Le chapitre interdit de la bible juive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le chapitre interdit de la bible juive

Message par Prince de Talmont le Mar 2 Jan 2018 - 16:15


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Forum royaliste Blog royaliste Blog catholique
avatar

Prince de Talmont
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Perfidia"

Message par Semper Fidelis le Mar 2 Jan 2018 - 18:35

Ce n'est pas pour rien que dans sa Tradition, unanime depuis les origines jusqu'à Jean XXIII (Roncalli), la liturgie catholique latine a parlé de la "perfidia" judaïque : ce terme, souvent mal compris aujourd'hui, signifie que les Juifs sont passés au travers de la foi, qu'ils ont fait naufrage dans la foi. Eux dont le peuple avait été élu et formé pour être le "terreau" préservé dans lequel naîtrait, grandirait, et enseignerait le Messie, sont passés à côté : "Il est venu chez les siens et les siens ne l'ont pas reçu" (et voir aussi en particulier la parabole des vignerons homicides que les auditeurs de NSJC ont très bien comprises comme parlant d'eux-mêmes, réfractaires à la révélation du Messie qu'ils attendaient.

De ce fait, après la destruction du Temple et la dispersion du peuple Juif (en 70 ap. JC) la religion judaïque a subi des mutations importantes. En effet il est totalement faux d'imaginer que la religion juive d'aujourd'hui est absoluement restée ce qu'elle était à l'époque de NSJC.
Pourquoi ?
1) Parce que la religion juive n'a qu'un lieu de culte unique : le Temple, dans lequel se déploie la liturgie selon les rites prescrits par Moïse. Les synagogues ne sont pas des lieux de culte à proprement parler, mais des "salles de prière" dont la naissance eut lieu pendant le temps de l'exil à Babylone : lieux où sont récitées des prières et où un "maître" (sens du mot "rabbi" qui a donné rabbin en français, et qui désigne en fait un enseignant). Donc la destruction du Temple a entraîné la cessation du culte tel que Moïse l'avait prescrit et a entraîné aussi le déclin de la caste sacerdotale qui ne peut plus exercer ce pour quoi elle a été mise à part : la célébration du culte dans le Temple.
2) Parce que donc à la liturgie du Temple a succédé ce qui n'est pas à proprement parler une liturgie, mais des réunions de prière sans le culte et sans les sacrifices, où l'enseignement devient prépondérant (alors qu'il n'y avait pas de prédication ni d'enseignement dans la liturgie du Temple), et que donc, à l'influence des prêtres a succédé l'influence des "rabbins", commentateurs de la loi.
3) Parce que la fin de la prépondérance sacerdotale (qui au temps du Christ correspondait à peu près au parti des Saduccéens) a consacré en revanche la prépondérance du parti des Pharisiens, ceux-la même qui ont été les plus acharnés ennemis de NSJC.
4) Parce qu'après la ruine du Temple et la dispersion du peuple Juif, il y a eu un "synode", qui se tint à Jamnia à la fin du premier siècle : synode au cours duquel les chefs qui restaient du peuple Juif ont fixé ce que seraient désormais les usages et pratiques du peuple Juif au milieu des nations : ces usages, qui comme je l'ai dit plus haut étaient la conséquence de la prédominance des Pharisiens et de l'abandon forcé de la liturgie du Temple, sont globalement ceux que les Juifs observent de nos jours, et ces usages ont été fixés à partir des traditions rabbiniques et pharisiennes, consignées dans le Talmud. Ainsi le judaïsme conséquent à la destruction de Jérusalem et du Temple en l'an 70 est-il un judaïsme talmudiste et pharisien.
5) Je ne peux pas donner ici tous les exemples (mais je le pourrai si cela intéresse quelques personnes sachez alors que cela requiert beaucoup de temps), toutefois il faut savoir que les Pères de l'Eglise sont formels et que cela est CONFIRME par l'étude des plus anciens textes bibliques transmis par les plus anciens manuscrits non écrits en lanque hébraïque, ce judaïsme talmudique inspiré par la prépondérance pharisienne s'est alors construit en réaction contre le christianisme en pleine expansion, et de la même manière que les Juifs contemporains de la Résurrection de NSJC ont falsifié les témoignages, les Juifs qui ont façonné le judaïsme talmudique ont MODIFIE les textes bibliques pour qu'un certain nombre de prophéties ne puissent plus coller à NSJC, à sa vie, à ses miracles. Les plus anciens textes hébraïques de la Bible (qui ne remontent pas au delà du 9ème siècle de notre ère) portent de ce fait des leçons différentes de ce que l'on trouve dans les plus anciens manuscrits en langue non hébraïque (syriaque, araméen, grec... etc) : des manuscrits plus anciens de 5 ou 6 siècles que les plus anciens manuscrits hébreux et qui témoignent de la réalité du texte lu et reçu par les hébreux avant ce "traficotage" des textes sacrés accompli en haine du Christ. Et les manuscrits hébreux antérieurs à l'époque de NSJC et du 1er siècle après JC qui ont été retrouvés à Qumrân confirment que c'était bien les leçons transmises par les manuscrits anciens non hébreux qui sont justes plutôt que les manuscrits hébreux les plus anciens (en dehors des textes retrouvés à Qumrân).
6) Rien d'étonnant dès lors à ce que les Juifs actuels en soient arrivés à ignorer les chapitre 53 d'Isaïe en raison d'une censure qui s'exerce toujours et qui refuse obstinément que les prophéties de l'AT puissent correspondre avec la vie, la Passion et le triomphe de NSJC.
7) Tout ce que j'écris là est fort "incorrect" et absolument contraire à l'aveuglement de certains clercs modernichons qui, aussi ignorants qu'idéologues, établissent un "dialoque inter-religieux" qui exclut la volonté de convertir les non-chrétiens...


Dernière édition par Semper Fidelis le Mar 2 Jan 2018 - 20:27, édité 1 fois

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».
(Chateaubriand)

"La contre-révolution n'est pas la révolution à l'envers, mais le contraire de la révolution"
(Joseph de Maistre)
avatar

Semper Fidelis
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 143
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 55
Localisation : Vivarais

http://leblogdumesnil.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chapitre interdit de la bible juive

Message par Léa le Mar 2 Jan 2018 - 20:23

Plus de liturgie mais enseignement et prière dans les synagogue après l'exode ??? Cela a-t-il inspiré vatican II ?
avatar

Léa
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chapitre interdit de la bible juive

Message par Mormagor Angrûth le Jeu 11 Jan 2018 - 19:55

@Léa a écrit:Plus de liturgie mais enseignement et prière dans les synagogue après l'exode ??? Cela a-t-il inspiré vatican II ?

J'en doute fortement, dans le judaïsme la liturgie a cessé non parce qu'on ne voulait plus mais parce qu'on ne pouvait plus techniquement. Dans le cas de Vatican II c'est plutôt l'inverse... Et l'enseignement je le cherche toujours, et les prières je n'en parle pas. Very Happy

Plaisanterie à part, ce sont deux situations très différentes. Les Juifs se sont trouvés devant un "cas de conscience" avec la destruction du Temple, et ont adoptés une solution qui leur paraissait convenable, tout en cherchant à tout prix à se distinguer du christianisme. De Vatican II émane une volonté d'accorder ses violons avec l'air du temps et de s'ouvrir à toutes les formes de modernité.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira;
Renouvelée sera l'épée qui fut brisée,
Le sans-couronne sera de nouveau roi.
avatar

Mormagor Angrûth
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 209
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 26
Localisation : Bourbonnais

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum