Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Henryk le Sam 9 Déc 2017 - 13:52

Louis IX de France,
connu sous le nom de Saint Louis depuis sa canonisation par l'Église catholique romaine en 1297,

est né le 25 avril 1214 , jour de la Saint Marc, à Poissy. Ce jour, sont portées des croix en processions en beaucoup de lieux, en France. Elles sont appelées les croix noires.

Il fut roi de France, couronné le premier dimanche des avents, et l’Introït commence ainsi: Ad te levavi animam meam, domine... de 1226 à 1270, neuvième de la dynastie des Capétiens directs.
Il est le fils de Louis VIII (1187-1226), dit Louis le Lion, roi de France, et de Blanche de Castille (1188-1252). Il est aussi le frère aîné de Robert Ier d'Artois, comte d'Artois, et de Charles Ier de Sicile (1227-1285), comte d'Anjou, qui fonda la seconde dynastie angevine.
Il développa notamment la justice royale où le roi apparaît alors comme « le justicier suprême ».









Roi, diplomate, juriste, et quatrième fils né en 1214 du roi Louis VIII, Louis IX ne peut régner qu'en raison de la mort précoce de ses trois frères aînés dont Philippe né en 1209 et mort en 1218. Il n'a pas atteint la majorité lorsque survient le décès de son père en 1226. Dans son testament, Louis VIII confie la régence à Blanche de Castille. Le pouvoir passe « entre les mains d’un enfant, d’une femme et d’un vieillard », Barthélemy de Roye, grand chambrier à la cour depuis 20 ans (Chronique de Tours).Le royaume entre dans une période d'agitation, la révolte est organisée par Philippe Hurepel, oncle de Louis IX, fils légitimé de Philippe Auguste, par la maison de Dreux et par le duc de Bretagne Pierre Mauclerc. Matant la rébellion et les barons agités, la régente Blanche de Castille, achève la conquête du Languedoc initiée par Louis VIII en contraignant le comte Raymond VII de Toulouse à donner sa fille Jeanne en mariage à Alphonse, frère de Louis IX.




Louis IX n'a que douze ans quand il est sacré roi le
29 novembre 1226 à Reims par l'évêque de Soissons, Jacques de Bazoches. La régence est assurée par sa mère, Blanche de Castille, avec le titre de « baillistre ». En 1234, elle organise le mariage, qui aura lieu à Sens, de Louis IX avec Marguerite, la fille du comte Raimond Bérenger IV de Provence espérant ainsi agréger le comté de Provence au royaume de France, puisque le comte de Provence a quatre filles. Blanche de Castille garda assez longtemps une grande influence sur le pouvoir, au-delà de la majorité du roi, réputé majeur le 25 avril 1235.


Louis IX prend effectivement le pouvoir à partir de 1241. Il investit son frère Alphonse du comté de Poitiers afin de contraindre la noblesse poitevine à rendre hommage. La soumission de la rébellion de Hugues X de Lusignan lui permet d'asseoir son autorité en une campagne courte (28 avril 1242 au 21 juillet 1242) et dans le même temps de pousser son avantage jusqu'à Saintes pour y déloger le roi Henri III d'Angleterre qui a décidé de rompre la trêve de 1238, et d'aider le comte de Lusignan.
Réputé pour sa piété, Louis IX se taille, grâce aux croisades, une réputation de roi diplomate et juriste dans toute l'Europe. Les royaumes font appel à sa sagesse dans les affaires complexes. Ainsi, il arbitre la succession du comté de Hainaut par le « Dit de Péronne » du 24 septembre 1256.
Par le traité de Corbeil du 11 mai 1258, Louis IX abandonne sa suzeraineté sur la Catalogne, la Cerdagne et le Roussillon. En échange, Jacques Ier d'Aragon renonce à ses droits sur la Provence et le Languedoc. Pour sceller ce traité, Louis IX marie sa fille Blanche avec l'infant de Castille, Ferdinand de la Cerda, et Jacques Ier d'Aragon maria sa fille l'infante Isabelle avec le fils de Louis IX, le futur Philippe III.



Le traité de Paris du 28 mai 1258, ratifié le 4 décembre 1259, restitue au royaume d'Angleterre la suzeraineté sur le Limousin, le Périgord, la Guyenne, le Quercy, l'Agenais et une partie de la Saintonge au sud de la Charente, tandis que pour sa part, Henri III d'Angleterre renonce à la Normandie, au Maine, à l'Anjou et au Poitou, en même temps qu'il accepte de rendre l'hommage pour la Guyenne. Plus tard, lorsque le roi Henri III d'Angleterre connaît des difficultés avec ses barons révoltés, il fait appel à l'arbitrage de Louis IX qui rend en sa faveur le Dit d'Amiens du 23 janvier 1264.


Louis IX ne ménagea pas sa peine dans les affaires intérieures, le temps qu'il ne passa pas en dehors du royaume. Il voulut laisser un royaume pacifié et soumis à un pouvoir juste. En conséquence, il dépêcha en 1247 des enquêteurs royaux pour l'instruire de l'état du pays à charge pour eux de réprimer directement dans les domaines de la justice, de l'administration, de la fiscalité et de l'armée. Il fit surveiller baillis et prévôts de manière à ce que les droits de chacun soient respectés, y compris par les officiers royaux.
Il édicta également une série de mesures de moralisation publique contre les mauvais sénéchaux et baillis. De plus, des mesures visant à réévaluer la monnaie entre 1263 et 1266 lui valurent une popularité certaine.
Il reprend également la « Quarantaine-le-roi », instituée par Philippe Auguste, une ordonnance qui préfigure les négociations diplomatiques avant les hostilités.

L'ordonnance qu'il renouvelle en 1245 permet l'ouverture de négociations avant toute guerre privée, ordalie, duel judiciaire, jugement de Dieu et substitue à certaines coutumes médiévales des formes de justice plus modernes. Ainsi, les justiciables pouvaient dorénavant en appeler au roi dont les décisions judiciaires surpassaient celles de ses vassaux. Le roi Louis IX a de la sorte cassé de nombreuses sentences. Ce n'est que par la suite, dans une ordonnance en 1258, que Louis IX interdit définitivement le duel judiciaire, mais cette décision n'est pas appliquée par ses vassaux.




Le chroniqueur Jean de Joinville, son principal biographe et l'un des principaux témoins lors de son procès de canonisation, rapporte dans sa Vie de saint Louis que Louis IX rendait la justice sous son chêne à Vincennes : « Il advint maintes fois qu’en été, il allait s’asseoir au bois de Vincennes après sa messe, s’adossait à un chêne et nous faisait asseoir autour de lui. Et tous ceux qui avaient un problème venaient lui parler sans en être empêchés par un huissier ou quelqu’un d’autre. »





Élevé par sa mère qui lui apporte les principes d'une piété rigoureuse ainsi qu'une foi inébranlable, Louis IX veut faire de la France une nation chrétienne que d'aucuns, au XIXe siècle, appelleront la « fille aînée de l'Église » et de Paris un haut lieu de la chrétienté. Le 26 avril 1248, Louis IX y inaugure la Sainte-Chapelle dans l'île de la Cité. Cette chapelle construite de 1243 à 1248 représente l'apogée de l'art gothique. Elle était destinée à abriter les Saintes reliques de Jésus rapportées en France par le roi depuis Constantinople :






  • la Sainte Couronne d'épines de Jésus ;
  • un fragment de la Sainte Croix ;
  • diverses reliques de la Passion.
Louis IX fut également crédité pour avoir commandité la Bible de Macijowski.Pour conduire ses sujets au salut, le roi de France interdit les jeux d'argent, le prêt à intérêt, la prostitution et punit le blasphème. Il prend des mesures contre les juifs :


  • En mars 1240, il organise à la demande du pape Grégoire IX le « procès du Talmud », pour statuer sur l'accusation de juifs convertis au christianisme, selon lesquels le Talmud contient un certain nombre d'invectives contre Jésus-Christ et contre la Sainte Vierge. La controverse sur le sujet se tient à Paris, sous la présidence de Blanche de Castille. Le rabbin Yehiel de Paris représente les juifs. Eudes de Châteauroux, proviseur de la Sorbonne, et l'abbé Nicolas Donin, juif apostat à l'origine de la dénonciation (il avait été excommunié par Rabbi Yehiel en 1225), concluent que le reproche est fondé. Le roi fait alors brûler vingt-quatre charrettes de traités talmudiques à Paris.
  • En 1254, il bannit de France les juifs qui refusent de se convertir au catholicisme. Ce décret fut annulé quelques années plus tard en échange d'un versement d'argent au trésor royal.
  • En 1269, il impose aux juifs de porter des signes vestimentaires distinctifs. Pour les hommes, un rond d'étoffe jaune, la rouelle, sur la poitrine et un bonnet spécial pour les femmes.

  • La couleur jaune est le symbole de la couleur de l'or représentant le péché d'avarice.
D'après l'historien Jean Richard, Louis IX, fidèle à la mission d'évangélisation, garde l'espoir de les convertir et les protège de toute exaction.
En 1244, Louis IX tombe gravement malade de la dysenterie et fait le vœu de partir en croisade au cas où il guérirait. Rétabli, il prépare son départ vers les royaumes chrétiens d'Orient en difficulté.

L'organisation de la croisade dure quatre années, qui verront la construction du port d'Aigues-Mortes à l'initiative de Charles Ier de Sicile frère du roi, et futur roi de Naples et de Sicile. La ville ne se remettra jamais du coût exorbitant des aménagements requis pour cette croisade et poursuivra Charles d'Anjou en justice.
Le 12 juin 1248, il se saisit de l'oriflamme capétienne en la basilique de Saint-Denis et part accompagné de son épouse la reine Marguerite de Provence, du comte Robert d'Artois et de Charles d'Anjou, ses frères. Robert d'Artois trouvera la mort à la bataille de Mansourah.

Septième croisade


Partie du port d'Aigues-Mortes que Louis IX avait fait construire, la septième croisade lancée en 1248, se dirige vers l'Égypte. En mai 1249, les croisés font escale à Chypre avant de se diriger vers Damiette avec 1 800 navires. La ville est prise le 8 juin
L'armée des croisés se dirige ensuite vers Le Caire mais subit les attaques incessantes de l'émir Fakhr-ad-Din Yusuf. De février à avril 1250, les croisés font le siège de la citadelle de Mansourah. Le scorbut et la dysenterie déciment les soldats et forcent le roi à battre en retraite. Un sergent félon du nom de Marcel fait alors courir le bruit que le roi s'est rendu.
La plupart des soldats et Louis IX sont faits prisonniers le 6 avril 1250 à la bataille de Fariskur.
Pendant sa captivité, le roi charge Marguerite de Provence de la conduite de la croisade. Un mois plus tard, en mai 1250, le roi et l'ensemble des prisonniers sont libérés contre une forte rançon payée par l’ordre du Temple.
Louis IX décide de prolonger son séjour dans ce qui reste des États latins d'Orient. Il renvoie Alphonse de Poitiers et Charles d'Anjou en France pour épauler Blanche de Castille restée seule pour gouverner le royaume. De 1250 à 1253, il consolide les forteresses d'Acre, de Césarée, de Jaffa et de Sidon.
N'apprenant qu'au début du printemps 1253 la nouvelle de la mort en novembre 1252 de sa mère, Blanche de Castille, Louis IX prend la décision de rentrer en France. Après avoir réglé plusieurs affaires en cours, les croisés rembarquent à Tyr le 24 avril 1254 pour le royaume de France. Lors de ce voyage, Louis IX devient peu à peu celui dont la mémoire collective a conservé le souvenir en tant que saint Louis.


Huitième croisade.
Louis IX espère convertir le sultan de Tunis au christianisme et le dresser contre le sultan d'Égypte. Les croisés s'emparent facilement de Carthage mais l'armée est victime d'une épidémie dite de peste (en réalité de dysenterie). Louis IX en meurt le 25 août 1270 sous les remparts de Tunis. Son corps est étendu sur un lit de cendres en signe d'humilité, et les bras en croix à l'image du Christ. Isabelle d'Aragon, épouse de Philippe III, meurt en Sicile sur le chemin du retour. Alphonse de Poitiers et son épouse Jeanne de Toulouse, meurent à trois jours d'intervalle en Italie.

Funérailles


Statue de saint Louis à Carthage (Tunisie).


À la mort du roi, décision est prise d'éviscérer le cadavre et de l'embaumer afin de le préserver jusqu'à son retour en France. À la demande de l'armée, une partie des restes du roi est enterrée en Tunisie, où une tombe de Louis IX peut encore être visitée aujourd'hui. Ses entrailles sont placées dans une urne confiée à la basilique de Monreale, près de Palerme. Comme on ne sait pas, à l'époque, embaumer correctement les cadavres pour pouvoir les conserver longtemps, on fait bouillir le reste du corps avec du vin aromatisé d'épices afin de séparer les os de la chair. Ses « ossements » sont ensuite rapportés par Philippe le Hardi à la basilique de Saint-Denis au terme d'un long périple passant par la Sicile, la péninsule italienne, puis le Lyonnais, la Bourgogne et la Champagne. En 1306, après la canonisation, ses restes sont transférés solennellement à la Sainte-Chapelle.

Tombeau et reliquaires
Louis IX avait demandé une sépulture très simple. Cependant, en 1282, le tombeau intermédiaire disparut et laissa la place à un riche tombeau d’or et d’argent qui devait ressembler, par sa taille et ses matériaux, à ceux de Philippe Auguste et de Louis VIII. Or, c’est entre mai 1282 et mars 1283 qu’une enquête publique sur les miracles de Louis IX est menée à Saint-Denis. La création de ce tombeau pourrait donc être liée au procès de canonisation du Roi.
Les reliques du souverain furent peu à peu retirées du monument pour être dispersées dans tout le royaume puis dans le monde chrétien. Les reliques de Saint-Denis disparurent pendant les guerres de religion: seul un doigt fut sauvé et conservé à Saint-Denis. Lors de la consécration de la cathédrale Saint-Louis de Carthage à la fin du XIXe siècle, les reliques conservées en Sicile sont apportées en Tnunisie puis, lors de l'indépendance de la Tunisie, rapportées en France et déposées à la Sainte-Chapelle. Le crâne du saint roi restait cependant dans un somptueux reliquaire à la Sainte Chapelle, conservé dans le trésor jusqu’à la Révolution (1793).
On est hélas peu renseigné sur l’aspect de ce qui fut le plus somptueux de tous les sépulcres réalisés à Saint-Denis. Cette réalisation devint célèbre dans toute la chrétienté et même au-delà par sa magnificence. L’historien dionysien Primat en donne la description suivante : « une merveilleuse tombe, de laquelle l’entailleure estoit d’œuvre d’or et d’argent et l’enoblirent de riche matiere faite et ordonee des meilleures œuvres excellentement que les meilleurs ouvriers du monde firent, si comme l’en cuide, et si comme il appert par-dessus a touz. »
Le tombeau continua de s’offrir à la vénération des fidèles et à l’admiration des visiteurs de marque jusqu’à la Guerre de Cent ans. Le tombeau d’or et d’argent de saint Louis disparut vers 1420 sans doute détruit puis fondu par les armées anglaises d’Henri V ou du duc de Bedford.

Canonisation

Saint Louis avec des cadavres de lèpreux (livre d'heures de Jeanne d'Évreux, 1325-1328)


Considéré comme un saint de son vivant, Louis IX fait l'objet d'une vénération dès sa mort. Des miracles sont réputés avoir lieu sur le passage de sa dépouille et un service d'ordre doit être mis en place près de son tombeau pour canaliser la foule de ceux qui viennent implorer son intercession. À la demande de plusieurs prélats français, Grégoire X en 1275 ouvre une enquête officieuse sur le défunt roi. Une enquête publique est ouverte par Nicolas III en 1278, puis une autre par Martin IV en 1281 : malgré les suppliques régulières des prélats et des souverains français, les papes tiennent à mener un procès de canonisation dans les formes. La procédure est également ralentie par la brièveté des pontificats successifs.
Enfin, après vingt-sept années d'enquêtes et dans l'espoir d'amadouer le roi de France Philippe IV le Bel, petit-fils de Louis IX, le pape Boniface VIII annonce la canonisation de Louis IX sous le nom de saint Louis de France par deux homélies prononcées à Orvieto les 4 et 11 août 1297. Elle est officialisée le 11 août par la bulle Gloria laus. Louis IX reste plus connu sous le nom de saint Louis ou de Saint Louis. C'est le premier roi de France à avoir été canonisé, Dagobert II ayant été reconnu saint avant l'officialisation des procédures de canonisation.


Avec sainte Élisabeth de Hongrie, sa contemporaine, saint Louis est vénéré par les tertiaires franciscains comme leur patron à cause de son sens de la prière, de la justice et de son amour des pauvres.

Ascendance
Saint Louis est le fils de Louis VIII (1187-1226), roi de France, et de Blanche de Castille (1188-1252).
Il est le petit-fils du roi de France Philippe Auguste et l'arrière-petit-fils du roi de France Louis VII dit "le Jeune".
Il est aussi descendant, par les mâles, des rois de France Louis VI "le Gros", Philippe Ier Henri Ier, Robert II "le Pieux", Hugues Capet, Robert Ier, etc.
Il descend aussi des rois d'Angleterre Henri II d'Angleterre , Henri Ier Beauclerc et Guillaume le Conquérant, ainsi que des rois de Castille Alphonse VIII, Sanche III et Alphonse VII.

Descendance
Le 27 mai 1234, en la cathédrale de Sens, il épousa Marguerite de Provence (1221-1295), fille de Raimond-Bérenger IV (v. 1198-1245), comte de Provence, et de Béatrice de Savoie (1205-1266). Ils eurent onze enfants :






  • Blanche de France (4 décembre 1240-29 avril 1243), sans postérité ;
  • Isabelle de France (Poissy 18 mars 1242- Hyères 23 avril 1271) qui épousa à Melun le 6 avril 1255 Thibaud de Champagne roi de Navarre, sans descendance ;
  • Louis de France (21 septembre 1243- Paris 11 janvier 1260), prince héritier, sans postérité ;fiancé le 20 août 1255 à Berenguela de Castille
  • Philippe III le Hardi (1er mai 1245-5 octobre 1285), roi de France, d'où descendance ;
  • Jean (mai 1247-10 mars 1248), sans postérité ;
  • Jean Tristan de France (Damiette 8 avril 1250- Tunis 2 ou 3 août 1270) comte de Valois et de Nevers. En juin 1265, il épousa Yolande de Bourgogne (1248/49- 2 juin 1280), sans postérité ;
  • Pierre (1251 - Salerno 6 avril 1284) comte d'Alençon et de Perche. En février 1269, il épousa Jeanne de Châtillon (1257- Blois 29 janvier 1292), descendance éteinte avant lui ;
  • Blanche de France (Jaffa juin 1253- Paris 17 juin 1322) qui épouse à Burgos le 30 novembre 1269 Ferdinand de la Cerda (1255-1275) infant de Castille, d'où descendance ;
  • Marguerite de France (1254- Paris septembre 1272) qui épousa par contrat de 27 mai 1269, célébré en février 1271 Jean Ier duc de Brabant (1253-1294), d'où un fils mort-né ;
  • Robert de France (janvier 1257- Vincennes 7 février 1318) comte de Clermont. Il épousa en 1272 Béatrice de Bourgogne, dame de Bourbon. Il fut le fondateur de la maison capétienne de Bourbon, et l'aïeul direct par les mâles de Henri IV, roi de France.
  • Agnès de France (Paris 9 avril 1260- Lanthenay 12 décembre 1325) qui épousa par contrat du 20 octobre 1272, célébré en juillet 1273 Robert II duc de Bourgogne (1245/50-1306), et postérité.
Le XIIIe siècle reste dans l'histoire comme le « siècle d'or de Saint Louis ». La France, centre des arts et de la vie intellectuelle grâce, entre autres, à La Sorbonne, y atteint son apogée aussi bien économiquement que politiquement. Louis IX commande la plus grande armée et dirige le plus grand royaume d'Europe. Sa réputation de sainteté et de justice est déjà bien établie de son vivant et on le choisit régulièrement comme arbitre pour régler les querelles entre grands d'Europe. Le roi est considéré comme le primus inter pares (le premier parmi ses pairs).L'ordonnance de 1263 assure une bonne monnaie. Il installe au Temple une commission financière chargée du contrôle des comptes royaux, renforçant la structure mise en place en 1190 par son grand-père Philippe Auguste, dessinant la future Cour des Comptes.Le prévôt de Paris, Étienne Boileau organise et codifie en 1268 les métiers de la capitale en rédigeant le Livre des métiers.
Sous le règne de Louis IX sont construites les cathédrales d'Amiens, de Rouen, de Beauvais, d'Auxerre ainsi que la Sainte-Chapelle de Paris et la Sainte-Chapelle de Saint-Louis à Saint-Germain-en-Laye.






De nombreuses villes, localités et sites géographiques à travers le monde ont été nommés en son honneur, comme Saint-Louis-de-France et le lac Saint-Louis au Québec, Saint-Louis dans le Missouri aux États-Unis, et São Luís au Brésil. La ville de Saint-Louis du Sénégal est également dédiée à ce roi ainsi que la mission San Luis Rey de Francia (ville d'Oceanside) en Californie. Les villes de Saint-Louis du Nord et de Saint-Louis du Sud en Haïti lui doivent leur nom mais d'autres villes haïtiennes, Jérémie et Mirebalais, l'ont adopté comme saint patron. Il existe une église Saint-Louis-des-Français à Rome et une autre du même nom dans la ville espagnole de Séville, la cathédrale catholique de Plovdiv en Bulgarie et l'église Saint Louis de France dans le beau quartier de Turgeau à Port-au-Prince aux portes de Canapé-Vert (Haïti) doit également son nom au saint roi.




Citations




  • En 1252, au cours de la Septième croisade, et alors qu'il se trouve au port de Sidon et qu'il vient de perdre un navire représentant des sommes considérables, Louis IX déclare : « Ni cette perte, ni autre quelconque, ne saurait me séparer de la fidélité que je dois à mon Dieu ».
  • Lors du mariage de son fils Philippe avec Isabelle d'Aragon, alors qu'il ne dormait pas et traitait les affaires du royaume, on lui reprocha de donner trop de temps à ses œuvres de piété. Il répliqua : « Les hommes sont étranges, on me fait un crime de mon assiduité à la prière ; on ne me dirait mot si j'employais les heures que j'y passe à jouer aux jeux de hasard, à courir la bête fauve, ou à chasser aux oiseaux »

avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1525
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Henryk le Sam 9 Déc 2017 - 13:53

Les prélats de l'Eglise de France réunis en synode se présentent au Roi, très courroucés, lui reprochant qu'entre ses mains "la chrétienté s'abîme: plus personne aujourd’hui ne craint les excommunications". Et ils demandent à Louis IX qu'il fasse exécuter les excommunications pour donner satisfaction à l'Eglise. Saint-Louis de répondre: "Je ne peux associer en aveugle l'autorité royale à toutes les querelles des ecclésiastiques. Et permettez-moi d'ajouter que le clergé abuse des excommunications."
Les évêques et autres archevêques sont outrés. Mais Saint-Louis insiste: "Vous employez l'excommunication pour les motifs les plus étrangers aux causes pieuses et, notamment pour la défense de vos droits temporels. Je ne peux mettre à votre disposition le bras séculier pour retirer leurs biens aux excommuniés sans m'enquérir moi-même des motifs qui arment vos jugements." (...) Je ne cèderai pas aux présomptions, parfois mondaines et injustes. Qu'on me fasse donc d'abord connaître si la sentence est équitable."
Les mitres fulminantes s'exclament: "Nous ne vous donnerons point connaissance d'une chose qui ne regarde que l'Eglise."
Et le Roi de répondre: "Et moi je ne vous donnerai pas connaissance de ce qui ne regarde que le royaume. Je ne manderai point à mes sergents d'obliger les excommuniés à se faire absoudre, fût-ce à tort, fût-ce à droit."

Ceci est un exemple du pouvoir spirituel qui empiète sur le pouvoir temporel et qui montre que dans ce cas, le pouvoir temporel n'est pas soumis aveuglément au pouvoir spirituel (ou prétendu tel.), bien au contraire.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Henryk
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 1525
Date d'inscription : 05/12/2017
Age : 53
Localisation : Forez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Léandre de Brisaux le Mer 13 Déc 2017 - 16:41

L'ultramontanisme est très dangereux, il n'y a qu'à se pencher sur les désastres causés par la Ligue Catholique quelque siècles plus tard...
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015
avatar

Léandre de Brisaux
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 25

https://www.facebook.com/uclf.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Mavendorf le Mer 13 Déc 2017 - 16:42

C'est sur une recommandation de l'Eglise que le Roy très chrétien pris la décision autrefois de faire porter aux juifs un signe distinctif. La position de l'Eglise n'a jamais varié d'ailleurs sur cette question, toujours elle a voulu que les juifs fussent respectés dans leurs personnes et leur "culte toléré". Dans la mesure même où, tenus à l'écart des arcanes du pouvoir temporel, les moyens de nuire à la Royauté Chrétienne leur soient retirés. Simple mesure de vigilance et de protection pour l'âme des peuples chrétiens.

Bien évidement, et nous connaissons les raccourcis faciles, les anachronismes douteux... Cela n'a absolument rien à voir avec les mesures de nature gnostique et néo-païenne du troisième reich prisent au vingtième siècle. Si d'un côté jadis au moyen âge, les conversions à la religion catholique étaient patiemment espérées et attendues ; de l'autre, chacun comprendra aisément que la finalité recherchée n'était pas du tout la même.

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Chevalier du Temple le Sam 27 Jan 2018 - 14:16

C'est une erreur des modernes de comparer la Rouelle au Moyen-Âge avec l'étoile jaune imposée par le Troisième Reich.

L'initiative de cette mesure revient au pape Innocent III qui a décrété le port de ce signe distinctif en 1215. Cette mesure était destinée à éviter les contacts quotidiens entre juifs et chrétiens, afin de lutter contre le prosélytisme juif, en particulier, le prosélytisme des juifs vis-à-vis des anciens juifs convertis au christianisme. Donc, d'éviter l'apostasie du christianisme. Le pape demanda aux souverains de l'appliquer dans leurs juridictions respectives, en précisant toutefois, qu'il ne fallait pas humilier les juifs.



avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1425
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Chevalier du Temple le Mar 30 Jan 2018 - 23:06

De nos jours, certains historiens modernes donnent l'impression que saint Louis est responsable de tous les malheurs des juifs dans son royaume alors qu'en réalité, le Roi a plutôt mené une politique accommodante envers ces communautés. Il faut garder à l'esprit que dans cet univers féodal, la situation des juifs variait d'un domaine seigneurial à l'autre. Par exemple, dans la partie languedocienne, la situation était bien différente de celle connue en Ile-de-France.

Pour les juifs, saint Louis représente la bigoterie antijuive de la chrétienté qui brûle le Talmud, impose le port de la Rouelle et finalement fait expulser les juifs de France.

Saint Louis était impitoyable envers les blasphémateurs. Le Talmud contenait des blasphèmes envers Jésus et la Vierge Marie. Il encourageait aussi la haine envers les chrétiens, autorisait les juifs à se jouer des "goyim" de les voler voire de les tuer. Au cours d'une correspondance avec le pape Grégoire IX, celui-ci lui conseilla au Roi de faire examiner le Talmud par une assemblée d'experts. Le 24 juin 1240 on convoqua les rabbins à s'expliquer devant une assemblée que présidait Guillaune d'Auvergne. La Cour, les Prélats et clercs des diocèses voisins assistaient aux débats. On laissa s'exprimer les rabbins aussi longtemps qu'ils le voulurent. Mais finalement, ils reconnurent que le Talmud ordonnait aux Juifs des pratiques préjudiciables aux non-Juifs. Ce fut l'occasion de découvrir que le Talmud comparait les églises chrétiennes à des cloaques, que Jésus-Christ était en enfer, qu'il avait été le fils adultérin d'un soldat nommé Pandara. Enfin, on prit note de cette terrible inscription du Talmud, qui dit << Le meilleur des goyim, tue le ! >>. Les juifs présents à l'assemblée ne furent pas inquiétés, mais il fut ordonné avec le consentement du pape, que partout dans le royaume le Talmud serait brûlé.

Dans l'histoire juive, on dresse un portrait de Louis IX comme étant l'inventeur de "l'étoile jaune". Il n'y a rien de plus faux. Le port de la Rouelle fut une particularité vestimentaire imposée aux juifs, non par saint Louis, mais par le Concile de Latran en 1215 et en 1258. En tant que vassal du pape Alexandre IV, le Roi de France se devait de faire appliquer l'ordre en provenance du Vatican. Ce que l'on oublie de mentionner dans le monde juif, c'est qu'en fait, l'action de Louis IX en direction des juifs de France fut plutôt nuancée. Il n'a jamais expulsé les juifs de son royaume, comme le fit son grand-père Philippe Auguste en 1182 ou comme le fera son petit-fils Philippe le Bel en 1306. Pour la petite histoire, il serait bon de se rappeler que saint Louis fit poursuivre les agitateurs qui violentaient les juifs en Anjou et Maine, en 1236, ainsi que ceux qui les violentèrent en 1251, dans le groupe des Pastoureaux, derrière le maître de Hongrie. On ne peut donc pas affirmer inconsidérément que saint Louis était le plus antisémite des Capétiens. C'est intellectuellement faux et injuste !

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1425
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Mavendorf le Ven 16 Fév 2018 - 17:45

Sur ce sujet je vous recommande cette vidéo cher Chevalier du Temple. Elle regroupe je crois des informations importantes à connaître, dans le but de réhabiliter l'honneur du roi Saint-Louis. Mais peut être la connaissez vous déjà ?


_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Pascal du Forez le Dim 18 Fév 2018 - 23:12

Mavendorf et Chevalier du Temple , merci pour vos explications sur les relations entre St Louis et les juifs . Pour le port de la rouelle , comme cela venait du pape , cela signifie t il que dans toute l Europe chrétienne , les juifs la portait ou etait-ce seulement dans le royaume de France .
avatar

Pascal du Forez
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 180
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Mavendorf le Sam 25 Aoû 2018 - 18:59

Prières et litanies en l’honneur du Roi Saint Louis.



La fête de Saint Louis IX est l’occasion de prier d’une manière toute particulière pour la France et pour la famille royale : demandons au saint Roi de veiller du haut du Ciel sur le Royaume des Lys et de protéger sa descendance.
Notons au passage que Monseigneur le Duc d’Anjou, de droit Louis XX, est né 760 ans jour pour jour après son saint ancêtre.



Regardez-nous du haut du Ciel, Ô Saint monarque ! Et dans cette félicité éternelle que vous possédez, soyez sensibles à nos misères : tout indignes que nous sommes de votre secours, ne nous le refusez pas.

Regardez d’un œil favorable ce royaume que vous avez si sagement gouverné, et si tendrement aimé. Si, par la corruption des vices qui s’y sont introduits depuis votre règne, la face vous en paraît défigurée, que cela même soit un motif pour vous intéresser, comme son roi, à le renouveler : si vous y voyez des scandales, aidez-nous à les retrancher.

Étendez surtout votre protection sur notre auguste monarque. C’est votre fils, c’est le chef de votre maison, c’est l’imitation de vos vertus, c’est la vive image de vos héroïques et royales qualités : car il est comme vous le zèle de Dieu, il est comme vous le protecteur de la vraie religion, le restaurateur des autels, l’exterminateur de l’hérésie.

Obtenez-lui les grâces et les lumières dont il a besoin pour achever les grands desseins que Dieu lui inspire ; que cet esprit de Sainteté qui vous a dirigé dans toutes vos voies vienne reposer sur lui ; qu’il nous anime nous-mêmes, et qu’il nous conduise tous à l’éternité bienheureuse. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Ainsi soit-il.

Vive le roy
Vive le roy

Litanies de Saint Louis





(extraites du Manuel du Tiers Ordre de Saint François)
Seigneur, ayez pitié de nous (bis)
Jésus-Christ, ayez pitié de nous (bis)
Seigneur, ayez pitié de nous (bis)
Jésus-Christ, écoutez-nous (bis)
Jésus-Christ, exaucez-nous (bis)

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Fils rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

Sainte Marie, conçue sans péché, priez pour nous
Sainte Mère de Dieu,
Sainte Vierge des Vierges,

Saint Louis, prince admirable, priez pour nous
Saint Louis, lis de pureté,
Saint Louis, exemple d’humilité,
Saint Louis, image de vertu,
Saint Louis, prodige de pénitence,
Saint Louis, flamme d’amour et d’oraison,
Saint Louis, lampe ardente et brillante,
Saint Louis, vase d’élection,
Saint Louis, vase insigne de religion,
Saint Louis, miroir de la perfection chrétienne,
Saint Louis, très dévot à notre Père saint François,
Saint Louis, contempteur du monde et de ses honneurs,
Saint Louis, plein de zèle pour la maison de Dieu,
Saint Louis, tendre père des pauvres,
Saint Louis, remède des malades,
Saint Louis, appui de la veuve et de l’orphelin,
Saint Louis, juge béni des peuples,
Saint Louis, rédempteur des captifs,
Saint Louis, prédicateur des infidèles,
Saint Louis, deux fois victime pour les Lieux saints,
Saint Louis, terrible dans les combats,
Saint Louis, puissant dans les fers,
Saint Louis, gardien de la France,
Saint Louis, modèle des rois,
Saint Louis, digne de la couronne des rois sur la terre,
Saint Louis, plus digne de la couronne des saints dans le ciel,
Saint Louis, protecteur des armées françaises,
Saint Louis, protecteur du Tiers-Ordre séraphique , priez pour nous

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur

V. Priez pour nous, glorieux saint Louis
R. Afin que nous devenions dignes des promesses de N.-.S.J.-C.

Oraison :

Ô Dieu, qui avez transféré votre confesseur saint Louis d’un royaume terrestre à la gloire céleste, rendez-nous, par ses mérites et son intercession, participants du bonheur du Roi des rois, Jésus-Christ, votre Fils, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint Esprit pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Source : ICI

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Claude JULIE le Sam 25 Aoû 2018 - 19:16

@Mavendorf a écrit:

Prières et litanies en l’honneur du Roi Saint Louis.









La fête de Saint Louis IX est l’occasion de prier d’une manière toute particulière pour la France et pour la famille royale : demandons au saint Roi de veiller du haut du Ciel sur le Royaume des Lys et de protéger sa descendance.
Notons au passage que Monseigneur le Duc d’Anjou, de droit Louis XX, est né 760 ans jour pour jour après son saint ancêtre.



Regardez-nous du haut du Ciel, Ô Saint monarque ! Et dans cette félicité éternelle que vous possédez, soyez sensibles à nos misères : tout indignes que nous sommes de votre secours, ne nous le refusez pas.

Regardez d’un œil favorable ce royaume que vous avez si sagement gouverné, et si tendrement aimé. Si, par la corruption des vices qui s’y sont introduits depuis votre règne, la face vous en paraît défigurée, que cela même soit un motif pour vous intéresser, comme son roi, à le renouveler : si vous y voyez des scandales, aidez-nous à les retrancher.

Étendez surtout votre protection sur notre auguste monarque. C’est votre fils, c’est le chef de votre maison, c’est l’imitation de vos vertus, c’est la vive image de vos héroïques et royales qualités : car il est comme vous le zèle de Dieu, il est comme vous le protecteur de la vraie religion, le restaurateur des autels, l’exterminateur de l’hérésie.

Obtenez-lui les grâces et les lumières dont il a besoin pour achever les grands desseins que Dieu lui inspire ; que cet esprit de Sainteté qui vous a dirigé dans toutes vos voies vienne reposer sur lui ; qu’il nous anime nous-mêmes, et qu’il nous conduise tous à l’éternité bienheureuse. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Ainsi soit-il.

Vive le roy
Vive le roy

Litanies de Saint Louis











(extraites du Manuel du Tiers Ordre de Saint François)
Seigneur, ayez pitié de nous (bis)
Jésus-Christ, ayez pitié de nous (bis)
Seigneur, ayez pitié de nous (bis)
Jésus-Christ, écoutez-nous (bis)
Jésus-Christ, exaucez-nous (bis)

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Fils rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

Sainte Marie, conçue sans péché, priez pour nous
Sainte Mère de Dieu,
Sainte Vierge des Vierges,

Saint Louis, prince admirable, priez pour nous
Saint Louis, lis de pureté,
Saint Louis, exemple d’humilité,
Saint Louis, image de vertu,
Saint Louis, prodige de pénitence,
Saint Louis, flamme d’amour et d’oraison,
Saint Louis, lampe ardente et brillante,
Saint Louis, vase d’élection,
Saint Louis, vase insigne de religion,
Saint Louis, miroir de la perfection chrétienne,
Saint Louis, très dévot à notre Père saint François,
Saint Louis, contempteur du monde et de ses honneurs,
Saint Louis, plein de zèle pour la maison de Dieu,
Saint Louis, tendre père des pauvres,
Saint Louis, remède des malades,
Saint Louis, appui de la veuve et de l’orphelin,
Saint Louis, juge béni des peuples,
Saint Louis, rédempteur des captifs,
Saint Louis, prédicateur des infidèles,
Saint Louis, deux fois victime pour les Lieux saints,
Saint Louis, terrible dans les combats,
Saint Louis, puissant dans les fers,
Saint Louis, gardien de la France,
Saint Louis, modèle des rois,
Saint Louis, digne de la couronne des rois sur la terre,
Saint Louis, plus digne de la couronne des saints dans le ciel,
Saint Louis, protecteur des armées françaises,
Saint Louis, protecteur du Tiers-Ordre séraphique , priez pour nous

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur

V. Priez pour nous, glorieux saint Louis
R. Afin que nous devenions dignes des promesses de N.-.S.J.-C.

Oraison :

Ô Dieu, qui avez transféré votre confesseur saint Louis d’un royaume terrestre à la gloire céleste, rendez-nous, par ses mérites et son intercession, participants du bonheur du Roi des rois, Jésus-Christ, votre Fils, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint Esprit pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Source : ICI
Cher MAVENDORF,

Grand merci à vous pour cet envoi que je viens de recevoir de la part de Frère Maximilien Marie par l'intermédiaire
du Chat LULLY du Mesnil-Marie.

Bien sûr, que je vais prier Saint Louis, pour lui, pour notre ROI LOUIS XX, pour nos Rois LOUIS et les autres et…
pour mon père : Louis-Charles-Henri … RIEN QUE CA !

Bonne soirée, cher Ami.

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par cajun le Sam 25 Aoû 2018 - 20:55

@Mavendorf a écrit:Sur ce sujet je vous recommande cette vidéo cher Chevalier du Temple. Elle regroupe je crois des informations importantes à connaître, dans le but de réhabiliter l'honneur du roi Saint-Louis. Mais peut être la connaissez vous déjà ?


très enrichissant .....

superbe explication....

vive St Louis Vive le roy
avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 155
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 51
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Chevalier du Temple le Sam 25 Aoû 2018 - 21:52

Cher saint Louis, Roi de France que je vénère depuis ma plus tendre enfance, veuillez écouter ma prière.

Vous qui avez gouverné si bien la France que nous chérissons, venez aujourd'hui à notre aide, afin de rétablir chez nous, la justice et l'union, la concorde et l'amitié des uns pour les autres. Protégez-nous et aidez-nous à sauver la France des menaces de destruction que l'immigration de masse fait peser sur elle. Donnez-lui la sécurité en lui restituant le sens de la communauté spirituelle. Grand Roi et Saint chrétien, vous qui avez exercé avec tant de force et de sagesse, le difficile métier de Roi des Français, faites que nous accomplissions avec conscience nos devoirs, en acceptant les responsabilités qu'ils imposent.

avatar

Chevalier du Temple
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 1425
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : New York USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par cajun le Sam 25 Aoû 2018 - 23:09

@Chevalier du Temple a écrit:

Vous qui avez gouverné si bien la France que nous chérissons, venez aujourd'hui à notre aide, afin de rétablir chez nous, la justice et l'union, la concorde et l'amitié des uns pour les autres. Protégez-nous et aidez-nous à sauver la France des menaces de destruction que l'immigration de masse fait peser sur elle. Donnez-lui la sécurité en lui restituant le sens de la communauté spirituelle. Grand Roi et Saint chrétien, vous qui avez exercé avec tant de force et de sagesse, le difficile métier de Roi des Français, faites que nous accomplissions avec conscience nos devoirs, en acceptant les responsabilités qu'ils imposent.


je me joins à vous pour cette prière
avatar

cajun
Titre du rang
Titre du rang


Messages : 155
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 51
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par propatria le Sam 25 Aoû 2018 - 23:50

Pour faire suite à la vidéo de Juliette Sibon ,une autre vidéo :chasser les juifs pour régner ,les expulsions par les Rois de France au Moyen-Age
https://www.youtube.com/watch?v=rPOjc-Y_aZg
avatar

propatria
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 218
Date d'inscription : 08/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Solognot le Dim 26 Aoû 2018 - 0:19

Que tous les Saints de la Maison France protègent notre Roi Louis XX !
avatar

Solognot
Titre du rang
Titre du rang


Masculin Messages : 153
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 61
Localisation : Au bord du Leman

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Claude JULIE le Dim 26 Aoû 2018 - 0:26

@Chevalier du Temple a écrit:Cher saint Louis, Roi de France que je vénère depuis ma plus tendre enfance, veuillez écouter ma prière.

Vous qui avez gouverné si bien la France que nous chérissons, venez aujourd'hui à notre aide, afin de rétablir chez nous, la justice et l'union, la concorde et l'amitié des uns pour les autres. Protégez-nous et aidez-nous à sauver la France des menaces de destruction que l'immigration de masse fait peser sur elle. Donnez-lui la sécurité en lui restituant le sens de la communauté spirituelle. Grand Roi et Saint chrétien, vous qui avez exercé avec tant de force et de sagesse, le difficile métier de Roi des Français, faites que nous accomplissions avec conscience nos devoirs, en acceptant les responsabilités qu'ils imposent.

Très belle prière au Grand SAINT-LOUIS, ROY DE FRANCE (et non des FRANCAIS).
J'y joins les miennes afin qu'il intercède auprès de DIEU pour que la FRANCE retrouve son indépendance et son
ROI LEGITIME : LOUIS XX !
Pour la justice, je demande à SAINT YVES, de Tréguier, d'intercéder pour la FRANCE et de rendre la foi aux
Bretons qui l'ont perdue.

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Claude JULIE le Dim 26 Aoû 2018 - 0:57

@propatria a écrit:Pour faire suite à la vidéo de Juliette Sibon ,une autre vidéo  :chasser les juifs pour régner ,les expulsions par les Rois de France au Moyen-Age
https://www.youtube.com/watch?v=rPOjc-Y_aZg
 PROPATRIA,

Merci pour cette vidéo de Juliette SIBON.
Ce qu'elle dit à propos des expulsions des juifs est à peu près exact.
Elle manque toutefois d'objectivité envers PHILIPPE AUGUSTE.
Ce très grand ROY, a effectivement procédé à des expulsions mais ne s'est pas acharné sur eux comme elle
le prétend.
A cette époque, il n'y avait d'ailleurs que des lieux de prières pour les juifs mais pas des synagogues.
C'est LOUIS XV qui a autorisé la construction de la synagogue de Carpentras car il y avait pas mal de juifs dans
le Comtat Venaissin.
Et c'est LOUIS XVI qui leur a donné la nationalité Française (je le rappelle).
Son édit de tolérance date de 1786.

Chers amis, je vous invite à relire certains articles.

Reine Claude
avatar

Claude JULIE
Titre du rang
Titre du rang


Féminin Messages : 732
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 73
Localisation : PARIS 17ème

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Louis (Louis IX) (1214-1226-1270)

Message par Mavendorf le Lun 27 Aoû 2018 - 17:52

Le parisien a écrit:

La Neuville-en-Hez : découvrez le village de naissance de Saint-Louis






La statue du roi Louis IX est la principale curiosité de cette balade de 4 km.

Une promenade pour tous ! Sans difficulté majeure, la petite escapade de 4 km sillonne les rues de la commune de La Neuville-en-Hez, située au nord-ouest de Clermont. Inaugurée en juin 2003 et inscrit sur les circuits de randonnée de la Communauté de Communes Rurales du Beauvaisis, ce « tour de ville » commence devant l’église Notre-Dame-de la-Nativité, un édifice construit à la fin du XIIe siècle, classé monument historique.

Source et suite : ICI

Je pensais que le bon Roi Saint Louis était né à Poissy... scratch

Voir cet article : ICI

_⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _⚜ _
avatar

Mavendorf
Titre du rang
Titre du rang



Masculin Messages : 2147
Date d'inscription : 05/12/2017

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum