LES LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME

Message par Héloise le Jeu 25 Jan 2018 - 19:01

Louis XX




Elles règlent la succession à la Couronne de France : règles coutumières dégagées progressivement pour résoudre des situations concrètes graves, elles assurent la continuité de la lignée et de l’État et par là, garantissent la paix civile. Pour n’être pas écrites, elles n’en ont pas moins de force et ont été toujours observées.

- La succession à la Couronne est héréditaire de mâle en mâle par ordre de primogéniture ;

- La Couronne de France est indisponible : le Roi régnant ne peut rien changer à l’ordre de succession, il ne peut ni abdiquer, ni exhéréder ou faire renoncer un Prince du sang ;

- La succession est instantanée : « Le Roi est mort, vive le Roi » ;

- Le Roi de France doit être catholique, né d’un mariage catholique, canoniquement valable. En revanche, les sujets n’ont aucune obligation d’embrasser la foi catholique.


Louis XX

Louis Alphonse de Bourbon, duc d'Anjou, Chef de la Maison de Bourbon, est né à Madrid le 25 avril 1974.

Arrière-petit-fils du roi d’Espagne Alphonse XIII - Alphonse Ier pour les légitimistes français -, il est baptisé le 3 mai 1974, en la chapelle du Pardo, près de Madrid.

Louis de Bourbon est le second fils d’Alphonse de Bourbon, duc d’Anjou et de Cadix (1936-1989) et de Carmen Martinez-Bordiù (née en 1951), fille de Cristobal Martinez-Bordiù, marquis de Villaverde et de Carmen Franco Polo.

Il est investi, par son père, des titres d’attente de duc de Touraine, le 10 septembre 1982, puis de duc de Bourbon, le 27 septembre 1984, consécutivement au décès accidentel, le 7 février 1984, de son frère aîné, le Prince François.

Après son baccalauréat, obtenu au lycée français de Madrid, le Prince Louis poursuit des études universitaires en sciences économiques et financières et obtient un diplôme de troisième cycle. Il parle couramment plusieurs langues.

Le 30 janvier 1989, il succède à son père, décédé dans un accident de ski aux États-Unis, et le 2 février de la même année, prend le titre de duc d’Anjou, comme l’avaient son père en 1975 et son grand-père en 1946.

Le 6 novembre 2004, le Prince épouse Marguerite Vargas.

De cette union naissent, le 5 mars 2007, la Princesse Eugénie et, le 28 mai 2010, le Prince Louis, Dauphin de France, duc de Bourgogne, et SAR le Prince Alphonse, duc de Berry.
Héloise

Héloise
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 150
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : Domremy-la-Pucelle

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME

Message par cajun le Lun 5 Mar 2018 - 19:20

puisque nous sommes ici dans les lois et les coutume du Royaume de France j'en profite pour vous poser une question qui me trotte dans la tête depuis quelques jours;

même si par l'occupation du Royaume par une république le Roi ne peut y régner qu'est ce qui empêche l’Évêque de l'oindre et le sacrer? à moins que cela eu été fait et soit une de mes innombrables lacunes en la matière?

Vive Louis XX
cajun

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 137
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 51
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Eclaircissements

Message par FGBAJ le Lun 7 Mai 2018 - 16:35

@Héloise a écrit:Louis XX




Elles règlent la succession à la Couronne de France : règles coutumières dégagées progressivement pour résoudre des situations concrètes graves, elles assurent la continuité de la lignée et de l’État et par là, garantissent la paix civile. Pour n’être pas écrites, elles n’en ont pas moins de force et ont été toujours observées.

- La succession à la Couronne est héréditaire de mâle en mâle par ordre de primogéniture ;

- La Couronne de France est indisponible : le Roi régnant ne peut rien changer à l’ordre de succession, il ne peut ni abdiquer, ni exhéréder ou faire renoncer un Prince du sang ;

- La succession est instantanée : « Le Roi est mort, vive le Roi » ;

- Le Roi de France doit être catholique, né d’un mariage catholique, canoniquement valable. En revanche, les sujets n’ont aucune obligation d’embrasser la foi catholique.


Louis XX

Louis Alphonse de Bourbon, duc d'Anjou, Chef de la Maison de Bourbon, est né à Madrid le 25 avril 1974.

Arrière-petit-fils du roi d’Espagne Alphonse XIII - Alphonse Ier pour les légitimistes français -, il est baptisé le 3 mai 1974, en la chapelle du Pardo, près de Madrid.

Louis de Bourbon est le second fils d’Alphonse de Bourbon, duc d’Anjou et de Cadix (1936-1989) et de Carmen Martinez-Bordiù (née en 1951), fille de Cristobal Martinez-Bordiù, marquis de Villaverde et de Carmen Franco Polo.

Il est investi, par son père, des titres d’attente de duc de Touraine, le 10 septembre 1982, puis de duc de Bourbon, le 27 septembre 1984, consécutivement au décès accidentel, le 7 février 1984, de son frère aîné, le Prince François.

Après son baccalauréat, obtenu au lycée français de Madrid, le Prince Louis poursuit des études universitaires en sciences économiques et financières et obtient un diplôme de troisième cycle. Il parle couramment plusieurs langues.

Le 30 janvier 1989, il succède à son père, décédé dans un accident de ski aux États-Unis, et le 2 février de la même année, prend le titre de duc d’Anjou, comme l’avaient son père en 1975 et son grand-père en 1946.

Le 6 novembre 2004, le Prince épouse Marguerite Vargas.

De cette union naissent, le 5 mars 2007, la Princesse Eugénie et, le 28 mai 2010, le Prince Louis, Dauphin de France, duc de Bourgogne, et SAR le Prince Alphonse, duc de Berry.


Bonjour, je voulais utiliser le bouton"citations multiples" mais je n'y arrive pas.....

Si j'ai bien compris tout le légitimiste repose sur ces lois fondamentales. Je voudrais être sur d'avoir compris.

- La succession à la Couronne est héréditaire de mâle en mâle par ordre de primogéniture ; Bon la c'est clair mais ça n'empêche pas la contestation.

- La Couronne de France est indisponible : le Roi régnant ne peut rien changer à l’ordre de succession, il ne peut ni abdiquer, ni exhéréder ou faire renoncer un Prince du sang ; J'avais déjà posé la question ailleurs sur le forum sans avoir de réponse : Si le roi est dans l'incapacité d'exercer son pouvoir (maladie mentale ou autre) que se passe-t-il ?

- La succession est instantanée : « Le Roi est mort, vive le Roi » La aussi c'est clair !

- Le Roi de France doit être catholique, né d’un mariage catholique, canoniquement valable. En revanche, les sujets n’ont aucune obligation d’embrasser la foi catholique. De même !

Elles règlent la succession à la Couronne de France : règles coutumières dégagées progressivement pour résoudre des situations concrètes graves, elles assurent la continuité de la lignée et de l’État et par là, garantissent la paix civile. Pour n’être pas écrites, elles n’en ont pas moins de force et ont été toujours observées.
Là c'est plus compliqué, comment être sûr de cela si ça n'est pas écrit ? c'est une transmission de bouche de druide à oreille de druide ?
Si elle ont été créées par la coutume, elles peuvent être modifiées/supprimées par la coutume ?

Est ce l'unique texte (non écrit ou autre) qui fonde la monarchie Française ?

Merci
FGBAJ

FGBAJ
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 33
Date d'inscription : 04/04/2018
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum