NOTRE HISTOIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NOTRE HISTOIRE

Message par Héloise le Mer 3 Jan 2018 - 1:34

Nos ancêtres ont construit l'Histoire qui mêLe indissolublement nos vies aux leurs, et nous continuons d'en tresser les fils pour les sociétés qui nous succèderont.
Beaucoup se sont octroyé  la liberté d'en écrire le texte, sans véritablement assumer leur subjectivité, et ceux-là même ont construit les obstacles les empêchant de se constituer en sujet de l'Histoire. Le premier de ces obstacles est la dépendance par laquelle ils se sont faits les instruments de la politique, les sujets d'un système qui veut s'approprier l'Histoire ou la faire lui-même, faute de quoi, le pouvoir lui échappe.
Les alliances, les tractations, les manipulations ont deshabillé "NOTRE HISTOIRE" pour n'en faire plus que l'illusion de l'histoire et forger un pouvoir dénaturé.
L'homme a voulu se passer de Dieu.
Il veut maintenant nier l'oeuvre du passé et en occuper, seul, tout l'espace.
Dans ce vide sidéral qui envahit notre univers se développent l'usurpation, le mensonge, la lésine, créateurs de politiques stériles et de projets destructeurs de toute notre civilisation.
Fabriquer un autre monde, une autre histoire, pour asseoir un pouvoir dégagé des racines de l'humanité n'est qu'une vision à court terme.
En sacrifiant l'héritage de nos pères, en y ajoutant l'absence de spiritualité, en privant nos enfants de ces repères nécessaires, ce sont des générations entières qui seront jetées dans le désert de l'incertitude et deviendront des "hordes" d'humains  (qui perdront le nom d'Hommes), pour n'être que des rouages économiques, dont l'utilité uniquement matérielle s'apparentera (sans mot dire) à un nouvel esclavage consenti.
Par-delà les comportements liés à la pratique du pouvoir, l'Histoire ne se conçoit pas habituellement sous un aspect aussi négatif, mais en transgressant les codes moraux et politiques -et par des détours sinueux- ceux qui gouvernent aujourd'hui, aveuglés par l'orgueil et le profit, nous entraînent vers une tragédie dans laquelle il leur faut en priorité éradiquer l'Histoire, couper les références et les exemples possibles, décérébrer l'individu en lui offrant pour tout horizon une vie assujettie, dans laquelle l'expression de l'être disparaît à l'entier bénéfice du Veau d'Or, qui est toujours debout !!!
Nous avons le devoir de refuser d'être dépossédés de nos racines, car, ce n'est pas en juxtaposant un autre peuple au nôtre et en apprenant -pourquoi de préférence ?- son histoire, que nous parachèverons la mission de nos pères.
La tentation des coulisses et la perte de conscience de la grandeur et de la gloire que notre Histoire a portés, mettent dans la confusion nombre d'esprits jouant volontiers la connivence de l'illusion et de la perversion avec leurs propres adversaires.
Il est de première importance de rester fidèle à notre passé, d'en assumer la responsabilité et la légitimité, c'est là notre obligation humaine dont le caractère de nécessité, devant l'instabilité chronique de cette société, renvoie aux instances paternelles disparues et à la haute portée significative de NOTRE HISTOIRE.
Le condition essentielle de cette lutte constante est de faire entendre notre voix. Elle doit être libre et l'expression vivante d'un pouvoir qui ne soit pas seulement d'une gloire passée mais représente aujourd'hui une nouvelle voie d'évolution.
Le silence ne fait pas l'histoire ! notre hommage au roi est une exigence qui passe par la sauvegarde de notre héritage et l'émergence de sa réalité dans l'actualité.
Nous n'avons pas à nous interroger sur notre propre statut : notre socle a la vitalité et la solidité des oeuvres de nos pères, la Gloire de Dieu pour lumière et l'Honneur de la France pour chemin.
avatar

Héloise
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 170
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 72
Localisation : Domremy-la-Pucelle

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOTRE HISTOIRE

Message par Mavendorf le Mer 3 Jan 2018 - 21:32

Merci pour ce texte Héloïse. Notre société a subi de plein fouet (depuis l'épisode révolutionnaire), des transformations qu’elle ne peut plus assimiler. Il y a une nouvelle donne, celle des valeurs qui n'en sont pas, et des nouvelles "normes" complètement folles, qui se généralisent et se banalisent sous l'impulsion des "bien-pensants"...

Les valeurs traditionnelles qui sont à l'opposé de ces nouvelles "normes", peinent à vivre et à se transmettre aux nouvelles générations. Non pas parce qu'elles ne peuvent plus être appréciés, mais parce que par un travail de sape lié à "l'éducation", le nouveau régime cherche à en détruire les fondations.
En ce qui concerne les dérives que cette politique engendre, on se voile la face, en refusant de regarder la dégradation des choses en tant que telles.

Là où on parle de "la crise de valeurs", je crois qu'il faut parler plutôt de la négation des valeurs ; d'une volonté de changements de normes et de codes. D'une manière générale, je pense que les gens le sentent, mais ils peinent à en trouver la cause première.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2142
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOTRE HISTOIRE

Message par Chevalier du Temple le Mar 16 Jan 2018 - 1:23

Héloise, tandis que l'Education nationale fait passer l'histoire de la Gaule à la trappe, et que l'histoire du Christianisme et de la monarchie sont devenues de vulgaires matières facultatives, l'histoire de l'islam est obligatoire.

Je pense qu'il faut y voir la marque du projet mondialiste qui veut détruire le modèle et l'identité européenne. Pour dominer voire liquider un peuple, on commence par lui enlever son histoire qui est sa mémoire. Puis on lui donne une autre culture, et on invente une autre histoire. Progressivement, le peuple commence à oublier ce qu'il est, et ce qu'il fut.

Notre pays la France est né dans l'eau baptismale de Clovis, oublier ce fondement historique revient à nier notre noblesse helléno-chrétienne. La monarchie, c'est toute l'architecture de la France. Comment peut-on oublier que NOTRE pays a connu treize siècles de Royauté catholique ? C'est pourtant là toute l'essence de notre substance nationale.

De nos jours, le capitalisme apatride et prédateur veut assassiner nos principes. La réforme scolaire ne fait que détruire, pour nous imposer le mondialisme. Notre substance civilisationnelle est en danger.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1515
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum