Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Prince de Talmont le Sam 6 Jan 2018 - 11:49

Chers amis,

nous avons le plaisir et l'honneur de recevoir Athanase, catholique et républicain.

Cet entretien est ouvert à tous, n'hésitez pas à réagir et à poser toutes les questions que vous voulez à Athanase. Nous rappelons simplement que la plus grande courtoisie est de rigueur afin de nous conformer aux us et coutumes qui font la grandeur et la beauté de notre civilisation française et de permettre le dialogue le plus serein possible.

Athanase, pourriez-vous tout d'abord vous présenter en quelques mots ?
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1523
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Sam 6 Jan 2018 - 22:19

Bonjour à tous.
Tout d'abord je voudrais préciser que je ne m'exprime qu'en mon nom et ne suis affilié à aucune organisation politique et suis un chrétien parmi beaucoup d'autres.
je suis pour l'église ce qu'on appelle un recommençant pour ne pas dire une converti puisque j'ai été baptisé et confirmé dans mon enfant mais ai comme beaucoup à la fin des années soixante quitter l'église et la foi chrétienne que j'ai longtemps considérée comme sociétale.
J'ai donc trouvé véritablement la foi en 1988 avec une conversion rapide et pour ne pas dire assez brutale par laquelle l'amour de mon prochain m'est apparue comme une nécessité impérieuse.
D'un point de vue politique et philosophique , j'ai toujours pensé que les droits de l'hommes étaient le seul rempart contre la barbarie et la tyrannie et que la démocratie qui découle de la déclaration des doits de l'homme et du citoyen était également le régime politique le plus à même de conciler les intérêts généraux et particuliers.
voila pour moi, et maintenant, Mesdames et Messieurs, ouvrez le feu!

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Prince de Talmont le Sam 6 Jan 2018 - 22:24

Merci pour votre présentation Smile

Pour ma part je pense que l'homme a d'abord des devoirs avant que d'avoir des droits et faire passer les seconds avant les premiers débouche sur la société individualiste, matérialiste et athée que nous connaissons aujourd'hui.

En tant que chrétien, nous devons respecter les commandements de Dieu.

Revendiquer ses droits avant de penser à son prochain est contraire à la morale chrétienne.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1523
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Henryk le Sam 6 Jan 2018 - 22:46

Que pensez vous du premier article des droits de l'homme?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1136
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Thribette le Sam 6 Jan 2018 - 22:51

Athanase, j'ai été comme vous.
Mais j'ai pu lire Montesquieu, Balzac... et comprendre que les "droits de l'homme" n'étaient qu'un pâle reflet de principes chrétiens... et de la monarchie française.
avatar

Thribette
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 9
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Thribette le Sam 6 Jan 2018 - 22:53

Parce qu'il y a monarchie et monarchie. Cocorico.
Les libertés individuelles sont nettement moins "grignotables" que les "droits de l'homme", à la merci de tout lobby puissant (de nos jours, la franc-maçonnerie : "euthanasie", "IVG", "GPA"... et autrefois génocides etc).
avatar

Thribette
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 9
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Thribette le Sam 6 Jan 2018 - 22:54

Or un roi de France se DOIT de défendre, entre autres, les libertés individuelles, Sans quoi il n'a pas à être obéi, au contraire de la dictature actuelle.
C'est le principe de la double légitimité : de personne et d'exercice.
avatar

Thribette
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 9
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Thribette le Sam 6 Jan 2018 - 22:57

La légitimité de personne, assortie de règles successorales précises et intangibles, permet d'éviter les coups d'état et de bénéficier de rois, en moyenne assez bons, au lieu que le système électoral actuel sélectionne systématiquement les pires, tout en procurant, comme disait Franquin, "une stabilité politique légèrement intermittente".
avatar

Thribette
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 9
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Thribette le Sam 6 Jan 2018 - 23:01

La légitimité d'exercice permet, oblige même, de désobéir à un ordre criminel. Alors que le régime actuel interdit d'y désobéir (puisque par définition, les lois sont censées émaner du peuple qui est censé être infaillible, ce que ne prétend jamais la monarchie chrétienne même lorsqu'elle emploie le moyen du vote, par ailleurs souvent le meilleur). Sauf lorsqu'il s'agit de sanctionner ceux qui ont obéi à un régime du passé, mais seulement au moyen de l'artifice d'une déclaration d'illégitimité, qui ne devrait pas permettre de sanctionner une obéissance antérieure à cette déclaration, et qui, alors, sanctionne l'allégeance à ce régime même en l'absence de crime.
avatar

Thribette
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 9
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 1:03

veuillez m'excuser je ne maitrise pas bien ce forum, j'essaierai de vous répondre dimanche.


athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Chevalier Paul le Dim 7 Jan 2018 - 8:05

Bonjour Athanase,

merci pour votre présentation et aussi de venir échanger avec nous.
Vous savez, nombre de royalistes légitimistes furent auparavant un peu républicains de fait, soit par convictions soit par résignation, soit par erreur comme moi auparavant, quand je pensais que mes devoirs de citoyens appartenaient à mon devoir catholique. Nous avons bien des devoirs civils, ça reste vrai, mais faut pas tout mélanger.
Sur ce forum, nous sommes tous en formation continue, si bien que nous reconnaissons que les autres intervenants nous offrent la possibilité de nous développer sous le regard et la lumière de Dieu: soyez-en donc remercié d'avance, vraiment.

C'est tout à votre honneur d'avoir des convictions et vous avez du mérite de venir sur ce forum: vous n'avez rien à craindre de notre part, nous sommes inoffensifs, et comme nous avons une Haute pensée de Dieu, nous avons aussi du respect pour l'homme, une forte estime pour sa dignité.
S'il y a combat, il s'agit ici de combats de positions et convictions, et non de combat entre des personnes, la nuance est de grande importance.
En effet, en tant que Catholiques et français, nous tenons au commandement de la vraie charité avec nos amis et aussi nos ennemis, comme le commanda clairement le Seigneur Jésus-Christ.

J'ose espérer des échanges de bon niveau, argumentés, courtois et distingués.
Vous savez, le droit, la justice et les sages libertés ont été établis et garantis par la Monarchie Traditionnelle en vue du bien commun, de manière juste et équilibrée pendant plusieurs siècles. Et ce sans exagération, ni totalitarisme libertaire de type "il est interdit d'interdire".
Car interdire ça n'est pas humilier ni censurer pour le plaisir, c'est défendre
et protéger les intérêts vitaux des âmes et des corps, la bonne santé de l'homme intégral tant aimé de Dieu.

Bref, je suis heureux de faire un bout de chemin avec vous et si notre démarche est vraie et honnête, nos convictions respectives et notre foi s'en retrouveront renforcés, car je pense au fond que le pire est la tiédeur, l'indifférentisme, ou encore la haine des personnes.
Je tiens à vous confirmer ceci, avant de vous avouer que j'ai une haine assumée du péché, de certaines idéologies, idées, slogans, mensonges, erreurs, toutes choses hostiles à Dieu et à l'homme: le distinguo étant bien clair au départ, j'espère que l' émotivité, la sensibilité exagérée, les sentimentalismes ne prendront pas le dessus afin de garder un certain détachement et une justesse dans nos propos.

Je vous adresse enfin mes voeux de bonheur, de prospérité et de paix pour cette nouvelle année: que Dieu nous vienne en aide et nous garde!
avatar

Chevalier Paul
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 214
Date d'inscription : 29/12/2017
Age : 39
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 10:20

@Prince de Talmont a écrit:Merci pour votre présentation Smile

PEn tant que chrétien, nous devons respecter les commandements de Dieu.

Revendiquer ses droits avant de penser à son prochain est contraire à la morale chrétienne.

Oui mais quel sont ses commandements sinon de l'aimer par la charité que nous portons à notre prochain.
Droits et devoirs sont indissociables, il n'y a pas d'antagonisme ente eux.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 10:25

@Henryk a écrit:Que pensez vous du premier article des droits de l'homme?

Je pense qu'il décrit parfaitement la condition humaine et qu'aucun être humain ne peut se prévaloir en droit d'une quelconque supériorité du fait de sa naissance. Donc à mes yeux cela exclu le principe de la noblesse et à plus forte raison de la transmission héréditaire du pouvoir politique.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 10:42

@Thribette a écrit:Athanase, j'ai été comme vous.
Mais j'ai pu lire Montesquieu, Balzac... et comprendre que les "droits de l'homme" n'étaient qu'un pâle reflet de principes chrétiens... .

Pour quoi "pâle reflet", il n'y a rien dans cette déclaration qui contrevient au christianisme et même par bien des points de vue institutionnalise des principes chrétiens essentiels. le Christ n'a-t-il pas aimé et soignants les hommes sans faire de distinction de race, de culture, de religion, ou de position sociale.
Comment comparer un système monarchique dans lequel la hiérarchisation est fondée sur la naissance alors que rien ne permet de préjuger des qualités à venir d'un futur individu.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 10:53

@Thribette a écrit:Parce qu'il y a monarchie et monarchie. Cocorico.
Les libertés individuelles sont nettement moins "grignotables" que les "droits de l'homme", à la merci de tout lobby puissant (de nos jours, la franc-maçonnerie : "euthanasie", "IVG", "GPA"... et autrefois génocides etc).

La république ou la démocratie ce n'est pas remplacer la loi du plus fort par la loi du plus grand nombre. C'est aussi et surtout des principes qu'il faut mettre à l'épreuve du temps en établissant un véritable débat d'idée... ce que effectivement nos systèmes actuels évitent de faire car les débats d'idées ne conduisent pas toujours au résultat escomptés par les dirigeants.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 10:59

@Thribette a écrit:Or un roi de France se DOIT de défendre, entre autres, les libertés individuelles, Sans quoi il n'a pas à être obéi, au contraire de la dictature actuelle.
C'est le principe de la double légitimité : de personne et d'exercice.

les libertés individuelles? mis à part Henry IV je ne vois pas de roi les ayant promu et ne parlons pas de Louis XIV qui les a supprimé. Pardonnez-moi mais le principe de liberté est incompatible avec celui d'un pouvoir absolu.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 11:04

@Thribette a écrit:La légitimité de personne, assortie de règles successorales précises et intangibles, permet d'éviter les coups d'état et de bénéficier de rois, en moyenne assez bons, au lieu que le système électoral actuel sélectionne systématiquement les pires, tout en procurant, comme disait Franquin, "une stabilité politique légèrement intermittente".
Peut-être et avec beaucoup de réserve mais il ne protège pas de l'incompétence ou de la propension à la tyranie de celui qui hérite" du pouvoir. la démocratie a au moins le mérite de pouvoir écourter ses propres erreurs, à condition qu'elle demeure à ses valeurs.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 11:18

@Thribette a écrit:La légitimité d'exercice permet, oblige même, de désobéir à un ordre criminel. Alors que le régime actuel interdit d'y désobéir (puisque par définition, les lois sont censées émaner du peuple qui est censé être infaillible, ce que ne prétend jamais la monarchie chrétienne même lorsqu'elle emploie le moyen du vote, par ailleurs souvent le meilleur). Sauf lorsqu'il s'agit de sanctionner ceux qui ont obéi à un régime du passé, mais seulement au moyen de l'artifice d'une déclaration d'illégitimité, qui ne devrait pas permettre de sanctionner une obéissance antérieure à cette déclaration, et qui, alors, sanctionne l'allégeance à ce régime même en l'absence de crime.

Cela existe aussi en système démocratique et cela il me semble s'appelle la clause de conscience ou le droit de retrait, et je ne coris qu'il existe un dogme de l'infaillibilité en démocratie alors même que dans le monarchisme la royauté se veut absolue par ce que de droit divin et se refere explicitment à l'infaillibilité divine.
la France a malheureusment souffert pendant plus d'un siècle de cette conception du pouvoir qui plutôt que de réformer la société l'a sclérosée et à conduit à son éclatement.
je suis désolé de vous le dire si brutalement mais la royauté absolue n'est ni plus ni moins qu'une dictature déguisée sous un apparat de légitimité divine et d'immobilisme social qui, s'il était rassurant, n'en permetter pas moins la persistance de l'oppression des forts par les faibles. Donc vouloir le remettre en vigueur est une faute politique aussi grave que de vouloir renverser la république pour instaurer une dictature de quelque nature qu'elle soit.


athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 11:24

@Chevalier Paul a écrit:Bonjour Athanase,

Bref, je suis heureux de faire un bout de chemin avec vous et si notre démarche est vraie et honnête, nos convictions respectives et notre foi s'en retrouveront renforcés, car je pense au fond que le pire est la tiédeur, l'indifférentisme, ou encore la haine des personnes.
Jles ayant promu Je vous adresse enfin mes voeux de bonheur, de prospérité et de paix pour cette nouvelle année: que Dieu nous vienne en aide et nous garde!

Merci et veuillez recevoir en retour mes vœux les meilleurs.


athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par septour le Dim 7 Jan 2018 - 13:36

Bonjour. Je n'ai pas de religion mais crois fermement en DIEU. J'ai choisi le ROI pour dirigeant car le passe de la France temoigne en sa faveur. Nous avons eu de grands ROIS et leurs noms ont traverses les siecles. Qui se souviendra des présidents de la Republique, a part DE GAULE? Pas grands monde, N'est ce pas?. Que cette annee vous soit favorable.
avatar

septour
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 18
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Henryk le Dim 7 Jan 2018 - 13:38

Non les hommes en démocratie ne naissent pas égaux, et la distinction sociale, ne sert pas l'utilité commune. Vous nous faites croire que le père de famille est égal au fils de famille, et dans ce cas, qu'en est il du fœtus, et des vieillards, dans vos droits? La résistance à l'oppression... tous ces textes de la constitution sont hors justice, par la révolution a grandi sans droits sans justice, menée par quelques fanatiques. qui ont terrorisé et terrorisent toujours comme en Syrie le citoyen ou l'individu par l'ingérence d'autres états.

Si le droit vous semble une évidence, comment se fait il que les impôts aient été multiplié par dix à la révolution, et que actuellement, le droit dont la société semble si fier, n'ai pas indexé le salaire sur l'augmentation du coût de la vie depuis plus de soixante ans?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1136
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 13:56

@Henryk a écrit:Non les hommes en démocratie ne naissent pas égaux, et la distinction sociale, ne sert pas l'utilité commune. Vous nous faites croire que le père de famille est égal au fils de famille, et dans ce cas, qu'en est il du fœtus, et des vieillards, dans vos droits? La résistance à l'oppression... tous ces textes de la constitution sont hors justice, par la révolution a grandi sans droits sans justice, menée par quelques fanatiques. qui ont terrorisé et terrorisent toujours comme en Syrie le citoyen ou l'individu par l'ingérence d'autres états.

Si le droit vous semble une évidence, comment se fait il que les impôts aient été multiplié par dix à la révolution, et que actuellement, le droit dont la société semble si fier, n'ai pas indexé le salaire sur l'augmentation du coût de la vie depuis plus de soixante ans?

Egaux devant la loi et également en dignité  mais ne veut aucunement dire que les homme sont égaux en mérite ou en capacité. Cela veut simplement dire que chaque personne  dans l'état où elle se trouve possédera les même droits qu'une autre dans la même situation contrairement à ce qui prévalaient du temps où les ordres  divisaient la société.
Pour le reste la révolution française a été d'une violence inouïe assimilable pour les guerres de Vendée à un génocide qu'encore aujourd'hui on se refuse à nommer comme tel. Mais je vous ferai remarquer qu'il y a loin  entre le serment du jeu de paume et la terreur robespierriste et des cohortes infernales. Si ces dernières sont absolument condamnables elle ne remettent pas en cause les intuitions premières.


Dernière édition par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 14:08, édité 1 fois

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Henryk le Dim 7 Jan 2018 - 14:00

Pourquoi le libéralisme après avoir détruit la police des grains a détruit un régime honnête depuis 1700 ans? Une idéologie a remplacé le droit naturel, dont le décalogue en était le principe.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1136
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 14:01

@septour a écrit:Bonjour. Je n'ai pas de religion mais crois fermement en DIEU. J'ai choisi le ROI pour dirigeant car le passe de la France temoigne en sa faveur. Nous avons eu de grands ROIS et leurs noms ont traverses les siecles. Qui se souviendra des présidents de la Republique, a part DE GAULE? Pas grands monde, N'est ce pas?. Que cette annee vous soit favorable.
oui et nous avons eu aussi de beaux échecs avec nos rois et nous n'avons pas à nous à nous vanter de leurs erreurs.
Sans elles, plutôt que la culture anglo-saxonne, la culture française serait dominante dans le monde.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 14:05

@Henryk a écrit:Pourquoi le libéralisme après avoir détruit la police des grains a détruit un régime honnête depuis 1700 ans? Une idéologie a remplacé le droit naturel, dont le décalogue en était le principe.

La révolution a été une révolution bourgeoise et la bourgeoisie s'est servie en premier tant sur l'église que sur le petit peuple qu'elle a asservie à son tour.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par septour le Dim 7 Jan 2018 - 15:18

Oui, c'est vrai, mais que dire de la republique a la fin des annees 30 et aux fiascos militaires Français....en file indienne!!!fiascos qui sont directement imputables a la republique (dont je ne me souviens plus du numero!!!) Nous avons été la risee generale en europe et ailleurs!!!
avatar

septour
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 18
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Mavendorf le Dim 7 Jan 2018 - 15:21

Bonjour athanase !  Vive le roy

Merci pour votre présence parmi nous. Puis je vous demander si le choix de votre nom d'utilisateur a un rapport avec François Athanase Charette de La Contrie ?

@athanase a écrit:Je suis pour l'église ce qu'on appelle un recommençant pour ne pas dire une converti puisque j'ai été baptisé et confirmé dans mon enfant mais ai comme beaucoup à la fin des années soixante quitter l'église et la foi chrétienne que j'ai longtemps considérée comme sociétale.
J'ai donc trouvé véritablement la foi en 1988 avec une conversion rapide et pour ne pas dire assez brutale par laquelle l'amour de mon prochain m'est apparue  comme une nécessité impérieuse.

Ne pensez vous pas plutôt, que cette perte de la foi à l'époque que vous rappelez, est le résultat de l'orientation voulue par les institutions du pouvoir ? Votre cas n'est pas isolé, si de nombreuses personnes se retrouvent dans ce constat, c'est bien qu'un élan d'abord a été insufflé à la société (Et depuis longtemps même au regard de l'histoire).

La masse suit les effets de la mode, ainsi que la pensée dominante que produit la politique.

@athanase a écrit:D'un point de vue politique et philosophique  , j'ai toujours pensé que les droits de l'hommes étaient le seul rempart contre la barbarie et la tyrannie et  que la démocratie qui découle de la déclaration des doits de l'homme et du citoyen était également le régime politique le plus à  même de conciler les intérêts généraux et particuliers.

L'application des droits de l'homme par opposition aux droits de Dieu, aboutit lentement à la perte de la foi dont vous regrettez le résultat dans la première partie de votre message..

Je remarque une incohérence dans votre développement, qui consiste à se réjouir d'avoir retrouvé la foi (ce qui est très bien), alors que vous apportez du crédit au mécanisme qui vous l'a fait perdre dans un premier temps. Par cohérence la foi catholique se conserve et se transmet mieux, à partir du moment où elle se trouve alliée avec un régime politique qui lui est favorable. Je crois que c'est simplement le bon sens qui le dit.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1782
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 7 Jan 2018 - 21:10

Bonsoir Mavendorf.

mon pseudo est en rapport Avec Saint Athanase le grand promoteur du credo, je l'utilsie dans mes relation avec les musulmans.
je pense que vous vous tromper sur les causes de la perte de la foi dans les pays développés, je pense pour faire simple que c'est la religion elle-même qui a perdu son importance sociale et qu'elle n'avait plus ou peu de prise sur la société. j'en veux pour preuve que le nombre de séminaristes ordonnés a chuté de 90% après mai 68, ce qui est très significatif de cette perte d'intérêt sinon de pertinence des eglises ou des religions en général à cette époque.
non je pense pas non plus que la masse suive seulement le mouvement mais qu'elle le crée aussi et en l'occurrence elle s'est en partie débarrasser de la foi d'une part parce que cette foi lui imposée par une système social suranné et que la pression qui en résultait n'apporté plus de contrepartie., le progrès social et matériel compensant dans l'esprit de beaucoup les secours de la religion.
Pardon ne pas être d'accord avec votre dernière affirmation, l'alliance voir la collusion entre le temporel et du spirituel est un sinon le motif majeur de désaffection et de la perte de confiance que le peuple français a éprouvé envers le catholicisme perçu comme un pilier du système bourgeois oppresseur et rétrograde. Je ne dis pas que c'est bien mais simplement ce que de gens de la génération de la deuxième guerre mondiale ont ressenti et qui les a conduit à la fuite de l'église.
le fameux 'rendez à Cesar ce qui est à Cesar et à Dieu ce qui est à Dieu' n'a jamais été aussi pertinent et je me rejouis aujourd'hui que l'église se détache complétement du pouvoir politique et financier car à chaque foi qu'elle a oublié ce commandement ( car s'en est un) elle s'est fourvoyée et a été à l'encontre du message évangélique.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Thribette le Lun 8 Jan 2018 - 0:08

Désolée de n'avoir le temps de répondre qu'à un message, et même pas adressé à moi.
"Je pense qu'il décrit parfaitement la condition humaine et qu'aucun être humain ne peut se prévaloir en droit d'une quelconque supériorité du fait de sa naissance. Donc à mes yeux cela exclu le principe de la noblesse et à plus forte raison de la transmission héréditaire du pouvoir politique."
C'est placer l'ordre social à la manière des envieux qui ont fait la république (et, aussi, il faut bien le dire, à la manière d'un certain nombre de nobles voire de clercs vaniteux, et deux siècles après la Révolution il y en a encore — certes moins que de vaniteux des nouvelles "zélites").
Le principe chrétien est celui de l'égalité des humains en dignité, et dans l'amour de Dieu. Pas du tout celui d'une égalité absolue dans la société, qui a des fonctions à remplir, avec des bases communes (besoins élémentaires) mais variant selon le génie de chaque peuple.
Ainsi, la dignité royale dans une monarchie chrétienne n'est pas un "droit" mais une fonction confiée à une personne de manière à ce que cette fonction soit remplie au mieux.
L'hérédité permet d'éviter cinq écueils (et sans doute d'autres).
1. La guerre civile (du moins, elle la limite).
2. La tentation "du gouverneur romain" (prendre le plus qu'on peut durant un mandat limité dans le temps) : au contraire, l'intérêt d'un roi héréditaire coïncide mieux avec celui du pays (l'un des points sur lesquels ce régime tolère mieux les imperfections humaines).
3. L'asservissement du chef de l'État à ceux qui l'ont porté au pouvoir par des moyens plus ou moins avouables.
4. La sélection des plus mauvais.
5. Le manque de formation.
L'institution monarchique est donc favorable à une société chrétienne (qui se soucie du bien commun et des libertés individuelles, et bien sûr de Dieu), et non une "inégalité". La position sociale du souverain et d'éventuelles élites héréditaires (plus très justifiées déjà à la Révolution), ne prétend pas découler d'une supériorité intrinsèque d'iceux. Alors que dans d'autres régimes monarchiques (d'où peut-être votre confusiion) on va jusqu'à faire descendre les souverains de divinités ou de quasi-divinités pour justifier un pouvoir absolu (que n'ont jamais eu les rois de France, et cela découle naturellement de ce qui précède; ce qui est absolu, c'est à dire hors de portée humaine, c'est leur détermination) et arbitraire (idem).
Ah oui... La monarchie se reconnaît comme un pis-aller depuis les temps bibliques, au contraire de la plupart des républiques.
avatar

Thribette
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 9
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Mavendorf le Lun 8 Jan 2018 - 0:09

@athanase a écrit:Pardon ne pas être d'accord avec votre dernière affirmation,  l'alliance voir la collusion entre le temporel  et du spirituel est un sinon le motif majeur de désaffection et de la perte de confiance que le peuple français a éprouvé envers le catholicisme perçu comme un pilier du système bourgeois oppresseur et rétrograde.

Le fameux 'rendez à Cesar ce qui est à Cesar et à Dieu  ce qui est à Dieu' n'a jamais été aussi pertinent

La Royauté de Notre Seigneur n'est pas que spirituelle, elle est aussi temporelle. Quand le Christ répond à Pilate que sa Royauté n'est pas de ce monde, il faut comprendre qu'elle ne provient pas de ce monde... Il faut faire attention à ça..

Ce dialogue est important, mais malheureusement il est toujours présenté de nos jours à la manière des modernistes, qui l'utilisent pour nier la Royauté de notre Seigneur et le chasser des institutions.

Moïse dans l'ancien Testament a rappelé à Pharaon, la primauté des droits de Dieu, et donc de sa Royauté sur la société civile. Dieu a infligé les dix plaies à l'Egypte pour convaincre Pharaon de laisser partir le peuple d'Israël.

Plus récemment dans l'histoire il y a cet entretien du Cardinal Pie avec Napoléon III :

Cardinal Pie s'adressant à Napoléon III, vers 1860 - 1870) a écrit:

Le Cardinal Pie : « Ni la Restauration, ni vous n'avez fait pour Dieu ce qu'il fallait faire, parce que ni l'un ni l'autre, vous n'avez relevé Son Trône, parce que ni l'un ni l'autre vous n'avez renié les principes de la Révolution dont vous combattez cependant les conséquences pratiques, parce que l'Evangile social dont s'inspire l'Etat est encore la Déclaration des Droits de l'Homme, laquelle n'est autre chose, Sire, que la négation formelle des Droits de Dieu. Or c'est le droit de Dieu de commander aux Etats comme aux individus. Ce n'est pas pour autre chose que Notre-Seigneur Jésus-Christ est venu sur la terre. Il doit y régner en inspirant les lois, en sanctifiant les mœurs, en éclairant l'enseignement, en dirigeant les Conseils, en réglant les actions des gouvernements comme des gouvernés. Partout où Jésus-Christ n'exerce pas ce règne, il y a désordre et décadence... »

L'Empereur arrêta l'Evêque :« Mais encore, croyez-vous que l'époque où nous vivons comporte cet état de choses et que le moment soit venu d'établir ce règne exclusivement religieux que vous me demandez ? Ne pensez-vous pas, Monseigneur, que ce serait déchaîner toutes les mauvaises passions ? »

Le Cardinal lui répondit : « Sire, quand de grands politiques comme votre Majesté m'objectent que le moment n'est pas venu, je n'ai qu'à m'incliner parce que je ne suis pas un grand politique. Mais je suis un évêque, et comme évêque je leur réponds : le moment n'est pas venu pour Jésus-Christ de régner ? Eh bien ! alors, le moment n'est pas venu pour les gouvernements de durer ».

La reconnaissance publique de la Royauté du Christ par le pouvoir temporel n'est pas un vague idéal inaccessible. Au contraire elle est une nécessité, parce qu'elle est juste, raisonnable et qu'elle apporte la stabilité.

Le fait que de nos jours et dans notre pays, la doctrine de la royauté du Christ est particulièrement méconnue et généralement incomprise, n'est pas un simple hasard... Et ce n'est pas non plus le résultat de la "volonté générale", comme vous le laissez entendre. Il n'y a pas eu de référendum, ou de vote populaire que je sache pour l'abolition des droits de Dieu..

Maintenant il ne faut pas compter sur la république, ses institutions et ses partis politiques pour restaurer la cité catholique. Tout simplement parce qu'elle en est l'antithèse. Notre pays a été à plusieurs reprises sanctionné par son rejet des droits de Dieu depuis 1789. Mais malheureusement pour l'instant cela n'a pas suffit à le ramener dans le droit chemin... Seul le roi, la monarchie française, de par son sacre (L'alliance des trônes temporel et spirituel) ramènera notre peuple à son l'origine et à la foi catholique.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1782
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Lun 8 Jan 2018 - 9:02

@Mavendorf a écrit:
Maintenant il ne faut pas compter sur la république, ses institutions et ses partis politiques pour restaurer la cité catholique. Tout simplement parce qu'elle en est l'antithèse. Notre pays a été à plusieurs reprises sanctionné par son rejet des droits de Dieu depuis 1789. Mais malheureusement pour l'instant cela n'a pas suffit à le ramener dans le droit chemin... Seul le roi, la monarchie française, de par son sacre (L'alliance des trônes temporel et spirituel) ramènera notre peuple à son l'origine et à la foi catholique.

La royaume de Dieu est dans le cœur de l'homme, à ce dernier de le construire dans ce monde et il ne relève d'un seul mais de tous en tous. La cité catholique si elle advient un jour, ne pourra être le fait d'une institution ou d'un régime politique car rien ne règne dans le cœur de l'homme s'il ne l'accepte. Si elle est elle sera le fruit de l'élan du cœur des hommes mais elle est déjà sauf que nous ne la voyons pas car nous ne voyons que ce que nous désirons voir et donc Jésus déchirer les cieux dans sa gloire or la gloire de Dieu n'est pas dans les cieux mais dans les mouvements du cœur des hommes et dans les pas qui les mènent vers leurs prochains.
Cela aucun système politique ne l'imposera car il est extérieur à l'homme or le royaume est au milieu de nous et il apparaît quand les hommes regardent leurs frères avec le regard de Dieu.
le roi, la république, la dictature du prolétariat, ne sont que les avatars de l'extériorité et donc du monde, c'est pour cela que le christianisme n'a pas besoin d'eux pour exister car il est du monde sans être du monde et il vit dans le cœur de ceux qui veulent appartenir au Christ.
Si le monde est à César, mon Dieu faites que mon cœur soit à vous.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Mavendorf le Lun 8 Jan 2018 - 14:35

@athanase a écrit:La cité catholique si elle advient un jour, ne pourra être le fait d'une institution  ou d'un régime politique car rien ne règne dans le cœur de l'homme s'il ne l'accepte.

A propos de la cité Catholique, si vous pouvez en parler justement, c'est bien parce qu'elle a déjà existé. C'est parce que d'autres avant vous l'ont érigé et l'ont défendu si nécessaire.

Pourquoi parlez vous de l'homme au singulier ? On n'a l'impression que le Royaume de Dieu n'existe pas en dehors de vous même... La cité c'est un ensemble, une communauté d'hommes qui vivent ensemble et partagent un bien commun. L'individu fait parti d'un tout, l'homme est fait pour vivre en société, et il ne peut le faire qu'en reconnaissant la nécessité de l'autorité chargée de gouverner la multitude. Sinon il n'y a pas de paix possible.

@athanase a écrit:Cela aucun  système politique ne l'imposera.

Pourquoi utilisez-vous le verbe : "imposer" ? Alors que dans mon message précédent, je n'invite qu'à la reconnaissance des droits de Dieu. Je remarque par ailleurs, que vous n'avez pas trouvé d'arguments valables pour contredire les exemples de l'histoire que je vous ai donné.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1782
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Henryk le Lun 8 Jan 2018 - 18:21

La cité de Dieu a commencé par une famille dans l'ancien Testament, puis s'est agrandi dans une tribu, puis dans la cité, puis dans le Royaume à cause des exactions des fils de Samuel, qui ont renversé le Trône d'Israel par deux entités distinctes, l'exil, et ensuite l'occupation, jusqu'à notre Seigneur Jésus Christ.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1136
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Lun 8 Jan 2018 - 20:38

@Henryk a écrit:La cité de Dieu a commencé par une famille dans l'ancien Testament, puis s'est agrandi dans une tribu, puis dans la cité, puis dans le Royaume à cause des exactions des fils de Samuel, qui ont renversé le Trône d'Israel par deux entités distinctes, l'exil, et ensuite l'occupation, jusqu'à notre Seigneur Jésus Christ.
le royaume de Dieu s'est approché de nous par l'incarnation, la cité de Dieu j'avoue ne pas très bien savoir ce que c'est: si c'est une société régit par les lois divines je la récuse à moins qu'elle ne se conforme au commandement de Jésus (Jean13:34).

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Lun 8 Jan 2018 - 20:59

"Pourquoi parlez vous de l'homme au singulier ? On n'a l'impression que le Royaume de Dieu n'existe pas en dehors de vous même... "

je crois que le royaume de Dieu est la  somme d'individualités qui vivent et partagent l'amour de Dieu, Comme le dit le Christ le royaume n'est pas  ici ou là-bas mais au milieu de nous et ce milieu commence par le centre de nous-même  si nous y avons accepter  le Christ. Il ne vient donc pas de l'extérieur et ne s'impose pas à nous mais c'est nous qui le recevons en nous et en nous qu'il se révèle.
Le reste n'est  au mieux qu'un ersatz de cela  et au pire une hypocrisie usurpant la volonté divine à son profit.
Votre cité de Dieu j'ai bien peur qu'elle ne soit qu'une cité des hommes déguisée.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Solognot le Lun 8 Jan 2018 - 22:58

@athanase a écrit:"Comme le dit le Christ le royaume n'est pas ici ou là-bas mais au milieu de nous

Augustin d’Hippone a parlé de cela en disant: Dieu est plus intérieur à moi que moi-même.
« C’est le Christ qui vit en moi » disait l’apotre (Galates 2, 20)

« L’acqisition du royaume consiste dans un premier temps, à conquérir en moi un lieu que je ne connnais pas, parce que je n’y suis pas. En entrant en moi même, en rejoignant le Christ qui m’y attend, je trouverai le Royaume en germe par l’Incarnation.
Quand nous avons compris que l’essentiel est la quête de ce royaume, seul remède à nos souffrances, aux souffrances des autres hommes, et à celles de l’ensemble de la création, alors nous pouvons commencer à faire quelque chose d’utile sur terre. Tant que nous ne nous occupons pas de cela, nous perdons notre temps, nous ne sommes pas heureux, nous ne connaissons rien, nous ne communiquons pas avec les autres humains, nous collaborons même inconsciemment au mal qui est dans le monde, et nos œuvres sont stériles. »
avatar

Solognot
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 132
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 61
Localisation : Au bord du Leman

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Lun 8 Jan 2018 - 23:52

merci Solognot.
  un petit clin d'œil je suis à moitié solognot

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Henryk le Mer 10 Jan 2018 - 20:21

@athanase a écrit:"Pourquoi parlez vous de l'homme au singulier ? On n'a l'impression que le Royaume de Dieu n'existe pas en dehors de vous même... "

je crois que le royaume de Dieu est la  somme d'individualités qui vivent et partagent l'amour de Dieu, Comme le dit le Christ le royaume n'est pas  ici ou là-bas mais au milieu de nous et ce milieu commence par le centre de nous-même  si nous y avons accepter  le Christ. Il ne vient donc pas de l'extérieur et ne s'impose pas à nous mais c'est nous qui le recevons en nous et en nous qu'il se révèle.
Le reste n'est  au mieux qu'un ersatz de cela  et au pire une hypocrisie usurpant la volonté divine à son profit.
Votre cité de Dieu j'ai bien peur qu'elle ne soit qu'une cité des hommes déguisée.

Le Royaume de Dieu est-il une opinion personnelle, comme vous semblez nous le montrer, dans le jugement téméraire à notre égard, telle dans la vision romaine républicaine, ou une autorité réelle, spirituelle et civile? Si nous ne mettons pas Dieu dans nos vies, par ces autorités, n'importe quel Samson détruira la société humaine, religieuse ou civile.

Relisez le premier chapitre de Saint Paul aux Galates. Notre Seigneur aurait-il permis que Clovis ne gagne pas contre les ariens?
Faites attention à vos propos, car ils semblent justifier la révolution avec tout ce qu'elle contient dans ces actions depuis 224 ans, contre Dieu et contre ses créatures, contre l'armée, contre l'Eglise, et contre la pérennité de la paix sociale.
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1136
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Suger le Ven 12 Jan 2018 - 17:06

Vous dite que les droits de l'homme sont un bon rempart contre la barbarie....., c'est vrai qu'en 1793,1794 et durant la guerre de Vendée le rempart a été solide ......... *tousse*.

Tous les rois ont refusés de tiré sur la foule et ils ont perdu pour cette raison leur couronne.La république a 10 000 x plus de sang sur les mains que la monarchie. Les journées de 1848 où la II république massacre les parisiens insurgé dans la rue vous avez oubliez ?Les massacres à Lyon pendant la révolution avec Fouché ?
Le génocide Vendéen ? la guerre D'Algérie ? La rafle du Vél'd'Hiv ?. Pour conserver leur pouvoir les républicains ne reculent devant rien , ils empilent les morts sur la chaussé avec plaisir. Les rois n'ont jamais commis de telle atrocités.
1914-1918 nos soldats ont été traité comme des chiens par ces misérables républicains.


Dernière édition par Orléaniste le Sam 13 Jan 2018 - 20:59, édité 4 fois
avatar

Suger
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 110
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Orléanais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Missel le Sam 13 Jan 2018 - 12:01

Bonjour Athanase,

Je ne connais pas votre rapport à la culture mais si vous vous intéressez à l'Histoire de France, vous savez que la République est intrinsèquement anticatholique... Aujourd'hui, elle est un peu moins violente que durant la Révolution, avec ses spoliations, sa constitution civile du clergé ou encore son génocide en Vendée, mais elle continue de combattre le Dieu qui est le vôtre. Aujourd'hui, elle se tourne généralement vers les lois, qu'elle a elle-même créés et imprégnées de sa haine de l'Église...

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« Tous les légitimistes ne sont pas fous mais tous les fous sont légitimistes »  king
(Alphonse II)
avatar

Missel
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 60
Date d'inscription : 05/01/2018
Localisation : Flandres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Prince de Talmont le Sam 13 Jan 2018 - 15:38

Orléaniste a écrit:Vous dites que les droit de l'homme sont un bon rempart contre la barbarie....., c'est vrai qu'en 1793,1794 et durant la guerre de Vendée le rempart a été solide ......... *tousse*.

Tous les rois ont refusé de tiré sur la foule et ils ont perdu pour cette raison leur couronne.La république a 10 000 x plus de sang sur les mains que la monarchie. Les journées de 1848 où la II république massacre les parisiens insurgé dans la rue vous avez oubliez ?Les massacres à Lyon pendant la révolution avec Fouchet ?
Le génocide Vendéen ? la guerre D'Algérie ? La rafle du Vél'd'Hiv ?. Pour conserver leur pouvoir les républicains ne reculent devant rien , Ils empilent les morts sur la chaussé avec plaisir. Les rois n'ont jamais commis de telle atrocités.
1914-1918 nos soldats ont été traité comme des chiens par ces misérables républicains.

Belle déclaration merci !

Mais ne craigniez-vous pas qu'elle s'accorde fort mal avec le projet républicain du Prince Jean ?

Jean d'Orléans:

En juin 2003, Jean d'Orléans crée l'association Gens de France, qui a pour but de favoriser les relations entre les personnes, contribuer au bien de la France et à son rayonnement à l'étranger.

Conformément à une tradition familiale où « les idées de l’Action française de Charles Maurras n’ont jamais été bien vues », si la monarchie était rétablie, il s’agirait d’une monarchie constitutionnelle, insérée dans l’Europe, et qui ne remettrait rien en cause de l’héritage républicain et de son corpus légal ; à l’image de la monarchie espagnole ou belge. Ce projet politique de monarchie parlementaire, européenne, héritière de la Révolution française et des idées des Lumières, décrit dans son dernier livre Un prince français (Éd. Pygmalion), est largement soutenu par la Nouvelle Action royaliste et par la Restauration nationale qui consacrait son dernier camp d’été à l’étude approfondie de l’ouvrage.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_d%27Orl%C3%A9ans_(1965)


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1523
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Sam 13 Jan 2018 - 16:58

Pardonnez moi mais je suis républicain dans la mesure où ce système politique est le plus respectueux de la dignité humaine des systèmes politiques à ce jour. je ne défend pas pour autant les dérives dont  la république a pu faire preuve,  pas plus j'imagine que vous ne défendez les errements collaborationnistes de certains monarchistes pendant la seconde guerre mondiale ou encore le code noir de louis XIV.
 l'égale dignité est la base même du principe de fraternité et donc de liberté,.d'ailleurs ne sommes nous pas égaux devant Dieu et que lui-même nous veut libre. ce que beaucoup veulent en religion c'est justement minorer voire supprimer ce principe de liberté qui est pourtant premier puisque déjà énoncé dans le deutéronome (30:15). l'homme y est décrit comme libre  car capable du bien comme du mal et cela quelque soit le contexte  politique ou/et religieux dans lequel il se trouve.
A ce sujet les guerres de religions ont été particulièrement éclairantes  sur notre  incapacité à vivre  et à mettre en pratique le message évangile dans la mesure où des chrétiens professant tous jésus Christ se sont affrontés de façon sanglante et ont perpétré des meurtres de masse de façon symétriques en complète contradiction  avec leur propre foi.
 Ces temps sont révolues du moins je l'espère, bien que l'homme soit toujours l'homme mais il reste à croire que les leçons de l'histoire ancienne où récente soient tirées et quelles permettent des avancées définitives qui font certains désastres ne pourront plus se reproduire ni même être prémédités sans être condamnés à l'avance.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Chevalier Paul le Sam 13 Jan 2018 - 17:22

Cher Athanase,

la république ne respecte absolument pas la dignité humaine, vu le génocide vendéen et multiples massacres révolutionnaires, et les 200 000 avortements annuels minimum depuis 40 ans (je vous laisse faire le total) de petits français sans aucune défense qui continuent farouchement, c'est indéfinissable d'horreur, c'est une honte!
Du jamais vu dans toute l'histoire...

Les slogans de liberté, égalité, fraternité sont des prétextes à illusions, vulgaires mots vidés de sens: ça sonne faux, voyez-vous.

Je vous conseille d'éviter de juger et condamner nos pères qui défendirent les pélerins d'orient et les lieux saints pendant les croisades, avec un sens du service et du sacrifice exemplaire.

Quand vous aurez compris que la république est une religion de l'homme, une secte abominable, une vieille peau sanguinaire, menteuse et hypocrite, eh bien vous aurez ouvert les yeux... en cessant de répéter des slogans stupides qui n'ont rien de réel.




_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
L' Union fait la force / Bien faire et laisser braire
avatar

Chevalier Paul
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 214
Date d'inscription : 29/12/2017
Age : 39
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Thribette le Sam 13 Jan 2018 - 20:37

"je suis républicain dans la mesure où ce système politique est le plus respectueux de la dignité humaine des systèmes politiques à ce jour."
Même en Suisse, il a "justifié" des massacres, complètement oubliés aujourd'hui, en 1840 contre des catholiques qui avaient l'outrecuidance de ne pas vouloir de "l'agenda protestant".
"A ce sujet les guerres de religions ont été particulièrement éclairantes sur notre incapacité à vivre et à mettre en pratique le message évangile dans la mesure où des chrétiens professant tous jésus Christ se sont affrontés de façon sanglante et ont perpétré des meurtres de masse de façon symétriques en complète contradiction avec leur propre foi."
Il faudrait que vous vous renseigniez sur les "guerres de religion", parce que c'est très, très soigneusement caché depuis des siècles par tout ce que la France et les pays protestants comptent d'historiens, surmonté d'un "tabou".
Les massacres de masse étaient perpétrés par les protestants et eux seuls. Pas tous les protestants d'ailleurs : les armées d'Henri IV, si elles ont commis isolément des exactions propres à toutes les armées, n'ont pas plus perpétré de massacre que les armées royales ou celles de la Ligue. On peut penser que Dieu, qui protège la monarchie française, n'aurait pas permis qu'un criminel massacreur montât sur le trône — il n'a d'ailleurs pas permis le scandale du mariage (pourtant canoniquement licite, et voulu par le roi) d'Henri IV avec Gabrielle d'Estrées, et la légitimation par mariage subséquent de leurs enfants.
Et on peut considérer que ces protestants massacreurs étaient en rébellion contre Dieu, du moins un certain nombre d'entre eux (c'est très clair pour Luther, mais en France nous avions essentiellement des calvinistes; à ce propos, le duc d'Anjou descend par sa grand-mère de John Knox, chapelain d'Henri IV à Nérac).
Ce sont les deux raisons (massacres et rébellion manifeste contre Dieu) que l'immense majorité des Français leur était si hostile, et que l'exécution extra-judiciaire (parce qu'il n'y avait pas moyen de procéder autrement) de quelques criminels de guerre lors de la Saint-Barthélémy, a dégénéré en "épuration", pour prendre le terme qui, dans l'Histoire de France, se rapproche le plus de ce mouvement populaire.
avatar

Thribette
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 9
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Henryk le Sam 13 Jan 2018 - 20:40

Le code noir a protégé les africains dans les colonies, pour ne pas qu'ils tombent entre des mains de personnes prêtes à tout. Rappelez moi quelles familles faisaient du transport d'esclaves...

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1136
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Suger le Sam 13 Jan 2018 - 20:54

@athanase a écrit: pas plus j'imagine que vous ne défendez les errements collaborationnistes de certains monarchistes pendant la seconde guerre mondiale ou encore le code noir de louis XIV.

Ah vous ne savez donc rien du code noir de Louis le Grand.
Le code noir protégé les africains contre les dérives de leur maîtres.
Le roi Très chrétiens ne pouvait toléré qu'on traite des hommes comme ça, il a essayé de réglementer cette traite du mieux qu'il pouvait.
L'esclavage est survenue en Europe à l'instigation des réformés.
avatar

Suger
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 110
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Orléanais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Suger le Sam 13 Jan 2018 - 22:13

@Prince de Talmont a écrit:Belle déclaration merci !

Mais ne craigniez-vous pas qu'elle s'accorde fort mal avec le projet républicain du Prince Jean ?

Même si je suis orléaniste, j'ai le droit de ne pas être d'accord avec mon prince.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
À force de murmurer le nom du Roi, naîtront l'espoir du Roi, puis la nécessité du Roi, enfin la Royauté renaîtra.
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord.
avatar

Suger
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 110
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : Orléanais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Prince de Talmont le Sam 13 Jan 2018 - 22:35

quitte à ne pas être d'accord avec son prince, pourquoi ne pas soutenir dans ce cas le prince légitime ? le principe avant la personne ?

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1523
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par athanase le Dim 14 Jan 2018 - 19:09

j'avoue être assez amusé par toutes ses discussions qui toutes traitent du passé et de mérites ou du démérite de uns et des autres, comme si la raison été d'un camp et l'autre tous les torts.
Pourtant, si le code noir "défend" les noirs il les maintient en esclavage et l'organise et si  la noblesse guide le peuple mais elle ne lui en est pas moins supérieure et a, à ce titre,  le droit de l'oppresser. Et, le roi tout protecteur et bienveillant ( ce qui reste largement à démontrer) qu'il puisse être  n'en détient par moins de Dieu une autorité qui, de ce fait ne peut être contestée.
 Comment voulez-vous  donc que ce régime ait une quelconque pertinence quand on sait que les trois derniers Bourbons ont conduit la France au désastre alors que Henri IV avait posé les bases d'un état moderne qui aurait pu devenir un modèle pour le monde entier et surtout qui aurait fait l'économie d'une révolution et des guerres qui en s'en sont suivies.
N'en déplaise à Feu le Duc d'Orléans, ni Pétain ni De Gaulle  n'ont, ne ce serait-ce  qu'une seconde, envisager le retour de la monarchie, même si dans les deux camps il y a eu des monarchistes.

athanase
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 21
Date d'inscription : 06/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien avec Athanase, catholique et républicain

Message par Henryk le Dim 14 Jan 2018 - 20:02

Ce ne sont pas les rois qui ont conduit la France au désastre, mais les parlements, et leur subordonnés profiteurs, l'un des verrous du système royal, qui a su malheureusement tirer profit de la bonté des rois.
Ils n'ont pas voulu écouter St Matthieu, ils auront, le fruit pourri, de leur efforts contre le bien commun, pour l'éternité, cité dans le premier psaume et dans les chapiteaux.

Amusez-vous bien... le temps passe, sur notre propre horloge, pour servir le Roy.
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1136
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum