Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Mar 9 Jan 2018 - 0:37

Bonjour,

Je lis avec beaucoup d’attention et d’intérêts les différents posts de votre forum ... mais j’avoue que j’ai beaucoup de difficultés à vous suivre sur le côté de la religion, et je n’ose m’exprimer pour ne pas déstabiliser ... bien que je reste persuadé que c’est pourtant là, la clé essentielle au retour de notre roi qui ne se fera que par le retour de la foi chez les français.
Je suis catholique orthodoxe et ... j’en veux beaucoup à l’eglise Romaine qui perd les âmes.
Pour exprimer ma gène à entrer dans le débat, je vous donne cet exemple:
Vous dites dans votre réponse à Naoko
« il faut déjà savoir que la France est un royaume très chrétien.
Elle est née chrétienne, par le baptême de Clovis, premier roi de France. »

Petit rappel : Les ancêtres des français ne sont pas les Francs (petite peuplade barbare des actuelles Flandre et Hollande) mais bien les Gallo-Romains qui ont été baptisés sous l'Empire romain par l'épiscopat gallo-romain et ce, bien avant Clovis. Le baptême de la “France” n'est pas celui de Clovis. Et pour être plus précis encore, le baptême de Clovis fût orthodoxe (sans filloque). Toujours se souvenir que Clovis n'a été roi que des Francs, les Gallo-Romains étant restés loyaux au Basileus (empereur romain, servant et lieutenant de Dieu) durant plusieurs siècles, ainsi que fidèles à l'Église Orthodoxe . Je pense même que si vous êtes français retournés à l'orthodoxie chrétienne, vous êtes doublement revenus aux racines de votre civilisation qui sont chrétiennes et gallo-romaines, et l'orthodoxie était aussi celle de Clovis et des Mérovingiens jusqu'aux Maires du Palais.


Je mets beaucoup d’espoir en Louis XX ... surtout depuis qu’il est allé au Mont Athos.
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Chevalier Paul le Mar 9 Jan 2018 - 6:58

Bonjour Mikhail!

Je serais heureux d'échanger avec vous sur la religion, dans la section réservée à cet effet. Je suis bien d'accord avec vous quand vous dites que le rétablissement de la Monarchie Traditionnelle passe aussi par la re-Christianisation de ce pays, le retour à la foi authentique et entière en Dieu par Jésus-Christ.
Je n'ai pas d'autorité sur ce forum, mais n'ayez crainte de déstabiliser qui que ce soit, car notre pays apostat est devenu terre de mission, et ce forum peut aussi être un lieu transitoire de mission.
Je pense donc que la Chrétienté résiduelle doit s'affirmer et non s'effacer, ni se diluer puis se perdre dans le mondialisme.

Je n'ai pas bien saisi votre réécriture de l'histoire sur l'origine de la France,  ni votre anachronisme sur le Filioque.

Enfin, je ne suis pas d'accord avec cette autre confusion qui consiste à dire que l'Eglise catholique romaine perd les âmes: en effet, une partie du clergé romain-mondialiste perd de plus en plus la foi et la raison, m'enfin l'Eglise non!
Et oui, l'Eglise Catholique est L'Institution Divine Unique fondée par Le Seigneur Jésus-Christ, sur la Personne de Pierre uni aux autres Apôtres: la Tradition et les Evangiles le prouvent.
Autrement dit cette Eglise a pour Chef Jésus-Christ et le successeur de saint-Pierre en est simplement le Vicaire.
Je pense que se séparer de l'Eglise Catholique offense Dieu et fait particulièrement de la peine à Jésus-Christ Sauveur, dont la mission essentielle fut de fonder cette Eglise divine et non humaine: vous saisissez?

Tenez une dernière question: les orthodoxe de votre patriarcat reconnaissent-ils les apparitions de Fatima dont nous fêtions cette année le centenaire?
avatar
Chevalier Paul
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 71
Date d'inscription : 29/12/2017
Age : 38
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mavendorf le Mar 9 Jan 2018 - 10:30

La bienvenue à vous sur le forum Mikhail !  Vive le roy Merci pour votre participation.

@Mikhail a écrit:Je lis avec beaucoup d’attention et d’intérêts les différents posts de votre forum ... mais j’avoue que j’ai beaucoup de difficultés à vous suivre sur le côté de la religion, et je n’ose m’exprimer pour ne pas déstabiliser ...

Premièrement il faut savoir que le légitimisme défend les lois fondamentales du Royaume de France. Voir ICI

Deuxièmement il faut retenir que selon le principe de catholicité, le Roi de France doit appartenir à la religion catholique. Ce n'est pas négociable, et c'est surtout cela qu'il faut savoir.

En revanche on peut être soi-même sujet du roi de France, sans être pour autant catholique. On peut également se reconnaître légitimiste c'est à dire reconnaître les lois fondamentales (et ne pas s'y opposer), sans être pour autant catholique. C'est tout à fait possible.

_________________
avatar
Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 941
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Chevalier du Temple le Mar 9 Jan 2018 - 11:00

Mikhail, le pacte de Clovis avec Jésus-Christ, et la réalisation de ce pacte à Reims par son baptême, ont toujours été considérés par la tradition comme la naissance de la nation française dont Jésus-Christ, dans la personne et par la volonté de Clovis, chef légal des Francs, fut déclaré et reconnu pour roi. Toute l'histoire du moyen âge et des temps modernes jusqu'à la Révolution française reconnut la valeur juridique de ce contrat. Ce pacte, les papes l'invoqueront quand il le faudra, devant les rois de France, champions des droits de Dieu. Ce pacte passé entre Jésus-Christ et Clovis aura à travers l'histoire de France, toute la valeur d'un contrat d'où dépendront les destinées de la patrie française, glorieuse ou humiliée, puissante ou faible, victorieuse ou dominée, suivant que ce pacte sera tenu ou violé par les chefs légitimes de la France. Au point de vue traditionnel, le pacte de Tolbiac, confirmé par le baptême de Reims, est la clé de l'histoire de France. La conversion et le baptême de Clovis réalisait les conceptions et répondait aux espérances des évêques gallo-romains. C'est Clovis qui a réalisé l'unité de la Gaule en gagnant le coeur des Gaulois. Le pape Anastase lui décerna le titre glorieux de "Fils ainé de l'Eglise".

avatar
Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 98
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 72
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Mar 9 Jan 2018 - 11:28

Merci pour votre accueil.

@ Chevalier Paul

Pour répondre à vos remarques:

Ce n'est pas Pierre mais Jacques qui préside et conclut par un compromis le concile de Jérusalem (cf. Actes 15), et si Pierre a autorité sur les autres Apôtres alors pourquoi Paul s'est permis de l'admonester lorsqu'il égarait les autres (cf. Galates 2;14) ?
La primauté d'honneur de l'Église de Rome n'était due qu'à la présence de l'Empereur dans la ville, pas à une pseudo-succession pétrienne. Le saint empereur Constantin a déménagé Rome à Byzance en l'an 330, l'Église reconnait Constantinople comme nouvelle Rome en 451, l'ancienne Rome chute en 476, l'évêque de Rome devient hétérodoxe en 1014 – quelle légitimité reste-t-il au Pape ?




L'autorité de Dieu est dans l'Eglise, c'est l'Eglise qui est autorité et non le Pape (comme chez les papiste) ou la Bible (comme chez les protestants)
Mathieu 18:17..."s'il N'ÉCOUTE pas l'ÉGLISE (pas le pape ou la bible), qu'il soit pour toi comme un PAEIN et un publicain."

Si vous êtes catholiques: en 1054, le pape de Rome a rompu avec les quatres autres patriarcats apostoliques (qui comprennent Constantinople, Alexandrie, Antioche et Jérusalem), en manipulant le Credo de l'Église originel, se considérant lui-même comme infaillible. Ainsi, votre église a 1000 ans d'ancienneté.
Si vous êtes chrétien orthodoxe: votre religion a été fondée en l'an 33 par Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Elle n'a pas changé depuis cette époque. Notre Eglise a maintenant près de 2.000 ans. Et c'est pour cette raison, que l'Orthodoxie, l'Église des Apôtres et des Pères est la seule à être considérée comme «une, sainte, catholique et apostolique».
Voici notre credo, celui de l’Eglise des Gaules:

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre,  de toutes les choses visibles et invisibles.
Et en un seul Seigneur, Jésus-Christ, Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles. Lumière de Lumière, vrai Dieu de Vrai Dieu, engendré, non créé, consubstantiel au Père, par qui tout a été fait. Qui pour nous les hommes et pour notre salut, est descendu du Ciel, S’est incarné du Saint-Esprit et de la vierge Marie, et S’est fait homme.
Il a été crucifié pour nous sous Ponce Pilate, a souffert et a été enseveli. Il est ressuscité le troisième jour selon les Écritures ; Il est monté aux cieux et siège à la droite du Père; Il reviendra avec gloire juger les vivants et les morts ; Son règne n’aura pas de fin.
Et en l’Esprit Saint, Seigneur, donateur de vie, qui procède du Père, qui est adoré et glorifié avec le Père et le Fils, qui a parlé par les prophètes.
En l’Église une, sainte, catholique et apostolique. Je confesse un seul baptême pour la rémission des péchés. J’attends la Résurrection des morts et la Vie du siècle à venir.  Amen

—————————
Pour nous orthodoxes, l'apparition de Fatima et le culte qui l'entoure ne sont pas acceptables d'un point de vue orthodoxe comme bien des apparitions en milieu catholique.
Pour une analyse orthodoxe de la question voir : Moine Gorazd de Jordanville , "Les apparitions venant du monde invisible, et survenant hors de l'Eglise Orthodoxe"
http://stranitchka.pagesperso-orange.fr/VO16/Les_apparitons.html#note1
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Chevalier Paul le Mar 9 Jan 2018 - 11:42

Ah bon, eh bien bonne chance Mikhail.
avatar
Chevalier Paul
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 71
Date d'inscription : 29/12/2017
Age : 38
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Prince de Talmont le Mar 9 Jan 2018 - 13:25

@Mikhail a écrit:

Ce n'est pas Pierre mais Jacques qui préside et conclut par un compromis le concile de Jérusalem (cf. Actes 15), et si Pierre a autorité sur les autres Apôtres alors pourquoi Paul s'est permis de l'admonester lorsqu'il égarait les autres (cf. Galates 2;14) ?
La primauté d'honneur de l'Église de Rome n'était due qu'à la présence de l'Empereur dans la ville, pas à une pseudo-succession pétrienne.

Le Christ n'a-t-il pas fondé l'Eglise sur Pierre ?
avatar
Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 280
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par FLF_BZH le Mar 9 Jan 2018 - 19:46

Bienvenue à vous !
avatar
FLF_BZH
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 353
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 26
Localisation : Bretagne

http://www.royalistesbretons.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Svetozar le Mer 10 Jan 2018 - 11:21

Bienvenue Mikhail. Vive le roy Добро пожаловать Михаил Vive le roy
avatar
Svetozar
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 39
Date d'inscription : 05/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Mer 10 Jan 2018 - 11:23

@Prince de Talmont a écrit:
Le Christ n'a-t-il pas fondé l'Eglise sur Pierre ?

Saint Paul compare l’Eglise à un corps dont Jésus-Christ est la tête, et dont les membres sont les pasteurs et les fidèles. Il n’y a donc qu’une Eglise dont Jésus-Christ est le chef.

Saint Jérôme le dit : « Dieu a fondé son Église sur la pierre de la foi et c’est alors que Simon a reçu le nom de Pierre » (Saint-Matthieu, 6).

Saint Jean Chrysostome explique (sur Saint-Matthieu, 58) : « Sur cette pierre Je fonderai mon Église, c’est-à-dire sur la confession de foi ».
Saint Ambroise de Milan et saint Basile de Séleucie donnaient la même interprétation aux paroles du Christ.

Le bienheureux Augustin écrit : « … les paroles : J’érigerai mon Église sur cette pierre … signifient : Sur cette foi, sur ces paroles ‘Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant’ » (sur 1 Jean) ; c’est-à-dire, explique-t-il encore : « Sur cette pierre de ta confession de foi, J’érigerai mon Église ». La pierre, assimilée au Christ lui-même (cf. 1 Co 10, 4 : « cette pierre était le Christ »), se distingue de la personne de l’apôtre Pierre. Augustin commente encore : « Tu es Pierre et sur cette pierre – super petram – de ta confession de foi, sur cette pierre – super petram – de tes paroles : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant, J’érigerai mon Église ! » (Homélie 13) – « super petram » et non « super Petrum », l’apôtre ainsi surnommé.

Le moindre confesseur de la foi se trouve ainsi l’artisan de la construction de l’Église chrétienne. Celle-ci repose, comme la pointe d’une pyramide renversée, sur la foi de tout évêque, tout fidèle, reconnaissant par l’Esprit du Père que Jésus est le Fils de Dieu. Un exemple de ceci est donné, parmi bien d’autres, par la confession de foi de sainte Marthe la Myrophore : « je crois que Tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir en ce monde » (Jean 11, 27). Cette confession de la foi – « je crois » – forme le contenu du baptême et fait de chaque chrétien une « pierre » sur laquelle s’édifie l’Église.
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Jeu 11 Jan 2018 - 20:55

Merci pour votre accueil.
Peut-on être considéré comme légitimiste sans être catholique romain ?
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mavendorf le Jeu 11 Jan 2018 - 22:10

@Mikhail a écrit:Merci pour votre accueil.
Peut-on être considéré comme légitimiste sans être catholique romain ?

Bonsoir Mikhail ! Vive le roy  Oui, j'ai répondu déjà à la question dans mon message précédent sur votre fil de présentation. Cela vous a peut être échappé ?

_________________
avatar
Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 941
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Jeu 11 Jan 2018 - 22:50

@Mavendorf a écrit:
@Mikhail a écrit:Merci pour votre accueil.
Peut-on être considéré comme légitimiste sans être catholique romain ?

Bonsoir Mikhail ! Vive le roy  Oui, j'ai répondu déjà à la question dans mon message précédent sur votre fil de présentation. Cela vous a peut être échappé ?

Je suis donc bien légitimiste ... plein d’espoir que le saint Esprit guide le roi et qu’Il agisse pour que lui, son peuple et Rome retournent à l’Eglise catholique apostolique inchangée, qui seule je crois, peut stopper cette spirale infernale de déchristianisation de la France et remplir à nouveau ses églises.

Vive le roy
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Solognot le Jeu 11 Jan 2018 - 23:07

Bienvenue !
avatar
Solognot
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 43
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 61
Localisation : Au bord du Leman

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par GiBy le Sam 13 Jan 2018 - 10:56

@Mikhail a écrit:Toujours se souvenir que Clovis n'a été roi que des Francs, les Gallo-Romains étant restés loyaux au Basileus (empereur romain, servant et lieutenant de Dieu) durant plusieurs siècles
Bonjour, savez-vous que l'empereur d'Orient a reconnu Clovis comme "Empereur romain d'occident"?
avatar
GiBy
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 12
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Sam 13 Jan 2018 - 12:12

@GiBy a écrit:
@Mikhail a écrit:Toujours se souvenir que Clovis n'a été roi que des Francs, les Gallo-Romains étant restés loyaux au Basileus (empereur romain, servant et lieutenant de Dieu) durant plusieurs siècles

Bonjour, savez-vous que l'empereur d'Orient a reconnu Clovis comme "Empereur romain d'occident"?

Clovis n’a pas contesté l’autorité de l’empereur de Constantinople et ne s’est pas fait appeler empereur mais princeps (ce que de mauvaises traductions expriment parfois comme empereur), et Clovis n’a pas forcé les gallo-romains à rompre avec leurs racines romaines et leur orthodoxie. C’est à partir des maires du palais et surtout Charlemagne qu’il y a eu rupture.
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Tchetnik le Sam 13 Jan 2018 - 12:57

Bonjour,
Que veut dire cela?
@Mikhail a écrit:Je suis catholique orthodoxe et ...
Greco-catholique, Uniate, Arménien... ?

Tchetnik
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Relativisme ou Vérité?

Message par Melchior le Sam 13 Jan 2018 - 17:49

Bonjour à tous et surtout à toi Mikhaïl, frère en Christ, qui vient donner des gentils coups de pieds dans la fourmilière.
Dans cette discussion, il semblerait, sans relativisme, que nous ayons tous raison.

Oui, bien évidement, la monarchie peut et doit admettre la liberté de conscience ("Mon épée au Roi, mon âme à Dieu"), par conséquent, on peut être de la religion que l'on veut, dans le doux royaume de France à condition que l'on accepte, pleinement, que le roi soit catholique, suivant la loi (lois fondamentales du royaume) mise en place naturellement au cour des siècles, c'est à dire qu'il appartienne à l'Eglise chrétienne d'Occident qui est gérée depuis les réformes grégoriennes, par la papauté. Cela est légitime, juste et ne peut être remis en question.

Ce qui est très difficile a comprendre pour les catholiques, c'est que l'Eglise catholique (et non pas la religion catholique; il n'y a qu'une religion chrétienne), ne soit pas une valeur absolue créée de tout temps (par la volonté du Christ), reposant sur la succession apostolique de Saint Pierre ("ad Petrum, et non ad petram"), mais ne soit qu'une évolution historique locale occidentale de la religion chrétienne universelle. Car souvent, cette tradition locale d'un suprématisme pétrovien passe pour un dogme de foi! Ainsi, l'Eglise catholique qui est bien l'Eglise légitime de l'Occident, et à laquelle adhère son chef politique inspirateur (le Roi de France), est vouée à continuer a évoluer comme elle l'a toujours fait, et notamment pour sortir de l'ornière où d'abord le Concile de Trente, puis celui de Vatican II, la mise. Je pense que c'est le retour aux sources (2000 ans)de l'Eglise Occidentale (1000 ans) qui permettra la redécouverte des principes fondamentaux, naturel et légitime de la monarchie.
Aussi, cher Mikhaïl, merci de nous rappeler avec une telle précision et pertinence les fondements de la foi chrétienne sans lesquels on ne peut envisager une Rénovation du Royaume. Et si nous étions tous parfaitement honnête, nous devrions nous précipiter sur le premier livre d'exégèse orthodoxe pour rafraichir nos connaissances sur l'histoire et la théologie chrétienne trop souvent tirées de vieux manuels catholiques prompts à condamner toute "déviance".

Ceci dit, oui, Clovis est bien baptisé orthodoxe, et il est le seul prince d'Occident, alors, à l'être, car tous les autres sont des chrétiens hérétiques ariens qui persécutent plus ou moins les populations locales et leur clercs orthodoxes.
Par conséquent, on peut réellement affirmer que ce baptême de Clovis est le fondement de l'Etat chrétien "Franc" (autrement dit de la nation) voué à un grand et brillant avenir, car unique en Occident à cette époque et qui de surcroit est fondé non pas sur un peuple, mais sur l'association de plusieurs: les "romains" (gallo-romains), les Francs, les Burgondes, les Wisigoths... Par conséquent, Clovis n'était pas le roi d'un peuple dominant d'autres peuples, mais bien le roi franc d'un ensemble de peuples (et ceci probablement grâce à son baptême justement). Donc, deux nouveautés originales qui vont faire leur preuves.
Aussi, si effectivement les populations locales avaient été baptisées chrétiennes orthodoxes (principalement dans les grandes villes), antérieurement à l'arrivée des Francs, elles ne le seraient certainement pas restées, sans l'arrivée des Francs, plus romanisés (et donc capable de comprendre l'intérêt de maintenir le cadre politique de l'administration), et sans le "génie" de Clovis.

On voit bien dans ce débat que tout le monde à raison, suivant sa perspective historique. Oui, le Roi de France est catholique suivant les lois fondamentales concernant la dynastie des capétiens. Oui, l'Etat français à du son existence, son magnifique développement et sa prééminence en Occident parce qu'il fut fondé dans l'orthodoxie.
C'est pour cela que les orthodoxes sont bienvenues dans le combat monarchique post-moderne, parce qu'ils ramènent le questionnement à la racine du phénomène et que par ailleurs, les orthodoxes qui sont naturellement restés traditionalistes, sont plus sensibles à l'image (je pourrais dire "à l'icône") du Christ-Roi, et qu'ils ont encore le souvenir que les royautés des pays orthodoxes étaient le reflet du Royaume de Dieu. Avec plusieurs centaines de milliers d'orthodoxes en France, bien intégrés lorsqu'ils sont d'origine étrangère, cela commence à réaliser une bonne base de combat.

Enfin, Mikhaïl, il serait nécessaire de réaliser un profond travail d'analyse pour déterminer si vous voulez vous rattacher à l'autorité de l'Eglise catholique, ou à l'autorité d'une église orthodoxe canonique, car vous ne pouvez vous présenter comme un "catholique-orthodoxe", sans faire sourire ou pire, sans suspicion, c'est-à-dire sans passer pour un membre d'une secte pseudo orthodoxe vaguement rattachée à un patriarcat en déshérence ( Ecof, celtique orthodoxe...). Bien entendu, vous ne proposerez pas un argument "nationaliste" dans un débat théologique, arguant d'une orthodoxie française qui n'existe plus depuis près de mille ans et qui n'est donc plus une tradition. (Il vous faut admettre que la foi orthodoxe est rétabli en France par des courants étrangers, tout comme le christianisme avait été introduit en Gaule par des étrangers). Je pense qu'avec votre bagage intellectuel, cela ne posera pas de problème.
Quoi qu'il en soit, bienvenue.
avatar
Melchior
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 5
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Thribette le Sam 13 Jan 2018 - 20:22

Mikhail, bienvenue, je vois que vous êtes "l'orthodoxe endoctriné typique contre les catholiques", résultat de la politique de césaropapisme en Russie, qui fait entre autres que la plupart des alliances de la famille impériale se sont faites avec des princesses luthériennes, puisqu'on est sur un forum monarchique. Cela ne vous fait-il pas réfléchir?
Voyez-vous, nous autres catholiques, et cela ne date pas de Vatican II et de ses notions dévoyées d'œcuménisme dont l'objet véritable est une "religion syncrétiste mondiale" (mais c'est un autre sujet) ne nous définissons pas uniquement par rapport aux orthodoxes, mais par rapport à la Foi, à la Vérité, que nous cherchons sans aucune volonté d'opposition systématique à ce que disent les orthodoxes (dont le clergé a tout de même été capable de déformer l'énoncé de dogmes de l'Église catholique pour pouvoir s'y opposer sans hérésie; ou d'inventer des "martyrs" des catholiques qui ne l'étaient pas, comme Pierre l'Aléoute), tout en tenant compte de leurs recherches sans hostilité. (Hostilité il y a, localement, dans les pays voisins victimes d'exactions cosaques ou autres — et pas toujours innocents de leur côté, ce n'est pas mon propos.)
J'ai grandi sans aucune animosité envers l'orthodoxie et les orthodoxes, envisageant d'ailleurs, à l'adolescence, et pour le cas où "l'âme sœur" aurait été orthodoxe, de devenir moi-même orthodoxe, etbien que ma crise d'adolescence se soit focalisée sur Chopin, je n'ai pas alors senti le moindre problème majeur — car je me plaçais du côté catholique, pacifique. Tout au plus, il y avait l'avertissement de la comtesse de Ségur, née Rostopchine et orthodoxe, et dont on ne peut pas dire que le mariage (malheureux) aurait pu lui rendre le catholicisme sympathique, et qui, vivant dans un milieu ignorant tout de l'orthodoxie, n'avait aucun intérêt matériel à émettre un tel avertissement; de toutes façons j'étais innocente et j'ignorais qu'elle avait été bafouée, que des gens étaient capable de dénigrer leur passé par intérêt, etc.
C'est bien, bien plus tard, au contact avec des orthodoxes russes (j'en avais pourtant côtoyé), que j'ai ressenti (et cela m'a glacé le cœur) la violente et implacable hostilité du clergé orthodoxe envers tout ce qui était catholique.
Je ne suis pas d'une nature "soumise à l'injustice" et j'ai creusé la question, découvrant à quel point ledit clergé orthodoxe (russe) tordait des éléments des Écritures ou de l'histoire de l'Église pour réfuter l'autorité de Pierre sur l'Église (mais je comprends que quelqu'un dont la culture ne tolère pas la moindre réflexion à, ou sur un supérieur hiérarchique, comme on l'a inculqué aux Russes depuis cinq siècles, n'arrive pas à comprendre, par exemple, que saint Paul puisse à la fois reconnaître que saint Pierre est le chef de l'Église, et l'admonester; dans ma culture aquitano-latine, ce serait plutôt l'inverse).
avatar
Thribette
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 10
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Royalys le Sam 13 Jan 2018 - 22:50

Bonsoir Mikhail!

Je vous souhaite la bienvenue sur ce Forum! Vous êtes peut-être Orthodoxe mais restez naturellement le bienvenu et je suis personnellement très heureux d'avoir la possibilité de dialoguer avec un membre de cette confession chrétienne. Avant ma conversion lorsque j'avais mes premières réflexions sur la possible existence de Dieu je me suis demandé (après avoir rapidement compris que l'Islam c'est pas ça) où se trouvait la Vérité... Chez les Catholiques ou les Orthodoxes? La providence m'a aidé à trouver la réponse. J'ai suivit des cours de catéchèse (tradi) il y a quelques années et si je connais toujours l'essentiel aujourd'hui, je ne suis pas (encore assez) érudit sur les questions théologiques soulevés, par exemple, par la question du filioque. Je vous laisserai le soin de débattre dans la page concerné! 
Il faut néanmoins faire attention, (je ne peux faire de réponse précise en raison de la richesse de vos messages mais... ) au-delà des questions théologiques (qui dépasse comme vous l'avez compris mes compétences), vous soulevez des problèmes historiques! Ce conflit a près de mille ans et en conséquence, sans le vouloir, vous faites parfois des anachronismes terribles qui peuvent prêter à confusion. Prenons le temps de les souligner et de définir les mots comme les concepts. Wink
Ainsi par exemple, nous ne pouvons pas parler de religion Orthodoxe, ni de religion Catholique avant 1054. ce que je vais dire va peut-être choquer mais Clovis n'est ni "Catholique" (tel qu'on peut l'entendre aujourd'hui), ni "Orthodoxe"... Il est Chrétien! Tout simplement... Comme l'Empereur Romain d'Orient. Ce n'est qu'avec la rupture de 1054 que l'historiographie va amener les occidentaux à s'appeler Catholique et les Orientaux à se nommer Orthodoxe. Ces deux termes pour rappel signifient:

  • Catholou = universel
  • Ortho = droit

  • Doxa = dogme


Il me semble que Catholique comme Orthodoxe, on revendique tout les deux sur le caractère universel et droit de notre Foi.
Or en 1054, ce sont surtout des causes politiques qui vont amener l'Orient et l'Occident à se diviser, le Pape héritier de Saint Pierre souhaitait récupérer la primauté que le Moyen-Age lui avait fortement abimé mais que le Christ lui avait pourtant confié. (Vous pouvez à titre d'exemple observer les relations des Papes avec les Empereurs germaniques, c'était pas toujours joyeux! Laughing).
Et le Patriarche de Constantinople, souhaitait cette primauté car il était logé dans la glorieuse Cité de Constantin au sein de l'Empire Romain (que nos historiographes ont injustement appelé byzantin) et que le Basileus était (en théorie) destiné à récupérer tout les territoires de l'ancien Empire Romain. Cette tentative de reconquête existait déjà du temps de Clovis et ce n'est pas pour rien si les Empereurs Romain ont cherché à "vassaliser" (le terme est anachronique aussi mais vous voyez l'idée) Clovis.
Tout les peuples barbares étaient sous l'admiration de l'Empire qu'ils détruisaient, alors lorsque l'un d'entre eux adopta la vrai foi... Imaginez un peu! Quelle opportunité magnifique pour le Basileus qui espérait sauver la partie occidentale de l'Empire! Un Roi influent, puissant et partageant sa Foi tout en admirant l'héritage romain... Titre, cadeau et ambassade, tout est fait par le Basileus pour avoir un pied à terre en Gaule.
Mais... Ça n'a pas fonctionné, et l'histoire montre que cette querelle politique qui s'est poursuivi dans le temps, a su mettre le feu au poudre. Je me trompe peut-être, mais finalement, sous couvert de religion; chacun des deux côtés de l'ancien Empire Romain a cherché à revendiquer tout l'Héritage pour lui tout seul.
Personnellement, si la France demeure la fille ainée de l’Église et que l'histoire l'a rendu autonome et indépendante "Le Roi est Empereur en son Royaume", je ne suis pas contre la résurrection de l'Empire Romain d'Orient par la reconquête de Constantinople par nos amis grecs. C'est utopique mais c'est une idée plaisante... Razz
 
avatar
Royalys
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 20
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Lun 15 Jan 2018 - 12:43

@Tchetnik a écrit:Bonjour,
Que veut dire cela?
@Mikhail a écrit:Je suis catholique orthodoxe et ...
Greco-catholique, Uniate, Arménien... ?

Les uniates sont des catholiques romains à part entière, car, à part les formes extérieures du rit orthodoxe (et encore...), ils ont entièrement la foi papale.

Je suis d’une paroisse orthodoxe francophone rattachée au patriarcat œcuménique de Constantinople.


Dernière édition par Mikhail le Lun 15 Jan 2018 - 16:09, édité 1 fois
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Lun 15 Jan 2018 - 13:18

@Melchior a écrit:

Enfin, Mikhaïl, il serait nécessaire de réaliser un profond travail d'analyse pour déterminer si vous voulez vous rattacher à l'autorité de l'Eglise catholique, ou à l'autorité d'une église orthodoxe canonique, car vous ne pouvez vous présenter comme un "catholique-orthodoxe", sans faire sourire ou pire, sans suspicion, c'est-à-dire sans passer pour un membre d'une secte pseudo orthodoxe vaguement rattachée à un patriarcat en déshérence ( Ecof, celtique orthodoxe...). Bien entendu, vous ne proposerez pas un argument "nationaliste" dans un débat théologique, arguant d'une orthodoxie française qui n'existe plus depuis près de mille ans et qui n'est donc plus une tradition. (Il vous faut admettre que la foi orthodoxe est rétabli en France par des courants étrangers, tout comme le christianisme avait été introduit en Gaule par des étrangers). Je pense qu'avec votre bagage intellectuel, cela ne posera pas de problème.
Quoi qu'il en soit, bienvenue.

Il m’est impossible de me rattacher à l’autorité de l’eglise Catholique romaine qui pour moi est née en 1054 et est .... disons, « dans l’erreur ».  Il n’existe qu’une Église catholique, elle est née en 33, fondée Jesus et inchangée depuis, c’est l’Eglise catholique orthodoxe ...l’orthodoxie est le christianisme originel, et si les chrétiens orthodoxe ne s'étaient pas battu pour sauvegarder leur foi ou sauver leur famille, il y a belle lurette alors qu'il n'y aurait plus de chrétiens dans ce monde. Les mongols, les turcs, les arabes, les communistes, les perses, les vikings etc. seraient toujours sur nos terres. Les arméniens se seraient converti au zoroastrisme, les européens au paganisme, puis ensuite serait arrivé l'islam. Heureusement qu'il y a eu des hommes comme Vardan II Mamikonian (qui a donné sa vie avec 60 000 hommes contre 300 000 perses païens) ,Saint Tervel (qui avec 7 000 chevaliers a vaincus 200 000 musulmans arabes du califat Omeyyade au siège de Constantinople en 711) ,Saint Lazar Hrebeljanović (qui a donné sa vie avec 20 000 chevaliers contre 100 000 musulmans turcs à Kosovo en 1389) ,Saint David IV de Géorgie (qui avec 40 000 hommes a vaincus 600 000 musulmans turcs à Didgori en 1126), Saint Vladimir de Kiev (qui a convertis la Russie au christianisme orthodoxe, a détruit les idoles païennes et chasser les païens petchénègues), pour repousser les envahisseurs et protéger la foi chrétienne dans leur pays, car sans ce genre d'homme, à l'heure actuelle, nous serions certainement entrain de prier un faux Dieu.

La France a été orthodoxe pendant 1000 ans, et là sont bien ses racines.
La Gaule Aquitaine était terre romaine et orthodoxe que le princeps Eudes le Grand étend des Pyrénées à la Loire entre 687 et 715 lors de guerres contre les Francs, des occupants barbares à peine convertis. De 688 à 772 les gallo-romains ont lutté contre les invasions arabo-berbères et des carolingiens qu'incarne Karl Martell. Ce dernier préfère attendre que les musulmans les envahissent pour les diminuer. Eudes est victorieux à la bataille de Toulouse en 721. Les  historiens considéreront cette bataille plus décisive que celle de Poitiers. Le grand perdant est la romanité orthodoxe. La dynastie carolingienne propagera son hérésie dont la France ne s'est toujours pas sortie.

Homélie sur la France Orthodoxe prononcée le 8 mai 1960 en l'Eglise orthodoxe Saint Irénée à Paris par le Saint Père théophore et thaumaturge Jean de Shanghai, de Bruxelles et de San Francisco
« … la foi orthodoxe n’est pas, pour les Français, celle d’un peuple étranger. C’est la leur, confessée ici, en France, par leurs ancêtres depuis les temps anciens : elle est la foi de leurs pères. Sincèrement et chaleureusement, nous souhaitons que la foi orthodoxe, dans sa forme propre au génie français, rétablie sur le sol de France, redevienne pour tout son peuple la foi maternelle... »
« Le Christ ressuscité a envoyé les apôtres prêcher dans tous les pays. L’Église du Christ ne fut pas fondée pour un seul peuple, pour un seul pays, mais pour le monde entier. Tous les hommes, tous les peuples, tous les pays sont appelés à la foi du Dieu véritable.
Les apôtres ont pleinement accompli l’ordre du Christ en parcourant toutes les nations. Simon le Zélote est allé en Angleterre ; Jacques, fils de Zébédée, en Espagne ; Thomas, aux Indes et, selon la Tradition, il a poursuivi jusqu’en Chine. L’apôtre André a prêché en Russie et en Grèce. Suivant la tradition établie, Lazare, le ressuscité après quatre jours, fuyant devant les Juifs qui voulaient le massa­crer, est arrivé en France. Avec ses sœurs, Marthe et Marie, il s’est installé à Marseille et a prêché en Provence. Trophime d’Arles et d’autres disciples d’entre les soixante-dix ont sillonné la France.
Ainsi, dès les temps apostoliques, la foi orthodoxe du Christ fut prêchée en Gaule, la France actuelle. C’est à l’Église orthodoxe qu’appartiennent saint Martin de Tours, le grand Cassien, fondateur de l’abbaye de Marseille où, durant de longues années, il donna l’exemple de la vie ascétique, saint Germain de Paris et sainte Geneviève, parmi une multitude d’autres. Voilà pourquoi la foi orthodoxe n’est pas, pour les Français, celle d’un peuple étranger. C’est la leur, confessée ici, en France, par leurs ancêtres depuis les temps anciens : elle est la foi de leurs pères.
Sincèrement et chaleureusement, nous souhaitons que la foi orthodoxe, dans sa forme propre au génie français, rétablie sur le sol de France, redevienne pour tout son peuple la foi maternelle, comme elle l’est demeurée pour les Russes, les Serbes, les Grecs, selon l’esprit particulier de chacun de ces peuples.
Le propre du calendrier oriental — le pentecostaire — glorifie aujourd’hui (1), tout comme le sanctoral occidental, le saint archange Michel, qui s’est manifesté également, en Orient et en Occident, afin de vivifier les forces spirituelles des hommes pour les actes héroïques, de même qu’il inspira jadis à Jeanne d’Arc la lutte pour la liberté de la France.
Aujourd’hui, selon l’ancien calendrier, l’Église orthodoxe glorifie le saint apôtre Marc, l’un des quatre évangélistes qui, avant de partir pour Alexandrie, vint en Europe occidentale où il écrivit son saint Évangile — à Rome — en latin même selon certains.
À présent, nous en avons la conviction, l’élévation politique et patriotique de la France s’accomplit : qu’elle soit unie à son élévation spirituelle ! Que renaisse la France orthodoxe et que la bénédiction divine soit sur elle ! »
(1) Il est fait allusion à certains tropaires du canon des matines du dimanche du Paralytique, consacrés à l'archange Michel.


Dernière édition par Mikhail le Lun 15 Jan 2018 - 16:37, édité 3 fois
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Lun 15 Jan 2018 - 13:56

Pour répondre à Tribette qui voit en moi un orthodoxe endoctriné typique contre les catholiques ....

Non, je ne suis pas endoctriné contre les catholiques...j’ai suivi plusieurs chemins, j’ai étudié et j’ai écouté la voix de Celui qui est en moi. J’ai toujours cherché la vérité ... et la source. Ensuite, le choix fait, l’Eglise doit nous amener à vivre l’expérience de Dieu et acquerir la foi inébranlable.
Je ne juge pas les catholiques, je ne juge personne d’ailleurs...ne pas juger pour ne pas être juger. Mais, sur le catholicisme romain et les autres religions tout est dit dans le tableau suivant:



Les points d'oppposition entre l'Eglise orthodoxe et le catholicisme romain sont nombreux (Filioque et économie trinitaire, grâce créée, distinction essence / énergies, anthropologie, purgatoire, indulgences, théologie morale, eschatologie, ecclésiologie, Immaculée Conception, sotériologie, forme des sacrements, déification, primauté pontificale, conciliarité, etc.) ... et ces points sont arrivés après le premier millénaire, autant de changements que l’orthodoxie rejette.
Il existe un excellent ouvrage de l'évêque Photios et de l'archimandrite Philarète, Le nouveau catéchisme contre la Foi des Pères: une réponse orthodoxe. Edition L'Âge d'Homme, Lausanne 1993.

J’espere le retour du roi en la personne de Louis XX, mais sans retour à la chrétienté je crains que cela ne puisse se faire. Je mets beaucoup d’espoir en notre roi, surtout depuis qu’il s’est rapproché du Mont Athos.  J’espere la contrerévolution, mais il faudra bien un jour reconnaître que le catholicisme tridentin et l'ultramontanisme ont joué un rôle éclatant dans la destruction de la foi chez les français de France, pays devenu phare de l’athéisme. On ne peut pas toujours attribuer toute la déchristianisation aux libertins du XVIIe siècle, aux Philosophes, à la Révolution française, à l'anticléricalisme de la IIIe République, etc.


Dernière édition par Mikhail le Lun 15 Jan 2018 - 16:29, édité 2 fois
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Lun 15 Jan 2018 - 15:10

« Si les divergences principales entre l’orthodoxie et les confessions occidentales sont aujourd’hui connues, les racines de celles-ci, ainsi que leurs implications sur la vie spirituelle ont été peu traitées en langue française. Peu de choses sont connues sur la période qui a précédé le schisme de 1054 et qui l’a préparé. C’est, entre autres, cette lacune que vient compléter l’ouvrage du père Placide, de façon positive et avec discernement, en cherchant « la confession et non la confrontation ». Dans cet esprit, il sait déceler également ce qui, en Occident, a gardé un parfum d’orthodoxie après le schisme.
En même temps qu’une œuvre, ces pages retracent le parcours de l’archimandrite Placide Deseille. Ayant vécu depuis son adolescence dans un monastère cistercien et ayant étudié en profondeur les sources bibliques et patristiques, il est devenu orthodoxe au Mont Athos et porte en Occident, depuis plus de quarante ans, le témoignage de la tradition de l’Église des dix premiers siècles, toujours vivante dans l’orthodoxie. Comme le dit l’higoumène du monastère de Simonos Petras, il s’agit d’un « témoignage authentique de la vie orthodoxe et du monachisme athonite dans un environnement quasiment déchristianisé et dans une société en décomposition ».
L’ouvrage part de l’Orient des premiers siècles pour arriver en Occident au XXIe siècle : des racines chrétiennes de la France avec une foi commune à l’Occident et à l’Orient, puis ses déviations, notamment au niveau de son repli sur l’augustinisme, pour arriver à la Révolution française. Mais ce livre ne se cantonne pas à l’histoire ancienne, abordant les problèmes actuels de l’Église orthodoxe et sa façon de les résoudre. La sincérité et la profondeur de la démarche du père Placide, sa connaissance approfondie de la tradition spirituelle et théologique occidentale, et son expérience de l’orthodoxie donnent à sa parole une autorité unique.
L’archimandrite Placide (Deseille), né en 1926, entre à l’abbaye cistercienne de Bellefontaine en 1942 à l’âge de seize ans. Il fonde en 1966 avec d’autres moines un monastère de rite byzantin à Aubazine en Corrèze. En 1977, les moines décident de devenir orthodoxes et en février 1978, ils deviennent moines au Mont Athos (par le baptême). Rentré en France peu après, père Placide fonde le monastère Saint-Antoine-le-Grand, à Saint-Laurent-en-Royans (Drôme) dans le Vercors, et en devient l’higoumène. Dans son sillage naît le monastère de la Protection de la Mère de Dieu, plus connu aujourd’hui sous le nom de monastère de Solan. Il a enseigné à l’Institut Saint-Serge, et est également auteur et traducteur de plusieurs ouvrages sur la spiritualité et le monachisme orthodoxes. » (Présentation de l'éditeur)

Préface de Bernard Le Caro
1. Avant-propos
2. Étapes d'un pèlerinage : autobiographie du père Placide
3. Les étapes d'une évangélisation : de Jérusalem à la Gaule
4. L'inculturation du christianisme en Occident entre le IVe et le VII siècles
5. Aux sources du monachisme occidental : des Pères d'Égypte à saint Benoît de Nursie
6. Aux origines d'une divergence : saint Augustin et la théologie trinitaire
7. Histoire d'une déchirure : orthodoxie et catholicisme moderne
8. La spiritualité catholique romaine et la tradition orthodoxe
9. Dieu « sensible au cœur » selon Pascal et selon les Pères orientaux
10. Divergences et convergences entre la tradition orthodoxe et la tradition occidentale
11. La Révolution française, l'Europe et l’orthodoxie
12. Le Mont-Athos et l'Europe
13. La présence orthodoxe en Europe occidentale
14. Signification et rôle de la diaspora orthodoxe en Europe occidentale
15. Orthodoxie, uniatisme et œcuménisme
16. Points de vue orthodoxes sur l'unité des chrétiens
17. Être chrétien orthodoxe aujourd'hui
18. Conclusion : quelques exigences de la vie chrétienne
http://editions-syrtes.com/catalogue/
http://orthodoxologie.blogspot.fr/2017/11/pere-placide-aux-editions-des-syrtes.html
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mikhail, royaliste catholique orthodoxe

Message par Mikhail le Lun 15 Jan 2018 - 15:58

@Thribette a écrit:Mikhail, bienvenue, je vois que vous êtes "l'orthodoxe endoctriné typique contre les catholiques", résultat de la politique de césaropapisme en Russie, qui fait entre autres que la plupart des alliances de la famille impériale se sont faites avec des princesses luthériennes, puisqu'on est sur un forum monarchique. Cela ne vous fait-il pas réfléchir?

Comment voulez vous qu’il en fût autrement ?

Russie-Occident. Une guerre de mille ans.

Il faut se plonger dans l’histoire de la politique et de la théologie de Constantinople dans le premier millénaire ainsi que dans celle de Charlemagne et de la papauté pour retracer les prémices de la russophobie. Après la chute, en 476, de l’Empire romain d’Occident, c’est l’Empire romain d’orient qui prit le relais. Constantinople affirmait sa puissance et abritait, jusqu’en 1200, les débats des savants et théologiens de la chrétienté.



Bataille du lac Peïpous, «bataille de la glace» (1242)
Saint Alexandre Nevski remporte la victoire sur les chevaliers germaniques venus catholiciser de force la Russie chrétienne orthodoxe. Tel Moïse face à Amalek, saint Alexandre éleva ses bras et ses prières vers Dieu : les germains virent les glaces se briser sous leurs chevaux, ceux qui n’avaient pas été tués périrent noyés. Contrairement aux coutumes de l’époque, Saint Alexandre renvoya les rares prisonniers, leurs permettant de rentrer libres chez eux. Il a sauvé à la fois la liberté de son pays et sa religion. Après la bataille, citant la Bible, il dit:  "Ceux qui viendront à nous par l'épée périront par l'épée; tel est et sera toujours la loi de la terre russe"




L'union à Rome est née dans la terreur et le sang.
Jozafat Kuncewicz (1584-1623), féroce uniate massacreur d'orthodoxes, canonisé en 1867 par le pape Pie IX. C'est à lui qu'il est demandé aux catholiques d'intercéder pour que “les Églises catholique et orthodoxe s'unissent”, son corps reste conservé au Vatican.
Le chancelier Sapieha, contemporain catholique témoigne:
«Vous opprimez les orthodoxes par des actes de violence. Vous écrivez qu'il est loisible de les noyer, de leur fendre la tête. Qu'il faut chasser tous ceux qui n'acceptent pas l'Unia, livrer les églises orthodoxes à la profanation. Il n'est pas interdit aux Juifs et aux Tatars d'avoir leurs synagogues, leurs mosquées alors que vous fermez les églises orthodoxes ! Votre Unia nous a fait perdre beaucoup de forteresses, et c'est à cause d'elle que le peuple refuse de se soumettre»



Depuis l'Unia imposée par les Habsbourg en 1646, la domination persécutrice austro-hongroise catholique avait pratiquement fait disparaître l'orthodoxie chrétienne chez les Lemkos (Carpatho-Russes) contraints à la religion vaticane. Le lancement de la Première Guerre mondiale annonce une vague de répressions et persécutions anti-orthodoxes sous l'empereur Franz-Joseph de Habsbourg. Le pape Pie X (canonisé en 1954) avait prononcé à la veille de la Première Guerre mondiale: « La Russie est la plus grande ennemie du catholicisme. La victoire de l'Entente alliée avec la Russie aurait été une aussi grande catastrophe pour l'Église catholique-romaine que la Réforme l'a été ! Si la Russie est victorieuse, le schisme est victorieux. » La Première Guerre mondiale était en sorte une énième croisade vaticane contre l'Église orthodoxe




Je dirai même qu’aujourd’hui, comme au temps de Charlemagne et des premiers empereurs romains germaniques appuyés par les théologiens du pape, il s’agit d’effacer Moscou de la conscience européenne comme on l’avait fait avec Constantinople. L’unité et l’avenir de l’Occident sont à ce prix.
avatar
Mikhail
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum