dans les petites écoles. Ce n'est pas bien compliqué à comprendre que l'absence d'homogénéité dans une société freine son unité propre.

Qu'est-ce qui créée l'homogénéité plus que l'adhésion à une même religion ?
Je suis plus proche d'un Français noir et catholique avec qui j'assisterai à la messe chaque semaine, que je retrouverai lors de différents temps forts religieux, que d'un païen blanc américanisé ne jurant que par le "white power" anglo-saxon et ayant pour seul modèle les skins crasseux d'outre-manche.
L'américanisation défigure davantage la France que l'immigration.
La seconde s'en prend au corps et la première à l'âme.

@Floriano75 a écrit:L'important n'est pas que ça soit Conversano ou un autre qui le dise, mais d'abord que cette chose soit juste ou non.

Conversano se moque bien de la religion. Il est ancré au bloc paien sioniste et est fier de son mode de vie dépravé.

@Floriano75 a écrit:"Gnagna... 50/60 ans qu'ils sont là !", même Georges Soros n'a pas osé. Allez dire cela aux Français d'Algérie qui avaient tout bâti et qui ont eu le choix entre la valise ou le cercueil en 1962.

La vengeance n'est pas un sentiment chrétien.
Il faut reconnaître la tragédie des pieds-noirs, et dans la mesure du possible la réparer, mais nous n'avons pas à nous transformer à notre tour en bourreaux et traîtres gaullistes.

@Floriano75 a écrit:Je n'écarte pas la possibilité de guerre et dit derrière qu'il faille préférer cela à la disparition propre dans l'ombre. Ce n'est pas un éloge sanguinaire non plus.

La guerre au service de qui ? Tant que vous ne vous en prenez qu'aux populations civiles sans rien faire contre l'élite occulte qui actionne comme elle veut les vannes de l'immigration, vous n'êtes que son pion, tel un vulgaire conversano décadent.


@Floriano75 a écrit:L'arrêt de l'immigration n'est pas suffisant, puisque l'on est arrivé à un surplus, notre condition de vie baisse est cela est une injustice envers nos peuples qui payent des impôts pour financer ces parasites sociaux (conscients ou inconscients)  et cela quelque soit les raisons de leur présence (hostile ou non).

Les plus grands parasites sont au sommet de l'état.

@Floriano75 a écrit:Si ça ne tenait qu'à moi l'Europe serait à 100% blanche  en effet, sans doute que le métis devra faire un choix, et il devra rester cas isolé au pire. La Jeanne d'Arc version mochetée colorée se passe de commentaire...

Cette "mocheté" est une scout d'Europe catholique, elle est ma sœur chrétienne. Elle sera toujours plus proche de moi qu'un païen blanc à la mode anglaise, qui pour moi n'a rien de Français et adule nos ennemis ancestraux. Je préfère les ralliés aux traîtres.

@Floriano75 a écrit:Et pourquoi je ne jouerais pas le rôle de Thomas Sankara (révolutionnaire burkinabé) dans un film par voie de conséquence ? Ou encore pourquoi Jules César ne serait pas joué par un japonais ? On ne pourrait appeler ça un "péplum".

Le défile de Jeanne d'Arc n'est pas une reconstitution historique.

@Floriano75 a écrit:Un métèque est en dehors de la Cité par définition. Il ne peut prétendre agir sur elle.

Nous ne sommes pas en Grèce antique mais en France chrétienne. Nos "métèques" sont ceux qui sont hors de la Chrétienté. Nous devons les convertir si c'est possible ou les traiter de la même manière que Charlemagne a traité les païens saxons.

@Floriano75 a écrit:Le fascisme comme instant de rénovation des élites donc temporaire oui, ou encore une réaction vitale en situation périlleuse. Je le retiens pour avoir su affirmer le mieux les valeurs nationales et universelles d'un même coup à al face du Monde. La mono-archie (gouvernement d'un seul) est vue comme cette période stable, sans que le monarque soit forcément un "roi sacré" qui lègue la suite à sa primogéniture mâle.

Le gouvernement d'un seul est le gouvernement le plus stable à l'échelle d'un pays, et le gouvernement d'une seule famille est le gouvernement le plus stable à l'échelle du temps.

@Floriano75 a écrit:Nombre d'entrevous parlent des "crimes du fascisme", comme un républicain parle de "crimes obscurantistes" des royaumes chrétiens, de l'Inquisition, des croisades et de saint Louis (sur la forme en tout cas), c'est amusant si j'ose dire.

Il ne faut pas se focaliser uniquement sur les crimes des fascistes certes. Cela me rend aussi mal à l'aise quand on occulte les crimes des Alliés, les crimes de la République, les crimes de l'épuration, les crimes du communisme ou les crimes du capitalisme.
Tous ces crimes ont en commun la matrice révolutionnaire.
A contrario, nous savons que les croisades et l'Inquisition ne sont pas des crimes mais de grandes œuvres au service du Seigneur.

j'étais en train de sauter en l'air de la joie que me procuraient ces réponses ..... plus ça allait et plus j'étais joyeux quand tout à coup j'ai lu que l'inquisition était aussi Chrétienne que les croisades ......

bon passons..... je retourne lire le début c'est trop beau je n'aurais qu'a m’arrêter avant la dernière ligne cheers

Qu'avez-vous contre l'Inquisition (espagnole et ecclésiastique) ? Un catholique doit être fier de cette période qui a su défendre la Chrétienté honorablement en plus d'instituer des tribunaux modernes.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:13

@Lambda a écrit:Cajun,

Je m'étais fait la même reflexion.
Il y a une incohérence à vouloir justifier les croisades et l'Inquisition.
Jerusalem existe toujours, en possession des juifs, avec les musulmans palestiniens qui ont leur revendication territoriale.
Sommes-nous toujours d'accord pour partir en croisade, aujourd'hui,  pour libérer la Terre Sainte, au prix de très nombreux morts, au prix d'une guerre ?
Non ? Et bien alors, nous ne sommes pas vraiment d'accord avec le principe des croisades.
Idem pour l'inquisition, qui se porte volontaire pour aller placer les athées et franc maçons sur un bûcher ou pour soumettre certaines personnes à la question, jusqu'à ce que mort s'ensuive ?
Personne ? Donc, ce sont des justifications théoriques, légères.

Je pense que ces événements n'avaient rien à voir avec l'Amour, la Charité, la non-violence, du Christ, mais avaient tout à voir avec les moeurs de l'époque. Ainsi, ca ne sert à rien d'être pour ou contre, c'est anachronique, on ne peut pas comprendre ces gens, leur état d'esprit profond.
En revanche, je pense que ces comportements croisades et inquisitions sont totalement opposés à l'enseignement Divin du Christ.
Une Terre Sainte est un concept matériel et non religieux, Jésus n'a jamais dit de faire ca, des guerres, etc. ce sont des inventions ultérieures.
Jésus a dit :
"celui qui tue par l'épée périra par l'épée"
"si on vous frappe, tendez l'autre joue" etc etc

Je ne juge pas les personnes qui ont osé relativiser les enseignements du Christ, en trouvant des cas où on peut tuer, alors que Jésus s'est fermement opposé à toute violence. Ce ne sont pas nos attributions, de juger, chacun verra avec le Père ce qu'il en est.

Vos commentaires sont a-historiques. Il faut rétablir le contexte quand on traite d'un sujet précis. C'est sans comparaison avec la situation actuelle défavorable.

Le but premier des croisades étaient de libérer les chrétiens persécutées de Jérusalem et de permettre à nouveau les pèlerinages face aux musulmans. Vous n'êtes pas chrétien mais un individualiste moisie si le mauvais sort des chrétiens d'Orient ne vous intéresse pas. Je rejette cette pensée abjecte de non-combattif.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:14

@Lambda a écrit:En tout cas, pour conclure là-dessus, afin d'éviter de prolonger le hors sujet, je crois qu'on peut difficilement être pour ou contre les croisades, c'est trop éloigné de notre condition pour que l'on se mette à la place  de ces gens, de leurs obligations, etc.
Quant à l'inquisition, les faits relatés par les historiens républicains sont très exagérés, je ne leur fais pas confiance du tout. Marion Sigault a écrit un livre là-dessus, il vaut mieux se référer à elle, plutot qu'à nos manipulateurs laics et athées...

Alors n'êtes pas pour la royauté "ptdr parce que c'est trop loin lol". On peut défendre un principe dans un contexte donné, ça ne veut pas dire que aujourd'hui ça prendre les mêmes formes.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:16

@cajun a écrit:trois grand voiles cachent la lumière divine aux mortels;

la misère,l'ignorance et le fanatisme....

le fascisme me parait être un cumul des trois....

la foi Chrétienne amène inéluctablement à la Sainte Eglise Catholique qui elle ramène systématiquement au Royalisme...

la Foi l'Eglise le Roi

Foi Espérance Charité

le Père le Fils le St Esprit

quand j’entends un fasciste me dire qu'il est Catholique je ne sais jamais si je dois rire ou pleurer....

l'éducation nationale aurait été tan efficace à détruire la perception de la foi Chrétienne que des sans cœurs puissent faire l'amalgame entre leur haine et notre Amour de nos prochains ?

Le catholicisme ne ramène pas obligatoirement à la royauté française. L'ordre politique est plus plastique que le domaine de la foi, et des ecclésiastiques s’accommodent de républiques catholiques alliant Patrie et Dieu. Relisez saint Thomas (docteur de l'Église, sans doute le plus important) reprenant la politique d’Aristote.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:22

@cajun a écrit:
@Floriano75 a écrit:
@Henryk a écrit:Hitler, c'était le Daesh de 1933... au service de Bailleur, Croupe et consorts...de l'économie létale. Les allemands n'ont pas eu la coccinelle, nous n'auront pas le doryphor du peuple, tant promis par les mêmes socialistes, non plus.

La révolution allemande n'est en rien comparable à la terreur de Robespierre et encore moins à Daesh... Quels liens y a-t-il entre des milices de mercenaires illégaux et purement criminels de moyen-orientaux islamistes avec le national-socialisme allemand ???

leur soumission au mal Rolling Eyes

puis c'est pas nous qui avons soufflé à himmler et ses sbires que je cite "la seule religion compatible avec le national socialisme c'est l'islam" il y a pourtant bien une vidéo de lui qui traîne sur le net qui en témoigne.....

Seul un livre qui est une saloperie rapprocher "l'islam occultiste pour le national-scoialisme" j'ai oublié le titre d'ouvrage...
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par cajun le Mer 7 Mar 2018 - 15:23

@Floriano75 a écrit:
@Lambda a écrit:Prince de Talmont,

Tout dépend de la définition de "prendre au serieux".
Je ne prends pas au sérieux la démocratie, ni la dictature dans leur finalité et leur crédibilité, tout comme vous.
En revanche, on est bien obligé de constater que certains rouages mécaniques fonctionnent, même mal :
un vote est un vote, et élire Jean Marie Le Pen en 2002 n'aurait pas donné le même résultat qu'élire Olivier Besancenot. 
Même si évidemment, je ne suis ni pour l'un, ni pour l'autre.
L'Allemagne a été maltraitée à la fin de 14/18 parce qu'elle a souvent été belliqueuse pendant toute son Histoire.

Subir des traités malhonnêtes (1918) ne justifie pas de porter un criminel de masse au pouvoir, ni de faire une guerre mondiale terrible, ni de haïr les juifs jusqu'à les déporter et massacrer dans des camps, en compagnie des tziganes, communistes, homosexuels et consorts, le tout en défendant des théories raciales délirantes.
Selon moi, les chefs allemands correspondaient à l'âme allemande, à ce moment-là, sinon ils ne seraient pas apparus en si grand nombre, avec de si grandes compétences axées sur le crime obsessionnel. On voit bien que l'Allemagne portait majoritairement ce projet.
(alors que nous, nous ne portons pas du tout les crimes de la finance internationale, ni celles des multinationales en Afrique. Ce sont des entités internationales qui échappent à notre contrôle direct. Ce, pour répondre à F. Rouanet).

Je n'avais pas parlé des autres dirigeants que vous citez, mais si Staline, Truman et Mao sont de la même stature criminelle qu'Hitler, en revanche, Churchill et Roosevelt sont un ton en-dessous, quand même, à mon avis.

France et Allemagne ont été belliqueuse entre elles, et lors de la Première Guerre Mondiale la France a été pire, faisant appelle a des "médecins spécialistes" pour dire très officiellement que les allemands étaient égaux aux animaux (livres sur le racisme antigermanique français). La IIIe République fut hystérique sur le sujet.

En effet vous soulignez bien le rapport entre Chef et Peuple. Il y a complicité au moins tacite de la part d'un peuple sinon le maintient du régime serait impossible.

Les Anglo-saxons portent de crimes gravissimes lors de la Seconde Guerre : bombardement inhumain de Dresde en Allemagne sans parler d'Hiroshima et Nagazaki...

houpsss temps mort Laughing

dire que le peuple allemand est coupable de nazisme pour ne pas avoir destitué l'autre malade élu ..... c'est un peu comme dire que le peuple Français est coupable d'avoir suivit les responsables de la terreur en France en 1790....

le peuple par définissions réagit comme les moutons et c'est l'une des raisons que j'évoque quand je parle avec des "athée" au sujet de démocratie vs royaume ....

par contre ce qui me semble incompatible c'est l'amalgame d'une foi Chrétienne et le national socialisme.... leur drapeau déjà en dit long sur sa foi sataniste par les symbole de couleurs qu'il arbore...

le pape vivait avec cette épée de Damoclès sur la tête de voir les panzers débouler sur le Vatican à tout instants....

le simple fait qu'un nazi se revendique Catholique est à mes yeux une insulte à cette institution apostolique (qui descend des apôtres) et à tous ses membres de foi en notre S.eigneur ...
avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 140
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 50
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:24

Voilà une déclaration à laquelle les royalistes que vous êtes devrait prêter plus d'attention !

Déclaration du roi Louis XVI, 9 août 1777 sur le séjour des esclaves en France :
Louis, par la grâce de Dieu roi de France et de Navarre : à tous, présents et à venir, salut. Par nos lettres patentes du 3 septembre dernier, nous avons ordonné qu’il serait sursis au jugement de toutes causes ou procès concernant l’état des noirs de l’un ou de l’autre sexe, que les habitants de nos colonies ont amenés avec eux en France pour leur service ; nous sommes informés aujourd’hui que le nombre des noirs s’y est tellement multiplié, par la facilité de la communication de l’Amérique avec la France, qu’on enlève journellement aux colonies cette portion d’hommes la plus nécessaire pour la culture des terres, en même temps que leur séjour dans les villes de notre royaume, surtout dans la capitale, y cause les plus grands désordres ; et, lorsqu’ils retournent dans les colonies, ils y portent l’esprit d’indépendance et d’indocilité, et y deviennent plus nuisibles qu’utiles. Il nous a donc paru qu’il était de notre sagesse de déférer aux sollicitations des habitants de nos colonies, en défendant l’entrée de notre royaume à tous les noirs. Nous voulons bien cependant ne pas priver ceux desdits habitants que leurs affaires appellent en France, du secours d’un domestique noir pour les servir pendant la traversée, à la charge toutefois que lesdits domestiques ne pourront sortir du port où ils auront été débarqués, que pour retourner dans la colonie d’où ils auront été amenés. Nous pourvoirons aussi à l’état des domestiques noirs qui sont actuellement en France. Enfin, nous concilierons, par toutes ces dispositions, le bien général de nos colonies, l’intérêt particulier de leurs habitants, et la protection que nous devons à la conservation des mœurs et du bon ordre dans notre royaume.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par FLF_BZH le Mer 7 Mar 2018 - 15:29

@Floriano75 a écrit:Voilà une déclaration à laquelle les royalistes que vous êtes devrait prêter plus d'attention !

Déclaration du roi Louis XVI, 9 août 1777 sur le séjour des esclaves en France :
Louis, par la grâce de Dieu roi de France et de Navarre : à tous, présents et à venir, salut. Par nos lettres patentes du 3 septembre dernier, nous avons ordonné qu’il serait sursis au jugement de toutes causes ou procès concernant l’état des noirs de l’un ou de l’autre sexe, que les habitants de nos colonies ont amenés avec eux en France pour leur service ; nous sommes informés aujourd’hui que le nombre des noirs s’y est tellement multiplié, par la facilité de la communication de l’Amérique avec la France, qu’on enlève journellement aux colonies cette portion d’hommes la plus nécessaire pour la culture des terres, en même temps que leur séjour dans les villes de notre royaume, surtout dans la capitale, y cause les plus grands désordres ; et, lorsqu’ils retournent dans les colonies, ils y portent l’esprit d’indépendance et d’indocilité, et y deviennent plus nuisibles qu’utiles. Il nous a donc paru qu’il était de notre sagesse de déférer aux sollicitations des habitants de nos colonies, en défendant l’entrée de notre royaume à tous les noirs. Nous voulons bien cependant ne pas priver ceux desdits habitants que leurs affaires appellent en France, du secours d’un domestique noir pour les servir pendant la traversée, à la charge toutefois que lesdits domestiques ne pourront sortir du port où ils auront été débarqués, que pour retourner dans la colonie d’où ils auront été amenés. Nous pourvoirons aussi à l’état des domestiques noirs qui sont actuellement en France. Enfin, nous concilierons, par toutes ces dispositions, le bien général de nos colonies, l’intérêt particulier de leurs habitants, et la protection que nous devons à la conservation des mœurs et du bon ordre dans notre royaume.

Oui, vous avez (au moins) 241 ans de retard.
avatar

FLF_BZH
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 991
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:31

@Mabblavet a écrit:
@Mabblavet a écrit:On vous demande un texte fasciste objectif (de Mussolini par exemple) qui reconnaît explicitement, non pas l'existence de Dieu, mais la souveraineté, l'autorité politique ultime de Dieu. Vous savez, ce genre de texte qu'on retrouve dans la bouche de tous les rois de France et de leurs sages conseillers.
@Floriano75 a écrit:Si cette phrase mussolinienne suivante est encore insuffisante on ne peut l'amalgamer d'un revers de main à l'athéisme révolutionnaire (d'autant que les choses ont évolué ensuite :
L'État fasciste ne reste indifférent ni en face du fait religieux en général, ni en face de cette religion positive particulière qu'est le catholicisme italien. L'État n'a pas une théologie, mais il a une morale. Dans l'État fasciste, la religion est considérée comme une des manifestations les plus profondes de l'esprit et, en conséquence, -elle est non seulement respectée, mais aussi défendue et protégée. L'État fasciste ne se crée pas un « Dieu » particulier comme Robespierre a voulu le faire dans l'extrême délire de 1a Convention; il ne cherche pas non plus vainement à l'effacer des âmes, ainsi que le bolchévisme. Le fascisme respecte le Dieu des ascètes, des saints, des héros et même le Dieu que voit et prie le cœur ingénu et primitif du peuple. (La doctrine du fascisme)
Donc le fascisme n’a pas besoin de Dieu (nulle mention de la nécessité de Dieu dans cette citation), Mussolini reconnaît seulement le « fait religieux » comme une donnée sociologique. En bon nationaliste il pousse même jusqu'à reconnaître le catholicisme italien (ATTENTION il y a des limites !) Croyez-vous donc vraiment qu’on devrait se sentir rassuré parce que Mussolini déclare qu’il ne va pas faire la guerre au fait religieux comme l’ont fait les bolcheviques ?

En quoi cette non-indifférence du moderne fasciste Mussolini envers le « fait religieux » diffère-t-elle de la reconnaissance « du fait religieux » par le moderne libéral Nicolas Sarkosy quand il dit :
J'éprouve un grand intérêt pour le dialogue sans a priori avec toutes les confessions. C'est ce que j'ai engagé avec les musulmans, ce que je fais avec les juifs, les protestants, les orthodoxes, avec le cardinal Lustiger ou avec les évêques de France. Et, comme je reconnais le fait spirituel et le fait religieux, je n'ai aucune hésitation pour manifester un désaccord ou mon opposition. La religion n'est pas un sujet tabou. (Source : La Croix, le 27/10/2004)
Une mention spéciale est quand même à accorder à Mussolini qui consent à reconnaître avec une condescendance affichée (ou navrée) « même le Dieu que voit et prie le cœur ingénu et primitif du peuple. »

On est décidément très loin de la civilisation chrétienne dans laquelle le monarque reconnaît institutionnellement la souveraineté de Dieu lors du sacre et s’engage à défendre la loi naturelle qui est la feuille de route donnée par le Créateur.

Par cette citation, vous démontrez seulement que Mussolini est un éminent représentant de l'agnosticisme révolutionnaire, de cette Modernité telle qu'elle est définie par un Bonald Very Happy
La philosophie des modernes, sérieusement approfondie et réduite à sa plus simple expression, est l’art de se passer de l’être souverainement intelligent, de la Divinité, dans la formation et la conservation de l’univers, dans le gouvernement de la société, dans la direction même de l’homme. […] Je le répète : la philosophie moderne n’est autre chose que l’art de tout expliquer, de tout régler sans le concours de la Divinité. (Louis de Bonald, Mélanges littéraires, politiques et philosophiques, t.1, Ed. A. Le Clere, Paris, 1819, p.105-106.)

Deux prêtres italiens Don Ennio Innocenti et Don Franco Giuliani ont fait l’ouvrage « Religiosità, bontà paterna, povertà evangelica, Tragedia e Testamento di Mussolini » :
« Ils vous ont dit qu’il était athée, anticlérical, franc-maçon, matérialiste, tyran comme Staline. En fait, tout cela est faux. Je retranscris dans ce livre tout ce qu’il a dit et tout ce que les grands personnages de cette époque ont dit concernant la foi du Duce. Après cette lecture, vous me direz vous-même qui était Benito Mussolini. Ne vous faites pas embobiner par ceux qui disent qu’il feignait d’être religieux pour des motifs de propagande, parce que c’est tout le contraire ; il fit le « gros dur » pour apparaitre athée et « bouffeur de curé » mais il était profondément catholique, mais pêcheur, comme nous tous. Jugez vous-même, je relate seulement des faits. »
Déclarations de Mussolini :
« Le Duce définit Saint François – dans un discours au parlement – comme ‘génie de la poésie la plus élevée, comme Dante : le plus audacieux navigateur, comme Colombo : l’âme la plus profonde de l’art et de la science comme Leonard De Vinci’ et encore ‘le plus saint des italiens, et le plus saint des saints’ parlant de ‘la pureté de son caractère, simplicité de l’esprit, ardeur des conquêtes idéales, vertu du renoncement et du sacrifice suprême. Le plus grand parmi les grands, élevant la Croix du Christ, les signes de la Charité et de la paix universelle.’ »
« En 1921 dans un autre discours au parlement, Benito déclarait : ‘Dans toutes les sciences, au centre, il y a toujours Dieu. La science a révélé beaucoup de vérité, la vérité de Dieu restera toujours mystère dans son essence précise.’
En 1922 : ‘Seulement dans la foi en Dieu on peut rejoindre le niveau maximum dans chaque science et dans chaque domaine.’ »


Ces petits exemples se comptent par centaine dans le livre de Don Giuliani. Voilà la Vérité, débat clos. La comparaison avec le juif Sarkozy est incomparable et fait pitié.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:32

@FLF_BZH a écrit:
@Floriano75 a écrit:Voilà une déclaration à laquelle les royalistes que vous êtes devrait prêter plus d'attention !

Déclaration du roi Louis XVI, 9 août 1777 sur le séjour des esclaves en France :
Louis, par la grâce de Dieu roi de France et de Navarre : à tous, présents et à venir, salut. Par nos lettres patentes du 3 septembre dernier, nous avons ordonné qu’il serait sursis au jugement de toutes causes ou procès concernant l’état des noirs de l’un ou de l’autre sexe, que les habitants de nos colonies ont amenés avec eux en France pour leur service ; nous sommes informés aujourd’hui que le nombre des noirs s’y est tellement multiplié, par la facilité de la communication de l’Amérique avec la France, qu’on enlève journellement aux colonies cette portion d’hommes la plus nécessaire pour la culture des terres, en même temps que leur séjour dans les villes de notre royaume, surtout dans la capitale, y cause les plus grands désordres ; et, lorsqu’ils retournent dans les colonies, ils y portent l’esprit d’indépendance et d’indocilité, et y deviennent plus nuisibles qu’utiles. Il nous a donc paru qu’il était de notre sagesse de déférer aux sollicitations des habitants de nos colonies, en défendant l’entrée de notre royaume à tous les noirs. Nous voulons bien cependant ne pas priver ceux desdits habitants que leurs affaires appellent en France, du secours d’un domestique noir pour les servir pendant la traversée, à la charge toutefois que lesdits domestiques ne pourront sortir du port où ils auront été débarqués, que pour retourner dans la colonie d’où ils auront été amenés. Nous pourvoirons aussi à l’état des domestiques noirs qui sont actuellement en France. Enfin, nous concilierons, par toutes ces dispositions, le bien général de nos colonies, l’intérêt particulier de leurs habitants, et la protection que nous devons à la conservation des mœurs et du bon ordre dans notre royaume.

Oui, vous avez (au moins) 241 ans de retard.

Louis XVI le "roi légitime" a du retard ?Et il faudrait absolument que Louis XX fasse exactement les lois contraires ?
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par cajun le Mer 7 Mar 2018 - 15:33

@Floriano75 a écrit:
@cajun a écrit:
@Floriano75 a écrit:
@Henryk a écrit:Hitler, c'était le Daesh de 1933... au service de Bailleur, Croupe et consorts...de l'économie létale. Les allemands n'ont pas eu la coccinelle, nous n'auront pas le doryphor du peuple, tant promis par les mêmes socialistes, non plus.

La révolution allemande n'est en rien comparable à la terreur de Robespierre et encore moins à Daesh... Quels liens y a-t-il entre des milices de mercenaires illégaux et purement criminels de moyen-orientaux islamistes avec le national-socialisme allemand ???

leur soumission au mal Rolling Eyes

puis c'est pas nous qui avons soufflé à himmler et ses sbires que je cite "la seule religion compatible avec le national socialisme c'est l'islam" il y a pourtant bien une vidéo de lui qui traîne sur le net qui en témoigne.....

Seul un livre qui est une saloperie rapprocher "l'islam occultiste pour le national-scoialisme" j'ai oublié le titre d'ouvrage...

non je ne parle pas d'un livre orienté par son auteur mais de vielles vidéos de ses discours en public où il dit je site; "la seule religion compatible avec le national socialisme c'est l'islam" c'est himmler qui le dit pas moi ni un auteur de livre traitant du sujet

PS: si après ce message vous ne me voyez plus répondre ce ne serra pas le fait que votre argumentation est incontestable mais du fait que je ne parle plus avec vous..... je vous fais fi ......
avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 140
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 50
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par FLF_BZH le Mer 7 Mar 2018 - 15:35

@Floriano75 a écrit:
@FLF_BZH a écrit:
@Floriano75 a écrit:Voilà une déclaration à laquelle les royalistes que vous êtes devrait prêter plus d'attention !

Déclaration du roi Louis XVI, 9 août 1777 sur le séjour des esclaves en France :
Louis, par la grâce de Dieu roi de France et de Navarre : à tous, présents et à venir, salut. Par nos lettres patentes du 3 septembre dernier, nous avons ordonné qu’il serait sursis au jugement de toutes causes ou procès concernant l’état des noirs de l’un ou de l’autre sexe, que les habitants de nos colonies ont amenés avec eux en France pour leur service ; nous sommes informés aujourd’hui que le nombre des noirs s’y est tellement multiplié, par la facilité de la communication de l’Amérique avec la France, qu’on enlève journellement aux colonies cette portion d’hommes la plus nécessaire pour la culture des terres, en même temps que leur séjour dans les villes de notre royaume, surtout dans la capitale, y cause les plus grands désordres ; et, lorsqu’ils retournent dans les colonies, ils y portent l’esprit d’indépendance et d’indocilité, et y deviennent plus nuisibles qu’utiles. Il nous a donc paru qu’il était de notre sagesse de déférer aux sollicitations des habitants de nos colonies, en défendant l’entrée de notre royaume à tous les noirs. Nous voulons bien cependant ne pas priver ceux desdits habitants que leurs affaires appellent en France, du secours d’un domestique noir pour les servir pendant la traversée, à la charge toutefois que lesdits domestiques ne pourront sortir du port où ils auront été débarqués, que pour retourner dans la colonie d’où ils auront été amenés. Nous pourvoirons aussi à l’état des domestiques noirs qui sont actuellement en France. Enfin, nous concilierons, par toutes ces dispositions, le bien général de nos colonies, l’intérêt particulier de leurs habitants, et la protection que nous devons à la conservation des mœurs et du bon ordre dans notre royaume.

Oui, vous avez (au moins) 241 ans de retard.

Louis XVI le "roi légitime" a du retard ?Et il faudrait absolument que Louis XX fasse exactement les lois contraires ?

Non, pas Louis XVI, vous.

Et ce n'est pas parce qu'un roi dit ou fait une chose, quelle qu'elle soit, que l'on doit approuver et suivre benoîtement. Cela n'a jamais été ça, la fidélité au roi.
avatar

FLF_BZH
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 991
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:39

@cajun a écrit:
@Floriano75 a écrit:
@Lambda a écrit:Prince de Talmont,

Tout dépend de la définition de "prendre au serieux".
Je ne prends pas au sérieux la démocratie, ni la dictature dans leur finalité et leur crédibilité, tout comme vous.
En revanche, on est bien obligé de constater que certains rouages mécaniques fonctionnent, même mal :
un vote est un vote, et élire Jean Marie Le Pen en 2002 n'aurait pas donné le même résultat qu'élire Olivier Besancenot. 
Même si évidemment, je ne suis ni pour l'un, ni pour l'autre.
L'Allemagne a été maltraitée à la fin de 14/18 parce qu'elle a souvent été belliqueuse pendant toute son Histoire.

Subir des traités malhonnêtes (1918) ne justifie pas de porter un criminel de masse au pouvoir, ni de faire une guerre mondiale terrible, ni de haïr les juifs jusqu'à les déporter et massacrer dans des camps, en compagnie des tziganes, communistes, homosexuels et consorts, le tout en défendant des théories raciales délirantes.
Selon moi, les chefs allemands correspondaient à l'âme allemande, à ce moment-là, sinon ils ne seraient pas apparus en si grand nombre, avec de si grandes compétences axées sur le crime obsessionnel. On voit bien que l'Allemagne portait majoritairement ce projet.
(alors que nous, nous ne portons pas du tout les crimes de la finance internationale, ni celles des multinationales en Afrique. Ce sont des entités internationales qui échappent à notre contrôle direct. Ce, pour répondre à F. Rouanet).

Je n'avais pas parlé des autres dirigeants que vous citez, mais si Staline, Truman et Mao sont de la même stature criminelle qu'Hitler, en revanche, Churchill et Roosevelt sont un ton en-dessous, quand même, à mon avis.

France et Allemagne ont été belliqueuse entre elles, et lors de la Première Guerre Mondiale la France a été pire, faisant appelle a des "médecins spécialistes" pour dire très officiellement que les allemands étaient égaux aux animaux (livres sur le racisme antigermanique français). La IIIe République fut hystérique sur le sujet.

En effet vous soulignez bien le rapport entre Chef et Peuple. Il y a complicité au moins tacite de la part d'un peuple sinon le maintient du régime serait impossible.

Les Anglo-saxons portent de crimes gravissimes lors de la Seconde Guerre : bombardement inhumain de Dresde en Allemagne sans parler d'Hiroshima et Nagazaki...

houpsss temps mort Laughing

dire que le peuple allemand est coupable de nazisme pour ne pas avoir destitué l'autre malade élu ..... c'est un peu comme dire que le peuple Français est coupable d'avoir suivit les responsables de la terreur en France en 1790....

le peuple par définissions réagit comme les moutons et c'est l'une des raisons que j'évoque quand je parle avec des "athée" au sujet de démocratie vs royaume ....

par contre ce qui me semble incompatible c'est l'amalgame d'une foi Chrétienne et le national socialisme.... leur drapeau déjà en dit long sur sa foi sataniste par les symbole de couleurs qu'il arbore...

le pape vivait avec cette épée de Damoclès sur la tête de voir les panzers débouler sur le Vatican à tout instants....

le simple fait qu'un nazi se revendique Catholique est à mes yeux une insulte à cette institution apostolique (qui descend des apôtres) et à tous ses membres de foi en notre Seigneur ...

La révolution-subversion de 1789 eut un caractère populaire puisque des gens y croyaient. Le peuple est complice du gouvernement, les Français ont vraiment choisis Macron au 1er tour des élections : ils légitimes en majorité le système, c'est une évidence !

Politique et religion se distingue, et un "fasciste" catholique tel que Carl Schmitt ou Von Pappen ne pose doctrinalement aucun soucis !
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:41

@FLF_BZH a écrit:
@Floriano75 a écrit:
@FLF_BZH a écrit:
@Floriano75 a écrit:Voilà une déclaration à laquelle les royalistes que vous êtes devrait prêter plus d'attention !

Déclaration du roi Louis XVI, 9 août 1777 sur le séjour des esclaves en France :
Louis, par la grâce de Dieu roi de France et de Navarre : à tous, présents et à venir, salut. Par nos lettres patentes du 3 septembre dernier, nous avons ordonné qu’il serait sursis au jugement de toutes causes ou procès concernant l’état des noirs de l’un ou de l’autre sexe, que les habitants de nos colonies ont amenés avec eux en France pour leur service ; nous sommes informés aujourd’hui que le nombre des noirs s’y est tellement multiplié, par la facilité de la communication de l’Amérique avec la France, qu’on enlève journellement aux colonies cette portion d’hommes la plus nécessaire pour la culture des terres, en même temps que leur séjour dans les villes de notre royaume, surtout dans la capitale, y cause les plus grands désordres ; et, lorsqu’ils retournent dans les colonies, ils y portent l’esprit d’indépendance et d’indocilité, et y deviennent plus nuisibles qu’utiles. Il nous a donc paru qu’il était de notre sagesse de déférer aux sollicitations des habitants de nos colonies, en défendant l’entrée de notre royaume à tous les noirs. Nous voulons bien cependant ne pas priver ceux desdits habitants que leurs affaires appellent en France, du secours d’un domestique noir pour les servir pendant la traversée, à la charge toutefois que lesdits domestiques ne pourront sortir du port où ils auront été débarqués, que pour retourner dans la colonie d’où ils auront été amenés. Nous pourvoirons aussi à l’état des domestiques noirs qui sont actuellement en France. Enfin, nous concilierons, par toutes ces dispositions, le bien général de nos colonies, l’intérêt particulier de leurs habitants, et la protection que nous devons à la conservation des mœurs et du bon ordre dans notre royaume.

Oui, vous avez (au moins) 241 ans de retard.

Louis XVI le "roi légitime" a du retard ?Et il faudrait absolument que Louis XX fasse exactement les lois contraires ?

Non, pas Louis XVI, vous.

Et ce n'est pas parce qu'un roi dit ou fait une chose, quelle qu'elle soit, que l'on doit approuver et suivre benoîtement. Cela n'a jamais été ça, la fidélité au roi.

Donc cette loi irait objectivement contre le bien commun ? Parce que c'est cela le but d'une vraie loi !
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 15:42

@cajun a écrit:
@Floriano75 a écrit:
@cajun a écrit:
@Floriano75 a écrit:
@Henryk a écrit:Hitler, c'était le Daesh de 1933... au service de Bailleur, Croupe et consorts...de l'économie létale. Les allemands n'ont pas eu la coccinelle, nous n'auront pas le doryphor du peuple, tant promis par les mêmes socialistes, non plus.

La révolution allemande n'est en rien comparable à la terreur de Robespierre et encore moins à Daesh... Quels liens y a-t-il entre des milices de mercenaires illégaux et purement criminels de moyen-orientaux islamistes avec le national-socialisme allemand ???

leur soumission au mal Rolling Eyes

puis c'est pas nous qui avons soufflé à himmler et ses sbires que je cite "la seule religion compatible avec le national socialisme c'est l'islam" il y a pourtant bien une vidéo de lui qui traîne sur le net qui en témoigne.....

Seul un livre qui est une saloperie rapprocher "l'islam occultiste pour le national-scoialisme" j'ai oublié le titre d'ouvrage...

non je ne parle pas d'un livre orienté par son auteur mais de vielles vidéos de ses discours en public où il dit je site; "la seule religion compatible avec le national socialisme c'est l'islam" c'est himmler qui le dit pas moi ni un auteur de livre traitant du sujet

PS: si après ce message vous ne me voyez plus répondre ce ne serra pas le fait que votre argumentation est incontestable mais du fait que je ne parle plus avec vous..... je vous fais fi ......

Je ne pense pas pour Himmler puisque lui c'était plutôt le néopaganisme de mémoire.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par FLF_BZH le Mer 7 Mar 2018 - 15:43

@Floriano75 a écrit:La révolution-subversion de 1789 eut un caractère populaire puisque des gens y croyaient. Le peuple est complice du gouvernement, les Français ont vraiment choisis Macron au 1er tour des élections : ils légitimes en majorité le système, c'est une évidence !

Doublement exagéré. Peu de gens croyait en cette révolution en ce temps-là, d'où sont issus tous les nationalismes soit dit en passant, ne vous en déplaise. Et peu de gens ont "vraiment" choisi Macron au 1er tour. C'est un vote par défaut très largement.
avatar

FLF_BZH
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 991
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par FLF_BZH le Mer 7 Mar 2018 - 15:46

@Floriano75 a écrit:Donc cette loi irait objectivement contre le bien commun ? Parce que c'est cela le but d'une vraie loi !

C'est surtout lié à un contexte historique, où notamment les "Noirs" n'étaient pas forcément vus comme de véritables êtres humains, alors qu'ils le sont pleinement bien entendu.
avatar

FLF_BZH
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 991
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 16:32

@FLF_BZH a écrit:
@Floriano75 a écrit:Donc cette loi irait objectivement contre le bien commun ? Parce que c'est cela le but d'une vraie loi !

C'est surtout lié à un contexte historique, où notamment les "Noirs" n'étaient pas forcément vus comme de véritables êtres humains, alors qu'ils le sont pleinement bien entendu.

La chrétienté n'a jamais dit que les non-blancs sont inhumains, ce n'est que la réalité naturelle qui établit un rapport de force (donc une inévitable hiérarchie, bienfaisante ou malfaisante) entre les particularités d'hommes.
Le droit naturel ne change pas quelque soit l'époque, puisque qu'il incarne une vérité profonde, encrée.


Dernière édition par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 16:36, édité 1 fois
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 16:34

@FLF_BZH a écrit:
@Floriano75 a écrit:La révolution-subversion de 1789 eut un caractère populaire puisque des gens y croyaient. Le peuple est complice du gouvernement, les Français ont vraiment choisis Macron au 1er tour des élections : ils légitimes en majorité le système, c'est une évidence !

Doublement exagéré. Peu de gens croyait en cette révolution en ce temps-là, d'où sont issus tous les nationalismes soit dit en passant, ne vous en déplaise. Et peu de gens ont "vraiment" choisi Macron au 1er tour. C'est un vote par défaut très largement.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : je ne me réjouis pas de la réussite de 1789 mais elle a aboutit justement parce qu'elle avait, aussi, un soutien populaire indéniable. Bien que le peuple l'ait eu finalement dans le dos puis qu’appauvrit. Et que la bourgeoisie roturière oligarchique, détenait vraiment les reines, en plus de l'action des loges maçonniques... Cela a détruit le socle et n'a reposé ensuite que sur un héritage trahit.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Mer 7 Mar 2018 - 16:37

L’article de viverleroy "Boniface VIII et Philippe le Bel : Les protagonistes et leurs argumentaires" ne respecte pas la juridiction de l'Église sur la Cité (qui n'a rien a voir avec un impérialisme papal, que vanterait Joseph de Maistre par exemple) dès son premier paragraphe... Lee droit romain laïc et ecclésiastique s'ils peuvent s'opposer ils doivent s'équilibrer pour une parfaite articulation entre autorités politiques et autorité spirituelle.

Et rien que le titre de la source utilisée "Boniface VIII. Un pape hérétique ?" est proprement scandaleuse. Je vois que même le courant royaliste a des choses a se reprocher niveau catholicisme...
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par FLF_BZH le Mer 7 Mar 2018 - 16:45

@Floriano75 a écrit:ce n'est que la réalité naturelle qui établit un rapport de force (donc une inévitable hiérarchie, bienfaisante ou malfaisante) entre les particularités d'hommes.

C'est du délire tout ça. La notion de "race" est purement idéologique. Tous les êtres humains sont égaux dans leur nature profonde et en en dignité. Mettre une "hiérarchie" sur ces points est proprement absurde.

@Floriano75 a écrit: je ne me réjouis pas de la réussite de 1789

Vu votre opinion sur la monarchie et votre adhésion aux thèses nationalistes, vous la validez au moins en partie.

@Floriano75 a écrit:mais elle a aboutit justement parce qu'elle avait, aussi, un soutien populaire indéniable.

Mais très limité.

@Floriano75 a écrit:Je vois que même le courant royaliste a des choses a se reprocher niveau catholicisme...

Ne jouez pas à celui qui est plus catholique que les autres, c'est très immodeste et orgueilleux.
avatar

FLF_BZH
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 991
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Pascal du Forez le Mer 7 Mar 2018 - 17:05

Je ne crois pas à ce texte de la part de Louis XVI , quand on connait un peu la personnalité de ce roi , qui aimait son peuple en ne distinguant pas les blancs et les noirs . Voir son testament. C est un faux.pour moi .
Pour les Croisades , il etait nécessaire d aller délivrer le Saint Sepulcre et defendre les pelerins ! Là , on est d accord . Pas sur le nombres de croisades dont le but dévoyé l est pour des raisons politiques autant des royaumes que des papes qui se sont succédés.
Pour l Inquisition, en un peu plus de 2 siecles , il y eut moins de 200 condamnés à mort dont la plupart etaient de droit commun. Mieux l Inquisition donnait plus de garanties que les tribunaux civils de l epoque plus enjoints à condamner rapidement aux dernières extrémités c edt à dire la mort. Laissons Michelet de côté.
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 160
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Jeu 8 Mar 2018 - 8:29

@Pascal du Forez a écrit:Je ne crois pas à ce texte de la part de Louis XVI , quand on connait un peu la personnalité de ce roi , qui aimait son peuple en ne distinguant pas les blancs et les noirs . Voir son testament. C est un faux.pour moi .
Pour les Croisades , il etait nécessaire d aller délivrer le Saint Sepulcre et defendre les pelerins ! Là , on est d accord . Pas sur le nombres de croisades dont le but dévoyé l est pour des raisons politiques autant des royaumes que des papes qui se sont succédés.
Pour l Inquisition, en un peu plus de 2 siecles , il y eut moins de 200 condamnés à mort dont la plupart etaient de droit commun. Mieux  l Inquisition donnait plus de garanties que les tribunaux civils de l epoque plus enjoints à condamner rapidement aux dernières extrémités c edt à dire la mort. Laissons Michelet de côté.

"Un faux pour moi", votre subjectivisme préférentiel ne changera pas la vérité. Et déjà distinguer noir et blanc ne veut pas dire les détester, ici est fait un "amalgame" de gauchiste.

Déjà l'Orient était chrétien avant l'invasion de l'islam, et je ne vois pas en quoi il serait condamnable de le rechristianiser comme nous devons "enseigner toutes les nations" en tant que chrétien (vrai chrétien, qui suit le Christ en tout, que seuls sont les catholiques authentiques de foi, de mœurs et d'intention).

Vous faites bien de rétablir la vérité sur l'Inquisition, tandis que la Révolution fait 300.000 morts en 3 ans, l'Inquisition fait 300 tortures suite à des procès répétés sur deux siècles. Le républicain fanatique doit bien fermer sa gueule puante.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Jeu 8 Mar 2018 - 8:30

@FLF_BZH a écrit:
@Floriano75 a écrit:ce n'est que la réalité naturelle qui établit un rapport de force (donc une inévitable hiérarchie, bienfaisante ou malfaisante) entre les particularités d'hommes.

C'est du délire tout ça. La notion de "race" est purement idéologique. Tous les êtres humains sont égaux dans leur nature profonde et en en dignité. Mettre une "hiérarchie" sur ces points est proprement absurde.

@Floriano75 a écrit: je ne me réjouis pas de la réussite de 1789

Vu votre opinion sur la monarchie et votre adhésion aux thèses nationalistes, vous la validez au moins en partie.

@Floriano75 a écrit:mais elle a aboutit justement parce qu'elle avait, aussi, un soutien populaire indéniable.

Mais très limité.

@Floriano75 a écrit:Je vois que même le courant royaliste a des choses a se reprocher niveau catholicisme...

Ne jouez pas à celui qui est plus catholique que les autres, c'est très immodeste et orgueilleux.

La sainte Bible parle de Race. Cela vous gênes et ferait de la sainte Bible un livre idéologique ? Le mot de race s'y trouve a de nombreuse reprise pour définir l'ethnie hébraïque au milieu des étrangers païens.

«Ainsi, dans les choses naturelles, les espèces paraissent avoir été ordonnées par degré. Par exemple, les choses mixtes sont plus parfaites que les éléments qui les composent, les plantes l’emportent sur les minéraux, les animaux sur les plantes, les hommes sur les animaux, et dans chacun de ces ordres de créatures on trouve une espèce qui vaut mieux que d’autres. C’est pourquoi la divine Sagesse ayant été cause de la distinction des êtres, afin que l’univers fût parfait, Elle a voulu pour la même raison qu’il y eût de l’inégalité entre les créatures. Car l’univers ne serait pas parfait s’il n’y avait dans les êtres qu’un seul degré de bonté.»
Saint Thomas d’Aquin - La somme théologique.

Et vous vous rendez compte "l'ignoble raciste Thomas d'Aquin  théorise sur la hiérarchie entre les êtres lol, quelle abomination" ? Soyons sérieux.


Vous tombez à plusieurs reprises dans une philosophie erronée tenant du nominalisme. Les réalités naturelles ne peuvent que se découvrir et se décrire selon leur objet. Aussi, il y a un sens de l'Histoire, ne serait-ce que celui voulu par Dieu.

Vous ne trouvez pas curieux que saint Augustin a loué la République romaine, et soutenu les empereurs romains chrétiens, qui n'étaient pas des monarques, mais des dictateurs au sein d'une... République ? Aller encore un effort ! SAint Augustin n'était pas un agent de 1789 avant même qu'il n'arrive ahah.

La remarque concernait le milieu et non la pratique catholique d'une personne en particulier. Aimer le catholicisme uniquement pour ses jolies rites, en acceptant des déviances telles que le gallicanisme par historicisme (ou traditionalisme philosophique) et un athéisme (net) qui se dit juste "catholique culturel" ne vaut rien au regard de la vertu théologale.

Je relance le thème auquel j'ai déjà répondu mais : il y a le fait que toute autorité vient de Dieu. Et un État tire sa légitimité dans la nature sociale de l'homme et sur sa capacité à ordonner l'ensemble au bien commun humain et salutaire (dans le thomisme réaliste).
Prenez le royaume des francs, il préexistait avant la conversion chrétienne de celui-ci. Avant Clovis le royaume était déjà fondé politiquement, tout en étant païen. Il existait donc avant même la conversion de Clovis (conversion discuté sur sa profondeur d'ailleurs).
Votre point de départ n'est pas le bon.
Au passage, pourriez-vous tirer si facilement des citations sur "la royauté tire sa légitimé de Dieu" lors du Haut-Moyen-Âge ?


Dernière édition par Floriano75 le Jeu 8 Mar 2018 - 8:56, édité 1 fois
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Floriano75 le Jeu 8 Mar 2018 - 8:48

Les fascismes :
Les fascismes dans leur action ont été objectivement les meilleurs défenseurs de la Chrétienté occidentale (mort des philosophies nominalistes, fin des révoltes bolcheviques anticléricales...), et les hommes d'Église s'en sont rendu compte... Il est historiquement difficile d'en faire un catholicisme intégral évidemment, cependant rien n'empêche à ce qui le devienne.

Le "Libres-propos" de table de Hitler n'est même pas un document historique auquel on doit accorder authenticité, mieux vaut écouter les bons historiens honnêtes. Les sources post-45 fait par les vainqueurs (ou les dédiabolisés) ne sont que des imbécilités pour mettre sous le tapis ce qui ne plait pas.

Le fascisme aujourd’hui est le Golem du gauchiste, de même que le sédévacantisme est le Golem du lefebvrisme (schizophrène envers l'autorité papale). On réagit tels des hooligans politiques sans réfléchir à coup d'anathème enregistrer sans développement poussé.

Ladite Révolution :
Si tout ce qui est après 1789 est objectivement révolutionnaire au sens de cette même subversion morale, alors cela voudrait dire que même la Contre-Révolution ne peut être qu'un musée. Encore une fois soyons sérieux.

Il faut sortir de l'histoire contemporaine et acceptez le mot de "révolution" ne serait-ce qu'au sens étymologique ou de la simple définition du dictionnaire de base. Il ne s'agit que d'un mot de langue française dans le sens ou je l'utilise. On peut même dire que Notre Seigneur Jésus Christ fut en son époque un révolutionnaire par rapport à l'Ancienne Alliance et au Sanhédrin.

L'esprit gallican :
Boniface VIII,comme d'autres papes de la période, recherchaient l'unité chrétienne en un empire, non à être ce suzerain direct de cet empire (doctrine maistrienne). Ce qu'il y a de pernicieux dans la défense du gallicanisme c'est qu'il se dit catholique en intention, alors que cette doctrine tue la juridiction papale pour augmenter le pouvoir "démocratique" des évêques.

Il est étonnant de voir une défense plus doctrinal et culturel,dans notre milieu (tout comme chez les maurrassiens d'Action française) sans aucun souci de foi théologale.

Pour me rattraper d'une déclaration précédente : l'Église militante, est une partie du corps mystique du Christ (!), composé d'homme : Elle a donc sa réalité naturelle, sociologique et humaine, avec ce que cela comprend de contingences. Les fidèles laïcs en font partis, et en tant que corps mort en cas d'état péché mortel.
avatar

Floriano75
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 117
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 27
Localisation : Limoges

https://florianrouanet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mabblavet le Jeu 8 Mar 2018 - 10:00

@Floriano75 a écrit:Je relance le thème auqeul j'ai déjà répondu mais : il y a le fait que toute autorité vient de Dieu. Et un État tire sa légitimité dans la nature sociale de l'homme et sur sa capacité à ordonner l'ensemble au bien commun humain et salutaire (dans le thomisme réaliste).
Prenez le royaume des francs, il préexistait avant la conversion chrétienne de celui-ci. Avant Clovis le royaume était déjà fondé politiquement, tout en étant païen. Il existait donc avant même la conversion de Clovis (conversion discuté sur sa profondeur d'ailleurs).
Votre point de départ n'est pas le bon.
Au passage, pourriez-vous tirer si facilement des citations sur "la royauté tire sa légitimé de Dieu" lors du Haut-Moyen-Âge ?
Facile Very Happy Durant son procès, la Pucelle réaffirme devant ses juges et bourreaux, de par Dieu et jusqu’à la mort, la légitimité du roi Charles VII «vrai héritier» qui la tient de Dieu en tant qu’il est désigné par les lois fondamentales du Pays :
Roi d’Angleterre, et vous, duc de Bedford, qui vous dites régent du royaume de France [...] Rendez à la Pucelle, qui est ici envoyée de par Dieu, le Roi du Ciel, les clefs de toutes les bonnes villes que vous avez prises et violées en France. Elle est ici venue de par Dieu pour proclamer le sang royal. [...] n’ayez point d’autre opinion, car vous ne tiendrez pas le royaume de France de Dieu, le Roi du Ciel, fils de sainte Marie ; mais le tiendra le Roi Charles, vrai héritier ; car Dieu, le Roi du Ciel, le veut, et cela lui est révélé par la Pucelle, et il entrera à Paris à bonne compagnie. (Lettre de Jeanne au Roi d’Angleterre, citée par Robert Brasillach, in Le Procès de Jeanne d’Arc, NRF Gallimard, Paris, 1941, p.60-61.)
Par ailleurs, essayer de justifier le fascisme par saint Thomas d’Aquin relève du grotesque Smile
@Floriano75 a écrit:Relisez saint Thomas d'Aquin, vous confondez nature et grâce et c'est ce en quoi je ne taper pas à côté depuis le début : l'État-nation (ou gouvernement royal à l'époque) est une vérité d'ordre naturel et trouve sa justification en tant qu'aboutissement pour diriger une société faite d'hommes particuliers (un peuple) devant l'universel. L'autorité venant de DIeu l'est ispo facto, puisque toute autorité vient de Dieu ; ou est sinon permise par Lui (saint Paul).
Justement Saint Thomas déclare :
La fin de la vie et de la société humaine est Dieu. (Somme théologique, I II 100,6, cité par Denis Sureau, Petite somme théologique, 1997, p.137.)
C’est pourquoi saint Thomas dit aussi :
Si donc la vie présente, le bien-être et la rectitude morale qu’elle comporte ont pour fin la béatitude céleste, il appartient en conséquence à la fonction royale de procurer le bien commun de la multitude, suivant une méthode capable de lui faire obtenir la béatitude céleste […] Le roi, instruit dans la loi divine, doit donc porter son principal effort sur la manière dont la multitude de ses sujets pourra observer une vie conforme au bien honnête. (Saint Thomas d’Aquin, De Regno, Chap. XV, Éditions de la Gazette Française, Paris, 1926.)
Dans cette perspective, le souverain est tenu d’établir les conditions temporelles qui permettent au plus grand nombre de se sauver ; il devient ainsi l’auxiliaire de Dieu pour sauver les âmes.
Et cette disposition vaut tant pour les peuples chrétiens que non chrétiens. Ainsi la philosophe allemande Hannah Arendt (1906-1975) qui cherche ce qui distingue le gouvernement totalitaire (moderne) du gouvernement autoritaire (traditionnel) remarque à propos de ce dernier :
La source de l’autorité dans un gouvernement autoritaire est toujours une force extérieure et supérieure au pouvoir qui est le sien ; c’est toujours de cette source, de cette force extérieure qui transcende le domaine politique, que les autorités tirent leur autorité, c’est-à-dire leur légitimité, et celle-ci peut borner leur pouvoir. (Hannah Arendt, La crise de la culture, Folio essais, Gallimard, 2007, p.129.)
Donc l’autorité traditionnelle limite le pouvoir et peut être définie comme un pouvoir moral, un pouvoir légitime. L’affirmation de la transcendance est donc le propre du gouvernement par l’autorité, c’est l’antithèse de l’agnosticisme et de la « souveraineté de la Nation » décrétée par les modernes.
Pour apporter le bonheur à sa Cité, le souverain n’a d’autre choix que d’étudier et promouvoir la vertu ainsi que de se référer à Dieu. Il doit donc forcément se soumettre à cette loi qu’il n’a pas choisie, la loi de l’agir de l’homme (la loi morale ou loi naturelle) et honorer son Auteur. C'est uniquement à ce titre qu'il peut commander les autres et les faire obéir librement; c'est à ce titre seul qu'il est légitime et conserve son autorité (son « mandat du Ciel » disent les Chinois) C’est la raison pour laquelle dans les sociétés traditionnelles les monarques reconnaissent publiquement la souveraineté de la divinité et sa loi. Cela leur confère en retour un caractère sacré, quasi-divin, qui leur donne leur légitimité :

En chine, l’Empereur est le Tian Zi, littéralement : le Fils du Ciel. Mais il est aussi désigné par les mots :
   • Huángdì : composé des caractères Huáng, (dieu-roi) et Dì (roi sage)
   • Huang Shang : littéralement Empereur d’En Haut,
   • Sheng Shang : littéralement Divinité d’En Haut, ou Altesse Sainte.
Au Japon et dans les Andes, le Mikado et l’Inca sont les Fils du Soleil.
En France, le roi est le « lieu-tenant de Dieu » sur terre ; pour ses sujets il est la figure de Jésus-Christ, du Christ-Roi. Il est une image de la Source de l’autorité, de l’Auteur de la Création.
De là l’enseignement Louis XIV dans son Testament :
Et à vous dire la vérité, mon fils, nous ne manquons pas seulement de reconnaissance et de justice, mais de prudence et de bon sens, quand nous manquons de vénération pour Celui dont nous ne sommes que les lieutenants. Notre soumission pour Lui est la règle et l’exemple de celle qui nous est due.
Loin d’être arbitraire, l’autorité du roi est circonscrite par la loi naturelle, la loi divine et par les lois de l’institution monarchique auxquelles tous doivent se soumettre — le roi comme ses sujets.
Tout ceci relève de notre nature, et non de la Grâce (de la Révélation). Ces raisonnements étant accessibles à la seule raison humaine, il ne faut pas s’étonner de retrouver dans toutes les civilisations – certes sous une forme plus ou moins dégradée – des énoncés de la loi naturelle, une théologie et une religion naturelles.
C’est donc non seulement le christianisme, mais plus généralement cette conception naturelle qui est contestée par l'agnosticisme révolutionnaire de 1789 et par les idéologies qui en sont nées, dont le fascisme. Et vous-même en apportez la preuve en étant incapable de fournir le moindre texte fasciste qui reconnaît la souveraineté de Dieu. Et ne parlons pas de la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ, qui est tellement bafouée dans les sociétés modernes qu'un pape a éprouvé la nécessité de rappeler cette vérité essentielle en instituant la fête du Christ Roi.
avatar

Mabblavet
Titre du rang
Titre du rang



Messages : 328
Date d'inscription : 08/12/2017

http://www.viveleroy.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Mavendorf le Jeu 8 Mar 2018 - 14:33

@Floriano75 a écrit:La sainte Bible parle de Race. Cela vous gênes et ferait de la sainte Bible un livre idéologique ? Le mot de race s'y trouve a de nombreuse reprise pour définir l'ethnie hébraïque au milieu des étrangers païens.

C'est vrai, on parle aussi de race Royale, il n'y a rien de choquant. Après on n'y trouve pas non plus vos délires excessifs de supériorité et de dénigrement de ceux qui n'ont pas la même couleur de peau. Chaque homme à sa dignité et le droit à l'existence.

Ne pas confondre la sainte Bible, et les lois de Nuremberg...  Very Happy

En France Royale et Catholique, la "Nation" d'ailleurs n'intervient pas dans le principe d'hérédité. Ce n'est pas le peuple qui choisit la Reine et qui détermine les futurs héritiers de la tradition royale.

@Floriano75 a écrit:«Ainsi, dans les choses naturelles, les espèces paraissent avoir été ordonnées par degré. Par exemple, les choses mixtes sont plus parfaites que les éléments qui les composent, les plantes l’emportent sur les minéraux, les animaux sur les plantes, les hommes sur les animaux, et dans chacun de ces ordres de créatures on trouve une espèce qui vaut mieux que d’autres. C’est pourquoi la divine Sagesse ayant été cause de la distinction des êtres, afin que l’univers fût parfait, Elle a voulu pour la même raison qu’il y eût de l’inégalité entre les créatures. Car l’univers ne serait pas parfait s’il n’y avait dans les êtres qu’un seul degré de bonté.»
Saint Thomas d’Aquin - La somme théologique.

Et alors ? C'est vrai nous ne sommes pas tous égaux, et même lorsque nous avons la même couleur de peau il existence encore des différences. Je vois plutôt pour ma part dans ce passage écrit de St Thomas d'Aquin, une description de la nature et de l'écosystème. Le respect du monde qui nous entoure, et pas la volonté de le dominer, de le transformer par des recettes alchimiques, ou de refaire la création à la manière d'un démiurge parce que le monde serait mal fait. (Principe du panthéisme et des idéologies néo-païennes.)

Il n'est pas retranscrit là dedans que l'homme doit être un loup pour l'homme. Vous n'allez tout de même pas sombrer dans le cannibalisme ? Vous avez vraiment une manière très personnelle d'interpréter les textes et les faire coller à vos thèses dévoyées.  

@Floriano75 a écrit:Et vous vous rendez compte "l'ignoble raciste Thomas d'Aquin  théorise sur la hiérarchie entre les êtres lol, quelle abomination" ? Soyons sérieux.

Soyons sérieux oui, et détendons nous un peu... St Thomas d'Aquin n'était pas un précurseur des panzer-divisions du III Reich et des lubies nationalistes.

@Floriano75 a écrit:Vous tombez à plusieurs reprises dans une philosophie erronée tenant du nominalisme. Les réalités naturelles ne peuvent que se découvrir et se décrire selon leur objet. Aussi, il y a un sens de l'Histoire, ne serait-ce que celui voulu par Dieu.

Amusant de la part de quelqu'un qui signe des deux mains l'acte de décès de la France catholique et royale, en adhérant aux doctrines eugénistes de la "modernité".

@Floriano75 a écrit:Vous ne trouvez pas curieux que saint Augustin a loué la République romaine, et soutenu les empereurs romains chrétiens, qui n'étaient pas des monarques, mais des dictateurs au sein d'une... République ? Aller encore un effort ! SAint Augustin n'était pas un agent de 1789 avant même qu'il n'arrive ahah.

Lorsque Saint Augustin ou Saint Thomas d'Aquin évoquent la république, on ne peut le comprendre et l'entendre de la même manière que nous connaissons ce régime aujourd'hui. Il faut replacer les mots dans le contexte des époques. Pour le reste, il n'y a vraiment pas besoin de remonter à Saint Augustin pour trouver des "curiosités". Vous avez bien des personnes aujourd'hui qui se disent "catholiques" et qui adhérent à la prose du führer, dont nous avons tous vu la portée sur ce fil de discussion.

Adhérez aux thèses du fascisme et du national-socialisme si c'est votre passion. Mais de grâce de mêlez pas la religion catholique et l'honneur de Notre Seigneur a vos hérésies mortifères. Les Royalistes légitimistes sont définitivement du côté de la vie.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1670
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Pascal du Forez le Ven 9 Mar 2018 - 2:37

@Floriano75 a écrit:
@Pascal du Forez a écrit:
Je ne crois pas à ce texte de la part de Louis XVI , quand on connait un peu la personnalité de ce roi , qui aimait son peuple en ne distinguant pas les blancs et les noirs . Voir son testament. C est un faux.pour moi .
Pour les Croisades , il etait nécessaire d aller délivrer le Saint Sepulcre et defendre les pelerins ! Là , on est d accord . Pas sur le nombres de croisades dont le but dévoyé l est pour des raisons politiques autant des royaumes que des papes qui se sont succédés.
Pour l Inquisition, en un peu plus de 2 siecles , il y eut moins de 200 condamnés à mort dont la plupart etaient de droit commun. Mieux  l Inquisition donnait plus de garanties que les tribunaux civils de l epoque plus enjoints à condamner rapidement aux dernières extrémités c edt à dire la mort. Laissons Michelet de côté.
"Un faux pour moi" ? Votre subjectivisme préférentiel ne changera pas la vérité. Et déjà distinguer noir et blanc ne veut pas dire les détester, ici est fait un "amalgame" de gauchiste.

Alors qu'en 1774 , le roi voulait supprimer l'esclavage dans les outres mer ... D'où sort ce texte ? Est il consultable à la bnf ?

N'est ce pas comme ce mensonge inventé par la rep qui aurait fait dire à Louis XIV : "L'Etat , c est moi !" .
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 160
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Senechal le Ven 9 Mar 2018 - 4:14

@Floriano75 a écrit:« L’article de viverleroy "Boniface VIII et Philippe le Bel : Les protagonistes et leurs argumentaires" ne respecte pas la juridiction de l'Église sur la Cité (qui n'a rien a voir avec un impérialisme papal, que vanterait Joseph de Maistre par exemple) dès son premier paragraphe...

Et rien que le titre de la source utilisée "Boniface VIII. Un pape hérétique ?" est proprement scandaleuse. Je vois que même le courant royaliste a des choses a se reprocher niveau catholicisme... »
Votre technique consiste à jeter le discrédit ou la suspicion sur vos contradicteurs en mettant en doute la qualité de leurs références, leur orthodoxie ou la sincérité de leur foi, ce qui est subversif et détestable.
Vous parlez de scandale, ce qui ne manque pas de piquant pour quelqu'un qui tente de nous faire avaler qu'Hitler et sa bande de psychopathes criminels étaient des catholiques authentiques, contre toute évidence.

Pour votre information, Agostino Paravicini Bagliani est un historien spécialiste de la papauté médiévale, ce que visiblement vous n'êtes pas : il est scriptor à la Bibliothèque apostolique vaticane de 1969 à 1981 puis enseigne la codicologie à l'École de paléographie, diplomatique et archivistique du Vatican, avant de devenir est professeur d'histoire médiévale à l'Université de Lausanne - fonction qu'il occupe de 1981 à 2009.
Le titre de son ouvrage "Boniface VIII, un pape hérétique ?" est la problématique sous forme de question qui sert de fil directeur à sa biographie du souverain pontife. Paravicini Bagliani analyse l'énorme dossier du procès posthume fait à la mémoire de Boniface VIII conservé  aux archives vaticanes. Cette source primaire est passée au crible de la critique historique et confrontée aux autres sources de l'époque. Ces documents originaux sont cités constamment à titre de preuves. Paravicini Bagliani fait justice à Boniface VIII de toutes les calomnies colportées par les cardinaux Colonna (surtout Pietro) qui avaient pris le maquis après leur exclusion du Sacré Collège des cardinaux après la guerre de clans que Boniface VIII, chef des Caetani, avait déclaré à la famille Colonna. Honnête, Agostino Paravicini Bagliani ne cache pas le comportement outrecuidant et excessif du pape, qui explique en partie ses déboires :
« Boniface VIII avait mis sa personne - son “corps de pape” - au service d'une autoreprésentation qui ne semblait connaître aucune limite et était le fruit d'une extraordinaire inventivité créatrice. Cette production d'images et de mémoire était destinée à affermir, par un jeu métaphorique très riche et le recours novateur à la tridimensionalité, l'autorité judiciaire de l'Eglise romaine, l'idée que le pape était le pivot de la société chrétienne, qu'il exerçait le rôle de médiateur indispensable entre le ciel et la terre, qu'il était en somme le garant de l'ordre universel. La force de frappe d'un tel dessein, soutenu par une conscience de soi exacerbée, avait provoqué, non sans raison, une lutte sans merci de la part de ses ennemis les plus acharnés, les Colonna et les légistes du roi de France, une réaction extrême, à la mesure de ses propres méthodes. »
Puisque vous parlez de sources (documents et chroniques d'époque) que vous confondez avec la bibliographie voire avec le roman historique, on serait bien curieux de voir les vôtres !
avatar

Senechal
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 17
Date d'inscription : 15/02/2018
Localisation : Saint-Empire

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Senechal le Ven 9 Mar 2018 - 5:20

@Floriano75 a écrit:L’article de viverleroy "Boniface VIII et Philippe le Bel : Les protagonistes et leurs argumentaires" ne respecte pas la juridiction de l'Église sur la Cité (qui n'a rien a voir avec un impérialisme papal, que vanterait Joseph de Maistre par exemple) dès son premier paragraphe...
@Floriano75 a écrit:Boniface VIII,comme d'autres papes de la période, recherchaient l'unité chrétienne en un empire, non à être ce suzerain direct de cet empire.
Boniface VIII n'a pas voulu provoquer la fusion des deux ordres, il a rappelé à l'ordre un fils de l'Église qui erré à titre temporel vis-à-vis de l'autorité spirituelle.

Vous soutenez que l'article de Viveleroy "ne respecte pas la juridiction de l'Eglise sur la cité" : encore un slogan qui veut masquer le manque de démonstration.
Le but de cet article, semble t-il, est de montrer, citations à l'appui, que Boniface VIII revendique la souveraineté sur le domaine temporel comme un attribut de l'Eglise, non pas de manière accidentelle comme vous le prétendez, mais en soi (in se), de façon essentielle.
Dès la bulle Ausculta filii en 1301, le pape affirme cette souveraineté politique et convoque les évêques français à un synode devant se tenir à Rome le 1 novembre 1302 afin, non pas de statuer sur le cas de Bernard Saisset (évêque convaincu de trahison), mais de délibérer et  oeuvrer « à la conservation de la franchise ecclésiastique, à la réforme du roi et du royaume, à la correction des abus et au bon gouvernement du royaume » Le roi lui-même est invité à cette assemblée romaine. Si cela n'est pas de la régie directe ...

Si vous estimez que le texte est sollicité, voici un épisode qui ne laisse aucun doute sur la conception de Boniface VIII : lors de l'audience accordée aux ambassadeurs d'Albert de Habsbourg, élu roi de Germanie en 1298. Ceint du « diadème de Constantin », « brandissant la poignée de l'épée » de la main droite et les clefs de saint Pierre de la gauche, le pape déclare :
« Ne suis-je pas le souverain pontife ? Ce trône n'est-il pas la chaire de Pierre ? Ne suis-je pas en mesure de protéger les droits de l'Empire ? Je suis César : je suis l'empereur »
Il devient difficile de soutenir que Boniface VIII ne se pose pas en "suzerain direct" après cette mise en scène sans équivoque.

Le père Charles Journet (futur cardinal), dont vous invoquez l'autorité dans un article écrit par vous même, est assez embarrassé à propos des positions de Boniface VIII qu'il tente de concilier avec la Tradition par une exégèse restrictive. Il admet même que Boniface VIII puisse être en porte-à-faux envers cette Tradition de l'Eglise. Je cite par votre intermédiaire :
"VA-T-IL [BONIFACE VIII, in « UNAM SANCTAM »] SIGNIFIER NON PLUS LA SUBORDINATION ACCIDENTELLE ET PARTIELLE, MAIS LA SUBORDINATION ESSENTIELLE ET UNIVERSELLE DE L’ÉTAT A L’ÉGLISE ? CERTAINS LE PENSENT. Ils estiment impossible de ramener la bulle « Unam sanctam » à la thèse de l’intervention ratione peccati. Car le pape professe sans restriction que les deux glaives sont dans la puissance de l’Église.
« Il n’a pas davantage la moindre réserve quand il énonce la subordination du temporel au spirituel et qu’il détaille les principales conséquences de cette loi. Ni ses idées ni son texte n’autorisent à limiter à des cas accidentels la portée de ses déclarations. C’est en effet de l’Église et de l’État « in se » [en soi] qu’il envisage les rapports constitutifs. Plus exactement, c’est le droit essentiel, la « thèse » intégrale de l’Église qu’il se préoccupe de poser, et elle prend à ses yeux une ampleur telle que l’État n’en est plus qu’un élément et, pour ainsi dire, qu’une fonction ». (Jean Rivière, Le problème de l’Église et de l’État, p. 90).
Cette exégèse semble s’imposer avec plus de force depuis qu’on a pu mettre, en regard d’importants passages de la bulle, des passages tout semblables du De ecdesiastica potestate (1301) où Gilles de Rome soutient incontestablement la thèse de la subordination essentielle de l’État à l’Église. Enfin, on apporte des textes irréductibles à toute autre explication ; celui où le cardinal Matthieu d’Aquasparta déclarait, au consistoire du 24 juin 1302, que la juridiction temporelle appartient au vicaire du Christ et de Pierre quant au droit sinon quant à l’exécution d’icelui où la bulle elle-même assure que c’est à la puissance spirituelle d’instituer la puissance terrestre ; celui où Boniface VIII, quelques mois après la bulle, affirme que
« de même que toute la lumière de la lune vient du soleil, ainsi tout le pouvoir terrestre vient de la puissance ecclésiastique, en sorte que toutes les puissances viennent du Christ et du pape vicaire du Christ ».
Ce qui précède est copié-collé sur votre propre site Very Happy
https://francenationaliste.wordpress.com/2018/01/26/la-juridiction-de-leglise-sur-la-cite-par-le-pere-charles-journet/

Il est donc établi par les sources - les bulles pontificales, les traités sur l'autorité pontificale (comme celui de Gilles de Rome) et les témoignages des contemporains - que Boniface VIII soutenait la thèse de la souveraineté essentielle de l’Église ou plutôt du Pape sur toute autorité politique.

C'est cette conception hiérocratique, précisément, que l'article sur la "Querelle bonifacienne" critique à juste titre.

Or, cette thèse est récusée par le Dictionnaire de Théologie Catholique (DTC) dans l'article État, tome 5 première partie, pp.899-900 :
"la prééminence d'autorité dont l’Église est investie à l'égard de l’État comporte-elle un pouvoir direct ou simplement un pouvoir indirect ? Nous ne nous arrêterons pas longtemps au pouvoir direct, qui eut autrefois quelques défenseurs parmi certains théologiens attribuant à l’Église une véritable suprématie dans le gouvernement de la société civile. D'après cette opinion qui, paraît-il, fut enseignée pour la première fois par Jean de Salisbury, évêque de Chartres, les princes séculiers seraient de simples délégués de l’Église, et il appartiendrait au pape de leur conférer directement l'autorité, pouvant également le leur retirer s'ils en usaient contre le plan divin. Il est inutile de montrer que cette théorie, qui ne fut jamais l'expression du droit chrétien, est en opposition avec les principes déjà exposés touchant l'indépendance respective des deux pouvoirs ; et entre l’Église et l’État, sociétés parfaites, une subordination directe est impossible, attendu qu'elles n'appartiennent pas au même ordre et que leur fin propre est d'un genre tout distinct.
L'autre système, celui du pouvoir indirect, compte au contraire, de nombreux défenseurs, quoique l’Église n'ait jamais porté de définition dogmatique sur cette question et n'ait condamné à ce propos aucune opinion."


Dernière édition par Senechal le Ven 9 Mar 2018 - 8:19, édité 2 fois
avatar

Senechal
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 17
Date d'inscription : 15/02/2018
Localisation : Saint-Empire

Revenir en haut Aller en bas

Re: ⚜ Entretien avec Florian Rouanet - militant catholique et nationaliste

Message par Senechal le Ven 9 Mar 2018 - 6:23

@Floriano75 a écrit:Les français sont allé chercher le fascisme à l’étranger ? Ou plutôt nombre de ces fascistes étrangers ont puisé la source de leur révolution dans de nombreux penseurs français : Barrès, Maurras, de Maistre, de Poncins, Le Play… Jacques Ploncard d’Assac le soutient avec justesse dans « Doctrines du nationalisme ».

C'est aussi la thèse, très contestée, de l'historien israélien Zeev Sternhell dans :
"La droite révolutionnaire, 1885-1914 : les origines françaises du fascisme", Paris, Fayard, 2000.
"Ni droite ni gauche : l'idéologie fasciste en France", Paris, Gallimard, coll. « Folio. Histoire » (no 203), 2016, 4e éd. (1re éd. 1983, Éditions du Seuil).

Pour quelqu'un qui se décerne à lui-même un brevet de catholicisme au-delà de tout soupçon et prétend faire la leçon à ses interlocuteurs, vous avancez des références qui sentent le soufre.

Charles Maurras est un positiviste disciple d'Auguste Comte qui récuse la métaphysique par principe. Malgré votre volonté d'en faire un catholique qui s'ignore, il vous sera malaisé de canoniser rétrospectivement nombre de ses ouvrages mis à l'Index, ainsi que sa doctrine politique éminemment moderne. Maurras est un disciple non avoué des philosophes allemands Herder et Fichte qui ont formulé la conception romantique de la nation, ethno-culturelle et essentialiste, dans le concept de volksgeist notamment, ce qui est amusant pour un provençal chantre de la romanité classique opposée à la "barbarie germanique". Pour plus ample information : http://www.viveleroy.fr/Charles-MAURRAS-entre-Positivisme

Maurice Barrès (encore un nationaliste républicain) est l'auteur d'un roman au parfum panthéiste intitulé "La Colline inspirée" où, en dépit de l'abjuration finale de l'hérésiarque Vintras, un doute demeure sur le bien-fondé de sa "spiritualité" à la fin de l’œuvre. Là encore, on reconnaît l'inspiration gnostique qui n'est pas étrangère à la genèse du national-socialisme allemand. http://www.viveleroy.fr/Nazisme-et-occultisme-la-these-de,75

Vous avez enfin tendance à enrôler sous votre uniforme fasciste des auteurs qui auraient dénoncé le caractère moderne (au sens de modernité politique) de la galaxie fascisto-nazie s'ils en avaient été les témoins. Joseph de Maistre aurait été le premier étonné de cette étiquette que vous lui attribuez dans votre généalogie fautive de la pensée.
avatar

Senechal
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 17
Date d'inscription : 15/02/2018
Localisation : Saint-Empire

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum